Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

[+1]    #1 21/01/2017 22h23 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   588 

Bonjour à tous
Je souhaitais partager avec vous "mon portefeuille consolidé" de fonds répartis sur 5 assurances vie.
5 ASV… Pour profiter bassement de primes d’ouverture, et aussi pour aller chercher quelques fonds inaccessibles sur mes contrats existants. Je compte en fermer quelques-uns dès que possible.
J’en ai également une 6ème chez Ing en mandat Dynamique que je n’exposerai pas puisque non géré par moi même.
http://i34.photobucket.com/albums/d135/bibike72/Finances/ptf.jpg
Les différents fonds ont été sélectionnés suivant la cote SICAV de Mieux Vivre Votre Argent et leurs différents classements et selon mon appétence à tel ou tel secteur géographique. Je sais qu’on fait beaucoup mieux comme guide, mais pour éviter de me planter tout seul comme par le passé (turbo, minière, Dexia, Affine, Adthink Media etc….), je préfère encore être guidé par ce type de magazine et cela fonctionne bien mieux que quand je choisissais moi même mes actions en direct ou fonds. Les performances 1& 5 ans affichées sont celles du magazine.
J’ai volontairement masqué les parts de fonds € qui représentent 67% de mon capital. C’est trop et sans intérêt. Je vais y remédier.
Les SCPI sont une grosse erreur, j’ai suivi les moutons sans me soucier du fonctionnement du véhicule… ASV = environ 85% du coupon encaissé, VL ridicule et jamais réactualisée, ce qui m’oblige à les conserver à très long terme (faible investissement qui peut dormir) et de me contenter des coupons (un peu plus de 4% net de mémoire).

En regardant un peu en détail mes fonds, j’ai été très déçu des fonds US, je ne connaissais pas la règle qu’un fond éligible au PEA doit être composé à 75% minimum de société siégeant dans l’UE.
Je comprends mieux le manque de performance de ces fonds vs les indices US…

Mes souhaits d’arbitrage à court terme sont :
- supprimer mon versement mensuel de 100€ sur le fonds € MIF : rendement 2016…… et globalement je suis trop exposé aux fonds €
- fermer mon contrat Puissance Sélection (attente du chèque de 200€ de prime qui va avec) et récupérer ma capacité d’épargne mensuelle (150€) actuellement dirigée vers cette ASV.
- me renforcer sur les smalls caps, notamment US cette fois, je penche pour le fonds Schroder ISF US Small & Mid Caps Equity A
- me positionner sur un fonds "Value" notion que j’ai découvert sur ce forum et dans le book de Peter Lynch, par exemple le fonds Mandarine Valeur
- solder la position sur Carmignac Emergents pour renforcer Magellan, vu la différence de performance. Peut-être réduire légèrement mon exposition aux émergents. Je ne m’étais pas rendu compte de leur prédominance avant de monter cette consolidation.

Si vous avez un avis sur la répartition ou que que ce soit à dire n’hésitez pas smile
Bonne soirée.

Dernière modification par bibike (21/01/2017 22h33)

Mots-clés : actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne

 

#2 21/01/2017 23h23 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Réputation :   41 

Bonjour,
Je pense que vous pouvez substituer avantageusement à votre  fonds indiciel US (FCP chargés très lourdement) des ETF sur indices US(Lyxor, Amundi, Theam, ishare, il y a beaucoup de promoteurs d’ETF): les répliquations d’indices sont surement comparables, mais non seulement les frais de gestion diminueront substantiellement (de 1,5% ou 2% pour vos fonds à environ 0,3%) mais vous gagnerez en liquidité et pourrez négocier vos etf comme des actions au lieu de passer des ordres à cours inconnus. Pour Natixis je crois que ce n’est pas un fond indiciel, peut-être justifie-t-il ses frais conséquents? A vous de voir.

Hors ligne

 

#3 22/01/2017 08h36 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   161 

Bonjour,

Merci pour la présentation ! Plusieurs questions :

Pourriez vous expliquer la colonne "Moyenne de Perf 1 an" ? Par exemple il est indiqué que CPR SILVER AGE aurait fait -11.25% alors qu’il a fait 2.07% d’après Boursorama. C’est tout de même différent. Et c’est le cas sur la plupart des lignes. Dans ce cas etes vous sur de faire votre choix sur des données à jour ?

Pour le choix des fonds vous avez tout de même des sites de référence comme morningstar ou tout simplement boursorama qui donnent des informations utiles et à jour en terme de volatilité, de ratio de sharpe, etc…qui permettent de comprendre (et surtout de vérifier) d’où sortent les "étoiles" ou le "classement" de chaque fonds.

Ensuite vous avez deux fois plus d’exposition émergente que américaine : est ce un choix volontaire et si oui pourriez vous argumenter la sous pondération US ? En tout état de cause on peut mettre dans son AV ou son PEA des tracker US qui suivent exactement les indices US à pas cher (cela ne veut pas dire que je vous recommande de prendre 40% d’actions US demain vu le niveau des indices et l’arrivée de Mr Donald Trump mais on peut rappeler que le World c’est 60% US à peu près)

Je trouve qu’il est difficile de chiffrer précisément les frais sur les SICAV et FCP car les notices mentionnent des frais de gestion maximum mais en pratique il y a pas mal de fonds qui prennent moins. Cette notion de frais réels ou "frais courants" n’est pas évidente à trouver. Contrairement aux trackers où les frais sont fixes et clairement indiqués dans les listes des faiseurs.

Enfin je peux comprendre le coté course à la prime d’ouverture mais le risque, si chaque contrat est sous alimenté, est peut être la difficulté à réallouer les sommes d’un support à l’autre. Quoiqu’il en soit je trouve qu’il est dommage d’en ouvrir pour en refermer quelques semaines plus tard. La gestion d’actifs financiers c’est du long terme, il faut laisser l’argent travailler là où de bonne foi vous avez, "à un instant de raison", considéré qu’il était pertinent de le placer et faire autre chose. Etes vous d’ailleurs sur qu’il n’y a pas de clause les autorisant à vous prélever la prime dans ce cas ?

6 AV différentes ok mais quels sont les assureurs derrière ? avez vous plusieurs contrats différents assurés par un même assureur ? en effet ce sont un peu toujours les mêmes qui communiquent (Generali, Spirica, …) et c’est à considérer. Pour ma part j’ai 5 contrats dont 5 assureurs différents.

Bon week end.

Dernière modification par skywalker31 (22/01/2017 09h00)


"Ne nous soumets pas à la tentation du stock picking…" - Portefeuille et Mon blog

Hors ligne

 

#4 22/01/2017 10h46 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   588 

Bonjour à tous les deux et merci pour votre intérêt.
Flavius, je note votre conseil en ETF.
Ce fonds Federal est composé à 92% de valeurs de la zone €, d’où ma déception, la fameuse règle d’éligibilité au PEA.
Pour Natixis, il ne me semble pas indiciel et a pour objectif de battre le SP500.
Composition Natixis Actions US Value R (Fonds FR0010236893) - Sicavonline
Il semble être moins bon que la moyenne des fonds comparables. Il est dans le 3ème quartile d’après MVVA ce qui confirme les données de SICAV on Line (ce n’était pas le cas lorsque je l’ai souscrit…).
Je vais voir les fonds accessibles et mieux noté.

Skywalker31 : les colonnes moyennes de perf 1 & 5 ans sont des données piochées dans le classement mieux vivre votre argent, écrit courant décembre 2016 (donc un an glissant), ce qui explique l’obsolescence des performances affichées dans mon fichier après le rallye Bull de décembre. Je vais remettre ça à jour avec des sources online.
Je possède ces fonds depuis une bonne année, et ce sont les perfs de l’époque qui m’avaient fait souscrire, celles d’aujourd’hui me feront arbitrer. smile

C’est écrit "moyenne de" car mon tableau est un TCD et que je possède certains fonds plusieurs fois sur différents contrats, donc si j’affichais la colonne en "somme de" le TCD additionnerait les pourcentages s’il y a plusieurs lignes sur le même fonds.
Merci pour vos conseils pour les sites Bourso et compagnie, c’est vrai que je les utilise pour les actions mais pas pour les fonds, (allez savoir pourquoi), je vais voir ce qu’ils proposent et étudier ce qu’est le ratio de sharpe que je ne connais pas.

Pour les émergents, j’aime à croire en leur avenir par rapport aux pays développés dont le coût du travail est bien trop élevé du fait du coût de la vie, des salaires, de l’immobilier (il me semble qu’en France c’est ce qui tue notre compétitivité internationale en partie).. C’est un jugement simpliste et non documenté certes. Pour moi ils seront les pays développés de demain…
Comme je disais dans mon premier message, je ne m’étais pas rendu compte de ma surexposition aux émergents avant de faire la consolidation. Je vais je pense réduire mon exposition au profit des fonds cités ci dessus : un fonds investis dans la valeur type Mandarine et un Small/mid US.

La sous pondération US est liée à une forte valorisation de leurs actions, en bonne partie due à la politique monétaire accommodante de la FED depuis les subprimes.
Si je ne dis pas de bêtises le Warren Buffet ratio était à 113% fin 2016 pour un maximum "autorisé" de 90% :
FED* de St Louis :
GDP US* : 16 661 (en milliards de dollars, l’équivalent de notre PIB*)
Actions : 18 781 (indice Wilshire 5 000 Full*, les 5 000 plus grandes sociétés américaines).

Je vois, comme beaucoup, l’élection de Trump négative pour les marchés, mais qui sait vraiment ? Brexit + sa victoire aux élections… La majorité avait tout faux moi le premier.

J’avoue ne jamais regarder les frais de gestion des fonds, les performances affichées en tiennent compte il me semble alors pourquoi aller si loin dans le détail ?

Voici ma répartition par contrat et assureur, en faisant cette consolidation je me suis rendu compte de la difficulté à gérer tout ça après coup, c’est pour cela que j’ai arrêté la course aux primes, et que je préfère tenter de gérer plus activement mes fonds.
http://i34.photobucket.com/albums/d135/bibike72/Finances/par%20assureur.jpg
Et avant de souscrire je lis toujours les conditions des offres, je clôture les produits en respectant la durée minimum de conservation (de 4 mois à un an en général) donc je ne me suis jamais fait reprendre les sommes.

Bon weekend également à bientôt.

Dernière modification par bibike (22/01/2017 10h50)


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne

 

#5 29/01/2017 22h31 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   588 

Bonjour,
Je me suis un peu éduqué depuis mon dernier message, ok pour le ratio de sharpe, j’ai compris l’intérêt des ETF, à long terme je ne m’étais pas rendu compte de l’importance des frais de gestion des fonds (et des enveloppes AV ? et de sa fiscalité à PSociaux immédiat).
J’ai également découvert la stratégie lazy avec le smartportfolio…
Quand on sait que 85%~~ des gérants font moins bien que les indices, ça suffit à convaincre + les frais.
J’en suis à me poser la question de l’enveloppe, PEA, AV, CTO, entre les frais différents, la fiscalité, le choix des trackers… l’enveloppe idéale n’est pas évidente.

J’ai trouvé ce petit classement d’assurance vie et d’offres de trackers.
ETF / Trackers et assurance-vie ? : Le saviez-vous ?
Je dispose du contrat Puissance Selection que je voulais fermer mais vu l’offre de trackers je vais peut-être me raviser. Les frais d’arbitrage sont de 0.10% il me semble.

A propos de trackers, j’ai compris le principe des trackers à réplication synthétique et du swap, ce qui m’amène à penser qu’un fond comme Federal Indiciel US fonctionne sur le principe du swap puisqu’il est éligible au PEA, et est composé de 98% d’actions Eurozone ?
Allocation d’actifs|Dix principales positions|Federal Indiciel US I|ISIN: FR0010218289
A propos du sharpe et la mesure du risque j’ai l’impression que ce fonds est plutôt performant (au delà des frais).

Réflexions à poursuivre mais je vous remercie pour vos remarques qui m’ont permis de remettre en question les "raisons" de mes choix de fonds et la "stratégie" globale de mon investissement en UC…


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne

 

#6 05/02/2017 22h50 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Réputation :   12 

bibike a écrit :

Je dispose du contrat Puissance Selection que je voulais fermer mais vu l’offre de trackers je vais peut-être me raviser. Les frais d’arbitrage sont de 0.10% il me semble.

Et vous faites bien si vous souhaitez investir dans des trackers dans le cadre fiscal de l’assurance-vie.

En effet, assurancevie.com, courtier de Puissance Selection commercialisée par les assurances Generali, vient de porter à plus de 95 le nombre de trackers arbitrables.

Cette liste (voir ici) est très diversifiée au niveau des émetteurs (Amundi, Lyxor, iShare, Vanguard, etc.) ce qui peut en rassurer certains.

Mais, il n’y a quasiment pas de redondance entre les trackers des différents émetteurs.

Par exemple le world de Lyxor est distribuant tandis que celui d’Amundi est capitalisant.

Il y en a donc pour tous les goûts, pour toutes les stratégies.

Il n’est pas impossible que d’autres assurances suivent le mouvement.

Pour répondre à votre dernière question, en plus des frais de gestion, il y a effectivement des frais d’arbitrage de 0,1 % dans les deux sens (vente et achat) ce qui revient souvent à 0,2% par arbitrage.

Hors ligne

 

#7 05/02/2017 23h08 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   588 

Merci pour votre réponse.
J’en suis à comparer les enveloppes, CTO, PEA, AV car les frais de l’AV sont quand même très importants à long terme.
J’épluche le forum car le sujet a déjà été traité maintes fois, je suis en train de monter un petit fichier excel pour comparer CTO et AV, avec des versements mensuels sur 8 ans + les frais d’arbitrage, de courtage, intégrer la performance mensuelle cumulée, les frais de gestion du tracker, de l’AV sur la part UC, les frais de sortie, les PS et l’imposition des PV.
Le PEA est largement devant mais manque de souplesse comparé aux deux autres (trackers synthétiques uniquement et peut-être moins de choix).
Je posterai le fichier quand le livrable sera acceptable pour avis et contrôle des calculs, ça peut servir à d’autres.


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne

 

#8 05/02/2017 23h22 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Réputation :   12 

bibike a écrit :

je suis en train de monter un petit fichier excel pour comparer CTO et AV, avec des versements mensuels sur 8 ans + les frais d’arbitrage, de courtage, intégrer la performance mensuelle cumulée, les frais de gestion du tracker, de l’AV sur la part UC, les frais de sortie, les PS et l’imposition des PV. Je posterai le fichier quand le livrable sera acceptable pour avis et contrôle des calculs, ça peut servir à d’autres.

Merci par avance.

Si vous travaillez avec google sheet cela pourrait autoriser un partage plus fonctionnel.

Google Sheets vous permet de créer et de modifier des feuilles de calcul en ligne
      gratuitement

Hors ligne

 

[+1]    #9 06/02/2018 17h36 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   588 

Bonjour,

J’ai vendu ce matin ADL Partner et en écrivant le mot de la fin dans mon "journal personnel", je me suis dit que peut-être la leçon apprise avec ce titre pouvait servir à d’autres et méritait d’être partagée…

Mon achat date de mars 2017 suite lecture d’une analyse de l’IF dans l’offre cote française, analyse qui reposait en grande partie sur la valeur du portefeuille ADL régulièrement communiquée par le management.

En gros le potentiel d’upside était x2 sur la base de cette valeur de portefeuille (102M€ à l’époque) + cash - BFR.

Une valeur minimum était donnée (15€/titre), en tenant compte d’hypothèses défavorables sur l’activité assurances.

Etant un peu plus aguerri fin 2017, j’ai essayé de mettre à l’épreuve cette valeur du portefeuille en tentant de reconstituer le calcul à partir des quelques éléments fournis dans le rapport annuel.

Je n’ai jamais réussi, et les hypothèses de calculs permettant d’atteindre le résultat donné par la société m’ont surtout démontré que le mode de calcul réel (et secret…) devait être relativement optimiste.

J’ai bien sûr harcelé la com’ investisseurs mais ils ne m’ont plus répondu après leur premier mail. J’aurais pu essayer de trouver un contact à la Direction Financière de l’entreprise pour avoir plus d’information sur la valeur de ce portefeuille mais quand on avance des chiffres mirobolants dont le calcul est tenu secret, ça sent juste l’embrouille.

Le CA annoncé il y a une semaine n’ayant créé la moindre bonne surprise je n’ai personnellement aucune attente du RA 2017 fin mars.

La valeur étant peu affectée par la volatilité actuelle des marchés, j’ai trouvé là une bonne occasion de vendre pour dégager des liquidités afin de renforcer des lignes "massacrées" de mon portefeuille et qui présentent un potentiel d’appréciation bien plus important (et surtout plus tangible…).

J’ai donc pris ma perte ce jour, -6% dividendes inclus en presque un an. Ce n’est pas cher payé la leçon. Les leçons en réalité :

- ne pas considérer une valorisation dont on n’est pas en mesure de comprendre précisément la construction (ici le portefeuille ADL)
- ne pas suivre un investisseur X, dont la thèse repose sur des éléments qu’il n’a - lui même - pas challengés
- ne pas suivre un investisseur X tout court

Quand une sous-valorisation est mise en évidence :
- réfléchir à l’origine de la décote, pourquoi le marché est-il injuste à l’instant T ?
- est-il vraiment injuste ?
- réfléchir à la durée historique de la décote : depuis quand cela dure sur cette valeur ? Ici plusieurs années. Plus c’est long, plus c’est probablement justifié.
- réfléchir aux catalyseurs potentiels permettant de faire sortir la valeur du fossé ? Ici rien à part à l’horizon à part une grosse amélioration des marges qui donnerait du relief à la pseudo valeur du portefeuille, mais bon courage dans ce business hyper concurrentiel.
- quand on est mauvais comme moi en compréhension de business, il vaut mieux prendre une importante marge de sécurité sur des critères quantitatifs, que d’espérer voir le pseudo qualitatif d’une société l’a faire sortir de l’ornière.
- s’assurer que l’on n’investit pas pour de mauvaises raisons

Et bien sûr, ne pas jeter la pierre à autrui, chacun étant maitre et responsable de ses décisions d’investissement. smile


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne

 

[+15]    #10 20/07/2018 12h15 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   588 

Bonjour,

Je remonte cette file suite à un sympathique message de PoliticalAnimal. smile

Je n’ai jamais publié mon portefeuille de titres pour la simple raison qu’il est composé à 40% de décotes d’actifs Daubassiennes cf ci-dessous. Publier mensuellement un portefeuille semi masqué et dont le travail m’appartient qu’à moitié manque un peu d’intérêt selon moi.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/11791_portefeuille_bbk.jpg

Au début de cette file, mon portefeuille de titres était presque uniquement composé de valeurs piochées dans Mieux Vivre Votre Argent, ce qui n’était pas le graal mais bien mieux que de faire n’importe quoi tout seul.
Ensuite j’ai découvert ce forum, les newsletters d’IH, ses livres, le par où commencer puis lu une 15 aines de livres et suis devenu un peu accro du monde boursier (et un peu moins ignare qu’au début de cette file).

Je suis un grand fan de l’approche de Graham pour plusieurs raisons :
- le coté rassurant de la valeur nette des actifs tangibles acquis avec une grosse décote, je dors bien la nuit même avec un tas d’entreprises "poubelles"
- l’esprit contrarien
- l’historique de performance Graham, Schloss, Buffett à ses débuts
- la diversification très importante : je n’ai pas le courage de mes convictions (voyez mes pondérations), je préfère diluer ma potentielle performance que de concentrer mes pertes ! (la sécurité du capital…) On a d’ailleurs vu ce que donnait les concentrations de portefeuille d’investisseurs 1000x plus compétents que moi sur des dossiers débattus pendant 146 pages sur le forum.
- je suis incompétent à analyser le business des entreprises, clairement je ne connais rien. Je ne sais pas faire de projection de business, je ne comprends pas en détail les business modèles, les innovations produits etc, tout cela me dépasse, surtout en anglais, je me sens bien stupide face aux métiers de toutes ces entreprises. Et cela m’arrange bien parce que je pense qu’on peut vite s’auto-persuader à tort de bien comprendre un métier simplement parce qu’on a passé du temps à essayer de le comprendre.
- et comme je suis presque du métier, l’approche de comptable du value me va très bien !

En dehors des décotes d’actifs Grahamiennes, j’aime acheter des entreprises cotant sous ou au niveau de leur DCF sans croissance à WACC "élevé", sur base de taux historiques sans beta, puisque pour moi la volatilité est source d’opportunité pas de risque.
DCF établit sur la base des prévisions N+1 des analystes (Reuters/ZoneBourse).
C’est un mode de valorisation qui me parle bien, les ratios viennent en complément* pour un autre format de lecture. Les projections N+1 des analystes étant souvent très proche de la réalité (pour celles que j’ai utilisées), je considère que je prends peu de risques sur ma valorisation intrinsèque en procédant ainsi.

*sauf le PER qui est pour moi une abomination car il ne tient pas compte du tout du bilan de l’entreprise et c’est pourtant ce que l’on achète en premier avant de penser aux potentiels bénéfices futurs.

Cela m’a plutôt bien réussi sur AutoZone, Wal-mart, Target et c’est en cours sur Pandora, L Brands et Electrolux.

J’ai une préférence constatée pour le retail, j’imagine que c’est parce que ce n’est pas trop compliqué à comprendre pour ma petite tête, et comme le secteur est sous tension je trouve qu’il y a des opportunités à pas cher.

Il me reste quelques REIT en portefeuille, sous ensemble qui représente une erreur pour moi car j’ai beaucoup de mal à les analyser quantitativement et que les dividendes ne sont pas ma priorité. Mais après lecture du livre d’IH sur les foncières, qui n’a pas envie d’en acheter quelques unes ? smile

Bien que je ne cours pas après les dividendes à cause du côté épicerie sur un portefeuille diversifié, j’avoue qu’en cas de "correction" sur le marché c’est quand même pratique de récupérer quelques liquidités à réinvestir.

Je sais que ce n’est pas la religion du forum, mais j’essaie de m’intéresser un peu à l’analyse technique.
J’ai lu la formation ABC Bourse et je n’ai rien compris, c’est vraiment trop compliqué (matheux) pour moi.
Même si j’ai conscience que l’AT seule n’est pas une stratégie gagnante, je pense qu’il serait dommage de se priver de cet outil pour cerner le momentum de la foule sur les titres avec suffisamment de volumes. Rater mes points d’entrées m’a clairement fait perdre de la performance jusque là, aussi j’essaierais de tenir compte de ce phénomène à l’avenir (momentum ou supports) combiné à l’analyse financière évidemment. William Higgons l’utilise également pour soigner ses sorties.

Air France : sur une idée Event-Driven de JL, nous avons une belle décote sur DCF à 10% de WACC. Trafic en hausse en mai, juin, les grèves semblent calmées, on verra ce que donne le Q2.

AKWEL / Plastivaloire : sincèrement à ce prix j’ai envie de renforcer encore, mais je deviens suspicieux sur ce fameux cycle économique automobile donc dans le doute je m’abstiens étant déjà fortement exposé à ce secteur (+ au travers d’I&E).

Altran : je fais partie des ramasseurs de couteau, après avoir estimé que la chute du cours était disproportionnée par rapport à la fraude publiée, ET après m’être rassuré avec un DCF valorisant l’entreprise à 10.40 € je suis monté à bord. Bien sûr cela reste risqué si de nouveaux cadavres sortent des placards. L’entreprise vaut probablement plus en utilisant d’autres méthodes moins agressives que le DCF bien WACCé.

BNP Paribas : une vieille valeur MVVA, cote sous la BV tangible, les apports qualitatifs de Scipion sur le sujet m’ont convaincu de conserver ma ligne malgré mon incompétence analytique d’une banque.

Claranova : largement épluchée par notre ami Rallye, j’ai eu la chance de commencer à accumuler à 0.43 €. Une pure growth. J’apprécie leur appli FreePrints, MyDevice sera une cerise ou rien je m’en fiche je ne l’ai pas payé. J’essaie de profiter de la volatilité entre 0.80 et 0.90 € entre deux publications.

Derichebourg : achetée un peu trop tôt vers 5.80 € alors que mon ordre initial était à 5.15 €. Je l’aurais eu sans mal à ce prix avec plus de patience mais j’ai eu peur du rebond (cas classique pour moi du mauvais timing). DCF à 5.60 € avec WACC à 8.2%.

Gaumont : largement analysée sur le forum, un collatéral immobilier de valeur, vu mon PRU que de bonnes perspectives de sortie à attendre.

Graines Voltz : ma préférée. FCF Yield retraité très élevé (20%). Un dividende sur PRU à plus de 10%, possiblement 2 années encore de versement, je conserve au chaud en espérant que la rentabilité opérationnelle retrouvée se poursuive.

Indépendance et Expansion : tellement convaincu par le style Value qu’il fallait absolument que j’ai des parts de ce fonds exceptionnel. Cela ne fait pas plaisir d’être en MV bien sûr mais j’ai 100% confiance dans le process de William. En cas de krach important il est fort probable que j’en profite pour remettre au pot (surtout qu’il devra couvrir les sorties massives qui ne manqueront pas d’arriver).

Renault : l’analyse de Tanuky était très convaincante. Décote sur actif net (yc participations) et des multiples sur profitabilité très bas.

Valeo : une vieille valeur MVVA, je l’ai conservé pour son DCF avec croissance (72 €). Je l’ai vite regretté puisqu’elle a ralenti et le cours a réagi en conséquence. DCF sans croissance à 52 € environ. C’était une erreur de la renforcer pour la croissance, c’était à une époque où j’avais beaucoup de liquidités non investies, j’ai manqué de patience.

Altria : une des premières valeurs US que j’ai achetées, je voulais un cigarettier pour me venger (et me rembourser) de ce que j’ai donné à cette industrie durant des années (15ème mois sans tabac smile ). C’était la moins surévaluée même si le prix n’était pas cheap. Je en suis en MV car le secteur était surévalué et le spectre d’une réglementation US sur la nicotine fait du mal au secteur. Je ne suis plus trop l’affaire je conserve et j’encaisse mes dividendes en remboursement de mes dépenses passées dans le secteur. smile

AutoZone : j’adore cette entreprise, je conserve et j’essaie de dynamiser ma position en faisant des aller/retour partiels entre 600$ et 700$.

Berkshire Hathaway : le conglomérat devrait être utile lors du prochain krach : il possède les liquidités et le talent que je n’ai pas. Je suis certain que nos 2 compères sauront en profiter. Cela me permet également d’être investi indirectement sur Apple, dont j’ai raté l’achat en début d’année à quelques dollars près. sad

Exxon Mobil : en mode suivi d’IH à mon arrivée ici. Trop compliquée pour moi comme industrie et je n’aime pas les business directement liés aux matières premières car c’est trop erratique. Je conserve simplement en me disant qu’être exposé au pétrole sur une major avec un baril récemment reparti à la hausse n’est pas très risqué à long terme. Il est probable que je vende n’importe quand pour besoin de liquidités car je ne sais pas évaluer le potentiel.

L Brands : cas classique du DCF sans croissance.

Pandora : idem.

Vertu : largement débattue sur le forum également. Belle décote sur capacité bénéficiaire, un bon bilan également.

Electrolux : cote sur DCF à cause d’éléments non récurrents, parfait pour moi. J’ai été trop radin pour entrer et j’ai manqué le rebond, j’espère finir de constituer ma ligne sur 190/200 SEK d’ici fin août (courtage gratuit Binck).

Voici le graphique de mon portefeuille dont le benchmark est le MSCI World en euros. (CW8).
Si un jour je sous-performe durablement ce tracker, alors je changerais de secte.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/11791_vp_bbk_4_juillet.jpg

Ma valeur de part est calculée en tenant compte précisément des dates de mes apports/retraits.

J’ai commencé le suivi à l’acquisition de xlsPortfolio l’an dernier, mon portefeuille date de 2009. Je n’ai pas eu le courage de recalculer tout cela depuis 2009, mais je sais que ce serait très mauvais, au pire moment je devais être à -60% en 2010 de mémoire (turbos, mines d’or, Dexia… que des conneries…). J’ai depuis rattrapé entièrement mes pertes initiales, fin 2017 de mémoire.

Concernant les SICAV/FCP : j’ai presque tout vendu progressivement pour gérer le maximum de mes avoirs en direct. J’ai également terminé la gestion sous mandat Ing.

Il me reste I&E que je compte évidemment conserver, quelques centaines d’euros sur Magellan, que je ne peux pas arbitrer à cause du montant d’arbitrage minimum sur Assurancevie.com.
Et d’ici quelques jours j’aurais quelques pouillèmes sur le fonds Émergents Small JPM présenté par PoliticalAnimal smile simplement parce que l’ouverture d’un contrat d’AV Mesplacementslibertés impose une part d’UC.

J’ouvre ce contrat pour prendre date dans une optique long terme, car il propose la détention d’une centaine de titres vifs et d’une 10aine de SCPI versant 100% des revenus (contrairement à Fortuneo 85%). On ne sait jamais d’ici 8 ans mon PEA sera peut-être plein à craquer et une telle enveloppe pourra avoir son utilité, autant prendre les devants. smile

J’avais également quelques SCPI en début de file, j’ai tout vendu à perte. La perte était largement acceptable (8/10% de mémoire) et je préférais investir moi-même ces fonds. Les seulement 85% de coupons reversés par Fortuneo me sont un peu restés en travers de la gorge. smile

@Sousousdanslapopoche : j’avais inauguré une usine à gaz Excel pour faire des simulations entre CTO/PEA/AV mais concrètement il n’y a pas de questions à se poser, avec un TMI de 14% c’est PEA/CTO/AV. Les frais de gestion de l’AV mangent trop la performance. Pour les TMI supérieurs n’étant pas prêt d’être concerné je ne me suis pas posé la question. La flat tax a probablement redistribué les cartes en faveur du CTO également.

Comme expliqué en début de message je ne ferai donc pas de reporting régulier pour la raison évoquée, mais pourquoi pas de temps en temps poster des réflexions sur les stratégies d’investissement testées ou sur une opération particulière.

Bonne journée.

Dernière modification par bibike (20/07/2018 14h57)


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne

 

#11 25/07/2018 17h29 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   717 

Woah quel post ! Ça me fait penser que je n’ai pas réalisé l’exercice depuis longtemps : résumer chacune de mes lignes en une phrase. C’est bien pour voir si notre raison d’investir est toujours à jour et cohérente. Allez hop je le fais pour mon prochain reporting.

De belles valeurs, variées et avec une logique forte. Je suis impressionné par la faiblesse de votre Max Drawdown (le mien que je ne reporte pas est bien plus élevé. Je ne le reporte pas car pas très sensible à la volatilité et puis il a beaucoup baissé depuis que j’utilise des options et qu’une partie de mon portif en USD est hedgé = moins de volatilité) surtout par rapport aux indices de références. Vous avez donc soit des valeurs très dé-corrélées soit quasiment que des "coups gagnants".

Bibike a écrit :

Graines Voltz : ma préférée. FCF Yield retraité très élevé (20%). Un dividende sur PRU à plus de 10%, possiblement 2 années encore de versement, je conserve au chaud en espérant que la rentabilité opérationnelle retrouvée se poursuive.

Amusant ça, depuis 10 jours, c’est la valeur que je renforce le plus ! J’obtiens à peu près le même FCF yield normatif et je ne vois rien de mieux dernièrement à acheter (d’autant que j’ai le cash de la vente de 2 de mes lignes CRCAM). Je pense aussi que sur des nano caps au fixing, c’est un des rares endroits où l’on peut expliquer des inefficiences fortes de marché même sur des valeurs solides au niveau de leur bilan. Sinon on peut encore trouver des valeurs décotées mais au prix d’un risque non négligeables…


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#12 25/07/2018 20h39 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   275 

Superbe reporting !

Je vois que vous aussi vous galérez avec le duo de choc Plastivaloire/Akwel. Voilà des actions que je n’ai pas envie de renforcer. Le marché les dédaigne clairement pour le moment et je ne vois pas encore le bout du tunnel pour elles.

Quant à Valéo…Aïe, les chiffres publiés ce soir annoncent une séance douloureuse demain. Elle avait déjà pris cher ces derniers mois et ça ne va pas s’arranger dans les semaines à venir.

Pour Voltz, qu’est-ce qui vous laisse supposer que le versement du dividende sera reconduit ? Aurais-je loupé une info capitale ? wink

Bonne chance dans vos investissements et merci pour vos interventions pertinentes, accessibles et toujours aimables !

Hors ligne

 

[+1]    #13 25/07/2018 21h11 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   197 

Pour le dividende Isild, si vous avez loupé l’info, c’est que vous n’avez pas lu l’analyse de FranckInvestor !

Je vous suggère de la lire !

La holding des Voltz s’est endettée pour racheter la majeure partie du flottant de l’entreprise.
Du coup, ils devront faire remonter les flux de trésorerie de la société mère (GRVO), vers la holding, pour rembourser le prêt. Pour ça, pas d’autre moyen qu’un dividende smile

Dernière modification par AleaJactaEst (26/07/2018 00h34)

En ligne

 

#14 26/07/2018 00h03 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   588 

Bonjour à tous les trois et merci pour vos bons mots smile,

@PoliticalAnimal :

Certes mon max drawdown est faible pour le moment mais j’imagine que c’est lié :
- à la diversification : on réduit le risque de perte importante et l’impact d’un fruit pourri
- à la jeunesse de mon suivi de portefeuille, 1 an et 3 mois seulement, quand j’aurais votre longévité en stock picking on verra où en sera mon max drawdown smile
- je pense que je suis plus dé-corrélé que coups gagnants : I&E, GRVO et Gaumont ne sont pas volatiles et pèsent 25% du portefeuille, j’ai pas mal de valeurs au fixing qui se fichent totalement du macro-économique et des boutades de Trump, et des petites valeurs US qui sont très volatiles (+30%/-30% régulièrement et pour rien, le tout s’équilibrant magnifiquement).

D’ailleurs mon indice de corrélation portefeuille/indice est de 0.60 ce qui me semble assez faible.

J’aime bien le fixing, c’est plus représentatif du rythme de vie d’une entreprise que la cotation continue qui clignote dans tous les sens.

Pour Graines Voltz : étant donné qu’il ne va rien se passer pendant six mois j’attends un meilleur prix pour éventuellement renforcer (de toute façon je n’ai plus de liquide). Je suis plutôt satisfait que vous trouviez également un FCF Yield de 20% smile, quels sont les chiffres que vous avez considérés comme normatifs ? J’ai calculé ce FCFY en 2017 mais de là à le considérer normatif c’est difficile à dire de mon point de vue.

Ce qui est amusant également c’est que j’ai commencé à me pencher sur les CRCAM hier. smile D’ailleurs si vous voulez exposer votre suivi plus en détail j’en serais friand (au moins les entêtes de colonnes, l’image est trop floue malheureusement).

J’ai commencé le rapport annuel de Brie et les 220 pages me font mal à la tête d’avance, je ne sais pas comment vous avez tenu à les lire tous entièrement, je n’avance pas.
Au bout de 15 pages j’ai changé de technique, maintenant je ne lis plus que les titres et les sous titres et je m’arrête dès qu’ils me paraissent intéressants. Car concrètement sur les quelques rapports annuels dont j’ai lu chaque mot, je n’ai pas retenu grand chose (5% ? 10% ?), il y a trop d’informations inutiles.
Le rapport RSE par exemple, c’est intéressant à lire mais pour l’investissement ça ne me sert à rien personnellement….

Les décotes à risques non négligeables : avez-vous des exemples en tête ?

@Isild :

Oui pour PVL/MGIC, j’étais sincère sur les files éponymes. Je suis toujours d’accord avec moi même mais pas le marché qui semble anticiper un retournement de cycle. Alors comme c’est Mister Market qui commande, qu’il est plus fort que moi et qu’il connait sa propre histoire et ses cycles je ne vais pas davantage jouer à David contre Goliath pour le moment.

Valeo : communiqué s1
La marge nette prend un coup du fait des matières premières (comme tous ceux qui les utilisent, Electrolux y compris dans un autre secteur), ça ne va pas dans le bon sens mais ce n’est pas dramatique.
Marge brute -0.2 point (=mp)
L’EBITDA +11% ou +0.7 point, la MOP baisse du fait des sociétés mises en équivalences (perte de Valeo Siemens eAutomotive pour la mise en place de son organisation, carnet de commandes +4.7 Mds€ sur le S1…).
Peu de CFL du fait des investissements et du BFR (effet saisonnier), hausse de l’endettement net de 500M€ depuis décembre (dont 600M€ d’obligations émises à 1.5% de coupon, pourquoi se priver c’est le WACC qui va apprécier…).
Et ce qui me semble davantage important c’est la hausse du CA de 9% ou de 3% à PCC. + le carnet de commandes qui progresse et croissance à deux chiffres en 2019 (ce qui ne confirme pas le fameux retournement de cycle).

Le marché risque effectivement de ne pas aimer le RN, et la baisse de guidance, mais elle reste à +9% à TCC sur 2018 et +5% à PCC au S2.

Prochain RDV 25/10 pour le CA du Q3.

Pour Graines Voltz, AJE a bien résumé, j’avais calculé entre 2 & 3 ans pour rembourser le prêt de la holding suivant deux hypothèses. Stanny avait calculé trois ans de mémoire. Donc je vais m’en tenir à cela, et de toute façon le FCF Yield est tellement beau, il y a de la marge avant d’atteindre 8/9x l’EBITDA, je ne peux pas la vendre, quoi qu’en fasse le marché.

Bonne soirée.


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne

 

#15 29/07/2018 15h07 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   717 

Pour des entreprises, que j’estime, encore décotées (malgré ce marché haussier) je pensais en l’occurrence à Madison Square Garden Networks (MSGN à ne pas confondre avec la maison mère MSG) que j’ai en portif depuis peu mais pas du tout avec la même allocation.
En effet, la décote est importante et c’est l’une des rares entreprises américaines que je connaisse avec, comme Voltz, un FCF yield supérieur à 20 % mais : l’entreprise est très endettée et le CEO n’est pas un agneau, c’est peu de le dire. On a donc une très belle décote proposée par Mr. Market mais il y a des risques significatifs et on peut dès lors comprendre la décote.

J’adorerais d’ailleurs avoir votre avis sur Madison Square Garden Networks lorsque vous aurez le temps.

Très décotée aussi par rapport aux cash flows (pas autant que Voltz ou MSGN) : Ultra Electronics Holding mais de nouveau avec des risques assez importants et identifiés.


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

[+1]    #16 13/08/2018 17h14 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   588 

Bonjour PoliticalAnimal,

Avec une "analyse" rapide, voici ce qui me gène sur MSGN :

Le FCF n’est pas aussi libre qu’il ne le sous-entend, il est capté à 85% par les prêteurs en 2017. Rappelez vous le FCF to Equity sur GRVO.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/11791_msgn-fcf.jpg

Je ne comprends pas tout à l’échéancier, mais il semble que l’échéance bancaire sera moins forte cette année (75M$ hors paiements supplémentaires volontaires ce qui semble avoir été le cas en 2017) :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/11791_msgn-echeancier.jpg

a) redevances média à verser
b) crédits baux / leasing
c) prêt à terme assorti d’un échéancier précis

Les montants sont élevés, surtout pour les années 4/5 du prêt bancaire (soit 2021/2022). Avec les flux opérationnels actuels je ne vois pas comment l’entreprise pourra y faire face sans roller ou AK.
J’imagine que les redevances média sont inclues en charges d’exploitation et donc dans le cash-flow opérationnel ?

Le FCF Yield dans xlsValorisation n’est que de 6.60% donc j’imagine que vous avez retraité certains chiffres pour arriver à 20%.

Si on considère un cours à $23 x 76.017 actions diluées (Q3) = 1 748.4 M$ de capi + 1 208 (dettes fi) - 194 (tréso) = 2 762.4 M$ de VE.

FCF 2017 : 192 M$

192/2762.4 = 6.95% de FCF Yield.

Soit vous avez une autre VE soit vous avez quelque chose comme 552 M$ de FCF (2762 x 20%) ?
525M$ c’est le CA cumulé à 9 mois.
Reuters prévoit un EBITDA à 319M$ en FY 2018.

Quels sont vos calculs ? Comment avez-vous trouvé 20% ?

La rentabilité de l’entreprise est très élevée mais elle est pour l’instant réservée à rembourser les prêteurs, pour en profiter en temps qu’actionnaire il va falloir attendre un peu.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/11791_msgn-donnees-norma.jpg

La marge de FCF c’est celle constaté en 2016/2017 suite ventes d’actifs en 2015 j’imagine.

Un DCF sans croissance avec WACC forcé à 8% donne 20.40$ (le 6.5% tient compte de l’endettement massif de la société ce qui me semble un peu trop facile). En laissant le 6.5% on grimpe à 29$, mais cela ne me semble pas raisonnable.

Mon point est probablement très succinct par rapport au travail que vous avez effectué sur l’entreprise mais l’anglais est un calvaire pour moi et la décote ne me semble pas aussi importante que vous l’indiquez avec le FCFY à 20%.

Pouvez-vous développer un peu svp ?

Dernière modification par bibike (13/08/2018 17h16)


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne

 

[+1]    #17 14/08/2018 13h53 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   717 

Super, merci et bien vu ! Eh oui j’ai écrit trop vite (et à la relecture, ça m’a sauté aux yeux), je parlais du FCF/sales et même du FCF/sales moyenné sur 5 ans qui est au-dessus de 20 %. En effet, pour le FCF/EV je trouve (chacun ses retraitements)… 6,5 % ce qui reste bon mais n’est pas du tout dans la même galaxie. Erreur de ma part donc. Mais j’ai bien fait ma valorisation en utilisant 6,5 % et non 20 %, ouf !

En revanche, "philosophiquement", je pense que l’on compte double la dette si on considère que le FCF yield de 6,5 % ne serait pas "libre" puisque, vous écrivez, "capté en grande partie par de la dette". La dette apparaît déjà dans la valeur d’entreprise, raisonner ainsi me semble compter double. En effet, même si un grande partie du flux est capté par la dette, MSGN n’a aucun mal à rembourser sa dette et donc il ne faudrait pas calculer FC/EV mais FCF/market cap. Dans ce cas le FCF yield "versus la capitalisation" est de plus de 11 %. La couverture des intérêts annuels est d’environ 7,8 en 2017 et était de plus de 4 en 2016. Je ne sais pas si je m’exprime clairement sur cette histoire de raisonner deux fois avec la dette.

C’est d’autre plus vrai dans le cas de MSGN qui a un business plan clair et stable : ils paient des droits télés aux ligues de sports, à commencer par la NBA en échange des droits de diffusion et de revenus très stables. C’est d’ailleurs ma thèse principale : leurs revenus vont fortement augmenter grâce aux paris sportifs autorisés maintenant dans l’État de New-York.

Il y a bien sûr des risques et une compétition puisque sur certains segments et modes de diffusion, ils n’ont plus l’exclusivité de la diffusion pour tous les matchs de tous les sports à New-York. C’est une des raisons de la décote.

Enfin, MSGN doit aussi payer des commissions à sa maison-mère MSG, c’est pour ça que certains prennent dans le portefeuille à la fois MSGN et MSG. Mais MSG est beaucoup plus endettée et complexe à comprendre donc j’en suis resté à une petite position sur MSGN.


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

[+1]    #18 14/08/2018 16h37 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   588 

Bonjour PA et merci pour votre retour, cela me rassure j’avais peur de ne pas voir quelque chose d’évident…

Pour le FCF/sales, j’obtiens 12.6% en moyennant les pourcentages sur 5 ans. Et 20.4% pour le CFO/Sales sur 5 ans. Ce sont les investissements de 2013/2014 qui grèvent mon FCF/Sales.

Savez-vous ce qui a été vendu en 2015 ? Le CA a baissé de 60% cette année là et les fonds propres sont passés négatifs en 2016 (j’imagine du fait d’une bonne grosse perte sur actifs cédés mais je n’ai pas été fouiller dans les rapports).

De cette cession, les années antérieures à 2016 sont-elles vraiment comparables* à l’activité d’aujourd’hui ? (*comparables pour calculer un FCF/Sales sur 5 ans ?)

Je comprends ce que vous voulez dire pour la dette comptée double, les ratios sur l’EV tiennent compte de la dette (contrairement à ceux sur la market cap comme le PER) mais de mon point de vue on ne "peut pas" considérer la même décote entre deux FCF Yield de 20% sans tenir compte du bilan (donc indirectement le FCF to Equity).

Plutôt qu’un long discours voici les calculs :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/11791_msgn-grvo-fcfyield.jpg

Dans la 2ème colonne j’ai fait comme si MSGN avait le même FCF Yield que GRVO pour comparer deux ratios aux résultats identiques dans deux structures différentes.

Une fois que vous retirez les remboursements d’emprunts* du FCF (soit disant libre qui en fait est d’abord réservé aux prêteurs, prioritaires sur les actionnaires) il vous reste le FCF to Equity (pour l’actionnaire) et là, à ratios FCF Yield identiques, l’entreprise au bilan le plus propre gagne.

*j’ai pris l’échéancier divisé par le nombre d’années

Et si on prend la situation réelle à fin 2017 de MSGN alors on voit bien que les prêteurs consomment tout le FCF et qu’il ne reste pas de cash libre pour l’actionnaire.

C’est ce que je voulais dire hier, avec mon "analyse de comptable".

Après oui MSGN n’a aucun mal à rembourser sa dette puisqu’ils ont même remboursé 100M$ volontairement en 2017 en plus de l’échéancier contractuel de 75M$. Dette nette = 3.6x l’EBITDA à fin 2017, l’entreprise semble suffisamment cash machine pour pouvoir y faire face sereinement mais pour moi, temps que la dette est si élevée et que les échéances consomment la majorité du FCF, on ne peut pas dire que ce dernier est réellement libre (pour verser un dividende par exemple).

Merci pour votre développement sur MSGN dans vos 3 derniers paragraphes. Les droits de diffusion peuvent-ils être considérés comme un narrow moat sur une durée définie ? Ou bien il suffit qu’un autre diffuseur paye pour les obtenir du jour au lendemain ?

Dernière modification par bibike (14/08/2018 16h43)


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne

 

#19 15/08/2018 12h48 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   717 

Ah oui mais pour une fois, il faut vraiment se plonger dans les rapports annuels si on veut faire du pro forma correct depuis 5 ans car il y a eu une division des entités fin 2015 : Madison Square Garden To Split Entertainment And Media Businesses

Soit on fait juste la moyenne 2016-2017 soit on se plonge dans les RA pour estimer un pro forma pour les autres années. Parce que franchement, le pro forma réalisé par la boîte n’a aucun sens (enfin si, il y avait un sens : rendre le stub moins appétissant et la SpinCo plus appétissante). Je ne suis pas sûr d’arriver à prendre le temps de tout détailler mais comme le mieux est l’ennemi du bien, j’ouvrirai au moins une file MSG/MSGN même si c’est une introduction bâclée, ce sera mieux que rien…

D’ailleurs, MSG Company (donc pas MSGN) va sans doute "spin-offer" d’autres parties : Madison Square Garden stock jumps after board approves plan to explore sports spinoff  ; l’annonce avait fait fortement monter le titre.

Je ne suis pas rentré sur MSG Company car il est beaucoup plus ardu de valoriser des équipes de sports. Pour MSGN, on valorise des cash-flows plutôt constants basés sur des droits télés avec un potentiel venant des futurs paris sportifs. Non pas que ce soit facile mais beaucoup moins difficile que deviner la book value d’équipes sportives qui hors de ma portée ! Cela étant, ceux qui étaient investis sur MSG Company (appelé fin 2015 SpinCo) donc le ticker MSG ont eu pour l’instant un meilleur retour sur investissement…


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

[+7]    #20 04/11/2018 13h08 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   588 

Bonjour,

Vu la taule que je me suis pris en octobre je pense que c’est dans ces moments que faire un point est utile.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/11791_2018-10-portefeuille.jpg

Plus grosse chute ever en valeur absolue (puisque je suis investi en actions à 60% de mon patrimoine à fin septembre).

Mon portefeuille perd 7.5% sur le mois contre "seulement" 5% pour le MSCI World, vu comme ça ce n’est pas si dramatique.
Sur 2018 je perds 3.9% contre un gain de 3.6% pour le World.

Bien sûr cela ne me fait pas plaisir mais je me console avec mon horizon de placement boursier qui est d’un peu plus de 10 ans dans mes rêves les plus fous et je me dis que j’ai donc largement le temps de repasser devant le World. D’ailleurs ce marché nous offre quelques opportunités.

@PoliticalAnimal si vous me lisez : notez mon max drawdown, ça n’aura pas mis de temps ;-)

Plus que la valeur de part ce qui m’intéresse le plus est la valeur absolue générée en moyenne par mois :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/11791_gain-mensuel-moyen.jpg

En gros c’est ma plus/moins value absolue divisée par le nombre de mois de suivi de portefeuille, ça donne le gain/perte en euros moyen par mois, l’objectif étant bien sûr d’aller le plus haut possible pour justifier les heures passées à "ce petit jeu".

Mes gros gadins du mois proviennent de mes équipementiers Akwel et Valeo et de la SICAV Indépendance et Expansion qui fait double peine sur le secteur. Quelques daubasses également qui subissent une forte volatilité.

A ce stade de moins-value latente sur le secteur auto, j’aimerais que ces deux titres aillent au tapis comme dans le stress test sur Akwel (il faut que je fasse Valéo d’ailleurs), ainsi je pourrais renforcer comme un dingue avec sérénité et en faire un multi-baggers depuis un creux de cycle. Ce serait chouette mais ce n’est pas encore dit qu’on en arrive là, le T3 étant encore en croissance de plus de 10% à TCC.

Impossible pour moi de prendre ma perte sur ces dossiers. C’est trop tard et les publications ne le justifient pas de mon point de vue. Dans un ou deux ans on verra si le marché anticipait à raison un creux de cycle sur le secteur ou pas, dans tous les cas mon investissement est mauvais car pendant ce temps là je suis collé et le coût d’opportunité est là.

Depuis juillet j’ai enchaîné quelques allers/retours partiels sur Claranova en combinant AT et AF.
En gros j’étais acheteur sur le support aux alentours de 0.81 € et vendeur autour de 0.90 € = résistance.
0.81 € c’est une VE/CA de 2.1 en comptant uniquement FreePrints et c’est sur cette base qu’ils avaient levé des fonds en septembre 2017. Quand le titre s’échange au dessus de 0.90 je ne suis plus acheteur même si supports et résistances sont recalculés à la hausse. A ce cours je ne vends pas les fondamentaux long terme de l’entreprise, uniquement la volatilité court terme du marché sur une portion de mes titres.

Mes achats en vert, mes ventes en rouge.
09/07 achat à 0.79
10/07 achat à 0.805
13/07 vente à 0.885
24/07 achat à 0.805
09/08 vente à 0.92
05/09 achat à 0.815
12/09 vente à 0.897
19/10 achat à 0.81

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/11791_claranova-achats-ventes.jpg

Les trades sur CLA clôturés au 12 septembre m’ont rapportés +0.6% sur la valeur de part.

06/08/2018 : achat de Keyrus à 5.70 € après lecture de l’analyse d’oliv21.

Pandora : renfort le 07/08 à 350 DKK et à 361 DKK. Revente partielle le 11/10 à 393 DKK pour profiter du range 350/400 qui sévit depuis plusieurs semaines. Sauf que ce jour là le cours montait sur rumeur d’OPA. C’est redescendu depuis mais on est au dessus du cours de mon allègement donc raté pour cette tentative.

16/08/2018 : doublement de ma ligne Electrolux à 200.10 SEK, je vais éviter d’être trop gourmand cette fois-ci. Le DCF sans croissance est à 198 SEK. J’attends le prochain trimestre ou l’évolution favorable du cours pour déterminer un cours cible de vente. J’aurais constitué cette ligne en deux fois, à 200 SEK mais à un mois d’intervalle. Je n’ai pas obtenu le point bas de 190 SEK mais en ayant pris le temps sur un mois, le cours/momentum s’est stabilisé et j’espère que dans les prochaines semaines le titre ne réagira plus qu’aux fondamentaux et plus à l’effet de masse. Perdu le cours a baissé ensuite et le trimestre suivant était de mauvaise facture. A suivre.

Groupe Crit acheté le 20/09 à 72 € suite amélioration de la MOP de 0.2 point et d’une valorisation faible avec une VE/EBITDA <5 (mais valorisation faible générale sur le secteur). Je n’ai pas pris la peine de comprendre l’impact de la conversion du CICE et j’ai acheté beaucoup trop vite (je devais m’ennuyer). De plus on retrouve ce titre dans le portefeuille d’I&E. C’est une erreur j’espère m’en débarrasser à bon compte.

Air France : tout va plutôt bien (mieux), nouvelle direction, accords salariaux partiellement trouvés, trimestre en forte hausse, brokers à l’achat. Absolument parfait, merci JL pour l’idée et merci mister market pour l’opportunité.

Altran : trimestre en forte croissance avec l’intégration d’Aricent. Les brokers sont contents le titre est remonté de la cave (acheté trop tôt malheureusement). Effet de base favorable attendu au prochain trimestre.

L Brands décroche de 12% le 12/07 suite à l’annonce d’un CA à +3% en juin, croissance inférieure à ce qui était prévue. Les marges sont en baisse. Je double ma position initiale à 32.80$ pour les mêmes raisons qu’en mai 2018. Un DCF sans croissance à 37$ (WACC 8.5%) et une valorisation pondérée à 49$ en intégrant les autres méthodes. A 32/33$ le risque me semble faible.
Objectif revendre une partie de la position vers 37$, niveau rapidement atteint depuis mon achat en mai et conserver le solde avec l’objectif 40/45$.

Apple : l’entreprise et ses produits sont fascinants, le suivi fait par Gaspode très intéressant. L’entreprise génère une montagne de cash-flows, possède un moat important (image de marque + effet réseau je pense). Je cours après le titre depuis plus d’un an et l’ai manqué en début d’année pour quelques dollars. Cette fois je ne regarde plus le prix, le buy & hold et la création de valeur de l’entreprise compensera mon prix d’achat. C’est probablement le meilleur rapport qualité/prix des GAFA. Achetée en 3 fois entre fin août et fin octobre entre 206 à 225$.

29/08/2018 : Achat de Stef à 101.60 €, entreprise à croissance discrète, mais parfaitement maîtrisée, propriétaire de ses entrepôts. DCF normatif, sans croissance, à 145.50 € (WACC 7.8%). Le débat animé qui a suivi mon 1er post m’aura au moins permis d’affiner ma méthode.

30/08/2018 : Achat de Unibail Rodamco à 180 €. La société est rejetée malgré un bon S1 +14.5% de RN récurrent, perspectives du 31/01/2018 confirmées. L’intégration de Westfield a déjà généré 74 millions de synergies de coûts en rythme annuel contre 60 millions prévus initialement. Au 30 juin, la valeur de l’actif net réévalué (ANR) de liquidation (EPRA triple net) a atteint 204,2 euros par action contre 200,5 euros au 31 décembre 2017. Décote rare pour cette foncière premium, j’investis en espérant reproduire le schéma Simon Property Group de 2017, achat de la crème avec un discount sur la valeur de son patrimoine. Il est probable que je renforce si le cours continue de m’offrir cette opportunité value et si mes liquidités me le permettent.

05/09/2018 : Achat de Baidu, le Google Chinois, investissement que je considère comme GARP comme Apple, à conserver dans la durée pour capitaliser. Dans le même style j’aimerais bien avoir quelques valeurs françaises du luxe mais les ratios élevés, mon PEA bloqué (en cours de transfert) et l’indécision sur les marchés en ce moment me retiennent.

11/09/2018 : Achat de Genoway à l’open après lecture du S1 la veille au soir. Cette société initialement présentée par Jean-Marc, est un fournisseur de modèles de recherche (rats génétiquement modifiés et cellules). Je l’ai acheté suite à la hausse de 50% de l’EBITDA, c’était annoncé et cela a été respecté. La société se constitue un catalogue de modèles qui lui procure une rente maintenant que le gros de la R&D est derrière elle, je pense qu’on est au début d’une forte accélération de la rentabilité (objectif 15% d’EBITDA). L’entreprise a également racheté Axenis, petite société spécialisée également dans la conception de modèles murins, en particulier en immunico oncologie (cancer).

Autozone : RAS pour cette belle société, je fais des A/R partiels entre 700$ et 770$ (support/résistance et valorisation proche de mon estimé, encore un combo AT/AF). J’achèterai massivement si elle retombait vers 600$ suivant les raisons qui l’y poussent (et en espérant qu’on y retourne).
Morningstar est à $760 avec un narrow moat.
En général le cours réagit mal aux publications.
Le 18/09/2018 : le Q4 est légèrement inférieur aux attentes, comme prévu le titre va décrocher jusqu’à 710$ de mémoire, mais mon ordre d’achat à 705$ ne passera pas. Le titre a rebondit très rapidement pour revenir sur 770$. J’ai allégé fin août à 763$ racheté le 18/10 à 708$.

24/09/2018 : Rachat de Vertu Motors à 0.425. Pour dynamiser la position je suis acheteur sous 0.43 (buy-back de la boite sous 0.45 de mémoire) et vendeur autour de 0.50 (j’avais allégé en mai à 0.498), dans la même idée que Claranova ou AZO.

Du 19 au 26/09/2018 : Achat de Aquila, j’anticipais à tort une forte amélioration de la marge au 1er semestre, après avoir pro formatisé les résultats. C’était sans compter sur « un palier d’ajustement » que je n’avais pas anticipé. Essai raté, je déciderai du sort de ma ligne selon les résultats annuels.

09/10/2018 : renfort de Gaumont à 131 €, j’ai vu le chantier sur les Champs ça suit son cours.
Renfort de Graines Voltz à 37.80 €. RAS vivement la prochaine communication.

30/10/2018 : Vente de Simon Property Group à $184. Dans un marché tourmenté je veux constituer des liquidités pour pouvoir saisir de bonnes occasions.
J’avais acheté ce titre en avril 2017 à $174.40 avec pour seules raisons la lecture du livre d’IH sur les foncières et la qualité reconnue de SPG. Renforcée en mai 2018 à 159.30$. Vendue le 30/10/2018 à $184.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/11791_spg-trades.jpg

Plusieurs raisons pour cette vente à ce niveau :
- La NAV du 1Q18 est à $184.46, celle du 2Q18 à $188.24 donc je vends à la NAV du précédent trimestre ou avec un discount de 2% sur la NAV actuelle. On peut donc dire qu’elle est à peu près à sa juste valeur.
- Taux US à 3% versus un rendement de 4.3% avec la récente hausse du dividende trimestriel ($2). La prime de risque est inexistante si l’on considère comme seul rendement le dividende.
- On retrouve le plus haut depuis février 2017 et l’AT calcule une résistance à $185.23.
Donc ayant besoin de liquidités + le titre n’offrant plus de marge de sécurité par rapport à sa valeur estimée et voyant plus de raison que cela baisse que l’inverse j’ai soldé ma position. Seule et unique opération REIT en plus-value.

En clôture SPG est à $187.77 un nouveau support va donc être calculé. J’aurais pu plutôt que de vendre à cours limité à $184, mettre un stop à $184 et laisser filer, j’aurais pu vendre plus haut.
A tester la prochaine fois mais cela suppose de surveiller l’écran car je n’ai pas de stop suiveur sur Degiro.

+14.2% net de tout en 18 mois (et 14.3% en devise donc peu d’impact), le tracker monde CW8 fait +4.7% dans le même temps c’est donc plutôt correct comme performance surtout vu le collatéral de qualité de SPG qui diminuait le risque de l’opération même en l’achetant n’importe comment.

PS : sur la période le dividende aura grimpé de plus de 14% ! Excellent pour les chercheurs de rente et de dividendes croissants.

Notes de Gestion du portefeuille :

Utilisation de la marge : Avec un CTO + PEA chez Binck et un CTO Degiro, j’ai décidé de demander une allocation de marge permanente de plusieurs 4 000 € chez Degiro, cela représente seulement 10% de mes avoirs chez eux, et grosso modo 40% de la marge disponible après calcul du risque de mon portefeuille. Payer 1.25% d’intérêts mensuels sur 4 000 € (même inutilisés) revient seulement à 4.17 €. Si je ne demande pas d’allocation au préalable et que j’utilise la marge à ma guise, un encours de marge de 1 250 € suffit à me coûter les 4.17 € mensuels donc autant demander une allocation X même partiellement utilisée, que de payer plein pot sur un faible encours de marge.

Pour maximiser cette marge disponible et donc réduire mon risque d’appel de marge en cas de krach, il faut que je transfère progressivement mes smalls caps (notées D chez Degiro) vers mon CTO Binck, et maximiser les beaux dossiers chez Degiro (note A). Par contre les retenues à la source sont à prendre en compte pour ne pas tout transférer chez Degiro, comme sur Unibail Rodamco qui serait prélevée de 30% de retenue à la source contre ?% chez Binck.

Je vais essayer de transférer également mes penny stocks canadiennes qui me coûtent une blinde en courtage chez Degiro à cause du coût fixe par action (0.01 CAD). Je vais me renseigner sur un transfert partiel de CTO.

Réflexion sur le marché : je me fais clairement mal-mené à cause du secteur des équipementiers automobiles sur lequel j’ai du mal à adhérer aux anticipations du marché. Pourtant c’est lui qui décide et le massacre de mes équipementiers n’est pas beau à voir, et des small en général d’ailleurs (des cycliques en particulier).

Quand je pense au temps qu’il faut pour étudier les sociétés…. et le faire assez mal d’ailleurs car je ne passe jamais le même temps entre plusieurs sociétés du même secteur.

Mes choix sont vite biaisés par la quantité de travail dépensée sur tel ou tel dossier. En général je survole les concurrents en ayant de toute façon envie d’acheter la société initiale.

Heureusement je n’achète pas tout ce que j’analyse pour justifier le temps passé à étudier, j’en jette aussi. Mais quand même tout cela est très chronophage.

Tout ça pour se faire briser par mister market, c’est rageant. Je compatis de plus en plus avec les investisseurs en full ETF World (et les conseils de Buffett him-self), même si je n’en suis pas encore là.

Mon portefeuille est bancal. Je ne possède clairement pas les meilleures opportunités du moment. Je possède des titres d’entreprises qui m’ont paru avoir un potentiel X à un moment donné.

C’est pour ses biais/défauts que je diversifie un max, quitte à moins bien connaitre "mes dossiers" mais au moins j’évite de surestimer mes analyses et la confiance que j’ai dans les différents titres.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/11791_portif1.jpg
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/11791_portif2.jpg


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne

 

#21 04/11/2018 14h09 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   108 

Je comprends votre réflexion quant au temps passé et au résultat vécu. Mais peut-être est-ce une invitation à la (vraie!) patience, et à voir qu’en fait on ne saura si nos choix sont bons que bien plus tard qu’aux premiers souvresauts. Et que tous ces aspects psychologiques ont l’air simple quand tout va bien, et que le vécu devient plus compliqué quand les choses commencent à s’agiter.
Merci pour ces analyses instructives.

Hors ligne

 

[+1]    #22 04/11/2018 14h18 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   256 

bibike a écrit :

Tout ça pour se faire briser par mister market, c’est rageant. Je compatis de plus en plus avec les investisseurs en full ETF World (et les conseils de Buffett him-self), même si je n’en suis pas encore là.

On progresse, on progresse !


If you're not growing, you're dying.

Hors ligne

 

#23 04/11/2018 14h37 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Réputation :   17 

Hello Bibike,

Je n’étais encore jamais passé sur votre portefeuille. C’est certain que les small caps ont plus subi l’inquiétude grandissante sur les marchés que les big caps, ce qui fait que le portefeuille a fortement baissé en Octobre.

bibike a écrit :

L Brands décroche de 12% le 12/07 suite à l’annonce d’un CA à +3% en juin, croissance inférieure à ce qui était prévue. Les marges sont en baisse. Je double ma position initiale à 32.80$ pour les mêmes raisons qu’en mai 2018. Un DCF sans croissance à 37$ (WACC 8.5%) et une valorisation pondérée à 49$ en intégrant les autres méthodes. A 32/33$ le risque me semble faible.
Objectif revendre une partie de la position vers 37$, niveau rapidement atteint depuis mon achat en mai et conserver le solde avec l’objectif 40/45$.

En soi, 3% c’est environ la performance sur les 5 dernières années. Ce n’est pas transcendant mais pas inquiétant non plus. Cependant, vous estimez la valeur à 37 USD, ce qui justifie votre achat, en utilisant un coût du capital de 8.5% et un DCF sans croissance. Quelle serait la valeur avec un WACC de 10.5% pour le DCF sans croissance (ce qui me semble être pertinent vu la faible croissance de LB -  3%)?

LB a une faible couverture des charges d’intérêts et, selon Pat Dorsey, 8.5% est à réserver pour les sociétés très peu risquées. Cela fera probablement baisser la valeur intrinsèque et ton objectif de cours…

Sinon, beau portefeuille wink Le stock picking est difficile mentalement mais il nous apprend beaucoup de choses smile

Dernière modification par Twanou (04/11/2018 14h38)

Hors ligne

 

[+1]    #24 04/11/2018 18h12 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1176 

Merci Bibike pour cet excellent reporting. Quelques réflexions (qui traduisent bien sûr mes propres biais !) :

1) Votre performance ne me semble pas mauvaise du tout, compte-tenu de la surpondération des small caps dans votre portefeuille. C’est une année difficile pour les small caps, et dans une phase de correction comme en octobre, c’est normal de voir les small caps corriger plus brutalement que les large caps compte-tenu de leur moindre liquidité. C’est le prix à payer pour s’exposer aux small caps, qui tendent à battre les large caps sur longue période.

2) Si votre benchmark est un indice Monde, il faut peut-être vous donner du temps et une grande marge de tolérance en termes de déviation, car en surpondérant (i) les small caps, (ii) la France et (iii) le style value, de grosses déviations sur la performance sont très probables.

3) Le dimensionnement approprié de vos lignes doit permettre de répondre à la plupart de vos dilemmes. Par exemple : faut-il vendre les équimentiers auto en moins-value ? faut-il acheter les valeurs du luxe malgré leurs multiples de valorisation élevés ? etc.

Perso j’essaie de réfléchir au positionnement de mon portefeuille par rapport à l’indice : ne pas acheter (c’est-à-dire être short d’une valeur qu’on apprécie, par rapport à l’indice) et prendre une grosse position (disons la position "cible" de long-terme) ne sont que les 2 possibilités extrêmes. La plupart du temps, je fais le choix d’une première prise de position petite ou moyenne (ce qui contribue bien sûr à la multiplication de mes lignes, mais il n’y pas d’argument décisif contre cela).

4) Je trouve que c’est aussi un bon moyen de "neutraliser" mes biais psychologiques : une fois que je suis placé, même très modestement, sur une valeur, je ne ressens plus de FOMO (Fear of missing out), et si mon pari s’avère temporairement perdant, la petite taille de la position initiale fait que ce n’est pas un souci. Nous avons tous nos biais psychologiques - vous aussi sans doute quand vous mentionnez "l’indécision sur les marchés" pour ne pas acheter certaines valeurs. En fait, la bonne calibration des positions me semble la meilleure réponse à tous ces biais psychologiques qui nous font sans cesse hésiter.

5) Il faut se méfier de la concentration "cachée" dans un portefeuille. Vous mentionnez votre exposition au secteur automobile, par exemple. Au-delà de la concentration sectorielle, il faut peut-être considérer la concentration par styles d’investissement : votre portefeuille est très orienté value : si on ajoute (i) les Daubasses, (ii) I&E et valeurs I&E, (iii) le secteur automobile, et (iv) les autres valeurs à faibles ratios de valorisation (mais aussi faible croissance !), on arrive à vue de nez à 70% du portefeuille.

Bien sûr on peut très bien réussir sur la durée avec une approche value, comme le montrent, chacun à sa façon, Higgons, les Daubasses, Larbinator, JeromeLeivrek, IF. Mais perso je pense que (i) ces valeurs tendent à être corrélées entre elles, et (ii) un style de gestion donné (value, growth ou autre) peut sous-performer le marché global pendant une très longue période, sans qu’on n’y puisse rien. A nouveau, cela doit nous conduire à ne pas vouloir "coller" à l’indice si on adopte un style de gestion bien défini.

Perso, je préfère combiner différents types de valeurs dans mon portefeuille : des valeurs de croissance (beaucoup), des valeurs de rendement (pas mal), des valeurs de type value (pas trop), et des paris spéculatifs (peu).

En ce moment, je m’intéresse au portefeuille de Peter Lynch, dont je pense m’inspirer en termes de proportions des différents types de valeur et d’approche très diversifiée des valeurs de croissance :

Peter Lynch, One up on Wall Street a écrit :

“Some people ascribe my success to my having specialized in growth stocks. But that’s only partly accurate. I never put more than 30% to 40% of my funds assets in the growth stocks. The rest I spread out among the other categories described in this book. Normally I keep about 10% to 20% or so in the stalwarts, another 10% to 20% or so in the cyclicals, and the rest in turnarounds. Although I own 1400 stocks in all, half of my funds’ assets are invested in 100 stocks, and two thirds in 200 stocks. 1% of the money is spread out among 500 secondary opportunities I am monitoring periodically, with the possibility of turning in later."

6) Perso je reste positionné sur mes bonnes valeurs cycliques françaises (Plastivaloire, Akwel, Faurecia, Manitou…), sans renforcer pour le moment. Mon intuition me laisse penser que ces valeurs peuvent descendre plus bas, si un retournement de l’environnement économique se matérialise (tôt ou tard). Le comportement de ces actions lors de la précédente récession (des -70-80%) n’est pas encourageant, donc je ne renforce pas. Cela dit, j’observe avec intérêt des investisseurs plus expérimentés que moi (Larbinator, Uchimata sur Bourso même s’il faut sans doute prendre ce qu’il dit avec des pincettes) se positionner sur Plastivaloire. Je ne vais pas les suivre pour le moment car je pense que la conjoncture macro peut se dégrader. A nouveau, je pense que la réponse à ce dilemme est dans la bonne calibration des lignes.

7) Vous attacher au temps passé à l’analyse peut éventuellement entraîner des biais : si vous voulez à tout prix "amortir" le temps passé à analyser certaines entreprises, cela pourrait être une cause de choix sous-optimaux (par exemple acheter ou renforcer une entreprise juste parce qu’on y a passé beaucoup de temps dessus). Pour moi c’est un autre argument en faveur d’une grande diversification.

Dernière modification par Scipion8 (04/11/2018 18h19)

Hors ligne

 

#25 04/11/2018 20h06 → Portefeuille d'actions de Bibike (actions, fcp (fonds commun de placement), portefeuille, sicav)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   711 

Bonjour Bibike,

cool ce partage ! Très intéressant.

Je pense que vos Daubasses (26 valeurs avec chacune à louche 1% du portefeuille, voir un peu plus), la plupart en nano-cap / micro-cap ont bien dû plomber la performance.
J’ai souvent lu que sur un panel de daubasses, il faut espérer tomber sur quelques pépites qui feront x50 ou x10 pour rattraper toutes les autres qui ne se relèveront pas. Comme le marché boude les small-cap, ça diminue (ou recule) la probabilité que ça arrive je pense.

Il faudra donc être patient.
Je vois que sur les 26 daubasses, seules 5 sont dans le positif.

Maxicool


Parrain BourseDirect  Yomoni  Linxea  Binck  Boursorama  Fortuneo  ENI  DirectEnergie  Igraal eBuyClub BLOG

Hors ligne

 

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de bibike"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech