Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

[+4]    #226 08/01/2022 16h14

Membre (2019)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Réputation :   319  

INTJ

Bonjour à tous, voici le reporting annuel 2021.

*Actualité macro en 2021: que s’est il passé ?

- 2021 fut dans l’ensemble une année de forte reprise économique, bien que marquée au sceau de l’épidémie et que tous les secteurs ne furent pas logés à la même enseigne, avec des secteurs du tourisme/transport et des loisirs "sociaux" toujours en difficulté.
- En 2020 on a empêché les gens de consommer tout en les arrosant d’aide, donc on a assisté à une forte reprise de la demande et de la consommation, une fois libérés, histoire de se récompenser en utilisant un peu de l’épargne accumulée, épargne qui est pour partie allée dans les marchés financiers.
- des vagues épidémiques se sont succédées, égrainant ainsi l’alphabet grec, avec néanmoins des conséquences économiques de moins en moins marquées (et donc de faibles corrections sur les marchés), et boursièrement le virus n’est presque plus un sujet, comme le montre la vague omicron.
- 2021 fut une année de stimulus monétaire et budgétaire, avec des taux maintenus au plancher et des plans de relance dans de nombreuses zones économiques majeures.
- Ce fut aussi l’année d’une reprise en main de son économie par le gouvernement Chinois, assez brutale, tentant de dégonfler des bulles (immo) et de rappeler qui est le patron (la tech). Cela nous a donné quelques sueurs froides à l’automne, et reste un sujet même si on en entend moins parler cet hiver. La guerre technologique continue avec les US bien sûr, même si c’est un peu plus feutré que les tweets de Trump.
- 2021 fut aussi une année de pénuries, les contraintes sur l’offre et les chaines d’approvisionnement mettant beaucoup plus de temps à se régler que les contraintes sur la demande: la Chine et sa politique "zero covid" qui ferme ses ports / industries au gré des nouveaux cas, les gens qui préfèrent consommer leurs aides et sortir du marché du travail plutôt que revenir s’exposer au virus (au moins à rémunération équivalente), etc …
- Pénuries de matières premières, de composants divers et variés, notamment les semi conducteurs dont on a beaucoup parlé, mais aussi et surtout pénuries de main d’oeuvre, celle ci potentiellement plus durable.
- En 2021 on a donc vu les matières premières et l’énergie flamber, résultat du sous investissement des dernières années combiné à une forte reprise cyclique. En Europe, cette flambée énergétique s’accompagne d’une crise diplomatique avec la Russie, entraînant les prix du gaz dans la stratosphère cet hiver.
- Enfin et surtout, 2021 est l’année du retour d’une arlésienne, que l’on pensait ne jamais revoir, et qui a fait les marchés pendant tout le S2: l’INFLATION (on finit l’année à 5% en Europe et environ 7% je crois aux US). Les chiffres en absolu sont élevés, mais surtout très inégalement répartis en fonction des secteurs (ex: alimentation et énergie).
On s’est interrogé sur la capacité des sociétés à répercuter la hausse des coûts, mais aussi et surtout on s’est interrogé sur les conséquences en terme de politique monétaire. Les Banquiers Centraux ont tout d’abord gagné du temps en nous présentant le phénomène comme provisoire et lié aux perturbations d’approvisionnement et à un effet de base (ce qui reste en bonne partie correct).
Mais alors que les hausses de prix se disséminaient à travers les chaînes de valeur et les secteurs économiques, et que les revendications salariales devenaient plus prégnantes, notamment aux US, le discours a changé, un peu brutalement au S2.

*Les marchés financiers

Sur les marchés, l’année aura été très très haussière, avec des records sur les grands indices occidentaux, tant en absolu qu’en progression sur un an.
Elle aura aussi été l’année d’un "flight to quality", compte tenu de l’incertitude, en quête de "pricing power", portant les valeurs les plus qualitatives (GAFAM aux US, luxe en France, etc).
Enfin, ce fut l’année du "ping pong" entre les sociétés de croissance relativement immunisées à l’épidémie, et les valeurs cycliques de "réouverture", au gré des vagues épidémiques et des faux départs sur le durcissement monétaire.
Celui qui surfait bien sur ces rotations sectorielles pouvait gagner beaucoup en 2021 (bien qu’à peu près tout le monde ait gagné au final).
Finalement la politique monétaire aura eu le dernier mot, et alors que la FED durcissait son discours à l’automne et paraissait soudainement moins sereine vis à vis de l’inflation, on a vu les "valeurs de croissance qui ne gagnent pas d’argent" du Nasdaq commencer à corriger.
Ce mouvement a continué jusqu’ici, et s’amplifie même désormais alors qu’il est question de réduction du bilan de la FED, en s’étendant à toutes les valeurs de croissance, déclenchant des prises de bénéfices sur les gagnants de 2021 aux valos tendues.

*Evolution de la composition du portefeuille:

Relativement peu de changements depuis l’été, essentiellement des renforcements et quelques allègements au gré de ce que j’ai perçu, à tord ou à raison, comme des opportunités.
J’étais et reste essentiellement satisfait de la composition du portefeuille. Je ne vous remets pas le détail, car les changements sont assez mineurs par rapport à juin 2021.

Nous ont rejoints depuis juin:
Metsa Board: un peu de value/cyclique de rendement dans le portif, avec de mon point de vue un bel avenir pour les emballages en papier.

Nous ont quittés depuis juin:

Fabasoft: mauvaise dynamique de croissance et momentum baissier. Je surveille de loin cependant.
Antares Vision: sur une publi décevante. La suite fut meilleure mais j’attends une valo plus attractive pour y revenir.
Ipsen: vendu le rebond pour me débarasser - enfin - d’un boulet.
Envea: sous OPA
Wedia: communication relative au CA annuel décevante, au moins de mon point de vue.
Technogym: sortie lors de la vague delta. Publi du T3 assez décevante par ailleurs. Je surveille…

*Bilan de la gestion

Les principales "erreurs" (ou parfois choix) de gestion:
- Avoir sous estimé la capacité de rebond de l’économie, dans l’environnement pandémique, en surpondérant les valeurs défensives.
- De mauvais arbitrages. Par exemple, sortir les bancaires et rentrer du jeu vidéo à son apogée. Là encore, ne rien faire aurait finalement souvent mieux valu.
- Surtout avoir trainé une poche de cash improductive toute l’année, en attente d’opportunités que j’ai regardées passer lorsqu’elles se présentaient, notamment la correction de septembre, très mal gérée (pensant que "cette fois, c’était la bonne").
Peut être que j’avais raison trop tôt mais jusque fin décembre j’ai eu tord… Il est d’ailleurs intéressant de noter que le montant de cash à la fin de l’année est quasi équivalent aux apports annuels (j’ai versé 5900 Euros cette année en démarrant avec 1300 Euros de cash).
C’est à dire qu’en net, je n’ai quasiment rien investi, et qu’en ne faisant strictement rien cette année (aucun achat et aucune vente), j’aurais eu une performance probablement très proche, peut être même meilleure (je n’ose pas faire la simu,et puis à quoi bon?) !

Bien entendu, si le krach arrive au T1 2022, je me féliciterai d’avoir du cash sous la main, mais en attendant en 2021 ce n’était pas la bonne stratégie, même si j’ai mieux dormi ainsi.
Ce post "Quand ça pète" de Corran, que je trouve assez anthologique, me paraît fort approprié en la circonstance:
Portefeuille d’actions de Keyser p.2

Néanmoins cette poche de cash m’aura procuré un relatif sentiment de sécurité, alors que les marchés volaient de record en record.

*Le kikimètre annuel


D’après Saxo, le portefeuille fait +31,95% (ne me demandez pas comment ils calculent). En valeur de part, j’arrive de mon côté à +31%.
Sauf erreur, pour l’ETF World, j’arrive à +32,40%, et le CAC40GR +32,25%, porté par ses bancaires et le luxe.
Bref tout cela se tient dans un mouchoir de poche, et si je suis plutôt satisfait d’égaler l’ETF World avec des valeurs presque exclusivement européennes, la perf par rapport au CAC40GR est décevante, surtout après avoir fait la course en tête toute l’année. Je m’amuse bien mais cela ne génère pas d’alpha cette année. Après et bien entendu, comme disait un grand philosophe, "c’est à la fin de la foire qu’on compte les bouses", et surtout à long terme. Et puis faire "aussi bien" que le CAC dans un contexte qui lui aura finalement été assez favorable, ce n’est pas si mal.

*Et 2022 alors ?
La première semaine de 2022 commence fort mal, à environ -3%.
La faute aux bonnes nouvelles sur le front épidémique (Omicron nous confèrerait l’immunité collective dans 2 mois il paraît), et de mauvaises nouvelles sur le front monétaire, avec une FED qui veut accélérer le tapering et qui commence sérieusement à donner l’impression de courir après l’inflation.
Donc on assiste à une nouvelle rotation assez violente des valeurs de croissance tech/santé vers les cycliques moins valorisées.
Les prochaines semaines vont être déterminantes, car un durcissement en urgence de la politique monétaire n’est pas à exclure, pour tenter de reprendre le contrôle, avec des conséquences potentiellement dramatiques, au moins pour les marchés.
Ou comment contenir l’inflation en évitant la stagflation…
Il n’est pas exclu que la correction en cours ne soit que le début d’un long trend baissier pour les valeurs de croissance, surtout après les perfs de l’année passée ("les excès sont corrigés par des excès").
Je ne suis donc pas très optimiste pour le portefeuille pour 2022, d’un autre côté je n’ai pas envie de modifier drastiquement mon allocation, dans la mesure où je préfère privilégier de bons fondamentaux de long terme aux effets de mode.
Et puis il suffit d’un mot de Powell ou d’un variant pour que ça reparte.
Donc wait and see pour le moment.

Edit: Ortograf

Dernière modification par Nemesis (09/01/2022 22h35)

Hors ligne Hors ligne

 

#227 11/01/2022 11h01

Membre (2016)
Réputation :   108  

Bonjour Nemesis,

De beaux reportings comme toujours!

Je me demandais comment vous faites pour dénicher certaines valeurs, vous avez récemment cité: Airthings et groupe Tera. Elles passent sous mon radar probablement en raison de la valo mais je trouve intéressant de garder en oeil dessus.

Est-ce que ça vous embêterait de partager votre watch list de valeur de ce genre ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #228 20/01/2022 11h46

Membre (2019)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Réputation :   319  

INTJ

Bonjour Flosk22,

Je sais que ce n’est pas ce que vous avez demandé, mais je commence par ma watch list "officielle", c’est à dire les valeurs que j’aurais volontiers en portefeuille, qui rentrent dans mes critères (marges renta, fondamentaux etc…). Peu de surprises, un genre de "best off" de l’Europe…
Pourquoi je ne les ai pas achetées ? La plupart du temps pour une question de valorisation, parce que souvent découvertes "trop tard". Parfois pour éviter des doublons ou ne pas surpondérer certains secteurs, parfois faute de munitions, parfois pour une question de timing (tel le transport aérien pendant la crise covid …) et pour éviter de finir avec 100 valeurs en portif :-)

Sartorius Stedim Biotech, Atlas Copco, Alfa Laval, Vaisala, Hexagon, Nexus AG, Borregaard, ASML, Assa Abloy, Tomra Systems, BioTage, Interpump, Novo Nordisk, Elisa, Sweco, Steris PLC, Evotec, Chemometec, Cellavision, Sdiptech, Nolato, Lime Technologies, HMS Networks, Admicom, Eckert & Ziegler, Detection Technology, Sectra, Invisio AB, Epiroc AB, Revenio Oyj, Lifco, Mycronic, LiveChat, SwedenCare, Volue, CTT Systems, Karnov Group AB, Detection Technology, Gruppo Mutui, AddVise Group AB, Lemonsoft Oyj, Novozymes, Diasorin, Medistim, Simcorp, Aon PLC

Ce sont des sociétés que je suis pour la plupart assez régulièrement…
Beaucoup de scandinaves, c’est un peu la caverne d’Ali Baba là bas, par contre les valos sont très tendues.

Peut être ne les connaissez pas toutes :-)

Je ferai un autre post pour les idées de plus faible conviction, ou plus "exotiques".

Bonne journée

Edit: il en manquait
Re-edit: Nibe Industrier aussi je prends :-D

Dernière modification par Nemesis (22/01/2022 14h26)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #229 31/01/2022 16h25

Membre (2019)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Réputation :   319  

INTJ

Bonjour, voici le bilan du mois de janvier 2022

*Bilan du mois écoulé

Un mois marqué par le retour de la volatilité et une forte correction des valeurs de croissance aux multiples généreux. Une nouvelle fois, le marché a réagi avec un temps de retard au changement de braquet de la FED, qui a enfoncé le clou lors de sa réunion de janvier.
A l’heure où j’écris ces lignes, un rebond se dessine, mais de mon point de vue il est encore trop tôt pour renforcer la plupart de ces valeurs, ou alors avec parcimonie, sauf nouveau retournement de veste de la FED.
Il semble qu’après de nombreux faux départs en 2021, cette fois c’était la bonne. La musique a cessé et on s’est bousculé pour trouver une chaise. La dynamique de FOMO étant cassée désormais, on risque de passer à une logique de "vas y t_oi d’abord, je regarde" sur ces valeurs.
Inutile de s’étaler sur le sujet comme cela a déjà été largement discuté dans les media et sur le forum.

Pour ma part, j’ai surtout gambergé sur les développements autour de - l’absence de - politique énergétique européenne, et leurs possibles implications sur mes valeurs en portefeuille, alors que les prix du gaz restent sur des niveaux très élevés cet hiver.
Le problème, c’est que l’on a voulu se lancer dans une transition énergétique plus ou moins improvisée avec la sortie du nucléaire allemand, alors que les solutions basées sur les ENR sont loin d’avoir la maturité suffisante pour prendre le relais (manque de moyens de stockage etc).
Donc vu que le charbon c’est sale, et que le nucléaire c’est le mal (de toutes façons nos centrales tombent en décrépitude et construire des EPRs ne s’improvise pas), pour la décennie à venir il reste le gaz. Cela, notre fournisseur principal et proche voisin l’a très bien compris, n’étant pas le dernier des idiots, et s’en sert opportunément comme levier.

Alors bien sûr il y a un caractère conjoncturel avec la reprise, qui devrait progressivement s’estomper, et la crise en Ukraine finira par se résoudre, vraisemblablement pas à coup d’ogives nucléaires. Ou plutôt si on en arrive là, ce ne sera plus mon problème…
Quoiqu’il en soit, le gaz va rester fondamentalement soutenu, et la situation dans l’Est de l’Europe pourrait bien s’enliser et durer, un peu à la façon syrienne.
Et quand on parle sanctions économiques contre la Russie, une des premières choses qui vient à l’esprit des US c’est Nordstream 2. Ils ne sont évidemment pas du tout intéressés à nous refourguer leur GNL à prix "d’amis".
Pour l’instant l’Allemagne botte en touche sur le sujet et envoie des casques pour "soutenir" l’Ukraine, m’enfin il va bien falloir faire face à leurs contradictions à un moment.

Si toute l’industrie européenne va souffrir, les premiers impactés dans le portefeuille sont les verriers, grands consommateurs de gaz, et dont l’énergie est le premier poste de dépense.
A long terme il est question de fours électriques ou à l’hydrogène, mais outre que cela implique des CAPEX, ça ne fait que déplacer le problème…
Donc il est clair que sur les exercices 2022 et 2023 il y aura une forte pression sur les marges, et il me semble assez illusoire d’espérer passer les hausses de prix nécessaires pour compenser.
Les cours corrigent logiquement, et j’ai hâte d’entendre les managements sur le sujet lors des résultats annuels.

A part ça, et si l’on veut voir le verre à moitié plein, on peut se demander à qui pourrait profiter cette crise énergétique en Europe, outre les bénéficiaires évidents comme Total ?
Globalement, cela renforce de mon point de vue les fondamentaux des groupes positionnés sur la transition et l’efficacité énergétique, qui ont déjà le vent en poupe. Je pense par exemple à:
- Schneider (solutions de monitoring et d’efficacité énergétique)
- Alfen et assimilés (stockage)
- Nibe (pompes à chaleurs), qui corrige fort d’ailleurs ces jours ci. Peut être Thermador pour la distribution, en moins évident.
- La méthanisation (Verbio et consorts), et la "valorisation" des déchets (Veolia).
- La biomasse et le chauffage bois, déjà en vogue (sauf que les gens vont déchanter quand le prix du bois de chauffage va s’aligner sur les alternatives…). Moulinvest / Cogra / Poujoulat / EO2…
- l’auto production & auto consommation d’électricité. Là je ne connais pas vraiment de groupes cotés dont c’est une activité significative (Total et Engie ?)

*Actualité des sociétés:

- Bureau Veritas se renforce aux US dans les infrastructures routières avec l’acquisition de PreScience (CA 25 M$).
https://ml-eu.globenewswire.com/Resourc … 74e98a0a4e

- Chr Hansen a ouvert le bal des publis, et ce fut plutôt bon, avec 9% de croissance organique et 10% en publié, la plupart des lignes de business se comportant bien.
Ils rassurent un peu notamment sur la croissance des businesses de probiotiques acquis en 2020, qui ont vraisemblablement alimenté les doutes et la pression baissière en 2021.
Les marges sont sous pression à cause des acquisitions de 2020 et de l’inflation (24% de marge d’EBIT), mais les hausses de prix ne sont pas encore passéees, donc ils ont bon espoir pour la suite de l’année et la guidance est maintenue à 27~28%.
https://www.chr-hansen.com/_/media/file … FD5EA674E8
Le marché a acheté la publi, et ça a d’abord tenu malgré l’ambiance tendue, avant de finir par lâcher comme les autres. Le début du renouveau ? Il faudra confirmer sur les prochaines publis.

- Esker se paie une startup britannique qui fournit une solution de gestion des achats (cf file dédiée)
https://www.esker.fr/sites/default/file … ojo_vf.pdf

Et publie son CA 2021. Le Q4 fait +14% sur un comparable difficile. Sur l’année +20% quand même ! Les prises de commandes sont bonnes à +25% sur l’année. On ré-accélère au Q4 alors que certains deals sont retardés par Omicron.
155 millions de CA annoncés pour 2022, soit 16% de croissance.
https://www.esker.fr/a-propos-esker/com … stre-2021/

- LVMH signe un trimestre et une année record, cela n’aura échappé à personne. On en manque de superlatifs…
https://www.lvmh.fr/actionnaires/agenda … uels-2021/
Ce que je retiens de négatif:
- on dépend toujours plus de la mode et de la maroquinerie…
- …et de l’Asie
Le positif:
- Tiffany est déjà "digérée" avec une génération de cash pléthorique, et permet de compenser le déséquilibre vers l’Asie.
- Les perspectives restent positives pour 2022
- L’inflation n’est pas vraiment un problème, même si dixit Bernard Arnault, "il ne faudra pas non plus abuser".
- Il y a encore du potentiel de rattrapage relatif à la réouverture, dans la distribution sélective (les boutiques) et la parfumerie.
La question que je me pose, c’est si l’appétence pour ces produits persistera si les gens peuvent recommencer à dépenser leur argent en loisirs (voyages etc).

- La croissance ralentit au T4 pour Lumibird, mais sur un comparable exigeant.
On reste sur un bel exercice 2021 très honorable à 10% et les perspectives sont bonnes pour 2022. Les objectifs de long terme sont par ailleurs réitérés.
https://corporate.nacongaming.com/ca-t3-21-22/

- C’est correct pour Nacon qui repasse en légère croissance au T3, après les comparables difficiles de son premier semestre. Ils attendent surtout un gros exercice 2023 avec beaucoup de sortie de jeux (dont ceux de 2022 repoussés).
Wait and see…
https://corporate.nacongaming.com/ca-t3-21-22/

- Royal Unibrew se renforce en Norvège, en achetant 75% de Hansa Borg Bryggerier, le second brasseur norvégien (ils avaient déjà 25%).
CA 1400 MNOK et 210 MNOK d’EBITDA (15%) prévus en 2022, pour une EV de 3300 MNOK, soit 2,35xCA et 16xEBITDA.
On paiera 10% en cash et 90% en actions (dont 1400000 nouvelles actions émises).
https://investor.royalunibrew.com/news- … gerier-and

- SAP a tenu sa guidance rehaussée pour 2021. Le cloud se porte bien et accélère même, la transition semble donc être en voie de réussite.
Par contre les marges vont rester sous pression en 2022. Ils ne donnent pas de détails ou je n’ai pas suivi, mais c’est probablement à cause des investissements dans le cloud ?
Force est de reconnaître que pour le moment ils suivent leur plan. Sauf accident d’ici là, en 2023 on devrait commencer à récolter les fruits de la transition (mais 2023 c’est loin !)
https://news.sap.com/2022/01/sap-announ … 1-results/
Le marché n’a pas aimé bien que cela avait été annoncé avec les résultats 2020. Certains ont la mémoire courte.

- Somfy finit l’année à +16% en comparable dont -2% au T4. Par rapport à 2019, on fait +20%.
Le T4 ralentit toujours mais moins que le T3 (en comparable), donc ce n’est pas si mal et l’activité reste dynamique (le S2 2020 avait fait l’objet d’un fort rattrapage).
Le groupe annonce avoir réussi à conserver ses marges malgré les difficultés d’approvisionnement.
Maintenant toute la question est de savoir comment on va atterrir au S1 2022 avec des comparables très difficiles et la fin présumée du "cocooning".
https://service.somfy.com/downloads/gro … e_2021.pdf

- Après Talenom, c’est Tinexta qui se déploie en Espagne en signant l’acquisition de Evalue. Une boîte de consulting pour obtenir des aides Européennes en R&D (l’Europe du Sud doit être un marché fécond pour ça).
8,5 millions de CA 2020 et 4,3 millions d’EBITDA, le tout pour environ 30 millions (soit un multiple raisonnable de 7xEBITDA).
Voilà qui sera bien relutif, et qui va offrir une tête de pont sur ce marché.
http://syndication.teleborsa.it/Nis/Nis … MDIyMDExOQ

- Thermador sort un bon T4 à +10% par rapport à 2020 et +20% sur 2019, et conclut une superbe année à +21% sur 2020 et +24% sur 2019.
C’est peu ou prou comme Somfy.
https://www.thermador-groupe.fr/wp-cont … 22-18h.pdf

*Les Tops
- Total +16%: l’énergie est très recherchée dans ce contexte inflationniste. Double effet kiss cool pour Total, focalisée sur le gaz.
- Metsä Board +10%: rotation vers la valiou.
- Thalès +9%: achat des dossiers à la casse de 2021 + perspectives sanitaires + bruits de bottes dans l’est de l’Europe.

*Les Flops (que l’embarras du choix)
- Esker (-35%), Dassault Systemes (-21%) Talenom (-18%): la bulle numérique fait "plop".
- Alfen (-29%), Garo (-23%): correction des multiples pour les fournisseurs de bornes de recharge, matinée peut être de craintes sur la supply chain.
- Eurofins (-19%): fin de la pandémie pour les marchés.

*Les mouvements du mois

Achat:

Renforcement:
- Nexi 10 x 14,41: compte tenu de la fusion avec SIA, à ce prix là on devrait tourner autour de 13 x EBITDA 2022. Cela me semblait raisonnable mais le marché ne l’entend pas de cette oreille.
Il faut dire qu’elle n’est pas dans un secteur à la mode (paiement + tech).
- Chr Hansen 14 x 549,6 DKK: j’ai acheté la bonne publi pensant que "cette fois, c’était la bonne", ce qui rétrospectivement était très con alors que le marché donnait de gros signes de faiblesse.
- Fagron 12 x 15,7: arbitrage depuis Vidrala. J’ai allégé un dossier en souffrance pour en renforcer un autre.
C’est peut être un peu tôt, mais cela devrait enfin aller mieux si le sanitaire se calme, et puis ce n’est pas bien cher, et elle donnait des signes de redémarrage.
Par ailleurs la mise en service de la nouvelle usine polonaise devrait faire du bien aux marges.
- Alfen 1 x 62,3: j’ai profité du creux pour un micro renforcement, ça deviendrait presque raisonnablement valorisé !
- Nynomic 3 x 36,6: renforcé lors d’un creux à -10%. Exagéré de mon point de vue alors que les fondamentaux sont bons et qu’on a de la visibilité sur 2022.
- Talenom 12 x 9,69: à force de baisser je trouve que cela devient très raisonnable, à 14 x l’EBITDA 2022 annoncé, et compte tenu du track record, des perspectives, et de la récurrence du CA.
- Essilor 1 x 164,26: arbitrage depuis Lectra. Je profite de la baisse et du retour sur MM200 pour renforcer un peu. Les multiples sont en phase avec son historique, et compte tenu du moat, elle devrait continuer sa croissance et pouvoir défendre ses marges dans un contexte plus difficile.
- LVMH 1 x 699,2: arbitrage depuis Lectra. J’ai craqué sur les superbes résultats. Peut être qu’on est sur un sommet avec la dynamique de "rattrapage", et que je fais une bêtise (j’y réfléchis et me réserve encore le droit de changer d’avis).
Mais je suis impressionné par la vitesse à laquelle la dette d’acquisition de Tiffany est digérée. On va pouvoir remettre le couvert très rapidement à ce train là !
Ce n’est clairement pas en solde, mais les perspectives restent bonnes pour 2022 pour le moment, avec encore du potentiel de normalisation sur certaines activités.
Et l’inflation pour eux c’est presque du vent dans le dos…
- Amundi CW8 1 x 400,34: renforcement systématique et sans réflexion à échéance, pile sur la MM200 !

Allègement:
- Vidrala 2 x 83,2: pour diminuer un peu mon exposition aux verriers, sur fond de crise énergétique.
Je ne touche pas à Zignago Vetro car le management s’est renforcé, et je leur soupçonne plus de pricing power avec leur positionnement sur le luxe et la verrerie de spécialité (mais peut être que je me plante). A terme je ne pense conserver que Zignago Vetro d’ailleurs, car là ça fait doublon.

Vente:
- Lectra 12x36,35: superbe boîte, mais à prix peu ou prou équivalent (15 x EBITDA 2022), je préfère le luxe qui me semble plus à même de traverser une éventuelle tempête (baissera moins, remontera plus vite).

Trading / AR:

*Le kikimètre (au 28 janvier)


- Valo totale: 35114 Euros pour 25892 Euros investis (500 Euros versés ce mois - ci)
- Valeur de part: 158,3 (-7,97%)
- TRI depuis ouverture: 15,71%
- Liquidités dispo: 5622 Euros (16%)
- Evolution CAC40 GR: +2,78%
- Evolution ETF World: -6,87%

Un mois moche pour le portefeuille, qui subit un alignement des planètes défavorable avec la correction sur les valeurs "covid", la correction des valeurs de croissance, et la hausse des coûts de l’énergie. Les quelques dossiers value/rendement font l’amortisseur. A côté, le CAC40 s’épanouit comme un poisson dans l’eau. Ce n’est pas grave, je savais que ce jour (re)viendrait.
Cette correction est salutaire, et j’apprécierais même une seconde jambe baissière pour faire des emplettes sur les plus beaux dossiers, pour tout vous dire.
Peut être quand la BCE va changer son fusil d’épaule ?

Bon mois à tous !

Dernière modification par Nemesis (31/01/2022 16h40)

Hors ligne Hors ligne

 

[+6]    #230 01/03/2022 00h43

Membre (2019)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Réputation :   319  

INTJ

Bonjour, voici le bilan du mois de février 2022

*Avant propos

J’ai bien conscience de la futilité de cet exercice de reporting en cette période, alors que des innocents perdent leurs proches, leurs maisons ou leurs racines, contraints à l’exil, tout cela parce que quelques puissants veulent jouer à "Risk" grandeur nature.

L’espèce humaine est vraiment désespérante, et quand on pense ne plus pouvoir être déçu, eh bien elle y arrive encore !

Bref, même si les performances boursières du portefeuille sont une préoccupation très secondaire ces jours ci, je me plie néanmoins à l’exercice, par souci d’exhaustivité et parce que cela intéresse peut être tout de même quelqu’un.

*Bilan du mois écoulé

Alors que le mois de février commençait peu ou prou dans la continuité de janvier, avec de plutôt bonnes publis mais des interrogations sur les calendriers de resserrement monétaire, de part et d’autre de l’Atlantique, l’embrasement en Ukraine est venu bouleverser la donne.
Je relis mon édito de janvier et j’ai l’impression qu’il a été écrit il y a des années. Quand l’Histoire accélère, elle ne fait pas semblant, et il est probable que ce soit la fin d’une ère commencée avec la chute du mur de Berlin (voir la fin de la seconde guerre mondiale), et le début d’une période bien plus troublée (en tout cas pour nous autres occidentaux).

Bon, il est vain de spéculer sur ce qu’il se passe dans la tête de M. Poutine, et évidemment trop tôt pour tirer de leçons de la crise en cours, ça ce sera le boulot des historiens et ça demande du recul.
Ma crainte principale en ce moment, comme beaucoup, est d’abord sécuritaire: que l’escalade continue et qu’un trublion ne s’invite dans la partie, enclenchant une chaîne de contagion (par exemple, le voisin turc, un peu turbulent ces derniers temps bien que membre de l’OTAN), ou l’éléphant dans la pièce: la Chine avec Taïwan, même si ça paraît encore tôt.
Le désordre pourrait précipiter des plans, sait on jamais…

Néanmoins, en faisant l’hypothèse - optimiste - que ce n’est pas le début de la troisième guerre mondiale, que l’embrasement restera circonscrit à l’Ukraine, et que personne n’appuiera sur le bouton rouge, on peut essayer de se livrer à un exercice prospectif et de deviner les grandes tendances macro pour la suite:
- Sauf à ce que la Russie finisse isolée et se "Corée-du-Nord-ise", il est plutôt probable que l’on assiste à la résurgence d’un bloc de l’est vs un bloc de l’ouest, avec une nouvelle guerre plus ou moins froide.
La confiance - ou plutôt ce qu’il restait de confiance - étant rompue pour longtemps, même si un accord de cessez le feu et une solution pour l’Ukraine est trouvée, on ne va pas se rabibocher comme si rien ne s’était passé du jour au lendemain. Et je crois que vu la réaction chinoise aux évènements récents, il y a peu de chances qu’ils finissent de notre côté, si l’on en doutait encore.
Pour l’Inde c’est moins tranché mais je me fais peu d’illusions. Ca en fait du monde !
A ce propos, je me demande qui va récupérer les participations dans les entreprises russes dont les pétrolières et les gestionnaires d’actifs occidentaux semblent si pressés de se débarrasser ?
M’est avis que la cela ferait de jolies prises à moindre frais pour la Chine ou l’Inde, justement…

- L’épidémie avait planté la graine, mais là on va enfoncer le clou: pour être résilient, il va falloir réduire notre dépendance à des fournisseurs au bout du monde, pour des raisons stratégiques et environnementales. Donc vraisemblablement fin de la mondialisation "heureuse", et des relocalisations à venir, ce qui est bien de mon point de vue, mais inflationniste !

- Une crise énergétique en Europe comparable aux chocs pétroliers des années 70, nécessitant un changement de modèle, cela a déjà été maintes fois évoqué. Même si la Russie ne coupe pas le gaz en réponse aux sanctions (ce qui semblerait pourtant une réponse logique, bien qu’un fusil à un coup comme pour Swift), il va bien falloir réduire notre dépendance à ce fournisseur, et donc aux hydrocarbures. Donc de l’inflation et moins de croissance, nous rapprochant du scénario stagflationniste tant redouté.

Concernant les gagnants potentiels, on citera évidemment les entreprises de défense, le secteur ENR / chaîne hydrogène, le nucléaire, la méthanisation/biomasse/valorisation des déchets, l’efficacité et la sobriété énergétique.
Dans une certaine mesure aussi la tech avec le virtuel / distanciel, car cela sera toujours plus économique que de se déplacer physiquement (enfin surtout déplacer les tas de ferrailles qui nous transportent !).
A ce propos je regrette amèrement de ne pas avoir sauté le pas sur Verbio lors de sa petite correction, alors que tout semble la désigner comme parmi les gagnants de la décennie à venir.
Seulement comme souvent quand ça baisse et que je ne comprends pas, je passe en mode paranoïa et me dis "qu’ils savent un truc que j’ignore" :-)

Enfin à court terme, la crise ajoute de l’huile sur le feu, donc tout semble pousser vers la poursuite de la hausse de l’inflation. Donc les BCs vont accélérer les hausses de taux fissa pour calmer le jeu et les marchés s’effondrer !?! Ou pas…
On a vu quelques sorties de banquiers centraux la semaine dernière qui nous ont expliqué qu’il faudrait "tenir compte de la situation" pour le(s) tapering(s), ce que le marché semble avoir interprété comme "moins de hausses de taux" (d’où rebond du Nasdaq et des sociétés de croissance).
Peut être que Mr Market prend ses désirs pour des réalités, mais j’avais écrit il n’y a pas si longtemps que l’on ne pourrait pas remonter significativement les taux (réels) car l’on était "en guerre", contre le covid, puis contre le climat.
Finalement en plus du climat - le GIEC a d’ailleurs opportunément sorti un nouveau rapport cri d’alarme aujourd’hui - on a une vraie guerre sur les bras, en plus de la transition énergétique à marche forcée, donc au moins en zone Euro je pense qu’on va rester accommodant ad vitam aeternam, inflation ou pas.

*Actualité des sociétés:

- Air Liquide égale à elle même, lentement mais sûrement, à +13,9% de croissance en publié et +8,2% en comparable.
Les prix de l’énergie pèsent, mais - comme prévu - sont répercutés sur les clients. Les marges sont donc diluées mais se tiennent néanmoins à +9,8% de ROC publié.
Le dividende est en hausse modérée de +5,5% tout comme le RN. On aura un split cette année ce qui explique l’augmentation contenue du dividende.
Enfin il y a tout plein d’opportunités d’investissement liées à la transition énergétique, donc tout roule.
https://www.airliquide.com/sites/airliq … ance_1.pdf

- Alfen sort un superbe T4 à +51% de croissance (si je sais compter) et finit l’année en beauté à +32% de croissance.
La logistique pèse sur les marges (14,8% d’EBITDA) mais pour l’instant ils gèrent.
Forte croissance prévue en 2022 malgré les difficultés persistantes.
Seul bémol pour moi: la croissance est portée presque uniquement par les bornes de recharges EV, donc on est très dépendant de cette division.
Néanmoins les fondamentaux restent excellents.
https://alfen.com/news/alfen-2021-reven … eu330-370m

- Amundi sort de (très) bons résultats 2021 avec un gros dividende, mais ça on s’en doutait, vu la hausse des marchés.
Ce que je retiens: les JV asiatiques repassent en croissance, après la décollecte du T3, probablement un point qui pesait depuis le T3.
L’acquisition de Lyxor est pliée, et Amundi détient prétendument 14% du marché des ETFs européens.
Le développement de l’activité "technologique" d’asset management se porte bien, avec une forte croissance, même si cela reste anecdotique à l’échelle du groupe.
Bien entendu les performances 2021 (commissions de surperformance etc) ne seront pas reproductibles en 2022, alors que les marchés devraient se calmer, mais ça on le sait aussi.
https://about.amundi.com/Shareholders/F … nformation

- Axa sort des résultats en forte amélioration en 2021, portés par la gestion d’actifs et les UCs.
Si les marchés continuent de se ramasser en 2022, pas sûr que cette nouvelle année soit si flamboyante par contre.
https://www-axa-com.cdn.axa-contento-11 … 220224.pdf

- Bureau Veritas sort de bons résultats 2021, comme on pouvait s’y attendre, à +9,4% de CA.
Le RN dépasse nettement celui de 2019 et le FCF reste très élevé à 603 MEUR.
Sauf catastrophe on vise une croissance mid single digit pour 2022, avec pour le moment une bonne visibilité sur le carnet de commande.
https://group.bureauveritas.com/sites/g … s_2021.pdf

- Comme prévu, il y a du mieux pour Danone, avec 6,7% de croissance en comparable au Q4 et 11% en publié.
Le pôle Eaux va évidemment mieux, les restrictions sanitaires ayant moins pesé qu’en 2020.
Mais ce qui m’a surtout rassuré c’est le pôle nutrition spécialisée (aux marges bien juteuses), qui retrouve une meilleure dynamique, notamment en Chine.
Les marges se tiennent à peu près à 13,7% de MOC (14% en 2020), ce qui est très honorable compte tenu des pressions sur les coûts. En publié les résultats sont moches à cause des charges liées au plan "Local first", mais bon on espère que ce sera ponctuel.
Pour 2022 on s’attend encore à une forte pression inflationniste, mais ces résultats ont tout de même un peu rassuré.
https://www.danone.com/fr/investor-rela … enter.html

- Dassault Systèmes très solide mais sans surprise à +10% de CA au T4 et +11% sur l’année. Pour 2022 les perspectives sont du même tonneau puisqu’on vise +9% de CA.
Par contre les charges vont augmenter car il faut augmenter les rémunérations pour recruter ou garder les talents, donc la progression des bénéfices sera modeste.
Cela n’a pas plu au marché, en plus de la mauvaise passe en cours sur la tech.
Et puis même si c’est une superbe boîte, cela reste cher pour la croissance affichée.
https://ml-eu.globenewswire.com/Resourc … 1c3e747caa

- Eurofins se renforce dans les tests génétiques au Vietnam. 10 millions de CA
https://www.boursier.com/actions/actual … 69134.html

Par ailleurs les résultats annuels sont sortis et c’est - évidemment - très bon, merci le (ou la) covid. Ce que j’ai retenu:
Croissance du "core business" à +12% vs 2019, Endettement contenu à 1,2xEBITDA, croissance organique revue de +5% à +6,5% pour les années à venir (!).
Avec le M&A et un rythme d’inflation un peu plus élevé que par le passé, ils visent peu ou prou 10% de croissance du CA publié en rythme de croisière.
Donc ex. Covid on devrait arriver vers 5700 MEur de CA en 2022 et 6300 en 2023.
Par contre on anticipe un tassement des marges sur cette période, les activités historiques étant moins margées que les tests Covid, ce qui explique à mon sens la pression baissière sur le titre.
Bien entendu si les tests Covid devaient continuer avec un nouveau variant par exemple, ce serait le jackpot.

- Euronext finit l’année à +46,9% de croissance dont 3,3% en organique.
Les prévisions de coûts sur 2022 n’ont pas plu néanmoins.
A noter que l’on est revenu à 2,6 dette/EBITDA, donc on se désendette rapidement, ce qui va laisser la porte ouverte au M&A.
https://www.euronext.com/en/media/5992/download

- Fagron fait une acquisition aux US avec Letco Medical.
40 M$ de CA et 4,4 d’EBITDA, le tout pour 34 millions, donc à prix raisonnable.
Par ailleurs ils vendent l’activité de "contract manufacturing" (20 millions de CA) pour 10 millions.
Pour ma part j’interprète cela comme un recentrage sur le coeur de métier, donc bienvenu.
Le marché a salué la nouvelle, pour sa part.
https://investors.fagron.com/press-rele … t-non-core

Par ailleurs les résultats annuels sont tombés et c’est mitigé, même si c’était attendu:
CA +3,2%, EBITDA -4,5%, RN +2,2%.
La pandémie pèse toujours mais l’on voit un début de retour à la normale qui devrait favoriser l’activité en 2022, donc pour l’instant on voit le verre à moitié plein.
D’autant plus que ce n’est pas bien cher, mais il faudra convaincre sur les prochaines publis.
https://investors.fagron.com/press-rele … ectations/

- Garo investit 85 MSEK dans une nouvelle usine dédiée à la mobilité électrique, signe que la demande est là !
Mise en service prévue mi 2023.
https://vp227.alertir.com/afw/files/pre … 8662-1.pdf

Par ailleurs les résultats annuels sont tombés et cela reste très bon à +21% de croissance au T4 dont +35% pour la mobilité électrique, et 15,6% d’EBIT margin.
Sur l’année on fait 25% de croissance et 16% de marge d’EBIT.
Cela en fait le meilleur trimestre de l’année en valeur absolue, et le second meilleur en relatif, derrière le Q2 qui a bénéficié de la base de comparaison du premier confinement.
Comme dans beaucoup de secteurs, la pénurie de composants a pesé sur les ventes, donc on commence 2022 avec un gros backlog.
Reports & Presentations - GARO

On notera qu’il n’y a plus de croissance en Norvège, arrivée à maturité il paraît. Pourtant, ce n’est pas flagrant quand on regarde les résultats de Zaptec !
Mais il est vrai qu’avec 86% des ventes en éléctrique en 2021, il faut dire qu’elle a un peu d’avance, la Norvège.
https://www.automobile-propre.com/en-no … evolution/

- GN Store Nord sort d’une année de convalescence douloureuse avec +20% de CA et +52% d’EBITDA, résultats bons en trompe l’oeil mais finalement assez mauvais pour "Hearing" qui est encore loin d’avoir retrouvé les niveaux de 2019.
Le problème est qu’en 2022 Audio ne pourra plus compenser car ils n’ont toujours pas les composants pour livrer les commandes, ce qui va capper la croissance sur un comparable par ailleurs très très dur.
Et Hearing doit investir dans ses produits et sa supply chain au S1, bref les résultats sur le S1 risquent d’être assez moches globalement.
Cela devrait aller mieux au S2 si la situation se normalise mais on a vu qu’en ce moment il ne valait mieux pas avoir trop de certitudes sur l’avenir!
Bon cela dit c’est dur pour tous les acteurs du secteur, à différents degrés…
https://www.gn.com/Newsroom/Announcemen … nue-growth

- Kambi nous informe que maintenant c’est Kindred Group, sa maison mère historique, qui souhaite s’émanciper de leur techno, sur fond de communiqué de presse de "confiance renouvelée et d’entente cordiale".
Le marché a d’abord vendu avant d’acheter, de façon amusante. En effet Kambi va rembourser des obligations convertibles à Kindred, ce qui évitera à Kindred d’exercer ces options pour (re)prendre le contrôle de sa filiale.
Je pense que cela a été interprété comme une n-ième mauvaise nouvelle par certains, et puis on a du réaliser que cela ouvrait la porte à un rachat par un autre gros du secteur => prime spéculative ?
https://www.kambi.com/press_release/kam … ible-bond/

- Alors que je viens de m’en séparer, Lectra sort d’excellents résultats grâce à la reprise de ses marchés et surtout à ses acquisitions. La guidance 2022 est significativement revue à la hausse et le marché apprécie. Superbe boîte et gestion !
https://www.lectra.com/sites/default/fi … FY2021.pdf

- Legrand sort de beaux résultats: CA +14,7%, EBITDA +18%, RN +33%, un beau FCF et moins de dette etc. etc. Mais le marché a vendu.
Toujours les mêmes histoires de disponibilité des composants et de risque sur les marges. En attendant jusqu’ici, ça tient!
https://www.legrandgroup.com/sites/defa … 418745.pdf

- L’Oreal dans les clous à +15% de croissance du CA (11% par rapport à 2019) et +19% d’EBIT. +20% de BNA.
Le marché a fait la fine bouche, il paraît à cause des dépenses marketing. Bon il faut dire que la valo était bien bien tendue.
https://www.loreal-finance.com/fr/resultats-annuels

- Metsa Board sort des résultats records et est positif sur ses perspectives au S1, le carnet de commande étant à des niveaux records avec peu d’arrêts de maintenance prévus.
Si l’épidémie continue de se normaliser, il y a un petit risque de retour de la concurrence chinoise, et d’une moindre demande pour les emballages, même si le "driver" structurel du remplacement du plastique restera lui bien présent.
A part ça, il n’y a plus de dette et on aura un beau dividende à 5% de rendement environ cette année.
Des augmentations de capacité sont prévues sur 2022 et 2023.
https://www.metsaboard.com/MaterialArch … lletin.pdf

- Michelin très solide qui retrouve peu ou prou ses performances de 2019, alors que les volumes ne sont pas encore revenus à ces niveaux.
Confiance affichée pour 2022 même si les hausses de coûts vont peser… A noter le dividende en augmentation à 4,50 Euros
https://www.michelin.com/finance/result … et-ventes/

- Nacon acquiert Midgar Studio, un studio français actif dans les J-RPG.
Le marché a semblé apprécier. Personnellement je trouve que ça part un peu dans tous les sens.
Ce que j’appréciais au départ chez Nacon, c’était son positionnement de niche sur les simulations.
https://corporate.nacongaming.com/wp-co … DIO_FR.pdf
Et dans la même veine mais en plus gros: Daedelic entertainment:
https://corporate.nacongaming.com/wp-co … fusion.pdf

- Nexi, désormais combiné à Nets et SIA, sort des résultats préliminaires tout à fait honorables (+10% CA et +13,6% EBITDA).
On finit avec une dette à 3xEBITDA pour l’ensemble combiné, ce qui est significatif mais soutenable vu la génération de cash.
Le marché a vendu. Des prévisions qui déçoivent (+9% CA et +14% EBITDA en gros) ou bien les coûts de transformation qui font peur, allez savoir …
Difficile de trier quand le marché vend des secteurs entiers.
https://www.nexigroup.com/content/dam/c … esults.pdf

Par ailleurs elle continue sa stratégie de consolidation, puisque ce mois ci il est question de racheter le business de paiement de BPER Banca:
https://www.bloomberg.com/news/articles … pId=google

- Après le creux du T3 essentiellement dû au comparable 2020, Pharmagest retrouve (comme prévu ?) sa saisonnalité et son rythme de croissance habituel, avec +12% au T4 et +13% sur l’année.
A peu près toutes les lignes de business se portent bien, et les perspectives 2022 sont favorables. Par ailleurs des membres du CA ont déclaré des achats.
https://pharmagest.com/wp-content/uploa … 21_def.pdf

- Pharmanutra fait état de forte croissance des ventes en 2021, avec +20% de volume.
Ces communiqués d’auto satisfaction ninja ont le don de m’énerver. Ca ne sert à rien d’avoir un calendrier financier…
https://www.pharmanutra.it/wp-content/u … 22_ENG.pdf

- Probi fait un relativement bon T4, puisqu’on revient au niveau du T1 à 170 MSEK, donc il y a du mieux.
Les US pèsent toujours, mais l’Europe et l’Asie sont en forme, il y a donc de l’espoir.
A noter que malgré la légère baisse du CA ils publient des marges record.
Par ailleurs les partenariats signés récemment (Sinopharm, Oriflame…) n’ont pas encore délivré leurs fruits, ce qui devrait faire du CA en 2022.
Et toujours plein de cash au bilan pour faire des acquisitions.
https://www.probi.com/press-releases/20 … -dynamics/

- Robertet (nouveau!) a publié ses résultats préliminaires qui sont très bons.
12,6% de croissance du CA, en accélération au S2 à +19,5% et le bénéfice augmente de 40% vs 2020.
Les coûts des MP vont peser en 2022, mais bon comme tout le monde.
https://www.actusnews.com/documents_com … tatsfr.pdf

- Sanofi en ligne avec les attentes, et ce que l’on peut en espérer: croissance du CA "low single digit" et croissance du BNA "high single digit".
La croissance est essentiellement portée par Dupixent qui accélère, trimestre après trimestre.
C’est bien car cela nous fait des perspectives de croissance, et d’un autre côté cela nous rend de plus en plus dépendant donc il faudra surveiller le moindre ralentissement ici.
Enfin on a une grosse génération de cash avec 8 milliards de FCF, qui financent un dividende en hausse et l’essentiel des acquisitions de l’année.
https://www.sanofi.com/-/media/Project/ … .pdf?la=fr

Et toujours l’IPO d’EuroAPI dans les tuyaux, ce serait bien d’en savoir plus d’ailleurs … On ne peut pas dire que les conditions de marché soient idylliques ces jours ci.

- Schneider Electric a largement surmonté la crise.
Si la croissance ralentit au T4 (+7%), à cause des pénuries pour l’essentiel et d’un comparable plus exigeant, on reste sur une très belle année à +12,7% en organique.
Et les perspectives restent au vert pour 2022. Le FCF est en baisse à 2800 MEUR mais c’était attendu car on a reconstitué les stocks.
Pour 2022 le groupe anticipe 7 à 9% de croissance du CA, et des marges en hausse.
https://www.se.com/ww/en/assets/564/doc … s-2021.pdf

- Siemens Healthineers commence très bien l’année avec 9,5% de croissance au T1 et un book to bill à 1,2. Donc la fête continue.
On continue de tester (surprise !), donc le business de diagnostic se porte très bien, merci.
Comme la guidance ne l’intégrait pas, on en profite pour la revoir à la hausse (de flat on passe à +3 / +5%).
Et à priori le Q2 sera encore bon avec pas mal d’activité covid en janvier février avec la vague Omicron.
Les marges souffrent un peu avec le coût des composants et logistiques, comme tout le monde, mais ils disent observer un plateau, donc il y a de l’espoir.
Par ailleurs les hausses de prix sur les nouveaux contrats vont progressivement se diffuser, donc le S2 devrait être meilleur, avec un effet ciseau positif (prix de ventes en hausse et coûts en baisse ou stables).
https://www.siemens-healthineers.com/in … ns7.04.052

- Somfy tape dans ses économies pour se payer Teleco Automation, société italienne active notamment dans les stores et autres pergolas motorisé(e)s.
40 millions de CA en 2021 et pis c’est tout. Bon, à première vue cela me semble tout à fait pertinent et "synergique".
https://www.somfy-group.com/fr-fr/actua … n-teleco-a

- Streamwide continue sur sa lancée à +20% de croissance pour 2021, et affiche son optimisme pour la suite.
Pas grand chose à redire de mon point de vue mais le marché n’aime pas et a vendu (depuis un moment d’ailleurs).
https://www.streamwide.com/wp-content/u … _-vdef.pdf

- Talenom continue sa politique de consolidation de son marché par micro acquisition des cabinets de compta (0,5 MEur de CA).
Au moins la stratégie est claire, ça j’aime bien.
https://sijoittajat.talenom.fi/en/publi … 2377307-en
Par ailleurs les résultats 2021 (+27% de CA) et les perspectives 2022 sont en ligne avec le consensus.
https://sijoittajat.talenom.fi/en/publi … 2380490-en

- Tinexta a publié ses résultats préliminaires 2021 et c’est tout à fait honorable:
39% de croissance du CA, en ligne avec les prévisions, et +19% d’EBITDA.
La marge d’EBITDA baisse par rapport à 2020 à 25,8%, à cause des acquisitions moins margeuses, mais remonte par rapport au S1 et au Q3, ce qui me semble encourageant.
Le RN est en hausse d’environ 5% (baisse des marges et hausse des D&A avec les acquisitions).
La dette a bien augmenté avec les acquisitions: on finit avec une dette nette à 2,7xEBITDA (mais 2X en considérant les 70 millions de l’AK d’InfoCert).
Pour les années à venir on va se focaliser sur la croissance organique et l’intégration des acquisitions.
Pour 2022, il est prévu une croissance organique du CA dans le bas d’une fourchette à 2 chiffres, et croissance de l’EBITDA dans le milieu.
https://www.tinexta.com/file/2250

- Des rumeurs ont circulé, selon lesquelles Thalès serait intéressée par la branche cybersécurité d’ATOS, rapidement démenties.
https://investir.lesechos.fr/actions/ac … 000892.php
Puis Idemia (anciennement Morpho de Safran). Voilà qui me semblerait tout à fait pertinent.
https://investir.lesechos.fr/actions/ru … 001569.php

- Total et Veolia partenaires pour produire du biogaz à partir des déchets:
https://www.capital.fr/entreprises-marc … es-1427285

- Total qui sort, comme on pouvait s’y attendre, des résultats records. Monsieur Pouyanné voyait tout de même l’inflation se calmer d’ici 2023 avec une reprise du cycle d’investissement, compte tenu des prix de l’énergie en 2021.
Mais bon ça, c’était avant la crise en Ukraine et le pétrole à 100$ !

- Viscofan a sorti ses résultats annuels, qui sont relativement bons, compte tenu de ce que l’on pouvait en espérer: +6% de CA, +5% EBITDA et +9% de RN.
Presque plus de dette malgré de gros CAPEX pour soutenir la croissance de la demande.
Le gros point noir est le résultat opérationnel en baisse au Q4 de 6,6%, à cause des coûts logistiques et surtout de l’énergie (+26%).
Néanmoins les hausses de prix n’étaient pas encore passées au Q4 (les négos se font en début d’année pour eux apparemment).
https://public.viscofan.com/investor-re … DEF_EN.pdf

- Wiit se paie ERPTech en Italie, un hébergeur de service SAP. Une bonne nouvelle puisqu’apparemment c’était un concurrent.
9 MEur de CA, 0,5 MEUR EBITDA, le tout pour 4 à 6 MEUR soit 8 à 12xEBITDA (fonction des performances commerciales).
https://www.wiit.cloud/mr_upload/2022/0 … RPTECH.pdf

*Les Tops

- Alfen +30,68%: gros rebond après les bons résultats annuels.
- Thalès +14,67%: les bruits de bottes se sont malheureusement concrétisés.
- Sanofi +5,6%: bons résultats et bonnes perspectives + aspect value.

*Les Flops
- StreamWide -14,25%: pas vraiment compris, mais je dirais craintes fuite sur small caps et thème plus à la mode.
- Zignago Vetro -14,27%: prix de l’énergie.
- Garo -14,52%: valorisation vs craintes de hausses de taux ?

*Les mouvements du mois:

Achat:

- Robertet 1x888: ceux qui suivent depuis un moment connaissent mon appétence pour la chimie verte et le secteur des ingrédients et produits naturels/biosourcés.
J’ai regardé plein de micro dossiers dans cet esprit en quête de la perle rare (Plant Advanced Technologies, Arterra Bioscience, MetEx, Circa, Berkhem etc etc), avant de réaliser que nous avons déjà un champion national.
Valeur populaire sur le forum, que j’avais pourtant "zappée".
Donc on a de bons fondamentaux, un bon track record, des acquisitions pertinentes, du cash au bilan, et une diversification dans la cosmétique qui semble délivrer ses promesses …
A un moment, pourquoi chercher midi à quatorze heures !?!

Renforcement:

- Fagron 6 x 15,14: idem janvier, maintenant que l’on connaît les résultats.
- Dassault Systèmes 2 x 40,310: renforcement timoré car des membres du CA se sont renforcés sur les 40 euros, et cela semblait tenir…
- Schneider Electric 1 x 140,36: j’ai essayé de "buy the dip", littéralement au son du canon. Le lendemain elle corrigeait fort. Les fondamentaux me paraissent néanmoins toujours aussi bons (automatisation indus. et efficacité énergétique vs pénuries de mains d’oeuvre et choc énergétique).
- Streamwide 6 x 26,60: je rachète mes allègements de 2021 car je n’ai pas compris la baisse, que les résultats et perspectives m’ont semblé tout à fait corrects, et que des solutions de communication souveraines et sécurisées, cela devrait avoir la cote par les temps qui courent ?

Allègement:


Vente:

- Royal Unibrew: 4 x 705,20 DKK: j’aime toujours le dossier mais je me suis dit que les coûts des MP allaient exploser avec le conflit en Ukraine. Et comme ce n’était pas spécialement bon marché, j’ai préféré sortir en micro PV (3%) plutôt que rester scotché sur un trend baissier comme avec les verriers, le bénéfice/risque me semblant défavorable. Au pire je n’aurai pas gagné d’argent :-)

Trading / AR:

*Le kikimètre (au 28 février):

- Valo totale: 34749 Euros pour 26392 Euros investis (500 Euros versés ce mois - ci)
- Valeur de part: 154,46 (-2,43%)
- TRI depuis ouverture: 13,84%
- Liquidités dispo: 5061 Euros (14,5%)
- Evolution CAC40 GR: -4,11%
- Evolution ETF World: -0,03%

Compte tenu de l’actualité, la casse apparaît franchement limitée ce mois ci, même si tout peut changer du jour au lendemain. Les marchés semblent craindre d’avantage les hausses de taux que l’holocauste nucléaire, ça en dit long mine de rien.

Je surperforme le CAC, qui paie son exposition aux financières, par contre l’ETF World est plus résilient de par son empreinte aux US (je suppose), alors que je souffre de l’exposition aux small caps EU.

[Edit] Correction dividende Michelin

Dernière modification par Nemesis (01/03/2022 09h18)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #231 01/03/2022 01h45

Membre (2021)
Réputation :   30  

Bonsoir,

un grand m.erci pour l’analyse, et la decouverte de valeurs que je ne connaissais pas.
au passage, une coquille s’est glissée : le dividende Michelin annoncé est de 4.5 euros.

Hors ligne Hors ligne

 

#232 01/03/2022 07h39

Membre (2020)
Réputation :   145  

J’aime bien vos quelques mots sur Robertet.

Je suis dans la même réflexion: j’ai regardé un peu le secteur et les différents acteurs. Et on en vient à tourner en rond, entre Symrise (bien mais cher), Givaudan (prix unitaire trop élevé pour faciliter la gestion), IFF aux Etats-Unis (Lourd en dette pour mon goût) et quelques autres.

Et au final on a une bonne boîte tout près de chez nous, bons résultats, bilan solide, secteur porteur. Tous les éléments clefs sont réunis pour un succès de long terme.

Reste à voir les résultats annuels détaillés, mais les préliminaires sont de bonne facture.

C’est un titre sur lequel je suis aussi en train de monter. Toujours cher, mais quand même de plus en plus abordable smile

Hors ligne Hors ligne

 

#233 02/03/2022 15h20

Membre (2019)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Réputation :   319  

INTJ

Royal Unibrew a donc publié hier ses (bons) résultats 2021, mais revoit la guidance 2022 à la baisse, compte tenu de l’inflation observée et à venir:

Annual Report 2021 a écrit :

We expect an EBIT in the range of DKK 1,650 - 1,800
million in 2022 based on a revenue of DKK 10 - 11
billion. The expected EBIT range has been lowered by
DKK 100 million due to increased inflationary risk from
the geopolitical developments during the last week of
February 2022.

Et ce n’est peut être qu’un début… en tout cas on est déjà à -10% en 2 jours.

Hors ligne Hors ligne

 

#234 03/03/2022 10h38

Membre (2019)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Réputation :   319  

INTJ

Bonjour à tous,

J’aurais une question qui va paraître bête à certains, mais je suis sûr qu’il y a des experts sur le forum qui maîtrisent ces sujets donc je préfère paraître ignorant et apprendre, plutôt que le rester pour de bon…

Je constate mi février des déclarations de ventes d’options put à 26 Euros par le management de Wiit SPA:
https://www.wiit.cloud/mr_upload/2022/0 … _2.doc.pdf
https://www.wiit.cloud/mr_upload/2022/0 … _2.doc.pdf

On est bien d’accord que cela veut dire que ces managers considèrent que c’est plutôt une bonne affaire à ce prix là ? Je crois que oui mais ce sont des outils que j’avoue ne pas maîtriser, moi je sais "acheter" ou "vendre", c’est tout big_smile

(je pose la question car je me tâte à renforcer sur cette zone, moi même, depuis quelques jours).

Un autre initié achetait déjà à 31 Euros (certes en faible quantité).
https://www.wiit.cloud/mr_upload/2022/0 … _Volpe.pdf

Voilà si quelqu’un peut éclairer ma lanterne, vous aurez ma plus profonde gratitude…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #235 03/03/2022 11h38

Membre (2017)
Réputation :   11  

La vente d’options Put peut permettre d’acheter une action moins cher. Vendre un put avec un prix d’exercice assez proche du prix actuel de l’action peut être une bonne approche.

-si l’action part directement à la hausse sans consolider, vous avez quand même touché la prime de  l’option.

-si l’action stagne d’ici à l’échéance, vous touchez également la prime. Si vous aviez acheté l’action en direct, vous n’auriez pas gagné d’argent. Dans ce cas, vous êtes payé pour patienter

-si l’action touche votre strike ( ici 26), vous serez obligé d’acheter les actions , mais vous les aurez payé moins cher ( prix payé = strike- prime encaissée)

Hors ligne Hors ligne

 

#236 08/03/2022 17h06

Membre (2019)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Réputation :   319  

INTJ

Voilà, la Chine est sortie du bois, au cas où on doutait encore:

Pékin prêt à entrer (ou augmenter ses parts) dans le capital des groupes énergétiques russes

Etape suivante: on s’engueule avec la Chine ?

Hors ligne Hors ligne

 

#237 08/03/2022 17h17

Membre (2016)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Réputation :   1037  

INTJ

Ils ont bien raison, c’est pas cher, il n’y a qu’à se baisser pour ramasser smile


Parrain Curve ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #238 08/03/2022 17h41

Membre (2019)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Réputation :   319  

INTJ

Tout à fait. Mais le timing eu égard à l’embargo US est révélateur et maintenant je crains une réaction des cow boys en mode "vous êtes avec nous ou contre nous" / TINA. Allez sanctionnons la Chine tant qu’on y est ! Et là bonjour le bain de sang sur les marchés…

Hors ligne Hors ligne

 

#239 08/03/2022 18h11

Membre (2018)
Réputation :   11  

ENTP

Membre clivantMembre très clivant Membre clivant

Ça serait tellement donné raison à la Vladimir Poutine sur le fait que les USA se mêlé strictement de tout.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+3]    #240 15/03/2022 13h19

Membre (2019)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Réputation :   319  

INTJ

flosk22, le 11/01/2022 a écrit :

Bonjour Nemesis,

De beaux reportings comme toujours!

Je me demandais comment vous faites pour dénicher certaines valeurs, vous avez récemment cité: Airthings et groupe Tera. Elles passent sous mon radar probablement en raison de la valo mais je trouve intéressant de garder en oeil dessus.

Est-ce que ça vous embêterait de partager votre watch list de valeur de ce genre ?

Mieux vaut tard que jamais… Voici la liste des valeurs que j’ai classées à "surveiller". C’est à dire que je pourrais les avoir en portefeuille de façon opportuniste, mais ce ne sont pas de fortes convictions ou bien il y a un truc qui cloche (pertes, immaturité, valo etc etc). Je jette un oeil de temps en temps, et j’irai voir les news si le cours s’agite. Si le marché propose un prix qui ne se refuse pas, tout est possible ;-)

Delta Plus Group    Equipements sécurité
Nimbus Group AB    Bateaux loisir
NFON AG    Logiciel (téléphonie cloud)
Betolar Oyj    Materiaux / Construction
Ambienthesis    Gestion déchets
Officina Stellare    Spatial (systemes optiques)
NOTE AB    Electronique (EMS)
Bergs Timber    Industrie (filière bois)
Knorr – Bremse    Industrie Ferroviaire (freins)
Cint Group AB    Logiciel (Sondages)
Bastide le Confort    Services Santé
Enento    Logicel (finance)
Capman Oyj    Gestion Actifs
Kempower Oyj    Bornes Recharges
Aiforai tech Oyj    Logiciel
Modulight Oyj    Capteurs / Lasers
Nightingale Oyj    Logiciel (santé)
Airthings    Capteurs qualité air
Kalera ASA    chimie verte
BioTalys    chimie verte
LifeClean AB    Désinfectants
M Vest Water AS (IPO)    Traitement eau
Carasent ASA    Logiciel
Checkingroup.com    Logiciel
Absolent Air    Traitement Air
Azelis (IPO)    Ingrédients Spécialité
Freelance.com    Logiciel
Bico Group    Santé
Projectengagemang    Conseil (Architecture)
AVTech    Logiciel (navigation aérienne)
Swedish Stirling    Greentech
SyntheticMR    Medtech
AddNode AB    ESN
Seco    IOT
Entech    Stockage ENR
Digizuite    Logiciel (Digital Asset Mgmt)
Aquaporin A/S    Traitement eau
Endurance Motive    Batteries
Inderes Oyj    Services Financiers
Swedish Stirling    Traitement Air
Wolftank – Adisa    Energie
Entersoft    Logiciel
Link Mobility ASA    Logiciel
LinkFire    Plateforme musique
TrueCaller AB    Logiciel
Savosolar    ENR
EQS Group    Logiciel
EcoUP Oyj    Eco Circulaire
Berkem    Chimie verte
Ilpra SPA    Emballage
Upsale Tech    Logiciel (CRM)
Grolleau    Bornes Recharges
BW Ideol AS    Eolien Flottant
Fortnox    Logiciel
Fondia Oyj    Services juridique
Enersense    ENR
Avantium    chimie verte
Norditek Group    Recyclage
Boa Concept    Solutions Logistiques
GK Software    Logiciel
Norva24    Nettoyage egouts
Nord Insurtech    Logiciel
Avensia AB    E-commerce
Avanza    Gestion Actifs
Nordnet    Gestion Actifs
Technogym    Equipements sport
MGI Digital    Industrie (packaging, impression)
Albioma    Energie
Adevinta    Logiciel (Market Places)
Beijer Alma    Industrie (ressorts)
Salcem    Infrastructures (ferroviaires)
SecureNet    Logicel (cyber sécurité)
IVU Traffic    Logiciel (trafic ferroviaire)
Eurotech    Electronique (IOT)
Cyan AG    Logiciel (cybersécurité)
Sandvik    Industrie (construction / minière)
Musti Group    Retail (animaux)
Icon PLC    Pharma (contract manufacturer)
Sensata PLC    Industrie (capteurs)
Gerard Perrier    Industrie (automatismes)
Stratec    Equipements Médicaux (diagnostic)
CellLink    Equipements médicaux (Bio impression)
Mips    Equipements sport (casques)
Allegion PLC    Bâtiment (serrures)
CatenaAB    Foncière (logistique)
Vitec    Logiciel (streaming)
Neles    Industrie
TCM Group    Cuisines
Surgical Science Sweden    Equipements médicaux
Genovis    Chimie spécialité
Addlife    Holding
Xvivo    Equipements médicaux
Adyen    Paiement
NetCompany    ESN
Lagercrantz    Holding
Instalco    Bâtiment
Micro Systemation AB    Logiciel
Lassila & Tikanoja Oyj    Services Environnement
Heeros    Logiciel (compta)
Acea    Services Environnement
BTS Group    Conseil
Incap Oyj    Electronique (EMS)
Efecte    Logiciel (compta)
Delignit    Matériaux
NaturHouse    Services Santé
Zooplus    E-commerce
Broedrene Hartmann    Emballage
Stille AB    Equipements médicaux
AAK    Alimentation
Napatech    Semi conducteurs
Hgears    Pas dispo sur Saxo
Friedrich Vorwerk Group    Infra Gaz/ENR
FCC    Services Environnement
Arterra Bioscience SPA    Chimie verte
TerveyStalo    Services santé (Cliniques)
Endesa SA    Energie
Grupa Kety    Aluminium
Boozt    E-commerce
NCAB Group    Semi conducteurs
Kids ASA    Retail
New Nordic    Alimentation
Generic Sweden    ESN
PVA Tepla    Vide indus
Softronic    ESN
Cambi ASA    Services Environnement (traitement eau)
Otovo AS    Energie (tuiles solaires)
Studsvik    Energie (ingénieurie nucléaire)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #241 31/03/2022 10h47

Membre (2019)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Réputation :   319  

INTJ

Caramba encore raté !

Aujourd’hui c’est Arterra Bioscience, une "greentech"  italienne qui vient de publier (on prend 12,5% à cette heure).
Le cours s’est fait massacrer avec la correction du T1, alors que les résultats sont tout à fait honorables. Au cours actuel de 2,5 Euros, on a un acteur de la chimie du végétal, en croissance rentable, à un P/E de 15…

Le problème c’est une nouvelle fois la taille de lot de 750, soit 1875 Euros le ticket d’entrée. C’est énervant. Une idée à creuser si, contrairement à moi, vous êtes riche :-)

Dernière modification par Nemesis (31/03/2022 10h48)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #242 03/04/2022 23h17

Membre (2019)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Réputation :   319  

INTJ

Bonjour, voici le bilan du mois de mars 2022

*Bilan du mois écoulé

Un mois de rebond boursier, comme si la guerre était déjà derrière nous, surtout pour Wall Street qui ne semble pas vraiment se sentir concernée, vu que les US ne dépendent pas des MP russes.
C’est plus poussif en Europe, mais le rebond est tout de même bien réel. Bon je suppose que les marchés voient que POUR L’INSTANT, le conflit est circonscrit à l’Ukraine, et que POUR L’INSTANT, l’Europe reste approvisionnée en gaz.
On se fait balader au gré des news, alors que la Russie nous dit une chose et son contraire d’un jour à l’autre, mais on fait toujours semblant de croire aux communiqués. Etrange situation où l’on "négocie", tout en s’envoyant des bombes (même si c’est un peu à sens unique).

A vrai dire je ne comprends pas très bien la complaisance du marché, puisque même si l’on annonçait un cessez le feu rapidement (ce à quoi j’ai du mal à croire, même si j’y aspire de mes vœux pour les civils qui n’ont rien demandé, dans les deux camps d’ailleurs), les problèmes resteraient néanmoins à priori devant nous. En effet on ne va pas se faire une tape sur l’épaule et recommencer à commercer comme si de rien n’était? Si?

Après, peut être que le marché price un scenario de moyen/long terme où les flux russes se réorientent vers l’Asie, libérant des capacités chez des fournisseurs alternatifs pour l’Europe.
J’avoue volontiers être dépassé par ce qui se trame, de toutes manières, même si j’ai un très mauvais pressentiment (pas certain qu’on soit dans le camp des gagnants, cette fois).

En attendant les indicateurs macro commencent à se dégrader un peu partout, alors que la reprise s’essouffle sur fond d’inflation record, que les banques centrales ne pourront plus soutenir dans l’immédiat, et que ça fleure bon la récession, au moins en Europe.

Mr Market reste très zen et j’ignore l’explication: sont ce les taux réels très négatifs, donc TINA ? Est ce du FOMO ? Ou bien du DENI ? A moins que ce ne soit RATP ou SNCF, en attendant la CATA…

*Revue de presse:

- Flute, on découvre que l’industrie nucléaire mondiale est aussi très dépendante de la Russie: décidément nous allons de surprise en surprise !
Industrie nucléaire : le grand jeu géopolitique

- Telle Hannibal dans l’Agence Tous Risques, La CE a un plan pour réduire notre dépendance aux énergies fossiles made in Russia. Enfin les 2/3 de la dépendance… Pour le tiers qui reste, heu, ben on mettra un pull en plus ? Et pour les industriels, bah qu’ils se débrouillent !
La Commission européenne propose un plan pour accroître l’indépendance énergétique de l’UE - Touteleurope.eu
Les points essentiels:
a) diversifier les sources (noooooon !?! Comment on n’y a pas pensé avant ? Ce sont des génies à la - grosse - Commission, pas de doute). On va donc aller se "sourcer" auprès de régimes très stables et dans des endroits "calmes" tels l’Algérie, l’Azerbaïdjan, l’Iran, le Vénézuela …
b) faire des "achats groupés" (à quand le gaz sur "GroupOn" ?)
c) et … continuer les trucs déjà prévus (isolation, décarbonation, ENRs…).

- Bruno Lemaire nous affirme qu’il n’y aura pas de nouveau "quoiqu’il en coûte" pour l’énergie.
Donc si ça ne se calme pas rapidement, il est désormais pratiquement acquis qu’il y aura un "quoiqu’il en coûte" pour l’énergie, quand le printemps verra fleurir le muguet et les gilets jaunes sur les rond - points ?
Face à l’inflation galopante, pas de 2ème « quoi qu’il en coûte », prévient Bruno Le Maire

- Un article qui résume bien les menaces que fait peser la crise ukrainienne sur le secteur du luxe.
Le risque ultime pour moi étant de se brouiller avec la Chine et de subir un "boycott".
Guerre en Ukraine : 4 menaces sur le luxe.

- Si le pétrole russe va être plus dur à exporter en $, il ne sera pas perdu pour tout le monde, puisqu’après la Chine, c’est l’Inde qui pourrait en profiter…
L’Inde envisage d’acheter du pétrole et des matières premières russes à prix bradé

- La Chine qui met un nouveau coup de canif dans l’hégémonie du $, pendant que les US regardent ailleurs? Espérons que la réaction ne soit pas trop agressive.
Achats de pétrole : la Chine et l’Arabie Saoudite veulent remplacer le roi dollar par le yuan

- Et qui affiche sa lune de miel avec la Russie:
« La Chine est impatiente de travailler avec la Russie pour porter les relations sino-russes à un degré supérieur dans une nouvelle ère » (Pékin)

- Et en attendant que tout ça se calme, on va déshabiller les pétrolières pour habiller les autres.
Le diable sera sans doute dans les détails, mais il semblerait que le Gvt italien ait décidé que le bon prix du pétrole, c’était début 2021 :-D
Pouvoir d’achat : l’Italie va taxer les entreprises de l’énergie

Bon plus sérieusement, je pense que dans les années qui viennent la créativité fiscale va se voir complètement débridée en UE, pour financer la transition énergétique avec les bénéfices des pétrolières.
Ledep m’a répondu sur je ne sais quel file que c’était compliqué à mettre en œuvre… Soit, mais quand on veut, on finit par pouvoir, non ?

*Actualité des sociétés:

- Accenture, fidèle à ses habitudes, sort 24% de croissance en USD au T2, malgré l’impact des FX, 25% pour l’EBIT, et 14% de hausse de l’EPS.
Guidance revue à la hausse. Et surtout, 19600 M$ de commandes pour 15000M$ de CA, donc la dynamique reste très soutenue.
https://investor.accenture.com/~/media/ … elease.pdf

- Antares Vision: le S2 rassure par rapport au S1, promesse tenue par le management, un bon point.
+48% de CA en publié (13% en comparable), +48% d’EBITDA, et +41% d’EBIT ajustés des nombreux frais exceptionnels relatifs aux transactions.
En publié c’est beaucoup moins joli, mais bon c’est l’éternel débat entre ce qui est exceptionnel ou ce qui ne l’est pas, chacun jugera.
Pour 2022 on est exposé pour 3% du CA à la Russie, et à part ça on attend une croissance à deux chiffres et une progression des marges…
La valo est désormais très raisonnable, à une grosse dizaine d’EBITDA, mais à tord ou à raison j’ai préféré me concentrer sur Nynomic, qui corrigeait aussi, pour deux raisons:
- sans être sur les mêmes marchés, elles font quand même un peu doublon
- ça me semble très sensible au cycle d’investissement des clients, avec peu de revenus récurrents (comme Nynomic aussi).
https://www.antaresvision.com/upload/bl … 12.31_.pdf

- Esker a décu pour ses résultats 2021 (voir file dédiée). Pour moi le problème, c’est la chute des marges au S2.
Comme souvent je trouve le marché un peu exigeant, mais c’est logique avec ces niveaux de valo, ça ne pardonne pas, alors que le titre souffrait déjà de la hausse des taux.
https://www.esker.fr/sites/default/file … _21_fr.pdf

- Essilor très solide, a effacé la crise Covid en 2021 et finit très bien l’année, avec un CA en croissance de 11% au T4 par rapport à 2019, et de 7,4% sur l’année entière.
Surtout on a une belle progression des marges puisqu’on fait 16 % de marge opérationnelle sur l’ensemble de l’année, et un gros FCF à 2800 MEur.
Le groupe est confiant pour l’année 2022 malgré l’Ukraine. On vise 5% de CAGR jusque 2026 et 19% de marge opérationnelle à cette échéance. Alles gut !
https://www.essilorluxottica.com/sites/ … e_FR_0.pdf

- Fagron tenait un Capital Markets Day ce mois ci, où l’on apprend notamment que 20 millions vont être investis dans une nouvelle usine aux US, où la dynamique de croissance est très fortes ces temps ci.
Ils prévoient de passer de 125 M$ de CA à 175M$ en 2023, et >300M$ en 2027. Bon ben y’a plus qu’à le faire, moi ça me va …
https://d2p6xt2uil81ec.cloudfront.net/f … tation.pdf

- Tout va bien pour Lumibird: de la croissance, de l’amélioration des marges (MOC > 20%, comme annoncé), un carnet de commande plein à ras bord, du stock pour 2022, et le rachat des activités de SAAB bouclé très bientôt.
Objectifs 2023 réitérés.
https://www.lumibird.com/wp-content/upl … 021_FR.pdf

- Nynomic, c’est un peu comme Lumibird: une bonne année de croissance, avec de bon fondamentaux et de bonnes perspectives 2022 (croissance et nouvelle augmentation des marges).
https://www.nynomic.com/wp-content/uplo … 022_NY.pdf
Par ailleurs pour les curieux, un nouvel analyste a initié le suivi, ce qui fait qu’on a droit à une présentation détaillée (pratique pour découvrir ces small caps peu médiatisées):
https://www.nynomic.com/wp-content/uplo … ank_en.pdf

- Pharmagest a publié ses résultats annuels et c’est plutôt bon comme on s’en doutait. (CA +12%, EBIT +9%, RN +26%, dividende +10%).
Seul bémol et point à surveiller, l’EBIT qui stagne au S2 par rapport à 2020, et donc une légère baisse de marge OP sur l’année.
A tempérer néanmoins car 2020 était exceptionnelle en terme de gestion des coûts avec les restrictions (pas de salons, difficultés pour visiter les clients).
On reste dans le haut du panier avec 26% de marge OP.
Les perspectives de croissance et de rentabilité sont réitérées pour 2022, avec des dossiers qui se débloquent (financement du Segur de la santé) et des lancements de produits (gestion des infirmières libérales).
On va changer de nom aussi et devenir EquaSens. Bof, pas convaincu.
https://pharmagest.com/wp-content/uploa … 21_def.pdf

- Pharmanutra finit une superbe année en beauté: +20% de CA, +25% EBITDA, +36% d’EBIT avec des marges en hausse.
Tréso en hausse de 9 MEur à 28,1 MEur (du coup on cherche des cibles de M&A) et dividende en forte hausse (+54%).
Et à priori la suite reste positive avec les accords de distribution signés cette année.
Rien à jeter. Allez si on veut vraiment pinailler, l’internationalisation qui ne va pas assez vite puisque l’Italie représente toujours la majeure partie des ventes…
https://www.pharmanutra.it/wp-content/u … 21_ENG.pdf

- Sanofi donne plus de détails concernant le spin off d’EUROAPI, confirmé au printemps 2022
Des actions "physiques" seront distribuées aux actionnaires de Sanofi, qui conservera pour sa part 30%.
https://www.sanofi.com/fr/media-room/co … 38-2405963

- Somfy a sorti ses résultats annuels et c’est optiquement bon si l’on considère l’ensemble de l’année, mais assez mauvais si l’on considère le S2 seul.
On connaissait déjà la croissance du CA à +18%. Le ROC fait lui +15,5% et le RN +22%.
Le dividende augmente significativement (16%) et la position cash net augmente encore à 641,7 MEUR.
La marge de ROC est à 20,4% du CA, peu ou prou étale par rapport à 2020.
Par contre si l’on considère le S2 seul, on tombe à 13% de MOC.
La faute aux pénuries et hausses de coûts des MP.
Sur 2022 en plus des facteurs pré cités, on va reprendre les salons et autres voyages, soit des coûts supplémentaires.
Cela plus l’inflation, alors que le pouvoir d’achat des clients va souffrir, m’amène à penser que l’on verra une forte compression des marges sur 2022.
https://www.somfy-group.com/fr-fr/actua … rogression

Par ailleurs, elle a annoncé prendre une participation de 6,33% dans le groupe ELCIA, acteur notamment du logiciel pour le marché de la menuiserie.
Le but à terme est de développer des produits de "menuiserie connectée". Vous m’en direz tant…
https://www.somfy-group.com/fr-fr/actua … r-le-secte

- Streamwide sort des résultats 2021 très bons: avec +20% de CA et +25% de RN.
A noter que les marges sont préservées malgré la forte dynamique de recrutement.
Donc RAS de mon point de vue, alors que ça se paie 7xEBITDA, je n’ai pas compris la baisse.
Il y a des incertitudes sur le calendrier des ventes en 2022 avec les élections en France (et en Italie il paraît?), mais à part ça, je ne vois pas.
https://www.streamwide.com/wp-content/u … -PDF-1.pdf

- Thales publie de superbes prises de commandes en 2021 à 19,9 milliards, pour un CA de 16,2 milliards (inférieur à 2020 mais +5,3% car on déconsolide la branche du transport ferroviaire).
Résultats en forte hausses sur un comparable 2020 il est vrai sinistré. A noter un FCF monstrueux à 2,5 milliards, essentiellement à cause du BFR.
Donc avec tout ce cash on se désendette très fort puisqu’on termine à 0,3xEBITDA.
L’aérospatiale est en recovery et retrouve un EBIT positif, la défense est très en forme et ce n’est que le début vu l’actualité…
Enfin à 2,56 Euros le dividende est en hausse d’environ 8% par rapport à 2019.
https://www.thalesgroup.com/fr/group/in … nuels-2021

- Veolia finit 2021 sur les chapeaux de roues (comme prévu ?). Les activités de recyclage et de valorisation des déchets profitent à fond de la reprise cyclique.
Pour 2022 on bénéficiera de l’intégration de Suez, et le groupe est serein face à l’inflation avec ses contrats indexés et les activités de production d’énergie.
Inflation qui va ronger leur dette (conséquente) alors qu’ils devraient continuer de se financer à taux attractifs.
Je n’ai pas osé renforcer sur le creux et regrette un peu.
https://www.veolia.com/sites/g/files/dv … 202021.pdf

- Vidrala a publié ses résultats 2021 et c’est très similaire à Viscofan:
CA +9,7%, EBITDA -4,3%, marge d’EBIT en baisse de 3,6% à 24,7%, et EPS en baisse de 8,8%.
Donc le gros point noir ce sont les baisses des marges et on sait pourquoi.
Néanmoins quelques lueurs d’espoir:
- la demande est forte pour le verre et l’industrie tourne à pleine capacité, donc les hausses de prix furent globalement acceptées.
- la pression est forte sur les matériaux alternatifs, de toutes manières.
- il va y avoir une nouvelle vague de négo début 2022, alors qu’au T4 les tarifs étaient inchangés, et d’autres si nécessaires. Il semblerait qu’en 2021 on ait déjà négocié +10% de hausses de prix !
- on a un bilan très solide avec une dette nette à 0,4 x EBITDA.
https://www.vidrala.com/en/press-room/news/

*Les Tops

- Nynomic +19%: compensation après un gros excès baissier, avec une bonne publi.
- Pharmagest +15%: elle retrouve la marche avant après une année difficile. Un beau rebond alors que la valo était devenue très raisonnable, sur fond de bons résultats et de bonnes perspectives.
- Garo et Talenom +12%: retour en grâce des nordiques de qualité dotées de bons fondamentaux. A priori la Russie n’envahira pas la péninsule scandinave…Hein ?

*Les Flops

- Esker -18%: en plus d’appartenir à la mauvaise catégorie (small cap européenne de croissance), fortement valorisée et en momentum baissier, elle signe une publi décevante.
- Nexi -16%: secteur en désamour, publi décevante (coûts de restructuration) et craintes pour la suite.
- StreamWide -12%: mauvais secteur et doutes sur la croissance 2022 ?

*Les mouvements du mois

Achat:

- Eckert und Ziegler 5 x 63,75 Eur: société allemande active dans les isotopes radioactifs, avec un pôle industrie présent notamment dans l’énergie (oil&gaz), et un pôle médical, pour le diagnostic et le traitement de certaines tumeurs.
Si le premier est peu ou prou stable, bon an mal an, le second est bien plus dynamique et défensif, bien que cela reste spéculatif (la plupart des médicaments basés sur des isotopes radioactifs sont encore au stade des essais cliniques).
Moi j’y vois un acteur significatif sur un business de niche, ce que j’apprécie. Il y a des projets d’usines ou d’extensions sur tous les continents, donc s’ils ont raison le potentiel est là. Par ailleurs ils sont plutôt avantagés par un $ fort.
On a corrigé très fort comme toutes les valeurs de croissance en bulle, donc j’ai sorti mon filet à papillon y voyant une opportunité. Franchement c’était réglé comme du papier à musique, on avait rebondi sur les 50 Euros et on allait tranquillement y retourner, coincidant avec de (bons) résultats annuels et boum la fusée allait partir.
Sauf qu’une semaine avant ils ont précommuniqué sur leurs résulats, et le marché a ouvert à +10%. J’ai donc suivi, ne voulant pas rater le train, cette fois ci. Sauf que depuis, c’est retombé … voilà voilà. Allez, on va la laisser faire sa vie alors :-)

- Iberdrola 60 x 9,59 Eur: remplace Total. Plus avancée dans la transition énergétique, je me suis dit qu’ils allaient avoir plein de green bonds pour planter des moulins à vent, puisqu’on allait transitionner à marche forcée en Europe.
J’apprécie la diversification géographique (UK, USA, Mexique, Bresil), et le poids des ENR dans le mix (il y a encore des centrales gaz en Espagne et au Mexique). Et la valo me semblait raisonnable. (EV/EBITDA ~= 9 et EV/EBIT ~= 15)

Renforcement:

- Nexi 10 x 10,14 Eur: j’ai supposé qu’on allait continuer à payer par carte encore un moment, et à ce prix là cela me semblait raisonnable.

- Dassault Systemes 2 x 40,945 Eur: Nouveau petit renforcement puisque des initiés continuaient de se renforcer vers 40 Euros, et que cette zone semblait faire support.

- Nynomic 3 x 36,5 Eur: bonne publi et bonnes perspectives 2022 vs valo raisonnable.

- ETF Amundi CW8 (MSCI World) 1 x 421,88 Eur: renforcement systématique et sans réflexion, à réception des fonds.

- Zignago Vetro 8 x 12,32 Eur: parce que je m’étais allégé vers les 17 l’année dernière, en attente d’une correction, que j’ai indiqué souhaiter qu’elle remplace Vidrala, que M. Marzotto se renforce sur ces zones depuis un moment, et que cela semblait un peu se calmer sur les prix du gaz, même si ça ne va peut être pas durer…
Probablement beaucoup trop tôt, mais j’avais envie d’être contrarien en me disant qu’on pouvait avoir une bonne surprise (accord Iran etc).

Allègement:

- StreamWide 3 x 27.2 Eur: j’ai lâchement revendu la moitié de mon renforcement du mois précédent, pour deux raisons: elle échouait lamentablement sous son oblique baissière, et je trouvais ça pas très logique de la renforcer plus fort que Dassault Systèmes.
Finalement j’aurais du tout vendre vu qu’on continue de creuser…

Vente:

- Total 12 x 47,775: remplacée par Iberdrola. Je la gardais car je la voyais comme une espèce de petit hedge contre l’énergie, même si à la base je l’ai achetée pour son rendement.
J’avais dit l’année dernière souhaiter m’en séparer lors d’un rebond du pétrole, et là il me semble qu’on y est !
Considérations ESG mises à part, fondamentalement, je ne vois pas comment ils vont pouvoir continuer à investir dans l’exploration pour maintenir les cash flows du pétrole/gaz (on rappelle qu’un champ décline d’environ 3% par an environ), tout en investissant massivement dans les ENR ET en maintenant le dividende.
Le conte de fée des $ du pétrole qui se transforment en $ verts me paraît trop facile. Sans compter que de toutes façons c’est moins rentable.
Pour finir, je n’étais pas à l’aise avec l’exposition à la Russie qui m’apparaissait comme une épée de Damoclès (sanctions etc), alors que le cours de bourse se trainait malgré un pétrole au zénith (pas bon signe ça).
Et même s’ils continuent à exploiter le gaz russe, au premier signe de ralentissement économique elle va se faire massacrer. Bref j’ai pensé que je dormirais mieux sans que avec, et suis sorti avec une modeste PV (et les dividendes des dernières années)…

Trading / AR:

*Le kikimètre:

- Valo totale: 35914 Euros pour 26992 Euros investis (600 Euros versés ce mois - ci)
- Valeur de part: 156,93 (+1,6%)
- TRI depuis ouverture: 14,08%
- Liquidités dispo: 4579 Euros (12,7%)
- Evolution CAC40 GR: +0,18%
- Evolution ETF World: +4,26%

Un mois de rebond donc, mais le portif paie toujours son exposition aux valeurs de croissance, et notamment aux small caps européennes, sous forte pression ces temps ci.
Si je reprends un peu de terrain sur le CAC, l’ETF World lui creuse sérieusement l’écart, d’ailleurs je me félicite d’avoir entamé un DCA dessus il y a un an, modeste consolation…

[Edit] typo(s)

Dernière modification par Nemesis (04/04/2022 09h03)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #243 04/04/2022 00h00

Membre (2021)
Réputation :   30  

Un beau reporting (comme d’habitude).
une question :
"ETF Amundi CW8 (MSCI World) 1 x 451,88 Eur: renforcement systématique et sans réflexion, à réception des fonds"
N’y aurait il pas une " coquille" (si on parle bien du LU1681043599): sauf erreur de ma part, l’ETF n’est jamais monté au dela de 436 euros depuis l’origine, et 427 sur le mois de mars?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #244 25/04/2022 14h56

Membre (2019)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Réputation :   319  

INTJ

Nemesis, le 01/12/2020 a écrit :

A part ça j’ai craqué ce matin et soldé la ligne Generix, en PV de 17% environ, pour la remplacer par Nacon, qui publie de bons résultats. En terme d’EV/EBITDA, Nacon est moins chère, tout en étant plus rentable, en croissance, et en trésorerie nette, sans même parler de la dynamique du cours, donc pas de sentiment.

C’était il y a 15 mois … Depuis Nacon n’a fait que souffrir, bien qu’il y ait du mieux, et Generix est désormais sous OPA à 9,50 euros. Comme souvent, ne rien faire eut mieux valu :-)

Projet d?OPA sur Generix Group à 9,50 euros, Actualité des sociétés - Investir-Les Echos Bourse

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #245 03/05/2022 00h06

Membre (2019)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Réputation :   319  

INTJ

Bonjour, voici le bilan du mois d’avril 2022

"Les emmerdes c’est comme les cons, ça vole toujours en escadrille." Jacques Chirac

*Bilan du mois écoulé

Le rebond a donc fait long feu… Chaque jour nous apporte sa mauvaise nouvelle, et le sentiment de marché semble clairement au désespoir:
- Les tensions géopolitiques ne semblent pas franchement s’arranger, bien au contraire. On se menace de frappes nucléaires avec beaucoup de légèreté je trouve.
- L’inflation continue d’accélérer et est désormais l’ennemie public numéro 1.
- La FED va donc sérieusement muscler son jeu, effarouchant les zinzins, et après avoir tenu un discours de déni quelques mois supplémentaires, la BCE va (comme d’habitude) faire pareil en moins fort et plus tard, alors que la récession tend les bras à l’Europe.
- La Chine continue sa politique débile de zéro covid, et sort donc des chiffres macros tout moches, tout en accentuant les problèmes de chaîne d’approvisionnement/pénuries.
- Le PIB US du T1 déçoit.
- Certains GAFAMNTs ont déçu cette fois ci, alors qu’ils tenaient jusqu’ici les indices US pratiquement à eux seuls quand ça tanguait.

Bref toutes les craintes du début d’année se concrétisent, en empirant. Néanmoins bien qu’à peu près tous désormais baissiers, les indices sont encore sur des niveaux relativement élevés, puisque TINA dans un monde de taux (réels) négatifs.

Concernant les raisons d’espérer, on a des résultats des sociétés globalement plutôt bons au T1, alors que la demande reste soutenue, les carnets de commandes bien remplis, et qu’il n’y a pour l’instant pas trop de problèmes à augmenter les prix, alors que le problème est plus de trouver des trucs à vendre que des acheteurs. La question est: combien de temps cela peut durer?
Les T2 risquent d’être moins jolis par contre, puisque le reconfinement chinois et la guerre en Ukraine vont jouer à plein, avec des comparables exigeants, le T2 2021 étant superbe.

A part les résultats, quelques autres raisons d’espérer:
- officiellement presque tout le monde est baissier, donc la moindre bonne nouvelle peut relancer la machine.
- le chômage est au plus bas un peu partout (on peut débattre du thermomètre mais bon…).
- la crise actuelle est aussi une raison de dépenser sans compter d’investir, par exemple dans la transition énergétique, avec probablement des munitions encore à déployer dans les plans de relance.
- à partir du S2 on va avoir des bases de prix bien plus élevées pour les MPs, et les cons-sommateurs devraient commencer à être calmés par le porte monnaie, donc l’inflation pourrait tout de même commencer à ralentir.

*Revue de presse

- Echaudée par le covid et l’affaire Ukrainienne, l’Allemagne, pourtant pays mercantiliste par excellence, réfléchit à l’intrication de son économie avec la Chine:
Outre la Russie, l’Allemagne tire la sonnette d’alarme sur sa dépendance économique à la Chine
Quand on vous dit que c’est la fin d’une époque et de la "Mondialisation Heureuse" (pour certains).
Commercer et transférer des technologies avec des dictatures pas forcément de notre côté, n’est peut être pas une si brillante idée finalement ?
Ou peut être que cela est lié au fait que la Chine remonte de plus en plus les chaines de valeurs et peut maintenant nous concurrencer avec des produits à forte valeur ajoutée, allez savoir …
Quand on voit que la Chine contrôle de facto notre approvisionnement en terres rares, en panneaux solaires, en batteries, et divers autres MP, alors que la transition énergétique est censée nous sauver de notre addiction au gaz russe …
A un moment et avec un peu de recul, il faudra regarder un peu les responsabilités devant l’incurie généralisée des élites européennes, après ce vaste fiasco énergétique.

- J’évoquais dans un reporting précédent que cette crise allait rebattre les cartes de la mondialisation…
Eh bien l’OMC semble d’accord ! A priori pour la bourse, ce n’est pas bon…D’après eux l’occident est mieux armé avec sa capacité à innover… Pas certain de partager ce constat!
Guerre en Ukraine : les sanctions occidentales pourraient aboutir à la désintégration de la mondialisation

- La Suède et la Finlande réfléchissent à une adhésion à l’OTAN. Logique vu le contexte, mais cela ne va pas arranger la paranoïa de la Russie.
Le problème, c’est que ce sont des cercles vicieux, comme les courses aux armements: on se sent menacé donc on se renforce / conclut des alliances => le voisin se sent menacé donc se renforce => on se sent menacé etc etc.
On voit à l’œuvre la logique délétère qui a conduit aux précédentes guerres mondiales, et ça ne me plaît pas du tout !
Moscou met l’Otan en garde contre une adhésion de la Finlande et la Suède

- L’Inde qui crève de chaud (littéralement) redémarre des centrales à charbon pour faire face à la demande énergétique (pour les clims?). Voilà qui va aider…
https://www.latribune.fr/economie/inter … 16064.html

*Actualité des sociétés


- Air Liquide continue sur sa lancée du Q4, avec une bonne croissance (+29% publié, +8% organique). Lentement, mais sûrement. Objectifs confirmés.
https://www.airliquide.com/sites/airliq … ements.pdf

- Amundi ne s’en sort pas trop mal, compte tenu du contexte de marché difficile: encours en progression de 15% sur un an (acquisition Lyxor), mais en baisse de 2% par rapport au T4 2021, la faute à la baisse du marché.
La collecte reste positive, notamment dans les joint ventures asiatiques.
Les résultats sont peu ou prou plats par rapport au T1 2021 et T4 2022.
Le jour de la publi, l’action offrait un rendement de 7%, plutôt honorable.
https://legroupe.amundi.com/files/nuxeo … 3160835ab5

- Bureau Veritas nous sort un bon Q1 à 11,7% de croissance en publié, et 8% en organique. Objectifs confirmés.
https://group.bureauveritas.com/sites/g … 1-2022.pdf

- Chr Hansen a publié son Q2 et c’est plutôt bon avec 17% de croissance par rapport au Q2 2021 et 14% pour le S1, aidé un peu par les FX et les hausses de prix, mais surtout soutenu par les volumes.
La marge d’EBIT s’améliore aussi à 27,7% après 27% au Q1. Pour la suite de l’année, l’inflation va peser malgré une nouvelle salve de hausse de prix dans les tuyaux.
La Russie continue d’être approvisionnée pour l’instant, mais les bénéfices seront reversés à des assos.
Guidance de CA revue à la hausse, mais guidance d’EBIT maintenue, car la pression sur les marges compensera la hausse du CA.
https://cdn.chr-hansen.com/_/media/file … 950D6EDC9E

- Danone rassure un peu sur sa capacité à répercuter les coûts au T1, avec +7,1% de croissance au Q1 en comparable et +10,2% en publié, portée notamment par les prix à +4,9%.
La nutrition spécialisée se porte également mieux, notamment en Chine, ce qui est rassurant.
Les objectifs annuels sont confirmés, par contre les comparables seront plus durs sur les trimestres suivants.
Par ailleurs, le jour de la publication il était surtout question de rumeurs de rachat partiel ou total par Lactalis, ce qui met un petit coup de fouet spéculatif au titre. Affaire à suivre…
https://www.danone.com/content/dam/dano … re2022.pdf

- Dassault Systèmes fait le job avec 13% de croissance du CA en publié et 8% à TCC, ainsi qu’une guidance revue légèrement à la hausse, sur une base certes prudente.
https://ml-eu.globenewswire.com/Resourc … 9299b69c28

- Esker sort un T1 2022 conforme aux attentes à +18% en publié et +14% en organique. Les prises de commandes se maintiennent au niveau du Q4 2021 à 3,64 MEur. Guidance maintenue.
https://www.esker.fr/sites/default/file … _22_fr.pdf

- Essilor rachète Fedon, fabricant d’étuis à lunettes. Le business est en déclin depuis plusieurs années, mais on suppose qu’ils ont un plan pour redynamiser tout ça.
Une goute d’eau à l’échelle du groupe, cependant.
https://www.lefigaro.fr/societes/essilo … s-20220411

Par ailleurs ils publient un joli Q1 à +38% en publié (merci GranVision) et 11,5% en comparable.
https://www.essilorluxottica.com/sites/ … -%20FR.pdf

- Eurofins fait un T1 décent, à +9,1% en publié et +1,1% en organique, à cause de la baisse de l’activité covid (de 400 à 300 MEur).
Cette dernière étant néanmoins plus élevée que prévu, la guidance est revue à la hausse.
La suité dépendra de l’actualité sanitaire.
https://cdnmedia.eurofins.com/corporate … _final.pdf

- C’est pas mal du tout pour Fagron avec 16% de croissance du CA (dont 6% des FX) et 13,3% en organique, portée par les Amériques.
C’est toujours un peu poussif en Europe et le covid joue les trouble fêtes en Amérique du Sud, mais globalement on ne peut pas se plaindre.
On apprend également l’acquisition d’Hiperscan en Allemagne, qui fait des machines de spectroscopie afin d’analyser les composants pour la pharmacie.
6,5 MEur de CA. je l’aurais bien vue dans le giron de Nynomic celle ci, mais bon ça ne change pas grand chose pour moi :-)
https://ml-eu.globenewswire.com/Resourc … 0a3d01eca4

- Iberdrola n’augmente sa production que de 1% au Q1, la faute à la faiblesse de la ressource hydro en Espagne.
Néanmoins les revenus augmentent fortement globalement (+20%), et les résultats augmentent modestement (quelques %), compte tenu de la pression sur les marges exercée par les prix du gaz.
https://www.iberdrola.com/documents/201 … t_221Q.pdf

- Kambi en décroissance d’environ 15% au Q1, ce qui est très honorable si l’on considère la perte de DraftKings. Net des revenus de DraftKings, il paraît que l’on est en relativement forte croissance…
Bon, je ne sais pas trop quoi en faire, tant que l’on aura ce gros client dans les comparables cela va être compliqué, et c’est un secteur que je ne suis pas du tout.
D’un autre côté les problèmes me semblent pricés aux cours actuel, à 7xEBITDA, 12XEBIT 2022 prévus.
https://www.kambi.com/press_release/kam … port-2022/

- Lectra fait un bon début d’année avec 10% de hausse du CA pro forma (acquisition de Gerber) et +14% de carnet de commande. Objectifs annuels confirmés.
https://www.lectra.com/sites/default/fi … T12022.pdf

- "Jusqu’ici, tout va bien" pour l’Oréal comme un peu tous les acteurs du luxe, malgré les turbulences liées à l’Ukraine et la Chine.
19% de croissance en publié et +13,9% à TCC. Concernant l’inflation, l’intégralité des hausse de coûts ne pourra être répercutée, par contre il y aura un effet positif des volumes sur les marges.
https://www.loreal-finance.com/system/f … T12022.pdf

- Lumibird continue sur son rythme de 2021 au Q1, avec 12% de croissance du CA. RAS pour l’instant.
https://www.lumibird.com/wp-content/upl … 022_FR.pdf

- Le rouleau compresseur LVMH continue à rouleau compresser avec +23% de croissance au Q1 et +29% en publié (on a un peu de vent dans le dos avec les FX).
Très bonne dynamique aux US et en Europe, la Chine souffre en mars avec les reconfinements mais bon on a déjà vu ça, et c’est reculer pour mieux sauter.
Sephora va mieux, comme prévu, mais pas DFS (exposé à l’Asie…).
Quelques commentaires intéressants lors du conf call concernant la politique de prospérité commune et de répartition des richesses en Chine.
On nous explique que les ultra riches ne sont pas la cible prioritaire mais plutôt les "petits riches" / bourgeois / CSP+, à priori peu concernés par ces changements.
https://r.lvmh-static.com/uploads/2022/ … 022.pdf,2%

- Metsa Board sort un très bon Q1, avec des volumes en légère baisse à cause de faibles niveaux de stocks après des arrêts de maintenance au Q4 2021.
Mais les prix eux sont en forte hausse, permettant d’afficher +18% de croissance du CA et +48% d’EBIT (dont une part d’exceptionnel néanmoins).
Les perspectives sont bonnes pour le Q2 et la demande reste déséquilibrée par rapport à l’offre.
On apprend par ailleurs que 9% des fibres sont sourcées en Russie, que 6% des ventes étaient réalisées là bas, et que si 3 usines sur 8 fonctionnent au gaz naturel, on cherche des alternatives, et on reste relativement bien protégé contre les coûts de l’énergie, puisqu’une bonne part est auto générée/consommée.
https://www.metsaboard.com/MaterialArch … h-2022.pdf

- Michelin fait une nouvelle fois parler son pricing power au T1: +19% de croissance du CA dont 12% de pricing (!). La croissance des volumes est famélique par contre.
Le marché du véhicule de tourisme neuf continue de souffrir, mais le remplacement reste dynamique, profitant de la "réouverture" de la plupart des économies.
En l’état actuel, ils pensent pouvoir compenser la (forte) inflation, et confirment la guidance.
Pas grand chose à craindre d’un basculement des clients vers des pneus de moindre qualité, car les "low costs" doivent aussi monter leurs prix, par ailleurs les clients qui achètent des pneus haut de gamme pour leur gros SUV ne sont pas les plus impactés par l’inflation.
On s’interroge aussi sur l’opportunité de prendre des parts de marchés à des concurrents qui s’approvisionnent d’avantage en Russie/Ukraine (Nokian en l’occurrence)…
Moi je me demande si l’on ne va pas voir tout de même une diminution des kms parcourus, compte tenu de la hausse des carburants, et donc un ralentissement du marché du remplacement.
M’enfin il est vrai que Bibendum a prouvé sa résilience par le passé.
https://www.michelin.com/documents/info … mars-2022/

- Nacon ralentit fortement au Q4, du fait du creux dans le calendrier de sorties, mais c’était annoncé.
Le Q1 et l’exercice 2023 s’annoncent par contre explosifs avec beaucoup de sorties prévues - si tout va bien.
https://corporate.nacongaming.com/wp-co … ion-FR.pdf

- On parle de Probi dans Nutrition Insights, où l’on apprend que le futur sera rose bonbon pour la société (enfin, d’après son management).
https://www.nutritioninsight.com/news/p … nsion.html

Et que Symrise va faire des cosmétiques à partir des résidus de leur process de fermentation:
https://www.nutritioninsight.com/news/c … ncare.html

Mais comme à chaque fois que je prends des vacances, ils en profitent pour sortir une publi toute pourrie, pour le T1: -10% de CA publié (-16% à TCC), et donc le levier opérationnel qui joue dans le mauvais sens.
Essentiellement à cause des US dont les commandes sont très volatiles. En Europe, c’est moche aussi, mais à cause du comparable (5 MSEK de "one off" au T1 2021, lié aux contrats avec Perrigo).
Logiquement le marché a sorti sa tronçonneuse pour procéder au sacrifice rituel de la brebis galeuse.
Nacon, Probi … En bourse il semblerait que le fonctionnement soit l’inverse de la vraie vie: il vaut mieux posséder la mère que la fille ;-)
https://www.probi.com/media/qvae4bkz/pr … -final.pdf

- Robertet sort ses résultats annuels 2021 et c’est excellent: CA +12,6%, EBITDA 21,8%, EBIT +31,8% etc …
Trésorerie nette en hausse malgré le M&A et on cherche de nouvelles cibles.
Par ailleurs le T1 2022 est toujours en forte croissance à +22% (moitié organique et moitié M&A), par contre la guidance annuelle est plus prudente à un dizaine de % de croissance.
https://www.actusnews.com/documents_com … amf-ok.pdf

- Comme anticipé, c’est moche pour Royal Unibrew, qui malgré 35% de croissance du CA (dont 14% organique), publie un EBITDA lisse et un EBIT en baisse (la marge perd 4,6 points!).
La faute aux acquisitions et surtout au coût des intrants. La situation en Ukraine va en remettre une couche dans les trimestres à venir, alors que les couvertures vont expirer.
Pour l’instant la demande tient malgré les hausses de prix, mais jusque quand ? Guidance confirmée, en attendant.
https://investor.royalunibrew.com/stati … c6e55c7bd3

- Sanofi fait le job au T1 avec +12,6% de croissance des ventes (8,6% TCC) et +16% de "business operating income", porté par Dupixent et la reprise des vaccins relatifs aux voyages (en attendant des revenus du vaccin Covid ?).
https://www.sanofi.com/fr/investisseurs … ts-T1-2022

- SAP continue sa transformation vers le cloud, avec une trentaine de % de croissance sur ce segment, et une dizaine au total en publié, compte tenu de la relativement bonne tenue du reste du business.
https://www.sap.com/docs/download/inves … tement.pdf

- Les équipements de Schneider Electric sont affectés par diverses failles de cyber sécurité pouvant compromettre des infrastructures industrielles, notamment dans l’énergie (oups), d’après l’agence américaine de cyber sécurité.
Le genre de publicité dont on se passerait volontiers, mais bon ne nous leurrons pas, personne n’est à l’abris…
https://www.cisa.gov/uscert/ncas/alerts/aa22-103a

- Schneider qui publie un bon Q1 à +9,8% de croissance organique et + 15,9% en publié.
La musique reste la même avec les confinements en Chine et les perturbations des chaînes d’approvisionnement, dont l’impact devrait être maximal au Q2.
Néanmoins la guidance 2022 est confirmée. Par ailleurs on va vendre les activités russes, soit 300 millions d’actifs et 2% du CA en moins.
https://www.se.com/ww/en/assets/564/doc … s-2022.pdf

- Somfy sort un relativement bon Q1 à +9% de croissance, sur un comparable pourtant difficile (le Q2 sera pire).
Après le cocooning en 2020/2021, c’est la rénovation énergétique qui prend le relais, donc jusqu’ici ça peut aller.
Bien entendu la suite est à risque avec l’Europe (notamment de l’est) impactée, la Chine confinée (impact sur le bâtiment et approvisionnement) et des hausses de taux qui vont peser sur le bâtiment un peu partout.
https://www.somfy-group.com/file.cfm?contentid=504169

- C’est bon pour Talenom, avec 24% de croissance au T1, une profitabilité qui se maintient bien (35,2% vs 35,4% de marge d’EBITDA)  malgré les acquisitions moins rentable, et qui s’améliore notamment en Suède alors que les solutions d’automatisation ne seront totalement déployées qu’au S2.
https://sijoittajat.talenom.fi/publicat … 2428697-en

- Thales et CS Group décrochent un joli contrat de lutte anti drone:
https://www.usinenouvelle.com/article/l … s.N1999922

- Thales en modeste croissance au T1 de 4%. On attend les commandes européennes désormais …
https://www.thalesgroup.com/fr/group/in … du-t1-2022

- Thermador commence bien l’année avec un gros Q1, avec 12,3% de croissance du CA.
La demande ralentit chez les particuliers, mais accélère chez les pros. Ils voient plus d’inflation qu’en 2021.
L’activité est portée les filiales impliquées dans l’efficacité énergétique, comme par hasard: Isocel +47% (isolants ouate de cellulose), bien qu’encore petite à l’échelle du groupe, et Thermador (+36%).
Bon on en parlait déjà depuis un moment à cause du climat, mais là avec la crise énergétique qui se greffe dessus en Europe, c’est juste l’éléphant dans la pièce pour cette décennie.
Cela et l’automatisation industrielle à cause des relocalisations…
https://www.thermador-groupe.fr/wp-cont … 106_fr.pdf

Par ailleurs la politique de croissance externe se poursuit avec la société AFY (raccords fonte et acier, brides acier et robinetterie), une voisine à St Quentin Fallavier.
CA 4 Meur et EBITDA 0,4 Meur pour 8 salariés.
https://www.thermador-groupe.fr/wp-cont … 042022.pdf

- Veolia va lancer avec Metsä Fibre une bioraffinerie en Finlande, afin de produire du methanol à partir de pâte à papier.
Dans l’air du temps, et j’aime bien quand mes petits font des bébés ensemble…
https://www.latribune.fr/bourse/la-bour … 12967.html

- Vidrala souffre au T1, avec une très forte pression sur les marges. On croît de 19% mais la marge d’EBITDA tombe à 8% et le RN à 0.
Les hausses de prix n’étaient pas encore passées, et c’est désormais le cas, donc on s’attend à une amélioration au Q2, sauf nouvel accident sur l’énergie, ce qui reste loin d’être acquis.
https://www.vidrala.com/default/documen … 1_2022.pdf

- Viscofan se défend bien dans l’environnement actuel, avec 15% de CA supplémentaire en publié, mais +25% de coût des intrants, +68% pour l’énergie, +37% pour la logistique… Les marges souffrent logiquement.
l’EBITDA et l’EBIT ne bougent pas (mais on perd environ 3 pts de marge) alors que le RN baisse d’environ 10%.
https://public.viscofan.com/investor-re … EN_DEF.pdf

- Wedia rachète Tripnity, "outil de gestion et de planification de la communication digitale au service des marques et des agences qui souhaitent renforcer leur présence sur les réseaux sociaux".
On ne saura pas combien…
https://www.boursier.com/actions/actual … 73643.html

- Zignago Vetro fait nettement mieux que Vidrala avec 33% de croissance du CA en publié et des marges qui se tiennent nettement mieux à 18,7% de marge d’EBITDA et 8,5% de marge d’EBIT.
Difficile de savoir si c’est parce qu’ils ont d’avantage augmenté les prix, s’ils sont plus hedgés, etc… Et un trimestre ne fait pas forcément une tendance, néanmoins c’est un peu rassurant.
Comme la demande pour le verre est forte et l’industrie à pleine capacité, ils s’attendent à pouvoir progressivement répercuter la hausse des coûts.
J’adhère à ce raisonnement, à condition que la situation ne se degrade pas d’avantage sur le front de l’énergie, comme pour Vidrala.
https://zignagovetro.com/wp-content/upl … 4_2022.pdf

*Les Tops

- Danone (+15%): plutôt bonne publi, plutôt value et perçue comme refuge.
- Metsä Board (+15%): profite de l’inflation et plutôt value.
- Chr Hansen (+11%): Bonne publi et défensive.
- Iberdrola (+11%): les ENRs ont le vent dans le dos (de l’éolienne), forcément.

*Les Flops (que l’embarras du choix)
- Kambi (-27%): de la "tech" en décroissance, tout ce qu’on désire en ce moment :-)
- GN Store Nord (-19%): le S1 a été annoncé difficile, et les nouvelles de Chine n’augurent rien de bon sur l’approvisionnement.
- Probi (-19%): mauvaise publi.
- Nynomic (-18%), Eckert & Ziegler(-17%): la croissance allemande, c’est tellement "has been".

*Les mouvements du mois:

Achat:

Renforcement:

- Eckert & Ziegler 2 x 53,15: elle avait la gentillesse de revenir près de mon prix cible initial (50E), donc j’ai voulu en profiter. Sauf qu’on continue de creuser.
- Fagron 4 x 18: achat de la bonne publi du T1 et du momentum. Dernier renforcement avant un moment, désormais.
- SAP 1 x 95,95: la transition vers le cloud semble se dérouler conformément au plan. Le management nous promet encore une pression sur les marges au S2, puis une remontée à partir de 2023. Depuis mon achat initial, ils font ce qu’ils ont annoncé, donc ça j’apprécie.
Par ailleurs un support semble émerger vers 95.

Allègement:

Vente:

Trading / AR:

*Le kikimètre (au 1er mai):

- Valo totale: 35666 Euros pour 27492 Euros investis (500 Euros versés ce mois - ci)
- Valeur de part: 153,7 (-2,05%)
- TRI depuis ouverture: 12,5%
- Liquidités dispo: 4856 Euros (13,6%)
- Evolution CAC40 GR: -1,63%
- Evolution ETF World: -2,35%

Un mois de faible implication boursière de ma part, pris par le travail puis les vacances.
Performance à peu près en ligne avec les indices occidentaux.

Dernière modification par Nemesis (03/05/2022 00h21)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #246 31/05/2022 23h34

Membre (2019)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Réputation :   319  

INTJ

Bonjour, voici le bilan du mois de mai 2022

"Et ça continue, encore et encore. C’est que le début, d’accord d’accord." Francis Cabrel

*Bilan du mois écoulé

On a fait une première moitié de mois très très moche, puisque l’inflation était toujours là et se diffusait notamment dans l’alimentaire (on parle sécheresse un peu partout et l’Inde va conserver précieusement ses récoltes), que la FED était toujours en mode "faucon", que l’UE parlait embargo sur le pétrole alors que l’Ukraine s’enlisait dans le conflit et que la Chine restait confinée et nous sortait donc logiquement des signes de ralentissement marqués.
Tous les prophètes d’apocalypse étaient de sortie pour nous expliquer que l’on n’avait encore rien vu et qu’il fallait tout vendre car on était parti pour 10 ans de marché baissier.
Mais les indices ont tenu… Et l’inflation US a semblé faire un plateau (essentiellement avec la baisse du pétrole), et la Chine a parlé assouplissement / relance (ils vont devoir relancer comme des petits gorets s’ils veulent tenir leur objectif de croissance).
Puis le "gentil flic" Bostic (une colombe) nous a gratifié d’une sortie pour évoquer une pause dans les hausses de taux en septembre, vu qu’an train où ça va on file directement en case récession sans passer par la case départ et prendre 20000 Francs.
Il n’en fallait pas plus au marché pour comprendre "les hausses de taux c’est fini", et entamer un rebond sur fond de "rachats à bon compte". Le 10 ans US a fait un pic, du moins pour le moment.

Bon mon sentiment et si vous voulez mes prédictions de madame Irma à 2 centimes, c’est qu’on assiste a un rebond dans le bear market, mais que quand la Chine va redémarrer plein pot, la modeste accalmie sur le pétrole et le GNL appartiendra au passé, d’autant plus que nous "subirons" cet été la reprise du tourisme, l’impact des hausses de prix liées aux pénuries faute de composants au printemps, et les pénuries alimentaires.
Donc je m’attends encore à quelques mois difficiles, d’autant plus que les publis du T2 risquent de décevoir. Et du mieux peut être à partir de l’automne ? (sur les marchés, pas l’économie réelle).
En attendant, on continue à "buy the dip" dans la mesure du possible !

*Revue de presse

- L’insécurité alimentaire, ce n’est pas qu’un problème de "pauvre" et de pays du tiers monde: en France aussi ça risque de tanguer !
Et dire qu’on commence juste à sentir les effets du changement climatique…
Blé, orge, betterave, maïs… Risque de pénurie accru en France à cause de la sécheresse

- Alors que l’on parle démondialisation un peu partout ces temps ci, Mr Biden envisage de ne pas renouveler les barrières douanières érigées par son prédécesseur.
Tentative désespérée de grappiller quelques points d’inflation ?
Inflation : les Etats-Unis prêts à mettre fin aux tarifs douaniers sur les importations chinoises (Biden)

*Actualité des sociétés:

- Antares Vision (plus en portif) fait une bonne publi au T1 avec +15% de croissance et +40% d’EBITDA.
La croissance est surtout portée par les services relatifs à l’explitation des données générées par les équipements, ce qui améliore à la fois les marges et la récurrence du CA.
Bref du tout bon !
https://www.antaresvision.com/upload/bl … 22_ENG.pdf

- Superbe publi pour Alfen au T1 2022, qui accélère encore par rapport au T4 2021:
+77% de CA, porté toujours par les bornes de recharge (+185%) et les smartgrids (+23%).
La marge brute baisse légèrement mais l’EBITDA prend néanmoins 139%, porté par le levier OP, et atteint 17,9% de marge.
La guidance est par ailleurs significativement revue à la hausse.
Il va sans dire qu’avec les prix du gazoil actuel, l’électrification des transports a plutôt le vent en poupe.
https://alfen.com/sites/default/files/m … 0Final.pdf

- Bureau Veritas va certifier le "verdissement" de l’industrie des matières premières:
https://group.bureauveritas.com/fr/news … -premieres

- Chr Hansen nous explique que les probiotiques permettent de diminuer le recours aux antibiotiques, et ça c’est bien (puisque "c’est pas automatique"):
https://tools.eurolandir.com/tools/Pres … chr&v=

- Eckert und Ziegler croît de 13% au T1. L’Oil & gas est en forme par contre la pharma ne fait rien. Par contre l’EBIT diminue mais à cause d’un désinvestissement l’année dernière. Corrigé de cet effet, on est flat.
Guidance confirmée.
https://www.ezag.com/fileadmin/user_upl … uz122e.pdf

- Euronext sort un bon Q1, à +6% de CA pro forma (intégration de Borsa Italiana), merci la volatilité, et surtout une marge d’EBITDA ajusté en hausse avec des coûts en légère baisse (le gros point noir de la guidance 2022). Donc cela semble plutôt encourageant. Par ailleurs le levier diminue à 2,3 x EBITDA.

- Garo sort un beau trimestre, comme Alfen (bien que moins spectaculaire), à +31% de CA et +45% d’EBIT, porté évidemment par les bornes de recharges.
Le business historique ne démérite pas néanmoins avec +20% de CA.
On s’attend par contre à un Q2 flat, compte tenu des difficultés d’approvisionnement, et d’un comparable exigeant.
https://www.garogroup.se/sites/default/ … 1652270414

- Gn Store Nord, qui nous a habitué à de mauvaises publis en 2021, s’enfonce encore d’avantage et signe la palme de la pire publi du trimestre:
GN Hearing en croissance poussive mais en pertes (hausses des coûts et CAPEX relatifs à la supply chain et aux nouveaux produits).
GN Audio subit l’impact de la pénurie de composants et décroît de 30% (!), ne pouvant livrer ses commandes, sur un comparable certes exigeant.
Cerise sur le gâteau, alors qu’on crame du cash, on a pris beaucoup de levier pour s’offrir SteelSeries, qui n’a pas non plus les composants pour livrer…
Néanmoins, bien qu’on ne contrôle absolument pas les confinements chinois, on est serein pour la suite et la guidance est confirmée. Comme l’année dernière.
Bon on va dire qu’on touche le fond, et prier pour que les ports chinois se débloquent rapidement désormais.
https://www.gn.com/Newsroom/Announcemen … ionally-hi

- Legrand signe un joli T1 avec une belle croissance et du pricing qui lui permet de défendre sa marge opérationnelle (19%).
Maintenant la question c’est jusqu’où on peut augmenter les prix sans tuer la demande (dans un contexte de hausses de taux qui pèsera fatalement sur le marché immo) ?
https://www.legrandgroup.com/fr/actuali … estre-2022

- Lumibird a racheté les activités de télémètre laser de SAAB, c’est fait.
CA 10 MEur dans la besace, mais on ne connaît pas le prix.

- Nacon sort ses résultats 2022 et comme on pouvait désormais s’en douter, ce n’est pas folichon.
Le CA baisse de 12% et le reste dégringole avec le levier OP (EBITDA -26%, EBIT -59% …).
L’exercice à venir devrait voir une meilleure dynamique avec beaucoup de sorties de jeux prévues. Y’a plus qu’à !
https://corporate.nacongaming.com/ra-21-22/

- Nexi se paie OrderBird, du logiciel SAAS pour les restaurateurs.
https://www.nets.eu/Media-and-press/new … amily.aspx

Par ailleurs ils annoncent +7% de CA et +17,4% d’EBITDA au T1, les coûts n’augmentant que de +0,5%, ce qui est plutôt encourageant.
Maintenant il faudrait réduire un peu le levier…
https://www.nexigroup.com/content/dam/c … i-1q22.pdf

- Nynomic sort un T1 plutôt rassurant: CA +4% mais EBIT +11% (marge record à 15%), et surtout un backlog qui remonte un peu à 75,8 MEur, mettant fin à la tendance plutôt baissière du S2 2021. Guidance confirmée.
https://www.nynomic.com/en/corporate-ne … -dealings/

- Pharmagest égale à elle même: +9% de CA au T1, sans faire de vague.
https://pharmagest.com/wp-content/uploa … 22_def.pdf

- Pendant que les marchés plongent, Pharmanutra fait un superbe T1 avec +32% des ventes, et fait rare en ce moment, une amélioration des marges, puisque pour le moment les coûts des MP n’ont pas trop pesé (hedging?).
On rachète des actions en attendant de trouver une cible d’acquisition. En annuel on s’attend à une croissance comparable à 2021 (soit du +15 ~ +20%).
https://www.pharmanutra.it/wp-content/u … 22_ENG.pdf

- SAP veut se séparer de sa filiale Litmos, plateforme d’apprentissage en entreprise:
https://www.reuters.com/business/exclus … 022-05-03/

- Siemens Healthineers fait un T2 meilleur qu’anticipé, porté par les tests covid, et revoit une nouvelle fois sa guidance à la hausse.
15% de croissance en comparable et 38% en publié intégration de Varian).
Les tests rapides antigéniques portent le business du diagnostique, alors que la croissance des ventes d’équipements dans les autres divisions ralentit, touchée par les problèmes d’approvisionnement.
Néanmoins cela reste dynamique et on a surtout toujours un book to bill de 1,2.
A part pour la division diagnostic, les marges d’EBIT sont sous pression en %, du fait des hausses de coûts et des FX, mais l’EBIT progresse tout de même nettement en valeur absolue avec le levier OP.

- Somfy va faire son entrée dans l’indice MSCI France, dont j’ignorais l’existence. Elle a pris 10% le jour de l’annonce.

- Tinexta c’est plutôt bon en ajusté des coûts d’acquisition (CA +16%, EBITDA +13%, RN+16%), et plutôt moche en publié (EBITDA -1% et RN - 21%).
Parmi les bonnes nouvelles, un bon FCF qui permet de réduire le levier à 2,3 x EBITDA.
Les activités de signature électronique se portent bien, par contre l’information crédit ralentit (logique que le crédit ralentisse, vu le contexte).
https://www.tinexta.com/file/2335

- Tinexta annonce dans la foulée la vente de la division d’information crédit pour une EV de 237,5 MEur, soit 10,8x EBITDA 2021.
La division a fait 75,4 MEur de CA et 22 MEur d’EBITDA en 2021, soit respectivement 20% et 23%.
De mon point de vue un multiple plutôt honorable dans la mesure où ce business ne semble pas présenter de perspectives de croissance ébouriffantes, surtout dans un contexte de hausse de taux / ralentissement immo.
Le sujet avait été abordé lors de la présentation des résultats 2021, avec des concurrents plus gros et plus agressifs.
Cela permettra de se concentrer sur les activités de signature électronique / cybersécurité / digital marketing, qui me semblent présenter plus de potentiel.
https://www.tinexta.com/file/2344

- Thales se renforce dans la cybersécurité avec l’acquisition de deux sociétés de conseil dans le domaine: S21sec et Excellium.
On paie 2X le CA de 59MEur. Dans l’air du temps …
https://www.thalesgroup.com/sites/defau … ellium.pdf
Apparemment on vend des radios à l’armée US aussi, cocorico !

- Veolia solide au T1: +14,7% de croissance (+7,1% corrigé des hausses de prix de l’énergie). EBITDA +7,6%.
Les déchets/recyclage et la production d’énergie sont en pleine forme, comme attendu. L’eau ne fait pas grand chose.
L’augmentation des prix de l’énergie bénéficie à certaines activités, et pèse sur d’autres.
Au final c’est assez neutre avec les contrats indexés, un peu comme Air Liquide, et c’est déjà pas mal !
Objectifs annuels confirmés.
Chose intéressante, on apprend qu’il y a une saisonnalité dans le business de Suez qui est plus fort au S2.
https://www.veolia.com/sites/g/files/dv … 1%20VE.pdf

- C’est pas mal du tout pour Wiit avec +48% de CA au Q1 (+9% organique), grace aux nombreuses acquisitions de 2021.
l’EBITDA progresse de 37% et l’EBIT +20% (la faute aux acquisitions et au coût de l’énergie).
Par ailleurs un administrateur s’est renforcé lors des turbulences vers les 21 Euros.
https://investors.wiit.cloud/files/pres … esults.pdf

*Les Tops
- Kambi Group PLC +38%: rebond que j’ai du mal à expliquer ?
- Alfen +18%: très belle publi.
- Zignago Vetro +14%: belle publi et accalmie sur le gaz en Europe.

*Les Flops
- Wiit SPA - 13,35%: c’est de la tech à gros multiple.
- Probi -8,55%: mauvaise publi
- Eckert & Ziegler -7,79%: valorisation et peut être une déception car le pôle médical ne fait pas de croissance au T1

*Les mouvements du mois:

Un mois de saupoudrage pour moi, donc je ne commente pas tous les renforcements: il m’a semblé qu’à mi - mai on était dans le pic de stress / excès baissier, donc j’ai fait pas mal de petits renforcements sur des zones de prix que j’estimais intéressantes.
Ce qui ne veut aucunement dire qu’on a forcément fait le point bas, hein !

Achat:
- Sartorius Stedim Biotech 1x295,5: remplace Probi. Elle a bien corrigé, revenant à des multiples plus raisonnables. Elle a certes profité du covid, néanmoins, à long terme il y aura d’autres médicaments biologiques, d’autres vaccins ARNm et peut être d’autres épisodes de Covid, qui sait.
Donc depuis le temps que je bavais dessus, il m’a semblé que c’était l’opportunité de commencer une ligne.

Renforcement:
- Euronext 1 x 75,94.
- Wiit SPA 2 x 25,2 puis 2 x 20,94.
- Michelin 1 x 120,2 (je commence à racheter mes ventes > 130 Euros)
- Siemens Healthineers 1 x 51,92
- Garo AB 5 x 143,10
- Amundi 1 x 55,35 (pré dividende !)
- Veolia 2 x 25,52
- Essilor 1 x 146,50
- Nynomic 2 x 31,25
- Viscofan 1 x 50,05
- CW8 1 x 403,56 (en plein rebond ! Je ne contrôle pas le timing …)

Allègement:

Vente:
- Probi 7 x 279,50: lassé des mauvaises publis. Après réétude du dossier, le track record de croissance est assez erratique pré - covid. Il semble qu’elle ait surtout bénéficié du basculement de la conso vers le e-commerce en 2020 et de la constitution de stocks des acteurs correspondants aux US. Bref une "valeur covid" que je n’avais pas identifiée comme telle, en quelques sortes.
J’ai préféré arbitrer vers une valeur qui me semblait plus qualitative (peut être à tord, nous verrons).
Néanmoins le dossier a un côté spéculatif car sur ces niveaux Symrise pourrait peut être se renforcer / lancer une OPA?

Trading / AR:

*Le kikimètre (au 31 mai):

- Valo totale: 35880 Euros pour 27992 Euros investis (500 Euros versés ce mois - ci)
- Valeur de part: 152,5 (-0,8%)
- TRI depuis ouverture: 11,64%
- Liquidités dispo: 4301 Euros
- Evolution CAC40 GR: +0,5%
- Evolution ETF World: -3,4%

Un mois de relative stabilisation pour le portefeuille.
Toujours derrière le CAC et son cortège de "value", par contre l’ETF world se prend une bonne tarte ce qui me permet de limiter mon retard.

Dernière modification par Nemesis (01/06/2022 10h45)

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #247 30/06/2022 22h52

Membre (2019)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Réputation :   319  

INTJ

Bonjour, voici le bilan du mois de juin 2022

"C’est la me-me, c’est la me-me, c’est la me-merde" - Les Inconnus

*Bilan du mois écoulé

Un mois pareil mais en pire, où toute l’actu semble appuyer là ou ça fait mal: point de pic d’inflation en vue pour l’instant (on a eu de gros CPI aux US et en Europe), des banques centrales aux discours de plus en plus agressifs, quand ce ne sont pas des hausses de taux surprise (Suisse), des signes de ralentissement de l’économie et des anticipations de récession qui augmentent, même si pour l’instant, ça tient encore.
Petite consolation, cela se calme sur le front des matières premières, y compris le pétrole, puisqu’on intègre un fort ralentissement économique désormais. Il reste à voir si l’on est sur une baisse pérenne ou un creux dans la tendance haussière…

En vrac:
- La Chine, après quelques stops & go (des cas et dépistages massifs de ci de là) semble enfin se déconfiner et redémarrer. Inflationniste (Matières Premières) ou pas inflationniste (goulets d’étranglement, semi conducteurs, logistique…) ?
- La Russie veut affamer l’Afrique histoire de nous envoyer quelques migrants… Peut être pour palier à nos pénuries de main d’oeuvre ?
- Pendant ce temps Gazprom réduit ses livraisons de gaz aux gros pays de l’Europe de l’Ouest, on entre donc dans le dur de la dépendance énergétique et ça va vraisemblablement se terminer en coupure totale. Si la situation n’est pas réglée l’hiver prochain, cela augure du meilleur…D’ailleurs après quelques mois de baisse, les prix du gaz sont repartis à la hausse en Europe.
- Et l’Espagne se brouille avec l’Algérie dans le cadre de tensions avec le Maroc sur le statut du Sahara occidental, alors que l’on a justement bien besoin du gaz algérien en ce moment.
- Au moment où, hasard du calendrier (les complotistes apprécieront), l’Algérie annonce une découverte significative (lol):
Algérie : découverte d’un important gisement gazier
- Comme l’Europe bénéficie décidément d’un alignement des planètes favorable en ce moment, une explosion s’est produite sur le site d’un terminal GNL aux US, entraînant une hausse des prix du gaz en Europe, et apparemment une baisse aux US (car cela implique une hausse de l’offre chez eux).
- Toujours sur le thème du gaz (navré mais c’est un peu le nerf de la guerre pour l’Europe en ce moment), alors que l’on fait la danse du ventre au Qatar pour augmenter nos approvisionnements, la Chine avance ses pions là bas aussi.
Chaque nouvelle qui tombe sur le front de l’énergie a comme un goût amer ces temps ci:
Exclusif - Des entreprises chinoises sont en pourparlers avancés avec le Qatar pour des participations dans des champs gaziers et l’achat de GNL - sources | Zone bourse
- La BCE va monter ses taux un tout petit peu (0,25%) en juillet, parce que l’inflation elle est méchante et qu’il faut la dompter. Ne craignez rien braves gens, Dame Christine monte la garde (depuis le temps que je voulais la placer celle là !).
- L’inflation de mai qui est sortie plus élevée que prévu des deux côtés de l’Atlantique, et dont on attend désespérément le fameux pic (vu les prix du pétrole, pas sûr que ce soit encore pour juin…).
- Une BCE qui risque de se trouver fort dépourvue quand la bise sera venue et que les marchés attaqueront la dette des pays périphériques en Europe (le 10 ans italien est remonté vers 4% !).
  Il paraît qu’ils ont un plan pour éviter la "fragmentation" (retenez ce mot, on n’a pas fini d’en entendre parler) qui mettrait en péril la viabilité de l’Euro.
- L’Inde va apparemment raffiner le pétrole russe avant de nous le refourguer, bravo les sanctions ! Avant, on importait du brut pour le raffiner, désormais on importera directement du gazole…
Il ma semblé voir passer également un article sur un projet de raffinerie au Qatar. Menethil disait fort à propos sur sa file concernant Esso: "Qui va construire une raffinerie aujourd’hui ?!?".
La question est très pertinente, mais seulement pour l’Europe apparemment :-(
(il y a aussi un article sur le thème dans Les Echos mais réservé aux abonnés)
Les inquiétudes grandissent quant au fait que l’Inde est une « porte dérobée » vers l’Europe pour le pétrole russe | Pétrole - Blog Voyage

Donc en résumé ça continue d’être la m… et même encore plus qu’avant, le temps ne faisant rien à l’affaire, comme chantait Brassens.

Plus d’inflation => plus de hausses de taux => plus de récession dans les tuyaux etc…

Par ailleurs la ronde des profit warnings a commencé, avec par exemple Detection Technology ou Getinge (qui a entrainé Siemens Healthineers et tout le secteur des équipementiers médicaux dans sa chute il me semble), parmi les valeurs que je suis.
Ceux ci sont impactés par les problèmes d’approvisionnement ce qui n’augure rien de bon pour les copains qui s’approvisionnent en composants made in China.
Getinge revises down its outlook for 2022 ? long-term financial targets unchanged

*Revue de presse

- En 2035, plus de moteurs thermiques vendus dans l’UE ? A l’échelle industrielle, une décennie c’est demain…
Je ne sais pas si cela a du sens, si ça ira au bout, et si ça sauvera la planète, mais la suite promet d’être intéressante, quoi qu’il en soit.
En 2035, il sera impossible d’acheter une voiture neuve à essence, diesel ou même hybride : seules les 100% électriques seront autorisées

*Actualité des sociétés:

- Accenture sort son Q3 2022 et c’est une nouvelle fois canon:
22% de croissance du CA (malgré les FX défavorables au $), marge OP toujours élevée à 16,1%, commandes toujours élevées à 17 Mrd$, et guidance revue à la hausse à 25% de croissance du CA et 15% de marge d’EBIT. On craignait une pression sur les marges avec la "guerre des talents", finalement il n’en est rien, ce qui est plutôt rassurant.
Comme annoncé précédemment, on répercute et le client paie car il n’a pas vraiment le choix.
Alors bien sûr l’exercice à risque est 2023 avec le ralentissement économique qui va peser, mais même s’il y a récession et réduction des CAPEX, je doute que les CAPEX relatifs à la transformation digitale soit les premiers impactés, vu la puissance du trend.
Pour moi, on verra des réductions de capacité industrielle avant de couper les CAPEX de transformation.
Bref, serein, et j’aurais renforcé si l’Euro n’était pas aussi faible face à l’USD en ce moment !
https://investor.accenture.com/~/media/ … elease.pdf

- Bureau Veritas se paie Advanced Testing Laboratory, 31 MEur de CA et 500 employés et on n’en saura guère plus.
https://ml-eu.globenewswire.com/Resourc … c6c044131d

- Esker confirme sa guidance 2022, pour l’instant et malgré les vents contraires:
https://www.esker.fr/a-propos-esker/com … -titre-de/

- Euronext lance un segment technologique européen "Euro Tech Leaders", qui aura son indice dédié. Bref un genre de Nasdaq qu’il ne faut surtout pas appeler Nasdaq si vous ne voulez pas énerver le patron :-D
https://www.sciencesetavenir.fr/high-te … ues_164019

Et Euronext rachète les solutions technologiques de Nexi pour les activités de marché.
https://www.nexigroup.com/content/dam/c … ronext.pdf

- Garo augmente ses capacités en Grande Bretagne pour répondre à la demande:
https://www.garogroup.se/en/press/garo- … nd-2029645

- Michelin se sépare de ses activités en Russie:
https://www.lefigaro.fr/societes/michel … 2-20220628

- Nexi continue de consolider les activités de gestion des POS de ses banques partenaires. Cette fois c’est BPER Banca et Banco di Sardegna, pour 372 MEur.
https://www.nexigroup.com/content/dam/c … g-book.pdf

- Puis les activités croates d’Intensa San Paolo, pour 180 MEur et un EV/EBITDA de 10,5
- Et on vend Edigard AS, un petit bout de NetS (5,4 MEur d’EBITDA). Il semblerait qu’on souhaite se concentrer sur les paiements…
https://www.nexigroup.com/content/dam/c … Z-Bank.pdf

- Ca y est, Pharmanutra a trouvé une cible: Akern SRL, société qui mesure la composition du corps par "bio impédance".
12 millions maintenant et 3 millions plus tard. Les résulats 2021 de la cible:
4,2 MEur de CA en 2021 et 1,2 Meur d’EBITDA, RN 0,6 Meur et 0,85 Meur de cash)
Soit EV/EBITDA ~= 12 ou un P/E de 25, donc relativement raisonnable compte tenu du secteur.

https://www.pharmanutra.it/wp-content/u … -S.r.l.pdf
https://www.pharmanutra.it/wp-content/u … tion-1.pdf
https://www.akern.com/

- Schneider vend l’activité Eurotherm (contrôle de température) à Watlow.
https://www.latribune.fr/bourse/la-bour … 20918.html

Et se paie un fournisseur de bornes de recharge en Amérique du Nord: EVConnect
https://www.evconnect.com/news/ev-conne … r-electric

- Talenom continue son déploiement en Espagne avec cette fois la plateforme Nomo (fournisseur de services de compta digitalisé, comme eux):
https://sijoittajat.talenom.fi/publicat … 2472177-en

- A peine la vente du business d’information crédit conclue, Tinexta remet le couvert avec l’acquisition de Plannet SRL, une ESN active dans la gestion de production / supply chain, pour une EV de 6,5 MEur.
https://www.tinexta.com/file/2353

- Veolia propose la vente des activités "déchets" au RU, l’autorité de la concurrence locale ayant signifié son désaccord sur la fusion avec Suez. Suez pourrait racheter donc son ancienne activité là bas.
Bon au moins cela diminuera un peu la dette.
https://www.capital.fr/entreprises-marc … ni-1439179

*Les Tops
- Nacon +6,48%: l’exercice est annoncé bon, et ce n’est pas bien cher.
- Viscofan +4,56%: retour en grâce de la conso de base / valeur refuge.
- Streamwide et Tinexta +2%: small caps de croissance qui avaient bien anticipé leur correction.

*Les Flops
- Metsa Board -21,45%: cyclique en fin de cycle ?
- Kambi Group PLC -21,47%: je ne comprends pas plus ses baisses que ses hausses.
- Wiit/Nexi -17%: valeurs de croissance / valorisation / Italie

*Les mouvements du mois:

Encore beaucoup de saupoudrage ce mois ci, sur la frayeur à mi mois.

Achat:

- Atlas Copco AB 40x88,16 SEK: Conglomérat industriel suédois qui me semble très qualitatif. Bien diversifié géographiquement, ainsi qu’en terme de produits (compresseurs, pompes à vide, vision indus, construction).
Un bon track record + grosses marges + gros ROCE. Un profil de croissance qui s’est amélioré ces dernières années avec plus d’investissements en R&D et une politique de croissance externe plus agressive. C’est cyclique bien entendu mais elle a déjà bien corrigé et encaissera une récession, si nécessaire.

Renforcement:

- Chr Hansen 1x482,30 DKK
- Veolia 2x24,13
- Michelin 2x27,81
- Esker 1x118,80: a bien corrigé et je me suis dit qu’il ne fallait pas être trop gourmand. Par ailleurs le DG a acheté pour 30 KEur cette semaine. Toutes ces valeurs de croissance redeviendront sexy dans un environnement récessif avec des baisses de taux en perspectives, dans quelques mois.
- Tinexta 2x23,32: on fête la vente de la division Credits
- Metsa Board 6x8,21: buy the dip !
- Bureau Veritas 2x24,65
- Air Liquide 1x131,26: histoire de me payer mon "action gratuite" sur le creux - même si j’attends toujours mes rompus !
- Eurofins 1x72,78: long terme + SG à vendre (=> gros signal d’achat pour moi) + files d’attentes devant les labos.
- Gn Store Nord: 2x232 DKK (une louchette). Les 220 DKK c’est le support du krach covid et de 2018, donc "ça passe ou ça casse". Et ça a tenu 2 fois. La situation devrait s’améliorer sur le front des composants si la Chine redémarre.
- Danone 1x51,34: canicule => les gens boivent de l’eau ?

Allègement:

- Thermador 2x88,50: j’adore Thermador, mais trop centrée sur la France/l’Europe, et je crains la combo fin du cocooning/ralentissement immo (qui me semble inévitable avec les hausses de taux).
Alors bien sûr il y a la rénovation énergétique mais je ne suis pas sûr que cela suffise, en tout cas à court terme. Bref pas serein => on s’allège.

Vente:

Trading / AR:

*Le kikimètre (au 30 juin):

- Valo totale: 33965 Euros pour 28592 Euros investis (600 Euros versés ce mois - ci)
- Valeur de part: 141,98 (-6,89%)
- TRI depuis ouverture: 7,87%
- Liquidités dispo: 4027 Euros (11,85%)
- Evolution CAC40 GR: -8,2%
- Evolution ETF World: -6,32%

Performance encore une fois peu ou prou en ligne avec les indices, "le cul entre deux chaises", si j’ose dire. Petite consolation, depuis que l’on parle récession, cela se calme un peu sur les taux longs et les MPs, et les valeurs de croissance semblent "bottomer".
Rien n’est encore joué mais je trouve cela encourageant pour le portif.

Dernière modification par Nemesis (30/06/2022 23h08)

Hors ligne Hors ligne

 

#248 02/07/2022 09h06

Membre (2019)
Réputation :   183  

Bonjour Nemesis,

Atlas Copco AB est une très belle société!

De mon coté, toujours pas achetée malgré les cases cochées car son momentum ne répond pas à mes critères (en même temps quelle boite dans le secteur a un très bon momentum en ce moment me direz vous ^^).

Avez vous regardé des sociétés en Suède de types conglomérats ou holding industriels comme Lifco, OEM International, Beijer Alma, Indutrade voire Sandvik, dont les fondamentaux sont très bons à mon sens.

Si oui qu’est ce qui vous a détourné de leur chemin?

bien à vous,


Parrain Fortuneo (12846933) - Yomoni

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #249 04/07/2022 14h31

Membre (2019)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Réputation :   319  

INTJ

Bonjour Selden,

Tout d’abord merci pour vos commentaires.

Atlas Copco et le momentum: en principe, je suis d’accord: on n’attrape pas un couteau qui tombe. J’essaie moi même de tenir compte d’un peu d’AG dans mes prises de positions, avec un succès mitigé, je n’en fais donc pas l’alpha et l’omega. Le problème de rajouter un critère momentum, c’est quel critère utiliser ? Changement de l’orientation d’une moyenne mobile (laquelle ?), croisement de moyennes mobiles (lesquelles?), passage d’une résistance (court terme ? Moyen terme ? Long terme), rupture d’une oblique, un plus bas plus haut que le précédent etc etc etc.

OK bon et quand ça passe, on achète de suite (au risque de prendre une porte de saloon) ? on attend la clôture  (au risque de prendre encore quelques % dans la tête à l’ouverture du lendemain), on laisse filer et on attend un hypothétique pullback pour valider la cassure, en espérant que le cours ne fait pas une "reprise en V" ? Finalement on y va quand même parce que FOMO et le cours se retourne dans la foulée: bah oui c’était un faux signal !

Bref comme souvent, sur le papier, c’est facile et dans les faits un peu plus délicat :-)

Plus on veut un signal fiable et plus on a de retard à l’allumage, avec déjà peut être 20 ou 30% de repris sur les plus bas…

Donc pour conclure, pour un dossier comme celui là dans un esprit buy&hold /long terme, j’essaie d’acheter un niveau clé (ici le retour sur les niveaux pré - covid), à prix raisonnable, pas forcément en solde, et pour le reste je laisse la qualité du dossier s’exprimer. Peut être qu’on ira plus bas, ce sera l’occasion de renforcer et d’entrer progressivement, sinon tant mieux, c’est que c’était un bon point d’entrée.

Concernant les autres conglomérats que vous citez:

- Lifco me plaît beaucoup justement, c’est ma préférée dans votre liste et je l’attends vers les 150 pour commencer une ligne.
- Sandvik: oui, j’aime bien car façon détournée de jouer les MP. Mais dans le thème je lui préfère Epiroc qui me semble plus qualitative (croissance, marges, retour sur capitaux etc…) et bien entendu plus chère. Epiroc qui est un spin off d’Atlas Copco d’ailleurs, le monde est petit.
- Les autres dossiers, je ne les ai que survolés mais dans l’ensemble je leur trouve des imperfections: marges un peu faiblardes, un peu trop cycliques, un peu trop chers, comprends pas bien etc … Néanmoins ce sont à priori tous de bons dossiers tout à fait "investissables" dans une optique LT. Mais on ne peut pas tout acheter ;-)

En espérant que cette réponse satisfera votre curiosité…

Dernière modification par Nemesis (04/07/2022 14h35)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #250 04/07/2022 22h31

Membre (2019)
Top 10 Année 2021
Top 5 Portefeuille
Réputation :   713  

Bonjour Nemesis,

Dans le genre Atlas Copco mais en plus petit, il y a également en Suède Nibe et Indutrade qui sont pour moi parmi les 2 plus belles valeurs du domaine en Europe (mais qui restent tout de même chères, malgré la baisse).

Peut-être ne connaissez vous pas ces entreprises, qui peuvent donner des idées.

Bien à vous

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de nemesis"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur