Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#301 15/05/2020 13h37

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   316  

C’est amusant, mon précompte sur Degiro pour Accenture et Medtronic est de 25% (et non de 20% comme vous, même si c’est pourtant le montant de la convention).

Aahhh la fiscalité, toujours un sujet très clair … smile

Dernière modification par MrDividende (15/05/2020 13h39)

Hors ligne Hors ligne

 

#302 15/05/2020 14h04

Membre
Réputation :   28  

Bonjour Mr Dividende, je vois que vous avez toutes les GAFAM en portefeuille.

Par curiotisé, si vous ne deviez en détenir qu’une seule (sans tenir compte du cours actuel), ce serait laquelle et pourquoi ? Ou autrement dit quelle est votre plus forte conviction pour le long terme (pas seulement pour la croissance mais également pour dormir tranquille) parmi ces valeurs ?

Merci.

Dernière modification par Pancake (15/05/2020 14h16)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #303 15/05/2020 14h33

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   316  

Bonjour Pancake,

C’est une excellente question et la réponse n’est vraiment pas évidente.

Je donne déjà certains avis dans ce message.

Je pourrais premièrement  « facilement » éliminer Facebook et Apple.

Facebook : trop concentrée sur les réseaux sociaux et les revenus publicitaires. Je trouve également que l’entreprise n’a pas suffisamment le rôle de « nécessité » dans notre vie.

Apple : très belle entreprise mais dont les revenus sont encore trop concentrés sur des produits technologiques, donc c’est assez cyclique et la perte de moat face aux concurrents est possible. J’attends vraiment que les services dépassent 50% des revenus.

Le choix est ensuite plus complexe, mais je pense que je mettrais en première place Microsoft (pas forcément étonnant puisqu’elle est dans mes 5 valeurs pour l’année 2020 wink ).

Déjà, c’est une des deux seules GAFAM à payer des dividendes, c’est un plus pour moi. Ensuite, c’est avec JnJ la seule autre entreprise au monde à avoir la notation AAA (autrement dit elle est considérée plus sûre que les Etats-Unis). C’est aussi la GAFAM qui obtient le score le plus élevé dans mon screener.

Ce que j’apprécie également chez Microsoft est sa diversification :

- Logiciels de bureautique incontournables avec une source de revenue récurrente et donc peu cyclique.

- Tournant vers le Cloud totalement réussi ce qui va tirer la croissance dans les années à venir.

- Les réseaux sociaux avec le rachat de Linkedin.

- Sa présence dans les jeux vidéos qui est aussi un secteur d’avenir (bah oui lorsque je joue à call of duty sur ma xbox je suis tout fier d’être actionnaire).

Ce sont donc toutes ces raisons qui me font aimer Microsoft. Je ne suis pas le seul car cette action ne corrige jamais, je crois que c’est l’une des actions les plus difficiles à acheter, ce qui est généralement un bon signe !

Dans l’ordre ça donnerait :

Microsoft
Amazon
Google
Apple
Facebook

Dernière modification par MrDividende (15/05/2020 14h38)

Hors ligne Hors ligne

 

#304 15/05/2020 14h42

Membre
Réputation :   22  

Bonjour M. Dividende,
Je suis tout à fait d’accord avec vous.
J’ajouterais côté diversification tous les outils de développement et base de données très présents dans les entreprises (SqlServer, Visual Studio) ainsi que les ERP et outils de gestion comme Dynamics 365.

Modification : J’oubliais également un certain logiciel nommé "Windows" que l’on voit ça et la sur certain PC et qui est également une source de revenu récurrente.

Bien à vous

Dernière modification par Navy (15/05/2020 14h46)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #305 15/05/2020 15h31

Membre
Réputation :   7  

Bonjour Mr Dividend,

Merci pour votre partage. Je me permets ici de partager ma thèse sur Facebook qui représente une grille de lecture un peu différente de la vôtre.

Bien d’accord avec vous pour confirmer que les revenus provenant de la publicité est son principale point faible. Aussi, elle a une image dégradée aux USA depuis 2018 avec le scandale Cambridge et le passage sur le gril politique de son fondateur dirigeant. Le risque est devenu principalement politique avec l’épée de Damoclès du démantèlement de ce monopole, mais d’un autre côté les USA se doivent aussi d’avoir des champions pour ne pas faire le jeu de leurs concurrents asiatiques.

Pour moi son moat est tout simplement gigantesque, c’est quasi impénétrable. Cette boite a le contrôle des principaux réseaux sociaux (FB, IG, Messenger, WhatsApp) et c’est la seule GAFAM à avoir à sa tête son fondateur.
Oui, ma thèse est fondée principalement sur ce visionnaire. A 19 ans, il fonde Facebook, et avant 2010, il aura refusé une dizaine de tentatives de rachat par Yahoo, Google, Microsoft, Viacom, le Washington Post, Friendster, MySpace, AOL, News Corp.

Le fait marquant se passe en 2006, quand Yahoo fait une offre de rachat pour 1 milliard de dollars (pour 50 fois les ventes). Zuckenberg refuse l’offre au motif que Yahoo n’a absolument pas pris la mesure du potentiel de FB à long terme. Les principaux managers de FB quittent la boite, Zuckenberg répond qu’il a une mission à mener, peu importe les états d’âmes des uns et des autres. Il n’a alors que 22 ans !
Il lui en faut également du caractère pour acquérir Instagram un mois seulement avant l’introduction en bourse en 2012 …pour un montant de 1 milliard de dollars ! Instagram à l’époque c’est 13 employés et aucun revenus. Un mois avant Zuckenberg, Jack Dorsey avait tenté de racheter IG, mais c’est Zuck qui parvient à conclure le deal.
L’introduction en bourse est un échec, la valorisation chute de moitié, les analystes ne croient pas en la capacité de FB à monétiser son business sur les mobiles. Evolution des revenus sur le mobile : 0 dollar en 2012, 10 milliards en 2015, 60 milliards en 2019.

Investir aujourd’hui sur Facebook revient à investir sur un homme âgé de seulement 35 ans … imaginons ce qu’il peut encore réaliser sur les 20 prochaines années ! Si d’ici là il n’a pas bien entendu d’envies d’explorer d’autres horizons comme Bill Gates par exemple. Rien n’est jamais évident, mais je crois que si on se fie aux réalisations passées de cet homme, il en a encore sous la pédale pour les prochaines décennies, avec ou sans Libra !

Facebook, c’est aussi la seule GAFAM / FAANG ayant trouvé grâce aux yeux de Terry Smith, en termes de taux de croissance et de rendement sur capitaux. Le nombre d’utilisateurs continue d’augmenter au niveau mondial, en partant d’une base élevée. Terry Smith avait indiqué dans les Echos (Belgique) que "les départements marketing des entreprises ne regardent que Facebook et Google."

Voilà, désolé d’avoir fait ce gros pavé directement sur votre file, mais je tenais à vous partager ma thèse sur cette société.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #306 15/05/2020 16h05

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   316  

Bonjour Gnr1976,

Pour moi son moat est tout simplement gigantesque, c’est quasi impénétrable. Cette boite a le contrôle des principaux réseaux sociaux (FB, IG, Messenger, WhatsApp)

Ce sont certes de très bonnes applications, mais malheureusement très difficilement monétisables. J’utilise Whatsapp presque tous les jours, mais ça ne rapporte pas grand chose à FB. À part la pub il y a très peu de solutions…

et c’est la seule GAFAM à avoir à sa tête son fondateur.

Pas vraiment, chez Amazon c’est bien Bezos qui est PDG. Chez Apple, Jobs est malheureusement décédé mais en était également à la tête avant cet évènement (sauf la période où il s’est fait virer se sa propre entreprise…).

Il y a également Musk que j’ai voulu « honorer » avec mon achat récent de Paypal. Je suis actuellement en train de lire sa biographie, ça m’a motivé !

Le cas de Facebook n’est donc pas isolé.

Facebook, c’est aussi la seule GAFAM / FAANG ayant trouvé grâce aux yeux de Terry Smith

Et Apple et Amazon sont les deux seules qui intéressent Buffett pour le moment wink

Qu’on ne se méprenne pas, Facebook est une boite géniale, c’est pour cela que je l’ai aussi en portefeuille.

Dernière modification par MrDividende (15/05/2020 16h07)

Hors ligne Hors ligne

 

#307 15/05/2020 18h54

Membre
Réputation :   49  

A ajouter que Facebook a une gouvernance pourrie, c’est une dictature dirigé par un chef tout puissant, sur le long terme je suis pas certain que ce soit une bonne chose pour la boite et pour ses actionnaires.

Le principal risque pour facebook est réglementaire, avec une réglementation plus accru sur la protection des données personnelles.

Je ne me fais pas tellement d’illusion sur le fait que les gens finiront par se réveiller et cesser d’alimenter ces réseaux sociaux en données, quand on voit que le scandale cambridge n’a eu aucun impact sur le recrutement de nouveaux clients/temps passés sur les applis ça laisse songeur. 

Entièrement d’accord sur le fait que Microsoft est une boite absolument incroyable avec probablement le meilleur management de tous les gafam.

Hors ligne Hors ligne

 

#308 15/05/2020 18h54

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   316  

Petite boutade pour continuer la discussion sur les GAFAM plus haut car j’ai eu une bonne surprise en ouvrant ma boite aux lettres à l’instant.

J’ai commandé il y a 3-4 jours sur Amazon deux livres Américains (édition US en anglais) de Peter Lynch :

- « Beating the Street »
- « One Up on Wall Street »

Je les ai déjà reçu aujourd’hui, je trouve ça dingue. Ce ne sont quand même pas des livres de poche très demandés en France, surtout en langue étrangère.

Ça me donne presque envie de doubler ma position smile

Dernière modification par MrDividende (15/05/2020 19h03)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #309 16/05/2020 03h08

Membre
Réputation :   16  

MrDividende, le 15/05/2020 a écrit :

Bonjour Gnr1976,

Pour moi son moat est tout simplement gigantesque, c’est quasi impénétrable. Cette boite a le contrôle des principaux réseaux sociaux (FB, IG, Messenger, WhatsApp)

Ce sont certes de très bonnes applications, mais malheureusement très difficilement monétisables. J’utilise Whatsapp presque tous les jours, mais ça ne rapporte pas grand chose à FB. À part la pub il y a très peu de solutions…

WhatsApp ne fait pas payer les particuliers mais les entreprises !
Quand une entreprise veut qu’un call center puisse être joignable sur WhatsApp, c’est la qu’il faut ouvrir le portefeuille !Lien

Hors ligne Hors ligne

 

#310 23/05/2020 10h56

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   316  

Bonjour à tous,

Je voulais partager mes réflexions de ces derniers jours :

Tout d’abord, je pense finalement introduire encore quelques nouvelles valeurs dans le portefeuille toujours dans une optique de diversification pour les raisons suivantes :

- Pour la partie Europe, limiter mon poids trop important sur la France. Mon courtier PEA me propose généralement des tarifs trop élevés pour la bourse étrangère mais pas pour les Pays-Bas et la Belgique. Je vais donc en profiter. La dernière crise a clairement montré que l’Europe d’après ne sera plus la même que l’Europe d’avant. Je veux essayer d’avoir quelques billes dans les pays qui me semblent bien gérés (principalement les pays du nord). Je n’exclurais pas la possibilité d’acheter quelques une de ces actions sur CTO au lieu de PEA pour limiter les frais de courtage. Je pense même inclure quelque entreprises Suisses malgré la fiscalité sur leur dividende.

---------------------------------------------

- Poursuivre mon choix d’investissement vers des valeurs de qualité et de croissance, en n’excluant plus nécessairement les valeurs qui ne versent pas de dividende. Je pense que le biais du rendement m’a coûté cher en performance dans le passé. Si une société a de très bons fondamentaux et se classe brillamment dans mon screener malgré l’absence de dividende (ce qui pénalise pourtant son score), je pourrais quand même l’acheter.

---------------------------------------------

- Faire un dernier tour sur les valeurs US que je n’avais pas bien analysées. Mon portefeuille est pourtant déjà bien chargé mais je me suis aperçu que j’avais tout de même manqué plusieurs belles entreprises Américaines.

---------------------------------------------

Voici maintenant la liste des entreprises en Watchlist :

Europe : Novo Nordisk, Nestlé, Givaudan, Roche, Lonza, Sofina, Lotus Bakeries, Elia System, Euronext, Adyen, Prosus, SAP, Worldline, Biomérieux.

USA : Thermofisher Scientific, Intercontinental Exchange, Air Product & Chemicals, L3Harris Tech, Adobe, SalesForce, Intuit, Alibaba, Crown Castle.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Pour terminer, en m’amusant à améliorer les aspects visuels de mes fichiers de suivi, j’ai remarqué que (comme beaucoup de monde) j’avais un biais psychologique à renforcer davantage les entreprises en MV.

Voici sur mon PEA (dont la construction est ancienne et pour lequel j’ai déjà fait de nombreux renforcements) mon fichier de suivi en classant les positions de la plus grande à la plus petite :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_biais_psychologique.png

On peut remarquer que les principales positions sont quasiment toutes en bonne MV, alors que les positions les plus petites sont statistiquement plus souvent en PV.

Cela signifie que sans m’en rendre forcément compte, j’avais tendance à souvent renforcer à la baisse et rarement à la hausse sur les valeurs jugées ’trop chères’.

En faisant la même analyse sur le CTO US, je ne constate pas ce biais car je n’ai pour le moment quasiment pas fait de renforcement dessus (puisque sa construction est quasi terminée depuis peu). La performance n’en est que meilleure.

Je vais donc dans le futur essayer de bien y faire attention et de ne pas hésiter à renforcer à la hausse les valeurs de qualité.

Dernière modification par MrDividende (23/05/2020 12h20)

Hors ligne Hors ligne

 

#311 23/05/2020 12h05

Membre
Réputation :   43  

Bonjour Mr Dividende,

Vous soulevez un point important qui est le fait de renforcer sur des valeurs en MV.
D’un coté cela permet de baisser le pru et donc d’augmenter le rendement "potentiel" du portefeuille mais d’un autre coté cela déséquilibre notre portefeuille vers des valeurs en général moins qualitative et en décroissance.

Je me me pose moi meme la question.

Je pense qu’il faut s’imposer quelques règles lors des renforcements:
- Ne pas renforcer la même valeur 2 fois consécutivement ou un nombre de fois limité dans l’année.
- Ne pas dépasser un certain pourcentage dans le portefeuille.
- Surtout, ne renforcer que des valeurs subissant des trous d’air brefs. C’est à dire des valeurs en croissance sur l’année ou les deux dernières années.

Je pense également que le renforcement est différent selon les périodes :
- Consommation : on privilégiera le rendement immédiat quitte à prendre des valeurs stagnantes ou en décroissance (Bouygues, AXA, TOTAL…).
- Capitalisation : on préférera des valeurs en forte croissance du point de vu cours et dividende (LVMH, TELEPERFORMANCE, HERMES, SARTORIUS…).

Il serait également intéressant de comparer la performance de la valeur depuis l’ouverture de votre PEA ou les dernières années en bourse par rapport à la performance dans votre portefeuille. Cela permettrait de savoir si vous l’avez acheté lors d’un point bas ou haut, si les renforcements ont produit leur effet.

Qu’en pensez vous ?


PARRAINAGE : BINCK, DEGIRO, ING, BOURSORAMA, MES-PLACEMENTS.FR - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

#312 23/05/2020 12h28

Membre
Réputation :   24  

@MrDividende

Je me retrouve tout à fait dans ces réflexions. Quand on se fait une watchlist, on est très tenté d’acheter les pièces "manquantes" du puzzle. D’un autre côté, dans un creux de marché comme maintenant, il vaut peut-être mieux renforcer des lignes existantes, histoire de donner un peu de poids à celles-ci.

Enfin côté dividendes, je suis d’accord aussi. Au cours des dernières années, j’ai eu trop tendance à favoriser le yield. Mais plus le dividende est élevé, plus la croissance est faible (en règle générale). Il est donc opportun de lorgner un peu sur les valeurs growth également, même si elles ne versent pas/peu de dividende. Ca améliore la qualité totale du portefeuille.

Je vois dans votre watchlist quelques bons candidats, mais malheureusement ils sont tous chers. Il faut certainement s’armer de patience pour en tirer une performance notable.

Hors ligne Hors ligne

 

#313 23/05/2020 12h39

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   316  

Bonjour Gandolfi,

Surtout, ne renforcer que des valeurs subissant des trous d’air brefs. C’est à dire des valeurs en croissance sur l’année ou les deux dernières années.

Je suis d’accord qu’il faut dissocier les différents types de baisse :

- Baisse globale du marché qui entraîne une chute de la valeur ~ identique aux indices -> pas de risque particulier.

- Les trous d’air passagers suite à une mauvaise publication ponctuelle -> risque faible si les fondamentaux sont toujours bons et le marché est toujours porteur.

- Chute du cours de bourse car risque de déclin du business et des fondamentaux. En général dans cette situation le marché est haussier alors que la valeur est baissière. -> risque élevé, il vaut mieux s’abstenir de renforcer surtout si cette situation dure plus de 1 ou 2 ans.

Néanmoins, toute la difficulté vient de "deviner" de quelle type de baisse il s’agit (surtout entre 2. et 3.).

- Ne pas renforcer la même valeur 2 fois consécutivement ou un nombre de fois limité dans l’année.
- Ne pas dépasser un certain pourcentage dans le portefeuille.

Totalement d’accord mais c’est déjà ce que je fais. On peut voir que les pondérations ne sont pas délirantes et que vu le nombre de lignes, le poids de chaque position est faible (le max est Danone à 3.86% du portefeuille, je pense pouvoir dormir tranquillement avec ça).

-> Le problème vient vraiment des choix et du timing je pense. Psychologiquement j’ai l’impression que lorsqu’une valeur baisse, on se dit toujours que c’est pour une fausse raison et qu’il faut se précipiter pour ne pas rater "l’affaire". A l’inverse, quand une valeur monte on se dit toujours que c’est trop tard et qu’on renforcera si elle baisse (ce qui peut ne jamais arriver). En fait c’est comme si l’on appliquait une stratégie contrarian de momentum inverse. Or il est prouvé que le momentum est un phénomène bien réel en bourse et qui fonctionne. En agissant ainsi on lutte contre la tendance, ce qui n’est pas bon.

Il serait également intéressant de comparer la performance de la valeur depuis l’ouverture de votre PEA ou les dernières années en bourse par rapport à la performance dans votre portefeuille. Cela permettrait de savoir si vous l’avez acheté lors d’un point bas ou haut, si les renforcements ont produit leur effet.

Pas vraiment, c’est assez simple de voir qu’une position en bonne MV a été achetée sur un point haut (ou proche) alors qu’à l’inverse une position en bonne PV a été achetée sur un point bas (ou proche).

Le portefeuille n’est pas assez ancien pour faire des statistiques poussées, mais je pense de plus en plus qu’il ne faut pas regarder le PRU ni même les hausses récentes lors de l’achat. Si les fondamentaux sont de qualité et que la valorisation reste raisonnable (via mon screener par exemple), il ne faut pas se poser de question et acheter. Je vais également de plus en plus me méfier des décotes trop importantes car il y a surement un risque qu’on ne comprend pas directement mais qui est bien présent.

---------------------------------------------

@Ankh : En effet on peut être tenté par renforcer les positions existantes mais dans mon cas j’aime initier le plus vite possible une position dès qu’une valeur m’intéresse, même si c’est une petite ligne. Cela permet ensuite de mieux suivre chaque valeur (on ne fait pas vraiment attention aux valeurs dont on n’a pas initié une position je trouve).

La plupart de ces valeurs sont chères mais pas nécessairement VS leur historique, ou en tout cas certaines ont une croissance suffisamment élevée pour autoriser une légère sur-évaluation (via le calcul du potentiel par exemple).

Dernière modification par MrDividende (23/05/2020 12h49)

Hors ligne Hors ligne

 

#314 23/05/2020 18h31

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   487  

Bonjour Gandolfi,

gandolfi a écrit :

Je pense qu’il faut s’imposer quelques règles lors des renforcements:
- Ne pas renforcer la même valeur 2 fois consécutivement ou un nombre de fois limité dans l’année.
- Ne pas dépasser un certain pourcentage dans le portefeuille.
- Surtout, ne renforcer que des valeurs subissant des trous d’air brefs. C’est à dire des valeurs en croissance sur l’année ou les deux dernières années.

Je ne pense pas que renforcer deux fois de suite la meme valeur soit un problème. Qu’elle soit haussière ou baissière. Si le cours est "intéressant" (selon les critères de chacun), le simple fait de respecter son allocation cible est suffisant.

Dernière modification par Neo45 (23/05/2020 18h42)


Dividende Score - Outil d'aide à la décision pour investissement dans les dividendes (CAC 40 et SBF 120)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #315 26/05/2020 16h21

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   316  

Mise à jour du Screener 26/05/2020

Bonjour à tous,

Avec les publications récentes des résultats trimestriels, les analystes ont revu à la hausse/baisse (surtout baisse) les prévisions de bénéfices des entreprises.

Voici donc une mise à jour du screener qui tient compte de ces actualisations.
On peut constater qu’il y a pas mal de changement dans les scores et les valorisations.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Voir le message rappelant comment les scores sont calculés.
Voir le message rappelant comment l’aspect valorisation est calculé.
Voir le message rappelant comment le juste prix est calculé.
Voir le message rappelant comment le Fair Price 5 ans et le potentiel est calculé.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Voici le résultat global que j’obtiens pour la partie Europe :

Classement par score :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_screener_pea_score_1_2605.png
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_screener_pea_score_2_2605.png

Classement par potentiel :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_screener_pea_potentiel_1_2605.png
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_screener_pea_potentiel_2_2605.png

----------------------------------------------------------------------------------------------

Voici le résultat global que j’obtiens pour la partie US :

Classement par score :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_screener_cto_score_1_2605.png
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_screener_cto_score_2_2605.png

Classement par potentiel :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_screener_cto_potentiel_1_2605.png
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_screener_cto_potentiel_2_2605.png

----------------------------------------------------------------------------------------------

Remarque Générale

Plusieurs valeurs ont été ajoutées au screener.

PEA : Worldline, Adyen, Euronext, Sofina, Lotus Bakeries, Prosus, SAP, Novo Nordisk, Biomérieux, Wolters Kluwer, Elia Group.

CTO : Intuit, SalesForce, Adobe, Intercontinental Exchange, CrownCastle, Equinix, Thermo Fisher, Alibaba, Roche, Nestlé.

Les valeurs en jaune sont en Watchlist, le reste en portefeuille.

-> J’ai donc acheté récemment (hier et aujourd’hui) Euronext, Adyen, Worldline, Adobe, Intuit, SalesForce et Intercontinental Exchange.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Bonne après-midi à tous.

Hors ligne Hors ligne

 

#316 26/05/2020 22h46

Membre
Réputation :   49  

Bonjour Mr Dividende,

Je suis curieux de savoir comment vous arrivez à une telle valo a 5 ans sur Adyen ?

Vous ne prenez pas en compte une nécessaire baisse des rétios de valorisation dans 5 ans ?

Il apparaît peu probable que Adyen trade encore sur des ratios stratosphériques comme aujourd’hui.

Dernière modification par flosk22 (26/05/2020 23h11)

Hors ligne Hors ligne

 

#317 27/05/2020 10h09

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   316  

Bonjour Flosk22,

Historiquement Adyen croit à 30-40% par an depuis plusieurs années, et les analystes estiment que cela devrait se poursuivre au même rythme dans les années à venir.

Le secteur est clairement d’avenir, ça s’est encore vu avec le covid. Je rappelle que le business de l’entreprise est de proposer l’interface numérique des plateformes de paiement et le système informatique derrière qui permet de faire des achats en ligne (lorsque vous déclenchez sur un site les menus de paiement avec insertion du n° de CB etc, c’est Adyen). Ils équipent notamment Ebay, Uber, Booking, Spotify…

L’entreprise a également une trésorerie énorme et équivalente à environ 3-4 ans d’EBITDA. Elle en a donc largement sous le pied si besoin pour investir et booster encore plus la croissance.

En résumé : on a une croissance « stratosphérique » de 30-40% par an, une excellente visibilité, une énorme trésorerie, un secteur d’avenir, des taux très bas qui pourraient également profiter à Adyen pour emprunter à quasi zéro et se dévolopper pour croitre encore plus vite.

-> le marché aime cela et ce n’est pas étonnant. À mon sens il n’y a pas de raison à CT/MT que ses ratios de valos changent.

Mon seul regret est de ne pas l’avoir acheté plus tôt qu’hier. Je lorgnais sur la valeur l’année dernière quand elle était autour de 600€. J’étais intéressé mais j’avais finalement laissé tomber car je la trouvais chère et elle ne versait pas de dividende, ce qui me gênait à l’époque. Aujourd’hui elle côte 1100€…

Bien à vous.

Hors ligne Hors ligne

 

#318 29/05/2020 12h45

Membre
Réputation :   5  

Bonjour Mr Dividendes.

J’aimerai beaucoup avoir votre avis sur mon portefeuille d’action s’il vous plaît.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+4]    #319 30/05/2020 10h22

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   316  

Bilan du portefeuille Mai 2020 (27 ème mois de reporting)

Bonjour à tous,

Comme expliqué dans ce message, l’objectif du mois a été de continuer la diversification à travers l’Europe (hors France) et de faire un dernier tour sur les entreprises US que j’avais loupé.

Mise à jour du portefeuille :

----------------------------------------------------------------------------------------------

Santé : Sanofi, Essilor, Sartorius Stedim, Eurofins Scientific, Johnson & Johnson, Merck, Medtronic, Stryker Corp, Becton Dickinson, Abbott Laboratories.

Finance : Adyen, Worldline, Euronext, Blackrock, Visa, S&P Global, Intercontinental Exchange, Paypal Holdings.

Industrie : Vinci, Air Liquide, Thalès, Sodexo, Schneider Electric, 3M, Raytheon Technologies.

Technologie : Dassault Systèmes, RELX, Teleperformance, ASML Holding, Cisco, Automatic Data Processing, Accenture, Adobe, Intuit, SalesForce, Google, Apple, Microsoft, Amazon, Facebook.

Consommation non cyclique : L’Oréal, Pernod Ricard, Heineken, Danone, Unilever, PepsiCo, Procter & Gamble, Mondelez International, McCormick, Church & Dwight, Costco Wholesale.

Consommation discrétionnaire : LVMH, Hermès, McDonald’s, Starbucks, Home Depot, Nike.

Energie : Total, Rubis.

Utilities : Veolia, Dominion Energy, NextEra Energy, Waste Management.

Telecom : Comcast, Walt Disney.

Immobilier : Orpéa, National Health Investors, Store Capital, Essex Property, Realty Income, American Tower, Digital Realty.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_suivi_portefeuille_pea_mai_2020.png

----------------------------------------------------------------------------------------------

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_suivi_portefeuille_cto_mai_2020_1.png
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_suivi_portefeuille_cto_mai_2020_2.png

Valeur totale du portefeuille : 83 737€

----------------------------------------------------------------------------------------------

Vente : rien

Achat :

Achat sur le PEA de Adyen, Worldline, Euronext.

Achat sur le CTO de Adobe, Intuit, SalesForce, Intercontinental Exchange.

Renforcement : Facebook, Realty Income, Essex Property, Cisco Systems.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Performance du portefeuille cette année :

Comme expliqué dans ce message et ceux plus haut, pour avoir une comparaison avec les indices la plus fidèle possible, je mets de côté temporairement la comparaison avec le MSCI World car la composition historique de mon portefeuille en était loin (bien que j’essaye chaque mois de corriger ma sous-exposition aux US, cela prend du temps).

Je vais donc suivre la performance de mon portefeuille VS un Benchmark bien plus représentatif qui est une pondération mensuelle de l’évolution du CAC40 GR et du S&P500 de la forme X% CAC40 GR + 100-X% S&P500.

J’ai donc regardé chaque mois depuis 01/01/2019 quelles étaient exactement mes pondérations France et US afin d’en déduire un indice réel de comparaison.

Par exemple, en Octobre 2019 j’étais à 86% France et 14% US. Mon Benchmark sur ce mois était donc 86% CAC40 GR + 14% S&P500. La comparaison avec le World n’aurait pas beaucoup de sens sur ce type de période.

Voici le résultat obtenu :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_performance_portefeuille_mai_2020.png

Performance du Portefeuille depuis Janvier 2020 : -11.93%.
Performance du Benchmark depuis Janvier 2020 : -17.09%.
Performance du MSCI World depuis Janvier 2020 : -8.72%.

Performance du CAC40 GR depuis Janvier 2020 : -21.38%.
Performance du S&P500 depuis Janvier 2020 : -7.38%.

Je pense que je vais continuer d’utiliser ce benchmark pour les prochains suivis jusqu’à avoir un poids US de 60%, puis je prendrais à nouveau le MSCI World par soucis de simplicité (actuellement 45% US).

----------------------------------------------------------------------------------------------

Dividendes :

Comme expliqué dans ce message, je calcule maintenant une rente fictive (en plus de la rente réelle) basée sur 3.5% de mon capital avec une moyenne glissante de 3 mois. Voici le résultat obtenu depuis Mai 2018 :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_suivi_dividendes_mai_2020.png

La rente mensuelle moyenne actuelle (fictive) serait de 234€.
La rente mensuelle moyenne actuelle (avec les dividendes réels) est de 155€.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Pour terminer, voici les dernières entreprises en Watchlist :

Europe : Novo Nordisk, SAP, Nestlé, Roche, Lonza, Givaudan, Sofina, Lotus Bakeries, Elia System, Wolters Kluwer, Prosus, Biomérieux.

Us : ThermoFisher Scientific, Equinix, Crown Castle, Alibaba.

----------------------------------------------------------------------------------------------

A bientôt.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 3   [+9]    #320 31/05/2020 17h52

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   316  

Astuce pour mettre des entreprises Américaines du S&P500 dans votre PEA

Bonjour à tous, j’avais déjà évoqué dans ce message un début d’astuce permettant de loger des entreprises Américaines du S&P500 dans son PEA. L’idée m’a intéressé et j’ai donc décidé d’approfondir le sujet.

Je parle bien de titres en direct et pas d’ETF.

J’ai donc regardé pour l’intégralité des entreprises du S&P500, et 13 d’entre elles sont éligibles aux PEA.

En effet, exactement 13 entreprises Américaines ont leur siège social en Europe (11 en Irlande à Dublin et  2 aux Pays-Bas).

Si ces entreprises vous intéressent, il est plus intéressant fiscalement de les loger sur PEA plutôt que sur un CTO.

Voici la liste complète de ces entreprises :

Accenture (Irlande)
Medtronic (Irlande)
Linde (Irlande)
Eaton Corporation (Irlande)
Allegion (Irlande)
Johnson Controls International (Irlande)
Aptiv (Irlande)
Perrigo (Irlande)
Seagate Technolohy (Irlande)
Steris (Irlande)
Trane Technologies (Irlande)
Lyondellbasell (Pays-Bas)
Mylan (Pays-Bas)

Voici maintenant celles que je trouve intéressantes dans la liste :

Accenture : C’est le leader mondial des prestations de service et de conseils en technologie. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un peu comme le Capgemini Américain mais en beaucoup plus gros et mieux géré.

Medtronic : Un des leaders mondiaux dans les matériels médicaux (équipements chirurgicaux, défibrillateurs, prothèses…).

Linde : C’est l’un des concurrents direct de Air Liquide (l’autre étant Air Product & Chemicals). En terme de capitalisation, c’est la plus grosse entreprise du secteur (depuis la fusion avec Praxair en 2018).

Eaton Corporation : Un des plus gros industriels dans l’électronique pour la gestion de l’énergie. C’est l’un des concurrents direct de Schneider Electric.

Lyondellbasell : L’un des principaux groupes chimiques mondiaux (produits chimiques divers, raffinage de pétrole, polymères avancés…).

Allegion : Fabriquant de systèmes de sécurité comme le verrouillage des portes, les systèmes de vidéo surveillance, systèmes d’identification…

----------------

Voilà pour le PEA. J’ai également remarqué que l’assureur Américain Chubb Limited avait son siège social en Suisse. Ce n’est donc pas éligible au PEA mais je préfère le préciser car peut-être que des lecteurs Suisses du forum pourraient être intéressés s’ils ont des avantages fiscaux.

Bonne fin d’après-midi.

Dernière modification par MrDividende (31/05/2020 18h19)

Hors ligne Hors ligne

 

#321 31/05/2020 18h51

Membre
Réputation :   3  

Suite à votre post j’ai une question. J’ai des actions Accenture sur mon CTO et lors du dernier versement de dividende, la retenue à la source a été de 25 %.

D’après vous, si je loge Accenture en PEA, y a t’il retenue à la source lors du versement des dividendes ?

Hors ligne Hors ligne

 

#322 31/05/2020 19h00

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   316  

Bonjour,

Oui que cela soit sur CTO ou PEA vous avez le précompte Irlandais de 20%. J’ai également subi 25% sur CTO chez Degiro alors que la convention France-Irlande donne un taux de 20%, je ne comprends pas bien la raison.

Le gain fiscal vient donc surtout sur la flat tax que vous payez en plus des 20-25% sur CTO et non sur PEA.

Dernière modification par MrDividende (31/05/2020 19h09)

Hors ligne Hors ligne

 

#323 31/05/2020 19h52

Membre
Réputation :   14  

Bonjour,
Il me semble que Linde est une société allemande à la base, et est cotée à Francfort. Suite à la fusion avec Praxair, elle est aussi cotée aux US.
En tout cas, dans les 2 cas on peut l’avoir en PEA !

Dernière modification par Bubbasan (31/05/2020 20h10)


Parrainage Bourse Direct et Yomoni

Hors ligne Hors ligne

 

#324 31/05/2020 19h54

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   156  

DeGiro n’est pas un courtier basé en France, regarder la convention fiscal France-Ireland n’a aucun intérêt pour juger du traitement fiscal des dividendes.

Hors ligne Hors ligne

 

#325 31/05/2020 20h10

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   316  

@Bubbasan : Linde est bien à l’origine Allemande, mais le nouveau siège social issu de la fusion Linde/Praxair est basé en Irlande à Dublin. Le critère d’éligibilité d’une entreprise au PEA est le lieu du siège social et pas nécessairement la nationalité de l’entreprise ou la place de cotation.

@Wulfram : Degiro est en effet un courtier Hollandais, mais sauf erreur de ma part, il applique la convention fiscale entre le pays de résidence fiscale déclaré à l’ouverture du compte (la France) et le pays concerné. Je me trompe ? Le cas échéant il faudrait en effet voir le taux entre l’Irlande et les Pays-Bas et vérifier qu’il est de 25%.

Edit de la réponse faite à Voyageur 75 : si c’est bien le cas pour le deuxième point, le PEA serait donc bien plus avantageux qu’un CTO hollandais : 20% de prélèvement vs (25-15+30) = 40%.

Dernière modification par MrDividende (31/05/2020 20h29)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur