Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

[+11]    #1 03/09/2019 19h17 → Portefeuille d'actions d'Ilovevalue (portefeuille, small caps, value actions)

Membre
Réputation :   46 

Bonjour à tous,

J’aurais dû faire cela il y a longtemps mais je me lance en dévoilant la composition de mon portefeuille (avec quelques remarques sur chacun des titres sans entrer dans le détail de l’analyse : je tiens un fichier excel pour la majorité de mes investissements). Je préfère ne pas mentionner ici la pondération de chacune de mes lignes mais c’est globalement assez équilibré.

Les critères sur lesquels je me fonde sont ceux repris dans ma présentation même si les sociétés qui les remplissent tous sont quasiment inexistantes.

J’ai une approche plutôt value (quelques exceptions cependant) de très long terme.

Les titres sont détenus chez Fortuneo (PEA et PEA-PME) et De Giro (CTO).

- Berkshire Hathaway (on ne présente plus);

- Séché Environnement (boîte familiale dans un secteur plutôt porteur, pas excessivement cher, je me méfie de levier néanmoins et des écarts d’acquisition importants supérieurs aux fonds propres);

- Fleury Michon (décote sur fonds propres, difficultés depuis plusieurs mois, société familiale vendéenne, business difficile avec les marges très faibles du secteur alimentaire);

- Derichebourg (grosse décote actuelle, valeur pas très cher sur la base de mes critères);

- Groupe Pizzorno (société pas cher, quelques doutes sur la direction actuelle mais le couple rendement risque attractif);

- Jacquet Metal (société bien gérée, grosse admiration pour Eric Jacquet, décote assez importante actuellement, je suis cependant attentif au levier);

-Brasserie du Cameroun (j’ai longtemps cherché de quoi m’exposer directement à l’Afrique, la société n’est pas value mais me semble moins cher que ses comparables);

- Prodware (société à première vue pas cher, quelques réserves sur la production immobilisée. Au cours actuel, je ne considère plus le risque de dilution. Ai pu échanger par mail avec le PDG qui m’a donné envie d’en prendre une petite louche);

-Actia Group (belle PME familiale, avec un fort levier cependant, assez risqué car évolue dans un secteur cyclique);

-Sanofi (je ne présente pas, j’aime la résilience et les rachats d’actions, je note aussi que c’est la seule entreprise française qui - à ma connaissance - a historiquement été mise en portefeuille par WB);

-CNIM (pour le moment c’est une énorme erreur, j’avais initié une ligne après avoir découvert le titre dans le portefeuille de W.Higgons);

-Gevelot (cote plus ou moins sous son cash selon les hypothèses retenues);

-FFP (grosse décote, marge de sécurité importante);

-TXCom (petite société que j’ai présenté rapidement dans un post dédié, la société était donnée lorsque je suis rentré, elle l’est un peu moins au cours actuel - environ 7 €);

-Gaumont (la thèse a déjà été détaillée par l’excellent Jerome Levreik);

-Altice USA (titres hérités du spin-off d’Altice, je vais bientôt les céder car je trouve l’action bien valorisée);

-Guerbet (titre acheté sur les conseils d’un ami, pas spécialement value et ne rentre pas dans mes critères habituels);

-HighCo (société pas très cher, en croissance, je note la présence de WPP au capital);

-Passat (société qui cote sous son cash net, business pas sexy du tout);

-Albioma (belle société qui commence à être correctement valorisée à mon sens, la présence de Impala au capital me plaît);

-Signaux Girod (énorme décote, j’aime les rachats d’actions en attendant le redressement de l’opérationnel);

-Viel et Cie (pas très cher même si assez difficile à analyser pour moi en raison du secteur, bon rendement et en croissance);

-Guillemot (des produits de qualité et une décote sur la participation dans Ubisoft, je note que la famille Guillemot a réalisé des donations, ce qui témoigne que eux aussi considèrent que la société n’est pas très cher - à mon avis);

-Cofidur (grosse décote);

-Graines Voltz (belle société, je ne suis plus acheteur à ce cours mais garde ma ligne);

-certaines CRCAMs (la thèse est très bien expliquée par Larbinator, je le remercie de m’avoir inspiré pour ces lignes):

-Linedata Services (société actuellement à son prix selon mes critères, j’ai toujours aimé la politique d’allocation du capital - rachats + annulation);

-GEA (bilan en béton armé - belle activité avec des marges nettes importantes qui laissent supposer l’existence d’un moat);

-Tessenderlo (Admirateur de Luck Tack, pas très cher et bien gérée);

-Vivendi (thèse Universal à 30mds d’€, admirateur de Bolloré);

-Christian Dior (très cher aux cours actuel selon mes critères, je ne suis plus acheteur depuis 330€, je garde néanmoins mes titres à titre spéculatif);

-Plastivaloir (je me suis intéressé à la société après être passé par hasard devant leur site de Langeais, société pas cher mais très endettée … le fils s’est récemment renforcé ce que j’apprécie);

-Carrefour (achat non concluant pour le moment, je conserve sans conviction, je déteste le dividende en actions);

-Eutelsat (achat non concluant, le rendement est intéressant mais les incertitudes sont grandes, je conserve sans conviction);

-Altice Europe (pour accompagner Drahi, je pense que le levier est soutenable, achat juste avant le spin-off suite à une incohérence de valorisation par somme des parties);

- Proximus (sans commentaire, bon rendement, pari sur la consolidation du secteur en Europe);

-Orange Belgium (idem Proximus);

-NRJ Group (bilan en béton armé, décote avec un coté spéculatif compte tenu de l’âge du dirigeant, présence d’HMG au capital);

-Savencia (j’aime les produits et la société n’est pas très cher, secteur difficile);

-Groupe SFPI (société bien gérée, pas très cher);

-Les Nouveaux Constructeurs (belle société, bien gérée, tout est dit sur la fil dédiée);

-Electricité de Strasbourg (quasiment une obligation, pas de nucléaire, bon rendement et bilan solide, découvert grâce au portefeuille d’I&E);

-Groupe Guillin (action massacrée, société pourtant rentable et bien gérée);

-Vallourec (thèse très spéculative, hors process);

-Engie (rendement intéressant, pas excessivement cher, bémol de l’Etat actionnaire);

-Boiron (très belle société, actuellement à très bon prix selon mes critères, bilan solide et rachats d’actions importants par le passé);

-Casino Cannes : très faible flottant, décote sur actifs immo;

-PSB Industries (société qui me semble décotée mais que je ne retrouve dans aucun portefeuille);

-Orange (idem Proximus, bémol Etat actionnaire);

-Esso (décote énorme dans secteur peu sexy, incertitudes sur les intentions d’Exxon, en forte MV latente);

-Ipsos (pas cher, I&E en a);

-Financière de l’Odet (investissement dans toute la galaxie Bolloré, je renforce régulièrement sous 800€, la thèse a déjà été débattue par d’autres sur la fil dédiée).

Je n’ai pas mentionné ici 9 lignes d’actions françaises et étrangères par respect pour le travail des Daubasses (je n’aurais jamais investi dans ces entreprises sans leur analyse).

Je suis preneur de tous vos conseils et critiques sur ce portefeuille smile j’envisage de continuer à investir les 25 prochaines années.

J’essaierai d’actualiser le portefeuille le cas échéant,

A+

Mots-clés : portefeuille, small caps, value actions

Hors ligne

 

#2 04/09/2019 17h05 → Portefeuille d'actions d'Ilovevalue (portefeuille, small caps, value actions)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   539 

Portefeuille original, présentation super bien faite, bravo !

Du coup, il y a de quoi discuter. Voici quelques questions/remarques.

- Passat. Pas cher mais il parait que le père et le fis se prennent une grosse rémunération et ne font pas grand-chose…

- Boiron. A mon avis, il y a un problème sur l’honnêteté du management qui vend du sucre pour des médocs. Mais je crois que sur ce dossier il y a aussi une grosse incertitude psycho/sociologique. Il se peut très bien que dans l’esprit des français, l’homéopathie perde de la crédibilité notamment suite au dé-remboursement, suite aux attaques de groupes de médecins, de scientifiques, ou suite à la progression de la culture (l’école). Mais inversement il est possible que les les pseudo-sciences progressent encore, par exemple à la faveur d’accidents médicaux médiatisés, ou simplement grâce au marketing. En conclusion, je crois qu’à court-moyen terme personne n’est capable de prévoir l’avenir de l’homéopathie car cela est influencé par des facteurs psycho/sociologiques non prévisibles.

- Savencia. Sur quel critère la société n’est-elle pas chère ?

- Groupe Guillin. Sur quel critère l’action est-elle massacrée ?

- Esso. Sur quel critère la décote est-elle énorme ?

-Financière de l’Odet : est-ce que vous avez calculé vous-même la valeur de l’action, où avez-vous fait confiance à d’autres personnes ?


Investisseur value et deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#3 05/09/2019 00h33 → Portefeuille d'actions d'Ilovevalue (portefeuille, small caps, value actions)

Membre
Réputation :   46 

En effet, vous avez raison pour Passat, environ 450k€ en 2018 ce qui est excessif compte tenu de la taille de la société …

Pour Boiron, je ne me prononce pas sur la pertinence du produit. Je note juste que c’est un sujet clivant. A titre personnel, je ne pense pas que le déremboursement soit si dramatique que cela. A court terme, ça peut faire mal (cf les résultats du S1 publiés ce soir). Si on regarde ce qu’il s’est passé historiquement, la diminution du taux de remboursement de l’homéopathie au début des années 2000 n’a pas empêché la société de poursuivre sa progression. Cela étant dit je comprends votre point de vue, je n’investis pas non plus dans les secteurs qui ne m’inspirent pas (tabac etc).

Pour Savencia, je comprends votre interrogation (je précise que je pense que la société n’est pas très cher, pas qu’elle n’est pas cher). En réalité, j’ai eu beaucoup de mal à me décider (seul un retour sous 60€ en début d’année a eu raison de mon hésitation).

Je suis parti de deux constats, (i) la société a toujours dégagée un résultat net au titre des 6 derniers exercices (je ne suis pas remonté au delà) et (ii) décote sur ses fonds propres (même si la décote disparaît si on retraite des incorporels et des écarts d’acquisition).

En 6 ans, la société a créée 190m€ de capitaux propres (en augmentation de seulement 17%) et a distribué environ 99m€ de dividendes.

En me fondant sur un ROC cible de 150m€ (marge opérationnelle d’environ 3%), la société s’échangeait au moment de mon entrée (autour de 60€) sur la base d’un VE/EBIT d’environ 9.3 fois (sur la base de l’endettement au 31/12/2018).

Mon objectif est à 75€ (VE/EBIT de 11.5), je laisse courir sans être acheteur au cours actuel.

J’ai en revanche eu beaucoup de mal à reconstituer le FCF … mais quelle que soit l’approche retenue c’est très loin d’être exceptionnel.

Deux autres points qui ont fini de me convaincre : je consomme leurs produits (notamment Caprice des Dieux) et j’ai noté que I&E en avait en portefeuille.

Ce n’est sûrement pas l’affaire du siècle mais j’aime bien l’idée d’en avoir un peu (moins de 1% de mon épargne financière).

Je vous réponds sur les autres valeurs (Guillin, Odet et Esso) un peu plus tard.

Bonne soirée.

Hors ligne

 

[+1]    #4 05/09/2019 04h15 → Portefeuille d'actions d'Ilovevalue (portefeuille, small caps, value actions)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Je suis intéressé par un certain nombre d’actions que vous citez.Un petit reproche, que je vous ferais,c’est que vous n’indiquez pas le PRU de vos actions(mais c’est peut-être  voulu ?).Avez-vous achetez bas ou au cours actuel ?Etes-vous en plus-value ?

Derichebourg:.C’est une action  qui fait des bénéfices, un endettement raisonnable et maitrisé,un ev/ebidtda de 3,43 mais je la trouve encore chère par rapport à sa valeur comptable qui est de 3,14.Je n’achèterais que des actions en-dessous leur valeur comptable(un de mes critères)

Passat:en-dessous de sa valeur comptable 7,40e,le cours de l’action décline depuis 2011,pas de dettes, des bénéfices .Sur ma Watch-list mais encore trop cher pour moi.

Signaux Girod:Grosse décote par rapport à sa valeur comptable 57,77, mais je ne la met pas sur ma Watch-list à cause des dettes et 2 années déficitaires et 2 années faiblement bénéficiaires.C’est une société qui ne fait pas beaucoup de bénéfices.

Guillemot:décotée, en-dessous de la valeur comptable3,83e, des bénéfices depuis 4 ans, du cash, donc sur ma wash-list.

Cofidur:des bénéfices depuis 4 ans, du cash, en-dessous de sa VC 675e;sur ma watch-list

Esso:action très décotée, en-dessous de sa VC 81,25e, en principe du cash,sur les 5 dernières années,2 années déficitaires en 2018 et 2014 et 3 années bénéficiaires.C’est la seule action que je serais prêt à acheter actuellement dans votre liste.Tout dépendra si Esso arrive à retrouver les bénéfices.De vos actions, la première sur ma Watch-list.

FFP:en-dessous de sa VC,des bénéfices mais un endettement important, pas sur ma Watch-list.

Gévelot:en-dessous sa valeur comptable 246e,les dernières années bénéficiaires,2015 déficitaire,une montagne de cash.Sur ma Watch-list

Prodware:en-dessous  de sa valeur comptable 17,77e, un peu endettée(à la limite de ce que je me suis fixé pas plus de 1,8 du montant de l’ebitda),des bénéfices depuis au moins 4 ans.Plutot sur ma Watch-list en regardant le tx d’endttement .Elle baisse mais j’attends beaucoup plus bas pour l’acheter.

Plastivaloire:ste devenue trop endettée,pas sur ma Watch-list

Goupe SFPI:en-dessous de sa valeur comptable 2,18e, du cash, des bénéfices.Sur ma WL.

Ipsos:des bénéfices mais trop endettée à mon gout.Pas sur ma WL

Vallourec:Pas de bénéfices, trop endettée.Pas sur ma WL.

Altice europe:super endettée, pas de bénéfices, des fonds propres en négatifs, évidemment pas sur ma WL

NRJ:légèrement en-dessous de sa VC, du cash, des bénéfices, oui sur ma WL

Carrefour:Au-dessus de sa valeur comptable, les 2 dernières années déficitaires,prévisions bénéficiares, seront-t-elles tenues, pas mal endettée.Pas sur ma WL

Orange,engie:des bénéfices mais un gros endttement:pas sur ma wl.

Comme vous aurez pu le constater, nous nous intéressons aux valeurs value.A titre perso, je pense que je suis deepvalue.Votre portefeuille m’intéresse à condition que vous n’ayez pas surpayé vos actions(si vous les achetez actuellement, vous pouvez très etre en plus value dans quelques années.Il faut etre humble.Je n’ai pas la science infuse.En regardant les PRU des actions dans les portefeuilles, je trouve que beaucoup de membres achètent chers, surtout avec une stratégie buy and hold avec renforcements à la hausse(c’est l’inverse pour moi mais peut-être je me trompe)Un de mes principaux critères est le prix.Patiemment, j’attends le krach.Peut-etre, il ne viendra pas.Si je ne l’attendais pas, en début d’année j’aurai acheté Arcelor mittal, esso(avec un premier renforcement pour Arcelor et esso après le achat,jusqu’à 3 renforcements max après le premier achat tous les -25 pour cent)),TF1,latécoère,innelec.

Cordialement

Hors ligne

 

#5 06/09/2019 18h28 → Portefeuille d'actions d'Ilovevalue (portefeuille, small caps, value actions)

Membre
Réputation :   

ilovevalue a écrit :

-PSB Industries (société qui me semble décotée mais que je ne retrouve dans aucun portefeuille);

J’en ai également une ligne depuis mai. J’ai été attiré par un bon ratio book to market, et un score Piotroski de 8. En moins-value de 20% depuis :-) je conserve.

Hors ligne

 

#6 07/09/2019 02h13 → Portefeuille d'actions d'Ilovevalue (portefeuille, small caps, value actions)

Membre
Réputation :   

Bonjour Metalflakegreen,

Oui, je l’avais oublié celle-là, comme d’autres.

Oui, sur le papier des ratios intéressants pour psb industries, ,en-dessous de sa valeur comptable et aussi de la VNC, cours juste au-dessus du montant de sa trésorerie(2018), des bénefs depuis au moins 4 ans,pas d’endettement fin 2018 mais pour zone bourse, un léger endettement pour 2019  2020 mais maitrisé,mais une marge net faible.Sur ma Watch list mais encore trop chère pour moi.

Cordialement

Hors ligne

 

[+1]    #7 07/09/2019 12h08 → Portefeuille d'actions d'Ilovevalue (portefeuille, small caps, value actions)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   185 

Bonjour,

Quelques réflexions sur les sociétés que vous avez présenté :

- Fleury Michon, pas creusé, il semble que la dette a fortement augmenté suite à des acquisitions (il me semble qu’ils ont acquis une société de catering aérien si je dis pas de bétises) et que cela ne se retrouve pas encore dans le ROC qui est sous pression : coût des MP, pression prix grande distribution, concurrence… Je ne sais pas si leurs dernières acqusitions sont consolidées et cela pourrait expliquer pourquoi le ROC est en retrait. Du coup, la VE/ROC est plutôt elevée en l’état

- Derichebourg : j’en ai aussi, la société a un bilan sain et une position dominante sur la collecte des ferailles en France. Ils devraient profiter du prochain bas de cycle pour consolider leur secteur. Un bas de cycle ne serait donc pas forcément mauvais pour eux même si le cours risque d’être déprimé pendant une période.

- Prodware : la dilution est un risque qui "s’éloigne" avec la baisse récente du cours. Cependant, la société était relativement endettée et la baisse du cours a donc moins d’influence en terme de VE (qui baisse moins vite). Ce que j’aime bien est leur partie "saas" qui masque la croissance de leur CA. J’aime moins "l’intégrité" du management. De mémoire, ils ont également une politique agressive sur la capitalisation de la R&D. Ca booste vers le bas artificiellement les multiple du PER. Le secteur est vraiment déprimé. Dans le secteur, je reste sur KEY et ITL.

-Actia Group : cyclique et endettée … attention ! Je préfère des équipementiers avec un bilan plus sain en ces temps incertains !

-Gevelot ; je ne compte pas le cash comme libre donc le dossier n’est pas "gratuit" pour moi. Le management est bon mais il faudra un catalyseur sur l’utilisation de la trésorerie pour "animer" le cours.

-FFP : à combien est la décôté ? 45% ? 50% ?

-Guerbet : est-ce vraiment une bonne idée d’acheter une société sur les "conseils d’un ami" quand on n’est pas convaincu par le titre ?
De mémoire, leur principal produit est en maintenant en concurrence avec des génériques. Il faut creuser pour voir les éventuels catalyseurs à MT.

-Albioma : j’ai vendu, il n’y a plus vraiment de décôte IMO. Le cours stagne d’ailleurs depuis plusieurs mois.

-Signaux Girod : quelle est la décôte sur actif, est-ce que la société a une espérance de retour à profitabilité ? Ca me fait penser à Cofidur : secteur sinistré et thèse "value" sur le bilan.
Je ne crois pas à redressement à MT. La secteur est trop mature etlLa société est beaucoup plus petite que Lacroix et seuls les plus gros acteurs survivront.
Quels serait les catalyseurs sur le bilan ? Est-ce que les actifs sont tous tangibles ? Quelle est la part du cash dans le bilan ? Est-ce que le cash est bien retourné aux actionnaires (à priori oui si vous dites qu’ils font du buyback).

-Guillemot : les donations ne sont pas un gage de valeur base IMO. C’est avant un montage patrimonial ! Pas convaincu par le dossier. La branche hardware a eu une excellente année 2018 qui sera IMO exceptionnelle et difficilement renouvelables.

-Cofidur : également actionnaire, le catalyseur sera une opération de M&A ou OST (buyback). En attendant, le dossier devrait rester oublié !

-Tessenderlo : la filiale agro est le principal actif mais est en stagnation depuis 2 ans. Les autres filiales sont moins qualitatives (biovalorisation ne vaut quasiment rien IMO). Luc tack est un bon gestionnaire. C’est le principal atout du dossier. En somme des parties, je ne trouve pas une décôte si importante (obj vers 35€). J’ai renforcé sur 26€. J’allégerais progressivement à partir de 30€.

-Vivendi : j’ai ai via Financière Odet.

-Plastivaloir : quel est la valorisation / capitaux propres tangibles ?

-NRJ Group : j’en ai aussi. Il devrait y avoir une OPA à MT mais le cours risque d’être déprimé d’ici la. Je suis sceptique pour le moment. Il y a tellement d’autres nano cap sous valorisée qu’il serait dommage d’être scotché sur NRJ pendant encore 5 ans. L’objectif en cas d’OPA n’est pas non plus démentiel (vers 12€ probablement). Ca peut remplacer un "fond euro" mais on ne pas l’assimiler à un investissement en action pur (trop de cash non utilisé, peu de catalyseurs).

-Groupe SFPI : j’en ai aussi, dommage que l’on n’ait pas d’historique sur le comportement de leurs fililales (hors DOM security) en bas de cycle (toutes leurs filiales me parraissent cycliques).

-Groupe Guillin j’en ai aussi, il n’y a actuellement pas d’alternatives pour le plastique alimentaire. Le headwind est plutôt sur la réduction des emballages et la vente en vrac. Ceci dit, je pense que la société est suffisamment bien implantée pour s’adapter. Le bilan est ok.

-PSB Industries : y a t-il de la croissance ? Y a t-il de la dette ?

-Financière de l’Odet : j’en ai auss, la vente d’UMG par Vivendi pourrait être un catalyseur. Vincent Bolloré aux manettes.

Hors ligne

 

#8 07/09/2019 12h24 → Portefeuille d'actions d'Ilovevalue (portefeuille, small caps, value actions)

Membre
Réputation :   

Bonjour Oliv 21

Votre analyse est intéressante.Est-ce que vous avez un avis sur Esso ?

Sur NRJ group, vous écrivez qu’il y a des nanocaps plus intéressantes.Serait-ce IT link, keyrus, d’autres ?

Cordialement

Dernière modification par cinephil (07/09/2019 13h32)

Hors ligne

 

[+2]    #9 07/09/2019 17h36 → Portefeuille d'actions d'Ilovevalue (portefeuille, small caps, value actions)

Membre
Réputation :   46 

Heureux que mon post initial suscite de nombreuses interrogations. Je vais tâcher d’y répondre au fil du temps.

JeromeLeivrek a écrit :

- Groupe Guillin. Sur quel critère l’action est-elle massacrée ?

Concernant Groupe Guillin, je note que :

- c’est une société en croissance, le CA a augmenté de 30% depuis 2013. On a un mélange de croissance organique et de croissance externe ;

- la marge opérationnelle moyenne est de 10,30% sur les 6 derniers exercices ;

- la marge nette moyenne est de 7,3% sur les 6 derniers exercices ;

- les capitaux propres ont augmenté de 80% depuis 2013 (passant de 195 millions d’euros à 354 millions d’euros). Dans le même temps la société a distribué 47 m€ de dividendes ;

- le ROE moyen sur les 6 derniers exercices est de 15% ;

- Aucune dilution sur les 6 derniers exercices, la famille Guillin augmente marginalement sa participation au capital dans le temps. Je regrette l’absence de rachats d’actions.

- Le FCF s’est élevé en moyenne à 31m€ sur les 6 derniers exercices. Je pense que mes calculs sont assez conservateurs car j’ai considéré que seules les acquisitions de filiales correspondaient à des CAPEX de croissance. En réalité, compte tenu de la croissance organique, je pense qu’une partie des investissements opérationnels devrait être considéré comme du CAPEX de croissance. Dans ce cas, j’essaie de ne pas prendre des hypothèses optimistes pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

L’année 2018 a été marquée par une diminution du résultat net (et donc de tous les métriques puisque le chiffre d’affaires a augmenté) que la société explique par une augmentation du prix des matières premières non répercutée sur les clients.

Sur la base des données au 31/12/2018, j’obtiens (au cours actuel de 18,68€) :

- un price-to-book de 0.98 (assez rare pour une société en croissance, avec une marge nette et une ROE confortables) ;
- un PER de 9,6 (alors même que le résultat net de l’année 2018 semble être mauvais et que l’on peut espérer que la société parvienne à l’avenir à répercuter une partie de l’augmentation du prix des matières premières sur ses clients) ;
- VE/RN de 11,40 ;
- VE/FCF de 16,70 (pas top mais calcul conservateur et sur une mauvaise année) ;
- VE sur EBIT de 7,79 (alors même que l’EBIT de l’année 2018, je trouve cela pour le coup vraiment pas onéreux).

J’ai un objectif à environ 25 euros si les données restent identiques (en matière d’EBIT et de RN). Si la société parvient à résoudre ses problèmes conjoncturels, je pense qu’on peut retrouver un cours beaucoup plus élevé.

Je n’aborde pas ici - de manière volontaire - la polémique sur le recyclage des déchets. Je comprends que Groupe Guillin fait partie des acteurs très bien placés pour adresser cette problématique. Pour l’instant ça semble impacter négativement la perception de la société par les marchés mais à terme ça pourrait selon certains se traduire par des gains de parts de marché au détriment de concurrents moins bien positionnés.

Je n’en sais rien. Donc j’écoute mais ça n’est pas pris en considération dans ma décision d’investissement.

C’est une société que j’estime clairement pas chère. Je suis toujours acheteur au cours actuel.

EDIT : J’en profite pour ajouter un lien qui reprend les multiples de valorisation sur le marché du private equity.

On note un écart quand même très important avec pas mal de smallcap.

Dernière modification par ilovevalue (07/09/2019 17h44)

Hors ligne

 

[+1]    #10 07/09/2019 18h13 → Portefeuille d'actions d'Ilovevalue (portefeuille, small caps, value actions)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   275 

Bonsoir Ilovevalue,

Merci pour le partage de votre portefeuille et le descriptif des sociétés qui y sont associées.
J’ai quelques titres en commun avec vous (Prodware, Derichebourg, Jacquet, Plastivaloire et Guillin. Les quatre dernières faisant partie du fonds Indépendance et Expansion depuis pas mal de temps d’ailleurs)  et, malheureusement, pour le moment, ma moins-value sur celles-ci est assez impressionnante. Le marché les renie complètement !

Concernant Guillin, votre analyse est intéressante et mériterait d’être postée dans le sujet idoine :

Guillin : investir dans des emballages plastiques

Dernière modification par Isild (07/09/2019 18h19)

Hors ligne

 

#11 08/09/2019 01h43 → Portefeuille d'actions d'Ilovevalue (portefeuille, small caps, value actions)

Membre
Réputation :   

Bonjour Ilovalue, et tout le monde,

Comme Isild,  je pense que votre analyse est intéressante et argumentée.

Voici la mienne à 2 balles:

Guillin est  une société solide , de qualité.Elle est en bénéfices depuis  au moins 4 ans, un peu endettée mais pas trop(à mon gout),un peu en-dessous de sa valeur comptable et graphiquement (historique,à un prix très, très élevé pour moi,la qualité se paie, l’indice est haut).Elle est sur ma Watch list mais un objectif d’achat très très éloigné de son cours actuel, par rapport à ma stratégie buy and hold sur le long terme…

Ce qui ne veut pas dire que votre stratégie n’est pas bonne.Elle peut tout à fait atteindre votre objectif de cours.

Cordialement

Hors ligne

 

[+1]    #12 08/09/2019 22h09 → Portefeuille d'actions d'Ilovevalue (portefeuille, small caps, value actions)

Membre
Réputation :   46 

JeromeLeivrek a écrit :

- Esso. Sur quel critère la décote est-elle énorme ?

Le principal critère sur lequel la décote est énorme est l’actif net, à 81,22 euros pas action au 31 décembre 2018.

On a un price-to-book de 0.28 au cours de 23 euros.

Il semblerait (mais je ne suis pas un expert) que les raffineries de Gravenchon et de Fos sur mer soient à la pointe de la technologie, cela résultant des investissements conséquents réalisés par le groupe dans le passé (investissements qui devraient encore s’élever à 106 millions d’euros en 2019 pour normalement décroitre par la suite).

La capitalisation s’élève à environ 300 millions d’euros (ça correspond peu ou prou à la VE en l’absence de dette même s’il faudra refaire les calculs sur la base du prochain rapport semestriel).

Par ailleurs, Exxon aurait vendu la raffinerie d’Augusta (ainsi que trois terminaux pétroliers) pour la somme de 700 millions d’euros en 2018 (capacité de 10 millions de barils par an).

Je ne sais pas valoriser les terminaux mais quelques recherches sur le net m’ont conduit à supposer que la raffinerie d’Augusta n’a pas fait avant cession l’objet des mêmes investissements. Il s’agirait donc d’une raffinerie moins performante que nos deux raffineries françaises. Je ne suis pas expert en la matière donc je me garde d’essayer d’évaluer les raffineries françaises sur cette base.

En revanche, je sais que la capacité des raffineries françaises d’Esso est de 18,5 millions de barils par an.

En comparant le prix d’Augusta sur capacité, on obtient une valorisation d’Esso à 1,295 milliard d’euros.

Si on applique une décote de 20% (par prudence et parce que je n’ai aucune idée de la valorisation des 3 terminaux pétroliers, à noter que je n’ai pas non plus valorisé la participation minoritaire d’ESSO dans DPAM car elle est marginale), on arrive à 1 milliard d’euros (à quelques dizaine de millions d’euros près l’actif net de la société).

Je tiens quand même à souligner ici que, comme je l’indiquais en préambule, c’est un plantage important pour moi sur cette valeur (pour le moment). Ma moins-value latente s’élève à 50%. La ligne représente 1% de mes placements financiers donc j’encaisse mais ça pique quand même …

A 300 millions de capitalisation, je conserve ma ligne.

J’attire l’attention des éventuels lecteurs sur la fait que les résultats de la société sont intimement liés à l’évolution de la marge de raffinage (qui vient de retomber à 16 euros le 5 septembre dernier). Je pense néanmoins qu’Esso est armée pour survivre.

On peut jouer deux catalyseurs supplémentaires :
- le retrait de la cote par Exxon (mais depuis le temps qu’on nous en parle je ne sais pas si ça peut arriver dans un futur proche) ;
- la fermeture de raffineries concurrentes en France ou en Europe (j’ai quelques espoirs sur le fait que Gravenchon et Fos fassent parties des survivantes à l’ajustement de la capacité de raffinage qui se poursuit depuis plusieurs années).

Il reste 8 raffineries en France métropolitaine dont une reconvertie par Total au biodiésel : ici

Hors ligne

 

#13 08/09/2019 22h16 → Portefeuille d'actions d'Ilovevalue (portefeuille, small caps, value actions)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   158 

Bonjour,

Même raisonnement que vous il y a quelques années, sans succès.

Bonne chance

Hors ligne

 

#14 09/09/2019 04h43 → Portefeuille d'actions d'Ilovevalue (portefeuille, small caps, value actions)

Membre
Réputation :   

Bonjour Ilovalue,

si vous n’aviez pas acheté esso la première fois, est-ce que vous seriez acheteur et à quel prix ?

Cordialement

Dernière modification par cinephil (09/09/2019 04h45)

Hors ligne

 

#15 10/09/2019 21h53 → Portefeuille d'actions d'Ilovevalue (portefeuille, small caps, value actions)

Membre
Réputation :   46 

oliv21 a écrit :

-FFP : à combien est la décôté ? 45% ? 50% ?

L’ANR au 30 juin 2019 a été publié ce soir, à 176,4 euros par action en hausse de 17,4%.

Au cours actuel (95,50 euros), la décote s’élève donc à 45,8%.

Hors ligne

 

[+1]    #16 10/09/2019 23h24 → Portefeuille d'actions d'Ilovevalue (portefeuille, small caps, value actions)

Membre
Réputation :   46 

cinephil a écrit :

Bonjour Ilovalue,

si vous n’aviez pas acheté esso la première fois, est-ce que vous seriez acheteur et à quel prix ?

Cordialement

J’ai été refroidi dernièrement par le cash qui a fondu comme neige au soleil (il y a un an la trésorerie nette était supérieure à la capitalisation actuelle !).

Si je n’avais pas acheté Esso ? J’attendrais la publication du rapport semestriel pour réévaluer le dossier. En réalité, c’est ce que je vais faire avant de décider d’un éventuel renforcement.

J’ajoute un point concernant Esso : l’alignement entre les actionnaires minoritaires et Exxon est loin d’être acquis, et certaines décisions sont très contestables (comme ne pas se couvrir contre l’évolution des cours du pétrole, certaines transactions intra-groupes dont les conditions sont également contestées par l’administration fiscale …)

Dernière modification par ilovevalue (10/09/2019 23h24)

Hors ligne

 

Discussions similaires à "portefeuille d'actions d'ilovevalue"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech