Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#151 13/06/2018 14h04 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   635 

Bonjour Bibike,

Quand j’investis dans une entreprise, la première question que je me pose est "cette entreprise existera-t-elle dans 10 ans ?" (Bien sûr une OPA ou OPRO à prix intéressant peut être une bonne façon pour une entreprise de disparaître - ce qui m’intéresse c’est la probabilité de défaut / liquidation, sur un horizon suffisamment long qui correspond à mon horizon d’investissement.)

Pour la plupart des entreprises de mon portefeuille (pas les biotechs, hein), je pense que la réponse est positive. Pour DNXCorp ou Batla Minerals, franchement je ne sais pas : elles ne me semblent pas avoir un business model, une image de marque, des avantages compétitifs etc. incontestables et pérennes. L’activité de Batla Minerals (les mines de diamants) est par nature risquée et aléatoire. DNXCorp a changé son business model au fil des ans, perso ça ne me semble pas très pérenne.

Ces 2 actions sont faiblement valorisées au regard de leurs derniers comptes publiés (et c’est pour cela qu’elles ressortent "en haut" des résultats de certains screeners), mais la raison fondamentale de cette faible valorisation est que le marché (comme moi) a des doutes sur la pérennité de leur activité. Ce ne sont pas des actions que je vendrais à découvert, car le cours peut partir violemment d’un côté ou de l’autre, mais pour moi ce sont sans aucun doute des investissements risqués.

Pour moi, un bon screener devrait m’indiquer des actions à fort potentiel et à faible risque comme étant les meilleurs investissements. C’est ce que j’essaie de faire avec mon screener perso. Les screeners comme Stockopedia ou Uncle Stock (ou pour être plus précis, la notation synthétique "maison" qu’ils proposent, qui n’est qu’un des nombreux services qu’ils proposent) sont peut-être trop marqués par une approche value pure et dure (la recherche de la "décote") à mon goût.

Perso je ne trouve pas logique d’aller dénicher des nano caps faiblement valorisées mais avec de gros doutes sur leur pérennité, quand dans le même temps un Kering, un Pharmagest, etc. (des entreprises solides, pérennes, avec une compétence reconnue dans leur domaine) font x2 ou x3 en 2 ans (une performance excellente avec un risque réduit). Pour moi il y a un problème de process. Mon objectif à terme, c’est d’être capable d’investir sur les futurs Eurofins Scientific, Pharmagest etc. (= des entreprises leaders sur leur niche, avec des avantages compétitifs pérennes), au moment de leur décollage, ou (de façon plus réaliste) peu après le décollage (donc une approche beaucoup plus "croissance" que value).

Cela dit, je sais bien qu’on peut gagner de l’argent sur des "mégots de cigare" et autres valeurs massacrées par le marché, mais à mon avis il faut bien examiner les raisons pour lesquelles le marché valorise faiblement une action. L’application mécanique d’un screener orienté value conduit à sélectionner des actions très risquées, en négligeant des facteurs de risque non-comptables (pérennité de l’activité, management, risques divers etc.) qui justifient en fait les faibles valorisations. N’étant pas particulièrement compétent sur les diamants ou les sextoys, je préfère faire confiance au marché.

PS : Je viens d’investir sur Gem Diamonds, une entreprise britannique sur le même business (les diamants) et la même zone géographique que Batla Minerals (Afrique australe : cela dit je pense que le Botswana, où travaille Gem Diamonds, est moins politiquement risqué que l’Afrique du Sud, où opère Batla - les 2 sont par ailleurs présentes au Lesotho). Mais je le fais en prenant consciemment un risque important (je parie sur un scénario de recovery, qui semble déjà enclenché) - de même que je peux parfois prendre un risque sur une biotech.

Dernière modification par Scipion8 (13/06/2018 14h06)

Hors ligne

 

#152 13/06/2018 14h19 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   69 

Pour moi, un bon screener devrait m’indiquer des actions à fort potentiel et à faible risque comme étant les meilleurs investissements. C’est ce que j’essaie de faire avec mon screener perso. Les screeners comme Stockopedia ou Uncle Stock (ou pour être plus précis, la notation synthétique "maison" qu’ils proposent, qui n’est qu’un des nombreux services qu’ils proposent) sont peut-être trop marqués par une approche value pure et dure (la recherche de la "décote") à mon goût.

Scipion, ce n’est pas vraiment exact.  Le critère Uncle Stock Score est grosso modo 3/5 growth matiné de 2/5 value.

Hors ligne

 

#153 13/06/2018 14h24 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   417 

Scipion8 a écrit :

Perso je ne trouve pas logique d’aller dénicher des nano caps faiblement valorisées mais avec de gros doutes sur leur pérennité, quand dans le même temps un Kering, un Pharmagest, etc. (des entreprises solides, pérennes, avec une compétence reconnue dans leur domaine) font x2 ou x3 en 2 ans (une performance excellente avec un risque réduit). Pour moi il y a un problème de process.

1. Il faut aussi prendre en compte la difficulté à trouver le bon process et à l’appliquer. Ce n’est pas forcément facile a priori de savoir que Kering va faire x2. En tout cas, moi je ne sais pas. Dans les "solides, pérennes, avec une compétence reconnue dans leur domaine" il y en aussi qui vont faire x0,5, ou moins… Quand elle valait 100 €, je pense que France Telecom était "solide, pérenne, avec une compétence reconnue". D’ailleurs elle n’a pas disparu.
2. Les "nanocaps faiblement valorisées" ne sont pas forcément des entreprises dont on a des "gros doutes" sur leur "pérennité".
PS : J’aime bien DNXCorp smile

Dernière modification par JeromeLeivrek (13/06/2018 14h24)


Investisseur value et deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#154 13/06/2018 15h17 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   112 

@Scipion8 : sauf votre respect, pour quelles raisons investissez-vous dans le diamant d’extraction alors que les millennials sont la génération la moins sensible au marketing qui a transformé ces cailloux mal-aimés en produits de luxe [ Millennials Are Snubbing Diamonds - Bloomberg ] et que même De Beers passe au synthétique ? [ De Beers to Sell Diamonds Made in a Lab - Bloomberg ]

Hors ligne

 

#155 13/06/2018 16h41 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   635 

@Marcopolo : Ok, mais alors c’est un peu bizarre que Batla Minerals ressorte aussi haut. (De façon générale, le critère croissance n’est pas évident à apprécier : perso, au début je n’utilisais que la croissance passée du chiffre d’affaires ; maintenant je regarde aussi (pour 50% du score croissance) la croissance projetée du chiffre d’affaires - mais ça pose problème pour les micro caps peu couvertes par des analystes.) Enfin, de toute manière, si je m’abonne un jour à Uncle Stock (ce qui est bien possible), ce ne sera pas pour leur scoring, mais pour pouvoir utiliser les différents critères et filtres (+ la possibilité des backtests).

@JeromeLeivrek : Effectivement, ce n’est pas du tout évident d’identifier les potentiels de croissance de telle ou telle entreprise, mais à terme c’est mon objectif. Pour l’instant, mon approche consiste à me positionner sur un grand nombre de valeurs que je juge (à tort ou à raison) avec un potentiel - donc j’élimine les valeurs dont l’activité ne croît pas (pour moi c’est le critère n°1). Ensuite, j’essaie de réfléchir en termes sectoriels (quels secteurs ont un potentiel de long-terme etc.) et d’avantages comparatifs. On peut sans doute améliorer la sélection par en regardant la recherche R&D / le dépôt de brevets, les embauches, la diversification internationale etc. Enfin, regarder le "momentum" de l’action (de son chiffre d’affaires, de sa profitabilité, de son cours) doit aider.

Je ne dis pas du tout que c’est facile. Mais je préfère payer une jeune entreprise en croissance et un potentiel (même incertain) avec un PER de 25-30, qu’une entreprise clopinante avec un PER de 10. Cela correspond mieux à ma psychologie. En ce moment, je focalise ma recherche sur des petites entreprises à croissance forte et à situation financière solide (donc déjà profitables) - ça ne court pas les rues, et elles sont en général chères.

DNXCorp a aussi ses atouts (clarté sur la distribution des dividendes), je ne dis pas que c’est un mauvais investissement, je dis juste que c’est un investissement risqué qui, à mon sens, ne devrait pas se retrouver en tête d’un screener. (Bon, j’ai sans doute un biais contre ce secteur, j’ai tendance à penser qu’on ne peut pas durablement gagner de l’argent en faisant de la m**** - mais je me trompe sans doute : Coca-Cola, les cigarettiers, le démontrent depuis des décennies, et dans un autre genre, LDC est une belle réussite boursière - mais je ne regrette pas de rester à l’écart, pour raisons "éthiques" ou en tout cas personnelles.)

@Doubletrouble : Je ne parie pas sur les tendances d’aujourd’hui ou de demain, mais sur celles d’après-demain ! Que voudrons nos enfants et petits-enfants dans une société aseptisée, sans identité et sans racines ? Ils voudront de l’authenticité, du vrai, du terroir. Quoi de mieux pour ça qu’un diamant amoureusement extrait du fin fond du Botswana, plutôt que de la cochonnerie synthétique ?

Bon, je ne vais pas devenir le JP. Coffe du diamant : plus sérieusement, mon pari sur Gem Diamonds est juste un pari de recovery (un pari qui me semble asymétrique en ma faveur du fait que les ratios de valorisation sont bas et que la recovery est déjà enclenchée). Evidemment, c’est très risqué et ça dénote par rapport au reste de mon portefeuille. Mais j’essaie d’allouer systématiquement quelques points de pourcentage de mon portefeuille à des stratégies risquées, pour le "dynamiser" (ou plutôt dynamiter, parfois, malheureusement) :
- 11 biotechs françaises fin 2016 - en gros -15% pour le moment, la cata
- Air France, Katanga Mining (pour les 2 j’aurais dû prendre mes profits), Latécoère (OK), Drone Volt (cata) en 2017
- Gem Diamond + recherche d’autres profils de recovery en 2018

Je ne veux pas minimiser le risque, mais le diversifier. Je veux avoir une petite partie de mon patrimoine sur des stratégies très risquées. Par exemple j’ai en permanence 100€ investis sur des paris sportifs à hautes cotes (avec des résultats pour l’instant mitigés) ;-)

Dernière modification par Scipion8 (13/06/2018 17h29)

Hors ligne

 

#156 13/06/2018 16h49 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   417 

Scipion8 a écrit :

Mais je préfère payer une jeune entreprise en croissance et un potentiel (même incertain) avec un PER de 25-30, qu’une entreprise clopinante avec un PER de 10. Cela correspond mieux à ma psychologie.

Vous avez bien fait d’identifier ce qui correspond à votre psychologie et vous avez à mon avis tout à fait raison de suivre ce qui vous correspond.

Scipion8 a écrit :

DNXCorp a aussi ses atouts (clarté sur la distribution des dividendes), je ne dis pas que c’est un mauvais investissement, je dis juste que c’est un investissement risqué qui, à mon sens, ne devrait pas se retrouver en tête d’un screener.

Tout dépend des critères du screener !

Scipion8 a écrit :

Bon, j’ai sans doute un biais contre ce secteur, j’ai tendance à penser qu’on ne peut pas durablement gagner de l’argent en faisant de la m****

Quelle est l’activité de DNX que vous visez en écrivant ça et en quoi est-ce de la m*** ?


Investisseur value et deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#157 13/06/2018 17h50 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Réputation :   15 

Bonjour Scipion8,

Étonné que quelqu’un d’aussi terre à terre que vous puisse miser sur des paris sportifs !

Je suis également un ancien parieur sportif. J’ai stoppé les paris sportifs car cela devenait trop addictif pour moi … Bon, au final, j’ai quand même perdu mais pas énormément par rapport aux sommes importantes engagées (environ 3000 euros par mois de paris sportifs à l’époque…)

Bref, cette époque est révolue. Entre parenthèses, quel est votre pronostic sportif pour le vainqueur du mondial de foot ? (par pure curiosité)

Edit : il me semble également que vous êtes réticent aux cryptomonnaies. Pour ma part, j’ai 1 btc symbolique en placement exotique, actuellement en grosse MV de -50%. C’est le jeu, dirons nous …

Dernière modification par Este59014 (13/06/2018 17h52)

Hors ligne

 

#158 13/06/2018 18h35 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Réputation :   12 

Au vu des campagnes réalisées par certaines ONG, je ne pense pas que l’extraction de matières (que ce soit le diamant ou dautres matériaux) ait qqch de "romantique".
En particulier sur la partie diamant qui souffre d’un paquet de problèmes (guerre de controle pour les mines, usage comme monnaie pour des transactions illegalles ).

Quand à la "cochonnerie synthétique" autant je pourrais le comprendre pour des copies d’objets a bas coût mais pour du diamant il s’agit de produire des diamants identique voir avec moins imperfections…

Ceci étant dit cela n’enlève rien au qualité/défaut de cette entreprise (que je ne connais pas / dont je ne suis pas actionnaire)

Hors ligne

 

#159 13/06/2018 19h45 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   635 

@JeromeLeivrek : C’est évidemment une perception purement personnelle, chacun (entreprises, consommateurs et investisseurs) fait ce qu’il veut. Je n’ai pas poussé la conscience professionnelle jusqu’à tester les services de DNXCorp. Disons que je suis convaincu que la recherche du coeur et des sens ne passe pas par de la vidéo et des webcams. C’est une réponse bien dérisoire à la misère sexuelle - elle l’exacerbe au lieu de la combler, à mon avis. A choisir, je préfère plutôt les services de dating online (je m’apprête à investir dans Match Group), qui, sans être idéaux ou dénués d’effets pervers, permettent à beaucoup d’avoir une vie moins solitaire, et même à certains de rencontrer l’âme soeur.

Disons que pour moi un bon business model, pour être pérenne, doit être "utile", c’est-à-dire répondre à des besoins profonds des gens et contribuer ainsi à l’amélioration du monde. Je n’aime pas les activités nuisibles (tabac, alcool, exploitation animale, misère sexuelle…) parce qu’elles sont (éventuellement) moralement répréhensibles, mais parce qu’elles ne me semblent pas pérennes. C’est mon côté manichéen et optimiste (sur l’âme humaine) - mais bon, pour l’instant Coca-Cola et consorts me donnent tort.

[Et je ne perds pas de vue qu’on peut légitimement penser que toute consommation matérielle excessive reflète une certaine misère morale. Cela ne m’empêche pas de vendre, avec mes actions LVMH et autres, des sacs et des bijoux hors de prix à des consommateurs qui croient ainsi combler un déficit d’amour et de bonheur.]

@Blackfalcon : Effectivement, le côté "authenticité / terroir" est plus facile à vendre sur des vins, de l’alimentation ou de l’artisanat que sur des diamants ou des pierres précieuses - au vu des conditions de production de ces derniers.

Cela dit, le Botswana (où opère Gem Diamonds) est assez exemplaire en Afrique - ça n’a rien à voir avec la RDC ou les autres pays producteurs de "blood diamonds" : le PIB par habitant du Botswana est comparable à celui de la Bulgarie, 16 fois celui de la RDC, et le Botswana est une démocratie. (Je devais aller travailler au Botswana cet été mais j’ai dû abandonner cette mission en raison d’une autre mission à long-terme en Afrique.) Il est clair que les pays africains producteurs de diamants ont beaucoup à faire pour restaurer l’image de marque de leur production - et ça passe par des droits accrus pour les travailleurs.

Est-ce que le consommateur ne se préoccupe que de l’apparence du diamant et pas de sa provenance et de son "terroir" ? Je ne sais pas, vous avez peut-être raison. Les Malgaches vendent très bien leur vanille "de Madagascar" (comme marque de qualité et d’authenticité) - et j’espère qu’un jour il en sera de même pour leurs pierres précieuses.

Pour les autres matières premières, la problématique est différente : le côté terroir ne joue (a priori) aucun rôle. Je suis bien d’accord sur les aspects problématiques tels que le respect aléatoire des droits des travailleurs, de l’environnement, et la corruption. Je suis actionnaire de Katanga Mining mais a priori ma stratégie minière (or) sera orientée vers des pays démocratiques, stables et respectant les droits des travailleurs.

@Este59014 : Pour moi, les paris sportifs sont bien plus un divertissement qu’un investissement, hein, et les sommes sont très modestes (peut-être 400€ pariés au total en 2 ans ?). Je parie des sommes très faibles (1-10€) sur des paris à hautes cotes, notamment via des paris multiples. Je préfère parier sur des événements sportifs distants, car le marché est a priori plus efficient à court terme qu’à long terme (je pense qu’il a un biais à surestimer la probabilité de succès des favoris actuels sur des événements assez éloignés… même si en tennis la résilience de Federer et Nadal me crée des soucis).

Je cible les segments a priori les moins efficients (les moins populaires), donc je parie peu sur le foot, je préfère notamment l’athlétisme, pour lequel un suivi attentif (courbe de forme des athlètes, meetings mineurs etc.) doit permettre de battre le marché. Je parie surtout sur des jeunes athlètes dont la courbe de forme est en pleine ascension (de façon parfois non détectée par le marché).

Par ailleurs, mes paris sportifs ont une fonction d’assurance : je parie généralement sur des sportifs dont j’espère (comme spectateur) qu’ils vont perdre. S’ils perdent, je suis content ; s’ils gagnent, je gagne de l’argent.

Mes thèmes d’"investissement" actuels :
- l’Allemagne va gagner la Coupe du monde de foot (je m’en sers comme multiplicateur (x5) dans des paris multiples)
- Zverev va émerger comme n°1 mondial au tennis et gagner des tournois du Grand Chelem (mais son absence de caisse physique dans des tournois de 2 semaines en 5 sets commence à me faire douter)

[Je parie surtout sur des sportifs allemands car je suis l’actualité sportive plutôt en allemand qu’en français, après 10 ans à Francfort.]

Hors ligne

 

#160 13/06/2018 20h03 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   417 

C’est bien ce qu’il me semblait d’après votre précédent message. DNXCorp est en cours de transformation et l’activité n’est plus autant celle à laquelle vous pensez.

Dernière modification par JeromeLeivrek (13/06/2018 20h03)


Investisseur value et deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#161 13/06/2018 21h26 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   69 

@Marcopolo : Ok, mais alors c’est un peu bizarre que Batla Minerals ressorte aussi haut. (De façon générale, le critère croissance n’est pas évident à apprécier : perso, au début je n’utilisais que la croissance passée du chiffre d’affaires ; maintenant je regarde aussi (pour 50% du score croissance) la croissance projetée du chiffre d’affaires - mais ça pose problème pour les micro caps peu couvertes par des analystes.) Enfin, de toute manière, si je m’abonne un jour à Uncle Stock (ce qui est bien possible), ce ne sera pas pour leur scoring, mais pour pouvoir utiliser les différents critères et filtres (+ la possibilité des backtests).

C’est un bug!  Je ne l’avais pas remarqué car je filtre sur des volumes d’échanges largement plus élevés.  Le dev va le fixer (pas high priority par contre).

Hors ligne

 

#162 03/07/2018 15h47 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   558 

Scipion8 a écrit :

Mes thèmes d’"investissement" actuels :
- l’Allemagne va gagner la Coupe du monde de foot (je m’en sers comme multiplicateur (x5) dans des paris multiples)
- Zverev va émerger comme n°1 mondial au tennis et gagner des tournois du Grand Chelem (mais son absence de caisse physique dans des tournois de 2 semaines en 5 sets commence à me faire douter)

[Je parie surtout sur des sportifs allemands car je suis l’actualité sportive plutôt en allemand qu’en français, après 10 ans à Francfort.]

C’est évidemment facile après coup et fort taquin big_smile… mais je l’avais pensé à la lecture même avant l’élimination de l’Allemagne. Je m’étais dit "mais comment peut-il croire à la victoire de cette équipe vieillissante alors qu’elle n’apparaît même pas dans le top 3 des parieurs UK ?" et je m’étais alors auto-répondu (tout en continuant à lire) et croyez-le ou non : "il n’est pas allemand pourtant car c’est le biais typique d’un national que de surestimer sa propre équipe" (biais très connu) et hop 5 lignes après je lis que vous avez travaillé 10 ans à Francfort ce qui fait, en effet, que vous avez un biais "national".

Au-delà de la blague, pour les paris sportifs, je pense qu’il ne faut jamais parier sur une équipe dont on est proche. Il y a plein d’études démontrant sans ambages que parier sur son équipe nationale ou une équipe de cœur donne en moyenne de moins bons résultats… (flemme de sourcer par des liens mais j’ai lu ce genre d’études et aussi un article sur 538.com, google scholar sera votre ami).


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#163 03/07/2018 17h00 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   635 

Effectivement PoliticalAnimal, j’ai un gros biais psychologique dans mes paris, mais celui opposé à celui auquel vous pensez : je n’ai jamais été aussi ravi de perdre un pari que lorsque l’Allemagne a été éliminée ! Ce pari avait une dimension avant tout assurantielle : en cas de victoire de l’Allemagne (que je voulais voir perdre), je voulais que ma douleur psychologique ait au moins une petite compensation financière 😉

[Pourquoi je voulais les voir perdre : parce qu’à chaque grand tournoi pendant mes 10 ans en Allemagne, des supporteurs avinés m’ont cassé les oreilles à pas d’heure parce que la Mannschaft avait écrasé le Panama en 64e de finale, alors que chez nous en France, on a une attitude saine et raisonnable : critiquer l’équipe nationale pendant tout le tournoi, et commencer à les soutenir en demi, quand par miracle ces incapables y arrivent.]

J’ai donc été ravi de perdre ces 100 euros sur l’Allemagne (en paris directs et multiples) – et encore plus si la France gagne à la fin !

Mais sur le fond vous avez raison : j’ai parié sur une base (entièrement) psychologique et pas du tout rationnelle – ma foi irrationnelle dans le théorème de Lineker et ma crainte de le voir encore une fois douloureusement vérifié.

Cela dit, je pense qu’un portefeuille ne doit pas seulement répondre à une approche rationnelle, mais doit aussi permettre un certain confort psychologique :

-    Je suis (comme vous, je pense) un adepte de la calibration psychologique des positions : la taille de mes positions reflète assez précisément la force de mes convictions. (Quand j’ai 1k EUR sur une action, ça veut dire que je n’en pense pas grand’ chose, je veux juste répliquer l’indice et ne pas perdre une opportunité possible.)

-    Pour une portion minime de mon portefeuille (1-2%), je m’autorise des paris très risqués (alors que j’ai plutôt globalement une forte aversion au risque, que j’exprime par une grande diversification). Ces paris me permettent de couvrir (même pour des montants modestes) l’ensemble de la gamme des risques, et ils ont aussi un effet « cathartique » et d’apprentissage. Ma merveilleuse poche de biotechs françaises est une source inépuisable de sagesse 😊

-    Pour une portion infinitésimale de mon portefeuille (0,0001% ?), je ne m’interdis pas des paris à vocation « assurantielle », comme ce pari perdant réussi sur l’équipe allemande de foot. Je ne devrais pas le dire, mais je souhaite ardemment l’éclatement définitif et total de la bulle cryptos (Bitcoin = Ethereum = zéro) (ce qui est excusable pour un banquier central) ; j’étais tellement fatigué de ne pas la voir éclater que j’ai fini par prendre une position (longue !) sur des ETF Ethereum, pour 200 EUR. Ça n’a pas manqué : ma moins-value de 30% est une source de satisfaction intellectuelle (pas financière, c’est sûr).

Evidemment tout cela peut sembler irrationnel, mais perso je préfère alimenter (un peu) mes biais psychologiques pour les « calmer », plutôt que de les nier, les laisser, inassouvis, m’encombrer l’esprit. De ce point de vue, mes paris perdants sur l’équipe allemande de foot (100 EUR) ou sur les cryptos (200 EUR) sont de belles réussites qui permettent de libérer du temps de cerveau disponible pour l’essentiel. (Mais je ne recommande à personne de faire comme moi, hein, excepté éventuellement sur la calibration psychologique des positions.)

Dernière modification par Scipion8 (03/07/2018 17h04)

Hors ligne

 

#164 03/07/2018 17h48 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   558 

Excellent ! Cela étant, il y a donc bien un biais même si c’est un "contre-biais". C’est marrant j’avais eu le même "mécanisme" psychologique en pariant sur des élections il y a quelques années (j’étais à l’étranger, pas en France). J’avais parié contre ce que j’espérais aussi.


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#165 31/07/2018 11h51 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Réputation :   

Scipion8 bonjour,

Je vois que vous êtes l’heureux actionnaire de Manitou

Quel est votre objectif de cours ( si il y en a un ) ou votre avis sur l’entreprise ?

Etant dans un milieu assez proche je penses avoir un biais très / trop positif pour les entreprises du bâtiments et industries et évite donc de trop y investir ( à tort pour le moment )

N’hésitez pas à répondre dans ma file pour éviter de polluer la votre.

Ps : Merci pour vos commentaires sur le forum qui sont toujours très bien écris et facile à comprendre.

cordialement,

Dernière modification par Damsthesquirell (31/07/2018 15h23)

Hors ligne

 

#166 31/07/2018 18h04 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   635 

Bonjour Damsthesquirell,

Je vous donne mon sentiment sur Manitou, avec quand même un double avertissement sur le fait que vous connaissez sans doute les produits de cette entreprise bien mieux que moi, et sur ma faible conviction / connaissance de cette société, que reflète son poids dans mon portefeuille (0,2%).

Ce qui me plaît chez Manitou (les raisons de mon achat) :

1) Forte croissance du chiffre d’affaires (le critère #1 pour moi) : +19% en 2017, +35% depuis 2013.

2) Belle diversification en termes géographiques (38% Europe du Nord, 33% Europe du Sud, 18% Amériques, 11% Asie) et sectoriels (50% construction, 20% industrie, 30% agriculture).

3) Profil innovant : inauguration récente d’un nouveau centre de recherches. Bon, je n’y connais absolument rien, mais mon impression c’est qu’avec la multiplication des centres logistiques liée à l’e-commerce, l’automatisation de l’agriculture etc., il doit y avoir un gros potentiel d’innovations dans la robotisation de pas mal de tâches, ce dont Manitou pourrait profiter sur le long-terme (?)

4) Toujours rentable ces dernières années, forte amélioration de la rentabilité opérationnelle.

5) 700 embauches en 2017 (3900 employés au total) = confiance dans l’avenir.

6) Profil de l’actionnariat sympa : 2 familles à 64% offrant peut-être des scénarios de sortie attractifs à long-terme, flottant limité mais pas trop (26%).

Ce qui me rend prudent avec Manitou (les raisons pour lesquelles je ne vais pas augmenter mon exposition) :

1) Profil très cyclique : il suffit d’observer le cours de bourse sur longue période (par exemple chute du cours de 92% entre juin 2007 - mars 2009).

2) Fort signal d’un retournement des valeurs cycliques : on observe ces derniers mois un retournement généralisé des valeurs industrielles cycliques - même saines, même peu onéreuses : Akwel, Plastivaloire, tous les concurrents de Manitou (Jungheinrich, Kion, Haulotte)… Quand on regarde le profil à long-terme de toutes ces actions cycliques, ça ne donne pas envie de se mettre en face (pertes moyennes 70-80% lors de la récession). Perso, quand je reçois un signal du marché aussi net que ça, je ne parie pas contre la tendance : je pense que le retournement des valeurs cycliques ces derniers mois est probablement un signal avancé d’un retournement macroéconomique à venir. En tout cas, en termes de probabilité, il n’y a pas photo : c’est beaucoup trop risqué d’essayer de gratter une hausse éventuelle de fin de cycle, au prix d’un risque de perte massif.

3) Parmi les valeurs cycliques, Manitou ne représente sans doute pas la crème : elle n’aurait sans doute pas échappé, ces dernières années, à un investisseur très actif sur ce secteur comme I&E.

Comparaison avec les concurrents (européens) :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/12850_comparables_manitou.jpg

Note : Données Binck (le VE/EBITDA de Jungheinrich me semble bizarre). Nombre d’années profitables sur les 5 derniers exercices. La "note analystes" est calculée sur la base du consensus Binck, elle varie entre +100 (consensus à l’achat) et -100 (consensus à la vente).

Face aux comparables, Manitou apparaît un peu plus profitable, assez peu endettée, pas trop chère. Pour moi, vraiment le risque n’est pas sur Manitou en particulier, mais sur le secteur dans son ensemble, en raison de son caractère très cyclique.

Gestionnaires :
- Action jamais détenue par I&E ces dernières années.
- Action dans la short-list de juillet 2018 de Portzamparc… dont je note, au risque de faire du mauvais esprit, qu’il est en charge du contrat d’animation de l’action.
- Investir est à l’achat avec un cours cible de 45€ : à mon sens, Investir, qui par ailleurs fait plutôt du bon boulot sur les small / mid caps françaises, sous-estime l’impact du cycle économique.
- Autres fonds détenant l’action : [je ferai un EDIT plus tard, je n’ai pas mon fichier Excel de suivi des fonds sous la main - mais de mémoire 2-3 sur la trentaine que je suis]

Conclusion : Il est probable que je n’aie pas acheté Manitou au bon moment, probablement pas loin d’un retournement économique dont tout le secteur souffrirait (beaucoup). J’ai acheté Manitou en raison de ses beaux résultats, mais c’est une protection insuffisante face au cycle. Comme elle ne pèse que 0,2% de mon portefeuille et que j’investis sur le très long-terme, je vais garder cette ligne. A priori je ne renforcerai qu’après une forte correction liée à une récession.

Comme le marché (en moyenne), je pense qu’il y a mieux à faire aujourd’hui que de parier sur des secteurs cycliques - même sur des entreprises saines comme Manitou. Je préfère des secteurs moins corrélés au cycle et des entreprises très présentes sur des marchés émergents en forte expansion.

Dernière modification par Scipion8 (31/07/2018 18h12)

Hors ligne

 

#167 03/08/2018 11h22 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

- La croissance et les commandes sont pour moi les raisons de mon premier achat, le deuxième est à ce stade spéculatif même si les raisons sont toujours valables.

- Ayant visité l’usine et voyant l’évolution des machines je ne peux qu’appuyer votre point 3, même en interne énormément de taches peuvent être à ce jour automatiser et commencent à l’être. ( lancement d’une plateforme d’achat en direct sur internet pour les pièces de rechanges )

- Je vous confirme aussi l’actionnariat familiale, Marcel Braud inventeur du premier Manitou est très souvent présent sur les divers sites.

- votre chiffre de recrutement nous sommes d’accord ne comprends pas l’intérim ?

- Un dernier point positif vis à vis de vos comparables : le groupe Manitou produits des chariots télescopiques, nacelles et chariots industriels ( dans vos comparaisons HAULOTTE est un pur player de la nacelle et JUNGHEINRICH des chariots industriels. )

- Je suis entièrement d’accord concernant vos points négatifs ou/et votre analyse générale la santé des Gros Loueurs mondiaux est à regarder de près car ils seront les premiers touchés pas une crise sectorielle ou un retournement de cycle. ( arrêt des investissements )

- Les grosses structures ’ Vinci / Eiffage / Aero et bien d’autres ’ préfèrent louer qu’acheter , phénomène qui touche aussi de plus petites structures et pour de + en + de machines différentes.

- il faut savoir que 65 à 70% des ventes du groupe sont directement ou indirectement liées au marché de la location. ( aussi pour les comparables ?  )

Ps : ODDO ET DUPONT sont aussi à l’achat mais il aurait fallu l’être depuis 2009.

Dernière modification par Damsthesquirell (03/08/2018 13h22)

Hors ligne

 

#168 05/08/2018 15h27 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   635 

Une perspective globale sur mon portefeuille à la veille d’un renforcement important :

1) La diversification internationale du portefeuille se poursuit, mais avec des résultats mitigés : après des débuts difficiles, l’Italie (risque politique) et la Suède (dépréciation de la SEK) sont bien revenues. J’ai surtout eu des difficultés sectorielles, en particulier avec les semiconducteurs. Mon marché étranger préféré est la Suisse, qui regorge d’entreprises moyennes de qualité et que je vais renforcer ces prochains mois.
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/12850_2018-08-05_overview_portefeuille_par_pays.jpg

2) Les 30 premières positions du portefeuille :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/12850_2018-08-05_30_premieres_positions.jpg

3) Les 30 premières plus-values (en pourcentage) :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/12850_2018-08-05_30_premieres_pv.jpg

4) Les 30 premières moins-values (en pourcentage) : on y retrouve ma ligne historique EDF, les habituelles biotechs, des valeurs où j’ai suivi le mouvement sans réfléchir (ShowRoomPrivé, Lacroix, Innelec). Certaines valeurs versent de copieux dividendes (Lebon, Lehto, Millet), qui atténuent l’effet de la baisse du cours, si on considère le total return. En termes absolus, les moins-values restent raisonnables car j’évite les renforcements à la baisse, sauf forte conviction : dans cette liste, pour l’instant je n’ai renforcé que Plastivaloire et Altran, même si je réfléchis maintenant à renforcer certaines autres (Wessanen, Linedata, Maisons France Confort, Ymagis, Carrefour, LDLC, Millet, Lebon)… avec modération !
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/12850_2018-08-05_30_premieres_mv.jpg

5) Si on met en rapport les plus- ou -moins values absolues (en ordonnées) avec la taille des positions (en abscisses), voilà ce que sa donne :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/12850_2018-08-05_positions_vs_pv.jpg

En excluant les 3 lignes en forte plus-value absolue (2 OPC et Air Liquide) et la ligne en forte moins-value absolue (EDF), qui correspondent à mes lignes "historiques", voici le "zoom" sur les autres lignes du portefeuilles (beaucoup plus récentes, initiées fin 2016 et 2017) :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/12850_2018-08-05_positions_vs_pv-zoom.jpg

On voit l’habituelle asymétrie entre potentiel de gain illimité et risque de perte limité (bon, il faut dire que les marchés étaient porteurs, hein). En limitant les renforcements à la baisse, j’ai gardé les moins-values à des proportions raisonnables.

6) Si on met en rapport les plus- ou moins-values en pourcentage (en ordonnées) avec le PER actuel des lignes (en abscisses) et la taille de chaque ligne (représentées par les bulles) :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/12850_2018-08-05_30_pv_vs_per.jpg
Note : seules 130 valeurs françaises de tailles moyennes et grandes sont représentées ; les nano caps et les valeurs étrangères ne sont pas représentées sur ce graphique.

On voit que beaucoup des plus belles plus-values ont été réalisées sur des valeurs assez "chères" du point de vue du PER. La période a été porteuse pour les valeur de qualité (luxe, par exemple). (Pour être rigoureux, il faudrait montrer le PER au moment de l’achat ; ici je montre le PER actuel.)

7) Si on met en rapport les plus- ou moins-values en pourcentage (en ordonnées) avec les dividendes (en abscisses) et la taille de chaque ligne (représentées par les bulles) :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/12850_2018-08-05_30_pv_vs_dividendes.jpg
Note : seules 130 valeurs françaises de tailles moyennes et grandes sont représentées ; les nano caps et les valeurs étrangères ne sont pas représentées sur ce graphique.

On voit la distinction entre valeurs de croissance qui ne versent pas de dividendes et ont parfois une performance explosive (dans les 2 sens…), et valeurs de rendement, dont l’évolution du cours est beaucoup plus "pépère", mais qui "font le job" en alimentant régulièrement le portefeuille en cash.

Dernière modification par Scipion8 (05/08/2018 18h18)

Hors ligne

 

#169 05/08/2018 18h56 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   526 

Concernant Lebon le copieux dividende exceptionnel représentait quand même pratiquement 50% du cours actuel et vous ne devez pas vraiment être en moins value.
Les histoires de famille continuent de peser sur le titre et ce dividende exceptionnel a surtout permis à certain de sortir de la valeur et à bibi de s’alléger.
J’ai le faible de penser que ces histoires vont s’arranger et je me renforce à nouveau sur une valeur qui m’a toujours réussit jusqu’à présent.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

En ligne

 

#170 06/08/2018 11h19 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   635 

Merci pour votre avis sur Lebon, Bifidus.

Finalement pour le renforcement du jour j’ai fait un mix 100% hexagonal, centré sur les small caps, un peu plus risqué que d’habitude mais toujours très diversifié (en gros 1k€ sur chaque ligne), entre :

- renforcements à la baisse : Carrefour, Maisons France Confort, Linedata (sur lequel se sont positionnés HMG Découvertes et Quadrige), Groupe LDLC (HMG Découvertes), Lebon, Financière de l’Odet et Les Nouveaux Constructeurs ;

- renforcements à la hausse : Alten, Kaufman & Broad, Pharmagest, Moulinvest ;

- opportunités sur petites corrections récentes (renforcements) : Rubis, Eurogerm ;

- valeurs de rendement : Société Générale, Aquila ;

- valeurs de qualité, très chères, que j’avais loupées : Dassault Systèmes, Dassault Aviation. (Dans le même genre, j’ai initié des lignes Hermès, Interparfums, Robertet, ces dernières semaines.)

- valeurs appréciées par les fonds : Worldline (Portzamparc, Echiquier, Mandarine), Bastide Le Confort Médical (Portzamparc, Dorval, Lazard) ;

- situation spéciale (potentiel spéculatif) : NRJ ;

- nouvelle entreprise cotée : 2CRSI (dans le même genre, j’ai aussi acheté Don’t Nod ces dernières semaines) ;

- pure spéculation / recovery : Logic Instrument.

Merci à Bifidus, Larbinator, Heureuxquicommeulysse et Doubletrouble, notamment, pour le partage de leurs idées.

Dernière modification par Scipion8 (06/08/2018 11h34)

Hors ligne

 

#171 06/08/2018 11h52 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   526 

Je vous communique mes mouvements (sans aucune argumentation ni conviction, juste du doigt mouillé) sur les valeurs que vous citez :

Je renforce la construction Maison France Confort, Capelli et LNC mais je suis tétanisé sur AST Group

Je me tâte à revenir sur Linedata mais je n’arrive pas à la considérer comme une belle boite. Le fait que des fonds se soient positionner est une info intéressante.

Je renforce sur replis de grosses lignes historiques Rubis, Bastide et Kaufman

J’ai allégé Alten que je trouve assez chère ainsi qu’Interparfum qui en principe décroche après la distribution des actions gratuites (le cours est en fait sur ses plus haut) et a un pe franchement un peu délirant.

Je conserve Pharmagest que j’ai depuis 2011 sans trop oser y toucher. effectivement pas facile de trouver un point d’entrée sur la valeur.

Je me tâte sur Hermes. Je n’en ai jamais acheté, c’est peut-être le moment. J’ai par contre renforcé Kering suite à sa baisse sur très bons résultats.

Je me tâte aussi pour revenir sur les Bancaires mais je ne veux plus entendre parler de la SG. Historiquement j’ai toujours eu une ligne de BNP et la SG ne m’a jamais réussi. Avoir les 2 ne fait pas grand sens.

Je ne suis pas les autres valeurs (sauf Robertet mais il faut que ca baisse plus).
Pour le fun j’ai fait l’intro d’Ordissimo qui s’est pris -20% lors des premiers jours de cotation ! J’ai fait comme un débutant : pas osé renforcer à la baisse, serré les fesses et revendu la moitié de ma position avec 2cts de bénéf !


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

En ligne

 

#172 06/08/2018 17h17 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   635 

Merci Bifidus pour ces indications intéressantes. Il semble que mon portefeuille se "bifiduse" de plus en plus, ce qui correspond seulement en partie à une stratégie délibérée - mais surtout à une convergence de nos préférences sur le type d’actions.

Sur la construction, je suis aussi sur Capelli, mais comme vous hésitant sur AST Groupe : je ne comprends pas trop l’évolution du cours, qui a sans doute un moment été influencé par un emballement des petits porteurs : pas trop mon genre d’actions. Mais je vais continuer à la regarder. Cela dit, je me méfie de ce secteur exposé au cycle, je ne souhaite pas le surpondérer.

Sur les actions de qualité très chères du type luxe, parfums etc., j’ai décidé d’être moins sensible au prix sur ma première cartouche (1-2 k€), car le risque est alors de courir sans cesse derrière ces actions. Par ailleurs je vois mon portefeuille comme un ETF : ne pas être positionné sur une grosse capi comme Hermes, c’est en être short par rapport à l’indice, donc risquer de sous-performer.

Donc je suis relativement insensible au prix sur ma prise de position ; je renforcerai ou non selon la qualité des résultats, en prenant le temps. Je prévois aussi de renforcer ma petite ligne Kering, et LVMH devrait devenir à terme la plus grosse ligne de mon portefeuille.

Pour moi si la France a un avantage compétitif pérenne quelque part, c’est sur ce secteur du luxe, qui bénéficie en outre de l’émergence rapide d’une classe prospère nombreuse en Asie et ailleurs. C’est donc un secteur que je souhaite fortement surpondérer.

Sur Alten et Altran, les mouvements des fonds en juillet seront intéressants à analyser. A fin juin, Lazard, Tocqueville et Talence étaient positionnés sur Altran (certains étant rentrés sur la valeur avec un timing désastreux, en juin) ; Echiquier, Lazard et Mandarine sur Alten. J’ai renforcé les 2, donc je vais rester en phase d’observation pendant un moment maintenant avant de bouger à nouveau.

Pour les bancaires, je pense qu’il faut être patient et ne pas trop leur en demander : ce sont des actions de fond de portefeuille, pour des investisseurs qui n’ont pas trop peur du cycle et qui veulent du rendement. Les rendements sont sympas - comparables aux foncières sauf qu’on peut mettre les bancaires en PEA : je pense que c’est une situation durable, car les primes de risque sur les banques ont augmenté de façon permanente après la dernière crise.

Il faut être sélectif : BNP Paribas est ma bancaire préférée en France et devrait devenir l’une de mes premières lignes, mais je trouve SocGen attractive à ces niveaux. SocGen va sans doute rester décotée par rapport à BNP : cette décote représente l’avantage du "champion national" et de celui qui est too big to fail. Un handicap de SocGen, c’est qu’avec l’affaire Kerviel ils ont durablement endommagé la confiance des autorités publiques - donc lors de la prochaine crise ils seront sous observation et on risque de ne rien leur laisser passer. Mais ça reste une belle banque avec des professionnels très compétents.

Mon souci essentiel avec les banques aujourd’hui, c’est leur exposition au cycle économique. Mais je fais le pari que la prochaine crise révèlera que les risques sont aujourd’hui principalement hors du système bancaire (contrairement à la dernière crise). Il y a des signes multiples d’un déplacement du risque hors des banques : crowdlending baltique, cryptos, actions du type Tesla… les banques ne sont pas mêlées à tout ça. Traumatisées par 2007-2012, encadrées par des régulations plus strictes, je pense (ou j’espère) qu’elles prennent moins de risque. Donc j’espère que les banques souffriront moins du prochain retournement économique que dans le passé.

A part ça, je me sens très à l’aise avec l’investissement progressif (par tranches de 1-2k€) : la première tranche me permet de neutraliser l’essentiel des biais psychologiques (fear of missing out), je suis ensuite beaucoup plus serein pour décider de renforcer ou non. Je vais donc consacrer l’essentiel de mes prochains renforcements à "l’épaississement" de mes lignes, même si je reste à l’affût pour faire un peu de stock picking sur des profils de recovery ou sur des valeurs étrangères.

EDIT : Prochains renforcements envisagés : Akka, AXA, Essilor, Eurofins Scientific, Euronext, Orpea, Gérard Perrier, Groupe Open, IDI, Jacquet Metal, Kering, Safran, Sartorius Stedim, Soft Computing, Teleperformance, Tessi, Wavestone, Wessanen.

Actions non détenues sous observation : Amundi, AST Groupe, Fermière du Casino Municipal de Cannes, Hopscotch, Immobilière Dassault, Itesoft.

Dernière modification par Scipion8 (06/08/2018 18h38)

Hors ligne

 

#173 06/08/2018 18h32 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   526 

Vous avez raison, je vais acheter 1 action Hermes pour commencer une ligne. Pour les bancaires je suis patient depuis 2010 pour la BNP ca fait un long cycle (j’ai quand même un rendement annualisé de 9% ce qui n’est pas si mal).
Pour la SocGen j’étais rentré car je pensais l’affaire Kerviel passée en 2015… Las, les petites mauvaises surprises se succèdent avec régularité… J’ai arrêté de m’acharner sur cette boite. Je vais plutôt regarder vers Natixis si je dois prendre une autre banque.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

En ligne

 

#174 06/08/2018 18h39 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   417 

Vous avez 281 lignes !!!

Ca me parait titanesque comme travail. Combien de temps passez-vous pour étudier chaque ligne en moyenne ?


Investisseur value et deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#175 06/08/2018 19h03 → Portefeuille d'actions de Scipion8 (diversification, dividende, portefeuille)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   635 

@JeromeLeivrek : en moyenne 30 minutes par ligne je pense : le temps de regarder l’historique des résultats, la valorisation, de les rentrer (manuellement) dans mon screener maison, de regarder un peu le site internet de la boîte et ce qu’on en dit sur les forums (IH, Boursorama). Donc une analyse beaucoup plus superficielle que vous, évidemment. Je passe plus de temps sur mes actions en forte moins-value.

C’est un jeu de probabilités : j’estime que mon portefeuille me fournit une performance satisfaisante à partir de 50% de paris gagnants (en raison de l’asymétrie entre potentiels de gain et de perte). A 60-70%, je suis très content de la performance.

Avec autant de lignes, la performance ne diffère que marginalement des indices : en éliminant des fruits pourris et en gardant tous ceux qui me semblent avoir du potentiel, j’espère créer un peu d’alpha à terme. Par rapport au CAC 40, les principaux déterminants de ma performance sont le poids des small caps et la présence d’actions non-françaises.

Avec ce type d’approche probabiliste, il y a 2 risques :

1) Le risque d’acheter des actions peu performantes est limité par le screener : je trouve que les 20% (par exemple) d’actions qui ont le moins bien performé sur une période d’un an (par exemple) sont nettement sous-représentées dans mon portefeuille, grâce au screener, je pense. (Il s’agit souvent d’actions clairement pas attrayantes : CA en baisse + pertes etc.)

2) Le risque de ne pas acheter des actions performantes est le plus compliqué à gérer : je trouve que les 20% (par exemple) d’actions qui ont le mieux performé sur une période d’un an (par exemple) ne sont pas toujours assez représentées dans mon portefeuille. Cette année, j’attribue ce problème à mon utilisation, dans mon screener, d’un critère value : de fait, en ne les achetant pas, j’étais short (par rapport à l’indice) Hermes, Dassault Aviation / Systèmes, Robertet… des actions optiquement très chères mais qui ont très bien performé cette année. J’essaie désormais de corriger ce problème en pondérant moins le critère value dans mon screener. Ajouter un critère momentum pourrait aussi aider.

Je pense que pour la plupart des investisseurs fondamentaux, la sous-performance par rapport à l’indice est due au problème (2), car le problème (1) est assez facilement soluble à mon sens (en éliminant les "fruits pourris" évidents, qui représentent peut-être 30% de la cote en nombre d’actions, beaucoup moins en capi).

Dernière modification par Scipion8 (06/08/2018 19h05)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech