Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#201 13/04/2020 12h39

Membre
Réputation :   3  

chrispra a écrit :

évoqué oui, pour le passé; il y a des années que ce n’est plus le cas, à moins que mon CTO ait des particularités que les autres n’ont pas, ce que je ne pense pas;
Cordialement

En revanche vous confirmez que la retenue US est de 30%.

D’après ce calcul : https://www.devenir-rentier.fr/p393255#p393255http:// message 755

Cela représenterait un manque à gagner de 12.35 % sur l’ensemble des dividendes US par rapport à un broker qui appliquerait les conventions. Sauf erreur de ma part.

EDIT:
Désolé pour la question hors sujet, M. Dividende

Dernière modification par Kyro (13/04/2020 12h45)

Hors ligne Hors ligne

 

#202 13/04/2020 12h46

Membre
Réputation :   27  

@ kyro

? ben non, justement, ce message n’est pas de moi et je dis exactement l’inverse dans mon message 757  la retenue US qui m’est appliquée depuis des années par Saxobanque est de 15%

Hors ligne Hors ligne

 

#203 13/04/2020 12h58

Membre
Réputation :   3  

D’accord, j’avais oublié le "?" dans ma question.
Dsl j’ai mal lu votre message.

Dernière modification par Kyro (13/04/2020 14h17)

Hors ligne Hors ligne

 

#204 13/04/2020 14h08

Membre
Réputation :   13  

MrDividende a écrit :

Bonjour Langoisse,

C’est possible que cela dépende des caisses régionales.

Pour info je suis au CA IDF (et donc pas de droit de garde). Ma conjointe était au CA Brie Picardie et n’en avait pas non plus.

Bonjour,

Je confirme.

Meme conditions tarifaires pour lorraine et alsace-vosges.

Hors ligne Hors ligne

 

#205 16/04/2020 21h29

Membre
Réputation :   8  

Bonsoir,

LVMH coupe son dividende apparemment : Dividende Groupe LVMH Je ne sais pas si ça va vous faire changer d’avis à son sujet.

Je me demandais pourquoi vous avez privilégié Costco plutôt que Wal Mart ?

Bonne soirée,
SB

Hors ligne Hors ligne

 

#206 16/04/2020 21h51

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   316  

Bonsoir SportyBookWorm,

Je suis au courant pour LVMH, je tiens d’ailleurs la liste des coupes de dividendes à jour sur mon blog avec la mise à jour de la liste des Dividend Aristocrats Français.

Je ne compte pas revendre de position sur le PEA, car de toute façon si on se limitait uniquement aux entreprises qui augmentent strictement leur dividende chaque année, elles se compteraient sur les doigts d’une main.

Je continue donc de privilégier les achats US sur le CTO, qui sont pour moi visiblement et probablement la seule manière de dégager une vraie rente avec les dividendes.

Concernant WalMart, sa croissance est anémique par rapport à Costco. Le dividende et le CA est quasiment stable depuis plus de 5 ans, alors que Costco croit à plus de 10% par an. Je pense d’ailleurs qu’elle va réussir à bien se diversifier à l’international, contrairement à Walmart qui reste présente principalement et quasi exclusivement sur le continent Américain (nord et sud).

En ligne En ligne

 

[+2]    #207 19/04/2020 17h35

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   316  

Bilan du portefeuille 19/04/2020 (26 ème mois de reporting)

Bonjour à tous,

Après la très forte remontée de la bourse, je n’ai pas fait de nouveaux apports depuis le dernier reporting. Les plus-values latentes réalisées sont ridiculement élevées par rapport au temps de détention des titres. Cela me gène dans le sens où je n’ai pas pu faire tous les renforcements souhaités. Je vais donc faire preuve de patience en attendant la prochaine vague de baisse qui arrivera probablement après les publications décevantes des entreprises.

Mise à jour du portefeuille :

----------------------------------------------------------------------------------------------

Santé : Sanofi, Essilor, Orpéa, Sartorius Stedim, Eurofins Scientific, Johnson & Johnson, Merck, Medtronic, Stryker Corp, Becton Dickinson, Abbott Laboratories

Finance : Blackrock, Visa, S&P Global

Industrie : Vinci, Air Liquide, Thalès, Sodexo, Schneider Electric, 3M, Raytheon Technologies

Technologie : Dassault Systèmes, RELX, Teleperformance, ASML Holding, Cisco, Automatic Data Processing, Accenture, Google, Apple, Microsoft, Amazon

Consommation non cyclique : L’Oréal, Pernod Ricard, Danone, Unilever, PepsiCo, Procter & Gamble, Mondelez International, McCormick, Church & Dwight, Costco Wholesale

Consommation discrétionnaire : LVMH, Hermès, McDonald’s, Starbucks, Home Depot, Nike

Energie : Total, Rubis

Utilities : Veolia, Dominion Energy, NextEra Energy, Waste Management

Telecom : Comcast, Walt Disney

Immobilier : National Health Investors, Store Capital, Essex Property, Realty Income, American Tower, Digital Realty

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_portefeuille_pea_19042020.png

----------------------------------------------------------------------------------------------

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_portefeuille_cto_19042020.png

Valeur totale du portefeuille : 77 528€

----------------------------------------------------------------------------------------------

Vente : rien

Achat : rien

Renforcement : rien

----------------------------------------------------------------------------------------------

Performance du portefeuille cette année :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_performance_portefeuille_19042020.png

Performance du portefeuille depuis Janvier 2020 : -15.29%.
Performance du MSCI World depuis Janvier 2020 : -12.86%.

Performance du CAC40 depuis Janvier 2020 : -25.53%.
Performance du S&P500 depuis Janvier 2020 : -11.77%.

Le portefeuille a surperformé le MSCI World sur le mois d’Avril du fait de sa nouvelle poche d’actions de croissance et du renforcement de la pondération US par rapport à précédemment. A voir comment ça évoluera dans le temps. Au moins maintenant le suivi sera réellement comparable au MSCI World.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Dividendes :

Voici ici la nouveauté du reporting :

Avec toutes les coupes des dividendes des entreprises Françaises et le recentrage du portefeuille sur la qualité, j’ai repensé ma manière d’estimer les revenus issus des dividendes.

En effet, le fait se suivre quotidiennement le montant réel des dividendes que l’on touche entraîne un biais psychologique important : on souhaite voir augmenter cette courbe rapidement, ce qui nous pousse à acheter des actions pour leur rendement. C’est très défavorable pour la performance d’un portefeuille, surtout lorsqu’on est jeune où les intérêts composés ont tout le temps de faire des merveilles. A titre d’exemple, il faudrait presque 15 fois plus de Dassault Systèmes que de Total pour avoir le même montant de dividendes ! C’est comme si un seul renforcement mensuel de Total était équivalent à une année de renforcement sur Dassault Systèmes…

Ce raisonnement risque de mener à des erreurs d’arbitrage et vers de mauvaises décisions.

-> Je calculerai donc pour la suite la rente mensuelle via la règle des 3.5% (règle des 4% sévérisée) de la valeur de mon portefeuille. De ce fait, je ne regarde plus le rendement de mes Dividend Aristocrats avant de les acheter/renforcer afin de me concentrer 100% sur les fondamentaux. Cela me semble bien plus sain.

Les 3.5% correspondront donc au montant global que je pourrais toucher avec des valeurs de rendement si je choisissais d’arbitrer une partie de mes valeurs de croissance actuelles contre elles.

J’ai pu reconstituer ce que cela donnerait sur mon portefeuille depuis le 01/05/2018 :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_dividende_portefeuille_19042020.png

J’ai effectué pour le tracé et le calcul une moyenne glissante de 3 mois afin de lisser légèrement la volatilité.

Ce qui est rassurant, c’est de voir qu’avec les apports et les variations boursières ce montant est en augmentation quasi constante. C’est probablement lié au fait que le montant des apports n’est pas encore assez négligeable devant la valeur totale du portefeuille. A voir comment cette courbe se comportera dans le temps. Lorsqu’il y aura suffisamment de données pour l’alimenter, il sera également possible de tracer des régressions (exponentielle ou puissance, à voir) afin de projeter la courbe dans le futur pour avoir des estimations.

La rente mensuelle moyenne actuelle (fictive) serait de 218€.
La rente mensuelle moyenne actuelle (avec les dividendes réels) est de 159€.

----------------------------------------------------------------------------------------------

A bientôt.

Dernière modification par MrDividende (19/04/2020 19h28)

En ligne En ligne

 

#208 19/04/2020 17h51

Membre
Réputation :   59  

MrDividende a écrit :

-> Je calculerai donc pour la suite la rente mensuelle via la règle des 3.5% (règle des 4% sévérisée) de la valeur de mon portefeuille. De ce fait, je ne regarde plus le rendement de mes Dividend Aristocrats avant de les acheter/renforcer afin de me concentrer 100% sur les fondamentaux. Cela me semble bien plus sein.

Bonne idée.
Cela semble bien plus sain effectivement !
Par contre, je suis passé de 4,75 à 3,75 de rendement net dans ma feuille de calcul (suite aux coupes de dividendes), et l’effort d’épargne nécessaire pour atteindre l’objectif à 10 ans a bondi spectaculairement !
Je ne sais pas pour vous, mais du coup c’est moins encourageant…

Dernière modification par langoisse (19/04/2020 18h03)

Hors ligne Hors ligne

 

#209 19/04/2020 19h27

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   316  

Bonsoir Langoisse,

Sur le PEA relativement peu d’entreprises du portefeuille ont annoncé (pour le moment) couper/baisser fortement leur dividende cette année. Sur le CTO, aucune baisse pour l’instant. L’impact est donc très faible au global.

De toute manière, le montant de dividendes qui m’intéresse réellement est celui que je recevrai dans 20 ans et plus, donc même s’il y a coupe actuellement, ce montant sera capitalisé et réinvesti par l’entreprise. Je trace des projections et m’intéresse au suivi mensuel car il faut se donner des objectifs quantifiables pour atteindre efficacement son but, mais je reste encore très loin de l’échéance de la phase de consommation.

En ligne En ligne

 

#210 21/04/2020 19h18

Membre
Réputation :   17  

Bonsoir MrDividende,

Tout d’abord merci pour le partage de votre portefeuille de manière aussi régulière. Je le suis avec attention.
Une question cependant (et je m’excuse par avance si ce point m’a échappé). J’ai bien compris vos critères de notation et de valorisation. Par contre comment sélectionnez vous en première instance les actions que vous allez analyser? Sur la base de forums? Une étude systématique de l’ensemble des valeurs de la cote?

Merci de votre retour

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #211 21/04/2020 19h51

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   316  

Bonjour Selden,

Voici un condensé de toutes les analyses que j’estime importante à réaliser lors de la construction d’un portefeuille boursier dans une optique dividendes croissants. Je précise bien qu’il s’agit de ma méthodologie et qu’il en existe beaucoup d’autres :

1) Consulter tout simplement la liste des entreprises qui ont déjà réussi à faire croître leur dividende pendant plusieurs années/décennies.

C’est déjà une bonne base pour commencer ses recherches. Je liste dans cet article (mon blog) la liste des Dividend Aristocrats Français (liste pas encore mise à jour après le covid-19).
On peut également trouver sur le site US DividendValueBuilder la liste des Dividend Aristocrats US.

----------------------------------------------------------------------------------------------

2) Faire une analyse fondamentale des sociétés pouvant vous intéresser

Il ne faut pas tenir compte pour le moment de la valorisation. Vous pouvez par exemple regarder les critères suivants (liste non exhaustive) :

- La croissance de l’entreprise (CA et BNA) la plus élevée possible (par exemple > 5% par an).

- La profitabilité ( par exemple marge nette > 5% ou ROE > 15%).

- Les indicateurs de bonne santé du dividende : nombre d’années de croissance, payout ratio faible (par exemple <60%).

- La qualité du bilan financier (par exemple dette/EBITDA <3).

- La performance à long terme du prix de bourse. Je ne parle pas ici de court terme, mais simplement de vérifier que sur de longues périodes (5 ans, 10 ans) le prix de bourse ne fait pas du sur-place. C’est souvent le signe d’une mauvaise gestion ou de problèmes dans les fondamentaux.

----------------------------------------------------------------------------------------------

3) Faire un découpage sectoriel cohérent et solide :

Une fois que 1) et 2) vous auront permis d’avoir une liste, il faut bien vérifier que le poids de chaque secteur est cohérent, et si possible de privilégier les secteurs défensifs et d’avenir (qui sont pour moi la santé, la consommation non cyclique et les technologies). Il ne faut pas hésitez à écrire sa liste en découpant son portefeuille pour voir ce que cela donne. Par exemple :

Santé : Sanofi, …, …

Technologies : Microsoft, …, …

Industrie : …

Finance : …

Immobilier : …

Energie : …

Matériaux : …

Utilities : …

Telecom : …

Conso discrétionnaire : …

Conso de base : …

----------------------------------------------------------------------------------------------

4) Faire une vérification du rendement global :

Une fois que votre liste sectorielle est terminée et vous convient, il faut vérifier le rendement global du portefeuille. A mon sens, un portefeuille solide mais pas trop risqué devrait tourner à l’instant T à un rendement entre 2.5% et 3.5%. S’il est supérieur à 3.5%, c’est probablement que vous avez choisi trop d’entreprises à rendement élevé, ce qu’il faut éviter de faire, sauf si vous êtes déjà en phase de consommation des dividendes (risque de coupe du dividende, déclin de la qualité des fondamentaux, mauvaise performance boursière…).

----------------------------------------------------------------------------------------------

Pour conclure, la plupart de ces analyses sont faciles et rapides à faire sur ZoneBourse. Il suffit d’aller dans la partie "Screener", de sélectionner une zone géographique (par exemple France), un secteur et une capitalisation minimale (par exemple pour moi c’est 5 milliards €). On a ainsi accès à toute la liste des entreprises du secteur, il ne reste qu’à toutes les analyser rapidement une par une.

Dernière modification par MrDividende (21/04/2020 19h54)

En ligne En ligne

 

#212 21/04/2020 20h09

Membre
Réputation :   17  

Merci pour votre réponse claire et très complète!

Une réflexion me vient en lisant votre argumentaire.

MrDividende a écrit :

"et si possible de privilégier les secteurs défensifs et d’avenir (qui sont pour moi la santé, la consommation non cyclique et les technologies)"

J’ai l’impression que vous basculez progressivement votre portefeuille sur des valeurs de croissance et évitez les valeurs dont le cours de bourse stagnent. Or beaucoup de valeurs en très forte croissance ne versent que peu ou pas de dividendes (GAFA, Dassault systems que vous avez en portefeuille) contrairement à des valeurs "stagnantes" et défensives type Danone.

Est ce que ce "basculement" que je crois deviner ne va pas vous écarter in fine de votre objectif de rendement?

Hors ligne Hors ligne

 

#213 21/04/2020 21h08

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   316  

Re Selden,

Le portefeuille reste à 100% composé d’entreprises à dividendes croissants (à part Amazon et Google que j’ai souhaité intégrer car je les juge « incontournables » et qu’elles verseront peut-être un dividende un jour).

J’ai simplement échangé les entreprises « high yield » ou de moins bonne qualité par des entreprises de croissance avec de très bon fondamentaux, versant de faibles dividendes actuellement mais avec des espoirs de dividendes élevés dans le futur.

Mon objectif est bel et bien le rendement, mais pas celui d’aujourd’hui, plutôt celui d’un futur lointain. Ayant bientôt 27 ans, j’ai encore tout le temps devant moi pour profiter des intérêts composés des Aristocrats de croissance. De cette manière, j’ai l’espoir à la fois d’obtenir un rendement élevé à horizon 20-30 ans ET de valoriser mon capital de manière efficace.

Ce mode de gestion me semble plus efficace que de me trainer des valeurs comme Orange, BNP, Axa ou Bouygues pendant 30 ans tant que je suis en phase de capitalisation.

On peut faire un parallèle avec la fable du lièvre et de la tortue. Je préfère déployer plus de capital et avoir des valeurs plus solides et plus sûres (même si le rendement est plus faible actuellement). Celui qui gagne la course n’est pas forcément celui qui part en premier le plus vite.

Je conserve toutes les valeurs défensives de qualité avec moins de croissance (Danone, Procter & Gamble, Johnson & Johnson…) dans le but de rendre le portefeuille plus résilient, plus défensif et moins volatile. C’est également nécessaire car mon patrimoine est concentré à quasi 100% sur la bourse (hors ma RP). J’ai donc besoin d’avoir une grande diversification et confiance dans toutes les entreprises du portefeuille.

La seule différence avec « l’avant Covid » est juste que maintenant je ne regarde plus le rendement à l’achat, ce qui pousse forcément à acheter des entreprises de meilleure qualité.

Dernière modification par MrDividende (21/04/2020 22h16)

En ligne En ligne

 

#214 21/04/2020 22h41

Membre
Réputation :   43  

Bonjour M. Dividende,

Effectivement votre stratégie semble cohérente et bien pensée.

La croissance du dividende est souvent oubliée mais c’est ce facteur qui fera que dans 15 ans votre portefeuille dans un premier temps peu rentable le sera beaucoup plus qu’un portefeuille haut rendement. De plus il sera majoritairement composé d’entreprises de qualité.

J’en ai fait l’expérience au début de mes investissements et ce krack a le mérite de faire le tri entre les excellentes entreprises et les autres.

Ce n’est bien sur pas la seule stratégie mais elle a le mérite de bâtir pierre après pierre un portefeuille solide et adaptée à votre horizon d’investissement.

Il serait intéressant d’estimer la croissance globale moyenne "estimée" de vos dividendes pour chaque portefeuille (en pondérant en fonction du poids de chaque ligne). Vous pourriez ainsi estimer la progression globale de votre portefeuille.

Cela permettrait ensuite de comparer par rapport à un portefeuille "haut rendement" et également de permettre de arbitrages selon vos lignes pour accroitre cette croissance.

A titre d’exemple mon portefeuille PEA à l’heure actuelle est un peu trop orienté "haut rendement". Son rendement moyen est de 4.4% et la croissance moyen des dividendes (estimée avant la coupe) est de 7,5 %

Dernière modification par gandolfi (21/04/2020 22h58)


PARRAINAGE : BINCK, DEGIRO, ING, BOURSORAMA, MES-PLACEMENTS.FR - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

#215 22/04/2020 00h05

Membre
Réputation :   62  

Bonsoir Mr Dividend, votre portefeuille ressemble de plus en plus à un etf MSCI world. Vous calculez votre future rente comme d’autres la calcule avec un etf et la composition s’en rapproche de plus en plus. Les avantages fiscaux et ( pour l’instant ) la performance en moins, les frais et le travail en plus.

Quelles sont vos raisons pour ne pas basculer du côté etf de la force ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #216 22/04/2020 09h20

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   316  

Bonjour Smad,

En réalité, mon portefeuille surperforme le MSCI World depuis le début de l’année mais cela ne se voit pas. Je m’explique.

Mon portefeuille PEA bat nettement le CAC40. Mon portefeuille US bat le S&P500.

Mais le portefeuille global sous performe le world sur le début de l’année. Pourquoi ?

C’est simplement car il est historiquement (et je travaille cela) trop exposé à la France et sous-exposé aux US.

Au début de l’année j’avais la pondération 75% France/ 25% US.
Avec les derniers apports concentrés sur le CTO, je suis actuellement à 60% France / 40% US.
Mon objectif est d’arriver à 40% France / 60% US pour mieux coller au world. La surperformance pourra se voir (ou non) à ce moment.

Je me permet de citer le message récent de Scipion8 dont je partage l’avis :

Scipion8 a écrit :

je regrette ma trop forte exposition à la France, qui pénalise fortement la performance d’ensemble : ça me donne l’impression que je cours un marathon (contre un ETF Monde) avec un gros sac de pierres sur le dos. Je vais continuer à réduire mon exposition à la France, sans rien vendre, mais en continuant d’orienter tous mes renforcements vers d’autres zones géographiques.

Ensuite, pourquoi pas d’ETF :

1)Avec ma nouvelle pondération, j’espère faire mieux que le World, tout en touchant une rente croissante de dividende. Je serais donc gagnant sur les deux tableaux. Appliquer la règle des 3,5% au lieu de regarder le rendement n’est qu’un artefact artificiel afin de « tomper son esprit » pour éviter les mauvaises décisions. Et si jamais j’ai besoin de cash pour une raison X ou Y, je n’ai pas à vendre d’ETF ou d’actions puisque je touche réellement des dividendes (même si pas 3,5%).

2)J’ai une meilleure confiance en ma gestion que celle d’un ETF. Tout d’abord, Je n’aime pas dépendre d’un émetteur. Ensuite, je trouve moins risqué de choisir ses titres car on peut exclure les valeurs cycliques, non rentables ou sans avenir, on a également la possibilité de pondérer certains secteurs plus que d’autres (au hasard la santé, la conso de base et la technologie). La performance ne fait pas tout. Il faut l’adimensionner par le risque ressenti. Par risque je ne pense pas forcément à la volatilité. Un indice comme le Nasdaq est peu volatile (en tout cas ces dernières années), très performant, mais à mon sens plutôt risqué.

3)Pour terminer, il y a inévitablement l’aspect loisir et l’intérêt intellectuel. Je prends réellement du plaisir à gérer mon portefeuille, posséder des parts de business d’entreprises que j’aime et que je croise partout lorsque j’ouvre les yeux en me déplaçant. On se dit souvent dans sa tête en rigolant intérieurement « ah mais je suis actionnaire de ça ! »

Je suis passionné par la bourse, et je m’ennuierais totalement avec les ETF. J’apprendrais également beaucoup moins et ne pourrais pas devenir un « meilleur investisseur ».

Pour résumer cette longue explication, je pense être gagnant à long terme avec mes choix de titres vifs VS ETF sur les aspects :

Performance
Risque
Loisir

Je ne vois donc pas de raison du passer du obscur de la force wink

Bien à vous.

En ligne En ligne

 

#217 22/04/2020 09h34

Membre
Réputation :   8  

Bonjour Mr Dividende,

Pourriez vous me mettre un lien vers cette règle des 4% ou 3,5% svp ou me l’expliquer brièvement si vous avez un peu de temps. J’avoue que j’ai du mal à comprendre.

Bonne journée,

SB

Hors ligne Hors ligne

 

#218 22/04/2020 09h35

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   197  

MrDividende a écrit :

J’apprendrais également beaucoup moins et ne pourrais pas devenir un « meilleur investisseur ».

Statistiquement, vous deviendriez un meilleur investisseur en investissant dans un indice large. Je pense que vous n’ignorez pas cela smile

Ce que vous écrivez me semble être un peu d’excès de confiance, mais chacun doit faire ses propres choix et les vivre pour apprendre au mieux. Et puis en pratique vous allez de toute façon coller à un indice monde. Ce qui vous élimine de facto toute possibilité de sous- ou sur-performance durable.

Hors ligne Hors ligne

 

#219 22/04/2020 09h54

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   316  

Bonjour Swen337,

Statistiquement, vous deviendriez un meilleur investisseur en investissant dans un indice large. Je pense que vous n’ignorez pas cela

Statistiquement oui, mais pas nécessairement. Certains portefeuilles concentrés peuvent totalement battre le world. Rien que pour donner un exemple rapide, le Nasdaq-100 (bien plus concentré que le world) le bat largement sur 5 ans, 10 ans, et même 20 ans si l’on démarre après la bulle internet.

À l’inverse, certains portefeuilles larges peuvent battre des indices concentrés : le S&P500 surperforme de très loin le CAC40 (même le GR).

Je pense vraiment que le « growth -quality » peut battre les indices à long terme, surtout dans un monde de taux bas. Si l’on rajoute en plus de cela le fait de prendre des entreprises à dividendes croissants, il est possible de faire mieux (mais ce n’est que mon avis).

Ce que vous écrivez me semble être un peu d’excès de confiance, mais chacun doit faire ses propres choix et les vivre pour apprendre au mieux. Et puis en pratique vous allez de toute façon coller à un indice monde.

Je n’ai parlé de sur-performance qu’au conditionnel, il n’y a donc pas d’excès de confiance. L’avenir nous le dira, ou non. Il faut regarder cela à long terme. Par exemple des valeurs qui sous-performaient le S&P500 sur 10 ans (comme Johnson & Johnson) sont repassées devant niveau performance récemment à cause du krach.

Pour terminer, je répète que mon patrimoine est très exposé bourse (plus de 80% en incluant mon PEE). Il est donc normal à mon avis de vouloir un portefeuille très diversifié (beaucoup d’entreprises) et axées qualité. Cela me permet de mieux dormir la nuit. Je n’y arriverais pas avec 80% de mon patrimoine en ETF.

Ce n’est que mon ressenti.

@SB : la règle des 4% est la trinity rule. Vous en trouverez rapidement le contenu en recherchant sur internet. Mais grosso modo cela vient d’études menées dans le passé qui prouvent qu’en retirant de manière conservative 4% de son capital chaque année, le capital ne sera que peu ou pas grignoté car ce seront principalement les intérêts qui seront consommés. Avec les taux bas où beaucoup moins de placements sans risque ne rapportent quelque chose, je sévérise la règle à 3,5%. On pourra prendre également 3%.

Dernière modification par MrDividende (22/04/2020 10h07)

En ligne En ligne

 

#220 22/04/2020 10h05

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   197  

MrDividende a écrit :

Nasdaq-100 (bien plus concentré que le world) le bat largement sur 5 ans, 10 ans, et même 20 ans si l’on démarre après la bulle internet.

Je ne comprends pas bien le propos. Par construction de l’indice vous trouverez toujours un sous-ensemble qui le sur-performe sur une période donnée. Cela ne vous donne aucune information utile pour investir, sauf à considérer que la performance passée prédit la performance future. Or moins vous avez d’actions dans votre panier moins c’est vrai.
L’intérêt de la diversification c’est de diluer le risque, pas d’augmenter la performance.

Vous savez peut-être que les données scientifiques sur la stratégie "dividendes" montrent que ce n’était pas un facteur de surperformance fiable dans le passé. Cela n’interdit pas de se construire une justification psychologique pour partir dessus quand même, et cela reste à peu près légitime (1-c’est votre argent 2-votre performance dépend avant tout de votre capacité à ne pas partir en courant à la première grosse vague, ce qui nécessite d’être à l’aise psychologiquement avec ce que vous faites)

Après c’est un choix personnel, mais vous risquez de vous rendre compte que ce que vous faites vous mènera à la performance d’un indice world, mais avec beaucoup plus de temps passé. Et vu que vous avez des petites lignes, votre temps de travail se retrouve rémunéré bien en dessous du SMIC. hmm

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #221 22/04/2020 10h17

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   316  

Cela ne vous donne aucune information utile pour investir, sauf à considérer que la performance passée prédit la performance future.

En effet mais cela aide quand même lorsqu’on la couple aux fondamentaux. Tant qu’ils ne changent pas, il n’y a pas de raison que cela cesse.

Vous en conviendrez que Microsoft a plus de chance de bien performer que BNP à horizon LT non ?

Ce genre de raisonnement pessimiste pousse à l’inaction. Certes la bourse n’est pas une garantie, j’en suis conscient.

Après c’est un choix personnel, mais vous risquez de vous rendre compte que ce que vous faites vous mènera à la performance d’un indice world, mais avec beaucoup plus de temps passé. Et vu que vous avez des petites lignes, votre temps de travail se retrouve rémunéré bien en dessous du SMIC.

Mais qui parle de temps de travail ? J’appelle plutôt cela du temps de passion wink

Comptez vous vos heures en taux horaire lorsque vous jouez au foot avec vos amis ? Moi non.

Il ne faut pas non plus regarder la taille actuelle du portefeuille, il grossira vite dans le futur avec les apports mensuels ~ 1000€ et un horizon de 20-30 ans.

A nouveau, ce genre de remarque pousse à l’inaction.

Pour terminer, si le portefeuille performe globalement comme le world je ne serais pas déçu mais content. Même performance avec un confort psychologique meilleur, des dividendes croissants chaque mois, cela me convient tout à fait.

Dernière modification par MrDividende (22/04/2020 10h31)

En ligne En ligne

 

#222 22/04/2020 10h31

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   197  

MrDividende a écrit :

Vous en conviendrez que Microsoft a plus de chance de bien performer que BNP non ?

Absolument pas. Je n’en sais rien, et j’ai l’humilité de le reconnaître.
Et si vous insistez pour que je donne un avis, je travaille dans le secteur, mon opinion sur le futur de Microsoft n’est pas très optimiste smile

Cela ne pousse pas à l’inaction que de reconnaître que votre capacité à prédire le futur, boursier ou autre, est mauvaise dans l’absolue, et pas meilleure que celle des autres.
Cela pousse par contre à l’action orientée vers des éléments autres que les prédictions subjectives, ce qui est prouvé comme étant en général un bon choix.

Désolé si je parais un peu sec, je n’aurais probablement pas dû intervenir. Dire à quelqu’un "vous vous surestimez" n’a jamais eu l’effet escompté dans l’histoire de l’humanité smile
Et de toute façon vu que votre confort psychologique est important dans la durée, même si vous vous surestimez, ce n’est pas grave tant que vous êtes à l’aise avec ce que vous faites.

Il ne faut pas non plus regarder la taille actuelle du portefeuille, il grossira vite dans le futur avec les apports mensuels ~ 1000€ et un horizon de 20-30 ans.

Résoudre des problèmes de multi-millionnaire avant de l’être, ce n’est pas spécialement productif non plus. Je ne pense pas que cela pousse à l’inaction de faire remarquer que gagner 1% sur pas grand chose représente pas grand chose au final. Cela pousse à concentrer son action sur les éléments importants.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #223 22/04/2020 18h42

Membre
Réputation :   43  

@sven337

Mr Dividende partage son portefeuille, ses screneers et sa méthode complète et je pense que cela mérite d’etre remercié car il y a beaucoup de travail derrière.

Je trouve vos remarques pertinentes pour éprouver la réflexion de Mr Dividende sur son portefeuille. Je vois cela comme des conseils et avertissements par rapport à votre expérience surement.

- Mais au dela de vos remarques, avez vous une méthode ou des conseils à partager pour quelqu’un voulant créer un portefeuille rentier ? Je pense qu’il serait intéressant pour les lecteurs de pouvoir comparer votre approche.


PARRAINAGE : BINCK, DEGIRO, ING, BOURSORAMA, MES-PLACEMENTS.FR - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

#224 22/04/2020 19h32

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   197  

Je vous fais le résumé de ma méthode "complète" et de mon portefeuille : un ETF World.
Forcément, c’est plus ennuyeux smile

Dernière modification par sven337 (22/04/2020 19h33)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3 / -1]    #225 22/04/2020 22h06

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   95  

Bonjour Tout le monde

Swen337

Dans votre présentation, messages 29 et suivants, vous parlez de "mes lignes",
Et au sujet des moins-values : vous ne savez pas la/lesquelles choisir pour "externaliser les MV", certaines ont de trop petites MV…

Swen337 a écrit :

Je ne regarde pas les cours, par contre je suis le forum attentivement, et c’est par ce biais que j’ai été informé de la baisse assez conséquente qui a eu lieu hier.
Mes lignes ne sont pour la plupart pas en moins-value latente significative, mais je surveille pour deux raisons :
- j’ai réalisé ~25k€ de PV imposable en début d’année, donc si j’ai suffisamment de stock de MV je pourrais vouloir les réaliser pour compenser (c’est une idée d’IH qui appelle ça "externaliser les MV" et l’idée me plaît bien). Cela réduirait mon impôt 2021 sur les revenus 2020.
- mathématiquement la part des actions dans mon patrimoine a baissé à ~62% alors que je souhaite être à 68%. Je peux rattraper la différence progressivement avec ma capacité d’épargne mensuelle, ou décider de rebalancer un peu plus agressivement par exemple par rachat sur une assurance vie.

Cela dit je n’ai pas encore pris de décision ("à tel niveau de MV latente, je réalise"). Le problème c’est que face à 25k de PV, il faut un sacré stock de MV pour avoir un effet. J’ai une ligne toute récente sur VWCE, qui présente une MV latente de 4k€ soit 12%, et elle est chez Degiro où les frais de courtage sont assez faibles pour justifier de réaliser cette MV. Sur les autres lignes, chez Binck, la MV latente n’est pas suffisante à ce jour pour justifier de la réaliser.

et il y a au moins 3 comptes :
un "PEA transféré chez Binck"
un "PEA-PME transféré chez Boursorama"
UN ? CTO chez DeGiro

On est pas vraiment sur "un seul ETF world"

Vous êtes libre de ne pas dévoiler vos PTF, mais pas de dire tout et son contraire ….

Mimizoé1


Parrainages Binck, BourseDirect, Véracash, BullionVault, WeSave, (Me contacter en MP)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur