Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#151 23/03/2020 16h44

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   305  

Bonjour Sportybookworm,

Je l’ai déjà expliqué mais lorsqu’une entreprise sort du screener, c’est tout simplement que je l’ai vendu si elle était en portefeuille, ou qu’elle ne m’intéresse plus si elle était en watchlist. Je suis obligé de les sortir car le fichier est déjà assez lourd, j’essaye donc de ne pas laisser trainer des lignes qui ne m’intéressent plus.

Pour Sysco, j’ai revendu la semaine dernière après la journée de rebond à +20% car elle est très exposée au Coronavirus et que j’ai déjà Sodexo dans le secteur. J’ai finalement préféré n’en garder qu’une. L’arbitrage m’a permis de renforcer PepsiCo qui est l’une de mes valeurs préférées.

Pour Nexity, je l’ai également revendu la semaine dernière toujours dans l’optique de réduire la cyclicité de mon portefeuille et renforcer la partie qualité. Comme expliqué dernièrement j’ai fait quelques arbitrages récemment car cette crise m’a bien fait comprendre que l’on doit vraiment aimer et être super confiant sur toutes les entreprises de son portefeuille pour que cela fonctionne à long terme. J’ai donc coupé avec Nexity pour renforcer Air Liquide.

J’ai maintenant sorti toutes les valeurs qui ne mettent pas 100% à l’aise, il ne devrait plus y avoir de changement ou revente dans le futur.

Il faut bien avoir en tête que ce n’est pas parce que je vends une valeur qu’elle est mauvaise et qu’il faut faire de même. C’est juste que ce n’est finalement pas pour moi. Je partage simplement ici ou sur mon blog mon parcours, mes décisions sont basées sur mes objectifs personnels qui peuvent différer de ceux de nombreuses personnes.

Bien à vous.

Dernière modification par MrDividende (23/03/2020 17h08)

Hors ligne Hors ligne

 

#152 24/03/2020 16h57

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   305  

Bonjour à tous les IH,

Je partage une petite réflexion que je me fais sur le comportement des marchés ces derniers jours.

Les indices boursiers passent leur temps à faire le yoyo en ce moment en alternant les jours à +/-5%.

Que l’on ne vienne vraiment plus dire que le marché est « efficient ». Certaines BigCap, des Blue Chip de qualité varient parfois de 20% en une seule journée de cotation. C’est grosso-modo ce qu’est censé faire le marché en 2 ou 3 ans de performances normales.

Total qui perd 50% en 1 mois reprend 40% en 3 jours. Peut-être que le marché trouve ça logique ? Moi non.

Tout ça pour dire que la volatilité est forte, la baisse n’est probablement pas terminée et que le marché risque de continuer à lancer des faux rebonds de la sorte.

Restez bien vigilants et ne sortez pas toutes vos cartouches d’un coup.

Dernière modification par MrDividende (24/03/2020 17h10)

Hors ligne Hors ligne

 

#153 24/03/2020 17h02

Membre
Réputation :   2  

MrDividende,

N’est-ce pas les injections massives des banques centrales qui rendent les indices si volatiles en cette période difficile ?

Hors ligne Hors ligne

 

#154 24/03/2020 17h06

Membre
Réputation :   58  

Bonjour,

Je vous poste ce commentaire pour dire que je suis totalement d’accord avec ce que vous dites.

Le rebond n’a rien à voir avec l’injection de liquidités, il est purement technique.

La théorie de Dow ( les bases de l’analyse technique ) indique tout simplement qu’une tendance baissière est une succession de points bas de plus en plus bas ainsi que de points hauts de plus en plus bas.

Un graphique baissier ne va JAMAIS sur un point bas d’une seule traite, il le fait en vague avec une succession de respirations à la hausse.

Il suffit de regarder en graphique mensuel par exemple, les baisses ne se font strictement jamais d’une seule traite, il y à toujours des périodes de respirations avec de légères hausses.

Je rejoins donc votre point de vue que la baisse est loin d’être terminée.

Hors ligne Hors ligne

 

#155 24/03/2020 20h15

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   305  

Bonjour Tini,

Je pense également que cela n’a rien à voir avec les banques centrales. La volatilité était déjà là en Europe avant que la BCE ne propose son programme.

Si on fait de l’analyse technique (même si je n’y crois pas), la tendance est baissière, on est passé sous la MM200. En mensuel, on est même passé sous la MM50, chose qui n’est pas arrivée depuis 2011 lors de la crise des dettes souveraines.

Le rebond d’aujourd’hui donne envie d’être optimiste, mais il est probablement technique.

@michaelstaudi

Un graphique baissier ne va JAMAIS sur un point bas d’une seule traite, il le fait en vague avec une succession de respirations à la hausse.

Attention, avec la technologie la bourse change. On voit bien actuellement que la bourse a quasiment perdu 30% en 3 semaines et en ligne droite, chose qui mettait des mois à arriver dans le passé. Les algorithmes et les ordres stop amplifient le phénomène :

-> la bourse baisse -> tout les stop sont déclenchés -> cela fait encore plus baisser la bourse -> les algorithmes s’emballent et vendent -> la bourse baisse -> les stop se déclenchent…

Il ne faut pas oublier qu’au moins 80% des transactions journalières sont réalisées par des robots.

Hors ligne Hors ligne

 

#156 24/03/2020 20h28

Membre
Réputation :   58  

Bien sur, n’oubliez pas également les produits dérivés, turbos, effets de levier et j’en passe qui ne sont pas si anciens que ça, très important dans les phénomènes de baisses massives comme en ce moment.

Hors ligne Hors ligne

 

#157 25/03/2020 18h05

Membre
Réputation :   0  

Bonjour Mr dividende, merci pour le partage de votre pf et de votre stratégie que je partage également.

J’ai cependant une questions sur votre choix de sociétés préférées sur le pea, vous citez dans votre liste unilever ainsi que dans celle de votre blog comme étant une sur laquelle vous pouvez « compter ».

Selon les chiffres de ZB le ratio versement dividende est pourtant  supérieur à 50% et le CA a baissé en 2018 par rapport à 2017 ainsi que le résultat net en 2019 qui reste en bien en  deçà de 2018 et 2017.

Qu’en pensez vous?

Merci par avance de votre réponse.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #158 25/03/2020 19h02

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   305  

Bonjour Kiper,

Concernant Unilever, voici quelques explications et point de comparaison :

Payout Ratio : 68% -> celui-ci est totalement dans la norme du secteur de la conso de base (bien de conso et alimentaire). Quelques entreprises en comparaison : Danone 55%, PepsiCo 69%, Procter & Gamble 60%…
Donc rien d’alarmant, c’est relativement normal pour un secteur "mature" d’avoir un payout dans cet ordre de grandeur.

Croissance : comme on peut le voir plus bas, le CA a baissé de 2017 à 2018 mais est reparti à la hausse sur le dernier exercice et les prévisions pour les prochaines années sont également en hausse.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_unilever_finance.png

Source : ZoneBourse

Concernant le résultat net, je répète régulièrement qu’il faut le prendre avec des pincettes. Il est biaisé par les résultats exceptionnels, les amortissements, dépréciations et provisions. Il ne représente pas ce que l’entreprise gagne vraiment. Pour cela, il faut regarder l’EBITDA ou le Cash-Flow.
L’EBITDA est en hausse chaque année comme on peut le voir plus haut.

Il en est de même pour le FCF et le CF par action qui suit une tendance haussière :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_unilever_finance2.png

Pour terminer, sortons des aspects financiers. Unilever est ultra diversifiée et possède des marques de « rêve» que je consomme presque tous les jours. Des produits du corps comme Axe, Dove… de la maison comme Omo, Skip, de l’alimentaire comme Amora, Magnum… des boissons comme Lipton Tea…

Toutes ces marques ont un moat énorme et fidélisent les clients. Et même si Unilever n’est pas l’entreprise avec la plus forte solidité financière, je l’aime tout simplement et elle me met en confiance. L’aspect psychologique est très important en bourse et il faut avant tout investir dans des entreprises qui nous plaisent. Les chiffres ne font pas tout.

Bien à vous.

Hors ligne Hors ligne

 

#159 26/03/2020 19h22

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   305  

Bilan des dernières transactions du portefeuille

Bonsoir à tous,

Après une longue attente de 2 semaines, j’ai enfin reçu l’argent du déblocage de mon AV que je vais désormais pouvoir investir. J’avoue être assez déçu du long délais en voyant que toutes les actions que je voulais acheter il y a quelques jours ont déjà repris 15 à 20%. Je suis assez abattu moralement mais bon, c’est la vie.

J’ai fait un premier apport ce soir de 5500€ auxquels viendront s’ajouter progressivement environ 15k€ supplémentaires.

Voici les opérations effectuées :

Achats PEA: Téléperformance

Achats CTO: Abbott Laboratories, Becton Dickinson, Stryker Corp, Mondelez International, Church & Dwight, McCormick, Waste Management, Realty Income, American Tower.

Renforcements : Dassault Systèmes, Véolia, LVMH.

Mise à jour du portefeuille :

----------------------------------------------------------------------------------------------

Santé : Sanofi, Essilor, Orpéa, Johnson & Johnson, Merck, Medtronic, Stryker Corp, Becton Dickinson, Abbott Laboratories,

Finance : Blackrock, Visa

Industrie : Vinci, Air Liquide, Thalès, RELX, Sodexo, Schneider Electric, Teleperformance, 3M

Technologie : Dassault Systèmes, Cisco, Automatic Data Processing, Accenture, Google, Apple, Microsoft

Consommation non cyclique : L’Oréal, Pernod Ricard, Danone, Unilever, PepsiCo, Mondelez International, McCormick, Church & Dwight

Consommation discrétionnaire : LVMH, Kering, McDonald’s, Starbucks, Home Depot

Energie : Total, Rubis

Utilities : Veolia, Dominion Energy, NextEra Energy, Waste Management

Telecom : Comcast

Immobilier : National Health Investors, Store Capital, Essex Property, Realty Income, American Tower

----------------------------------------------------------------------------------------------

Ma watchlist : United Technologies, Honeywell, Air Product & Chemicals, Standard&Poors, Texas Instrument, Amazon, Procter & Gamble, Nike, Disney,  Digital Realty, Aqua America, Sartorius Stedim, ASML Holding, Eurofins Scientific.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Je ferai une mise à jour plus détaillée en fin de mois comme habituellement avec le fichier de suivi de portefeuille, la performance, les dividendes…

Bonne soirée et prenez soin de vous.

Dernière modification par MrDividende (26/03/2020 19h24)

Hors ligne Hors ligne

 

#160 27/03/2020 11h35

Membre
Réputation :   58  

Mr dividende,

Je vous trouve très pressé quand même, avez vous pris assez de recul? Vous venez à peine d’avoir l’argent débloqué de votre AV que vous mettez déjà 5K après un rebond technique de 20%?

Le marché est très volatile, nous manquons clairement d’informations sur les prochaines semaines, ne serait-il pas judicieux de ne pas perdre patience et d’attendre clairement que cela sa calme?

Ce n’est pas une certitude de ma part loin de la, je demande votre avis.

Avez vous l’application Telegram ? Si oui je vous invite à aller sur la chaine Telegram de Thami Kabbaj afin d’écouter son audio sur les périodes de crises sur les marchés financiers, cela pourra vous permettre de comprendre mon point de vue, si vous avez quelques minutes à perdre vous ne serez pas déçu.

C’est un analyste, ancien trader à Londres qui parle de manière rationel des marchés financiers.

L’audio que j’aime particulièrement est l’un de ses derniers hier soir à 20h56 d’une durée de 14 minutes il explique tout en détails.

Thami KABBAJ - AGIR ??? ? Telegram

Je vous invite à l’écouter.

Dernière modification par michaelstaudi (27/03/2020 11h35)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #161 27/03/2020 11h55

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   313  

michaelstaudi a écrit :

Mr dividende,

Je vous trouve très pressé quand même, avez vous pris assez de recul?

Michael, vous pourriez vous poser la même question :

MrDividende a écrit :

J’investis en bourse dans le but de me construire des revenus passifs avec les dividendes.[…]
Mon objectif étant de dégager d’ici 15 à 20 ans maximum un revenu mensuel d’au moins 2000€ net. J’investis donc pour cela le maximum chaque mois sur mon PEA (actions Françaises) et sur mon CTO (actions US).

Dans cette optique, le fait d’investir 5k€ aujourd’hui ou dans 3 semaines n’y changera pas grand chose, quelle que soit l’évolution des marchés entretemps.

michaelstaudi a écrit :

Le marché est très volatile, nous manquons clairement d’informations sur les prochaines semaines, ne serait-il pas judicieux de ne pas perdre patience et d’attendre clairement que cela sa calme?

Pour l’investisseur long terme la volatilité des marchés est sans objet. Et si on ne devait investir que que quand on a toute l’information sur les prochaines semaines on n’investirait jamais ! wink

michaelstaudi a écrit :

je vous invite à aller sur la chaine Telegram de Thami Kabbaj afin d’écouter son audio sur les périodes de crises sur les marchés financiers, cela pourra vous permettre de comprendre mon point de vue

En matière d’investissement, quelque soit votre point de vue vous trouverez toujours un "expert" qui abonde dans votre sens. wink

Hors ligne Hors ligne

 

#162 27/03/2020 12h13

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   305  

Bonjour Michaelstaudi,

Ayant un patrimoine cash d’un peu moins de 100k€ (donc hors immobilier RP), mettre 5k€ aujourd’hui ne me semble pas déraisonnable. C’est sûr que j’aurais préféré les mettre il y a quelques jours mais c’est comme ça. Je prends le temps puisque il me reste encore 20k€ à placer et j’ai bien précisé que je les mettrai progressivement.

Comme l’explique bien Dangarcia, mon horizon est TLT > 20 ans. Je l’ai déjà répété mais si j’achète à -20% ou -30% du CAC je m’en fiche, je serai content dans 10 ans de ne pas avoir eu peur et d’y être allé. Je connais pleins d’amis qui me demandent régulièrement des conseils en bourse car ils veulent se lancer. Et bien malgré les explications etc… ils ne se lancent jamais car ils ont toujours peur de quelque chose. Même avec le CAC à -40% ils avaient peur.

J’ai écouté la vidéo de Tami Kabbaj, et ce genre de personne n’apporte vraiment rien de mon point de vue. C’est bien beau de propager la peur, de dire que tout va mal, mais de ne rien proposer.

Je suis d’accord sur le problème de la dette, c’est inquiétant car il faudra bien la payer tôt ou tard (via une hausse des impôts, de l’inflation ?)

ne serait-il pas judicieux de ne pas perdre patience et d’attendre clairement que cela sa calme?

Mais attendre quoi ? Il y a toujours des raisons d’attendre. J’ai vu une fois un graphique Américain sur le forum Seeking Alpha (désolé je n’ai plus le lien mais si je le retrouve je l’afficherais) qui montrait que sur les 5 dernières années il y avait eu chaque année au moins 2 ou 3 faits économiques inquiétants. Il y aura toujours des raisons d’avoir peur, et personne ne viendra vous faire une tape sur l’épaule en vous disant « c’est bon maintenu c’est sans risque c’est le moment ». Ou alors si cela arrive, le marché sera déjà au ciel.

Pour la suite je vais donc continuer de m’en tenir à mon plan :

Investir encore 5000€ de mon cash dispo, puis conserver le reste et l’investir à chaque -5% des indices, si bien-sur cela arrive. Je continuerai en parallèle mes apports mensuels qui viennent de mon salaire. Tous les apports seront faits principalement sur les actions que je considère de la meilleure qualité, si possible non cycliques et non dépendantes du covid (santé, alimentation, Tech défensive…).

Bien à vous.

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #163 27/03/2020 12h30

Membre
Réputation :   18  

Celle ci par exemple : source
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/19522_image-1024x554.png

Hors ligne Hors ligne

 

#164 27/03/2020 12h35

Membre
Réputation :   58  

Bien sur ! Mon but n’est pas d’attendre éternellement sans jamais investir, j’essaie d’analyser le point de vue de chacun afin d’augmenter mon expérience.

Je ne dis pas que vous avez tords ou raison.

@dangarcia

Je ne suis pas forcément dans son sens, j’essaie d’écouter et de me faire un avis ensuite.

Effectivement si vous avez un horizon très long terme, ça à du sens et je pense que vous savez très bien ce que vous faites, c’était uniquement pour avoir un avis sur la question smile

Hors ligne Hors ligne

 

#165 27/03/2020 12h45

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   305  

@Michaelstaudi

Il n’y a pas de mal pour votre question, vous avez totalement raison de la poser. C’est également en confrontant les points de vue, en questionnant et en expliquant que l’on progresse tous.

Je ne dis pas non plus que j’ai raison, j’essaye simplement d’agir de manière rationnelle en me détachant de tous les bruits extérieurs, principalement propagés par les médias…

Il y a des inefficiences de marché. Aucune raison par exemple que la santé, les biens de conso, les utilities et les bigtechs baissent à cause du Corona. J’essaye donc d’en profiter, surtout que ce sont les secteurs qui composeront le Core de mon portefeuille. Je passerai quasiment 100% bourse après cette crise, je souhaite donc avoir un Core ultra solide.

Concernant Thami Kabbaj, faites tout de même attention. Ce gars gagne plus d’argent avec ses vidéos et ses formations payantes qu’avec la bourse. À bon entendeur…

Bien à vous.

Dernière modification par MrDividende (27/03/2020 12h47)

Hors ligne Hors ligne

 

#166 27/03/2020 12h57

Membre
Réputation :   0  

Bonjour à tous étant novice j’ai du mal à saisir pourquoi dans une optique long terme le cours de l’action n’a que peu d’importance à vos yeux?
Selon moi il est préférable d’essayer d’acheter au plus bas pour maximiser le rendement ou le potentiel de croissance.
Merci de m’eclaire

Hors ligne Hors ligne

 

#167 27/03/2020 13h03

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   305  

Bonjour Kiper,

Car tout simplement il est impossible de deviner le point bas.
Personne ne peut dire si le marché price bien actuellement ou non l’impact de cette crise. Évidemment qu’il vaut mieux acheter bas, mais aujourd’hui est déjà plus bas qu’il y a un an. La définition de « point bas » est très relative.

Dans 20 ans, Microsoft (juste à titre d’exemple mais j’ai toute ma confiance en elle) aura probablement fait X5. Pensez vous dans ce cas que 10% de market timing est un ordre de grandeur important devant 400% de hausse ?

La réponse est probablement non.

Dernière modification par MrDividende (27/03/2020 13h04)

Hors ligne Hors ligne

 

#168 27/03/2020 17h19

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   305  

Re tout le monde,

Pour info, Muriel Pénicaud (ministre du travail) vient de demander à toutes les entreprises où l’Etat est actionnaire (même minoritaire) de couper leur dividende cette année.

Voici la vidéo de l’annonce.

C’est assez drôle comme message, je cite (pas au mot exact mais bon) « il faut tous montrer l’exemple et être solidaire en ces temps particulier et donc couper les dividendes… aux particuliers ».

Donc l’Etat continue de toucher ses dividendes, pendant que nous les petits actionnaires subissons ces absurdités…

Safran et Airbus ont déjà annoncé la coupe. Attention également à tous ceux qui ont acheté FDJ pour le dividende, celui-ci pourra éventuellement être coupé en application de cette demande.

De mon côté, je pourrais être touché par la coupe du dividende de Thalès.

À suivre…

Hors ligne Hors ligne

 

#169 27/03/2020 18h50

Membre
Réputation :   8  

Concernant les rebonds de la bourse, je me demande si l’explication la plus simple est le manque de vision du marché par rapport au corona. Est ce que ce sera fini dans 2 mois, 3 mois, 5 mois ? Quelles seront les pertes pour les loyers de Klépierre ou d’URW ? Quelle sera l’impact sur des entreprises de transport qui livrent les restaurants ou leurs fournisseurs comme Métro ? Tout ce monde est à l’arrêt. Même les enseignants qui ont des salaires réguliers sont cloitrés chez eux sans pouvoir consommer. Les jeunes qui sont prescripteurs d’achats de smartphones ou de mode sont également en télétravail. Cette baisse de l’activité économique est du jamais vu et il me semble que personne ne peut en estimer les coûts pour le moment d’où la volatilité des marchés. Je constate que le marché à du mal à casser, les % perdus hier sont gagnés aujourd’hui. Personne ne sait vraiment quoi faire et donc dire que ce sera baissier, stable ou haussier est impossible.

J’ai fait mes premiers investissements en bourse de ma vie à cette occasion en tout cas et c’est une activité captivante, il faut reconnaître.

Bon weekend

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #170 29/03/2020 16h13

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   305  

Bilan du portefeuille Mars 2020 (25 ème mois de reporting)

Bonjour à tous,

Après ce mois de Mars très mouvement sur les marchés, l’heure du bilan mensuel est arrivé.

Beaucoup d’achats ont été effectués sur le CTO, j’ai initié quasiment toutes les lignes US qui m’intéressaient avec des petits montants. Il ne restera donc plus qu’à renforcer les lignes existantes selon mes convictions et les valorisations.

Comme déjà expliqué, je vais passer quasiment 100% bourse sur mon patrimoine après mes futurs renforcements. Je souhaite donc fortement pondérer les secteurs de la santé, de la consommation non cyclique, des technologies qui sont pour moi tous les 3 très défensifs.

Voici la répartition sectorielle actuelle :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_secteur_bourse.png

Je dois principalement réduire la part de l’industrie et de la consommation cyclique, mais cela se fera naturellement avec les prochains achats.

Mise à jour du portefeuille :

----------------------------------------------------------------------------------------------

Santé : Sanofi, Essilor, Orpéa, Johnson & Johnson, Merck, Medtronic, Stryker Corp, Becton Dickinson, Abbott Laboratories

Finance : Blackrock, Visa

Industrie : Vinci, Air Liquide, Thalès, RELX, Sodexo, Schneider Electric, Teleperformance, 3M

Technologie : Dassault Systèmes, Cisco, Automatic Data Processing, Accenture, Google, Apple, Microsoft, Amazon

Consommation non cyclique : L’Oréal, Pernod Ricard, Danone, Unilever, PepsiCo, Procter & Gamble, Mondelez International, McCormick, Church & Dwight

Consommation discrétionnaire : LVMH, Kering, McDonald’s, Starbucks, Home Depot

Energie : Total, Rubis

Utilities : Veolia, Dominion Energy, NextEra Energy, Waste Management

Telecom : Comcast, Walt Disney

Immobilier : National Health Investors, Store Capital, Essex Property, Realty Income, American Tower

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_suivi_portefeuille_pea_mars_2020.png

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_suivi_portefeuille_cto_mars_2020.png

Valeur totale du portefeuille : 62 127€

----------------------------------------------------------------------------------------------

Vente : Publicis, Axa, Royal Dutch Shell, Nexity, Pfizer, IBM, Altria, Simon Property, Sysco.

Achat PEA : Dassault Systèmes, Orpéa, Téléperformance.

Achat CTO : Abbott Laboratories, Accenture, Amazon, American Tower, Apple, Becton Dickinson, Church & Dwight, Essex Property, Google, Home Depot, McCormick, Medtronic, Merck & Co, Microsoft, Mondelez International, NextEra Energy, PepsiCo, Procter & Gamble, Realty Income, Store Capital, Styker Corp, Visa, Walt Disney, Waste Management.

Renforcement : Air Liquide, Veolia, Rubis, Vinci, Total, Essilor, LVMH, Automatic Data Processing.

Ma watchlist : United Technologies, Honeywell, Air Product & Chemicals, Standard&Poors, Texas Instrument, Nike, Digital Realty, Aqua America, Sartorius Stedim, ASML Holding, Eurofins Scientific.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Performance du portefeuille cette année :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_performance_portefeuille_mars_2020.png

Performance du portefeuille depuis Janvier 2020 : -23.26%.
Performance du MSCI World depuis Janvier 2020 : -21.28%.

Performance du CAC40 depuis Janvier 2020 : -27.97%.
Performance du S&P500 depuis Janvier 2020 : -21.99%.

Le portefeuille (qui était jusque-là fortement pondéré sur la France à environ 75%) a largement surperformé le CAC40 dans la phase baissière. La part US qui était jusqu’à présent pas assez pondérée explique l’écart de performance avec le MSCI World. Comme les arbitrages effectués ce mois-ci et ceux à venir vont continuer d’augmenter la part des US dans mon portefeuille, celui-ci suivra de beaucoup plus près le MSCI World. La comparaison sera donc intéressante dans les prochains mois.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Dividendes :

Les dividendes perçus ce mois-ci sont ceux de Unilever, Blackrock, Home Depot, Dominion Energy, McDonald’s, 3M, Johnson & Johnson, pour un total de 80€ nets (petit mois).

Voici pour terminer le bilan annuel de mes dividendes nets d’impôts (et les prévisions si je n’ajoutais pas d’argent) :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_suivi_dividendes_mars_2020.png

A voir si les montants prévisionnels baisseront en cas d’annonces de coupe ou autre, mais je reste très serein étant donné la qualité globale des entreprises du portefeuille.

----------------------------------------------------------------------------------------------

A bientôt.

Dernière modification par MrDividende (29/03/2020 16h42)

Hors ligne Hors ligne

 

#171 30/03/2020 14h55

Membre
Réputation :   0  

Bonjour Mr dividende,

Dans votre pea vous n’avez qu’une action non française, à savoir unilever, alors qu’il y a d’autres belles entreprises solides défensives et versant des dividendes croissants ( exactement les critères que vous recherchez) depuis très longtemps comme nestlé, roche, merck qui peuvent être logées dans le pea.

Je pense que votre choix est lié au fait qu’il y a un prélèvement à la source sur les dividendes hors France et que cela impacte trop fortement le rendement est cela?

Pour unilever malgré le prélèvement celle ci reste avantageuse ?

Merci d’avance de m’éclairer

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #172 30/03/2020 15h44

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   305  

Bonjour Kiper,

Merck est une entreprise pharmaceutique Américaine et donc non éligible au PEA. Je l’ai en revanche dans mon CTO.

Concernant Nestlé et Roche, ce sont des actions Suisses qui sont inéligibles également au PEA. Il faut passer par un CTO pour les acheter obligatoirement. Le prélèvement à la source du dividende Suisse est de 35% dont seulement 15% sont récupérables en crédit d’impôts. Au total en incluant la flat tax ça fait +35 -15 +30 = 50% de prélèvement ce qui est énorme et rédhibitoire pour moi.

Concernant Unilever, le prélèvement Hollandais est de 15% seulement, non récupérable sur PEA. Si je la possédais en CTO le taux global serait de 30% (+15 -15 + 30). C’est donc largement plus avantageux de l’avoir en PEA, sauf en phase de consommation puisque dans ce cas il faut rajouter la CSG et l’impôt total est de 32,2% (15 + 17,2). Dans mon cas étant en phase de capitalisation pendant très longtemps, le PEA est largement plus avantageux.

Il n’y a pas beaucoup de Dividend Aristocrats en Europe. J’ai d’ailleurs publié la liste complète dans cet article sur mon blog et affiché l’historique de leurs dividendes sur 20 ans. La plupart ne m’intéressent pas et d’autres ont un prélèvement trop élevé. Les frais de courtage sont également assez chers sur les bourses étrangères hors Euronext (Paris, Amsterdam et Bruxelles) chez mon courtier, ce qui est l’argument final.

Bien à vous.

Dernière modification par MrDividende (30/03/2020 18h03)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #173 30/03/2020 17h51

Membre
Réputation :   27  

Bonjour
Concernant les actions suisses sur CTO, il y a la possibilité de demander le remboursement de 20% du dividende directement aux impôts suisse (via formulaire 83, validé par les impôts français), ce qui ramène bien le retrait à la source à 15% (35-20); et on conserve bien sûr le crédit d’impôts de 15%

Par contre, le délai de remboursement est très variable mais en général long (historiquement, j’ai eu entre 13 mois ! et 15 jours ! mais plutôt 4-5 mois en moyenne)

Le souci c’est qu’il faut joindre au formulaire un "tax-voucher" et que certains intermédiaires (SaxoBanque par exemple) ne le fournit pas (La Banque Postale, oui, sur demande)
Je sais que certaines banques s’occupent automatiquement de ce remboursement (HSBC)

NB : le forum Nestlé sur Boursorama a traité de cette question

Cordialement
bon, finalement, je n’avais peut-être pas été clair avec mon +1

Hors ligne Hors ligne

 

#174 30/03/2020 18h01

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   305  

Bonjour Chrispra,

Je comprends mieux, dans ce cas on peut considérer que c’est relativement complexe de récupérer ces 20%, même si ça ramènerait le taux à un niveau global de 30% (comme les actions US) si j’ai bien compris (+35-20-15+30). Nestlé est une entreprise qui m’intéresse énormément mais je ne me sens pas le courage de lancer toutes ces démarches administratives, surtout si ce n’est pour récupérer que quelques euros étant donné la taille de mes positions.

Dernière modification par MrDividende (30/03/2020 18h05)

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #175 02/04/2020 13h17

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   156  

MrDividende a écrit :

Bonjour Wulfram,

Je ne pense pas que la survie d’entreprises comme Hermès ou Essilor soit remise en cause sur le paiement ou non d’un dividende.

Le problème vient clairement de la pression sociale et de l’Etat.

« Toute entreprise Française payant un dividende cette année n’aura aucune aide de l’Etat ».

L’intervention de l’Etat régule donc totalement la gestion habituelle des entreprises. Cela devient une économie presque contrôlée et non libérale.

Beaucoup d’Aristo US, même des valeurs cycliques, ont augmenté leur dividende pendant la crise de 2008. Cela ne leur a pas empêché de s’en sortir avec brio pour une grande majorité, et je dirai même de mieux performer que la quasi totalité des entreprises Françaises qui elles l’ont coupé. Et tout ça sans aide de l’Etat.

Alors certes cette crise est différente de 2008 mais ça fait quand même réfléchir, surtout pour toute personne ayant pour volonté un jour de vivre des dividendes.

Bien à vous.

Je me permet de répondre sur la file de votre portefeuille, afin de ne pas polluer celle de Chrispra.

Tout comme vous, je ne pense pas que la survie d’Hermès ou Essilor tienne au versement, ou non, d’un dividende cette année. Il me semble néanmoins que s’arrêter à cette idée est un peu réducteur. Il est également important de penser à la santé financière, et la structure financière, des entreprises : certains actionnaires préfèrent conserver un bilan sain que de recevoir un dividende.

Il est également possible de voir cette décision de coupe ou de non augmentation du dividende sous un aspect non directement financier, mais d’image. Comme vous le soulignez, il semblerait y avoir une certaine pression sociale incitant à ne pas verser de dividendes cette année. Évoluant dans le secteur du luxe, ne pensez-vous pas qu’il est important pour Hermès de préserver ce capital image, sur lequel s’appuient les résultats financiers que nous connaissons ? En optant pour un maintien du dividende au niveau de l’année dernière, j’ai l’impression que la direction essaye à la fois de préserver son image vis-à-vis du grand public (pas certain que ça marche, vu les récents articles à charges contre Total par exemple), mais aussi de ses actionnaires (redistribuer la richesse est important, mais cette année nous pouvons faire un petit effort compte tenu de la situation), qui sont parfois eux-mêmes clients.

Décider de ne pas avoir recours aux aides de l’état fait également partie de ce même plan de communication, et cette décision à un coût non  négligeable (prise en charge des salaires sans contrepartie, maintien du risque au niveau de l’entreprise en cas d’accident d’un salarié à son domicile, …) qui doit être pris en compte par la société.
Trouver un juste milieu pour l’ensemble des parties prenantes (il n’y a pas que l’entreprise et ses clients qui sont concernés / intéressés par les diverses décisions) n’est pas chose aisée, plus encore en raisonnant à long terme, mais ne se limite clairement pas à "on à l’argent dans la caisse, distribuons le !" Ce serait complètement ignorer le contexte dans lequel évolue l’entreprise, contexte qui ne s’arrête pas au 31 décembre de chaque année pour reprendre le premier janvier…

En tant qu’actionnaire et ayant un horizon de placement long à l’échelle de ma vie, j’aurai été tout à fait satisfait par une coupe totale du dividende. La direction en a décidé autrement. je lui ai fait confiance au moment ou j’ai décidé d’investir, et cette confiance n’est à ce jour pas remise en cause en ce qui me concerne.

Vous semblez également être choqué par le fait que l’Etat impose aux entreprises acceptant les diverses aides mises en place de ne pas verser de dividendes cette année, car il "régule la gestion habituelle des entreprises". Puis-je vous rappeler que le dividende n’est en rien un dû aux actionnaires, mais un droit au partage des bénéfices réalisés par l’entreprise. Avant de pouvoir verser un dividende, une entreprise doit régler l’ensemble de ses débiteurs prioritaires, dont l’Etat.
Les mesures d’aides mises en place par l’Etat (chômage partiel intégralement pris en charge, suppression du délai de carence pour les arrêts maladie, possibilité de se mettre en congé pour la garde d’enfant, prêts garantis, …) sont-elles également des mesures que vous jugez comme étant une "régulation de la gestion habituelle des entreprise" ? Car elles ne me semblent en rien habituelles, pour ma part. Une entreprise demandant l’aide de l’Etat, et annonçant donc qu’elle est incapable de survivre dans le cadre de sa gestion habituelle, peut-elle dans le même temps affirmer qu’elle a les moyens de rémunérer ses actionnaires, censés être payés, je le rappelle, après avoir réglé tous les autres débiteurs ? L’interdiction de verser des dividendes aux entreprises bénéficiant d’aides exceptionnelles me semble à ce titre tout à fait justifiée, tout comme il y a des contraintes accompagnant chaque mécanisme d’aide déjà en place avant cette crise sanitaire. (que vous ne voyez peut-être pas en tant qu’actionnaire, mais qui existent bel et bien)

Que cette période vous fasse réfléchir, je l’entend, mais je pense sincèrement que vous devriez prendre en compte, dans vos réflexions, bien d’autres éléments que la coupe/réduction/non-augmentation du dividende, et cela que vous souhaitiez vivre ou non de vos seuls dividendes.

[EDIT AMF : je suis actionnaire d’une ou plusieurs sociétés citées]

Dernière modification par wulfram (02/04/2020 18h23)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur