Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#51 11/11/2022 18h33

Membre (2020)
Top 20 Année 2021
Réputation :   196  

Merci pour vos messages.
L’essentiel est d’être en phase avec soi-même (et ses propres démons !).

@frontalier57 : j’ai vendu 3 actions Hermès ce matin à 9h04 à un cours de 1550 euros d’après mon relevé d’opérations.
Je suis d’accord avec vous que l’instantanéité en bourse a du bon mais le corollaire c’est que la sur-réaction du marché à la baisse peut être difficile à surmonter avec le risque aussi de se tromper lors du renforcement. 

Je trouve la volatilité plus facilement acceptable sur ETF. La gestion passive a ses propres inconvénients c’est certain mais l’essentiel est de trouver de quel côté penche plus la balance lorsqu’on analyse les 2 stratégies.

Par ailleurs, j’ai récemment eu quelques lectures intéressantes et je trouve que la stratégie de rebalancing régulier s’articule mieux au sein d’un portefeuille d’ETF que sur un all-titres vifs ou mixtes vifs/ETF.


"Il faut de la mesure en toutes choses" Horace.

Hors ligne Hors ligne

 

#52 11/11/2022 19h35

Membre (2021)
Réputation :   8  

Votre message suscite des réponses car le débat titres vifs/ETF concerne tout un chacun et ne cesse d’occuper nos esprits d’investisseurs amateurs. Votre raisonnement est imparable concernant la sérénité qu’apportent les ETF larges.

Par contre, et avec un petit grain de sel, on pourrait s’étonner que la révélation des turpitudes de Teleperfomance, Orpéa et autres malfaisants vous amène à révoquer (par la vente de titres) le contrat de copropriété qui vous associait aux familles Dumas et Arnault, au sein de leurs entreprises familiales. Depuis le début vous n’aviez pas confiance en eux ?


Memento mori

Hors ligne Hors ligne

 

#53 11/11/2022 20h27

Membre (2020)
Top 20 Année 2021
Réputation :   196  

Pour être tout à fait honnête avec vous, voici les éléments de ma réflexion depuis quelques mois maintenant :

- Je ne sais à ce jour quel encours global je souhaite avoir sur mon portefeuille boursier ; 300k, 400k, 500k ?
Lorsque je fais des simulations/projections à 20 ans concernant la perception d’une "rente" via le portefeuille boursier, je me rends compte que, associé à d’autres sources de revenus, si je veux que la somme reçue soit conséquente, il me faut un portefeuille d’au moins 500 k€, mais aurais-je le courage de laisser autant sur les marchés financiers ? Je l’ignore.
Evidemment, plus le patrimoine grossit (immobilier, AV fond euros…), plus la tentation est grande de relativiser la somme mise sur les marchés financiers mais en valeur absolue 500k€ cela n’est pas rien.
Aurais-je le cran de mettre autant en ETF ?

- Les titres vifs offrent un potentiel d’appréciation particulièrement intéressant notamment les "plus belles valeurs" mais force est de constater que l’évolution des marchés boursiers se rapproche depuis quelques temps du "on lèche, on lâche et on lynche" et je ne veux pas être victime de cela sur mes investissements. Aucune valeur, si belle soit-elle à un instant t n’est à l’abri.
Un jour, peut-être apprendrons-nous que Dior/LVMH, Hermès et consorts entreprises familiales excellemment gérées ont fauté dans tel ou tel pays, des fautes auraient commises avec tel ou tel groupe de salariés / prestataires, que sais-je ! Et je ne l’apprendrais que trop tard ; et je n’aurais pas le temps nécessaire par la suite pour "récupérer" les sommes perdues.
Par ailleurs, quel intérêt aurais-je à continuer à détenir des lignes de 5k sur des bigs caps familiales ? Elles seront minoritaires dans le portefeuille global donc leur éventuelle sur-performance sera diluée alors que leur perte potentielle (suite à des évènements extérieurs évoqués) me mettra psychologiquement en difficulté. Le jeu n’en vaut pas la chandelle, à mon niveau.


"Il faut de la mesure en toutes choses" Horace.

Hors ligne Hors ligne

 

#54 11/11/2022 20h46

Membre (2019)
Réputation :   39  

Bonsoir,

Vous parlez plus haut de stratégie dragon, sur + 100ans, donc une vison TLT.

Puis vous vendez Teleperformance sur une mauvaise news CT (est que ça impactera durablement l’entreprise, je ne sais pas..), mais également des boites ayant une très bonne croissance a LT.

Ce changement brusque sur une news qui affecte moins de 5% de votre ptf global, intrigue

Hors ligne Hors ligne

 

#55 11/11/2022 21h49

Membre (2020)
Top 20 Année 2021
Réputation :   196  

Tout à fait et d’ailleurs sur le très long terme, la composition des indices évolue, les époques passent, les gagnants d’aujourd’hui seront les perdants de demain. Donc théoriquement, sur le très long terme c’est l’investissement indiciel qui porte en lui les germes de la performance de demain. Sauf pour les investisseurs actifs qui arrivent à naviguer dans cet océan d’incertitude mais ce n’est pas mon cas.

L’ajout de titres vifs au portefeuille d’ETF avait été fait initialement dans le but d’éviter de tout investir en ETF (et avec le recul cette raison ne justifiait pas la proportion donnée aux titres vifs) mais force est de constater que les avantages de l’investissement indiciel dépasse ses inconvénients à condition de prendre quelques précautions d’usage.

Pour le cas singulier de Téléperformance, l’honnêteté implique de reconnaître que j’ai acheté très (trop) cher cette valeur, après une très belle croissance et sans marge de sécurité. Et il est difficile de connaître une grande entreprise dans ses moindres recoins.


"Il faut de la mesure en toutes choses" Horace.

Hors ligne Hors ligne

 

#56 11/11/2022 21h54

Membre (2016)
Réputation :   36  

ENTJ

Bonsoir RadioInvest,

Oui, la meilleure stratégie est celle qui nous convient.

A titre personnel j’aime bien partir de la vue globale et aller vers le détail.
Partir d’une allocation d’actifs 60/40 avec 60% dans les actions et 40% en moins risqué (en obligations, monétaire et surtout immobilier avec la RP).
Ensuite découper un problème en sous-problème et diversifier les 60% d’actions en actif/passif, par géographie, devise, industrie.
Avoir des titres vifs permet également de compenser la hausse des ETFs qui reste abstrait sans lien avec l’économie réelle.
Finalement cela fait un tout cohérent qui me convient et qui permet d’encaisser le risque sur une ligne

Pitou,

Hors ligne Hors ligne

 

#57 12/11/2022 07h19

Membre (2017)
Réputation :   60  

INTJ

Votre Retour d’expérience à chaud est puissant.
J’ai moi même été choqué par la chute d’orpea ou Boeing qui étaient des références depuis des années. Ce genre de scandale montre qu’un investissement Très long terme est quasi impossible.
Lorsqu’il survient, il déclenche des biais psychologiques comme celui d’ancrage qui nous oblige à les combattre pour couper ses pertes.

Je pense comme vous et j’aurais du mal à mettre 15-30 ke sur une ligne comme IH.
Il est dur de lutter contre le biais du missing out quand on lit des analyses. Je garderais tout de même une petite poche de « fun money » pour quelques actions coups de cœur et jouer des tendances.

Je regarderais votre portefeuille avec attention car comment continuer de  DCA sur les etf dans des enveloppes fiscales limitées. Si on max son PEA cette année sur l’ ETf VERX    IE00BKX55S42    Vanguard FTSE Developed Europe ex Uk et qu’une grosse récession arrive en 2023 on se retrouve collé avec la moins value sans pouvoir racheter de nouvelles parts.
Quelle sera  votre  stratégie dans ce cas là ? Racheter des parts sur CTO sans avantage fiscal ?

Dernière modification par FunnyDjo (12/11/2022 07h20)

Hors ligne Hors ligne

 

#58 12/11/2022 08h03

Membre (2013)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   388  

C’est un biais psychologique. Si vous etes diversifié a plus de 30 entreprises (moi 45) une chute d’une entreprise de 50% va etre compensee par plusieurs titres en hausse. Mais peut etre que le titre qui a chuté vous empeche de dormir alors que ceux qui ont monté de 30% sont oubliés.

Mais effectivement il faut etre diversifié. Et eviter aussi certains business sulfureux comme les Ephad. Teleperformance etait aussi a plus de 30 fois les profits. Pas de marge de securité.


An der Börse ist alles möglich - auch das Gegenteil - André Kostolany.

Hors ligne Hors ligne

 

#59 12/11/2022 14h31

Membre (2019)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Réputation :   319  

INTJ

Je réfléchis également à ce sujet ces temps ci. Le problème, c’est que si vous voulez vous prémunir de cygnes noirs sur un titre vif, alors il faut être très diversifié (genre 5% grand max sur une valeur). Mais alors, vous allez vous générer un gros travail de suivi, pour une surperformance modeste par rapport à un indice large, puisque même si vos thèses se vérifient et que vous faites un multibagger, celui ci ne représentera qu’une petite part du portif. Et il y aura des loupés, pas que des multibaggers.

Buffet disait que la meilleure chose à faire pour un particulier c’était d’acheter un fond diversifié ou un indice large en DCA… Et s’il suffisait d’écouter ceux qui sachent ? 😉

Hors ligne Hors ligne

 

#60 12/11/2022 15h26

Membre (2020)
Top 20 Année 2021
Réputation :   196  

@FunnyDjo :
Sur mon PEA, j’ai effectivement atteint le plafond de versement.
Il évolue donc maintenant depuis plusieurs mois en vase-clos.
Je publierai en fin d’année le descriptif détaillé.
Il y a 4 ETF : ESE - CW8 - PANX et RS2K.
Le rebalancing se fera donc entre ces 4 poches et le compartiment liquidités.
je pourrai également y adjoindre un ETF pays émergents. 
Je n’ai pas d’ETF dédié à l’Europe car actuellement les titres vifs européens pèsent déjà beaucoup.

Sur mes divers CTO et mon PER, ETF capitalisants toujours présents (IWDA, SWRD, VWCE, CSPX, EMIM) : World - S&P 500 - Emergents, dans une logique de diversification des émetteurs et des zones géographiques.
Soit je fais un versement (si l’ETF "sous-performe"), soit je ne fais rien.
Je ne vends pas d’ETF sur CTO.

A terme, j’aimerais faire grossir les AV chez Linxea afin de réaliser des arbitrages / rebalancing plus facilement à l’abri des frottements fiscaux entre fonds euro et ETF et réciproquement. Biensûr les frais se
superposent mais ce système a ses vertus par ailleurs.

@Bullebier : je suis d’accord avec vous mais vous conviendrez que la multiplication des lignes vous rapproche d’une stratégie indicielle lorsqu’elle dépasse un certain nombre. La question est de savoir si on est à l’aise avec une somme investie de 10 k€ par ligne sur un portefeuille diversifié de 400k versés par exemple. De ce point de vue là, je rejoins complètement la remarque de Nemesis.

Aparté : pour ceux qui penseraient que j’ai vendu dans la panique mes titres vifs, il n’en est rien. C’est le cas particulier de Téléperformance que j’ai traité rapidement car il occupait trop mon esprit et je ne voulais pas que cela soit le cas pendant des semaines/mois. J’ai pris ma décision avec les éléments à ma disposition hier. La suite ce n’est pas à moi de l’écrire et elle ne me regarde plus, c’était l’objectif de la vente.
L’allègement qui s’en est suivi a concerné Hermès et LVMH vendus sur des plus hauts, pour alléger le poids des lignes "titres vifs" en encaissant une PV.

Dernière modification par RadioInvest (12/11/2022 15h30)


"Il faut de la mesure en toutes choses" Horace.

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de radioinvest"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur