Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 

Newsletter de l’IH #334

A la recherche du bonheur…

Rejoignez nos 5736 lecteurs !

Inscrivez-vous gratuitement pour ne manquer aucune des newsletters bimensuelles de l’IH :

 


OBJECTIF DE LA NEWSLETTER DE L’IH

Cette newsletter gratuite partage mes idées et réflexions sur l’investissement dans des actions de sociétés cotées en bourse.

Ponctuellement, d’autres sujets sont abordés, autour de la gestion de patrimoine ou du développement personnel.

Toutes les newsletters envoyées depuis sa création en 2012 sont disponibles ici.


Rejoignez nos 5736 lecteurs !

Inscrivez-vous gratuitement pour ne manquer aucune des newsletters bimensuelles de l’IH :

 


 

28 commentaires

Commentaire
1) Maxicool
13/09/2020
Bonjour Philippe,

merci pour la sincérité du reporting, comme à chaque fois.

Je me suis souvent demandé si l'absence d'enfant était un choix que vous avez effectué avec votre compagne avant ou après la décision de devenir rentier.
Ce choix a-t-il été effectué pour vous permettre d'avoir la vie que vous avez aujourd'hui ? Votre compagne a-t-elle fait une croix sur un désir d'enfant (même léger) pour pouvoir partager cette vie avec vous ?

Si ces quelques questions vous embarrassent, pas de souci. Je comprendrais que vous ne souhaitiez pas y répondre.

Bonne journée.
Maxicool
Commentaire
2) Bibike
13/09/2020
Bonjour Philippe,
Merci pour ce très bel édito et pour tout ce que vous partagez depuis tant d'années !
Ce constat d'ennui existentiel d'une vie insipide de bureau... beaucoup de gens doivent le partager... Nous avons chacun nos exutoires heureusement, bravo à vous d'avoir atteint la plénitude. :)
Ne pas savoir ce que l'on aime ... il y a un bon chapitre là dessus dans le livre l'art de ne pas travailler avec l'arbre des loisirs, cela aide à se rappeler ce que l'on aime déjà (ou aimerait découvrir), même quand on est pris dans la rat race.
Avoir des détracteurs, non constructifs, c'est simplement une réaction de jalousie face à la réussite d'autrui...
Je n'ai pas souvenir de vous avoir lu à ce sujet, j'imagine que votre protection sociale doit être assez limitée, avez-vous prévu quelques solutions pour vos vieux jours ?
Un contrat de prévoyance en cas de dépendance, "accident de la vie" ? Comment financier un éventuel besoin de maison de retraite ? Une liquidation du patrimoine par un tiers de confiance ?
Je ne vous souhaite évidemment rien de tout cela, et vous êtes encore très jeune et sûrement en excellente forme, mais c'est justement quand tout va bien que l'on peut y réfléchir sereinement.
Bon "weekend" ;)
Commentaire
3) Super Pognon
13/09/2020
Bravo !

Bonne continuation

Sp
Commentaire
4) Gérard / Epsilon
13/09/2020
Bonjour Philippe,
Merci pour ces réflexions toujours passionnantes, et "pan sur le bec des corbeaux ......."
amicalement
Gérard
Commentaire
5) ledep
13/09/2020
Vous auriez pu nommer cet édito "OSER la recherche du bonheur"
Comme l'écrit Bibike, beaucoup de gens partagent, mais peu osent.
Non pas de prendre le risque, mais de saisir l'opportunité.
Notre culture française sans doute y est pour beaucoup.
Commentaire
6) Asuncion
13/09/2020
Très bel édito

Merci pour le partage et bravo d'avoir quitté vos bureaux parisiens.

Cordialement
Commentaire
7) Manit
13/09/2020
Remarquable edito Philippe!
Je vous souhaite de pouvoir continuer longtemps de tracer votre Route comme vous l’entendez.
Commentaire
8) JB
13/09/2020
Cher Philippe,

Un grand merci pour la constance de votre reporting, le courage d'être vous-même et cette newsletter plus personelle que les autres.

Bien à vous
Commentaire
9) cat
13/09/2020
Bonjour Philippe,

un grand merci également pour votre partage dans la durée et en particulier votre grande honnêteté.

Bravo pour avoir trouver cet équilibre dans votre vie et excellente continuation sur cette voie.

Bien à vous,
cat
Commentaire
10) Skywalker31
13/09/2020
Bonjour Philippe,

Tout d'abord merci pour ce post très personnel qui permet de mieux comprendre votre expérience de vie. Il y a tant de jours où je reconnais autour de moi, chez les collègues, cet ennui mélancolique. Mais contrairement à vous, ils reviennent toujours... je pense qu'ils sont prisonniers de leurs attaches, ce dont vous avez réussi à vous affranchir, notamment grâce à vos compétences informatiques.

Merci
Skywalker31.
Commentaire
11) Navarre
13/09/2020
Bonjour Philippe
Vous avez l'incommensurable chance d'avoir rencontré la bonne personne en accord avec vos points de vue. C'est évident que vous le réalisez.
Quant à votre magnifique beauceron, s'il vous accompagne en Argentine pour y passer l'hiver, je visualise tout à fait l'encombrement de son sky kennel dans le salon ...!
Votre édito est très inspirant et donne envie.
Commentaire
12) LeSage
13/09/2020
Bravo! Quatre livres ont débloqué quelque chose dans leurs réflexions, leurs sensibilités et leurs essences de la vie, ce qui est important quand on a des maux est de lire d’autre mot dans leur résonnance de ceux que l’on est.

- Cessez d’être gentil, soyez vrai ! auteur Thomas D’ansembourg
- Tremblez mais osez ! auteur Susan Jeffers
- Ne vous noyez pas dans un verre d’eau ; auteur Richard Carlson.
- On est foutu, on pense trop ! auteur Serge Marquis.

Pour le reste une bascule d'Amour, gloire et beauté à Bienveillance, ouverture, droiture.

Belle, belle, belle.
Commentaire
13) FrugalisteHeureux
13/09/2020
Bonjour Philippe,

Merci pour cette newsletter à coeur ouvert, qui permet effectivement de mieux comprendre votre parcours et vos aspirations. Je m'y retrouve d'ailleurs très largement : investisseur orienté initialement "value", d'où des performances récentes décevantes, escapades à Valencia et Malaga, jusqu'au Zoloft (version générique pour moi). Peut-être une idée pour une future newsletter : profil psychologique et style d'investissement ?

Pour ma part, j'ai quitté depuis un an et demi mon travail "classique" et bien payé, tout en restant à Paris avec ma femme (incrédule au début mais qui comprend désormais ma démarche) et ma fille (qui y adhère moins car elle est sensible aux incitations de la société de surconsommation). Moins de degrés de liberté que vous donc, mais l'expérience de "semi-rentier" me parait également positive. "Semi-rentier" car, pour rebondir sur la file "Que faire une fois rentier ?", à la question "Que faites vous dans la vie ?", je réponds "éducateur sportif" (j'aime également marcher et courir et ça me rapporte un peu d'argent).

Bonne continuation !
Commentaire
14) Jerome Leivrek
13/09/2020
Excellent, j'adore !

Et puis, ça change de tous ceux qui se croient les champions du monde parce qu'ils ont fait +50 % en 6 mois, tout en ne voyant leur copine que 3 min par semaine !
Commentaire
15) Philthevet
13/09/2020
“Il faut savoir ce que l'on veut. Quand on le sait, il faut avoir le courage de le dire ; quand on le dit, il faut avoir le courage de le faire.”( Clemenceau)
Merci pour cet édito personnel et sensible. Il faut effectivement une bonne de courage pour décider d’ un tel changement de vie et, je suppose, un consensus familial fort.
Nous avons comme vous choisi le meilleur des 2 mondes, beaucoup plus facilement puisque ce fut à la retraite et en restant en France . Nous nous en félicitons tous les jours, même si cela nous attire quelques réflexions des amis et parents qui se sentent “abandonnés “.
Je suis sûr que votre superbe beauceron, lui, ne vous fait pas la tête à votre retour d Argentine !
Merci encore pour vos partages et bonne continuation.
Commentaire
16) Bruno de Bruxelles
13/09/2020
Bravo Philippe pour cette newsletter,
Profitez, profitez, j'essaye de vous suivre dans la même démarche et si nous prenons un coup de mou en cette année 2020, nous retomberons sur nos "pattes" en 2021 et si pas en 2022, vivement les dividendes USA qui restent stable.

Bonne continuation dans votre bonheur (et dans les newsletters)
Commentaire
17) Bibike
14/09/2020
L'occasion de revoir un excellent film, du même titre que votre édito.
"C’est à ce moment précis que j’ai commencé à penser à Thomas Jeffersen, à la déclaration d’indépendance, à la partie sur le droit de chacun à la vie, à la Liberté et à la poursuite du bonheur. Et je me souviens m’être dit,
comment a-t-il eu l’intuition de mettre l’idée de poursuite là-dedans ? Comme si le bonheur était une chose que l’on ne peut que poursuivre et éventuellement ne jamais atteindre peu importe les circonstances…
Comment a-t-il su ?"

À la recherche du bonheur, Chris Gardner à Christopher.
Réponse de Philippe
Philippe
14/09/2020
Que de réactions... :-)

@Maxicool

Ni désir de l'un comme de l'autre.

@Bibike

Rien n'est prévu pour une éventuelle situation de dépendance, par contre je ne fais volontairement aucune activité risquée : ni parapente, ni moto, ni ski de descente, ni nettoyer le toit...

@Navarre et Philthevet

En fait, pour concilier notre liberté hivernale et ma passion des chiens, je garde les chiens des autres. Comme j'ai du temps à leur consacrer, nous "accrochons" vite, et rapidement il y a une complicité, captée par cette photographie.
Commentaire
19) Barbatom
14/09/2020
Je comprends mieux pourquoi vous partez à Bueno Aires, les argentins adorent les chiens et font beaucoup appel aux dogsitter qui promènent les chiens dans les nombreux parcs.

Sinon votre merci pour votre retour d’expérience qui est une grande source d’inspiration.
Commentaire
20) uspony
14/09/2020
Bonjour Philippe,

Tout d'abord, merci du temps accordé à partager vos expériences.

Cette newsletter était assez inattendue.

Belle photo !
Commentaire
21) Ricou
15/09/2020
Trés belle newsletter Philippe et joli cliché

Cette sortie de vos "sentiers battus" est un vrai bonheur, et pousse au questionnement:
Pleine de sens, d'interrogations et de solutions.

Votre transparence, comprendre honnêteté, est une vraie qualité dont vous avez su faire un moteur efficace. Mais aussi propose de nombreux sujets de réflexions à tous.

Vous amenez, une fois de plus encore une pierre à notre édifice

Merci
Commentaire
22) Shin
15/09/2020
Probablement un de vos meilleurs éditos.
Très motivant étant donné que je suis seulement à quelques années de faire comme vous avec la même conception des choses.
Vous avez changé le cours de votre vie comme extrêmement peu de personnes sur Terre ont pu le faire.
Vous n'avez pas de Ferrari mais vous avez quelque chose de plus précieux : la liberté.
A l'heure où tant de monde a un patrimoine (net) négatif et court après le temps et l'argent pour ne pas finir à la rue, vous, vous avez le choix.
De rester chez vous ou d'aller en Espagne. De faire du jardinage ou de "bidouiller". De faire du sport ou de faire une ballade avec votre chien.
Ou de ne rien faire du tout.
Le choix (et donc la liberté) est un bien tellement peu atteignable que beaucoup l'ont tout simplement oublié.
Commentaire
23) Elentir
20/09/2020
Bravo pour ce parcours et ces réflexions Philippe.
Quitte à exister autant vivre sa vie pleinement en effet!

Votre parcours est très à contre-courant mais vous êtes une source d'inspiration pour beaucoup, y compris pour moi.

Merci pour ce que vous faites!
Commentaire
24) Kiem
23/09/2020
Merci pour le partage mais comme quoi le bonheur est une recherche personnelle. J'ai l'impression pour ma part que vous décrivez une vision de l'enfer: ne vivre que pour soi-même, sans but et se lever chaque matin sans n'avoir rien à faire. C'est terrible en fait.
Je ne comprends pas comment on peut s'épanouir dans ce genre de vie. Alors, ok : luxe, calme et volupté. Mais il manque pas un truc? Quel est votre accomplissement? Vivre pour vous-même? J'espère que vous n'allez pas vous réveiller un matin en vous disant que vous auriez pu vivre plus haut, plus grand.
Réponse de Philippe
Philippe
23/09/2020
Bonjour Kiem,

Je comprends ce que vous voulez dire.

Mais en fait, les accomplissements et les objectifs, je les définis quotidiennement.

Cela peut-être un défi sportif, un voyage, une nouvelle fonctionnalité sur le site DevenirRentier, améliorer mon espagnol, etc.

Après, effectivement, ce sont des activités plutôt égocentristes, et ça ne conviendrait pas à une personnalité extravertie ou qui s'épanouit dans des projets collectifs.
Commentaire
26) Liberty84
23/09/2020
Le problème du "plus haut, plus grand" c'est un peu le problème de la petite histoire du pdg et du pêcheur non?

The fisherman and the businessman

(désolé lien en anglais mais je ne l'ai pas trouvé en français).
Commentaire
27) Medellin
23/09/2020
Bonjour Philippe,

je tiens à vous féliciter pour le courage que vous avez eu de quitter votre confort de vie pour mener une vie pleine et authentique loin des diktats.

Je voulais également vous indiquer que votre parcours est une source d'aspiration pour moi, je suis votre parcours ainsi que votre forum depuis l'âge de mes 17 ans, j'en ai aujourd'hui 27 ans! Bravo, quel travail, quelle régularité c'est admirable.

Vous êtes une source d'inspiration pour un nombre incalculables de personnes et vous pouvez en être fier.

Je vous souhaite le meilleur,
Commentaire
28) Voyageur75
27/09/2020
Merci pour votre site qui m'éclaire beaucoup et votre franchise. Nous avons sans doute le même âge. Il est certain que dans la vie, casser les mécanismes de suivisme, c'est difficile, et passionnant.

Commenter





Anti-spam : quel est le nom de famille du Président de la République française ?