Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Favoris 1   [+7]    #1 30/11/2019 18h45

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   327  

Bonjour à tous,

J’ouvre ici une file pour partager l’évolution et le suivi de mon portefeuille boursier.

Je rappelle tout d’abord ma stratégie d’investissement :

J’investis en bourse dans le but de me construire des revenus passifs avec les dividendes. J’achète donc uniquement des entreprises de qualité, leader dans leur domaine, versant des dividendes croissants (Dividend Aristocrats).

Mon objectif étant de dégager d’ici 15 à 20 ans maximum un revenu mensuel d’au moins 2000€ net. J’investis donc pour cela le maximum chaque mois sur mon PEA (actions Françaises) et sur mon CTO (actions US).

Voici la répartition de mon portefeuille :

Je tiens à préciser que la partie US est en construction (beaucoup d’actions sont encore en watchlist).

Santé : Sanofi, Essilor, Pfizer, Johnson & Johnson

Finance : Axa, Blackrock

Industrie : Vinci, Air Liquide, Thalès, RELX, Sodexo, Schneider Electric, 3M

Technologie : IBM, Cisco, Automatic Data Processing

Consommation non cyclique : L’Oréal, Pernod Ricard, Danone, Unilever, Ahold Delhaize, Altria

Consommation discrétionnaire : Publicis, LVMH, Kering, McDonald’s

Energie : Total, RDSA, Exxon Mobil, Rubis

Utilities : Veolia, Dominion Energy

Immobilier : Simon Property, National Health Investors

Valeur totale du portefeuille : 58 000€

Pour ceux qui sont intéressés, voici ma watchlist : Abbott Laboratories, Medtronic, Visa, Mainstreet Capital, United Technologies, Honeywell, Air Product & Chemicals, Microsoft, Apple, Accenture, Texas Instrument, Procter & Gamble, PepsiCo, Starbucks, Comcast, Home Depot, Nike, Disney, Verizon, NextEra Energy, AT&T, Realty Income, Digital Realty, EPR Properties, American Tower.

C’est une longue liste mais j’aime avoir un portefeuille diversifié (surement trop mais cela ne me gêne pas).

Voici pour terminer le bilan annuel de mes dividendes nets d’impôts (et les prévisions futures si je n’ajoutais pas d’argent) :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_suivi_dividendes_novembre_2019.png

J’atteins donc le montant prévisionnel de 1874€ de dividendes pour l’année prochaine, soit presque 1/12 du chemin.

Au plaisir d’avoir vos retours sur le portefeuille ou sur la stratégie d’investissement.

Mots-clés : action, dividende, portefeuille

Hors ligne Hors ligne

 

#2 30/11/2019 19h44

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   490  

Bonsoir MrDividendes,

Pourquoi, dans le secteur énergétique, avoir opté pour trois majors pétrolières (Total, RDSA et Exxon Mobil). Ne craignez-vous pas de surpondérer les sociétés pétrolières ?


le Petit Actionnaire - Suivi de mes investissements dans les dividendes et Éducation financière.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 30/11/2019 20h00

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   327  

Bonsoir Neo45,

A plus long terme, je pense ne conserver que deux majors pétrolières : Total et Exxon Mobil.

Total car je pense que c’est l’une des majors les mieux gérée et qui commence dès à présent à investir sur les énergies propres (et bien évidemment pour les avantages fiscaux du PEA).

Exxon car c’est la plus grosse entreprise pétrolière cotée au monde (en attendant l’arrivée de Saudi Aramco), avec un flux de cash et un bilan impressionnant, et surtout pour sa capacité à avoir augmenté son dividende pendant 37 années consécutives.

Je conserve pour le moment RDSA sur le PEA car ma position sur Exxon est petite pour l’instant (faute de cash à investir, et Exxon n’est pas ma priorité), et surtout pour les dividendes trimestriels sur PEA qui se font rares.

Dernière modification par MrDividende (30/11/2019 20h03)

Hors ligne Hors ligne

 

#4 30/11/2019 20h09

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   337  

MrDividende a écrit :

Exxon car c’est la plus grosse entreprise pétrolière cotée au monde (en attendant l’arrivée de Saudi Aramco), avec un flux de cash et un bilan impressionnant, et surtout pour sa capacité à avoir augmenté son dividende pendant 37 années consécutives.

[…] Exxon n’est pas ma priorité

Peut-on savoir pourquoi ? Parce que dit comme ça, c’est assez contradictoire, non ? neutral

MrDividende a écrit :

et surtout pour les dividendes trimestriels sur PEA qui se font rare.

Pourquoi recherchez-vous des dividendes trimestriels (au point d’investir pour cela sur une valeur que vous comptez vendre) alors que vous investissez avec un horizon de placement à 15-20 ans ?

NB : actionnaire Total et Exxon

Dernière modification par dangarcia (30/11/2019 20h10)

Hors ligne Hors ligne

 

#5 30/11/2019 20h25

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   327  

Exxon n’est pas ma priorité d’investissement au global sur mon CTO. Cela signifie que j’apprécie l’entreprise, mais que je préfère investir le nouveau cash sur mon CTO sur des actions (non pétrolières) qui me semblent actuellement :

- soit présentant une valorisation plus attractive.

- soit un profil plus défensif dans une hypothèse d’une éventuelle récession (c’est pour cela que mon investissement du mois a été National Health Investors, une REIT de santé donc défensive).

- soit une action que je considère simplement de meilleure qualité pour plusieurs raisons (fondamentaux).

Concernant les dividendes trimestriels, ce n’est bien sur pas "le critère" principal. Néanmoins, cela permet :

- d’une part d’avoir du cash plus fréquemment à investir (c’est pratique si un creux de marché arrive à une période différente de mai qui est globalement le mois des versements en France).

- d’autre part de réinvestir les dividendes trimestriellement (4 fois par an) ce qui permet d’accélérer fortement les intérets composés et donc le rendement du dividende.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 30/11/2019 20h59

Membre
Réputation :   62  

Quel est le soucis à avoir 3 majors pétrolières si elles sont de qualité ?
Même si exxon est un peu old school, cela en reste une belle société.

La diversification intersectorielle est un atout à mon sens.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 30/11/2019 21h46

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   490  

Bonsoir Smad,

Ce n’est pas un soucis. Juste une interrogation de ma part.
Ce serait, selon moi, comme posséder Bouygues, Vinci et Eiffage, trois géants du BTP. Chacun a bien-sûr ses spécificités (des diversifications particulières), mais le coeur de metier reste le même.


le Petit Actionnaire - Suivi de mes investissements dans les dividendes et Éducation financière.

Hors ligne Hors ligne

 

#8 30/11/2019 21h47

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   337  

MrDividende a écrit :

Concernant les dividendes trimestriels, ce n’est bien sur pas "le critère" principal. Néanmoins, cela permet : - d’une part d’avoir du cash plus fréquemment à investir (c’est pratique si un creux de marché arrive à une période différente de mai qui est globalement le mois des versements en France).

Normalement en phase de constitution du capital et compte tenu de votre objectif ambitieux vous devriez toujours avoir du cash qui arrive sur votre portefeuille, en quantité suffisante pour que le montant de dividendes distribués soient négligeables à côté.
Les dividendes mensuels ou trimestriels sont intéressants surtout en phase de consommation.

MrDividende a écrit :

- d’autre part de réinvestir les dividendes trimestriellement (4 fois par an) ce qui permet d’accélérer fortement les intérets composés et donc le rendement du dividende.

Pas "fortement". De 3 à 6 mois tout au plus (au lieu de toucher 1 dans 1 an vous touchez 0,25 dans 3, 6, 9 et 12 mois. Là encore l’effet est négligeable.

Par ailleurs, vous savez sans doute qu’investir sur des titres de rendement, surtout en se focalisant sur des "dividendes aristocrates" n’est pas la solution la plus adéquate dans votre situation (horizon de placement long et objectif ambitieux).
Rien ne vous empêche de poursuivre avec cette stratégie mais cela vous coûte du temps et de l’argent. En contrepartie c’est vrai que c’est amusant smile

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9 30/11/2019 22h48

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   327  

@Smad : Les 3 majors citées sont toutes de qualité, ce n’est donc pas un problème en soi. Néanmoins, ce que veut dire Neo45 est que leur business est assez proche/redondant et que au-delà de deux on peut considérer que cela n’amène pas une meilleure diversification.

@Dangarcia : Je ne comprends pas votre amusement à faire des critiques, totalement non-constructives. Je vous laisse faire les calculs (je le ai faits) mais un réinvestissement trimestriel vs annuel marque l’écart, surtout sur une longue durée.

Je fais des versements chaque mois (en moyenne 1000€), mais les dividendes (150€ par mois en moyenne) viennent appuyer les renforcements. Leur réinvestissement ne représente donc par une portion négligeable du capital investi mensuellement (15%).

Pour terminer, le portefeuille n’est absolument pas investi en "action de rendement" ou high yield comme vous le sous-entendez.

Dernière modification par MrDividende (30/11/2019 22h50)

Hors ligne Hors ligne

 

#10 30/11/2019 23h18

Membre
Réputation :   62  

MrDividende a écrit :

@Smad : Les 3 majors citées sont toutes de qualité, ce n’est donc pas un problème en soi. Néanmoins, ce que veut dire Neo45 est que leur business est assez proche/redondant et que au-delà de deux on peut considérer que cela n’amène pas une meilleure diversification.

Je veux bien que vous m’expliquiez pourquoi 2 valeurs, ça diversifie, et 3 valeurs, ça diversifie pas plus… Surtout quand la 3ème ligne est en dollars alors que les deux autres sont en euros.

Hors ligne Hors ligne

 

#11 30/11/2019 23h23

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   337  

MrDividende a écrit :

@Dangarcia : Je ne comprends pas votre amusement à faire des critiques, totalement non-constructives. Je vous laisse faire les calculs (je le ai faits) mais un réinvestissement trimestriel vs annuel marque l’écart, surtout sur une longue durée.

Mes remarques ne visent qu’à vous inciter à réfléchir, et vous challenger un peu j’en conviens, cela ne me semble pas inoportun étant donné que vous vous posez en précepteur !

MrDividende a écrit :

Pour terminer, le portefeuille n’est absolument pas investi en "action de rendement" ou high yield comme vous le sous-entendez.

Je ne sous-entends rien, j’affirme que votre portefeuille est essentiellement composé de (bonnes) valeurs de rendement (ce n’est pas mal en soi, mon portefeuille a une bonne douzaine de valeurs en commun avec le vôtre !) ce qui ne veut pas dire "haut rendement" (high yield si vous tenez à l’écrire en anglais) ; je vous laisse le soin de chercher les définitions et comprendre en quoi vous vous trompez.
Et aussi pourquoi cette stratégie n’est pas optimale pour vous (mais ça c’est votre choix, si vous l’assumez rien à redire là dessus)

Prenez votre temps et reparlons-en plus tard, pour l’instant l’effet Dunning-Kruger joue à plein, ça passe au fur et à mesure des erreurs que l’on commet et dont on apprend…

Hors ligne Hors ligne

 

#12 01/12/2019 09h24

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   327  

Bonjour Smad,

Une entreprise peut rencontrer des problèmes structurels pour de nombreuses raisons (problème sur un produit, anomalie dans les comptes, difficultés managériales…) et c’est là que la diversification a en effet son importance.

Prenons l’exemple actuel et assez parlant de l’aéronautique. Avoir Airbus et Boeing en portefeuille pourrait être considéré comme une bonne diversification. En effet, étant donné les difficultés actuelles chez Boeing, il aurait été intéressant d’avoir des actions Airbus. En revanche, posséder un troisième avionneur en portefeuille n’améliorerait pas beaucoup l’effet de diversification. Il est statistiquement improbable (mais pas impossible) que 2 entreprises parmi 3 rencontrent des problèmes structurels en même temps. A moins bien sûr que tout le secteur rencontre des difficultés (mais dans ce cas la diversification au sein du secteur n’y changerait pas grand chose).

Hors ligne Hors ligne

 

#13 01/12/2019 11h08

Membre
Réputation :   6  

Neo45 a écrit :

Bonsoir MrDividendes,

Pourquoi, dans le secteur énergétique, avoir opté pour trois majors pétrolières (Total, RDSA et Exxon Mobil). Ne craignez-vous pas de surpondérer les sociétés pétrolières ?

Bonjour

Je ne vois pas où est le problème, si je décide d’allouer 6% de mon portefeuille au secteur énergétique
je peux faire  3%/3% avec 2 valeurs ou bien 2%/2%/2% avec 3 valeurs, cela dépendra de la taille de mon portefeuille, on ne gère pas 10.000 euros comme 1.000.000 euros..
Cordialement

Hors ligne Hors ligne

 

#14 01/12/2019 11h22

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   490  

Bonjour leseb06,

Comme évoqué dans le message #7, c’était juste une interogation. Rien de plus.

Dernière modification par Neo45 (01/12/2019 11h23)


le Petit Actionnaire - Suivi de mes investissements dans les dividendes et Éducation financière.

Hors ligne Hors ligne

 

#15 01/12/2019 11h39

Membre
Réputation :   25  

Bonjour MrDividende,
Je ne manquerai pas de suivre votre portefeuille, étant moi aussi principalement investi dans des sociétés payant un dividende croissant au fil du temps.
Mais je suis plus proche de la phase de consommation que vous !
Il me semble que vous évitez les valeurs anglaises (peut-être avez vous acheté RDS à Londres) ; une raison à cela.
Bonne continuation dans vos investissements !

Hors ligne Hors ligne

 

#16 01/12/2019 11h56

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   327  

Bonjour nounours,

Je ne manquerai pas également de consulter votre file pour suivre votre portefeuille. Et félicitations pour le dépassement du seuil des 10 000€ annuels de dividende ! L’effet boule de neige doit bien se ressentir à ce stade.

RDSA est achetée a Amsterdam dans mon cas. Cela implique donc une retenue à la source légèrement plus élevée qu’au UK, mais des frais de courtage plus raisonnables avec mon broker. J’applique le même principe avec Unilever et RELX.

Bonne continuation également pour vos investissements !

Hors ligne Hors ligne

 

#17 01/12/2019 13h13

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   96  

Bonjour et bienvenue,

J’ai vu que vous travaillez dans le secteur aéronautique comme moi.
Pourquoi n’avez vous pas retenu SAFRAN en tant que financier ? (j’imagine une raison mais ce n’est peut-être pas ça)

Bien à vous,


Embrassez tous ceux que vous aimez

Hors ligne Hors ligne

 

#18 01/12/2019 13h25

Membre
Réputation :   7  

Bonjour,

Vous dites que vous souhaitez atteindre 2k par mois d’ici 15/20 ans, êtes vous confiant pour y arriver en ajoutant 1k/1k5 par mois ?

Et en terme de palier, quand prévoyez-vous d’arriver au palier des 1k par mois ?

Hors ligne Hors ligne

 

#19 01/12/2019 13h43

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   327  

Bonjour Granx,

J’ai fait tourner plusieurs modèles de calculs (avec diverses hypothèses) et 15-20 ans est le résultat global que j’obtiens avec un investissement mensuel moyen de 1000€ et mon patrimoine actuellement investi.

Néanmoins, c’est un calcul très complexe qui dépend de beaucoup de facteurs (tous les calculs avec ajout de liquidités mensuellement se passent mal en général lorsque l’on veut estimer précisément les intérêts composés de dividendes, à moins d’avoir des ressources de calcul suffisantes).

De plus, des hypothèses comme les évolutions de salaires, les primes ponctuelles, le fait d’avoir des enfants à un certain moment… peuvent chambouler les résultats.

Le seuil des 1000€ mensuels sera atteint en théorie un peu au-delà de la moitié (9 à 12 ans peut être), car la courbe de progression est assez exponentielle mais prend du temps à démarrer.

Hors ligne Hors ligne

 

#20 04/12/2019 20h34

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   327  

Bonsoir à tous,

Je profite d’avoir un peu de temps pour ajouter également le suivi de la performance de mon portefeuille boursier depuis le début de l’année, en comparaison avec le CAC40 NR (dividendes réintégrés) et le S&P500 :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_suivi_portefeuille_decembre_2019.png

La performance annuelle du portefeuille est donc de +22.48%, légèrement en dessous du S&P500 : 24.34% et du CAC40 NR +25.34%.

La sous-performance est assez faible dans un tel marché haussier, et le portefeuille suit assez précisément les indices, ce qui est rassurant. A voir ce que cela donnera dans un vrai marché baissier (le portefeuille devrait normalement sur-performer dans les phases baissières).

Dernière modification par MrDividende (05/12/2019 09h22)

Hors ligne Hors ligne

 

#21 04/12/2019 21h57

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   96  

Bonjour,

Le graphe plus connu celui du long terme toujours en réinvesti est bien moins favorable pour le CAC40NR sur la durée.

http://www.euros-a-placer.com/graphiques-boursiers/graphique-S&P-CAC40-depuis-30-ans-1987-2018

C’est un graphe dont je n’ai plus la source mais je crois qu’il est souvent représenté.

Bien à vous,

Modification du message c’est un CAC sans dividende compris.

Dernière modification par johntur (05/12/2019 09h31)


Embrassez tous ceux que vous aimez

Hors ligne Hors ligne

 

#22 04/12/2019 22h37

Membre
Réputation :   28  

Bonsoir,

Je ne trouve pas de graph long terme du PX1NR, mais celui-ci qui commence en 2009, a fait x3 depuis.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/11230_telechargement.png

Dernière modification par DeadBull (04/12/2019 22h38)

Hors ligne Hors ligne

 

#23 05/12/2019 08h24

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   327  

Bonjour johntur,

Votre graphique fait référence au CAC40 classique (qui vaut environ 5800 pts aujourd’hui). Celui-ci ne réintègre par les dividendes et chute même lors de leurs versements. Ce n’est pas le cas du S&P500, la comparaison est donc biaisée (en défaveur du CAC40).

Pour vous donner un exemple, le dividende moyen du CAC40 est d’environ 3%. Le CAC40 va donc chuter chaque année de 3%, bien que cela ne soit pas une baisse réelle du marché.

Le CAC40 NR (celui que j’utilise pour mon suivi, le PX1NR, environ à 12 000 pts) existe depuis juillet 2009.

Sa performance est de 128% depuis cette date. La performance du S&P500 sur la même période est de 220,9%. Le S&P500 surperforme largement sur les 10 dernières années, et cette surperformance s’amplifie encore plus si l’on prend en compte les effets de change.

Dernière modification par MrDividende (05/12/2019 08h33)

Hors ligne Hors ligne

 

#24 05/12/2019 09h09

Membre
Réputation :   11  

Le S&P 500 classique n’intègre pas les dividendes…

Il existe d’autres indices S&P 500 qui intègrent les dividendes, avec dividendes réinvestis brut ou dividendes réinvestis net (après impôt) mais ceux ne sont pas les indices de références mondialement suivis (comme pour le CAC d’ailleurs).

Le seul indice majeur à ma connaissance a le faire est le Deutscher AktienindeX (DAX pour les intimes)

Amicalement,

Mimosa

Hors ligne Hors ligne

 

#25 05/12/2019 09h17

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   327  

Bonjour Mimosa,

Le S&P500 classique (SPX^ il me semble) ne réinvestit pas les dividendes (il les réintègre, ce qui est différent) mais ne chute pas lors de leurs versements (tout comme le PX1NR). Ils sont donc comparables en terme de performance.

Bien à vous.

Dernière modification par MrDividende (05/12/2019 09h23)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur