Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 28/09/2017 22h08 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Réputation :   26 

Je rejoins Froidevaux sur le poids des petites (et moyennes) capitalisations dans votre portefeuille.
Forte volatilité à venir… accrochez votre ceinture !

De plus, vous êtes exposée majoritairement à la côte française. Vos deux trackers sont vos bretelles, pourquoi vouloir vous en débarrasser ? OK c’est pas très «funky» mais bon… la raison d’être de votre portefeuille n’est-elle pas la performance ?

Et puis ceinture et bretelles c’est plutôt tendance non ?! smile


Who’s the more foolish, the fool or the fool who follows him?

Hors ligne

 

#52 28/09/2017 22h49 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   114 

Bonsoir à tous et merci pour vos commentaires !

@Froidevaux et Michel, j’ai lu des choses contradictoires sur ce forum concernant les petites capitalisations. Certains disent que si la Bourse dévisse, elles résisteront mieux. D’autres pensent le contraire.
Et lors de la publication récente du portefeuille d’un intervenant (je suis désolée, je ne me rappelle plus son nom, je vais essayer de le retrouver), on lui a fait remarquer qu’il avait trop d’entreprises du Cac 40 et que ce n’était pas le top.
Du coup, je suis un peu perdue et je ne sais pas très bien comment équilibrer mon portefeuille au mieux.
Mais vos conseils me seront précieux !

Quant à la volatilité, cela ne me gêne pas trop. Certains titres de mon PEA ont  bien yoyoté pendant tous ces mois et j’avoue que je me suis découvert une zénitude insoupçonnée ( pourtant la Bourse me faisait très peur avant !).
Je suis passée d’une plus value de +75% en mai sur Onxeo à une moins value de 40% aujourd’hui et ça ne me chagrine pas. C’est le jeu sur ce type de titres. Heureusement, lorsqu’elle était au plus haut, j’avais vendu un tiers de ma ligne pour prendre quelques bénéfices.

Concernant Sanofi, je l’ai choisie pour ses dividendes croissants et je compte la garder très longtemps. D’ailleurs, c’est la stratégie que je vais adopter avec toutes mes grosses capitalisations : je les conserve tant que possible et je les complète de temps en temps.
J’ai d’ailleurs renforcé Total, triplé Air Liquide et doublé Rubis. Psychologiquement, j’ai d’ailleurs trouvé ça très difficile de racheter une action en pleine montée comme Rubis. Ma plus value a été divisée par 2, forcément ça fait bizarre.
Je crois que moyenner à la hausse à été le truc le plus dur à digérer pour moi depuis que j’ai lancé mon portefeuille.
Et je m’apprête à refaire la même chose avec Faurecia. Glups.

Je suis toujours dans ma phase d’apprentissage concernant les aspects qui influent sur le cours d’une action. Et Sanofi me laisse perplexe car elle ne répond pas vraiment à la logique (en tout cas à la mienne ! wink )mais je ne lui en veux pas !

Je vais aussi garder le plus longtemps possible les titres qui offrent un généreux dividende.

Pour les autres valeurs, type Trigano, Claranova, je suis bien embêtée. J’avoue que je ne sais pas comment les gérer. Je ne sais pas combien de temps il faut que je les garde. Je n’ai pas envie de vendre. Je ne trouve pas ça cohérent  de me débarrasser d’un titre qui a le vent en poupe juste pour prendre quelques bénéfices et racheter derrière un titre qui n’en vaudra peut-être  pas la peine.
Je ne sais pas dans quelle mesure on peut se fier aux consensus des analystes pour connaître la véritable valeur d’une action.

Michel, oui, mon PEA est très français pour le moment parce que je suis en phase d’apprentissage et que les titres français me semblent plus accessibles. Plus tard, je le ferai peut-être voyager…
Les ETF permettent une diversification mondiale mais ça fait 8 mois que je suis en moins value sur le CW8 alors question performance, c’est un peu bof bof. Et pas funky du tout, c’est clair ! Ca vend pas du rêve un tracker. C’est plus chouette et concrêt d’etre actionnaire de Carrefour (euh, mauvais exemple smile que du CW8 !
Et puis mes AV ne sont quasiment constituées que d’ETF donc je me dis que sur le PEA, je peux me concentrer sur les titres vifs.

@Max 52, il faut vraiment que je me penche sur ces analyses graphiques !
Les liquidités, le nerf de la guerre ! Il faut que je m’astreigne à en conserver mais c’est difficile surtout en phase de construction de portefeuille.
Vous trouvez que j’ai trop de titres ? Je trouve au contraire que je n’en ai pas assez.
Ca me rassurerait plus d’en avoir le double !

Du coup, ça répond à votre question Froidevaux !
Je lis beaucoup (ce forum, des revues spécialisées) et je me fais une liste d’actions qui me plaisent. Je les suis pendant plusieurs semaines et quand je trouve un point d’entrée, j’achète.
Et comme ma liste est relativement longue…wink
Je crois que je suis un peu boulimique en fait !

@Iqce : Renault est d’ailleurs très appétissante avec son PER ridiculement bas et son rendement juteux.
Et même si elle est volatile (comme pas mal de titres du secteur), elle me fait vraiment de l’oeil  et elle me dit : "achète-moi, achète-moi !".
Je vais résister et attendre le prochain scandale type dieselgate ! smile

Et Trigano…maintenant, dès que je vois un camping car, je regarde la marque. Il y a quelques jours, j’ai croisé une voiture avec une remorque Trigano. Ca m’a mise en joie… Oui, je sais, il m’en faut peu ! Je l’ai montrée à mon fils en lui disant " regarde, ça j’en ai !!".
Mais il faut quand même avouer qu’on rencontre moins souvent des Trigano que des Renault.

Prochaine étape: répérer des bateaux Catana !

Dernière modification par Isild (28/09/2017 23h40)

Hors ligne

 

#53 29/09/2017 10h34 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   133 

Voici quelques éléments de réponse a vos questionnements.

Il vaut mieux avoir trop d’actions que trop peu, vous diminuez le risque, avoir un portefeuille concentré est  affaire de spécialiste.

John Tempelton a écrit :

«Diversifiez vous sur le plan sectoriel et des entreprises. Plus la quantité d’actions et d’obligations est élevée, plus grande est la sécurité. Quelle que soit sa prudence, l’investisseur ne peut ni prédire ni influencer l’avenir. Il doit donc diversifier».

Vous évoquez l’analyse graphique/technique, mieux vaut éviter cela génère beaucoup de faux signaux et la fiabilité est faible, concentrez vous sur les fondamentaux.

John Tempelton a écrit :

« Rejetez l’analyse technique. Vous devez avoir une approche fondamentale pour vraiment réussir sur le marché. »

Sur le long terme les petites capitalisations offre une performance supérieur aux grandes capitalisations, car elles sont moins suivies par les "pros" et sont généralement moins bien valorisée, évidement il faut repérer des valeurs peu valorisées et qui ont de bonnes perspectives.

Ne vos séparez pas d’une action qui a un bon momentum, vendez la seulement si le momentum s’épuise.

N’hésitez pas à couper vos pertes, car l’action risque encore de descendre plus bas.

Évitez de moyenner à la baisse, par contre moyenner à la hausse (pyramider) est une bonne idée. Les actions qui baisse continueront à baisser et les actions qui montent continueront à monter, c’est le principe de l’investissement dans le momentum et comportemental.

Améliorer vos connaissances financières est votre meilleur investissement .

Dernière modification par pvbe (29/09/2017 10h40)

Hors ligne

 

#54 29/09/2017 13h11 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   163 

Bonjour Isild,

J’aime bien votre portefeuille et j’en partage de nombreuses lignes. Quelques remarques :

- Je vous trouve un peu dure avec Sanofi. C’est sûr, ce n’est pas un tigre, mais c’est une valeur que vous serez sans doute contente d’avoir en portefeuille au prochain retournement économique et/ou boursier. En effet, Trigano, MGI Coutier, Faurecia, Valeo, sont toutes de bonnes valeurs à mon sens mais le secteur automobile est fortement cyclique et elles souffriront sans doute au prochain retournement économique. C’est bien de les équilibrer avec des valeurs au profil plus défensif : Sanofi, Ipsen, Orpea, Danone (les médicaments, les personnes âgées, les yaourts, on en aura toujours même en récession !). En plus Sanofi offre un bon dividende, qui devrait augmenter au fil du temps. Je rejoins l’avis de Froidevaux : c’est une de mes valeurs de fond de portefeuille préférées.

- Je m’étais intéressé à Catana mais j’avais conclu de ma petite analyse qu’elle avait un profil plus spéculatif, dans le même secteur, que Bénéteau et Fountaine-Pajot. Finalement j’ai pris la dernière en portefeuille pour une mini-ligne spéculative au terme d’une démarche analytique complexe fondée sur marge opérationnelle normative prévisionnelle sur valeur d’entreprise ajustée… Non, je plaisante mon raisonnement c’était : l’entreprise ne fait pas de pertes, le cours de l’action monte, et surtout, surtout, "les bateaux c’est beau" :-) Paresse récompensée pour l’instant par une moins-value de 1€ :-) Plus sérieusement, Catana a peut-être une dimension spéculative plus intéressante que les 2 autres (cible potentielle).

- Bonne décision à mon avis sur Rubis (idem pour moi) : le cours (et les fondamentaux) sont en croissance quasi-permanente, donc renforcer sur un petit creux me semble pertinent.

- BNP Paribas et SocGen sont a priori 2 belles banques. SocGen était traditionnellement décotée par rapport à BNP (prime au leader), mais ce n’est plus le cas si on regarde les derniers résultats, meilleurs pour BNP. Cela dit, les résultats de SocGen peuvent sans doute rebondir. Dans le secteur bancaire, j’ai tendance à choisir des leaders : BNP Paribas donc, et aussi HSBC (coté sur Euronext, dividende intéressant, parfaite diversification géographique Asie / Amérique / Europe), qui pourrait peut-être être intéressante pour vous. Mais je souffre de déformation professionnelle : travaillant professionnellement sur des cas de banques en difficulté, j’ai tendance à voir des malades partout, un peu comme le docteur Knock. D’où une préférence personnelle pour les leaders et une sous-pondération du secteur.

- Chargeurs a passé mon screener, Derichebourg non (faible dividende, valorisation élevée, pas de stabilité des résultats ces dernières années). Je suis passé du coup totalement à côté de la belle performance boursière de Derichebourg ces derniers mois. Mais beaucoup de bons gérants ont pris Derichebourg en portefeuille ces derniers temps, donc il doit y avoir du potentiel même s’il a échappé à ma méthode sans doute trop rétrospective.

- Je m’étonne d’avoir loupé Onxeo dans mon petit magasin personnel des horreurs biotechs :-)

Et bien sûr ne changez surtout pas votre ton bien personnel, un forum est riche par la diversité de ses membres, et on apprécie toujours un ressenti personnel au-delà de la composition d’un portefeuille.

PS : Actionnaire de Sanofi, Trigano, MGI Coutier, Faurecia, Fountaine-Pajot, BNP Paribas, HSBC, Chargeurs, Rubis, et de nombreuses biotechs en forte moins-value, mais par miracle, pas d’Onxeo.

Dernière modification par Scipion8 (29/09/2017 13h13)

Hors ligne

 

#55 29/09/2017 17h47 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   114 

Bonsoir Pvbe et Scipion8,

@Pvbe, merci pour vos conseils intéressants et les citations de John Templeton, que je ne connaissais pas. On cite plus souvent Buffet et Lynch par ici !
Concernant l’analyse graphique, elle est un peu rejetée sur ce forum. Je n’ai aucun à priori contre elle, j’ai l’impression que ceux qui s’en servent en complément de l’analyse financière ne s’en sortent pas si mal.
Y’a t’il des investisseurs célèbres qui l’utilisent (ou l’ont utilisée) ?

@Scipion8, votre commentaire sur Onxeo m’a bien fait rire. Effectivement, c’est une grosse horreur. Rien qu’à son nom, qui m’évoque un malheureux hybride entre deux marques, une de détergent et l’autre de biscuits bien gras, j’aurais du me méfier !
Vous avez bien de la chance de ne pas l’avoir en portefeuille. Mais elle est collante la bougresse, il faut que je m’en débarasse assez vite. J’attends la conférence de lundi et ensuite, ouste, ciao baby !

Je ne suis pas dure avec Sanofi, c’est elle qui est dure avec moi !
Mais comme le médical est, avec l’agro-alimentaire, le domaine qui me branche le plus, je garde. Même si elle a encore terminé rouge aujourd’hui avec un Cac vert. Rien que pour m’embêter.

Catana est peut-être en pleine recovery. Moi aussi, je l’ai choisie au terme d’une démarche analytique complexe fondée sur marge opérationnelle normative prévisionnelle sur valeur d’entreprise ajustée… Non, c’est pas vrai : j’avais des voitures, des campings cars, la suite logique, c’était… les bateaux ! wink

Ah, ça me fait plaisir de voir que Chargeurs suscite votre intérêt ! Mais elle a encore bien monté aujourd’hui, le manque de jus que j’attendais pour la brancher n’est pas encore d’actualité.

Pour les bancaires, du coup, je vais peut-être prendre Société Générale ET BNP. Soyons fous !

Concernant Rubis, je suis trop forte, j’ai anticipé la recommandation de Portzamparc de ce jour qui propose désormais de "renforcer" plutôt que de" conserver".
Pour une fois que je suis dans le timing !

Dernière modification par Isild (29/09/2017 17h55)

Hors ligne

 

#56 29/09/2017 23h06 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Réputation :   13 

Portzamparc est meme à l’achat de Rubis avec un objectif à 62,25.

Hors ligne

 

#57 29/09/2017 23h43 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Réputation :   44 

Bonjour.

J’aime bien lire votre approche, je m’y retrouve plutôt.

Concernant les small caps et leur sur ou sous évaluation, ci joint une petite vidéo de Loïc Abadie dont j’apprécie toujours la clarté dans ses explications: .
Depuis il a pondu une autre vidéo où il dit que pour trouver de l’action décotée, il faut chercher en Chine, Singapour, Corée du Sud, bref un peu plus à l’Est.
Je me reconnais bien dans une approche assez "paysanne" de la bourse (ce terme n’est pas péjoratif, entendons-nous bien)…je crois me rappeler que la culture des olives fait partie de vos occupations.
Personnellement, ayant acheté du Stef, un de mes premiers critères de sélection fut de voir tout le temps leurs camions sur la route (et c’est toujours le cas)…deuzio de demander l’avis de mon frère qui gère une entreprise de transport local mais qui a bossé dans des grosses boîtes (bref, je le considère comme un expert et il a une vraie vision entrepreneuriale, à mon avis très subjectif). Ces derniers temps elle ne cesse d’afficher des plus hauts toujours plus hauts. Pourtant mon analyse fondamentale a été très sommaire: ces deux points précédemment cités, puis quelques articles stipulant un développement international…..le temps fait le reste.

Concernant heurs et malheurs, et bien oui, on doit les assumer et combien me prené-je de rateaux!
Mais je m’octroie cet apprentissage. Je me rends compte que souvent le désir de gagner rend crispé et fait faire des bêtises…….la patience en fait est la vertu maîtresse, le plus dur est de ne rien faire.

COncernant l’analyse "technique", je pense qu’il ne faut pas être trop dogmatique sur ce point. Parfois ça permet de confirmer un sentiment ou de cadrer un point d’entrée. Après avoir tenté des approches à base de douze signaux simultanés, j’en arrive à devenir ultra basique: il semble que je sois plus chartiste que technique, à savoir lire plutôt l’aspect d’un graphique qu’utiliser plein de signaux complexes. Ma configuration préférée est la courbe plate depuis des semaines voire des mois voire plus, avec une percée soudaine accompagnée de beaux volumes, d’une résistance horizontale. C’est en fait très simple, mais il semble que ça marche pas mal. Tout le monde cherche souvent des courbes compliquées, etc…les solutions les plus simples sont souvent les meilleures. Les volumes aussi parlent beaucoup de la psychologie du marché, et je crois que lire une courbe plus les volumes en apprend souvent plus que plein de signaux complexes.
Le tout sous tendu par une analyse fondamentale, et là pareil: ne pas se noyer dans toutes les données, les discours: voire large, voir loin, et laisser le bruit du marché à ce qu’il est.
C’est hyper dur!
En fait on travaille un feeling du marché…on peut dire ce qu’on veut sur la rationalité de nos décisions et des tas de chiffres pour appuyer notre raisonnement, il y a aussi une part de sensation qui se développe à mon sens: celle qui permet de sentir les réactions des acteurs de marché, les réactions à des nouvelles, le pourquoi ce n’est pas rationnel non plus chez eux. Et s’affranchir de cette envie d’appartenir à une norme, un groupe, qu’on suivrait pour ne pas se sentir décalé. Mais c’est très subtil, à certains niveaux il faut suivre le groupe quand c’est gagnant, et parfois il ne faut pas le faire.
Il me semble que les réactions diffèrent fortement selon les marchés (grosses capis, petites capis, industrielles, technologiques, etc…), et qu’il faut sentir comment ça fonctionne.
Tout comme vous, je sens que je suis plus porté sur des valeurs à contenu plus concret comme l’alimentaire, des industrielles, des choses en fait dont je me représente facilement l’activité. Je sens le besoin de comprendre une relation avec un actif, en fait je n’arrive pas à considérer cela comme un produit abstrait, j’ai besoin de sentir et connaître, d’être en relation, même si souvent le vocable boursier prend un aspect très clinique pour effacer toute implication émotionnelle (alors que je crois qu’il y en a souvent énormément!). Tout dernièrement j’ai viré une action minière de mon portefeuille quand j’ai vu à quel point l’entreprise était mouillée dans des exactions en Afrique au limites de la guerre civile….ça peut paraître naïf, mais pour le coup celle-là me paraissait outrepasser les limites d’une forme de morale personnelle. Je sais que ça peut paraître naïf, mais je pense que le capitalisme peut être un minimum éthique, même si l’on pense souvent que c’est incompatible.

Concernant le pyramidage, il m’a fallu aussi du temps, et il m’en faut encore, pour ne pas avoir peur d’acheter à un nouveau plus haut. En fait notre esprit se limite, on adopte en fait une vision restreinte, qui se dit que ça ne peut pas monter plus haut, alors qu’en fait le potentiel est infini contrairement à la baisse.

Concernant ETF ou pas, en fait il semble que votre esprit est celui de quelqu’un qui s’intéresse à des entreprises et à des choses concrètes. Aussi mélanger ETF et actions dans une même enveloppe est parfois difficile à se représenter. Je pense vraiment qu’en fait notre portefeuille nous ressemble, et qu’il est conforme à des représentations que nous nous faisons…et qu’aussi certaines nous sont gérables, d’autres moins. Je m’en rends compte à une tendance à écrémer les différents portefeuilles que je gère, en fait je vais vers de plus en plus simple et lisible. Mais cela ne me concerne que moi et moi seul!

Sinon continuez à juste être qui vous êtes, il me semble que c’est ce qui marche le mieux, et en tous cas je trouve cela appréciable!

Hors ligne

 

#58 30/09/2017 10h42 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   114 

Bonjour Lausm,

J’apprécie toujours vos commentaires (dommage que l’on ne vous voit pas plus souvent sur ce forum) et notamment la grande finesse d’analyse psychologique dont vous faites preuve m’impressionne toujours.
J’avais adoré vos interventions, pertinentes et subtiles, dans la file "small caps".

Je suis effectivement très "terrienne" et je place la sensualité (dans son sens initial) au-dessus de tout. Et j’avoue qu’il n’y a rien de moins sensoriel en terme d’investissement financier que la Bourse. Les veilles pierres, l’or, les terres agricoles, le vin, oui. Mais les actions…Rien de plus glacial (clinique comme vous dites)

Je sais qu’il ne faut pas placer d’émotions dans la Bourse mais je ne peux pas faire autrement. J’ai besoin de mettre un peu de chaleur et de vie dans un domaine qui en est totalement dénué.
Je choisis donc mes titres en fonction du feeling, du ressenti que j’ai des sociétés au travers de mes lectures et des commentaires lus ça et là.
C’est une méthode totalement empirique qui n’est sûrement pas la plus efficace mais pour le moment, c’est celle qui me plait et me convient.
Il faudra bien, un jour, que je me plonge dans les chiffres et que je mette les "mains dans le cambouis", comme on me l’a suggéré sur ce forum. Je le ferai, quand j’aurais un peu plus de temps.
Et comme vous, j’exclus certains titres qui ne correspondent pas à mes valeurs (je ne trouve pas ça naïf pour reprendre votre terme, je trouve cela plutôt louable) ou dont je ne comprends pas l’activité.

Je n’ai pas d’affection pour mes actions mais je les considère quand même comme des entités vivantes. Mon PEA, c’est une sorte de cheptel dont il faut prendre soin et qu’il faut faire prospérer. Et les ETF, je ne parviens pas à les intégrer à mon élevage. Du moins pas au sein de mon PEA.

Concernant le pyramidage, c’est quelque chose de vraiment non naturel. Accepter de diviser sa plus value, qui peut-être conséquente, en doublant ou triplant une ligne qu’on possède déjà, c’est un sacré exercice mental !
Mais quand on tient à augmenter ses positions sur une valeur qui monte et qu’on apprécie, on n’a pas d’autres choix (si ce n’est empocher les dividendes en actions avec une éventuelle décôte).

Et pour l’analyse graphique, je fais comme vous ! Je regarde l’aspect général du graphe sur un an ou plus. C’est assez inspirant je trouve.

Merci pour la vidéo et bon week-end !

Dernière modification par Isild (30/09/2017 17h29)

Hors ligne

 

#59 30/09/2017 10h59 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   118 

scipion8 a écrit :

HSBC (coté sur Euronext, dividende intéressant, parfaite diversification géographique Asie / Amérique / Europe), qui pourrait peut-être être intéressante pour vous. Mais je souffre de déformation professionnelle : travaillant professionnellement sur des cas de banques en difficulté, j’ai tendance à voir des malades partout, un peu comme le docteur Knock. D’où une préférence personnelle pour les leaders et une sous-pondération du secteur.

Justement est ce que HSBC en panne stratégiquement sur plusieurs pays développés et gavé d’emprunts chinois ( comment dire avec un part assez élevé de douteux si ce n’est risqué) n’est pas pour vous un malade ?

Hors ligne

 

#60 30/09/2017 11h38 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   163 

Pour les actions bancaires, ma priorité est de minimiser les risques. Pour cela, on peut regarder les Credit Default Swaps (CDS) à 5 ans sur les banques, qui correspondent en gros à la "prime d’assurance" que les investisseurs sont prêts à payer pour se protéger d’un "credit event" (en gros un défaut) d’une entreprise émettrice de dette à un horizon de 5 ans.

Quelques exemples dans le secteur bancaire :
- Deutsche Bank 89.1 bps (points de base; 1 point de base = 0.01%)
- Morgan Stanley 57.7 bps
- Citigroup 48.5 bps
- JPMorgan 46.7 bps
- Barclays 46.6 bps
- Société Générale 37.0 bps
- BNP Paribas 35.5 bps
- Natixis 34.2 bps
- Crédit Agricole 32.9 bps
- HSBC 23.7 bps

Le marché peut bien sûr se tromper, mais il considère actuellement que HSBC a une probabilité de défaut à un horizon de 5 ans deux fois moins importante que Citi, JPMorgan ou Barclays, d’un tiers inférieure aux banques françaises systémiques, et à peine supérieure à celle de l’Etat français (CDS 5 ans = 20.7 bps).

Bien sûr, on peut voir l’exposition importante de HSBC à la Chine comme un risque ou bien comme une opportunité (c’est mon cas). Ce que j’aime chez HSBC, c’est son côté banque de détail assumé (sur le long terme, ça me semble l’activité bancaire la plus créatrice de richesse, pour l’actionnaire et pour la société toute entière). Ce que je cherche à éviter surtout, ce sont les banques de détail qui veulent se la jouer banque d’investissement, alors qu’elles n’en ont pas les capacités techniques ni même intellectuelles (en étant un peu dur), à cause des ambitions pharaoniques d’un PDG (exemples : les Natixis, Commerzbank, Fortis, Dexia etc., d’avant la crise).

Je rencontre régulièrement les responsables nationaux de HSBC dans les pays émergents où je travaille : ils sont généralement compétents et surtout très prudents - presque trop prudents au goût des autorités nationales pour lesquelles je travaille (banques centrales). Par exemple ils préfèrent stocker leur liquidité excédentaire à la banque centrale plutôt que de la prêter à des banques locales (ce qui pose un problème pour le développement du marché interbancaire local, une de mes missions).

J’ai donc tendance à penser que même en Chine (où je n’ai pas travaillé jusqu’ici), HSBC doit avoir un comportement assez prudent.

Enfin, j’aime beaucoup chez HSBC leur ambition d’être présent dans tous les pays émergents prometteurs, ce qui donne un potentiel de croissance intéressant alors que la banque de détail dans les pays développés est clairement mature, sans beaucoup de potentiel.

Pour un portefeuille boursier franco-français comme le mien (ou celui d’Isild), ça peut être intéressant. En gardant à l’esprit qu’aucune banque (même les meilleures comme HSBC) n’est à l’abri d’un "coup de bambou", du type problèmes géopolitiques ou économiques dans les pays émergents, etc.

AMF : Actionnaire de HSBC et BNP Paribas.

Dernière modification par Scipion8 (30/09/2017 11h46)

Hors ligne

 

#61 30/09/2017 16h51 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Réputation :   13 

@Isild : A propos d’Onxeo, puisque vous aviez décidé de vendre pourquoi ne pas avoir placé un ordre « Au marché » plutôt qu’un ordre limité ? Je vous conseille, d’autre part, d’investir sur la qualité/solidité d’une entreprise (dans une optique buy and hold)  plutôt que sur son prix. Sauf si vous voulez faire du trading… wink

Dernière modification par bluenote (30/09/2017 16h53)

Hors ligne

 

#62 30/09/2017 17h16 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   114 

Bonjour Bluenote,

Le soir où j’ai placé mon ordre de vente sur Onxeo (juste après la Bourse), j’étais en plus value de 35%. A ce moment là, j’espérais donc la vendre le lendemain à un bon prix. Et dans la soirée, vers 20h, la mauvaise nouvelle est tombée. J’ai donc annulé mon ordre de vente qui n’avait aucune chance de se concrétiser. D’ailleurs l’action a perdu 60% à l’ouverture.
Et je n’ai pas voulu céder à la panique et la vendre sous l’effet de cette mauvaise news. J’ai préféré attendre les communications du groupe pour solder ma position.
Je crois qu’il n’y a plus rien à espérer de ce titre avant plusieurs années donc…

C’était un pari spéculatif (Onxeo était une des rares biotechs à annoncer des résultats de phase III en 2017).
Dommage, ça c’est joué à quelques heures près.
En tout cas, ça m’a vacciné contre le spéculatif "thérapeutique". Je veux bien jouer les recovery comme pour Catana mais plus les résultats médicaux. Beaucoup trop d’échecs. Trop trop peu de réussites pour me je m’y frotte à nouveau.
Cela dit, ça me fait plus mal au coeur pour les espoirs déçus des patients que pour mon portefeuille.
Je trouvais l’idée chouette d’investir dans des sociétés éventuellement porteuses de guérison mais force est de constater qu’elles concrétisent très rarement leurs essais.
Alors je me console avec Ipsen et Sanofi.

Les autres sociétés que j’ai en portefeuille ont toutes publié de bons chiffres, conformes aux prévisions des analystes, voire même parfois largement supérieurs. Sauf Carrefour, qui traîne la patte. Mais je ne peux pas croire qu’une telle boîte se laisse bouffer par Amazon ou autres. Je reste persuadée qu’elle va trouver des solutions.
Il faut réinventer l’hypermarché à la française.

Dernière modification par Isild (30/09/2017 17h25)

Hors ligne

 

#63 30/09/2017 23h18 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Réputation :   44 

Voici un article de notre ami Fructif concernant le fait de pyramider: investir au plus haut

Après, il faut "sentir" ce genre de procédé.

Je crois qu’il faut y aller gentiment si on ne trouve pas cette façon de faire naturelle pour notre gestion au départ.
En ce qui me concerne, il me semble qu’il faille apprivoiser le temps long, la volatilité, comme un marin apprivoise les mouvements de la mer. Et avoir du recul sur son exposition (ne pas avoir tout son avoir exposé en bourse me semble un élément qui aide à accepter la prise de risque, mais tout le monde est différent sur sa tolérance à ce niveau).
Et accepter que parfois on y arrive et d’autre fois on est averse. En ce qui me concerne je ne me force pas car sinon j’ai après un mouvement de répulsion qui me pousse à revendre en bloc si je m’expose trop.

Je me rends compte que je suis de plus en plus comme Stokes: plus actif l’hiver, et moins l’été….cette saisonnalité me va bien, l’hiver on fait fructifier son argent, et l’été son potager.

N’oublions pas de rester généreux quand même.

Hors ligne

 

#64 01/10/2017 03h18 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   168 

J’ai encore une faible expérience boursière, mais une de mes convictions nouvellement acquises est que le coût d’opportunité est trop important pour attendre.

Pour le pyramidage, on ne divise pas sa plus value, seulement le chiffre affiché en pourcentage en face de la ligne globale qui ne veut pas dire grand chose. 

Ce qui compte et uniquement ce qui doit compter est le potentiel de croissance restant à la date où on rajoute sur une valeur. Sur mes Apple, j’ai remis au pot 26x depuis le début en prenant en cours de route une partie de la plus value (30%). Certes à chaque fois je ne doublais pas la valeur. Mais c’est un bel escalier, et si je m’étais abstenu j’aurai raté une sacrée plus value, la position n’étant au début que de quelques milliers d’Euros.

On ne pose guère de questions pour moyenner à la baisse, c’est pourtant risquer d’ajouter de l’échec sur de l’échec, il ne faut pas hésiter à la hausse où on rajoute un risque de succès !

Hors ligne

 

#65 01/10/2017 07h58 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   114 

Lausm a écrit :

Voici un article de notre ami Fructif concernant le fait de pyramider: investir au plus haut

J’avais lu cet article (et tout les autres de ce super blog également) avant de commencer mes investissements. Il m’avait bien rassurée d’ailleurs.

Lausm a écrit :

Je me rends compte que je suis de plus en plus comme Stokes: plus actif l’hiver, et moins l’été….cette saisonnalité me va bien, l’hiver on fait fructifier son argent, et l’été son potager.

Vu la tronche de mon potager et celle de mon PEA cet été, je crois que j’aurais du appliquer la même doctrine aux deux : "sell in may and go away". Ils étaient tout beaux, tout verts fin mai mais avec la sècheresse qui s’est abattue sur les deux pendant trois mois, mes actions se sont ratatinées comme mes plants de tomates.

@Gaspode, vous avez donc renforcé plusieurs fois Apple, tout en vendant parfois une partie de vos actions pour encaisser vos plus-value ? C’est intéressant mais j’ai du mal à comprendre comment on peut concilier les deux.

Dernière modification par Isild (01/10/2017 08h02)

Hors ligne

 

#66 01/10/2017 09h07 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   168 

On vend partiellement sur un plus haut, on rachète quand ça rebaisse un peu.

Hors ligne

 

#67 01/10/2017 09h13 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   114 

C’est technique. Je n’en suis malheureusement pas encore là !
Faire des allers-retours sur des actions, ce n’est pas encore dans mes compétences. Pourtant c’est ce que j’aurais du faire sur certains titres très volatils comme ASt par exemple.

Hors ligne

 

#68 01/10/2017 09h34 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Réputation :   47 

Isild, je vous recommande chaudement la lecture de gagner en bourse par tous les temps. Il propose des réponses à toutes vos interrogations dans un prose qui vous plaira.

Dernière modification par Mi345 (01/10/2017 09h34)


Buy sheep, Sell deer.

Hors ligne

 

#69 04/10/2017 12h57 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Réputation :   13 

Bonjour Isild,

Je n’avais pas compris que vous aviez placé un ordre après la clôture. Je ne fais jamais ça, encore moins avant l’ouverture. Il y a trop de volume dans ce dernier cas et avec nos moyens techniques, nous sommes toujours mal servis. Il y aussi un autre aspect psychologique : j’aime agir en temps réel, la situation change souvent d’un jour à l’autre plus qu’en séance.

Isild a écrit :

Je crois qu’il n’y a plus rien à espérer de ce titre avant plusieurs années donc…

En êtes-vous sûr ?

Personnellement, je n’investis pas sur des entreprises qui capitalisent moins de 5 Milliards de $. Je me garderais bien de vous conseiller sur des biotechs de petite taille. Malgré tout, j’ai eu une « mauvaise » expérience cette année : Novo Nordisk (pharma danoise de 81 Milliards d’€). Je l’ai acheté l’année dernière après une baisse de 20 % par rapport à ses plus hauts de l’année. C’était sans prendre en compte la volatilité de ce secteur : j’ai essuyé une perte virtuelle de 32 % au plus bas. Aujourd’hui, les choses vont mieux, elle est à peu près à mon prix d’achat. Je ne vous dis pas que vous aurez le même parcours avec Onxeo (la qualité/solidité de Novo n’a rien de comparable) mais surtout qu’il n’y a aucune certitude dans un sens ou dans l’autre. Le seul conseil que je me hasarderais à vous donner : si vous avez mis une somme raisonnable sur cette biotech, n’essayez pas de moyenner à la baisse en y plaçant une somme déraisonnable. wink Pour le reste, c’est une affaire de psychologie et de sang froid. Cet échec (peut-être temporaire) aura le mérite de vous rendre plus prudente. Je pense qu’avoir trop de chance est la pire chose qui puisse arriver à un investisseur ! smile

NB :J’ai moi aussi souvent investi dans des pharma/biotech (Biogen, Novo, Gilead) avec des fortunes diverses.

Hors ligne

 

#70 04/10/2017 13h29 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   114 

Bonjour Bluenote,

Acheter ou vendre une action lorsque je suis au travail, je ne trouve pas ça top. J’aime bien le faire après ou avant la séance boursière, au calme, après ou avant ma journée de boulot.
En vacances ou le mercredi, c’est différent. J’ai du temps pour suivre la Bourse et je place mes ordres en live. C’est vrai que c’est mieux.

Pour le moment, Onxeo n’a pas de plan B. Voilà d’ailleurs ce qui était dangereux avec cette société : tout était misé sur un seul actif.
Je pense qu’il y a mieux à faire ailleurs donc j’ai soldé ma ligne (qui était purement spéculative, j’en avais bien conscience) aujourd’hui. Et malgré ma moins value, je ressens un gros soulagement là !

Je ne moyenne pas à la baisse mes valeurs spéculatives (Comme Catana, Onxeo et Claranova) mais uniquement les titres qui ont fait leur preuve et qui sont solides.

Dernière modification par Isild (04/10/2017 13h31)

Hors ligne

 

#71 05/10/2017 18h01 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   114 

Voilà, ce soir, après la vente d’Onxeo et la remontée express de Catana (+7,89% aujourd’hui, troisième hausse des titres PEA-PME), le portefeuille ne présente plus que 4 lignes rouges sur 24. Et encore, MND et le CW8 me semblent sur la bonne voie de la couleur verte

Heureusement que je n’ai pas vendu MGI Coutier, MND et Catana quand elles étaient entre -15 et -20% sur mon PEA cet été. A cette époque, l’intervention pertinente de Bargeo sur le topic small caps m’avait vraiment marquée et confortée dans mes choix :

www.devenir-rentier.fr/t441-22

J’avais une bonne raison d’acheter ses sociétés, elles ne m’ont pas déçue par leur résultats, et donc je suis restée confiante.

Carrefour, j’y crois aussi même si la remontée du titre va prendre un certain temps. Je sais qu’il va falloir être patiente sur ce coup là.
Moi qui ai travaillé il y a 15 ans en relation avec la grande distribution, florissante et toute puissante à l’époque, je n’aurais jamais pensé qu’elle puisse se retrouver, un jour, en ballottage défavorable.

Les hypermarchés ont dévoré les petits commerces et maintenant, Amazon va (peut-être) dévorer les hypermarchés. Un jour, peut-être, Amazon aura un prédateur. Mais en ce moment, elle semble être une machine de guerre invincible.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7740_c1.jpg

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7740_c2.jpg

Chargeurs est venu rejoindre le cheptel. Une demi-ligne, pour commencer.
Ensuite, je pense renforcer Faurecia et Vinci et me laisser tenter par HSBC sur les excellents conseils de Scipion8 et peut-être par Sabeton (Stanny, wink)

J’en profite d’ailleurs pour remercier celles et ceux qui prennent du temps pour partager leurs connaissances et qui, patiemment, répondent aux novices un peu perdus dans la jungle boursière.

Dernière modification par Isild (05/10/2017 18h17)

Hors ligne

 

#72 16/10/2017 18h10 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   114 

Comme la société n’a pas de topic dédié, je me permets de coller ici, pour ceux que ça intéresse, cet article sur Catana qui vient de publier de très bons chiffres ce soir, au-dessus de leurs prévisions :

zone bourse a écrit :

CATANA GROUP : Chiffre d’affaires 2017 Objectif de croissance des bateaux neufs dépassé : + 44%

Publié le 16 Octobre 2017 Copyright © 2017 Thomson Reuters ONE
Communiqué de Presse Canet-en-Roussillon, le 16 octobre 2017

Chiffre d’affaires 2017
Objectif de croissance des bateaux neufs dépassé : + 44%

                                                                 

Désormais concentrée autour des ventes de bateaux neufs, CATANA Group achève son exercice 2016/2017 avec un chiffre d’affaires de près de 43 M?, en croissance de 26%. L’incontestable succès de la gamme BALI propulse fortement les ventes de bateaux neufs qui enregistrent une croissance de 44%

Représentant plus de 70% de l’activité du pôle BATEAUX, les ventes d’unités neuves dépassent désormais 30 M? de chiffre d’affaires, au-dessus de l’objectif annoncé par le groupe.

Dans un marché des multicoques dynamique et composé de concurrents historiquement implantés, la nouvelle gamme BALI est parvenue à s’imposer et prendre une place significative avec un concept très novateur (open space, nombreux espaces de vie, large autonomie en eau et carburant, ventilation naturelle performante,…) avec trois modèles déjà primés « bateaux de l’année » aux Etats-Unis et en Europe.

Doté d’une gamme limitée à 3 modèles (comme en 2016), et après seulement 3 ans de commercialisation, la gamme BALI connaît donc une percée sans précédent dans le marché des multicoques justifiant en bonne partie à elle seule la forte croissance des ventes de bateaux neufs du groupe (+ 44%).

De son côté, la marque CATANA a dévoilé au cours du second semestre son nouveau CATANA 53 avec la présentation d’une première unité au Salon International des Multicoques de la Grande Motte. Les premières ventes permettent déjà à la marque CATANA de progresser en chiffre d’affaires de plus de 60% sur l’exercice 2017. Disposant d’un excellent carnet de commandes, la contribution de ce modèle permet au groupe de disposer d’un second levier de croissance fort en 2017/2018.

Dans les autres compartiments du pôle BATEAUX, les ventes de bateaux d’occasion (repris sur les ventes de bateaux neufs) s’établissent à un niveau normatif de 3.3 M?, le groupe ayant déstocké ses dernières unités de grandes tailles.

Les activités de la filiale PORT PIN ROLLAND s’inscrivent dans une très bonne dynamique :

L’activité « construction » est de plus en plus sollicitée pour la fabrication de plateformes « day charter » vendues à des sociétés d’activités touristiques, ce qui justifie le dynamisme de la partie « Brokerage et divers » du pôle BATEAUX (3.9 M?).

Les autres activités de PORT PIN ROLLAND permettent par ailleurs au pôle SERVICES de rester sur un bon niveau d’activité (5.1 M?).
Fortes croissances en perspective

Avec une entrée sur le marché réussie de la gamme BALI, CATANA GROUP s’est dotée d’une base plus large de son activité de ventes de bateaux neufs, en rupture avec le modèle de niche de la gamme CATANA.

Cette performance intervient alors que la gamme BALI n’était jusque-là constituée que de trois modèles par rapport à des gammes concurrentes plus larges.

Pour accroître davantage les parts de marché de la gamme BALI, le groupe a beaucoup travaillé ces derniers mois sur un nouveau millésime 2018, dessiné par le cabinet LASTA DESIGN STUDIO. Cette nouvelle finition, qui rencontre déjà un excellent accueil, fait assurément franchir un nouveau palier qualitatif à l’ensemble de la gamme, en phase avec l’objectif du groupe d’accroître ses ventes auprès des particuliers.

Dans cette lignée, CATANA GROUP présentera dans les prochaines semaines un nouveau modèle destiné aux propriétaires exigeants, le BALI 4.1 qui offrira un espace unique pour un navire de cette taille avec un nouvel aménagement du carré. Ce modèle a été plébiscité dans tous les premiers salons d’automne.
Enfin, la gamme BALI se dotera sur le second semestre de sa plus grande unité, avec l’arrivée du BALI 5.4.

Le nouveau CATANA 53, avec ses premières unités produites, s’inscrit dans une accélération de sa promotion avec une présence accrue dans les salons. Il devrait à lui seul générer une croissance significative de la marque CATANA pour son retour sur cette taille de multicoques. En complément, le groupe développera un autre modèle CATANA dans les deux prochaines années.

Disposant d’une base solide et d’un fort potentiel de développement, CATANA GROUP s’inscrit durablement dans un processus de croissance forte et rentable comme en témoigne l’exceptionnelle visibilité commerciale obtenue ces dernières semaines au cours des premiers salons de la rentrée.

Prochain rendez-vous : 6 novembre 2017 - Point d’activité et carnet de commandes

CATANA Group est spécialisé dans la conception, la construction et la commercialisation de navires de plaisance

Dernière modification par Isild (16/10/2017 18h14)

Hors ligne

 

#73 18/10/2017 11h03 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   59 

Etonnant… - 0,75 % hier après la publication de lundi soir… et + 10 % en ce moment…

En tout cas, bravo pour cet investissement !

Hors ligne

 

#74 18/10/2017 11h13 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   114 

Oui, flambée ce matin (+10% à cette heure) alors qu’hier, au lendemain de l’annonce de super résultats, elle a perdu 0,75%.
A priori, Investir y serait pour quelque chose puisqu’une note parue aujourd’hui préconise l’achat de Catana avec un objectif de cours relevé qui passe de 1,20 à 1,60 euro. Mais je ne trouve pas de trace de l’article (qui a été posté en catimini sur Boursorama).

Je n’a pas de mérite, Froidevaux, c’est un coup de bol, chance du débutant !

Mais je ne sais pas comment la gérer. La vendre en plus value de 25% ou la garder…Elle est très très volatile et j’ai peur que demain, boum badaboum. Je crois en la valeur sur du long terme mais faire quelques aller-retours, ça peut-être bon plan.

Dernière modification par Isild (18/10/2017 11h17)

Hors ligne

 

#75 18/10/2017 11h23 → Portefeuille d'actions d'Isild (air liquide, amundi, cbo territoria, danone, etf, rubis, vinci, xilam)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   115 

Bonjour Isild,

La chance n’enlève rien au plaisir de partager cette joie avec vous !

Peut être pouvez vous prendre une partie des gains…Ou pas, ce choix vous appartient bonnes réflexions et encore bravo pour avoir découvert ce trésor.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech