Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS    Cherchez sur le site et les forums :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

[+1]    #101 02/08/2022 15h08

Membre (2011)
Top 10 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   230  

La cote n’est pas homogène. Les premiers secteurs ont baissé par crainte de l’inflation puis à partir de mai environ les matières premières et les valeurs associées ont baissé sur fond de crainte de récession. On a eu un espèce de "krach mou tournant". Enfin krach dans certains secteurs, mais coté MP c’est peut-être plutôt une correction j’ai l’impression.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #102 02/08/2022 15h41

Membre (2010)
Top 10 Année 2022
Réputation :   160  

Je ne suis pas un spécialiste comme vous des MP mais au niveau sectoriel, je suis le ratio "s&p500/consumer staples", ce secteur étant considéré comme le plus défensif de la cote.

Plus le ratio est bas, plus le marché a peur (et, je dirais, plus il anticipe une récession).

Sur le dernier mois, on voit que le ratio a repris une courbe ascendante et est toujours largement au-dessus de sa moyenne sur 20 ans : le marché n’a pas peur, anticipe des lendemains qui chantent et semble continuer à voir des licornes et des bisous (j’espère qu’il me filera le nom de son fournisseur smile  )


"Il faut être cupide quand les autres sont craintifs, et craintif quand les autres sont cupides." W. Buffett

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #103 02/08/2022 17h51

Membre (2016)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Réputation :   977  

Vous êtes très diplomate, @Louis Pirson. Pendant que tout le monde scrutait le trajet de l’appareil dans lequel Pelosi volait vers Taiwan, les derniers chiffres de l’emploi américain sont sortis et ils sont plutôt mauvais : Job Openings and Labor Turnover Survey News Release - 2022 M06 Results

J’ai bien aimé ce petit article moqueur l’autre jour :
Senior Economist ’Fact Checked’ By Facebook For Saying US Is In Recession | ZeroHedge

De toute façon, quand on commence à se demander si l’on est en récession, c’est comme quand on commence à se demander si l’on boit trop : la réponse est toujours "oui".


Parrain Curve ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #104 02/08/2022 18h04

Membre (2010)
Top 10 Année 2022
Réputation :   160  

Ca dépend comment on se place, perso, j’aurais plutôt dit qu’ils sont bons smile


"Il faut être cupide quand les autres sont craintifs, et craintif quand les autres sont cupides." W. Buffett

Hors ligne Hors ligne

 

#105 02/08/2022 20h29

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3310  

doubletrouble a écrit :

les derniers chiffres de l’emploi américain sont sortis et ils sont plutôt mauvais : Job Openings and Labor Turnover Survey News Release - 2022 M06 Results

Oui, mais c’est sans doute une bonne nouvelle pour "monsieur le marché" :

Récession -> moins de pression inflationniste -> pas ou peu de nouvelles hausses des taux -> plus de liquidités sur les marchés -> bon pour la bourse

Quand tout va mal, tout va bien ! :-)


Rapport Gérants : imiter les meilleurs gérants de fonds

Hors ligne Hors ligne

 

#106 04/08/2022 09h18

Membre (2010)
Top 10 Année 2022
Réputation :   160  

Je vais encore faire mon rabat-joie mais  ce qui se passe depuis 18 mois me rappelle furieusement la période 98-99.

AMTD : personne, même pas la direction, ne sait pourquoi l’action monte mais elle a fait X 324 depuis son IPO il y a un mois.

Ca s’est un peu tassé depuis le plus haut mais on est toujours à X 141.  La société cote à 1 000 X son chiffre d’affaires 2021 et 100 X ses  fonds propres.  Sa capitalisation boursière est équivalente à celle de Mc Donalds, le double de celle de Caterpillar, supérieure à celle de Cisco et à peine 20 % sous celle de Coca Cola.

Oui, un air de déjà vu, il y a 25 ans maintenant …  Je ne sais pas quand le retour à la réalité se fera : Michael Burry a attendu 18 mois avec son big short avant de voir la crise des subprimes éclater, En 1998 et 1999, Buffett était un "has been" avant d’être à nouveau adulé en 2001.  Même les meilleurs ne peuvent pas prédire le timing avec exactitude mais j’ai au moins une conviction : ce qui se passe maintenant n’est pas sain du tout.

Pour ma part, je reste extrêmement prudent et vais ramener le niveau de cash disponible au +/- 50 % qu’il représentait au début de cette année.


"Il faut être cupide quand les autres sont craintifs, et craintif quand les autres sont cupides." W. Buffett

Hors ligne Hors ligne

 

#107 04/08/2022 11h37

Membre (2021)
Top 10 Année 2022
Réputation :   166  

Louis Pirson a écrit :

Je vais encore faire mon rabat-joie mais  ce qui se passe depuis 18 mois me rappelle furieusement la période 98-99. Oui, un air de déjà vu, il y a 25 ans maintenant …

AMTD était la valeur la plus discutée hier sur le topic WallStreetBets de Reddit.

C’était une cible idéale pour les personnes impliquées dans ce mouvement, avec un flottant de moins de 5% … En se concertant, ils réduisent le flottant à néant et propulsent le titre.

Mais ce sont des particuliers à la manœuvre. C’est, sauf erreur de ma part, un phénomène qui n’a rien à voir avec 1998-1999 où tout le marché était irrationnel, avec des valorisations démentes à tous les étages (un peu comme en 2021). Le cas AMTD est plutôt, à mes yeux, le signe qu’il persiste une abondance de liquidités sur le marché. Le meilleur indicateur de cette surliquidité étant pour moi les cryptomonnaies qui se négocient toujours à des valeurs folles (cela n’engage que moi hein, je n’ai aucune croyance dans ces objets de pur spéculation).

Concernant le rebond actuel des marchés, il est trompeur à mes yeux. Il donne l’impression que l’irrationalité revient à tous les niveaux mais c’est plus subtil que cela. Sur le CAC, le rebond est principalement dû à quelques actions dont son action phare, LVMH, qui est pondérée à 11,7% du CAC40 et a repris quasiment toute sa MV de 2022! De même, le Nasdaq, le rebond est dû à la remontada d’Apple (12,11% de l’indice, à 10 dollars de son all-time high) de Microsoft (9,82% de l’indice) et d’Amazon (7,32% de l’indice).

Mais cette lecture par indice masque les purges subies par les sociétés qui étaient en bulle et qui commencent à revenir sur Terre. Pour reprendre quelques valeurs souvent citées sur ce forum: Align technology (-56%), Docusign (-53%), Lucid group (-45%), Datadog (-36%), AMD (-31%) … Le marché va dans le bon sens, en dégonflant les bulles, même si certaines sont encore bien présentes. 

Par la même, je trouve assez complexe intellectuellement de comparer les tracés des indices 98-99, 2008-2009 et 2021-2022, alors que la composition de ces indices (et les secteurs qui les constituent) sont radicalement différents. Egalement, dans ces périodes, les banques centrales n’avaient pas du tout les mêmes approches que depuis 2012 … On compare des choux et des carottes pour moi, mais je peux me tromper.

Pour conclure mon propos, je suis globalement en phase avec vos analyses sur une baisse prochaine des marchés (ce qui répond aussi à une envie que j’ai d’acheter mes valeurs en watchlist à des prix acceptables) mais tout n’est pas toujours comparable. Je tiens également à saluer vos interventions qui nourrissent nos réflexions et apportent des éléments pertinents.

Dernière modification par Menethil (04/08/2022 11h40)

Hors ligne Hors ligne

 

#108 04/08/2022 13h06

Membre (2010)
Top 10 Année 2022
Réputation :   160  

D’après l’article d’Investing dont j’ai posté le lien ci-dessus, il semble que l’action n’a été discuté sur Wallstreetbets qu’une fois la hausse réalisée.

D’une manière générale, je me méfie du "cette fois, c’est différent" : c’est exactement ce qu’on disait en 1999 avec le "nouveau paradigme". 

Et précisément, contrairement à 2008-2009, les banques centrales n’ont plus beaucoup de cartouches à tirer vu que cette fois, l’inflation, on la voit.   Je constate d’ailleurs que depuis 3 semaines, la Fed tend à retirer des liquidités du marché plutôt que d’en ajouter (j’attends les chiffres de ce mercredi pour confirmer ou infirmer la tendance).

En ce qui concerne les valorisations, je suis d’accord : dans toute bulle, il existe des actions qui continuent à se traiter à des prix raisonnables et la période actuelle ne fait sans doute pas exception.  Je n’en ai pas trouvé mais il y en a certainement.  Il n’empêche que, globalement, je continue de trouver les marchés trop chèrement valorisés même en faisant abstraction des risques macro économiques et géopolitiques.


"Il faut être cupide quand les autres sont craintifs, et craintif quand les autres sont cupides." W. Buffett

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #109 04/08/2022 13h34

Membre (2021)
Top 10 Année 2022
Réputation :   166  

La première hausse de 100% de hausse ne semble pas liée à WallStreetBets, mais ils sont sur le titre depuis la fin Juillet, ce qui colle avec la hausse stratosphérique (voir le graphique du trend 30 jours de ce titre).

Je ne dis pas que nous sommes dans un nouveau paradigme financier qui verrait les bulles comme la nouvelle norme, mais des meutes de particuliers qui achètent en se coordonnant via des réseaux sociaux et via des plateformes de trading sans frais, c’est indubitablement nouveau. Tout cela est la faute de liquidité massive et de nouvelles technologies permettant à ces phénomènes d’exister.

Et concernant les indices, si les banques centrales réussissent à supprimer les liquidités, alors cela la survalorisation se corrigera. Reste à voir si elles le pourront.

Dernière modification par Menethil (04/08/2022 13h35)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #110 04/08/2022 14h04

Membre (2010)
Top 10 Année 2022
Réputation :   160  

Je ne connaissais pas ce site mais si j’interprète correctement, le "pic" des discussions date d’il y a +/- 1 semaine non ?  ou je ne regarde pas au bon endroit ?

Pour ce qui est des liquidités, on saura demain matin si la fed a poursuivi sur sa tendance de retrait, en douceur, de liquidités du marché System Open Market Account Holdings of Domestic Securities - FEDERAL RESERVE BANK of NEW YORK


"Il faut être cupide quand les autres sont craintifs, et craintif quand les autres sont cupides." W. Buffett

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #111 04/08/2022 16h02

Membre (2021)
Top 10 Année 2022
Réputation :   166  

Oui c’est tout à fait cela, le pic des échanges remonte peu ou prou à une semaine, ce qui correspond au 28 juillet, date qui marque le début de la hausse spectaculaire du titre:



En résumé, ceci est pour moi un épiphénomène dans la droite lignée de Gamestop sauf que la configuration ici est différente: ils ne jouent pas contre une VAD maladive qui dépasse 100% du capital, mais sur une petite société ayant un flottant inférieur à 5%. Il me semble difficile de lier cela au reste du marché, même si en effet, c’est l’excès de liquidité qui provoque cela.

Je suivrai avec attention vos différents suivis sur l’évolution des actions de la FED.

Hors ligne Hors ligne

 

#112 04/08/2022 16h27

Membre (2010)
Top 10 Année 2022
Réputation :   160  

ah oui, ok …  L’article sur Investing prétendait le contraire


"Il faut être cupide quand les autres sont craintifs, et craintif quand les autres sont cupides." W. Buffett

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #113 05/08/2022 08h46

Membre (2010)
Top 10 Année 2022
Réputation :   160  

Menethil a écrit :

Je suivrai avec attention vos différents suivis sur l’évolution des actions de la FED

La réduction progressive du bilan de la Fed se poursuit : - 16 milliards sur la semaine écoulée


"Il faut être cupide quand les autres sont craintifs, et craintif quand les autres sont cupides." W. Buffett

Hors ligne Hors ligne

 

#114 05/08/2022 09h22

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Crypto-actifs
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   513  

La baisse est si faible que ça ne se voit même pas sur le graphe mensuel!

L’argent facile a encore de beaux jours devant lui.

A raison de 20 milliards par semaine soit 20000 millions de dollars soit 2x10^4, combien faut-il de semaines pour revenir aux niveaux Pré-Covid de 4x10^6 si je comprends bien le graphe?
Soit grosso modo 4,5x10^6 de moins qu’aujourd’hui.

4,5x10^6 / 2x10^4 = 225 semaines soit plus de 4 ans…

Nous n’avons plus notre ami Scipion pour nous éclairer mais ça ne me semble pas une réduction agressive.


Le train de la vie ne s'arrête jamais deux fois à la même gare.

Hors ligne Hors ligne

 

#115 05/08/2022 10h09

Membre (2010)
Top 10 Année 2022
Réputation :   160  

Jef56 a écrit :

combien faut-il de semaines pour revenir aux niveaux Pré-Covid de 4x10^6 si je comprends bien le graphe?

On ne reviendra jamais aux niveaux pré-covid, j’en ai la conviction. Sur base des données disponibles, la plus grosse réduction de bilan réalisée par la Fed a été  de +/- 10 % étalée sur 4 années !

Je suis d’accord, la réduction est timide, le niveau actuel du bilan est toujours supérieur à ce qu’il était au début de l’année quand la thématique "inflation" était pourtant déjà bien présente.  C’est surtout la tendance qui me semble importante : entre la pluie de liquidités 2020-2021 et le léger retrait actuel, il me semble évident que les marchés vont devoir restreindre petit-à-petit leur appétit.


"Il faut être cupide quand les autres sont craintifs, et craintif quand les autres sont cupides." W. Buffett

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #116 05/08/2022 16h32

Membre (2019)
Top 5 Crypto-actifs
Réputation :   132  

Jef56 a écrit :

La baisse est si faible que ça ne se voit même pas sur le graphe mensuel!

L’argent facile a encore de beaux jours devant lui.

A raison de 20 milliards par semaine soit 20000 millions de dollars soit 2x10^4, combien faut-il de semaines pour revenir aux niveaux Pré-Covid de 4x10^6 si je comprends bien le graphe?
Soit grosso modo 4,5x10^6 de moins qu’aujourd’hui.

4,5x10^6 / 2x10^4 = 225 semaines soit plus de 4 ans…

Nous n’avons plus notre ami Scipion pour nous éclairer mais ça ne me semble pas une réduction agressive.

La FED suit son plan de QT qui comporte une première phase d’amorçage de 3 mois (dans laquelle nous sommes toujours, jusqu’à fin août).
Durant cette première phase, on parle d’une réduction de 30B de Treasuries et 17.5B de MBS.
A partir de Septembre, le rythme de croisière devrait être lancé avec des réductions doublées (60B de Treasuries, 35B de MBS).
Plans for Reducing the Size of the Federal Reserve’s Balance Sheet


Parrainages Coinbase - Binance - Maiar - FTX

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #117 07/08/2022 15h59

Membre (2010)
Top 10 Année 2022
Réputation :   160  

Le taux de chômage US se trouve donc au plus bas depuis février 2020 (juste avant la crise covidienne).  En dehors de cette période, il faut remonter à 1953 pour trouver un taux de chômage aussi faible !

D’une manière générale, quand on sait que la bourse tente toujours d’anticiper, il est utile de bien décrypter les différentes statistiques qui nous sont fournies et de  les décomposer afin "d’anticiper les anticipations".  On sait aussi que les politiques auront tendance à embellir un indicateur aussi important que celui de l’emploi.  Ainsi, comme l’avait montré Toppaz, la diminution du taux de chômage sur le mois de juillet tient plus à une répartition plus forte du temps de travail qu’à une tenue vigoureuse de l’économie.

Comme je l’ai déjà écrit, je considère le taux de chômage comme un indicateur retardé d’une récession ou, d’ailleurs, d’une correction boursière : selon ma théorie, la récession et la correction boursière arriveront avant qu’on ait aperçu une solide tendance à la hausse des taux de chômage.

Néanmoins, à titre personnel, rien que la "loi des retours à la moyenne" me fait dire qu’un niveau aussi faible de chômage n’est pas tenable dans la durée : la rareté des travailleurs disponibles va empêcher les entreprises de se développer (je le constate moi-même dans mon quotidien) et, du fait de cette rareté, les coûts du travail vont exploser, rognant ainsi les marges des entreprises.

Pour déterminer quand le chômage repartira au nord, j’utilise 3 indicateurs avancés qui, historiquement, apparaissent avant la hausse du chômage (et aussi, souvent, avant que les marchés d’actions ne corrigent).

Je les ai déjà abordés dans cette file.  Je les représente avec, le cas échéant, les chiffres mis à jour.

1. Le premier signal à apparaître chronologiquement, c’est la diminution des heures totales de travail.  Malheureusement, si cet indicateur est très avancé pour prédire une hausse des taux de chômage, … l’information n’est publiée qu’avec retard et, aujourd’hui, nous n’avons toujours que les chiffres arrêtés au 1er trimestre 2022.  Je reposte le graphique déjà posté ci-dessous.  La courbe était toujours résolument ascendante au 1er trimestre 2022.  Pas de signal prédictif pour l’instant sur cet indicateur donc …



2. Dans la chronologie pré-récession, nous avons les demandes initiales de chômage.  Comme on peut le voir ci-dessous, elles ont, à chaque fois, augmenté avant que les récessions ne soient déclarées (à l’exception de la récession "flash" de 2020 créée artificiellement).  Ces demandes sont en augmentation constantes, semaine après semaine, depuis le  19/03/2022 et la hausse a continué durant tout le mois de juillet. 



3. Ensuite les heures prestées en travail intérimaire.  Ici, la courbe tend à s’aplanir ces dernières semaines mais, chiffres arrêtés au 01/07, elle est toujours en hausse.



Conclusion : sur base de ces indicateurs, je pense que l’emploi US restera encore, en apparence, solide au moins 2 ou 3 mois (sauf cygne noir évidemment).


"Il faut être cupide quand les autres sont craintifs, et craintif quand les autres sont cupides." W. Buffett

Hors ligne Hors ligne

 

#118 08/08/2022 10h23

Membre (2010)
Top 10 Année 2022
Réputation :   160  

Le marché persiste à voir la vie en rose …   Non seulement les sociétés qui présentent des résultats moins mauvais qu’attendus voient leur cours monter mais celles qui présentent des résultats moins bons que prévus voient généralement aussi leur cours monter !

Il y a actuellement un courant acheteur sur les marchés d’actions mais je continue de penser que tout ça n’est pas sain du tout.

Sources


"Il faut être cupide quand les autres sont craintifs, et craintif quand les autres sont cupides." W. Buffett

Hors ligne Hors ligne

 

#119 08/08/2022 10h51

Membre (2020)
Réputation :   69  

Une hausse de 0.3% en moyenne sur les entreprises qui déçoivent légèrement ne me parait pas être une hausse suffisamment notable pour dire qu’on voit la vie en rose (qu’est ce que +0.3% comparé à un grignotage de 10% par an par l’inflation ?)
Voyons les choses autrement : se pourrait-il que les investisseurs aient finalement accepté que l’inflation soit pérenne mais dans un environnement de croissance économique positive ? Le scénario de stagflation complètement écarté et avec 5 à 10% de son capital grignoté par année les actions pourraient être perçues par ces investisseurs comme une valeur refuge (vu que l’or ne l’est plus).
Après tout dans un contexte d’inflation élevé et pérenne les taux réels restent négatifs, cela favorise les actions.


TdB PEA/CTO Parrainage Ohm Energie Parrainage Boursorama : NIPA2313

Hors ligne Hors ligne

 

#120 08/08/2022 11h40

Membre (2010)
Top 10 Année 2022
Réputation :   160  

Pour le moment, si je compare les taux des obligations sans risque à 10 ans et des TIPS à 10 ans, je ne peux que constater que le marché n’anticipe pas une "très forte inflation", à peine 2,5 % sur les 10 prochaines années.  Je ne suis donc pas certain que le prix actuel des actions fixé par le marché soit le reflet de son souci de se protéger contre l’inflation puisque ce même marché n’anticipe pas une forte inflation dans les années à venir.

Mais, le marché n’étant pas à une contradiction près, imaginons qu’il se trompe dans ses anticipations d’inflation et que nous finissions pas connaître une forte période d’inflation. 

Dans ce cas, les taux long ne pourront que repartir à la hausse ce qui, à bénéfice constant, entraînera une diminution de leur valorisation puisque les placements sans risque généreront plus de rendement.

Si on analyse la seule période longue d’inflation pour laquelle je dispose de suffisamment de données (période 1970 à 1982), je constate que les taux sans risque à 10 ans ont fluctué entre 5 et 12 % (vs 2,8 % aujourd’hui) et la prime de risque du S&P 500 a été, en moyenne de 0,90 % (vs 0,50 % début juillet 2022, probablement moins aujourd’hui)

Je peux évidemment me tromper dans mon raisonnement mais je n’ai pas l’impression que, pour l’heure, le marché valorise les actions à ce niveau par anticipation d’une longue période d’inflation …

Dernière modification par Louis Pirson (08/08/2022 12h14)


"Il faut être cupide quand les autres sont craintifs, et craintif quand les autres sont cupides." W. Buffett

Hors ligne Hors ligne

 

#121 08/08/2022 12h15

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3310  

Louis Pirson a écrit :

Je peux évidemment me tromper dans mon raisonnement mais je n’ai pas l’impression que, pour l’heure, le marché valorise les actions à ce niveau par anticipation d’une longue période d’inflation …

Je comprends comme vous.

Alors que je lis pas mal de choses sur des risques importants d’une inflation relativement élevée durable, ce n’est pas le scénario anticipé par le marché.

On peut le voir aussi avec le 5-Year Breakeven Inflation Rate, qui est à 2,64% ; toutefois au-dessus de la cible de 2%.


Rapport Gérants : imiter les meilleurs gérants de fonds

Hors ligne Hors ligne

 

#122 08/08/2022 20h37

Membre (2019)
Top 5 Crypto-actifs
Réputation :   132  

C’est surtout le mois d’août, ça monte avec de faibles volumes et quand je vois les meme stocks de WSB repartir comme à la belle époque (par exemple 93% en 5j pour BBBY et 60% en 5j pour AMC), je sens déjà comme un air de déjà vu !


Parrainages Coinbase - Binance - Maiar - FTX

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #123 Hier 10h06

Membre (2010)
Top 10 Année 2022
Réputation :   160  

Quelle journée de folie hier !

Le CPI est moins mauvais qu’attendu … et c’était attendu compte tenu de la baisse des cours des énergies et des matières premières smile

Par contre, le core CPI est aussi meilleur qu’attendu … et je ne m’y attendais pas : je pensais que les tensions sur le marché du travail allait forcément propulser cette indice vers le haut, ce qui n’est pas arrivé.

Bref, le marché est parti plein pot en mode "risk on".  Perso, je continue à anticiper une récession et reste excessivement prudent face à cette envolée qui, même sans inflation et sans récession, ne justifie pas les valorisations qu’on atteint pour le moment.

Grosse activité donc pour moi hier soir.

1. D’abord, j’ai coupé ma position short sur l’eurostoxx avec une MV de 59 %  : sauf cygne noir, je ne vois pas la tendance actuelle se retourner à très court terme.  Le risque de perte totale était trop important.

2. Ensuite, j’ai soldé l’entièreté de mon portefeuille "disruption".  Celui-ci a été constitué progressivement depuis début mai de cette année et j’avais profité de chaque "coup de mou" sur les marchés pour acquérir des "louchettes" supplémentaires.  Je pensais conserver tout ça au chaud de longues années mais l’hystérie de Mr Market m’incite à créer des liquidités supplémentaires.  Bref, l’entièreté de cette partie de mes investissements a été soldée hier soir et aujourd’hui matin pour les ETF avec une plus-value globale de 34,86 %.

Dans le détail :

Block : + 30,4 %
Invitae : + 297,7 % !
Digital Ocean : + 56,38 %
Draftking : + 58,35 %
ETC Group Global Metaverse : +13,12 %
Lyxor MSCI Disruptive technology : +11,96 %
Roku : +7,31 %
Solaredge : +52,77 %
Teladoc : +17,94 %
Tesla : +33,01 %
Trade Desk : +68,30 %
Zoom : +23,95 %
Zscaler : +31,08 %

3. Afin de profiter d’un potentiel retour à la croissance de la Chine, j’ai acheté une petite ligne d’Alcoa.

Mon raisonnement :

1. La Chine est en phase de croissance économique contrairement aux USA et à la zone euro : indice PMI composite chinois de 54 vs 47,3 et 49,9 pour les USA et la zone euro

2. La Banque Populaire de Chine est une des rares au monde à être "dovish" pour le moment :  les taux ont baissé de 20 points de base depuis le début de l’année quand ils ont augmenté de 225 points de base aux US et 50 points en zone euro.

3. L’inflation augmente en Chine mais reste, pour l’heure, raisonnable à 2,7 % par rapport aux autres régions du monde.

Et j’ai choisi Alcoa pour miser sur la croissance chinoise parce que la Chine est le plus gros consommateur d’aluminium au monde : 35 % de l’aluminium produit est consommé en Chine.  Normalement, cette ligne n’est pas destinée à rester plus que quelques semaines ou mois en portefeuille : la société n’est, objectivement, pas bon marché … mais comme rien n’est bon marché pour le moment …

Dernière modification par Louis Pirson (Hier 10h07)


"Il faut être cupide quand les autres sont craintifs, et craintif quand les autres sont cupides." W. Buffett

Hors ligne Hors ligne

 

#124 Hier 15h41

Membre (2010)
Top 10 Année 2022
Réputation :   160  

Comme je l’ai écrit ci-dessus, je pense que la reprise économique en Chine est en marche ou, à tout le moins, que la croissance économique en Chine restera supérieure à celle des USA et de la zone euro (pour les raisons que j’ai déjà évoquées.

Je pense qu’il est plus "secure" de tenter de profiter de cette croissance au travers des matières premières que la Chine consomme plutôt que des actions en direct.

D’une part, j’ai un grosse position en Jardine Matheson dans mon portefeuille "buy and hold", holding qui est lui-même fortement dépendant de la Chine.

D’autre part, les secousses géopolitiques actuelles me font craindre pour des investissements directs dans la zone au cas où les tensions au politico-belliqueuses augmenteraient.  C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je compte vendre à l’ouverture ma mini ligne en First Pacific malgré sa sous-évaluation évidente, du moins au regard des critères occidentaux.

Finalement, en tombant sur ce site, j’ai été assez impressionné par la quantité de matières premières consommée par la Chine : mis à part le pétrole, la viande bovine, le poulet et le soja, la Chine est, de loin, la plus grande consommatrice de matières premières au monde.



Après Alcoa (aluminium) hier, j’ai donc acheté aujourd’hui des actions Teck Resources (zinc) et BHP Group (cuivre, fer et nickel).  Ils vont rejoindre la petite position en fonds fermés Templeton Emerging Market (majoritairement investi en Chine)  dans le nouveau "sous portefeuille" que je viens de créer et qui vise à profiter du rebond économique de la Chine. 

Normalement, ces investissements ne sont pas destinés à être conservés pour "l’éternité"  et je compte liquider le tout dès que des signes tangibles de récession US apparaîtront (notamment les indicateurs avancés de l’emploi dont j’ai fait mention plus haut dans cette file).

PS : je précise que je suis, en principe, un investisseur deep value qui n’a que faire de considérations macro économiques.  Mais, étant donné que le deep value à disparu depuis au moins 7 ans (à l’exception de la trop brève correction covidienne de 2020), me voilà reconverti en "macro économiste".  Si un jour mes chères "daubasses" sont de retour, je n’hésiterai pas à revenir à ces supports qui m’ont procuré mes plus belles satisfactions boursières.

Edit : comme annoncé ci-dessus, j’ai vendu ma petite ligne First Pacific +/- à mon PRU

Dernière modification par Louis Pirson (Hier 16h29)


"Il faut être cupide quand les autres sont craintifs, et craintif quand les autres sont cupides." W. Buffett

Hors ligne Hors ligne

 

#125 Hier 16h30

Membre (2016)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Réputation :   977  

Louis Pirson a écrit :

PS : je précise que je suis, en principe, un investisseur deep value qui n’a que faire de considérations macro économiques.  Mais, étant donné que le deep value à disparu depuis au moins 7 ans (à l’exception de la trop brève correction covidienne de 2020), me voilà reconverti en "macro économiste".  Si un jour mes chères "daubasses" sont de retour, je n’hésiterai pas à revenir à ces supports qui m’ont procuré mes plus belles satisfactions boursières.

@Louis Pirson : C’est intéressant car je crois avoir le même intérêt que vous pour l’investissement value (sans prétendre être aussi pointu - mes trouvailles qui ont fait plus de 100% de PV se comptent sur les doigts d’une main*, je crois) et j’en suis comme vous réduit à devoir essayer de lire les vents de la macroénomie pour me positionner. D’où mes fréquentes participations sur des sujets controversés (mesures COVID, inflation, conflit ukrainien, crise de l’énergie, récession, bientôt dépression déflationniste).

J’avais la même intuition que vous en Janvier : p.39 Portefeuille de titres vifs, or physique et valeurs exotiques de Doubletrouble

Mais depuis j’ai revendu ma ligne PASI. L’économie chinoise me laisse en effet perplexe : d’un côté il y a cette absurde politique zéro COVID qui me semble un moyen très stalinien d’agir sur l’économie en présentant une raison simple à comprendre pour les masses à des actions difficiles à suivre (et accepter) autrement ; de l’autre, il y a malgré tout des signes que l’argent "chaud" ne manque pas (regardez les derniers résultats des enchères ChengXuan) ; et en arrière plan, cette démolition controllée de la spéculation immobilière qui pour l’instant a le mérite (du point de vue local) de laisser les créditeurs étrangers sur le carreau.

L’inflation a été importée en Chine. Vous citez le CPI, mais la réalité sur le terrain c’est que le consommateur pékinois par exemple se retrouve à dépenser plus de 500 yuan lorsqu’il fait ses courses au lieu de 100 ou 200 il y a un an ou deux. Le chômage n’existait pas vraiment ou était négligeable en Chine jusqu’ici mais devient maintenant une réalité troublante.

Les mesures zéro COVID ont le mérite de permettre d’évacuer ceux que l’on appelait "travailleurs migrants" des grandes villes en leur coupant les vivres, et d’empêcher les citoyens de protester, tout en jugulant l’inflation (suppression temporaire de la demande). Dans les villes qui manufacturent des produits stratégiques destinés à l’export, elles ont aussi l’effet de bord intéressant de mettre de l’huile sur le feu de l’inflation en occident.

J’ai l’impression que la FED d’un côté, et la Chine et les Démocrates américains de l’autre jouent au Jeu de la barbichette ? Wikipédia , sauf qu’au lieu d’exploser de rire c’est à qui fera exploser le système économique de l’autre en premier… Avec une sacrée baffe à la clé pour le perdant.

* je crois que seul Regenbogen avait un vrai profil de daubasse ; AqualisBraemar LOC, Kitron, Arctic Paper, Kazatomprom sont juste méconnues.

Dernière modification par doubletrouble (Hier 16h41)


Parrain Curve ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de louis pirson"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur