Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#51 07/09/2020 14h06

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   746  

Bonjour Jeff,

Je n’ai pas prévu de surpondérer ces titres, je me contenterai de les détenir par l’intermédiaire des ETF. Les dividendes ne m’intéressent pas et je pense que la croissance est ailleurs.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #52 23/09/2020 17h15

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   746  

Le portefeuille "bac à sable / growth" étant complet, j’entame désormais le suivi de sa performance contre l’ETF iShares Nasdaq 100, part en EUR.

Il s’agit des meilleures idées que j’ai sélectionnées, et compte tenu de la baisse des derniers jours j’ai pu renforcer certaines lignes et ouvrir d’autres positions qui me paraissaient surévaluées avant correction. Il y a deux lignes dont la présence est discutable (Ferrari, Trulieve Cannabis) mais je les assume et elles sont représentatives d’un écart du process de sélection qui pourrait se reproduire à l’avenir étant donné que je ne m’enferme pas dans une politique stricte de sélection. J’aurais aimé avoir du Zoom, Vroom, et du Snowflake mais la valorisation me freine, c’est également un biais de gestion active que j’assume et qui aura des répercussions sur la performance.

La comparaison vs. ETF Nasdaq 100 est pertinente car c’est un index à forte composante croissance/techno/santé, ce qui est représentatif de ce que j’ai envie d’acheter aujourd’hui. Il s’agit d’un indice très difficile à battre, pour preuve à ma connaissance personne sur ce forum n’en a été capable. Je pense qu’il un écart significatif à 6 mois pour commencer à se faire une idée.

J’ai acheté en parallèle des parts de iShares Nasdaq 100 et MSCI World Momentum, les valorisations me paraissant très attractives dans le contexte actuel : en effet je suis en phase avec deux affirmations que j’ai lu récemment :

- Cash a melting ice cube - MicroStrategy CEO, Michael Saylor

- Cash is trash - Bridgewater Associates, Ray Dalio

Voici le portefeuille actuel, en gras les nouvelles lignes :

Roku Inc
Guardant Health Inc
CrowdStrike Holdings Inc
Datadog Inc
Align Technology Inc
Teladoc Health Inc
Fastly Inc
Cerence Inc
Shopify Inc
Agora Inc
Sea Ltd
Square Inc
Ferrari NV
Alibaba Group Holding Ltd
Twilio Inc
Livongo Health Inc
Microsoft Corp
Okta Inc
SmileDirectClub Inc
PayPal Holdings Inc
Alteryx Inc
Mercadolibre Inc
Trulieve Cannabis Corp
DocuSign Inc

Hors ligne Hors ligne

 

#53 23/09/2020 19h49

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1149  

Bonjour lopazz,

lopazz a écrit :

Il y a deux lignes dont la présence est discutable (Ferrari, Trulieve Cannabis) mais je les assume et elles sont représentatives d’un écart du process de sélection

Qu’est-ce que vous leur reprochez à toutes les deux ?
Quel est l’écart du process ? Et quel est ce process à propos ?

Bon appétit


Parrain InteractiveBrokers IngDirect SENZYDB Boursorama Degiro Fortuneo 12470190 iGraal eBuyClub RedSFR BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #54 23/09/2020 20h18

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   746  

Hello bibike

Ferrari, superbe moat, belles marges, mais normalement pas assez de croissance pour figurer dans ce portefeuille, mais c’est sentimental (ceux qui me connaissent comprendront), et je pense qu’ils vont faire un carton avec le Purosangue en 2022 + leur gamme actuelle notamment SF90 et F8 malgré leur bruit d’aspirateur…

Trulieve, pas assez de marge, pas de moat, objectivement ça reste un vendeur de mauvaise herbe (je n’ai rien contre le cannabis). 2,3Md$ pour 60 boutiques et 120 millions de CA (dernier trimestre), ça aurait du rester un "momentum play". On verra les prochains trimestriels.

Le process de sélection c’est croissance, moat, grosses marges, et switching cost élevé. Dans les SaaS j’exclus les P/S complètement délirants comme Zoom à 110 ou Snowflake à 125, j’aime les boîtes mais j’attends que la poussière retombe.

Hors ligne Hors ligne

 

#55 24/09/2020 14h08

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   131  

Bonjour Lopazz,

Vous voilà revenu à de la gestion active (même si c’est sur une part limitée de votre portefeuille). c’est vrai que le world, c’est boring, n’est-ce pas ?

Pour la comparaison, vous avez aussi le BVP Nasdaq Emerging Cloud Index, qui, en terme de composition, est sans doute plus proche de votre portefeuille que le nasdaq 100, et sera beaucoup plus difficile à battre. Mais l’historique est faible.

Nous partageons quelques valeurs (Crowdstrike, fastly, alibaba, paypal, docusign).
En effet, quelles que soient ses convictions ou son style d’investissement à tous, je trouve cela "criminel" pour le portefeuille d’un investisseur particulier de passer à côté de la double vague SAAS / e-commerce (j’aborde personnellement cette dernière sous le prisme du paiement) pour des raisons purement dogmatiques, que ce soit à cause de l’approche income ou de l’école value qui auront toutes les 2 laissé plein de cadavres sur le chemin.
Nb: Je précise tout de même que je suis toujours un adepte de l’approche income, mais je la nuance et je l’enrichi avec quelques pur sang.


"Without risk there can be no progress". George Low

Hors ligne Hors ligne

 

#56 24/09/2020 20h12

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   746  

Bonsoir Maximus,

Vous voilà revenu à de la gestion active (même si c’est sur une part limitée de votre portefeuille). c’est vrai que le world, c’est boring, n’est-ce pas ?

A la base ça partait d’une envie d’investir sur le Nasdaq. L’article d’Edouard Petit sur le sujet m’a beaucoup (trop) influencé, j’avoue que je regrette un peu d’avoir été aussi strict dans ma politique d’investissement unique - j’ai fait le choix de la "sécurité" sur le MSCI World c’est vrai, cela m’a couté quelques points de performance vs Nasdaq mais cela m’a aussi évité de probables erreurs si j’avais géré activement une aussi grosse somme investie. Sur l’année je suis à +19% grâce à de nombreux achats pendant le krach, sans levier (heureusement j’avais de très nombreuses liquidités) - on se rassure comme on peut.

J’ai toujours été un peu réticent sur le Nasdaq surtout à cause de très la forte concentration de l’indice sur les premières lignes, aussi à cause de son exposition 100% USA, j’en parlais d’ailleurs sur ma file de présentation.

Mais il faut se rendre à l’évidence. L’avenir n’est probablement pas dans les bancaires, les pétrolières, les béhémoths sans croissance, etc. Certes, ces boîtes ne se payent pas cher, mais en général quand c’est pas cher, il y a une raison (Renault vs Mercedes, Zara vs Hermès, PER du CAC40 vs Nasdaq, Exxon vs Microsoft…).

C’est pour cette raison que je tente ma chance avec ce portefeuille dans l’esprit techno/santé, mais sans les megacaps car je les ai déjà via MSCI World + World Momentum. Je complète à côté avec de l’ETF Nasdaq 100, d’ailleurs j’en ai encore acheté aujourd’hui. Je pense réduire l’exposition MSCI World, augmenter l’exposition Nasdaq et World Momentum.

Pour la comparaison, vous avez aussi le BVP Nasdaq Emerging Cloud Index, qui, en terme de composition, est sans doute plus proche de votre portefeuille que le nasdaq 100, et sera beaucoup plus difficile à battre. Mais l’historique est faible.

Benchmark sûrement plus adapté aujourd’hui, mais je ne m’interdis pas de réorienter le portefeuille vers tel ou tel secteur plus tard, donc difficile de le considérer comme un benchmark pertinent à long terme.

Autre élément essentiel, si je n’avais pas investi ces fonds sur ces entreprises, j’aurais pris du Nasdaq 100 à la place, donc cela me permet de savoir si "j’ai bien fait".

Nous partageons quelques valeurs (Crowdstrike, fastly, alibaba, paypal, docusign).
En effet, quelles que soient ses convictions ou son style d’investissement à tous, je trouve cela "criminel" pour le portefeuille d’un investisseur particulier de passer à côté de la double vague SAAS / e-commerce (j’aborde personnellement cette dernière sous le prisme du paiement) pour des raisons purement dogmatiques, que ce soit à cause de l’approche income ou de l’école value qui auront toutes les 2 laissé plein de cadavres sur le chemin.
Nb: Je précise tout de même que je suis toujours un adepte de l’approche income, mais je la nuance et je l’enrichi avec quelques pur sang.

Tout à fait d’accord. Je suis stupéfait quand je vois sur certaines files le déni, l’acharnement à s’obstiner sur des value traps comme des foncières de commerce, des banques ou constructeurs auto français, etc. sous prétexte que "ce n’est pas cher" alors que la cote, même européenne, regorge de dossiers splendides comme Adyen, LVMH, ou qu’il est encore possible de faire rentrer du Nasdaq 100 en PEA…

L’approche "income" vous savez probablement ce que j’en pense en tant que repenti smile

Hors ligne Hors ligne

 

#57 25/09/2020 19h56

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   502  

lopazz, le 01/09/2020 a écrit :

Achat du jour : Livongo pour jouer la décote dans le cadre de son acquisition par une autre société en portefeuille, Teledoc, que je souhaite renforcer.

Bonjour lopazz, j’essaie de comprendre les tenants et aboutissants dans ce genre d’opération.

Les termes de la proposition de rachat de Livongo par Teladoc étaient connus lors de votre achat et viennent d’être confirmés pour un montant identique même si légèrement modifiés dans les détails.

Quand vous parlez de "jouer la decote", c’est en espérant que les conditions soient revues à la hausse par rapport à la proposition initiale ?
Dans le cas contraire je ne comprends pas l’intérêt aujourd’hui de détenir les 2 en portefeuille ? Pouvez-vous me dire si quelque chose m’échappe ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #58 25/09/2020 20h59

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   746  

Bonsoir dangarcia

Les conditions du merger sont les suivantes : chaque action de Livongo donnera droit à 0.592 actions de Teladoc + 11.44 USD en cash.

Or

- Certains jours, Livongo cote moins que 0.592*Teladoc+11.44 USD, le 1er septembre il y avait 3% de discount en achetant Livongo plutôt que Teladoc.

- Je suis acheteur de Teladoc et de Livongo, peu importe que le merger se fasse ou pas - mais il se fera certainement.

Donc, au lieu de renforcer Teladoc le 1er septembre j’ai préféré acheter du Livongo.

Il n’y a quasi plus de décote aujourd’hui (enfin 0,6%), preuve que le marché price le merger à 99,4%. Si le deal devait ne pas se faire cause antitrust je serais heureux de renforcer Livongo même en cas de chute, car je pense qu’il y aura soit un autre merger (probable), soit une forte croissance en standalone.

C’est très anecdotique car Livongo représente 1/3 de ma ligne Teladoc. Aujourd’hui je pense qu’il n’y a plus aucun intérêt d’acheter Livongo plutôt que Teladoc.

J’en profite pour annoncer deux nouvelles positions : Fivrr et Etsy, un gros renforcement ETF Nasdaq 100, et des petits renforcements Shopify et Teladoc hier.

J’ai envie d’ouvrir Adyen et de renforcer Square car je pense qu’on se dirige encore plus rapidement que prévu vers une société sans cash. Je pense aussi que Sea, Shopify, Etsy, Amazon vont faire un Q4 remarquable : qui a envie d’aller faire ses achats de Noël dans les centres commerciaux ? Pas moi. Hier j’étais dans un gros cc local, il y a plus de vendeuses que de clients, c’est terrifiant.

Même constat dans ma recherche d’une nouvelle Lopazzmobile. Chez Mercedes, 3 chinois et une impression de "monde d’avant" devant les 16L/100 de la S560 Coupé (au demeurant très élégante et confortable). Chez Tesla du monde, ça parle conduite autonome niveau 3, 840 km d’autonomie en électrique, zéro émission… Quoiqu’on en pense, le marché a l’air de partager mon sentiment lol


(en rouge Tesla +750% en bleu Daimler Mercedes -50% sur 5 ans)

Le marché est en train de se tourner vers l’avenir, aujourd’hui plus que jamais

Dernière modification par lopazz (25/09/2020 21h00)

Hors ligne Hors ligne

 

#59 26/09/2020 08h49

Membre
Réputation :   61  

Je trouve dommage que vous ne partagiez pas vos PRU et performance.

C’est vrai c’est un peu plus de travail de reporting mais cela rend la lecture du portefeuille beaucoup plus intéressante.

Bon moi même je ne le fais pas donc j’aurai pu me retenir de vous le suggérer mais comme vous êtes actif sur le forum…

En tout cas je vous rejoins tout a fait dans la démarche, il ne faut pas s’arrêter aux ratios de valorisations sinon on investi que dans le monde d’hier et on passe complètement à côté du monde de demain.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #60 26/09/2020 15h30

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   615  

1. Inutile d’indiquer les PRU et performances. Cela n’apporte que des biais psychologiques d’ancrages. Il est plus utile d’indiquer ses objectifs de cours et profil de risque estimé sur chaque valeur

2. Le nasdaq est clairement en bulle … qui ne sera pas éternelle.
Voici quelques cygnes noirs qui pourraient sonner la fin de la partie :
- remontée des taux d’intérêts : les valeurs growth profitent à plein d’un cout moyen pondéré du capital (wacc) proche de zéro pour valoriser au maximum les profits futurs "estimés". Si on applique un wacc plus conventionnel / proche de l’historique. Les résultats futurs sont alors beaucoup plus discountés … ce qui abaisse ENORMEMENT la valorisation par DCF.
- tout évènement macro / politiques majeurs peut entrainer une phase de "risk off" et faire exploser bulle en quelques jours (voire quelques heures). Il n’y a qu’à voir l’historique récent de ces dossiers en mars pour s’en convaincre. Les société les moins solides financièrement (i.e. dépendant des marchés pour se financer) sont particulièrement à risque et pourraient ne jamais se relever d’un tel krach.

3. Une saine diversification à l’international et en terme de secteur serait plus sage…

4. Attention à la stratégie momentum pure. Rappel : la bourse monte par l’escalier mais descend par l’ascenseur.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#61 26/09/2020 17h52

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   746  

Gassinvest a écrit :

Je trouve dommage que vous ne partagiez pas vos PRU et performance.

C’est vrai c’est un peu plus de travail de reporting mais cela rend la lecture du portefeuille beaucoup plus intéressante.

Je partage ici mes meilleurs dossiers et mes mouvements quasiment en temps réel, en présentant un process et une philosophie plutôt qu’un simple reporting. Si vous voulez voir du chiffre vous pouvez reconstituer les mouvements que j’y annonce depuis 1 mois et comparer au Nasdaq, normalement la lecture devrait tout à coup vous paraître plus intéressante lol J’ai entamé un suivi vs. Nasdaq pour pouvoir confirmer la plus-value de cette poche du portefeuille et la quantifier, bien sûr je partagerai ici les résultats.

Bonjour Oliv, content de vous avoir sur ma file.

1. Je n’ai pas d’objectif de cours. Soit le titre monte et je renforce à la hausse sur de bons fondamentaux, soit les fondamentaux se dégradent, le cours généralement aussi, et je vends ou laisse la position tendre vers zéro.

2. D’accord sur risque de remontée des taux d’intérêt pour growth. Ceci dit la FED vient de confirmer qu’il n’y aura pas de remontée avant au moins 2023. Tous les indicateurs macro économiques semblent indiquer qu’il serait suicidaire de remonter les taux à ce stade, on parle d’ailleurs plutôt d’un stimulus supplémentaire.

Evènement macro : bof, les bons dossiers restent des bons dossiers. Trump ne veut pas céder sa place aux démocrates ? Un nouveau tour de manège du Covid ? Une guerre ? Aucun gouvernement américain n’a intérêt à ce que la bourse s’effondre, ni le cours ou l’accès au financement de leurs fleurons technologiques. Tout ça c’est du bruit, quand on investit à long terme le meilleur moment pour acheter c’est "maintenant". D’ailleurs le Nasdaq a perdu 12% depuis son plus haut, on est déjà dans une correction. Je répète une citation de Peter Lynch que j’apprécie beaucoup : « Beaucoup plus d’argent a été perdu par les investisseurs qui se préparent pour les corrections, que par lesdites corrections ».

Je ne suis pas du tout d’accord sur le fait que le Nasdaq soit en bulle. Les profits sont là, les perspectives de croissance aussi, la gestion passive n’arrête pas de prendre des parts de marché : je pense que le marché est bcp plus efficient que vous ne le pensez. Bien sûr il y a des dossiers étonnants comme Tesla, mais les perspectives sont tellement énormes… qui aurait un jour imaginé Apple à 1850 Milliards de market cap ?

3. Toutes les bourses mondiales sont corrélées à la bourse US. Quand Wall Street tousse, l’Europe éternue, les émergents n’en parlons même pas. Bien sûr les valorisations sont chères, mais c’est cher pour de bonnes raisons : la croissance est là, le pays encourage le business, les impôts sont bas, l’accès au capital est facile. Après c’est sûr que le CAC40  est moins cher…

Ceci dit, je ne suis pas contre une diversification à l’international. Mais là aussi, les beaux dossiers se payent cher : LVMH, Adyen, Sea, Ferrari, Alibaba, MercadoLibre…

4. Absolument. Comme je l’ai précisé plus haut, je pense qu’il faut prendre ses gains rapidement sur les dossiers "pure momentum" comme certains que j’ai "joué". Cela m’aurait évité une perte sur Unibail alors que j’avais pleinement surfé sur la remontée du mois de juin.

Message édité par l’équipe de modération (26/09/2020 18h45) :
- suppression de la citation du message immédiatement précédent

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #62 01/10/2020 18h23

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   746  

Suivi :

Comme promis j’ai entamé un suivi à partir du 24 septembre 2020.

Le portefeuille est orienté vers la croissance et les nouvelles technologies. Il s’articule principalement autour des thématiques du cloud et de la sécurité informatique, de l’e-commerce et du paiement dématérialisé, et des avancées en matière de santé.

L’objectif est de battre les ETF iShares NASDAQ 100 et iShares S&P 500 grâce à une sélection de 15-25 titres, sans utilisation de la marge/du levier. En effet la comparaison d’un portefeuille leveragé contre un ETF non-leveragé ne fait aucun sens : ce n’est pas le même profil de risque.

Période du 24/09/2020 au 01/10/2020 :

ETF iShares S&P 500 : +3.39%
ETF iShares NASDAQ 100 : +4.61%
Mon portefeuille : +7.97%

Achats sur la période

Fiverr, Etsy, Adyen, Pinterest, Peloton, Vroom, Shopify, Teladoc

Ventes sur la période

Align Technology, SmileDirectClub, Cerence : réévaluation des dossiers.

Livongo : merger arbitrage qui s’est bien passé, écart de valorisation comblé donc j’ai renforcé Teladoc à la place

Agora : dégradation des relations sino-américaines = plus de boîtes chinoises en portif, à part Alibaba

Twilio : lancement d’Azure Communication Services par Microsoft pour entrer en concurrence.

Microsoft, Paypal : j’en ai déjà beaucoup dans mes ETF, pas besoin de surpondérer

Portefeuille au 01/10/2020

Teladoc Health Inc
CrowdStrike Holdings Inc
Datadog Inc
Shopify Inc
Guardant Health Inc
Roku Inc
Alibaba Group Holding Ltd
Fastly Inc
ETSY Inc
Square Inc
Peloton Interactive Inc
Pinterest Inc
Okta Inc
Sea Ltd
Fiverr International Ltd
Vroom Inc
Mercadolibre Inc
Ferrari NV
Alteryx Inc
DocuSign Inc
Adyen NV
Trulieve Cannabis Corp

Commentaires

Le portefeuille va continuer de grossir petit à petit, sans excès de confiance, grâce à mes apports. En parallèle j’ai continué d’acheter des parts d’ETF iShares NASDAQ 100.

Hors ligne Hors ligne

 

#63 31/10/2020 13h54

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   746  

Mois d’Octobre 2020


Mouvements


Achats et renforcements


Adyen
Square
Fiverr
Roku
Peloton
Draftkings
The Trade Desk
Docusign
First Eagle Acquisition Co
Etsy
Palantir
Cloudflare
Unity Software
Alibaba
Pinterest
MercadoLibre
Shopify
Invitae

Ventes


StoneCo
Microsoft
Paypal
Ferrari
Fastly
Trulieve Cannabis

Les chiffres


L’objectif est de battre les ETF iShares MSCI World, iShares S&P 500 et iShares NASDAQ 100, grâce à une sélection limitée de titres liquides, et sans utilisation de la marge/du levier. En effet la comparaison d’un portefeuille leveragé contre un ETF non-leveragé ne fait aucun sens : ce n’est pas le même profil de risque.

Période du 24/09/2020 au 30/10/2020 (cours à la clôture) :


ETF iShares MSCI World [IWDA:NA] : +0.28%
ETF iShares S&P 500 [CSPX:NA] : +0.75%
ETF iShares NASDAQ 100 [CNDX:NA] : +1.07%
Mon portefeuille : +5.62%
Surperformance vs. NASDAQ 100 : +4.55%


Comparaison graphique vs ETF iShares NASDAQ 100 [CNDX:NA]




Plus globalement…


Ce portefeuille expérimental approche désormais le seuil des 100k€ sur 27 lignes. L’exercice devient intéressant puisqu’à ce niveau, c’est une somme à 4 chiffres qui s’affiche lorsqu’un titre gagne ou perd 30% dans la journée.

Le portefeuille classé par taille de la ligne


Teladoc Health Inc
Pinterest Inc
Fiverr International Ltd
Roku Inc
Adyen NV
ETSY Inc
Datadog Inc
Alibaba Group Holding Ltd
Peloton Interactive Inc
Cloudflare Inc
CrowdStrike Holdings Inc
Trade Desk Inc
Square Inc
Shopify Inc
Mercadolibre Inc
Guardant Health Inc
DocuSign Inc
Unity Software Inc
Alteryx Inc
Sea Ltd
Okta Inc
Invitae Corp
Twilio Inc
Flying Eagle Acquisition Corp
Palantir Technologies Inc
Vroom Inc
Draftkings Inc

Hors ligne Hors ligne

 

#64 06/11/2020 16h56

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   746  

Encore une fois fin octobre, on nous annonce la fameuse rotation sectorielle : il faut vendre les entreprises de croissance car c’est la fin d’une bulle, rachetez des pétrolières, de la REIT et des bancaires ma bonne dame.

L’esprit humain cherche des bulles pour s’excuser d’avoir raté un rallye. Aujourd’hui encore le marché donne tort aux historiens des marchés, ces "prophètes tournés vers le passé".



Hier après clôture, vendu NVTA, GH, AYX pour renforcer SQ et PTON suite à des publications stellaires mal appréciées par le marché en after hours. SQ devient ma plus grosse position à ce jour.

Portefeuille global au plus haut historique grâce à des achats massifs ETF NASDAQ sur pic volatilité pré-électoral. L’immobilier non-core étant en cours de réalisation, il est temps de songer au devenir de ma trop lourde position MSCI World.

Dernière modification par lopazz (06/11/2020 17h01)

Hors ligne Hors ligne

 

#65 06/11/2020 18h10

Membre
Réputation :   3  

Bonsoir,

Je suis tout à fait d’accord avec vous concernant les rotations sectorielles : le monde change, la bourse aussi et la tendance actuelle est en faveur des secteurs de croissance et d’avenir au détriment des entreprises d’hier. Avoir peur d’une hypothétique bulle c’est rater la performance et laisser le train partir sans monter à bord.

Et c’est d’ailleurs une faiblesse du MSCI World : trop d’entreprises qui ne sont pas porteuses de performance car souffrant de la crise du covid mais aussi pas assez innovantes. Le world momentum répond en partie à cette problématique, et devient donc un très bon choix de substitution.

Hors ligne Hors ligne

 

#66 06/11/2020 18h24

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2830  

Si je puis me permettre, ça ne prouve absolument rien du tout.

La bulle internet a duré plusieurs années (1996-2000), tout comme la période des Nifty Fifty qui a duré dix ans.

Pour mémoire la bulle internet :



La question est plus : est-ce que par crainte d’une bulle il faut rester à l’écart vs rentrer dedans et savoir en sortir au bon moment.

Hors ligne Hors ligne

 

#67 06/11/2020 18h37

Membre
Réputation :   11  

@skrz, lopazz

De façon tout à fait contre-intuitive, investir dans les révolutions technologiques sous-performe significativement par rapport à un investissement dans des secteurs en décroissance.

Le très bon podcast Rational Reminder viens d’ailleurs de poster un épisode à ce sujet
Ils expliquent, par exemple, que l’investissement dans les industries pétrolières ou les chemins de fer aux Etats-Unis a historiquement eu un rendement supérieur au marché. Au contraire, l’investissement dans l’innovation et les révolutions technologiques a eu historiquement un rendement inférieur au marché

Hors ligne Hors ligne

 

#68 06/11/2020 19h02

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   746  

skrz a écrit :

Bonsoir,

Je suis tout à fait d’accord avec vous concernant les rotations sectorielles : le monde change, la bourse aussi et la tendance actuelle est en faveur des secteurs de croissance et d’avenir au détriment des entreprises d’hier. Avoir peur d’une hypothétique bulle c’est rater la performance et laisser le train partir sans monter à bord.

Et c’est d’ailleurs une faiblesse du MSCI World : trop d’entreprises qui ne sont pas porteuses de performance car souffrant de la crise du covid mais aussi pas assez innovantes. Le world momentum répond en partie à cette problématique, et devient donc un très bon choix de substitution.

Tout à fait en phase avec votre lecture. A ce jour une position core MSCI World Momentum me paraît un choix judicieux dans le cadre d’un portefeuille passif. A défaut de pouvoir investir sur cet indice (dans le cadre d’un PEA par exemple) ou en complément, le NASDAQ 100 est incontournable pour miser sur l’économie de demain. Dans ce domaine le meilleur choix me parait celui d’un portefeuille actif mais cela demande un investissement personnel et financier pas envisageable pour tout le monde.

J’ajoute que j’évite dans la mesure du possible les entreprises dont les résultats dépendent de facteurs externes : taux d’intérêt, cours d’une matière première par exemple - on a bien vu que ces entreprises, parfois saines et bien dirigées, se font littéralement détruire par le marché lorsque le vent souffle de face. Le NASDAQ remplit parfaitement cette mission.

InvestisseurHeureux a écrit :

Si je puis me permettre, ça ne prouve absolument rien du tout.

La bulle internet a duré plusieurs années (1996-2000), tout comme la période des Nifty Fifty qui a duré dix ans.

Pour mémoire la bulle internet :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/ … e-02mh.png

La question est plus : est-ce que par crainte d’une bulle il faut rester à l’écart vs rentrer dedans et savoir en sortir au bon moment.

Le NASDAQ 100 de l’année 2000 n’a plus grand chose à voir avec celui d’aujourd’hui, à part son nom.

Pour ceux qui aiment les ratios, le P/E moyen était de 71 en 2000, il est de 30-35 ces derniers jours, et vu la croissance spectaculaire anticipée (et réalisée) ce n’est pas du vol. Les grosses lignes du NASDAQ ont été les gros moteurs de performance des indices ces dernières années, tout le monde le sait.

Mais le plus gros bouleversement, c’est au niveau de la diversification. L’indice aujourd’hui est beaucoup plus diversifié que celui des années 2000.





Désolé 2015, pas trouvé plus récent.

xoxo a écrit :

@skrz, lopazz

De façon tout à fait contre-intuitive, investir dans les révolutions technologiques sous-performe significativement par rapport à un investissement dans des secteurs en décroissance.

Vous ne pouvez pas faire de ce constat une généralité. Il faut parler au passé.

Quelques contre-arguments :

1. Le facteur momentum des indices fait qu’à travers NASDAQ et World Momentum, on n’investit que sur les gagnants, pas sur les industries : c’est une différence notable.

2. Dans un monde de taux négatifs et de création monétaire illimitée, c’est la croissance qui est recherchée. Il semblerait que la décennie que nous venons d’entamer sera marquée par la faiblesse des taux.

3. Je laisse volontiers aux historiens ma "part" de chemins de fer et de pétrolières… personnellement je préfère me tourner vers l’avenir, quitte à payer plus cher des entreprises qui délivrent des résultats de qualité, dans l’un des derniers pays capitalistes au monde.

Time will tell !

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #69 06/11/2020 19h42

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   232  

Ça reste la bourse en temps de volatilité… certaines montent, certaines descendent… TheTradeDesk monte de 25% aujourd’hui, mais Alteryx plonge de 20%.

D’où l’intérêt de la diversification.

Et je ne jetterais pas les ferroviaires avec l’eau du bain. CP ou ODFL continuent leur beau parcours. Même chez les pétrolières, Neste progresse.

Sinon question diversification, le Nasdaq a peut être progressé sur la sectorisation, mais le Nasdaq100 ayant en ce moment une capi autour de 11-12T, les gafam représentent plus de 50% de la capi de l’indice (ce qui explique probablement la moyenne PER actuelle, si on prend les gros gagnants covid, TTD par exemple c’est 282, SQ 440). En 2000, on était autour de 25% pour le top 5.

Sur l’etf momentum, ça peut être une alternative intéressante à l’achat de titres vifs orientés croissance. En effet, si on se rappelle de la rotation sectorielle qui avait touché le portefeuille de Scipion en septembre/octobre 2019, a contrario l’etf world momentum IWMO d’ishares n’avait pas bronché sur la même période (il a même été moins volatile que le SP500 sur 2019). A voir sur la durée si c’est généralisable, mais c’est possiblement un moyen d’avoir un tilt croissance sans subir les aléas de rotation.

Dernière modification par Liberty84 (06/11/2020 20h12)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #70 06/11/2020 20h34

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   746  

Liberty84 a écrit :

Ça reste la bourse… certaines montent, certaines descendent… TheTradeDesk monte de 25% aujourd’hui, mais Alteryx plonge de 20%.

D’où l’intérêt de la diversification.

C’est vrai, la diversification dans 20-30 titres me paraît nécessaire, sauf à avoir des informations privilégiées, ce qui n’est pas mon cas.

D’où la nécessité aussi, de la réactivité. J’ai liquidé ma ligne Alteryx dans les minutes qui ont suivi la publication de ses résultats mitigés hier soir, évitant ainsi une bonne partie du gadin, et sécurisant une partie de ma plus-value. Pareil pour Fastly, j’ai coupé très vite après la mauvaise annonce, cela s’avère avoir été une bonne décision. Ces entreprises de croissance sont pricées pour la perfection, il n’y a pas le droit à l’erreur sous peine de sanction immédiate.

Liberty84 a écrit :

Sinon question diversification, le Nasdaq a peut être progressé sur la sectorisation, mais le Nasdaq100 ayant en ce moment une capi autour de 11-12T, les gafam représentent plus de 50% de la capi de l’indice (ce qui explique probablement la moyenne PER actuelle, si on prend les gros gagnants covid, TTD par exemple c’est 282, SQ 440). En 2000, on était autour de 25% pour le top 5.

Je faisais moi aussi l’erreur de raisonner en termes de P/E.

Mais on parle là d’entreprises de forte croissance, le P/E n’est pas un ratio pertinent. Ces entreprises cherchent à bâtir un moat, à croître au maximum d’un point de vue parts de marché, chiffre d’affaires. La profitabilité n’est pas leur priorité à ce stade.

Amazon, par exemple, n’est profitable que depuis 2015. Et regardez ce qu’est devenue la boîte aujourd’hui : un monstre de 320 milliards de dollars de chiffre d’affaires, 1700 milliards de capitalisation. Et toujours en croissance.

Alors des boites comme SQ, capitalisation de 90 milliards, activité diversifiée (principalement paiement électronique) qui vient de publier un CA trimestriel en croissance de 140%, soit 50% au dessus du consensus, ou encore FVRR, 82% de marge, 90% de croissance - méritent toute mon attention. Le jour lointain où le management décidera de mettre la priorité sur la rentabilité, ces boîtes vont devenir de véritables cash machine, et ce sera le moment pour moi de passer à la vente (n’étant pas soumis à l’impôt sur les plus-values). En attendant, elles semblent délivrer trimestre après trimestre.

La principale contrainte c’est qu’à un certain niveau de patrimoine, on ne risque pas le principal pour le superflu. CP et ODFL sont deux très belles entreprises, elles prouvent que la diversification sectorielle fait souvent du sens. Sans surprise, elles font toutes les deux partie du MSCI World Momentum.

Hors ligne Hors ligne

 

#71 06/11/2020 20h48

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   559  

Bonsoir Lopazz,

Pourriez vous nous donner en ordre de grandeur (pourcentage) vos pondérations respectives dans vos ETF (World, World Momentum, Nasdaq-100,…) et actions individuelles ?

Êtes-vous par exemple 80% ETF - 20% titres vifs ?

Bien à vous.

Hors ligne Hors ligne

 

#72 06/11/2020 21h00

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   232  

Effectivement, certaines hypergrowth continueront de croitre, d’autres pas. Est ce que Square ou Shopify peuvent maintenir leur clientèle post covid? Je le pense. Est ce que les gens continueront à acheter en masse sur Etsy ou à communiquer via Zoom? Peut être mais je ne pense pas au niveau actuel et pas avec la croissance implicite du cours. Ceci dit, les capitaux doivent bien se placer quelque part et on voit que la tirelienne semble stoppée sur les gafam depuis septembre d’où peut être un report sur les techs périphériques.

La force d’Amazon (et des gafam en général), c’est sa capacité à grossir horizontalement, diagonalement et verticalement : plus de catégories, plus de pays, plus de services et désormais le relais du cloud et services saas. L’avenir dira quelles sont les entreprises capables de maintenir ce rythme soutenu de métamorphose et de croissance.

Sur les PER élevés, je suis comme PoliticalAnimal, ils ne me gênent pas tant que la croissance de cash flow est en rapport et constante (ce qui était/est le cas d’Amazon). C’est probablement le cas d’autres hypergrowth actuelles, mais pas toujours, on a aussi vu certaines actions bondir sans que le cashflow ne suive le même chemin.

Enfin même s’il y a une bulle et que vous sortez un jour de -20%, si vous avez pris +200 ou 300 en quelques mois, vous sortez tout de même avec le sourire.

Dernière modification par Liberty84 (06/11/2020 21h18)

Hors ligne Hors ligne

 

#73 06/11/2020 23h17

Membre
Réputation :   70  

Il me plait aussi cet ETF IWMO , je viens de poster un message dans la file de Degiro , pour trouver une solution et faire des demandes pour que Degiro le mette accessible en dit " gratuit " .
Si il y en a qui ont des idées pour bien suggérer cela au courtier ?

@Lopass , bien vu d’avoir fait des achats avant la remontée du marché récente , et de nous avoir prévenu / nous l’avoir dit via la file encore un crash .
J’en ai aussi fait a cette période pour 5 % de mon portefeuille , la règle d’y aller par paliers est bien .

Dernière modification par Serrure (07/11/2020 00h40)

Hors ligne Hors ligne

 

#74 07/11/2020 05h53

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   232  

Pour revenir aux questions de diversification par rapport aux gafam, il est intéressant de noter que IWMO n’en contient que 20% (GAAM en fait car pas de Facebook actuellement, je ne sais pas quelle en est la logique).

Hors ligne Hors ligne

 

#75 07/11/2020 09h05

Membre
Réputation :   100  

Pour reprendre la question de MrDividende, j’irai un peu plus loin.
Quelle est votre pondération actuelle ETF-titres vifs et quel est votre objectif de pondération ?

Dernière modification par malcolm (08/11/2020 00h50)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de lopazz"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur