Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+2]    #1 25/06/2019 14h23

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1893  

Je me lance, je fais le point sur mon portefeuille tout petit, tout pourri et pas assez diversifié. Il n’a pas d’autre prétention que d’être un exercice pédagogique pour moi-même.

J’ai acheté mi-janvier 2019 :
1) Sur un PEA-PME avec 1000 € au départ :
- CBO Territoria, 130 actions au PRU de 3,93, valeur actuelle 3,52 €, moins-value latente 53,30 €
- PLAST.VAL DE LOIRE 23 actions au PRU de 21,10 (je sais…), valeur actuelle 6,07 €, moins value latente 346 €.
et 43 € de solde espèces.
Soit une moins-value latente totale de 400 € sur le PEA-PME.

2) Sur un PEA avec 1000 € au départ :
- un peu plus tard peut-être, j’ai acheté Altran à 9 € environ, j’en ai repris une louche à 8 € environ, pour un total de 78 actions au PRU de 8,68 €. Revendues à l’instant à 13,97 €.
Soit un PEA qui est passé à 1409 € en 6 mois, actuellement tout en solde espèces, plus-value de 409 € nette de frais.

Bilan global sur 6 mois : plus-value de 9 €. big_smile C’est toujours mieux que de choper la vérole. wink

Mes constats sur ces 6 mois :
- je n’arrive pas à m’y intéresser assez, car j’ai d’autres chats à fouetter, notamment la création de ma société qui a pris toute la place. Pour vous donner une idée, je ne connais le niveau du CAC40 que quand je le vois ou l’entends dans les actualités. Parfois, il peut se passer 15 jours sans que je sache ce que fait la bourse. Ce qui fait que je rate les bons moments pour vendre ou pour acheter.
- J’aime bien les PME, d’un point de vue intellectuel : soutenir des "petites" boîtes, qui ont de plus une forte capacité de progression. Ce que j’ai constaté, c’est qu’elles varient très fortement, à la hausse comme à la baisse, et que c’est loin d’être toujours rationnel. Plastivaloire va-t-elle 3 fois moins bien qu’il y a 6 mois ? Pourquoi Capgemini paie-t-il 14 € alors que "le marché" n’attribuait que une valeur que de 7 € et quelques il y a encore quelques semaines ? Est-ce que cela ne prouve pas que Mr Marché s’est bien planté en surestimant très largement le risque de la petite irrégularité des comptes d’Aricent ?
- je ne sais pas couper à temps. J’aurais sans doute dû sortir de Plastivaloire, à moins de me considérer comme "marié avec" au long terme, genre "j’ai investi dans la boîte de mon beauf et je m’y tiens contre vents et marrées parce que c’est mon beauf" (sauf que ce n’est pas mon beauf).
Il faut absolument que je sorte de CBO : immobilier et Ile de la Réunion, il y a forcément plein de magouilles pas encore découvertes, ça leur pend au nez, parier sur CBO c’est équivalent à parier sur Sarkozy !
- avec 1000 € sur chaque compte-titre, ça restera du bricolage, avec des frais de courtage élevés en proportion. Je pensais y mettre plus, ultérieurement, mais entre temps j’ai lancé ma société et je réserve donc mon épargne pour être capable de faire face à d’éventuels besoins de capitaux.

Bref, que faire maintenant ?
- Continuer une approche offensive et risquée, avec des small caps susceptibles de s’apprécier ?
- panacher sur quelques big caps bien tranquilles, pour pouvoir dormir sur mes deux oreilles ?
- revenir en 100 % espèces et attendre le mois de novembre (sell in May and go away) ?

Dernière modification par Bernard2K (25/06/2019 14h26)

Mots-clés : bernard2k, portefeuille, small caps


Bonjour chez vous.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 25/06/2019 14h44

Membre
Réputation :   16  

Je vais tenter de vous répondre avec ma maigre expérience :

Premièrement il n’appartient qu’a vous de fixer vos objectifs à investir sur les marchés boursiers, vous avez choisi une approche très offensive et ciblant des valeurs pour lesquelles vous envisagiez un bon potentiel de hausse. Vous constatez en effet 2 choses, la première le "stock picking" n’est pas une science exacte et même plutôt hasardeuse, la seconde c’est que cette stratégie nécessite un suivi régulier.

La bourse n’étant pas une loterie, je vous conseillerai d’abandonner cette approche pour laquelle vous n’avez vraisemblablement pas le temps nécessaire à consacrer.

Si vous voulez diversifiez votre patrimoine en bourse, tout en laissant les choses se faire seule, effectivement les actions "bon père de famille" sont pour vous, même si l’espoir de plus value est inférieure.

J’ajouterais qu’avec 2 X 1000€ il sera difficile de diversifier suffisamment, un tracker monde serait sans doute une piste ?

En tout cas, vous ne pouvez pas avoir le beurre et l’argent du beurre :
- soit vous avez une approche offensive qui nécessitera du temps et de l’investissement personnel dans le choix des actions, avec une espérance de rendement supérieur et sans doute de bonnes vertues pédagogique sur l’investissement boursier
- soit vous avez une approche plus conservatrice, moins rémunératrice mais également moins consommatrice de temps (tout en étant également moins enthousiasmante à gérer peut-être)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #3 25/06/2019 15h02

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   958  

Bonjour B2K,

L’ouverture de votre PEA/PME c’était pas 2018 plutôt ? (cf votre cours d’achat de PVL).

Il n’a pas d’autre prétention que d’être un exercice pédagogique pour moi-même.

C’est déjà bien, au moins vous avez vu le réel avec vos sous plutôt qu’un portefeuille fictif.

Mes constats sur ces 6 mois :
- je n’arrive pas à m’y intéresser assez, car j’ai d’autres chats à fouetter, notamment la création de ma société qui a pris toute la place. Pour vous donner une idée, je ne connais le niveau du CAC40 que quand je le vois ou l’entends dans les actualités. Parfois, il peut se passer 15 jours sans que je sache ce que fait la bourse. Ce qui fait que je rate les bons moments pour vendre ou pour acheter.

Suivre le niveau du CAC n’a aucun intérêt, mais vraiment aucun. Il n’est pas représentatif de l’économie, ni de la bourse mondiale, et n’est qu’un mouton de Wall Street.
Quand on fait du stock picking on se moque du macro (donc des indices) on se concentre sur les micros  marchés, les secteurs, les titres, indépendamment de leur appartenance à tel ou tel indice ou du dernier tweet de Trump.

Le fait que vous ne connaissiez pas le niveau des marchés est plutôt un avantage, vous préservez votre cerveau du bruit environnant qui nous pollue, et qui de toute façon est inexploitable de part sa densité et son imprévisibilité.

Quand vous achetez un appartement vous vous moquez bien de la tendance macro des prix de l’immobilier en France ? Vous déterminez votre prix d’achat en fonction du rendement que vous pourriez en tirer. En bourse c’est pareil, sauf que le rendement est plus difficile à calculer car il dépend de la capacité future de l’entreprise à réaliser des bénéfices (et ne se résume pas au rendement du dividende).

Pour vendre encore une fois peu importe le niveau du marché, soit vous êtes buy and hold et vous conservez ad-vitam pour le rendement de votre titre, soit vous avez dès l’achat, une idée à peu près juste de la valeur du titre que vous achetez et auquel vous le vendrez quand le marché sera moins dépressif. C’est bien pour ça que vous achetez, parce que vous calculez un % de solde par rapport à la valeur estimée (sinon pourquoi acheter?)… Pour cela il faut faire un peu d’analyse financière, ou à défaut, comprendre les ratios de valorisation et savoir les utiliser à bon escient (comparer des choses comparables surtout).

- J’aime bien les PME, d’un point de vue intellectuel : soutenir des "petites" boîtes, qui ont de plus une forte capacité de progression. Ce que j’ai constaté, c’est qu’elles varient très fortement, à la hausse comme à la baisse, et que c’est loin d’être toujours rationnel. Plastivaloire va-t-elle 3 fois moins bien qu’il y a 6 mois ? Pourquoi Capgemini paie-t-il 14 € alors que "le marché" n’attribuait que une valeur que de 7 € et quelques il y a encore quelques semaines ? Est-ce que cela ne prouve pas que Mr Marché s’est bien planté en surestimant très largement le risque de la petite irrégularité des comptes d’Aricent ?

Je suis d’accord avec votre dernière interrogation, je ne vais pas épiloguer, chacun son école mais quand on pense pouvoir tirer partie de l’inefficience (temporaire!) du marché alors on fait le choix du stock picking, quand on pense que malgré ses irrégularités de jugement on ne pourra pas en profiter, alors on privilégie une stratégie indicielle (pour avoir droit à son morceau de croissance économique).
En tout cas je n’ai pas connaissance de stratégie boursière efficace basée sur la macro économie.

Pour Altran cela se finit bien à priori mais il y avait autant de chance que ce soit l’inverse avec de nouveaux scandales amplifiant le premier, c’est ce qu’anticipait le marché, mais à moins d’être comptable insider (et encore) l’issue était impossible à deviner.

Il faut comprendre aussi, que les mouvements de collecte et décollecte font la pluie et le beau temps sur les marchés, surtout sur les petites capitalisations. Et ce au delà de toute considération fondamentale individuelle des entreprises.

- je ne sais pas couper à temps. J’aurais sans doute dû sortir de Plastivaloire, à moins de me considérer comme "marié avec" au long terme

Plus facile à dire après "j’aurais du". Prendre ses pertes est plus difficile que prendre ses gains.
Moi aussi j’ai acheté PVL en décembre 2017, je n’ai pas vendu car d’après mes calculs de DCF je trouve qu’elle est sous évaluée, même en étant conservateur dans les calculs, j’en ai même racheté ce mois ci.
La difficulté est de subir pendant des mois un momentum négatif sur des valeurs rejetées. C’est pour cela que je n’ai pas renforcé plus tôt, car quelle que soit la valeur qu’on attribue à un titre il y a des moments où ce dernier peut être vendu massivement sans aucune considération, autant attendre le retour à un meilleur sentiment de la foule, quitte à rater le point bas (et encore on ne l’a peut être pas encore connu, impossible à dire).

PS : 18 mois de détention on reste sur du court terme à l’échelle d’une vie d’entreprise.

Bref, que faire maintenant ?
- Continuer une approche offensive et risquée, avec des small caps susceptibles de s’apprécier ?
- panacher sur quelques big caps bien tranquilles, pour pouvoir dormir sur mes deux oreilles ?
- revenir en 100 % espèces et attendre le mois de novembre (sell in May and go away) ?

1) Si vous le prenez ainsi, cela revient à jouer au loto, faites autre chose de vos 2000 euros.
2) Type stratégie d’IH ? Il vous faudra quand même mesurer le prix payé et les bigs caps ne sont pas à l’abri "d’accidents industriels" entraînant débâcle boursière.
3) Vous avez vu le bain du sang au T4-2018 ? Les dictions cela fonctionne une fois sur deux (comme le pile ou face) smile

Bonnes réflexions.


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne Hors ligne

 

#4 25/06/2019 15h23

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1893  

Effectivement, achat vers la mi-décembre 2018, et le 26/12 (merci papa noël) je recevais ma première alerte mail pour perte de valeur de 10 %. Bien d’autres ont suivi. wink

Dernière modification par Bernard2K (25/06/2019 15h24)


Bonjour chez vous.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 25/06/2019 15h42

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   338  

Bernard2K a écrit :

Je me lance, je fais le point sur mon portefeuille tout petit, tout pourri et pas assez diversifié. Il n’a pas d’autre prétention que d’être un exercice pédagogique pour moi-même.

Et qu’avez-vous appris ? Constater ce qu’il s’est passé, c’est une chose. En tirer des leçons - pour ne pas refaire les mêmes erreurs - c’en est une autre.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 25/06/2019 15h45

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   96  

Bernard2K a écrit :



- je ne sais pas couper à temps. J’aurais sans doute dû sortir de Plastivaloire, à moins de me considérer comme "marié avec" au long terme, genre "j’ai investi dans la boîte de mon beauf et je m’y tiens contre vents et marrées parce que c’est mon beauf" (sauf que ce n’est pas mon beauf).
…..
- avec 1000 € sur chaque compte-titre, ça restera du bricolage, avec des frais de courtage élevés en proportion. Je pensais y mettre plus, ultérieurement, mais entre temps j’ai lancé ma société et je réserve donc mon épargne pour être capable de faire face à d’éventuels besoins de capitaux.

Bref, que faire maintenant ?
- Continuer une approche offensive et risquée, avec des small caps susceptibles de s’apprécier ?
- panacher sur quelques big caps bien tranquilles, pour pouvoir dormir sur mes deux oreilles ?
- revenir en 100 % espèces et attendre le mois de novembre (sell in May and go away) ?

Vous vous rendez compte sans le savoir (ou peut être en faisant semblant de ne pas le savoir que vous faites du B&H à merveille et que vu votre mise) vos résultats sont remarquables.

Vous vous retrouvez comme tout bon investisseur à ne pas savoir quoi faire après une réussite aussi insolante. Vous pensez que vous pouvez faire mieux. Attention, pensez aussi que des gains aussi facile sont à pérenniser sur la durée.

Si vous passiez en ETF world ces plus values et ce capital, ce serait certainement un des meilleurs moyens qui soit.
Le problème d’un investisseur boursier est qu’il est toujours attiré par plus de soleil quitte comme un beau papillon à se brûler les ailes avec bien plus de conviction que de mieux faire qu’à voler avec succès de fleur en fleur.

Moi mon conseil, c’est juste de recommencer tous les 18 mois à refaire ce même exercice. A vous oublier dans une léthargie profonde pour oublier la volatilité des marchés et à nouveau à tout mettre à l’abris en ETF world. Nous avons investisseurs boursier trop tendance à changer de méthode quand elle est gagnante pour espérer faire plus. ET si votre méthode était la bonne (au moins pour vous) ? EN évitant de perdre du temps en bourse.

Bref mon conseil à moi c’est de ne surtout pas changer votre méthode qui gagne.

Pour les frais de courtage, passer dans une banque en ligne mais ça ne devrait pas être le problème si vous faites du B&H à 18 mois.

Bien à vous,

Dernière modification par johntur (25/06/2019 15h46)


Embrassez tous ceux que vous aimez

Hors ligne Hors ligne

 

#7 25/06/2019 15h59

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   597  

Bernard2K a écrit :

- CBO Territoria, 130 actions au PRU de 3,93, valeur actuelle 3,52 €, moins-value latente 53,30 €
[…]
Il faut absolument que je sorte de CBO : immobilier et Ile de la Réunion, il y a forcément plein de magouilles pas encore découvertes, ça leur pend au nez, parier sur CBO c’est équivalent à parier sur Sarkozy !

Mais aussi 0,22 € de dividendes.
Pas besoin d’aller loin pour trouver des magouilles. Levallois-Perret avec les Balkany …


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #8 25/06/2019 16h27

Membre
Réputation :   69  

@Bernard2K
Que ce soit sur CBO ou la Réunion, évitez des transpositions, à moins que vous ne maîtrisiez le sujet.
Vous avez généralement des propos plus mesurés et documentés sur l’immobilier, ce serait dommage de ne pas en faire autant sur ces thèmes.

Comme le soulignait très justement ArnvaldIngofson, n’allait pas chercher bien loin, si vous cherchez des magouilles. En outre mer comme en métropole, clientélisme, corruption, prise illégale d’intérêts… et j’en passe peuvent se trouver à la pelle.

Sur ce point, les anglo saxons sont plus efficaces à lutter contre ces gangrènes qui se développent au détriment des citoyens et de la démocratie.

Je ferme la parenthèse, car on pourrait partir sur un long débat.

Pour synthétiser, rassurez vous, les projets que CBO met en avant dans ces publications existent réellement et sont livrés régulièrement.

Dernière modification par salaze (25/06/2019 16h28)


Apprenez comme si vous deviez vivre toujours, vivez comme si vous deviez mourir demain.

Hors ligne Hors ligne

 

#9 25/06/2019 20h41

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1893  

@johntur: je ne comprends pas votre commentaire sur ma "performance". Si Altran a été un bon choix, je ne perds pas de vue que la performance globale à je jour est de +9 € sur 2000 € en 6 mois, soit environ 0,9 % par an. Et cette performance était encore franchement négative il y a encore quelques jours.

Donc, non, je ne rêve pas de réitérer cette "performance" qui n’en est pas une.

@salaze : Ce n’était évidemment pas une transposition à prendre au pied de lettre, mais une saillie humoristique, qu’il fallait interpréter en : "comme Sarkozy, il semble désormais inévitable que des affaires sortent". Je n’ai même pas parlé de Balkany qui est un gros cran au-dessus (en tout cas bien plus "mûr" dans l’avancement de la marche de la justice).

Sur CBO, je n’ai pas lancé ça au hasard, je ne me permettrais pas de médire sans savoir ; il me semble bien avoir lu une histoire de concession annulée par la justice en 2015, puis de perquisitions en 2018… J’en déduis que cette affaire, et probablement d’autres, finiront par aboutir à des problèmes graves. Je ne doute pas un instant de la véracité des programmes, il s’agit d’un promoteur sérieux qui réalise de beaux programmes, je n’ai pas acheté cette valeur au hasard. J’ai juste découvert un peu tard quelques casseroles qui traînent, en forme de graissage de pattes…

Or, comme Altran avec Aricent (comme Volkswagen et les moteurs diesel truqués, et comme tant d’autres), le marché pourrait sur-réagir à la prochaine mauvaise nouvelle, avec une très forte baisse du cours, et c’est cela qui m’inquiète, pas la solidité et l’intérêt intrinsèques de cette société. J’aimerais être sorti avant que ça n’arrive.

Dernière modification par Bernard2K (26/06/2019 00h18)


Bonjour chez vous.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 25/06/2019 21h11

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   96  

Je n’avais retenu que votre performance sur altran..

Bien à vous


Embrassez tous ceux que vous aimez

Hors ligne Hors ligne

 

#11 26/06/2019 09h58

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   577  

Bernard2K a écrit :

… Je ne doute pas un instant de la véracité des programmes, il s’agit d’un promoteur sérieux qui réalise de beaux programmes, je n’ai pas acheté cette valeur au hasard. J’ai juste découvert un peu tard quelques casseroles qui traînent, en forme de graissage de pattes…

Maintenant que vous êtes concrètement immergé dans le monde de l’immobilier, vous devez bien vous rendre compte qu’il n’y a pas un promoteur ou même un office hlm (et beaucoup de marchands de biens) qui ne soit sur le bord de la ligne voire régulièrement les deux pieds dedans wink. Je partage votre pratique et opinion sur l’exemplarité comme valeur incontournable.

Concernant votre portefeuille, ne partageant pas le mien, je trouve indélicat de vous donner conseil.

Cependant, j’aurais pu écrire les mêmes mots que vous tant que je n’avais trouvé une méthode et une "philosophie" qui me correspondait totalement. Au vu des différentes valeurs ce n’est pas encore manifestement le cas. C’est seulement en étant à l’aise, quoiqu’il arrive, que cela devient plaisant et sans stress. Il faut du temps pour "se" trouver smile


Ceux qui dansent sont pris pour des fous par ceux qui n'entendent pas la musique (Nietzsche)

En ligne En ligne

 

#12 26/06/2019 14h11

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   374  

@ B2K
Mer.ci pour le partage.

Bernard2K a écrit :

Bref, que faire maintenant ?
- Continuer une approche offensive et risquée, avec des small caps susceptibles de s’apprécier ?
- panacher sur quelques big caps bien tranquilles, pour pouvoir dormir sur mes deux oreilles ?
- revenir en 100 % espèces et attendre le mois de novembre (sell in May and go away) ?

A votre place (mais je n’y suis pas), je ne retiendrais aucune des options évoquées. A la vue des montants en jeu et de l’intérêt un peu distant que vous semblez y porter, je simplifierais grandement :
* un ETF MSCI world sur le PEA;
* un fonds pour le PEA-PME (ou éventuellement une société de capital investissement comme IDI pour avoir des participations diversifées dans différentes PME/ETI).

Je n’y reviendrais plus activement que quand j’aurais plus d’intérêt et de fonds à y consacrer.

Bien à vous,
cat

Hors ligne Hors ligne

 

#13 26/06/2019 20h47

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   197  

cat a écrit :

Je n’y reviendrais plus activement que quand j’aurais plus d’intérêt et de fonds à y consacrer.

… voire jamais, et ça resterait une excellente décision. smile

Hors ligne Hors ligne

 

#14 03/03/2020 22h19

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1893  

Voici une petite mise à jour de mon portefeuille :

PEA 1 409,46 € entièrement en espèces depuis la vente d’Altran à 13,97 € comme expliqué précédemment
PEA-PME 689,41 € entièrement en espèces depuis que j’ai revendu CBO Territoria et Plastivaloire le 29/01 en prévision d’un krach probable en conséquence de l’épidémie de coronavirus.
Soit un total de 2098,87 €.

Sachant que j’avais mis 2000 € vers noël 2018, eh bien ce n’est pas trop mal. Au total, j’ai gagné un petit quelque chose. C’est donc beaucoup mieux que mes précédentes tentatives avec la bourse !

Prochaine étape : "Buy in May and go away". A ne pas prendre au pied de la lettre bien sûr. Ca veut plutôt dire : "je réinvestirai quand j’estimerai que les marchés n’ont plus peur du coronavirus et de ses effets sur l’économie". Est-ce que j’arriverai à repérer le bon moment ? Je ne sais pas, mais vu les faibles montants en jeu, je peux me permettre de prendre ce petit risque, ce petit challenge.

Dernière modification par Bernard2K (03/03/2020 22h52)


Bonjour chez vous.

Hors ligne Hors ligne

 

#15 10/06/2020 19h42

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1893  

J’avais écrit "buy in May and go away". J’aurais dû racheter plus tôt. Je commence à comprendre le problème du market timing : il ne s’agit pas seulement de savoir quand vendre (ça j’ai sur faire), il s’agit aussi de savoir quand racheter (là j’ai trop traîné).

Bon, histoire de ne pas rester à regarder passer le train, voilà ce que j’ai pris hier :
Action nombre prix d’achat
Pea-Pme :
CLARANOVA    30    6,30300 €
EUROBIO SCIENTIFIC    20    8,12950 €   
FOUNTAINE PAJOT    3    66,33000 €

PEA
EUTELSAT COMMUNIC.    20    10,30450 €
LVMH MOET VUITTON    3    398,26666 €

La plus grosse exposition est donc LVMH. Je fais confiance au luxe en général et à cette entreprise en particulier, pour survivre à toutes les difficultés.

A partir de là, je vais probablement rester passif ou quasi passif. De toute façon on est sur de faibles montants, c’est un portefeuille "jouet".


Bonjour chez vous.

Hors ligne Hors ligne

 

#16 10/06/2020 20h19

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   197  

Bernard2K a écrit :

J’avais écrit "buy in May and go away". J’aurais dû racheter plus tôt. Je commence à comprendre le problème du market timing : il ne s’agit pas seulement de savoir quand vendre (ça j’ai sur faire), il s’agit aussi de savoir quand racheter (là j’ai trop traîné).

C’était bien la peine de nous faire la leçon un peu agressivement à la mode "c’était évident que le marché allait se casser la figure, je l’ai bien prévu, tout le monde aurait dû vendre et ceux qui l’ont pas fait n’agissaient pas rationnellement".
Je n’avais pas réagi à l’époque en me disant que le temps vous convaincrait mieux que moi. smile

Mais si la leçon que vous en tirez est "j’aurais dû racheter plus tôt", il y a peut-être encore un petit peu de chemin à faire !

Hors ligne Hors ligne

 

#17 10/06/2020 20h53

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1893  

Le problème, c’est qu’il n’y a pas trop de rapport entre l’analyse macro-économique et le comportement de la bourse.

Je ne comprends toujours pas vraiment pourquoi ça remonte. Les perspectives économiques ne sont pas bonnes. L’OCDE publie aujourd’hui son "outlook" et ce n’est pas fameux.

Je reprends des actions sans trop y croire. Je ne veux pas rester à côté de la hausse, mais il se pourrait aussi bien que je remonte dans le train au moment du début de la deuxième vague de baisse.

Va savoir, Charles !

Dernière modification par Bernard2K (10/06/2020 20h55)


Bonjour chez vous.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #18 10/06/2020 21h04

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   197  

Bernard2K a écrit :

Le problème, c’est qu’il n’y a pas trop de rapport entre l’analyse macro-économique et le comportement de la bourse.

Déjà, et ça c’est en supposant que votre analyse macro-économique a suffisamment de valeur pour être compétitive sur les marchés. Me concernant je me suis vite fait un avis sur la question. Dans ce genre de prédiction il ne faut pas juste être intelligent, il faut aussi l’être plus que les autres, et être plus réactif.

Je ne comprends toujours pas vraiment pourquoi ça remonte.

Et des fois ça baisse et on ne sait pas franchement pourquoi non plus. Au final, à long terme, la bourse monte toujours, et à court terme elle fait n’importe quoi. Donc le market timing, c’est une mauvaise idée, même dans les cas où "c’est évident", comme par exemple avec la première vague de la Covid19.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+2]    #19 10/06/2020 21h08

Membre
Réputation :   29  

L’ennemi de l’investisseur est la psychologie.
C’est le facteur qui détruit le rendement pour les petits porteurs.

Celui (celle) qui arrive à annihiler ce facteur augmentera ses chances de gains.
La seule solution qui à mon avis existe pour réduire l’effet psychologie est d’investir régulièrement sans faire du market timing ou d’études approfondies de bilan ou autre.

Il y a des milliers d’experts dans le monde qui sont payés pour analyser la macro, la micro économie, les bilans.
Toutes les informations que nous avons ont déjà été analysées par ces personnes (sauf à être un insider dans une boîte particulière), donc les cours ont déjà intégré toutes les informations.

Si vous débutez, je ne vous recommande pas le market timing ni le stock picking.
Faites simple, prenez un ETF ou les 20 premières valeur du CAC (ou d’un autre indice), vous aurez une performance probablement aussi bonne sur la durée.

J’ai essayé le stock picking. J’ai eu au début de la chance: +100% sur Peugeot, 100% sur Alcatel, 100% sur Air France en 2012-2013 je crois. Je me trouvais bon, je pensais que c’était facile. Au final, ma performance est redevenue dans la moyenne avec le temps.

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur