Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#401 01/08/2020 19h05

Membre
Réputation :   0  

Bonjour,

Merci pour le suivi de votre portefeuille.

Peut-être avez vous déjà répondu à la question précédemment, je m’excuse par avance.

Pourquoi n’investissez-vous pas plus dans les énergies ? pétrole, gaz ?

Par exemple, TC Energy, Enbridge, Shell (que vous possédiez) ?

Cordialement

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #402 01/08/2020 20h18

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   313  

Bonjour Bastien,

Oui le secteur de l’énergie fossile  (uniquement) ne m’intéresse plus vraiment car il est très mature (plus de croissance), et n’a pas d’avenir. En plus de cela il est relativement cyclique car dépendant des matières premières. L’autre problème est que ces entreprises ont souvent des dividendes très élevés, parfois insoutenables. Cela pénalise encore plus tous les investissements qu’elles auraient du faire pour avancer vers le renouvelable. En phase de capitalisation ces dividendes élevés coutent également très cher en performance à cause de la fiscalité. Par exemple une entreprise avec un rendement de 6% coûte environ 2% de performance par an (30% de 6%) ce qui est énorme.

Je préfère donc me rediriger vers des énergies vertes car j’investis à TLT. C’est pour cela que j’ai déjà intégré des acteurs qui me semblent bien placés comme :

En Portefeuille : Elia System, Neoen, Nextera Energy, Atmos Energy.

En Watchlist : Iberdrola, Alfen.

La transition énergétique est de plus en plus un sujet d’actualité et toutes ces valeurs sauront en tirer profit a priori.

En ligne En ligne

 

#403 01/08/2020 20h30

Membre
Réputation :   0  

Bonsoir,

Effectivement, sur le TLT, cela a du sens.

Cordialement

Hors ligne Hors ligne

 

#404 11/08/2020 20h18

Membre
Réputation :   1  

Salut MrDividende!

J’ai une petite question sur votre portefeuille CTO! Avez-vous une répartition cible entre les entreprises qui vous versent des dividendes et celles qui n’en versent pas?

J’ai à peu près la même vision que vous sur le long terme. Etant assez jeune, j’aimerai potentiellement détenir 80% d’entreprise à dividende (V, SBUX, JNJ, MDT ……) et 20% d’entreprises de croissance.
J’étais plus parti pour acheter uniquement des actions à dividendes mais à 25 ans, il est peut être idiot de se priver de belles entreprises uniquement sur le critère des dividendes…

En l’occurence, je viens de découvrir VEEV grâce à votre blog, et après avoir analyser les comptes/bilans, il s’agit vraiment d’une superbe entreprise. J’ai décider d’y investir cette semaine dans ma stratégie de DCA.

Hors ligne Hors ligne

 

#405 11/08/2020 20h28

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   313  

Bonsoir Clément,

En réalité entreprise de croissance et entreprise à dividende ne sont pas nécessairement en opposition.

Pour reprendre vos exemples, Visa et Starbucks (mais aussi Microsoft, Abbott, Apple, Costco, UnitedHealth etc…) sont des entreprises de croissance ET à dividendes.

J’étais plus parti pour acheter uniquement des actions à dividendes mais à 25 ans, il est peut être idiot de se priver de belles entreprises uniquement sur le critère des dividendes…

Pour être honnête je suis passé par là et c’est la conclusion que j’en ai tiré. Du coup je pense vraiment que lorsqu’on est jeune il faut surtout privilégier la croissance. Si l’entreprise verse un dividende c’est cerise sur le gâteau.

Pour ma part, je vise quelque chose comme 70% croissance (dividende ou non) et 30% pilier (actions défensives à dividende type JNJ, Procter & Gamble, Air Liquide…).

En l’occurence, je viens de découvrir VEEV grâce à votre blog, et après avoir analyser les comptes/bilans, il s’agit vraiment d’une superbe entreprise. J’ai décider d’y investir cette semaine dans ma stratégie de DCA.

En effet excellente entreprise ! Assez chère mais les fondamentaux sont hors normes. Je viens de publier une MAJ du screener sur mon site et Veeva est l’une des entreprises avec le plus de potentiel.

En espérant avoir pu vous apporter des éclaircissements.
Bien à vous.

Dernière modification par MrDividende (11/08/2020 20h29)

En ligne En ligne

 

#406 11/08/2020 20h40

Membre
Réputation :   1  

Oui il est vrai que je me suis mal exprimé. J’ai bien conscience que des entreprises peuvent être en croissance et verser des dividendes.
D’ailleurs, je sélectionne uniquement des entreprises qui versent des dividendes croissants donc je pense que ça répond à la question tongue

D’accord, merci beaucoup pour le %age! Moi je viens de démarrer, donc j’essaie déjà d’être bien à l’aise avec un portefeuille qui grossi chaque mois. Je pense être un peu plus défensif pour le moment puis avec l’expérience, me diriger d’avantage vers des entreprises de croissance.

J’ai lu votre mise à jour, ce qui m’a poussé à m’intéresser à Veeva.

Merci beaucoup pour la réponse smile

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #407 11/08/2020 22h57

Membre
Réputation :   81  

Bonjour,

je pense que dividendes et croissance s’opposent.
En effet tout ce que l’entreprise verse comme dividendes, elle ne peut l’utiliser pour l’investir et croitre.
Les entreprises que vous citez comme "entreprises de croissance ET à dividendes." sont plutôt des entreprises à un peu moins de croissance et plus de dividendes, en train de basculer d’un modèle de croissance à un modèle "mature" versant des dividendes.
Si l’entreprise peut utiliser son cash pour croitre il faudrait mieux qu’elle l’investisse plutôt qu’elle ne verse des dividendes.

Si vous êtes jeunes vous devriez investir majoritairement (exclusivement ?) dans des entreprises de croissance. Pourquoi vouloir toucher des dividendes ? pour payer de l’IR … ? Mais soit, 70% croissance ça va quand même :p

Une petite touche positive pour finir : bravo et merci pour vos travaux @MrDividende, j’admire ce que vous faites. Continuez à nous en faire profiter !


Parrain : Mintos, YomoniNalo Grisbee, N26, Revolut.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #408 12/08/2020 01h12

Membre
Réputation :   39  

Si vous avez 10 minutes à passer pour bien comprendre quand et comment faire le choix de reverser des dividendes par rapport à un réinvestissement des bénéfices pour la croissance. (BFM Stratégie avec Xavier Fontanet).

Après une entreprise ayant un business mature n’offre pas forcément une moins bonne performance qu’une entreprise en croissance si cette croissance se fait au détriment de la rentabilité ou de la clarté du business model.
Il est vrai que le marché actuel achète la croissance et uniquement la croissance mais compte tenu des temps qui cours, il peut être intéressant de jouer sur des secteurs où le point mort est faible (i.e. fort coûts variables) ou sur des activités résilientes (pouvant être à la fois des secteurs de croissance et matures).
Il est peut-être le moment d’acheter de la croissance à faible coûts (Thalès est mon dernier achat, malgré la présence de l’Etat au capital et la gouvernance un peu ~).

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #409 12/08/2020 09h36

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   313  

Bonjour Rylorin,

C’est une remarque intéressante, je vais donc prendre le temps d’y répondre de façon détaillée car je pense que la réponse peut intéresser plusieurs personnes.

Tout d’abord, j’ai des objectifs patrimoniaux assez exigeants. J’ai l’ambition à LT d’avoir un portefeuille d’au moins 1 million €.  Après avoir beaucoup réfléchi sur le sujet (et un peu comme expliqué dans ce message de ma présentation), je pense que cet objectif n’est atteignable qu’aux conditions suivantes :

- Mes actifs doivent être quasi exclusivement tous en bourse.

- Il faudra régulièrement que je prenne des risques (mesurés) comme utiliser les crédits conso Boursorama et la marge proposée par Degiro.

- Il faudra que je vise majoritairement des actions de croissance pour tenter d’obtenir une meilleure performance que le marché (avec utilisation totale de mon screener).

En réalité, d’après la célèbre formule patrimoniale : actifs risqués = 100 - age, je devrais grosso-modo être à 70% bourse / 30% cash et obligations.

Dans mon cas, je préfère utiliser la formule comme ~ 100% bourse mais avec 70% actions de croissance (risque) et 30% d’actions défensives (partie sécurité).

Je trouve bien moins risqué (et plus rémunérateur) de laisser ces 30% sur des actions solides et défensives comme Jonhson & Jonhson, Procter & Gamble, PepsiCo etc… que sur un fond euro ou un livret A ou des obligations d’Etats en faillite.

Il ne faut pas oublier qu’en cas de grave crise et d’une manière générale :

1)le cash/livret ne rapporte rien alors que la bourse a une tendance haussière à LT.

2)le cash n’est protégé qu’à hauteur de 100k€ (montant que je dépasse)

3)cash is king debt. Chaque bout de papier billet que vous détenez est en réalité une partie de dette après impression de celui-ci. De même, chaque euro laissé dans votre banque est prêté jusqu’à 5 fois (les banques peuvent aller jusqu’à un levier 5).

Si je devais reprendre toutes les classes d’actifs, voici pourquoi j’en apprécie très peu et mes remarques sur celles-ci :

- Les actions : la classe d’actif la plus performante à LT, c’est celle que je privilégie pour investir mon cash à LT et que je sur-pondère. Ce sont des actifs tangibles qui via la croissance de leurs profits nous couvrent réellement de l’inflation et permettent une valorisation du capital.

- Les obligations : c’est de la dette donc avec tous les défauts/risques évoqués plus haut. De plus, avec les taux bas/négatifs cela ne rapporte plus rien (alors que c’est très risqué !). Même de grands économistes comme Ray Dalio (All Weather Portfolio) disent d’éviter les obligations et que ce marché est totalement en bulle (contrairement aux actions).

- L’immobilier papier (SCPI/OPCI) : c’est un actif tangible permettant d’obtenir des rendements corrects (4-5%/an) pour le risque pris. Néanmoins, toujours dans une optique LT, pourquoi investir son cash à 4-5% (immo) alors qu’on peut l’investir à 8% en bourse ?
À savoir également que le covid risque de laisser des traces à TLT sur le secteur mais il est encore trop tôt pour le savoir (résidentiel <=> chômage, centres commerciaux <=> covid + ecommerce, loisir <=> technologie, bureaux <=> teletravail…).

- Métaux précieux : un excellent moyen de se couvrir contre l’inflation et une grosse crise. Je pense qu’il devrait y en avoir un minimum dans tous les portefeuilles (détention physique et non papier). Néanmoins, cela sert plus de couverture que d’investissement. En effet, cela ne rapporte parfois historiquement rien sur plusieurs décennies consécutives. L’objectif ici n’est pas particulièrement de dégager une plus-value mais d’éviter tout risque monétaire majeur.

Vous l’aurez bien compris mais je pense (qu’actuellement) seules les actions sont intéressantes pour placer son cash en tant qu’investissement LT. Pendant que les BC impriment des billets, le cash perd massivement en valeur. Alors évidemment si l’on se retrouve quasiment à 100% action (ce qui est mon cas, même si je ne le recommande pas spécialement), j’attache de l’importance à la diversification :

- Des entreprises comme ça si une valeur tombe à zéro je ne perd qu’environ 1% de mon patrimoine.

- Des secteurs (dont les défensifs) car ils me servent de couverture.

- Des zones géographiques/devises (évidemment les US, mais aussi les pays du nord de l’Europe qui sont bien mieux gérés que nous comme les Pays-Bas, l’Allemagne, le Danemark, la Suède…).

Déotologie : toutes ces remarques ne sont que mon ressenti et ce que je tente de m’appliquer personnellement. Je peux bien sûr être totalement dans l’erreur.

Dernière modification par MrDividende (12/08/2020 09h52)

En ligne En ligne

 

#410 12/08/2020 09h55

Membre
Réputation :   3  

C’est très intéressant votre utilisation de la règle des 100-age .
En ce qui concerne la part plus défensive de votre portefeuille, un ETF World ne serait pas approprié ? En adéquation avec vos objectifs il apporterait une performance correcte tout en ayant un niveau de risque limité sur le long terme qui est votre horizon.

Mer*ci pour vos réflexions très inspirantes dans le cadre de la construction de ma stratégie patrimoniale !

Hors ligne Hors ligne

 

#411 12/08/2020 10h51

Membre
Réputation :   14  

Quelques réflexions sur l’allocation actions.

Il est assez peu contestable en effet que sur un horizon lointain les actions sont moins risquées que les obligations. Donc je pense que vous ne commettez pas d’erreur sur ce point.
Là où intervient en fait l’habitude d’allouer un pourcentage d’obligations (20-30-40%), c’est lié à la psychologie de l’être humain. L’individu moyen n’a pas ce type de tolérance à la volatilité. Il est assez bien établi que très peu d’investisseurs savent tolérer des -50% sur tout leur patrimoine financier.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #412 12/08/2020 11h02

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   313  

Bonjour Skrz,

Je considère qu’un ETF World est relativement offensif (et non défensif) car c’est principalement un indice de performance. Il contient 22% d’entreprises technologiques (en réalité presque 30% si l’on rajoute Amazon, Google et Facebook qui sont classées dans d’autres secteurs), 12% de Financières, 10% d’industrie…

C’est donc un ETF qui chute relativement fort en cas de correction du marché et qui est principalement tiré à la hausse par les valeurs de croissance. La corrélation entre cet indice et les valeurs de croissance est relativement élevée, ce qui n’en fait pas une bonne couverture.

Ce que je considère comme des valeurs défensives sont les secteurs de la santé, des conso non cycliques (consumer staples) et des utilities. Ces secteurs sont souvent décorellés des marchés (beta très faible parfois négatifs) permettant une très bonne résistance en phase baissière.

En ligne En ligne

 

[+1]    #413 12/08/2020 11h21

Membre
Réputation :   29  

J’aurais aimé m’être aussi bien formé que vous à votre âge sur les questions d’investissement, finance etc.
Le seul reproche que je peux vous faire, c’est de ne pas considérer dans les différentes options d’investissement l’immobilier locatif à crédit.

Je suis moi-même dans l’aéronautique mais avec 13 ans d’avance sur vous, je n’aurais jamais réussi à atteindre mon patrimoine actuel (qui correspond à votre objectif long terme) sans avoir eu recours massivement à l’effet de levier de l’immobilier.
J’ai certes eu de la chance sur le timing.

Votre plus grand atout est votre jeune âge. Emprunter à 1,5% pour un rendement brut de 4%-5% avec une perspective de plus-value à long terme.

Mais bien sûr, si vous êtes high potential avec perspective d’augmentation de responsabilités et de salaire conséquente, vous pouvez atteindre le million plus rapidement.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #414 12/08/2020 11h41

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   313  

Bonjour Jimbow,

Votre retour est également intéressant, mais vous aurez remarqué que j’ai parlé uniquement des placements avec mon cash :

MrDividende a écrit :

Vous l’aurez bien compris mais je pense (qu’actuellement) seules les actions sont intéressantes pour placer son cash en tant qu’investissement LT

L’endettement est l’autre biais que j’utilise pour tenter de m’enrichir plus rapidement. Je pense que c’est un booster de patrimoine très efficace et à ne surtout pas négliger pour qui a des ambitions élevées.

C’est là que l’immobilier joue son rôle. Je trouve que placer son cash en immobilier (SCPI ou même résidence locative) n’est pas performant car on peut utiliser son cash bien plus efficacement en bourse.

Mais, l’immobilier à crédit, c’est autrement plus intéressant. Je suis déjà propriétaire de ma RP depuis plus 2 ans (donc achat de ma RP vers 24 ans et demi ce qui est déjà une très bonne chose). Chaque loyer que je paie n’est en réalité que de l’épargne forcée qui m’enrichit (et sans fiscalité), ce qui est très intéressant puisque de toute manière on doit bien habiter quelque part.

Ensuite, je compte prochainement tenter l’investissement immobilier en SCPI  à crédit (j’ai pris un RDV fin Août pour en parler à ma banque). À voir ce que cela donnera. Je préfère tenter les SCPI plutôt que le locatif pour plusieurs raisons :

- Simplicité de gestion et gain de temps (très important pour moi car je cours déj dans tous les sens avec mes activités actuelles + celles que je lance)

- Beaucoup moins de frais (pas d’assurances, de vacances locatives, de travaux, de frais de copro…)

- Possibilité d’emprunter le montant que l’on souhaite : bien plus de liberté sur ce point car le montant ne dépend pas du type d’appartement, de la région etc… mais uniquement de ce que l’on veut mettre

- Possibilité de se diversifier sectoriellement dans l’immobilier (habitation, santé, commerces, bureaux, stockage…)

- Et surtout last but not least : je trouve cela énormément moins risqué et concentré. Imaginons que j’ai un portefeuille boursier de 200k€, ultra bien diversifié dans pleins d’entreprises et pleins de secteurs. Je trouverais totalement illogique de concentrer le même montant (200k€) dans un seul bien dans un seul lieu. Quand on y réfléchit bien c’est tout de même aberrant de mettre 50% de son patrimoine dans un seul actif. L’immobilier est aléatoire et on ne sait jamais comment peut tourner la ville, le quartier, les commerces… C’est donc à mon sens très risqué de concentrer autant d’argent dans un seul « produit ». On n’y pense pas souvent mais je trouve que cela a le mérite d’être dit.

En réalité ce que j’aime avec la stratégie dividende (donc stratégie revenus) c’est que c’est exactement le même fonctionnement que l’immobilier locatif. Votre portefeuille est un immeuble de rapport et chaque entreprise un locataire. Si je pouvais faire un simili crédit immobilier pour investir en bourse, je le ferais volontiers !

Dernière modification par MrDividende (12/08/2020 11h52)

En ligne En ligne

 

#415 12/08/2020 11h44

Membre
Réputation :   29  

En effet, je n’avais pas fait attention de la mention "cash" seulement.

Hors ligne Hors ligne

 

#416 12/08/2020 15h03

Membre
Réputation :   4  

Bonjour MrDividende,

Félicitations pour votre portefeuille et vos réflexions.

Une question autour de votre stratégie SCPI (j’ai hésité à mettre le message dans votre présentation pour ne pas polluer votre suivi de portefeuille) : je suppose qu’avec vos revenus vous êtes fortement imposé, est-ce que vous comptez mettre en place une solution pour limiter l’érosion du rendement des SCPI par cette imposition ?

Cordialement,
Matt

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #417 12/08/2020 16h35

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   313  

Bonjour MattG9,

Pas de soucis sur le message, je suis moi même très brouillon puisque mes réflexions sur les classes d’actifs devraient probablement figurer dans ma présentation (mais qui est beaucoup moins suivie) et non mon portefeuille.

La fiscalité est un problème douloureux en France et j’avoue avoir peu de connaissances dans les optimisations fiscales en immobilier. Donc dans le cas d’un crédit immobilier classique (SCPI ou locatif) j’aurais une fiscalité confiscatoire de TMI 30% + CSG soit presque 50% d’impôts.

Pour l’immobilier classique je ne connais que le LMNP pour alléger sa fiscalité.

Dans le cas des SCPI je ne sais pas ce qu’il est possible (et facile) de faire. Créer une SCI à l’IS me semble pour le moment beaucoup trop compliqué. Je sais après qu’il existe des SCPI capitalisantes mais je n’ai pas d’autres pistes. Si quelqu’un qui passe par ici a de bonnes connaissances sur le sujet je suis preneur smile

Dernière modification par MrDividende (12/08/2020 16h40)

En ligne En ligne

 

[+1]    #418 12/08/2020 16h59

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   569  

MrDividende a écrit :

Dans le cas des SCPI je ne sais pas ce qu’il est possible (et facile) de faire. Créer une SCI à l’IS me semble pour le moment beaucoup trop compliqué. Je sais après qu’il existe des SCPI capitalisantes mais je n’ai pas d’autres pistes. Si quelqu’un qui passe par ici a de bonnes connaissances sur le sujet je suis preneur smile

Outre la création d’une SCI vous pouvez selon votre situation également :
- Placer des SCPI dans un contrat d’assurance vie (défiscalisant au bout de 8 ans, mais avec frais de gestion supplémentaires)
- Acquérir des SCPI en nue propriété (pas de revenus ni de fiscalité durant la nue propriété mais impôts sur les plus valus à leurs revente)


Ceux qui dansent sont pris pour des fous par ceux qui n'entendent pas la musique (Nietzsche)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #419 12/08/2020 17h04

Membre
Réputation :   4  

Après pour rembourser le crédit sans avoir trop d’effort d’épargne. Je pense que les scpi européennes sont un bon compromis pour la fiscalité.

Dernière modification par Darkalex (12/08/2020 17h05)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #420 12/08/2020 17h32

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   223  

MrDividende,

La principale difficulte dans ce type de projet n’est bien sûr pas la création de la sci en elle-même, mais l’obtention du financement qui va avec. Je vous suggère les files de Malolechat et celle de Maxicool sur le sujet qui a proposé une variante de montage sur un timing plus court intéressant à suivre.

Dans votre cas, votre ptf propose tout ou partie en nantissement serait un gros plus pour obtenir un accord de financement sur de l’usufruit, devenu très difficile à obtenir, tout comme les durées longues au delà de 20 ans qui permettent d’optimiser le cash flow annuel avec l’autre levier Qui est la sélection de foncières étrangères (exemple Novapierre Allemagne) comme suggère avant mon post.

Autre piste, monter la sci avec un premier bien physique à crédit, puis le remboursement terminé, soit vous utilisez les loyers pour réinvestir chaque année dans des parts scpi au fur et à mesure sur différents titres, soit à crédit avec une garantie deportee sur votre premier bien, mais pas sur que cette solution vous convienne dans le sens où elle peut vous paraître très longue a aboutir.

Pour ma part, j’ai choisi des biens physiques professionnels pour démarrer les sci, après m’être essayé au locatif d’habitation, pour la rentabilité, mais c’est un autre métier avec d’autres contraintes loin d’être simples.

Hors ligne Hors ligne

 

#421 12/08/2020 18h15

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   313  

Bonsoir à tous et merci pour vos interventions.

Je vais essayer de vous répondre au mieux :

@ DDtee : je sais qu’il est possible d’investir sur des SCPI en AV. J’ai d’ailleurs déjà fait un crédit conso Bourso pour y investir. Néanmoins la durée max du crédit étant de 5 ans (4 ans + 1 an reconductible) fait que ce n’est pas pratique. Il me semble que les banques ne veulent pas faire de crédit immo si on les investit dans une AV, je me trompe ?

Acquérir des SCPI en nue propriété (pas de revenus ni de fiscalité durant la nue propriété mais impôts sur les plus valus à leurs revente)

Je ne sais pas bien comment cela fonctionne mais dans ce cas ce qui est gênant est que l’on doit payer 100% chaque mois puisque rien ne s’autofinance. Or je préfère que mon cash aille vers les actions…

@Darkalex : j’ai en effet entendu parler de SCPI Européennes (comme Novapierre Allemagne) pour lesquelles les revenus sont moins taxés. Je ne connais pas encore bien les particularités mais je suppose qu’il faut tout de même payer un impôt (réduit) + notre chère Csg.

@Serenitis : Merci pour les idées de files, j’irai les consulter, ainsi que pour vos idées. Je suis heureux d’avoir trouvé un nouveau sujet sur lequel j’ai beaucoup à apprendre, mais après tout c’est comme cela qu’on progresse !

En ligne En ligne

 

[+1]    #422 12/08/2020 18h22

Membre
Réputation :   16  

La SCI a L’IS est la solution quand la TMI est a 30 ou plus.

Un expert comptable s’occupera de la création et de faire la compta une fois par an si vous ne savez pas la faire, c’est en fait très simple.
Je pourrais même vous expliquer comment tenir la comptabilité c’est très simple au vu du peu d’écriture annuelle.

Impôt 15% jusqu’a 37500 de résultat, 28% ensuite.

Dernière modification par coriace (12/08/2020 18h23)

Hors ligne Hors ligne

 

#423 12/08/2020 19h31

Membre
Réputation :   39  

MrDividende a écrit :

3)cash is king debt. Chaque bout de papier billet que vous détenez est en réalité une partie de dette après impression de celui-ci. De même, chaque euro laissé dans votre banque est prêté jusqu’à 5 fois (les banques peuvent aller jusqu’à un levier 5).

Le cash est une créance envers une banque commerciale (ou universelle), bref une banque de second rang, celle avec qui nous avons des liens. On va dire que le cash a le même rôle dans une relation banque de second rang - agent (tel que vous) qu’un apport pour l’obtention d’un crédit immobilier.

La banque de second rang se sert de cet argent pour emprunter de l’argent à la banque centrale (banque de premier rang) une somme supérieure (on appelle ça le coefficient multiplicateur si vous souhaitez faire des recherches pour mieux comprendre).

Après je ne suis pas forcément d’accord sur l’élimination de la pierre dans le cas d’une allocation équilibrée/offensive car celle-ci à d’autres atouts et on peut obtenir un TRI égal à celui des actions dans divers types de montages. Reste à savoir ce avec quoi on est à l’aise smile

Hors ligne Hors ligne

 

#424 12/08/2020 19h58

Membre
Réputation :   81  

coriace a écrit :

La SCI a L’IS est la solution quand la TMI est a 30 ou plus.

Un expert comptable s’occupera de la création et de faire la compta une fois par an si vous ne savez pas la faire, c’est en fait très simple.
Je pourrais même vous expliquer comment tenir la comptabilité c’est très simple au vu du peu d’écriture annuelle.

Impôt 15% jusqu’a 37500 de résultat, 28% ensuite.

Bonjour Mr Woyal,

15% d’IS + xx% (ou 30%) d’IR lorsque l’on sort les dividendes, non ?
Du coup la SCI IS, permet certes de différer une part d’impôt mais rajoute 15%, voire 28% à l’addition…

Je ne suis pas spécialiste, c’est une interrogation.


Parrain : Mintos, YomoniNalo Grisbee, N26, Revolut.

Hors ligne Hors ligne

 

#425 12/08/2020 22h41

Membre
Réputation :   60  

MrDividende a écrit :

@Darkalex : j’ai en effet entendu parler de SCPI Européennes (comme Novapierre Allemagne) pour lesquelles les revenus sont moins taxés. Je ne connais pas encore bien les particularités mais je suppose qu’il faut tout de même payer un impôt (réduit) + notre chère Csg.

Non non, il y a pas de contribution sociale à payer dans le cas de SCPI hors France. C’est justement l’un des gros avantages.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur