Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+4]    #1 31/01/2021 01h20

Membre
Réputation :   24  

Présentation portefeuille et reporting mensuel 1 – Janvier 2021

Généralités

- PEA tenu chez ING
- Ouverture fin 2019
- Capital investi : 60000 euros

Historique et profil

Fin 2019, ouverture de ce PEA devant l’euphorie boursière et une volonté de dynamiser mon capital. Peu de connaissance à l’époque sur la bourse mais une connaissance légère des bilans, étant gérant d’une SARL. Au démarrage du PEA (fin 2019), 30000 euros de capital investi puis 30000 euros complémentaires en Mai 2020.

D’un naturel anxieux, les MV m’inquiètent mais les PV me tendent encore plus, ayant systématiquement peur de perdre ce qui est acquis. En découle des erreurs avec des ventes précoces. Parmi mes erreurs, il y a LDLC. Je suis client depuis 15 ans, je connais bien leur business et j’ai toujours suivi avec plaisir cette société. Achetée lors du lancement de mon PEA, l’action est bradée. Elle prend 120% avec le COVID, je vends tout avec une belle PV, sans identifier le potentiel de hausse à venir ni même la raison fondamentale de cette hausse. Au final ma PV obtenue est faible en rapport avec celle que j’aurais pu obtenir en maintenant ma position et j’en arrive à ne plus vouloir suivre l’action par honte de cette erreur.

C’est un point sur lequel je dois travailler car je mets trop d’émotion dans ces actions. Je gère mieux psychologiquement les MV que les PV et je ne sais pas si c’est très courant ! Je vois beaucoup d’investisseurs de qualité qui maintiennent des positions en forte PV sans sourciller et ce sont clairement des sources d’inspiration pour moi.

Le corollaire de tout cela est que je pense avoir un profil value buy and hold mais dans les faits, je clos souvent mes positions quand les PV sont trop belles. Le momentum très volatil est peut être convenable pour ces erreurs mais dans un moment de marché plus serein, je peux vraiment abimer ma performance, tant les titres de qualité ne sont pas légions …

A coté de cela, je prends un plaisir énorme à tenir mon portefeuille et travailler ce sujet.

Choix des valeurs

J’ai tendance à prendre des sociétés FR avec les caractéristiques suivantes :
-    Dettes maîtrisées (le premier critère). Dérogation possible uniquement si l’endettement est soutenable et les ambitions de croissance pertinentes.
-    Résultat Net et Free Cash Flow positifs sur plusieurs années (sauf investissement pertinent). Le Free Cash Flow doit notamment est cohérent avec les politiques de retour aux actionnaires, le cas échéant.
-    Qualité de la société et/ou des produits/services proposés
-    Valorisation cohérente avec le secteur.
-    Management au capital est un vrai +.

Les politiques de retour aux investisseurs (dividendes, rachat d’actions, …) ne sont vu que pour certains profils de société (business mature ne nécessitant pas d’innovations majeures).

Mon tropisme FR est à corriger selon moi, mais je me heurte à une contrainte de mon courtier qui a peu de valeurs européennes éligibles + des montants minimums de transaction important (2500€ pour XETRA…), pas possible en Italie, …

2020 en quelques chiffres



Début d’année à 30k€ de capital investi. Injection d’une nouvelle poche de 30k€ en Mai.
Performance 2020 : 20,29%
Comparateur : CAC40 NR : -5,57%
Différence comparateur: 25,86%

Performance Janvier 2021


Performance globale au 31/01/2021 :
- Valorisation au 30/01/2021 : 73641,19 euros
- Performance depuis la création : 22,74 % (13641,19 euros)

Performance de Janvier 2021 uniquement : 2,03 %
Performance du comparateur : -2,64%
Différence : 4,67%

Contenu du portefeuille


Je vais tenter d’expliquer dans les prochains messages certains de mes choix. Une (énorme) surpondération en titres Total est trouvée dans mon portefeuille. J’ai une forte confiance dans la solidité et l’avenir du groupe, notamment par mon historique pro. Le management est de qualité et la société réfléchit bien aux enjeux de son secteur. Certains peuvent voir les achats dans les renouvelables de Total comme trop chers mais c’est une politique lancée depuis des années qui voit le jour. La question de la rentabilité des ventes d’électrons reste une interrogation à long terme, les acteurs alternatifs bénéficiant de conditions favorables actuellement mais quid de l’avenir ? Enfin la politique de retour à l’actionnaire, avec un PRU faible comme le mien, est avantageuse.

Vente sur les derniers mois



Une illustration parfaite des ventes précoces de titres (Bigben, FNAC, Kinepolis) ou des erreurs dans les achats (Emova, SFPI, Actia) que je dois mieux réfléchir.

Pour le mois à venir

- Continuer à apprendre en suivant les profils expérimentés sur forum
- Prévision d’ajout d’une nouvelle poche de capital sur 2021 en fonction de l’évolution des marchés (si forte baisse). Si non, capital en réserve pour projet immobilier à venir.
- Réfléchir à un transfert du PEA vers un acteur plus ouvert sur d’autres marchés européen, dans la limite des capacité d’un PEA
- Ou alors, réfléchir à l’ouverture d’un compte titre ?
- Changer mon comparateur ?

Mots-clés : action, pea (plan d'epargne en actions), portefeuille

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 31/01/2021 10h57

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   483  

Menethil a écrit :

D’un naturel anxieux, les MV m’inquiètent mais les PV me tendent encore plus, ayant systématiquement peur de perdre ce qui est acquis. En découle des erreurs avec des ventes précoces.

La première question qui me vient est : êtes-vous sûr d’avoir le profil pour investir en bourse ? 
Vous serez en permanence en plus value ou en moins value. Et si vous voulez gagner de l’argent il va falloir accepter de laisser courir vos plus values, c’est la clé de la réussite pour l’investisseur long terme.

Menethil a écrit :

C’est un point sur lequel je dois travailler car je mets trop d’émotion dans ces actions. Je gère mieux psychologiquement les MV que les PV et je ne sais pas si c’est très courant !

Sans doute parce que vous êtes persuadé (à tort) que les titres qui ont baissé vont forcément remonter et que ceux qui ont monté vont forcément redescendre. Vous voyez donc vos lignes dans le rouge comme les plus prometteuses dans l’avenir proche et inversement. 

Menethil a écrit :

Le corollaire de tout cela est que je pense avoir un profil value buy and hold mais dans les faits, je clos souvent mes positions quand les PV sont trop belles.

Le corollaire de ce corollaire c’est que de toute évidence vous vous trompez sur l’investisseur que vous êtes (ou disons qu’il y a un décalage entre l’investisseur que vous voudriez être et l’investisseur que vous êtes dans les faits). Pour éviter d’aller dans le mur je vous conseillerais de prendre le temps de réfléchir à la question puis de mettre vos actes en cohérence avec votre choix.

Menethil a écrit :

A coté de cela, je prends un plaisir énorme à tenir mon portefeuille et travailler ce sujet.

Pas de mal à ça si cela fait partie de vos objectifs mais sur un strict plan financier avez-vous estimé combien vous coûte ce plaisir ?

Menethil a écrit :

Mon tropisme FR est à corriger selon moi, mais je me heurte à une contrainte de mon courtier qui a peu de valeurs européennes éligibles + des montants minimums de transaction important […]
- Réfléchir à un transfert du PEA vers un acteur plus ouvert sur d’autres marchés européen, dans la limite des capacité d’un PEA
- Ou alors, réfléchir à l’ouverture d’un compte titre ?
- Changer mon comparateur ?

Là en revanche il n’y a pas à réfléchir beaucoup : ouvrir un compte titres ça se fait en quelques minutes, demander le transfert d’un PEA aussi (même si le transfert en lui même peut être plus long!) détails logistiques

Hors ligne Hors ligne

 

#3 31/01/2021 12h06

Membre
Réputation :   24  

dangarcia a écrit :

Pour éviter d’aller dans le mur je vous conseillerais de prendre le temps de réfléchir à la question puis de mettre vos actes en cohérence avec votre choix.

C’est tout à fait le but de m’exposer à ce forum. Vous avez vu juste dans votre analyse concernant l’évolution des valeurs mais mon anxiété est toujours liée à un manque de compréhension et d’informations. J’observe déjà que depuis 2019, je réduis mes erreurs, j’apprends les logiques fondamentales de la bourse et je perce peu à peu ce que je prenais pour des variations aléatoires.

Mon objectif est de continuer à apprendre.

dangarcia a écrit :

Pas de mal à ça si cela fait partie de vos objectifs mais sur un strict plan financier avez-vous estimé combien vous coûte ce plaisir ?

Coût financier: mes investissements sont rentables à plus de 20% depuis le lancement, mais ça ne présage évidemment pas de l’avenir.

Coût temporel et social: Je dois prendre 1 heure par jour au minimum (souvent le matin au café avant l’ouverture et le soir à 18h au moment des publications). Le weekend je profite des creux pour regarder les évolutions du forum et investiguer sur des valeurs plus en profondeur.

Coût psychologique : Faible à très faible quand je ne suis pas devant mon portefeuille. Je ne regarde pas les évolutions intraday. Un peu plus fort quand je vois des PV que je n’arrive pas à justifier. C’est justement là où je dois progresser; prendre des PV n’est pas une faiblesse, sauf si on le fait pour de mauvaises raisons. La spéculation actuelle est déraisonnable et j’ai souvent peur de ne pas vendre au bon moment.

Je réévalue régulièrement ces coûts, notamment le social. Je refuse que cela pése sur mon comportement un jour.

dangarcia a écrit :

Là en revanche il n’y a pas à réfléchir beaucoup : ouvrir un compte titres ça se fait en quelques minutes, demander le transfert d’un PEA aussi (même si le transfert en lui même peut être plus long!) détails logistiques

Si je partage l’objectif, je ne partage pas le timing. Un transfert de PEA peut durer 3 mois, et si on subit un krach dans cet intervalle de temps, je n’aurais aucun autre choix que de subir (le transfert impliquant une impossibilité de conduire des mouvements). Tant que pèsera cette menace de façon prégnante, pas de transfert. Pour l’ouverture du compte titres, là nous sommes en phase. Il ne me reste plus qu’à choisir chez qui !

Hors ligne Hors ligne

 

#4 31/01/2021 12h22

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   483  

Menethil a écrit :

Coût financier: mes investissements sont rentables à plus de 20% depuis le lancement, mais ça ne présage évidemment pas de l’avenir.

Le coût financier je le verrais plus comme l’éventuel manque à gagner par rapport à une gestion totalement passive (investissement 100% dans un ETF représentant l’ensemble des marchés actions). 

Menethil a écrit :

Si je partage l’objectif, je ne partage pas le timing. Un transfert de PEA peut durer 3 mois, et si on subit un krach dans cet intervalle de temps, je n’aurais aucun autre choix que de subir

C’est le principe de l’investissement buy&hold, on achète et on garde.
Si votre première idée en cas de krach c’est de vendre c’est sans doute que le buy&hold ce n’est pas pour vous.

Menethil a écrit :

(le transfert impliquant une impossibilité de conduire des mouvements). Tant que pèsera cette menace de façon prégnante, pas de transfert. Pour l’ouverture du compte titres, là nous sommes en phase. Il ne me reste plus qu’à choisir chez qui !

Si vous attendez qu’il n’y ait pas de menace de krach pour transférer votre PEA vous risquez d’attendre longtemps. Par définition un krach est toujours possible, et souvent sans prévenir (attentat, menaces de conflit, nouveau virus ou autre) !

Le choix du broker c’est un détail. Vous pouvez procéder ainsi : 1- vous ouvrez un compte titres, vous mettez de l’argent dessus, 2- quand c’est fait vous demandez le transfert du PEA.
Si un krach arrive pendant le transfert vous achetez ou renforcez à bon compte un ETF World sur le compte titres, et puis vous réorganisez (si vous y tenez) sur le PEA quand il est à nouveau disponible.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+2]    #5 27/02/2021 14h16

Membre
Réputation :   24  

Reporting mensuel 2 – Février 2021
Performance du mois : 4,25% versus comparateur CAC 40 NR 5,48%
Performance à partir du 01/01/2021 : 6,28% versus comparateur CAC 40 NR 3,44%
Performance depuis la création 10/2019 : 27,85% versus comparateur CAC 40 NR -2,89%
Capital investi 60000 euros et Valorisation actuelle 76710,92 euros
Aucun nouveau versement (objectif de 0 abondement en 2021 pour cause de projet immobilier).

Quelques actualités du mois
- J’ai certainement été peu précis dans la description de ma stratégie vu les premiers retours. Je suis en buy and hold pour certains de titres. Pour d’autres, je suis en objectif recovery ou spéculation que je vends lorsque les objectifs fixés sont atteints. Enfin, je considère aussi dans ma maitrise des risques d’alléger des positions que je juge délirante ou quand des changements majeurs sur les marchés interviennent. Chacun prend son risque dans la gestion de son portefeuille mais je préfère prendre des bénéfices sur des augmentations fortes de positions que je ne comprends pas. Je ne veux pas d’ETF, je veux maîtriser mes engagements et sur quoi je mise.

- Total sort une publication pour le T4 de qualité malgré un contexte affreux de 2020, confirmant ce que je pense du groupe, à savoir la meilleure gestion parmi les groupes intégrés pétroliers. Hors dépréciation, les résultats et le bénéfice ajusté par action sont les meilleurs du secteur et sont supérieurs au consensus. Un changement de nom pour devenir TotalEnergies qui confirme les objectifs de diversification du mix énergétique à 2030 (part du pétrole dans le CA de 55% à 30%, baisse compensée par gaz et électrons) ainsi que la neutralité carbone pour 2050 (y compris pour les émissions des consommateurs !). 60 milliards d’investissement dans le renouvellement dans les années à venir, dont 2,4 milliards en 2022.  J’ai réalisé un allégement pour abaisser mon exposition (notamment après avoir vu la conférence post-résultat où Monsieur Pouyané a été challengé par des fonds assez virulents) mais Total reste ma première ligne.  Je garde pour l’avenir. Sur les renouvelables, beaucoup parlent, beaucoup ont des capi. en milliards sur du vent, Total agit (et les corrections de ce mois sur la bulle verte ne sont que les prémisses d’une correction qui va arriver un jour je pense). Enfin les cours actuels du Brent (60$+) sont de bon augure pour le T1 2021.

- Vente de mes Natixis dont l’actionnaire principal propose une sortie de la cote. Je misais pour une recovery.

- Dassault Aviation qui signe de nouvelles commandes pour son secteur militaire. L’ITW du dirigeant sur BFM TV laisse également entrevoir une embellie pour la gamme civile, notamment les Falcon 6X qui viennent d’être dévoilés. Le déploiement de la stratégie de réduction d’émissions CO2 et de rendre la gamme Falcon compatible aux biofuels me plait et me parait correspondre avec les attentes des consommateurs…

- Don’t NodTencent arrive au capital, ça me fait revenir sur le titre ! J’ai ainsi un pied dans le jeu vidéo avec une petite ligne pour l’avenir (plutôt qu’un leader à PER de 60-100) mais je suis plus à l’aise comme cela.

Contenu du portefeuille

A cela s’ajoute une poche cash de 8,98%.

Vente sur Février 2021


Achat sur Février 2021
Plusieurs déclenchements d’achats sur ma watchlist suite aux ventes réalisées et notamment :
- Atos suite à l’abandon du projet de rachat d’un concurrent US, qui aurait été un risque important dans le contexte actuel. La société reste attractive et je prends position.
- Don’t Nod suite à l’arrivée de Tencent au capital. Cela va faciliter grandement l’expansion internationale du groupe, et donner des sources de revenus nouvelles. L’apport en cash va permettre le bon lancement du studio Canadien ouvert il y a peu.
- Réalités suite à la lecture des objectifs 2025 et une analyse plus fine de la société.
- Kaufman et Broad suite à la lecture des publications du groupe et ses objectifs.
- Linedata société intéressante. Petite ligne initiée en attendant de creuser d’avantages.
- Fresenius avec une ligne ouverte sur cette société medtech essentielle dans l’activité des hôpitaux en Europe.
- Kinepolis une mini-ligne avec la date de réouverture des salles qui approchent en Belgique et une trésorerie assez solide.

En résumé, ce mois a vu un grand nombre de mouvements, provenant de l’arrivée (non prévue) de liquidité par la vente de Natixis et de ma réduction de risque sur Total. Les mois prochains, sauf événement majeur, devraient être plus calme.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 27/02/2021 14h33

Membre
Réputation :   98  

Bonjour,

Je suis le même type de stratégie et retrouve beaucoup de ligne en commun dans votre portefeuille.

J’ai également vendu derichebourg et Natixis en forte plus value.

Achat de Atos également, la valorisation ne reflète pas les perspectives de la société.

Nous avons également Orange en commun, personnellement je trouve le dividende fort attractifs la valorisation faible.

Par contre je ne comprend pas la désaffection du marché…

Les analystes ne la fusillent pas non plus avec un objectif moyen de 13€.

Je m’arrête là car il y encore de nombreuses lignes similaires wink

Je vais suivre avec attention l’évolution de votre portefeuille.

Bon trade!

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #7 27/02/2021 14h48

Membre
Réputation :   24  

Bonjour Rick,

Nous sommes en effet proche pour la stratégie d’investissement et nous partageons beaucoup de valeurs en commun, parfois avec le même nombre de titres (comme Orange, 800 chacun !).

Je vous suis également avec attention et j’ai noté comme vous une désaffection du titre Orange . Je ne travaille pas dans ce secteur d’activité mais les freins à la revalorisation du titre sont à mes yeux:

- le PDG et son lien avec l’Etat Français (et manque de leadership …)
- le poids des activités historiques d’Orange dans les réseau cuivre, actif peu rentable et que les autres n’ont pas.
- La société possède encore quelques dizaines de milliers de fonctionnaires, même si on en perd des milliers chaque année qui partent en retraite (le dernier fonctionnaire devrait quitter le navire vers 2030 selon mes estimations au doigt mouillé)
- La sous-valorisation de certains actifs (la branche cybersécurité ou les tours, même si ça commence à se préciser pour les tours)
- les forts investissements en fibre et 5G qui pèsent sur la rentabilité (ainsi que les craintes sanitaires générées par la 5G)
- La crainte de la prochaine acquisition. Des rumeurs persistantes sur un achat d’Atos par Orange peuvent faire du sens avec la branche cybersécu du groupe qui surperforme mais creuserait encore la dette du groupe, sans que les synergies sont vraiment assurées à CT et MT.

A coté de cela, on a un titre qui cote près de ses plus bas historique, qui a une rentabilité de 10% ou presque cette année, un dividende qui est inférieur au RN et au FCF, un business solide et qui a une stratégie commercial rodée. C’est un bon momentum pour entrer sur ce titre car les fragilités listées plus haut vont disparaître tôt ou tard. C’est clairement du ultra long terme pour moi et si on touche un nouveau plus bas historique, je passe la ligne à 1000 titres wink

Hors ligne Hors ligne

 

#8 27/02/2021 15h25

Membre
Réputation :   98  

Je vise également les 1000 titres en cas de nouvelle baisse sur Orange wink

J’aime avoir des valeurs de rendement qui génèrent un revenu régulier sur mon portefeuille.

C’est d’ailleurs pour cela que j’ai investi également sur des foncières via mon CTO.

Vous n’investissez pas sur les foncières d’après votre reporting?

Hors ligne Hors ligne

 

#9 27/02/2021 15h28

Membre
Réputation :   24  

Non car je suis en PEA et ça n’est pas possible avec cet outil.

Je compte m’ouvrir un CTO (en tout cas, il sera ouvert et fonctionnel après le prochain krach qui arrivera dans X mois/années). En attendant, j’ai un projet immo cette année et à partir de 2021 j’alimente de nouveau le PEA jusqu’à son maximum.

Votre portefeuille m’inspire en cela que vous êtes beaucoup dans l’immobilier, en réel et via les foncières, et je veux à MT tendre vers une diversification comme la vôtre.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 27/02/2021 16h16

Membre
Réputation :   98  

Effectivement les foncières ne sont plus éligibles au PEA depuis quelques temps déjà…2011 si mes souvenirs sont bons.

La valorisation actuelle des SIIC est plutôt intéressantes pour un point d’entrée.

Je ne pense pas à un changement de modèle vie à vie des centres commerciaux et mise sur une reprise forte en fin de crise Covid19.

Reste plus qu’à être patient.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #11 01/05/2021 14h53

Membre
Réputation :   24  

Reporting mensuel 3 – Mars-Avril 2021

Performance au 01/01/2021 : 10,71% versus comparateur CAC 40 NR 13,35%
Performance depuis la création 10/2019 : 30,97% versus comparateur CAC 40 NR 7,14%
Capital investi 70500 euros et Valorisation actuelle 90318 euros
Cash : 11382 euros / 12,60% du portefeuille
Abondement de 10500 sur Mars et Avril.

Contenu du portefeuille


Résumé de la perf


En quelques mots
Je n’ai malheureusement pas beaucoup de temps à considérer pour ce reporting, je vais donc faire succinctement.
--> Ouverture d’un CTO comme échange plus haut dans cette file, pour ouvrir mon investissement à d’autres zones. En l’attente de la possibilité d’acheter au USA, un peu long à débloquer chez mon broker.

--> Grâce au CTO, prise de position pour CD PROJEKT qui tombe suite à l’échec du lancement de CYBERPUNK 2077 mais de façon aberrante à mes yeux. La société est une pépite avec des licences forte, je crois à l’avenir LT de ce titre et à un possible 10-bagger wink. Même chose pour SAGE GROUP que j’utilise dans la gestion de ma propre entreprise, c’est une société solide dont il est difficile de sortir lorsqu’on lui confie sa société. Une sorte de MOAT à mes yeux.

--> Prise de positions dans quelques sociétés à horizon LT, Biomérieux, Freelance.com, Lumibird, Prosus, Ubisoft, Varta et Verimatrix. La majorité de ces sociétés subissent des prises de bénéfices ou des momentums un peu faiblards mais à LT ce sont des titres en qui j’ai confiance.

--> Je paye sur ce mois mon positionnement fort sur Total et Orange qui n’ont toujours pas fait leur recovery de l’époque pré-covid; pour Total ça paye le momentum "pétrole" et la demande toujours faiblarde en brut. De plus, quelques opérateurs de marchés doutent de la possibilité de Total de devenir un opérateur multi énergie. Ca n’est que partie remise, ma confiance n’est pas érodée et avec mon PRU, je ne m’en fais pas. Pour Orange, on paye la dette forte, le PDG trop proche du pouvoir politique (et son aura proche du néant) et le momentum assez peu propice avec le déploiement de la 5G qui demande beaucoup d’investissements. J’ai également tout confiance pour l’avenir LT du titre. Cependant la performance du portefeuille reste sympa, j’ai actuellement 34 ans et je veux une rentabilité moyenne de 10% sur les 30 prochaines années. Pour le moment je suis on track mais c’est bien trop tôt pour se prononcer sur le futur.

--> Je garde 12% de cash sur mes comptes, ça me permet de dormir un peu plus sereinement, un décrochage des indices étant possible car l’économie rouvrira définitivement.

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de menethil"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur