Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

[+1]    #1 08/04/2017 20h35

Membre (2010)
Top 100 Réputation
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   222  

sissi a écrit :

Rastapopoulos a écrit :

@sissi Il y a 10% de retenue sur dividende UK.

Non c’est zero retenue aux UK sauf les reits a 20%

Non il y a bien un précompte de 10% prélevé directement par l’entreprise, le dividende est donc net, contrairement à la plupart des pays ou il est brut.

Mots-clés : espagne, portefeuille, turquie

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 09/04/2017 16h52

Membre (2015)
Réputation :   87  

sissi a écrit :

Asinus vous etes chez Degiro: pas de soucis cote retenues?

Sissi, je viens d’ouvrir le compte il y a deux mois.

Je n’ai pas encore eu de dividendes, ni en euros, ni en lires (ou livres ?)  turques.

Je vous dirai.


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #3 10/04/2017 09h44

Membre (2012)
Réputation :   5  

Asinus a écrit :

Bonjour Wulfram,

Ma sympathie à l’égard d’Erdogan est à peu près au même niveau qu’à l’égard de Trump.

….
….

Difficile de se faire une idée quand on voit la "qualité" des médias officiels, qui, de ce que j’ai vu et compris, sont quand même plus proches de la propagande que de l’information.

Sur le fond, ça reste un pays, qui sans être en guerre, est au moins en conflit sur quasiment toutes ses frontières, et ce depuis longtemps.

Ma dernière escapade à Istambul remonte à deux ans.
C’est vrai que ce que j’y avais vu illustrait un retour certain à ce que Mustafa Kemal a toujours combattu …

Bonjour,

En étant kurde, vivant France et ayant une grosse partie de ma famille en Turquie, je trouve votre analyse très partiale, une grosse influence des médiatiques française.
Je vais régulièrement en Turquie (si ce n’est pas moi, c’est un membre de ma famille, ou des proches) et pour rien au Monde je ne voudrais revenir à l’époque pré-AKP.
Ce que je retiens de cette époque :
-    Interdiction de parler kurde, ou même de le revendiquer.
-    Pas de canalisation dans ma ville, pas d’eau potable.
-    Pas d’hôpital, le plus proche est à 1 heure de route.
-    Aide logistique de l’état pour les villages difficiles d’accès.
-    Inflation étouffante.
-    Omniprésence de l’armée.

Les médias occidentaux ont décidé qu’Erdogan était un dictateur, mauvaise personnes etc… ça doit être votre cas, vous avez le droit de ne pas l’aimer, mais il faut reconnaitre qu’il a amélioré la vie de TOUS les citoyens turcs, et il est soutenu par la grande majorité de son peuple.
Vous devriez vous demander pourquoi autant de citoyen turc votent pour Erdogan ? La diaspora turque aussi vote pour Erdogan. Ce weekend, j’ai vu des personnes faire plus de 80-100 km pour voter au consulat.

Autre anecdote, chaque année, j’avais quelque membre de ma famille qui venait clandestinement en Europe (Allemagne, Pays – Bas, Belgique, France), aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Ceux ayant immigrés, repartent vivent en Turquie.

Pour info, je vis en France, je ne regarde/lis pas les médias turcs. Je parle la langue. C’est juste un constat.

Dernière modification par FatFlex (10/04/2017 09h45)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 02/08/2017 11h54

Membre (2015)
Réputation :   87  

Bonjour,

Août 2017 - Bilan n° 5

Mouvements entre mes poches en ce début de mois :

Poche Eiffage : Sorti 3236 € ( vendu 40 actions )
Poche France : Versé 1900 €
Poche Europe : Versé 1000 €
Poche US : Versé 1100 €
Poche Liquide / Cash : Rien

Mouvements à l’intérieur de chaque poche en ce début de mois :

Poche Eiffage : rien

Poche France : Gros dividende CAC40 : 915 € + quelques petits : Delfingen et Advini ( 67 € )
Acheté une louche (1.500 €) ADLPARTNER  ( Nouvelle ligne ) (84 x 18 €= 1512 €)

Poche Europe  : Dividende PRIM (37€ )
Acheté une louche (1000 € ) PINAR SUT ( Nouvelle ligne ) : 300 x 14.39 TRY = 1048 €

Poche US : Petit dividende Tecnoglass (7€) converti en 1 action
Acheté une louche (1000 €) TOWNSQUARE MEDIA 115 x 10.07USD = 1024 €

Ce qui donne donc :

1 Poche Eiffage

Total net : 447.969 € 

Performance nette depuis le début d’année : + 25.91 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 8 ans (1er janvier 2010 ) :  +10.18 % (moyenne géométrique ).

2 Poche France



Total net :      132.367 €

   
( compte tenu des 15.5 % de prélèvement sociaux sur les 61.800 de PV puisque j’ai progressivement alimenté ce PEA - ouvert en 2007 - avec 80.100 € )

Performance nette depuis le début d’année : + 21.47 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 8 ans (1er janvier 2010 ) :  +10.99% (moyenne géométrique ).

3 Poche Europe ( Espagne / Turquie )

3a  PEE :

43.500 € net

Performance nette depuis le début d’année : + 7.16 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 8 ans (1er janvier 2010 ) :  +6.01 % (moyenne géométrique ).

3b Titres vifs Espagne / Turquie



Total net : 8.336 €

Performance nette depuis mars 2017 : + 2.91 %

4 Poche US



Performance nette depuis le début d’année : -10.17 %   

5 Poche Cash

29.400 € dans divers livrets

Récapitulatif :



Performance nette depuis le début d’année : + 22.37 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 8 ans (1er janvier 2010 ) :  +10.44 % (moyenne géométrique ).

Dernière modification par Asinus (02/08/2017 11h58)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 01/09/2017 20h30

Membre (2015)
Réputation :   87  

Bonjour,

Septembre 2017 - Bilan n° 6


Mouvements entre mes poches en ce début de mois :


Poche Eiffage : Rien
Poche France : Versé 2600 €
Poche Europe : Rien
Poche US : Versé 600 €
Poche Liquide / Cash : Sorti 3500 €

Mouvements à l’intérieur de chaque poche en ce début de mois :

Poche Eiffage : rien

Poche France : J’ai ouvert un PEA PME
Ça faisait longtemps que j’y pensais.
Même si je ne suis encore qu’à 80.100 € de versement sur le PEA, il est peut être temps de prendre date.

PEA :

Remis une louche (1.500 € ) sur ECA : (70x22.17 € = 1552 )

PEA PME

Première ligne ( louche =800 € ) à l’ouverture du compte ( 14 août )  CBO Territoria ( 210 x 3.67€ =  770 € )
Deuxième louche ( toujours 800 € ) 1er septembre sur DLSI (29 x 26.79 € = 778 € )

Poche Europe  :
Remis une louche (1000 € ) sur PRIM ( 90 x 11 / 11.11 = 995 )

Poche US :
Remis une louche (1000 €) sur TECNOGLASS (135 x 8.44 USD = 970 EUR ) … la veille de la chute de 20 % du titre …

Ce qui donne donc :

1 Poche Eiffage

Total net : 472.144 €

Performance nette depuis le début d’année : + 32.70 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 8 ans (1er janvier 2010 ) :  +10.91% (moyenne géométrique ).

2 Poche France

2a PEA



Total net :      131.273 €

   
( compte tenu des 15.5 % de prélèvement sociaux sur les 60.560 de PV puisque j’ai progressivement alimenté ce PEA - ouvert en 2007 - avec 80.100 € )

Performance nette depuis le début d’année : + 20.46 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 8 ans (1er janvier 2010 ) :  +10.87% (moyenne géométrique ).

2b PEA PME



Total net :   2.641 €

   
( compte tenu des 15.5 % de prélèvement sociaux sur les 49€ de PV puisque j’ai progressivement alimenté ce PEA - ouvert en 2017 - avec 2.600 € )

Performance nette depuis l’ouverture : + 1.59 %

3 Poche Europe ( Espagne / Turquie )

3a  PEE :

43.280 € net

Performance nette depuis le début d’année : + 6.57 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 8 ans (1er janvier 2010 ) :  +5.94 % (moyenne géométrique ).

3b Titres vifs Espagne / Turquie



Total net : 8.784 € ( A défaut d’autre chose, j’applique une flat tax de 30 % sur les PV potentielles )

Performance nette depuis mars 2017 : + 8.45 %

4 Poche US

Alors là c’est la douche.
Et la baisse du dollar US n’explique pas tout …



Performance nette depuis le début d’année : -15.50 %   

5 Poche Cash

25.900 € dans divers livrets

Récapitulatif :



Performance nette depuis le début d’année : + 26.51 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 8 ans (1er janvier 2010 ) :  +10.90 % (moyenne géométrique ).


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 06/10/2018 12h36

Membre (2015)
Réputation :   87  

Bonjour,

Octobre 2018 - Bilan n° 19


Je suis rentré hier d’un séjour de 12 jours en Iran. J’en ai encore les yeux qui brillent tant ce que j’y ai vu est beau.

Je ne ferai aucun commentaire politique sur les diverses raisons qui ont conduit à l’isolement - notamment financier - de ce pays, mais j’ai pu voir ses conséquences en "vrai" : une monnaie qui a perdu 4 fois sa valeur depuis le début d’année face au dollar … et qui a "regagné" presque 40% pendant les 12 jours de mon séjour. Ca relativise nos petites angoisses d’européens chaque fois que le dollar prend ou perd un pourcent par rapport à l’euro.

A part ça, pour mon portefeuille, la chute continue (repli de 4.3 % sur le plus haut début juin 2018), surtout pour mon PEA et ma poche US qui s’écroulent de 4% ce mois-ci.

Globalement, je ne suis plus qu’à un maigre 2 % YTD.

1 Poche Eiffage

Vendu pour 2 500 € de parts de mon PEE

Total net : 518 800 €

Performance nette depuis le début d’année : +5.71 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 9 ans (1er janvier 2010 ) :  +11.21 % (moyenne géométrique ).

2 Poche France

2a PEA

Remis une louche (2 000 €) sur ADL Partner (ALP) 138 x 14.50 € = 2001 €



Total net :  136 000 €
 
( compte tenu des 15.5 % puis  17.2% de prélèvement sociaux sur les 51 400 € de PV puisque j’ai progressivement alimenté ce PEA - ouvert en 2007 - avec 92 300 € )

Performance nette depuis le début d’année : -8.21 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 9 ans (1er janvier 2010 ) :  + 8.94 % (moyenne géométrique ).

2b PEA PME

Versé 700 €

Remis une louche (800 €) sur Tivoly (TVLY) = 21 x 37 € = 777 €



Total net = brut ( perte) :   12 800 €
( PEA PME - ouvert en 2017 - progressivement alimenté avec 13 100 € )

Performance nette depuis le début d’année : -1.13 %

3 Poche Europe ( Espagne / Turquie )

3a  PEE :

41 300 € net

Performance nette depuis le début d’année : + 1.03 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 9 ans (1er janvier 2010 ) :  +5.80  % (moyenne géométrique ).

3b Titres vifs Espagne / Turquie

Versé 1 000 €

Ouvert une nouvelle ligne ( 1 200 € ) en Espagne :
Azkoyen (AZK) : 150 x 7.98 € = 1 197 € ( Bravo pour le Market Timing … )

Dividendes NaturHouse = 134.95 €

Reçu 100 "Derechos" Iberpapel qui cotent environ 1/100 du titre IBG.
J’ai pas reçu de message de mon courtier, mais je pense qu’ils seront convertis en 1 titre nouveau.



Total net : 30 600 € (pertes )
Versé 32 100 € depuis l’ouverture mars 2017

Performance nette depuis le début d’année : -5.38 %

4 Poche US

Ouvert une nouvelle ligne (1200 €) :

FONAR Corp. ( FONR ) 56 x 25.05 USD = 1 216 €

Dividendes Townsquare = 18 €
Dividendes Protective Ins. = 34 €
Dividendes Great Ajax = 16 €



Total net : 26 700 €

Versé 27 600 € depuis ouverture novembre 2016

Performance nette depuis le début d’année : - 0.27 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 2 ans (1er janvier 2017 ) :  - 2.84 % (moyenne géométrique ).

5 Poche Cash

Reste 9 000 € dans divers livrets

Récapitulatif :



Performance nette depuis le début d’année : +1.90 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 9 ans (1er janvier 2010 ) :  +10.52% (moyenne géométrique ).

Un coup d’œil sur l’évolution des quatre poches sur 18 mois :


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #7 08/12/2018 11h29

Membre (2015)
Réputation :   87  

Bonjour,

Décembre 2018 - Bilan n° 21


La fête continue ! 
Après -6.5 % le mois dernier, -7.5 % ce mois-ci, ce qui donne globalement - 12.5 % en YTD.

95 K€ de MV pour l’année, la seule bonne surprise c’est que ça ne m’empêche pas dormir, j’ai le cuir qui doit s’épaissir petit à petit …

1 Poche Eiffage

Vendu pour 2 500 € de parts de mon PEE

Total net : 427 100 €

Performance nette depuis le début d’année : -12.09 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 9 ans (1er janvier 2010 ) :  +8.96 % (moyenne géométrique ).

2 Poche France

2a PEA

Versé 300 €

J’avais acheté sur un coup de tête 650 titres Suez à 11.835 € le 24 janvier.
Sur un autre coup de tête, j’ai tout revendu à 13.34 € le 19 novembre …
Pour quasiment tout remettre immédiatement sur Vallourec (4 000 titres à 1.91 €)
… revendus totalement à 2.264 8 jours après.

Deux "coups" gagnants, mais j’arrête là, c’est pas dans ma nature, je préfère perdre des sous lentement mais sûrement comme en ce moment smile

Sinon, comme chaque mois, j’ai remis une louche (2 000 €) sur une de mes lignes :
Ce mois-ci : Delfingen (ALDEL)  93 x 21.5 € = 1 999 €



Total net :  124 600 €
 
( compte tenu des 15.5 % puis  17.2% de prélèvement sociaux sur les 34 700 € de PV puisque j’ai progressivement alimenté ce PEA - ouvert en 2007 - avec 94 700 € )

Performance nette depuis le début d’année : -17.25 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 9 ans (1er janvier 2010 ) :  + 7.70 % (moyenne géométrique ).

2b PEA PME

Versé 800 €

Remis une louche (800 €) sur CBO Territoria  (CBOT) = 232 x 3.44 € = 798 €



Total net = brut ( perte) :   12 300 €
( PEA PME - ouvert en 2017 - progressivement alimenté avec 14 700 € )

Performance nette depuis le début d’année : -15.41 %

3 Poche Europe ( Espagne / Turquie )

3a  PEE :

37 400 € net

Performance nette depuis le début d’année : - 8.48 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 9 ans (1er janvier 2010 ) :  +4.65  % (moyenne géométrique ).

3b Titres vifs Espagne / Turquie

Versé 500 €

Remis une louche ( 1 200 € ) en Espagne sur Azkoyen (AZK) : 168 x 7.2 € = 1 210 €



Total net : 32 700 € (équilibre)
Versé 32 600 € depuis l’ouverture mars 2017

Performance nette depuis le début d’année : -0.65 %

4 Poche US

Versé 1 200 €

Remis une louche (1 200 €) sur Townsquare Media (TSQ) =  215 x 6.3 USD = 1 205 €

Dividendes Tecnoglass = 50 € payé en 9 titres
Dividendes Great Ajax = 33 €
Dividendes Protective Ins. = 37 €



Total net : 23 900 € (pertes)

Versé 28 800 € depuis ouverture novembre 2016

Performance nette depuis le début d’année : - 14.70 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 2 ans (1er janvier 2017 ) :  - 10.14 % (moyenne géométrique ).

5 Poche Cash

Reste 9 000 € dans divers livrets

Récapitulatif :



Performance nette depuis le début d’année : -12.59 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 9 ans (1er janvier 2010 ) :  +8.66% (moyenne géométrique ).

Un coup d’œil sur l’évolution des quatre poches sur 20 mois :


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #8 08/02/2019 16h57

Membre (2015)
Réputation :   87  

Bonjour,

Février 2019 - Bilan n° 23


Bon, ça remonte assez fort. Un poil plus fort que les marchés.
En même temps, c’est bien de reprendre quasiment 10% depuis le début de l’année, mais c’est même pas la moitié des pertes de l’année dernière.

1 Poche Eiffage

Pas de mouvement.

Total net : 442 100 €

Performance nette depuis le début d’année : +10.52 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 10 ans (1er janvier 2010 ) :  +8.40 % (moyenne géométrique ).

2 Poche France

2a PEA

Pas de versement.

Vendu une louche (2 000 € ) de DAX : 19 x 106 = 2014 €



Total net :  129 100 €
 
( compte tenu des 15.5 % puis  17.2% de prélèvement sociaux sur les 40 200 € de PV puisque j’ai progressivement alimenté ce PEA - ouvert en 2007 - avec 94 700 € )

Performance nette depuis le début d’année : +6.88 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 10 ans (1er janvier 2010 ) :  + 7.28 % (moyenne géométrique ).

2b PEA PME

Pas de versement.

Remis une louche (800 €) sur Exacompta Clairefontaine (EXAC) = 6 x 115 € = 690 €



Total net = brut ( perte) :   14 300 €
( PEA PME - ouvert en 2017 - progressivement alimenté avec 16 300 € )

Performance nette depuis le début d’année : + 4.00 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 2 ans (1er janvier 2018) : - 5.81 % ( moyenne géométrique )

3 Poche Europe ( Espagne / Turquie )

3a  PEE :

Vendu 2 900 €

36 800 € net

Performance nette depuis le début d’année : +10.96 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 10 ans (1er janvier 2010 ) :  +4.89  % (moyenne géométrique ).

3b Titres vifs Espagne / Turquie

Versé 3 000 €

Dividendes Prim = 27 €

Remis une louche ( 1 200 € ) en Espagne sur Azkoyen (AZK) : 178 x 6.74€ = 1 200 €



Total net : 37 100 € (compte tenu de la Flat Tax de 30 % sur les PV potentielles )
Versé 35 600 € depuis l’ouverture mars 2017

Performance nette depuis le début d’année : +3.11 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 2 ans (1er janvier 2018) : +1.54 % (moyenne géométrique)

4 Poche US

Versé 900 €

Remis une louche (1 200 €) sur Great Ajax (AJX) =  106 x 12.82 USD = 1 205 €
Dividendes Great Ajax (AJX) = 5 €



Total net : 29 200 € (pertes)

Versé 32 700 € depuis ouverture novembre 2016

Performance nette depuis le début d’année : + 19.40 % !
Performance nette moyenne annuelle depuis 3 ans (1er janvier 2017 ) :  - 4.92 % (moyenne géométrique ).

5 Poche Cash

6 400 € sur livret A

Récapitulatif :



Performance nette depuis le début d’année : +9.71 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 10 ans (1er janvier 2010 ) :  +8.17% (moyenne géométrique ).

Un coup d’œil sur l’évolution séparée des quatre poches sur 22 mois :



La même en cumul :


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9 04/07/2019 13h01

Membre (2015)
Réputation :   87  

Bonjour,

Juillet 2019 - Bilan n° 28


Le joli mois de juin : +7 % … comme les marchés !

1 Poche Eiffage

Ni versement, ni retrait.

Total net : 524.600 €

Performance nette depuis le début d’année : +25.61 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 10 ans (1er janvier 2010 ) :  +9.80 % (moyenne géométrique ).

2 Poche France

2a PEA


Ni versement, ni retrait.

Dividendes Herige (ALHRG) = 209 €
Dividendes ADL Partner (ALP) = 312 €
Dividendes SFPI (SFPI) = 133 €
Dividendes Delta Plus Group (DLTA) = 303 €

Remis une louche (2.000 € ) sur Delfingen (ALDEL) : 96 x 20.60 € = 1.978 €



Total net :  156.300 €
 
( compte tenu des 15.5 % puis  17.2% de prélèvement sociaux sur les 63.600 € de PV puisque j’ai progressivement alimenté ce PEA - ouvert en 2007 - avec 102.500 € )

Performance nette depuis le début d’année : +21.52 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 10 ans (1er janvier 2010 ) :  + 8.67 % (moyenne géométrique ).

2b PEA PME

Versé 700 €

Dividendes Tivoly (TVLY) = 66 €
Dividendes CBO Territoria (CBOT) = 275 €
Dividendes Exacompta (EXAC) = 51 €
Dividendes DLSI (DLSI) = 209 €

Remis une louche (800 €) sur Séché Environnement (SCHP) = 21 x 36.30 € = 762 €



Total net = brut ( perte) :   19.300 €
( PEA PME - ouvert en 2017 - progressivement alimenté avec 20.100 € )

Performance nette depuis le début d’année : + 10.33 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 2 ans (1er janvier 2018) : - 2.99 % ( moyenne géométrique )

3 Poche Europe ( Espagne / Turquie )

3a  PEE :

Ni retrait, ni versement.

36.800 € net

Performance nette depuis le début d’année : +21.47 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 10 ans (1er janvier 2010 ) :  +5.84  % (moyenne géométrique ).

3b Titres vifs Espagne / Turquie

Versé 1.100 €

Dividendes Azkoyen (AZK)  = 489 €
Dividendes Ebro Foods (EBRO) = 21 €

Pour le troisième mois consécutif, toujours pas de possibilité chez DeGiro d’ouvrir de nouvelles positions sur la bourse d’Istambul.

En attendant, j’ai mis une louche (1.200 €) en Espagne sur une nouvelle ligne : Miquel y Costas (MCM) 78 x 15.40 € = 1.201 €



Total net : 45.900 € (compte tenu de la Flat Tax de 30 % sur les PV potentielles = 3.900 € )
Versé 41.100 € depuis l’ouverture mars 2017

Performance nette depuis le début d’année : +12.49 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 2 ans (1er janvier 2018) : +5.31% (moyenne géométrique)

4 Poche US

Versé 1.200 €

Dividendes Tecnoglass  (TGLS) = 53 € ( payé en 11 actions )
Dividendes Great Ajax (AJX) = 51 €
Dividendes Protective Insurance(PTVCB) = 16 €

Dividendes   = 53 €

Remis une louche (1.200 €) sur SportsMan’s Warehouse (SPWH) = 390 x 3.60 USD = 1.254 €
Mis une autre louche (1.200 €) sur une nouvelle ligne : Lam Research (LRCX) = 7 x 184.70 USD = 1.163 €



Total net : 31.800 € (pertes)

Versé 39.500 € depuis ouverture novembre 2016

Performance nette depuis le début d’année : +1.85 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 3 ans (1er janvier 2017 ) :  - 9.83 % (moyenne géométrique ).

5 Poche Cash

0

Récapitulatif :



Performance nette depuis le début d’année : +22.31 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 10 ans (1er janvier 2010 ) :  +9.35 % (moyenne géométrique ).

Un coup d’œil sur l’évolution séparée des quatre poches sur 27 mois ( avec un plus haut sur les poches France, Europe et US ! ) :



La même en cumul ( avec un plus haut ) :


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #10 17/08/2019 13h09

Membre (2015)
Réputation :   87  

Bonjour bajb,

Tout d’abord, si vous souhaitez investir en direct sur des titres vifs en Turquie, vous allez devoir sans doute ouvrir un compte chez un des rares courtiers offrant cette possibilité. C’est pour ça que j’ai ouvert un compte chez DeGiro.

Bonne nouvelle : ils viennent (depuis le 15 août ) de ré ouvrir cette possibilité qui avait été “temporairement suspendue” depuis le mois de mars ou d’avril.

Je vais essayer de répondre à vos questions, mais n’attendez pas des réponses scientifiques, raisonnables, ou savamment étayées, il y a beaucoup d’approximations dans mon approche de l’investissement.

J’ai choisi (et je n’ai pas changé depuis le début) une allocation-cible :

- 25 % Eiffage
- 25 % France
- 25 % Europe
- 25 % US

Concernant la poche Europe, compte tenu du fait que n’ai pas l’intention de chercher dans toute la cote, j’ai choisi de me concentrer sur deux pays seulement : l’Espagne et la Turquie.

L’Espagne parce qu’à mon sens son économie offre une légère diversification par rapport à la France (plus que les pays d’Europe du Nord ?, mais je me trompe peut-être), et la Turquie parce qu’elle combine à la fois les caractéristiques d’un marché (presque ?) émergent et une porte largement ouverte sur l’Asie, continent qui m’est trop lointain et inconnu pour que j’y mette un euro directement.

C’est vrai que j’ai hésité à introduire également des valeurs grecques ou portugaises ( toujours ce tropisme sur l’Europe du Sud ), mais ça devient vite compliqué à gérer ( sans compter les aspects fiscaux, DeGiro ne fournissant pas d’IFU, il faut déclarer les dividendes pays par pays. Deux, c’est déjà bien assez.)

Pour les small, oui, vous avez répondu à votre propre question exactement comme je l’aurais fait ! ( Et puis je trouve ça plus drôle, plus volatil, plus risqué, … bref, tout ce que je recherche aussi ).

Je suis par ailleurs persuadé que la fréquence des mouvement est préjudiciable à la performance de long terme, donc oui, je suis B&H.
Sauf rares exceptions, j’ai fait un peu de spiel dans mon PEA ( SVE acheté janvier 2018 / revendu novembre 2018 ) et j’ai également “étêté” une de mes lignes qui poussait trop haut (vendu une louche de Delta Plus en février 2018 ).

Pour le reste, oui, effectivement, pour l’instant je ne vends jamais (comme Warren). Sauf Eiffage, évidemment, comme vous le soulignez.

Ce n’est pas parce que je pense que mes lignes ont encore du potentiel. A vrai dire je n’en sais strictement rien. Mais je pars du postulat que les marchés sont efficients, et qu’en vendant j’ai 50% de chances de faire un mauvais choix, donc autant ne rien faire (qui est par ailleurs la seule chose que je fasse très bien).

Enfin, oui, belle progression pour Çelebi Hava Servisi (+126 % par rapport à mon PRU, sans compter les généreux dividendes : 940 € nets en deux ans, ce qui pousse la performance dividendes inclus à +147 %), et, malgré une grosse volatilité, globalement une très belle performance de mes titres turcs. Si je n’ai qu’un conseil à vous donner ( mais vous en ferez bien ce que vous voudrez ! ) c’est de rentrer très progressivement sur ce marché, parce que ça secoue quand même parfois très fort.

Bien à vous.

Asinus

Dernière modification par Asinus (17/08/2019 13h13)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #11 10/01/2020 20h56

Membre (2015)
Réputation :   87  

Bonjour,
Janvier 2020 - Bilan n° 34


Puisque traditionnellement le début d’année est le moment de dresser un bilan des douze derniers mois, je me rends compte à quel point cet exercice imposé perd (presque) tout son sens en matière d’investissement.

L’année dernière, à la même époque, je m’étonnais de mon propre détachement vis à vis de mes piètres performances annuelles ( 2018 : perf nette -17.25 % soit - 130.600 € ).

Cette année, je suis tout aussi distant vis à vis des (pourtant excellentes) performances 2019 :

Perf nette annuelle = + 34.53 %, soit + 232.800 € en valeur.

Ça a beau représenter 4 fois mon salaire annuel, je sais que mon exposition peut désormais potentiellement m’envoyer à la cave avec une violence qui est sans commune mesure avec mes modestes flux salariaux.

Au passage, si je regarde sur les deux dernières années : -17.25 % x +34.53 % = + 11.32 % soit 5.50 % par an. Bref, bof bof …

1 Poche Eiffage

Vendu 100 titres vifs ( 10.200 €)

Total net : 578.400 €

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +3.71 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 11 ans (1er janvier 2010 ) :  +10.40% (moyenne géométrique ).
Pour info performance nette fiscale/sociale 2019 : 41.24 %

2 Poche France

2a PEA


Versé 2.600 €

Solde dividendes Lyxor CAC = 65 €
Remis une louche (2.000 €) sur SFPI (SFPI) = 1.150 x 1.75 € = 2.013 €

(Dans le brouillard du début d’année, je me suis trompé de ligne à renforcer, je voulais commencer par la plus petite ligne : PSB Industries )



Total net :  176.000 €

( compte tenu des 15.5 % puis  17.2% de prélèvement sociaux sur les 73.300 € de PV puisque j’ai progressivement alimenté ce PEA - ouvert en 2007 - avec 114.200 € )

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +0.10 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 11 ans (1er janvier 2010 ) :  + 8.16% (moyenne géométrique ).

Pour info performance nette fiscale/sociale 2019 : 25.31 %

2b PEA PME

Versé 800 €

Remis une louche (800 €) sur Jacquet Metal Service  (JCQ) = 51 x 15.60 € = 796 €



Total net = brut ( perte) :   23.500 €
( PEA PME - ouvert en 2017 - progressivement alimenté avec 24.100 € )

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 1.79 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 3 ans (1er janvier 2018) : - 2.37 % ( moyenne géométrique )

Pour info performance nette fiscale/sociale 2019 : 7.19 %

3 Poche Europe ( Espagne / Turquie )

3a  PEE :


35.900 € net

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +0.32 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 11 ans (1er janvier 2010 ) :  +6.18 % (moyenne géométrique ).

Pour info performance nette fiscale/sociale 2019 : 32.74 %

3b Titres vifs Espagne / Turquie

J’ai décidé d’augmenter la taille de ma louche mensuelle : 1.200 € -> 1.500 €

Versé 300 €

Dividendes Miquel y Costas (MCM) = 7 €
Dividendes Naturhouse (NTH) = 102 €
Dividendes Iberpapel (IBG) = 61 €

Remis une louche (1.500 €) sur Miquel y Costas (MCM) = 90 x 16.72 € = 1.505 €



Total net : 57.600 (compte tenu de la Flat Tax de 30 % sur les PV potentielles = 11.800 € )
Versé 46.500 € depuis l’ouverture mars 2017

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +1.81%
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 3 ans (1er janvier 2018) : +7.03 % (moyenne géométrique)

Pour info performance nette fiscale/sociale 2019 : 22.16 %

4 Poche US

Versé 2.000 €

Dividendes Protective Insurance  (PTVCB) = 21 €
Dividendes Tecnoglass (TGLS) = 71 € ( payés en 14 actions )

Remis une louche (1.200 €) sur  Lam Research (LRCX)  = 5 x 291.60 USD = 1.312 €



Total net : 46.200 € (compte tenu de la Flat Tax de 30 % sur les PV potentielles = 200 € )

Versé 45.000 € depuis ouverture novembre 2016

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : -2.75 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 4 ans (1er janvier 2017 ) :  - 3.27 % (moyenne géométrique ).

Pour info performance nette fiscale/sociale 2019 : 29.28 %

Récapitulatif :



Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +2.35 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 11 ans (1er janvier 2010 ) :  +9.64 % (moyenne géométrique ).

Un coup d’œil sur l’évolution séparée des quatre poches sur 33 mois (avec un plus haut sur les 4 poches)  :



La même, en cumul (nouveau plus haut, évidemment ) :


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #12 04/03/2020 10h44

Membre (2015)
Réputation :   87  

Bonjour,
Mars 2020 - Bilan n° 36


Boum, -15 % ou environ 130 k€ fondus en 5 jours la semaine dernière.

Je pense qu’il n’y a qu’une chose à faire : rien !

1 Poche Eiffage

Vendu 9.000 € (mon solde dispo ) sur mon PEE.

Total net : 533.800 €

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : -2.72 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 11 ans (1er janvier 2010 ) :  +9.76 % (moyenne géométrique ).

2 Poche France

2a PEA


Versé 1.800 €

Remis une louche (2.000 €) sur Linedata (LIN) : 76 x 26.3 € = 1.999 €



Total net :  159.900 €

( compte tenu des 15.5 % puis  17.2% de prélèvement sociaux sur les 51.600 € de PV puisque j’ai progressivement alimenté ce PEA - ouvert en 2007 - avec 116.000 € )

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : -10.01 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 11 ans (1er janvier 2010 ) :  + 7.12% (moyenne géométrique ).

2b PEA PME

Ni versement, ni retrait.

Remis une louche (800 €) sur Fountaine Pajot  (ALFPC) = 8 x 92 € = 736 €



Total net = brut ( perte) :   23.500 €
( PEA PME - ouvert en 2017 - progressivement alimenté avec 25.000 € )

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : - 2.07 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 3 ans (1er janvier 2018) : - 3.62 % ( moyenne géométrique )

3 Poche Europe ( Espagne / Turquie )

3a  PEE :

32.400 € net

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : -9.35 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 11 ans (1er janvier 2010 ) :  +5.21 % (moyenne géométrique ).

3b Titres vifs Espagne / Turquie

Versé 1.000 €

Remis une louche (1.500 €) sur Ebro Foods (EBRO) : 80 x 18.58 €= 1.486 €



Total net : 57.800 (compte tenu de la Flat Tax de 30 % sur les PV potentielles = 8.400 € )
Versé 49.000 € depuis l’ouverture mars 2017

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : -2.23 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 3 ans (1er janvier 2018) : +5.60 % (moyenne géométrique)

4 Poche US

Versé 1.000 €

Dividendes Townsquare Media (TSQ) = 36 €

Remis une louche (1.200 €) sur Atento  (ATTO)  = 470 x 2.80 USD = 1.215 €



Total net : 42.700 € (pertes )

Versé 47.000 € depuis ouverture novembre 2016

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : -13.86 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 4 ans (1er janvier 2017 ) :  - 5.38 % (moyenne géométrique ).

Récapitulatif :



Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : -5.00 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 11 ans (1er janvier 2010 ) :  +8.90 % (moyenne géométrique ).

Un coup d’œil sur l’évolution séparée des quatre poches sur 35 mois :



La même, en cumul (oh, la belle pente = -9.25 % en un mois  ! )  :

Dernière modification par Asinus (04/03/2020 11h31)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #13 04/04/2020 13h25

Membre (2015)
Réputation :   87  

Bonjour,
Avril 2020 - Bilan n° 37 ( Troisième anniversaire ).


Bon, je sais pas pourquoi, j’ai pas trop envie de le fêter, celui-là.

1 Poche Eiffage

Je viens de recevoir mon intéressement et ma participation. Comme tous les ans Eiffage propose a ses salariés de le placer sur un fonds maison bloqué pendant 5 ans, en souscrivant des actions à un cours réputé intéressant ( 80% de la moyenne des 20 cours de bourse précédent la décision ). Sauf que là, on propose d’acheter à 59 € ce qui cote 62 € … bref, si ça descend encore je mettrai mes sous ailleurs. Date limite : 14 avril pour prendre sa décision.

C’est un peu comme si je possédais des call Eiffage à 59.36 € échéance fin mai, invendables, mais avec obligation de les exercer (ou pas) avant le 14 avril, pour garder ensuite les titres 5 ans sans pouvoir les vendre.

En attendant, le cours d’Eiffage a fait plus que diviser par deux avec le Covid-19 ( de 112 € à 45 € en 6 semaines ), je constate donc une sacré gamelle : 

Total net : 304.300 €

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : -33.20 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 11 ans (1er janvier 2010 ) :  + 5.47 % (moyenne géométrique ).

2 Poche France

2a PEA


Versé 2.000 €

J’ai décidé de ramener la taille de ma louche mensuelle à 1.500 € ( au lieu de 2.000 € précédemment )

Remis une louche (1.500 €) sur Baikowski (ALBKK) : 190 x 8.00 € = 1.520 €



Total net :  127.800 €

( compte tenu des 15.5 % puis  17.2% de prélèvement sociaux sur les 11.800 € de PV puisque j’ai progressivement alimenté ce PEA - ouvert en 2007 - avec 118.000 € )

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : -28.87 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 11 ans (1er janvier 2010 ) :  + 4.85% (moyenne géométrique ).

2b PEA PME

Ni versement, ni retrait.

Remis une louche (800 €) sur Tivoly  (TVLY) = 57 x 14 € = 798 €



Total net = brut ( perte) :   17.500 €
( PEA PME - ouvert en 2017 - progressivement alimenté avec 25.000 € )

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : - 26.84 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 3 ans (1er janvier 2018) : - 12.54 % ( moyenne géométrique )

3 Poche Europe ( Espagne / Turquie )

3a  PEE :

23.300 € net

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : -34.80 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 11 ans (1er janvier 2010 ) :  +2.10 % (moyenne géométrique ).

3b Titres vifs Espagne / Turquie

Versé 1.000 €

Dividendes EbroFoods (EBRO) : 43 €
Dividendes Türk Tractör (TTRAK) : 37 €

Remis une louche (1.500 €) sur Şekerbank (SKBNK) : 8.500 x 1.19 TRY = 1.485 €



Total net : 46.400 (pertes)

Versé 50.000 € depuis l’ouverture mars 2017

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : -22.70 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 3 ans (1er janvier 2018) : -2.36 % (moyenne géométrique)

4 Poche US

Versé 1.000 €

Dividendes Great Ajax (AJX) = 70 € ( payés en 14 titres )
Dividendes Protective Ins. Corp. (PTVCB) = 20 €

Remis une louche (1.200 €) sur Tecnoglass  (TGLS)  = 261x 5.20 USD = 1.223 €



Total net : 28.800 € (pertes )

Versé 48.000 € depuis ouverture novembre 2016

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : -43.40 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 4 ans (1er janvier 2017 ) :  - 14.81 % (moyenne géométrique ).

Récapitulatif :



Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : -33.48 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 11 ans (1er janvier 2010 ) :  +5.43 % (moyenne géométrique ).

Un coup d’œil sur l’évolution séparée des quatre poches sur 36 mois :



La même, en cumul. On dirait un éléphant smile

Dernière modification par Asinus (04/04/2020 15h28)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #14 06/03/2021 11h37

Membre (2015)
Réputation :   87  

Bonjour,
Mars 2021 - Bilan n° 48


La lente amélioration se poursuit. Difficilement. Je n’ai toujours pas récupéré ma paume de l’année dernière.

1 Poche Eiffage

Retiré  2.000 €

Réinjecté 50.000 € dans le cadre de l’augmentation de capital réservée aux salariés ( souscription à 64.35 € alors que le dernier cours est à 86.08 €, ça fait +33% d’apport sans beaucoup d’effort ! )

Total net : 518.200 €

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +7.89 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010) :  + 8.02 % (moyenne géométrique ).

2 Poche France

2a PEA

Ni versement, ni retrait.

Remis une louche sur Française des Jeux (FDJ) : 52 x 38.27 € = 1.990 €



Total net :  194.000 €

( compte tenu des 17.2% de prélèvement sociaux sur les 90.500 € de PV puisque j’ai progressivement alimenté ce PEA - ouvert en 2007 - avec 119.000 € )

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +7.63 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010 ) :  + 6.72% (moyenne géométrique ).

2b PEA PME

Ni versement, ni retrait.

Remis une louche (800 € ) sur Hitechpros (ALHIT)

47 x 16.60 € = 780 €



Total net = brut ( perte) :   29.300 €
( PEA PME - ouvert en 2017 - progressivement alimenté avec 30.000 € )

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 5.01 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 4 ans (1er janvier 2018) : - 2.01 % ( moyenne géométrique )

3 Poche Europe ( Espagne / Turquie )

3a  PEE :


Ni versement, ni retrait, ni mouvement.

25.400 € net

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 3.51 %
Performance nette moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010 ) :  +5.06 % (moyenne géométrique ).

3b Titres vifs Espagne / Turquie

Versé 2.000 €

Remis une louche (1.500 € ) sur Selçuk Ecza  (SELEC) : 960 x 13.36 ₺ = 1.496 €

Marge stable à 17.000 €.



Total net : 101.000 € (compte tenu de la flat tax à 30 % sur les 45.300 € de PV potentielles )
Versé 64.000 € depuis l’ouverture mars 2017

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +15.13 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 4 ans (1er janvier 2018) : + 13.33 % (moyenne géométrique)

4 Poche US

Ni versement, ni retrait.

Remis une louche sur LamResearch (LRCX) = 3 x 537 $ = 1.349 €

Et puis le 16 février : deuxième Offre publique de rachat en 3 mois, bingo !
Cette fois c’est Protective Insurance qui fait l’objet d’une offre.
Tout vendu le jour même (+50% à l’annonce) au marché.

Vente 508 x Protective Insurance (PTVCB) = 508 x22.9 $ = 9.564 €
Racheté immédiatement une nouvelle ligne Celanese (CE) = 11 x 131.50 $ = 1.200 €
Mis le solde sur le Russell2000 = 28 x 267.86 € = 7.507 €

Dividendes Williams Sonoma (WSM) = 3 €



Total net = 75.800 ( compte tenu de la flat tax à 30 % sur les 6.700 € de PV potentielle )

Versé 53.000 € depuis ouverture novembre 2016

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 29.05 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 5 ans (1er janvier 2017 ) :  +4.90% (moyenne géométrique ).

Récapitulatif :



Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 9.80 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010 ) :  + 8.50 % (moyenne géométrique ).

Un coup d’œil sur l’évolution séparée des quatre poches sur 3 ans (avec trois plus hauts : France, Europe et Amériques)  :



La même, en cumul ( nouveau plus haut, 13 mois après … ) :

Dernière modification par Asinus (07/03/2021 13h37)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #15 07/03/2021 13h23

Membre (2015)
Réputation :   87  

Bonjour Michel,

Commençons par le "comment" :

https://www.eiffage.com/finance/information-reglementee

Lire le communiqué du 24/02/2021 ( et si vous voulez, les autres, plus anciens, tous les ans fin février )

Tous les ans, Eiffage offre à ses salariés la possibilité de souscrire des actions avec une décote de 20% sur le prix du marché, en contrepartie de l’engagement à les garder pendant 5 ans ( et à abandonner ses droits de vote au profit de la Direction du Groupe ! ).

On peut "profiter" de cette possibilité en y plaçant son intéressement et/ou sa participation ( quand on en a ), en "réinvestissant les sommes disponibles" ( maxi 50.000 € ), ou en investissant 25% max de son salaire brut.

Cette année, le cours de souscription étant fixé à 64.35 € c’est particulièrement intéressant.

Compte tenu du fait que je suis arrivé au stade où la pompe est amorcée ( en gros, je peux chaque année remettre 50K€ + 20 K€ au titre des 25% de mon salaire ), je joue le jeu aussi pleinement que possible. Ca constitue d’ailleurs le seul apport annuel à mon portefeuille, puisque ne ne procède principalement qu’à du siphonage entre mes différentes poches.

Cette augmentation réservée aux salariés porte sur environ 4% du capital ( 3.75 M titres / 99 M ) et revient finalement à "offrir" 0.8% d’Eiffage tous les ans à ses salariés ( 4% d’augmentation de capital avec 20% de décote ). Je crois que le plafond n’a jamais été atteint, et de loin. Je ne sais pas ce qu’en pensent les autres actionnaires (non salariés). Sans doute que 0.8 % pour les salariés ça apparaît comme acceptable. En tous cas je n’ai jamais entendu de critique ou de remise en cause de ce principe.

Pour ce qui est du pourquoi, c’est plus délicat, et ça fait appel à l’histoire d’Eiffage, issu d’un RES je crois en 1990.

Depuis, l’actionnariat salarié est quelque chose de très ancré dans le groupe ( environ 20% du capital détenu par les salariés, c’est je crois le taux le plus haut du CAC60 ).

Quand je suis entré dans le groupe , en 2006 ( ou plutôt quand Eiffage a racheté APRR où je travaille ), j’avais été marqué par les efforts déployés par les dirigeants pour promouvoir l’actionnariat salarié. On appelait la campagne annuelle de souscription le Roverathon ( Clin d’œil à Jean-François Roverato, fondateur du Groupe ).

Le fait de "maîtriser" 20 % de son capital via l’actionnariat salarié permet au groupe à la fois d’être serein ( je me souviens de la tentative d’OPA de Sacyr en 2007, déjouée d’un fil ). Plusieurs fois j’ai entendu les dirigeants marteler que c’est justement le très fort pourcentage d’actionnariat salarié qui assure le liberté de prendre des décisions stratégiques de long terme.

Je ne sais pas.

Personne n’est contraint de rentrer dans le jeu. Moi, ça me convient.

J’entends très clairement les discours de prudence qui mettent en garde contre le risque d’avoir à la fois ses revenus salariaux et une part importante de son patrimoine dans des actions de son employeur. Eiffage, c’est presque 4 sociétés en 1, avec des business model très différents selon que l’on parle des travaux ou des concessions. Ca me va.

Dernière modification par Asinus (07/03/2021 21h11)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #16 25/03/2021 09h24

Membre (2015)
Réputation :   87  

Bonjour BullBier,

effectivement, malgré les récentes secousses, la performance globale de mes titres turcs (+170% en moyenne, en euros, sans compter les dividendes ) est très bonne.

Pour ce qui est du choix des actions, je vais vous décevoir : je m’appuie essentiellement sur le screener du Financial Times, préconfiguré avec les filtres "GARP", et c’est tout. Quand j’ai le choix ( c’est particulièrement le cas en Turquie ) j’essaie de maintenir une certaine diversification sectorielle.

Je procède de cette façon depuis 3 ou 4 ans, j’ai l’impression que les derniers titres sélectionnés de cette façon performent mieux que les plus anciens, choisis sur des critères moins rationnels ( comprendre : au pif ). Ca m’incite à envisager de supprimer petit à petit mes lignes les plus anciennes, ce qui permettrait également d’éviter un vieillissement généralisé de mes portefeuilles.


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #17 03/04/2021 12h39

Membre (2015)
Réputation :   87  

Bonjour,
Avril 2021 - Bilan n° 49 (4 ème anniversaire )


J’ai brièvement pu passer le seuil du Club de la première étoile en milieu de mois, mais M.Erdoğan a immédiatement décidé de m’en éjecter violemment. Dès sa décision de limoger le Gouverneur de la banque centrale, la lire turque a perdu 15 %, la bourse d’Istambul 10 % ( en lires) , et donc mon portefeuille turc environ 25 % (en euros), passant subitement de 90 K€ à 67 K€ le 22 mars à l’ouverture.

I’ll be back.

1 Poche Eiffage

Retiré 14.000 €. Dont 10.000 € immédiatement réinjectés dans l’AK réservée aux salariés.

Pas d’intéressement cette année. Participation (en nette baisse) également placée sur ce même support.

Total net : 543.700 €

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +9.49 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010) :  + 8.15 % (moyenne géométrique ).

2 Poche France

2a PEA


Ni versement, ni retrait.

Vendu toute la ligne PSB à l’annonce de l’OPA 247 x 29.50 € = 7.287 €
Pour garder le même nombre de lignes, j’en ai ouvert une nouvelle :

Louche de 2.000 € sur Gaztransport et Technigaz (GTT) = 29 x 68.29 € = 1.980 €



Total net :  204.800 €

( compte tenu des 17.2% de prélèvement sociaux sur les 103.600 € de PV puisque j’ai progressivement alimenté ce PEA - ouvert en 2007 - avec 119.000 € )

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +13.65 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010 ) :  + 6.12% (moyenne géométrique ).

2b PEA PME

Versé 2.000 €

Remis une louche (800 € ) sur Fountaine Pajot (ALFPC)

8 x 94.60 € = 757 €



Total net :   33.100 €

( compte tenu des 17.2% de prélèvement sociaux sur les 1.400 € de PV puisque j’ai progressivement alimenté ce PEA-PME - ouvert en 2017 - avec 32.000 € )

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 10.91 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 4 ans (1er janvier 2018) : - 0.66 % ( moyenne géométrique )

3 Poche Europe ( Espagne / Turquie )

3a  PEE :


Ni versement, ni retrait, ni mouvement.

26.200 € net

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 7.05%
Performance nette moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010 ) :  +5.36 % (moyenne géométrique ).

3b Titres vifs Espagne / Turquie

Versé 1.000 €

Vendu une louche (1.500 € ) de Çelebi Hava Servisi (CLEBI) : 44 x 300 ₺ = 1.474 €

… juste avant que le Sultan n’ait soudain une illumination : pour faire baisser l’inflation, il suffit de baisser les taux de la Banque centrale, et si le gouverneur a l’outrecuidance d’émettre une avis réservé sur l’efficacité de la mesure, il suffit de le limoger et de le remplacer par un laquais …

Bon, en attendant DeGiro bloque de nouveau les achats de titres à Istambul, je voulais rééquilibrer un peu mes lignes, me voilà dans l’incapacité de le faire.

Je reste un Turquie : Gros dividende de Türk Tractör (TTRAK) : 1.120 € net !  Purée, quand ça crache, ça fait pas semblant.

Passons en Espagne :

Mis une louche (1.500 €) sur une nouvelle ligne (7 ème ligne espagnole, 49 ème ligne au total ) :

Clinica Baviera (CBAV) = 111 x 13.50 € = 1.499 €

L’ Allocation sur marge passe de 17.000 € à 19.000 €.
Et "j’affecte" ces 2.000 € au renforcement de l’etf Lyxor Stoxx600 :
11 x 181.29 € = 1.994 €
De sorte que le PR de cette ligne (18.952 €) s’ajuste à l’allocation sur marge.



Total net : 105.700 € (compte tenu de la flat tax à 30 % sur les 46.800 € de PV potentielles )
Versé 65.000 € depuis l’ouverture mars 2017

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : +19.06 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 4 ans (1er janvier 2018) : + 14.29 % (moyenne géométrique)

4 Poche US

Ni versement, ni retrait.

Aucun mouvement ce mois-ci : j’en avais déjà fait quatre depuis le début d’année, il fallait que je calme toute cette agitation frénétique smile



Total net = 81.000 ( compte tenu de la flat tax à 30 % sur les 14.200 € de PV potentielle )

Versé 53.000 € depuis ouverture novembre 2016

Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 37.94 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 5 ans (1er janvier 2017 ) :  +6.31% (moyenne géométrique ).

Récapitulatif :



Performance nette fiscale/sociale depuis le début d’année : + 13.19 %
Performance nette fiscale/sociale moyenne annuelle depuis 12 ans (1er janvier 2010 ) :  + 8.78 % (moyenne géométrique ).

Présentation désormais sur un rythme alterné :  4 ans / 3 ans

Un coup d’œil sur l’évolution séparée des quatre poches sur 4 ans (avec trois plus hauts : France, Europe et Amériques)  :



La même, en cumul : sur le paillasson, juste devant la porte smile

Dernière modification par Asinus (03/04/2021 19h06)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #18 24/08/2021 20h41

Membre (2015)
Réputation :   87  

Au sujet de ce portefeuille et de sa gestion.

1 Objectif patrimonial global

Bon, c’est assez difficile de fixer un objectif global. Comme tout le monde, je pense, j’aimerais avoir environ deux fois plus que ce que j’ai aujourd’hui.
Non que ça changerait ma vie, mais ça apporterait une certaine forme d’assurance et de confort que je n’ai pas à ce jour.
Avant de démissionner (avril 2021), je pensais que 1,5 M€ était un seuil raisonnable (sans être propriétaire de sa RP).
J’ai passé le cap avec beaucoup moins que ça (1 M€).
Pas certain du tout que ça passe.
Je suis en «équilibre instable»  comme disent les physiciens.
Tellement instable que les prochaines années (voire les prochains mois, si les choses tournent au vinaigre) sont déterminantes dans la validité du choix.

J’ai montré dans un passé récent que je savais faire le gros dos (c’est à dire ne rien faire) dans la tempête.
C’est bien, ça démontre une forme de sérénité et de capacité de résistance. Mais j’étais salarié. Quand ça va se reproduire, et alors que je n’ai plus que mon portefeuille d’actions pour remplir mon frigo, j’anticipe que ça pourrait être plus difficile à vivre.

A suivre :

Objectif d’allocation
Objectif de répartition du portefeuille
Brut / net  … Fiscal / Social
Mesure de la performance
Parangonnage (Benchmarking)
Fiscalité
Quantité (réflexions sur la taille)
Dividendes
Frais
Marge / Levier
Nano / Micro / Small / Mid / Big Caps
Courtiers
Immobilier
Louche
Mur Carré
Nombre de lignes
Mouvements
Mesures anti «couteau qui tombe»
Mesures anti vieillissement
Acheter
Vendre
Renforcer
Alléger


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #19 25/08/2021 15h44

Membre (2015)
Réputation :   87  

Au sujet de ce portefeuille et de sa gestion.

1 Objectif patrimonial global
2 Objectif d’allocation


J’ai beau tourner la question dans tous les sens, je ne vois pas quelle autre classe d’actifs peut battre les actions sur le long terme.
C’est sans doute le sujet qui a été le plus étudié dans l’univers de l’investissement de long terme, et sauf erreur de ma part, la conclusion est toujours la même: rien ne surperforme les actions.
Depuis les oignons de tulipes, jusqu’aux meme stocks ou aux cryptomonnaies, il est facile de trouver des exemples « d’investisseurs » qui s’en sortent très bien avec des choix d’allocation exotiques. Je suis très heureux pour eux, et je pense qu’ils sont sincères quand ils pensent avoir gagné grâce à leur audace et à leur capacité d’analyse.
Mais jouer au loto, ou à tout autre jeu à somme négative, est une erreur. Sauf si on cherche le gros frisson et pas la performance, mais pour ça j’ai d’autres préférences qu’il ne serait pas convenable d’exposer ici.
Même si on peut parfois gagner beaucoup, ça ne change rien : ça reste une erreur.

C’est pourquoi je suis investi à 100% en actions.
(102 %, d’ailleurs parce que j’ai un peu de marge sur une de mes poches).
Je suis locataire. Je n’ai ni dettes, ni épargne de précaution. Je n’ai jamais compris ce mot, d’ailleurs, en quoi est il précautionneux de garder du cash ( ou du livret A à 0,5 %, ou du fonds euros) quand historiquement les marchés montent de 7% / an ? ( on va pas se battre sur ce chiffre, c’est l’idée derrière qui est importante ).
En quoi est-il « prudent » de payer un tel coût d’opportunité ?
Je n’ai jamais compris ce choix sous-optimal.

J’y reviendrai plus tard, mais je n’exclus pas un jour de faire une entorse à ce choix, en achetant ma résidence principale, ou celle de mes enfants.

Pour le reste, je regarde quand même avec intérêt les choix d’allocation multi supports avec rééquilibrage constant (de type Permanent portfolio / Golden Butterfly). L’idée semble séduisante (profiter à tout moment des variations décorrélées de classes d’actifs indépendantes) mais je n’ai pas vu de démonstration de le supériorité à long terme de cette stratégie.

A suivre :

Objectif de répartition du portefeuille
Brut / net  … Fiscal / Social
Mesure de la performance
Parangonnage (Benchmarking)
Fiscalité
Quantité (réflexions sur la taille)
Dividendes
Frais
Marge / Levier
Nano / Micro / Small / Mid / Big Caps
Courtiers
Immobilier
Louche
Mur Carré
Nombre de lignes
Mouvements
Mesures anti «couteau qui tombe»
Mesures anti vieillissement
Acheter
Vendre
Renforcer
Alléger

Dernière modification par Asinus (26/08/2021 16h36)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #20 26/08/2021 14h28

Membre (2015)
Réputation :   87  

Au sujet de ce portefeuille et de sa gestion.

1 Objectif patrimonial global
2 Objectif d’allocation
3 Titres vifs / ETFs / Fonds / options ?


Une fois pris le parti de s’exposer sur le marché actions, reste à choisir sous quelle forme.

Il y en a sans doutes d’autres, mais je vois au moins quatre façons différentes de le faire :

a) Via les titres vifs. Le plus simple, le plus direct, le moins cher. A ce jour, j’ai 53 lignes, sur 4 comptes différents, avec 3 brokers différents, dans 5 pays et 4 devises différentes. Il faut arrêter de penser que ça demande du travail de « suivre » un portefeuille de cette taille. Ça ne demande aucun travail particulier, et un portefeuille de type « buy and hold » ne nécessite aucun suivi. De temps en temps, une des lignes est concernée par une « opération spéciale » (AK, OPA, spin-off, fusion … ). On est prévenu, le choix de la décision à prendre se fait en 3 minutes, et c’est tout.

Quand j’ai commencé à investir à la Bourse, à la fin des années 1980 ( oui, oui, je suis né en 1967 ), les frais de transaction étaient de 2%, on n’avait accès qu’à la Bourse de Paris, la cote se lisait dans le journal, il fallait confirmer les ordres passés au téléphone par fax, ils n’étaient exécutés au mieux que le lendemain, et l’avis d’opéré arrivait par courrier une semaine plus tard. Là, oui, un portefeuille de 53 lignes pouvait nécessiter un peu de temps.

Aujourd’hui on a accès au monde entier (ou presque) en direct, les frais de courtage sont dérisoires (y.c. sur les marchés exotiques / émergents), et on dispose d’outils d’analyse, de suivi et de synthèse bien plus puissants que nos maigres capacités cognitives.

C’est pour ça que le titre vif demeure mon vecteur d’investissement privilégié.

b ) Via les ETF. Inutile de revenir longuement sur le sujet. Les ETF c’est pas cher (on trouve du World à 0,12 % de frais annuels. La plupart sont autour de 0,20 % – 0,35 %), ça couvre à peu près toutes les thématiques ( géographiques / sectorielles / capitalisation ). Ça peut distribuer ou capitaliser. Ça peut inclure une protection contre le risque de change. Bref, pour ne pas y trouver son bonheur, il faut vraiment viser du pointu, de l’exotique ou du compliqué.

J’en ai pas mal (Du CAC dans ma poche France, du Russell 2000 dans ma poche US, du Stoxx600 dans ma poche Europe). Ça me sert de tampon pour rester investi sans me poser de questions en attendant de transférer vers les titres vifs.

Ça pourrait constituer le support d’investissement idéal (et ça l’est d’ailleurs pour un grand nombre de gens), mais ça garde à mes yeux un défaut de taille : c’est chiant.

c) Via les fonds. Certains gérants font un travail remarquable de recherche, de sélection et d’arbitrage (William Higgons, par exemple). D’autres se contentent de renommer des ETFs avec des noms compliqués pour faire croire qu’il y a de l’expertise derrière ( genre Croissance Monde pour un ETF World / Opportunités Asie pour un PAASI …).

Quelle que soit la réalité du travail, il y a des frais de gestion annuels considérables (souvent largement au-delà de 1,5 %), sans parler des autres frais (commission de sur-performance, frais d’arbitrage). Tout est bon pour justifier la tonte rase et régulière du client. Autant ça peut être justifié par le travail (et la performance de long terme) des gérants du premier type, autant pour les autres, c’est à la limite de l’escroquerie.

Bref, sacré vent de face, qui me fait penser que sur le long terme il est difficile pour un fonds lourdement chargé en frais de faire mieux qu’un simple ETF.

Aujourd’hui, ne n’en ai pas. Si un jour je rentre dans un fonds, ce sera uniquement s’il s’agit d’une thématique non couverte par un ETF, et sans doute pour une courte période (ce qui ne correspond pas vraiment à mon style d’investissement).

d) Via les options. Sur action ou indice. Acheter un call, ou vendre un put (couvert ou non) ça revient à se positionner «long», avec plus ou moins de levier selon le sens et la distance entre le strike et le sous-jacent.

Je ne m’attarde pas sur ce point, il y a ici quelques spécialistes de ces stratégies (Je pense à Miguel). Je ne les maîtrise pas (et je n’y ai d’ailleurs pas accès via mes brokers actuels), mais il convient d’avoir en tête que ce mode d’intervention offre une très large palette de possibilités.

A suivre :

Objectif de répartition du portefeuille
Brut / net  … Fiscal / Social
Mesure de la performance
Parangonnage (Benchmarking)
Fiscalité
Quantité (réflexions sur la taille)
Dividendes
Frais
Marge / Levier
Nano / Micro / Small / Mid / Big Caps
Courtiers
Immobilier
Louche
Mur Carré
Nombre de lignes
Mouvements
Mesures anti «couteau qui tombe»
Mesures anti vieillissement
Acheter
Vendre
Renforcer
Alléger

Dernière modification par Asinus (26/08/2021 18h36)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #21 30/08/2021 11h42

Membre (2015)
Réputation :   87  

Au sujet de ce portefeuille et de sa gestion.

1 Objectif patrimonial global
2 Objectif d’allocation
3 Titres vifs / ETFs / Fonds / options ?
4 Objectif de répartition du portefeuille
5 Brut / net  … Fiscal / Social
6 Fiscalité
7 Mesure de la performance


Amis de la précision millimétrique, adeptes de la vérification du 5 ème chiffre significatif, professionnels du calcul de la valeur de la part ou experts en analyse comparée du TRI par rapport au TRPT, vous pouvez passer directement aux chapitres suivants, car l’amateurisme de mon approche en termes de mesure de la performance va vous faire mal aux yeux.

En volume, tout d’abord. Comme expliqué plus haut, je suis adepte d’une approche non conventionnelle : la valorisation à tout moment en double net fiscal social.

La mesure de la performance en volume est donc tout simplement la différence entre la valeur nette en fin de période et celle en début de période, ajustée des entrées/sorties.

C’est d’une simplicité biblique.

(A titre d’exemple, en ce moment – 30 août 2021 à11h03 – ma performance en volume sur le portefeuille total depuis le 1er janvier s’établit à 163 476 €).

Là où ça se complique un peu, c’est pour le calcul en taux. Je sais comment calculer un TRI ou un TRPT, ça n’est pas question, mais je ne fais pas pour plusieurs raisons :

- Sur 6 poches distinctes + un grand total, c’est chiant.
- J’ai perdu toutes les dates précises de mes entrées/sorties les plus anciennes, donc impossible de faire le calcul pour les premières années ( là où justement ça aurait été intéressant, parce que les apports intercalaires étaient significatifs ). Je ne suis pas convaincu de l’intérêt de commencer le calcul pour, disons les 5 dernières années en oubliant les 7 premières.
- Je tends vers un mode d’investissement comportant à la fois peu de mouvements, mais surtout peu d’apports ou de sorties/prélèvements.
- Dans un marché où globalement les performances sont positives, calculer de façon « plate » comme si tous les apports étaient réalisés au premier janvier est un minorant du TRI et du TRPT calculé avec les mêmes apports plus tard dans l’année. ( Je me trompe peut-être ). Donc, globalement, je suis rassuré par le fait que je ne me mens pas à moi-même en embellissant la mariée.

Mes mesures de performance annuelle sont donc tout bêtement faites comme si tous les apports/retraits étaient effectués en début de période.

Je procède de la sorte poche par poche, et pour le portefeuille total. La moyenne annuelle sur chacune des poches étant la moyenne géométrique des performances annuelles.

(A titre d’exemple, en ce moment – 30 août 2021 à11h18 – ma performance en pourcentage sur le portefeuille total depuis le 1er janvier s’établit à +18,66 %. La performance moyenne annuelle depuis 12 ans – depuis 1er janvier 2010 – est à +9,21 %).

On notera qu’en première approche, le fait de compter les valorisations en net/net revient à appliquer un coefficient multiplicateur (ou plutôt amortisseur) de x 0.828 sur les PEA/PEAPME et PEE et de x 0.70 sur le CTO par rapport à une même performance calculée de façon brute/classique.

Bref, comme un médecin de campagne, je m’accommode parfaitement de la rusticité de mon tensiomètre. Je préfère concentrer mon énergie sur l’analyse des causes de la maladie (la stratégie d’investissement, pour employer un grand mot) et la recherche de la meilleure façon de la soigner plutôt que sur la précision de la mesure des symptômes.

A suivre :

Parangonnage (Benchmarking)
Quantité (réflexions sur la taille)
Dividendes
Frais
Marge / Levier
Nano / Micro / Small / Mid / Big Caps
Courtiers
Immobilier
Louche
Mur Carré
Nombre de lignes
Mouvements
Mesures anti «couteau qui tombe»
Mesures anti vieillissement
Acheter
Vendre
Renforcer
Alléger

Dernière modification par Asinus (30/08/2021 13h38)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #22 01/09/2021 19h41

Membre (2015)
Réputation :   87  

Au sujet de ce portefeuille et de sa gestion.

1 Objectif patrimonial global
2 Objectif d’allocation
3 Titres vifs / ETFs / Fonds / options ?
4 Objectif de répartition du portefeuille
5 Brut / net  … Fiscal / Social
6 Fiscalité
7 Mesure de la performance
8 Parangonnage (Benchmarking) (1/2)
9 Parangonnage (Benchmarking) (2/2)
10 Quantité (réflexions sur la taille)


Je déroule. J’ai l’impression d’avoir passé les trois cols Hors Catégorie de l’étape. Tout est désormais beaucoup plus facile. Je me laisse descendre vers l’arrivée.

Pas facile d’aborder ce sujet sans risquer de sombrer dans une séance concours de cour d’école, mais bon, je vais quand même essayer.

Nous sommes nombreux ici à exposer nos portefeuilles financiers.

Parfois maladroitement. Pas toujours avec une grande régularité, ni avec une grande rigueur. Peu importe, c’est pas l’usine, chacun fait ce qu’il veut, et si ça ne convient pas à certains, ça n’a absolument aucune importance.

Par contre, je le dis avec force : les portefeuilles en pourcentage (c’est à dire sans indication des montants) ne sont d’aucun intérêt pour moi, et je doute qu’ils le soient pour quiconque.

La valeur pédagogique / comparative / illustrative d’un portefeuille n’est absolument pas liée à sa taille, mais, à l’inverse, un portefeuille sans dimension n’a aucun autre intérêt qu’un objet sans dimension : c’est un point.

Je pense exactement la même chose avec des portefeuilles « différentiels » , ceux qui n’annoncent que les flux, sans jamais mentionner le stock. Où par exemple depuis 4 ans les messages ne sont que du type « avec mes x dividendes X j’ai renforcé ma ligne Y de y titres » ou «  j’ai allégé ma position de w titres sur W pour me repositionner sur Z à hauteur de z titres» . Franchement, pourquoi écrivez vous ça ? Vous croyez que quelqu’un va se palucher votre historique de flux pour savoir à quoi ressemble le résultat ?

Au-delà de la simple quantité, il y a deux autres critères qui me semblent tout aussi importants :

- la fonction que l’on attribue à son portefeuille boursier : entre le bac à sable, la petite poche annexe en complément de la majorité de son patrimoine ( immobilier, obligataire, professionnel, … ), ou son unique mode de remplissage de frigo, ce n’est pas du tout la même chose.

- l’âge du détenteur (ou l’âge de son portefeuille, c’est pareil ) . Je suis souvent frappé par la pertinence d’analyse de jeunes adultes (ou d’investisseurs récents ) qui décrivent les raisons de leur choix d’investissement. La valeur de la réflexion n’est évidemment aucunement pondérée par la taille du support.

On ne pilote pas un supertanker comme un zodiac. Pourtant les deux sont soumis exactement aux mêmes règles physiques fondamentales. Bien malin celui qui osera déterminer lequel des deux est le plus facile à piloter, juste sur le critère de la taille, sans connaître le lieu, les conditions de mer, la météo, l’autonomie restante, et l’objectif.

A suivre :

Dividendes
Frais
Marge / Levier
Nano / Micro / Small / Mid / Big Caps
Courtiers / enveloppes ficales
Règle des 3-4% ? / DCA « à l’envers » ?
Immobilier
Louche
Mur Carré
Nombre de lignes
Mouvements
Mesures anti «couteau qui tombe»
Mesures anti vieillissement
Acheter
Vendre
Renforcer
Alléger

Dernière modification par Asinus (01/09/2021 19h59)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+6]    #23 18/09/2021 19h23

Membre (2015)
Réputation :   87  

Au sujet de ce portefeuille et de sa gestion.

1 Objectif patrimonial global
2 Objectif d’allocation
3 Titres vifs / ETFs / Fonds / options ?
4 Objectif de répartition du portefeuille
5 Brut / net  … Fiscal / Social
6 Fiscalité
7 Mesure de la performance
8 Parangonnage (Benchmarking) (1/2)
9 Parangonnage (Benchmarking) (2/2)
10 Quantité (réflexions sur la taille)
11 Dividendes
12 Enveloppes fiscales
13 Courtiers / Frais
14 Short / Long
15 Marge / Levier
16 Devises
17 Nano / Micro / Small / Mid / Big Caps
18 Règle des 3-4% ? / DCA « à l’envers » ?
19 Immobilier


Après mon chapitre 11 « Dividendes », et les inévitables (bienvenus et bienveillants) agacements que ça a pu provoquer, je continue en mode Schtroumpf grognon : « Moi, j’aime pas l’immobilier ». C’est tout à fait personnel (c’est pourquoi je ne l’écrirai jamais ailleurs que sur cette file).

A titre personnel, j’ai gagné énormément de sous avec l’immobilier en tant que résidence principale : un appartement en VEFA  acheté 1,15 MF en 1998, revendu 320 K€ en 2007, avec un levier pas loin du x 8, vous voyez un peu la culbute et l’enrichissement sans rien faire d’autre que de vivre chez soi, et plus tard, une maison en IdF achetée 475 K€ en 2007 et revendue 580 K€ en 2015, cette fois-ci avec un levier plus faible ( x 3 quand même ).

Bon, j’ai gagné plein de sous avec l’immobilier, et pourtant j’aime pas çà, pourquoi ?

1 – Je suis ingénieur en travaux publics. Aussi loin que je me souvienne j’ai toujours fait des routes et des ponts dans le bac à sable de ma maternelle. Pour les ponts, c’était plus difficile, mais 16 ans avant qu’on me l’apprenne, je connaissais déjà, avec mes mains d’enfant de 5 ans, les principes fondamentaux de l’optimum Proctor de teneur en eau des matériaux granulaires. J’avais bien compris qu’il fallait mélanger le sable mouillé et un peu argileux du fond avec le beau sable sac du dessus. Mais je faisais des routes et des ponts. Pas des murs. Vu de loin, c’est pareil. Bâtir, construire, c’est pareil. Bah non, fondamentalement, c’est absolument antinomique. Certains sont faits pour monter des murs pour isoler (ou des toits pour protéger), d’autres sont faits pour construire des ponts et des routes pour relier. Ça n’a absolument rien à voir.

2 – Ma première expérience professionnelle en tant qu’ingénieur a été dans le bâtiment. C’était l’enfer. Les réunions de 4 heures pour savoir dans quel sens on ouvre une porte. Déjà, question conception, c’était abominable de médiocrité. Ensuite parce que construire ce n’est pas seulement concevoir mais c’est aussi maîtriser l’acte de bâtir, la désillusion est immédiate lors de la première réunion de chantier : Le plombier qui se plaint du maçon qui n’a pas fait la réservation au bon endroit (ou au bon diamètre). Le maçon qui se plaint du terrassier qui lui a mis un coup de godet sur son mur. Le terrassier qui se plaint du peintre qui ne lui laisse pas la place de stationnement. Le peintre qui se plaint de l’électricien qui ne lui permet pas de travailler le soir au 4ème étage. L’électricien qui se plaint du plombier qui a mis un lavabo sous sa prise. Le plombier qui se plaint du plaquiste qui bousille tout son travail en masquant l’accès à son robinet d’arrêt. Le plaquiste qui se plaint du maçon qui n’a pas laissé un bon support. Et pour boucler le cycle, le maçon se plaint du plombier parce qu’il a très mal rebouché les réservations qui lui avaient été faites et qu’en plus, il a dû revenir 5 fois alors que ce n’était pas prévu dans son contrat, et que ça va forcément coûter très cher … Et à la fin, quels que soient les architectes, maîtres d’œuvre, payés pour verrouiller ça, ils viennent tous la sébile à la main pour gratter encore un petit sou. 

J’arrête, c’est tellement désespérant.

Le bâtiment, en tant que profession, je peux plus.

3 – L’immobilier en tant que résidence principale : C’est un bon sujet. Comme je l’ai dit, j’ai déjà été deux fois propriétaire de ma RP. Maintenant, est ce que c’est, comme on peut le lire partout, une absolue condition préalable à l’autonomie financière ? Je n’en suis pas certain du tout. La question centrale est celle du rapport entre le rendement locatif (quintuple net : impôts, TF, travaux, vacance locative, impayés ) et le rendement ( également double net fiscal / social) d’un investissement en actions. Actuellement, dans la situation qui est la mienne, payer environ 3.5% par an de la valeur du bien dont je suis locataire alors que je dégage par ailleurs 9% par an de valeur sur mon portefeuille global, ça me va très bien.

4 – L’immobilier en tant que résidence secondaire

Chacun ses danseuses.

5 – L’immobilier en direct en tant que support d’ « investissement » 

Alors là, j’ai vraiment un problème. Au-delà de la tonte fiscale à l’entrée (6% quand même) Je le dis sans offense : comment peut-on aimer s’emmerder à ce point avec des locataires, des robinets qui fuient, de chaudières à changer en 24h, des déménagements à la cloche de bois, des impayés, des huissiers, des dégradations, pour des rendements aussi minables ?

Je ne parle même pas de ce qui représente à mes yeux l’horreur absolue : le meublé ou le RbnB, avec les chiottes à nettoyer, la vaisselle à ranger, et les draps à laver (quand ils sont récupérables) à 90 °C.

Etre bailleur est une activité comme une autre, il n’y a pas de jugement là-dessus. D’ailleurs je suis très satisfait du mien. Mais qu’on ne vienne pas dire qu’être bailleur c’est être rentier. Etre bailleur, comme emmerdements c’est pire qu’être commerçant : non seulement on dépend de ses clients, mais en plus ils vivent chez vous.

6 – L’immobilier papier en tant que support d’ « investissement » 

Je n’en dis rien. Je ne connais pas bien. De ce que je vois (mais je me trompe sans doute) je trouve que les droits d’entrée sont élevés, les rendements faibles, la fiscalité lourde.

7 – L’immobilier en tant qu’instrument de défiscalisation.

Défiscalisation = piège à taons.

Vous êtes vous une fois posé la question suivante : pourquoi les investisseurs professionnels n’y vont pas et qu’il faut appâter Madame Michu avec de le défiscalisation ?

8 – L’immobilier … c’est immobile.

C’est trivial de le dire comme ça, mais moi j’aime bien, si le plaisir m’en prend, savoir que je peux tout liquider immédiatement en trois clics. La liquidité (en même temps que la valorisation instantanée au prix du marché) ça représente beaucoup.

Edit : J’oubliais un autre aspect. J’ai 54 ans. Mon adresse est la 17ème de mon existence ( la 14 ème depuis que suis majeur ). Je ne sais pas ce que me réserve l’avenir mais, par exemple, ces 8 dernières années j’ai été locataire à 3 adresses différentes. Je n’ai pas l’âme d’un nomade, mais être propriétaire de son logement implique une certaine "sédentarité" (pas seulement géographique, mais aussi psychique, professionnelle ou sentimentale) qui ne me convient pas beaucoup. Tous les propriétaires diront le contraire, évidemment. Mais sur mes 14 adresses d’adultes, les 2 où j’ai passé le plus de temps (et de loin) sont les 2 où j’étais propriétaire.

A suivre :


Louche
Mur Carré
Nombre de lignes
Mouvements
Mesures anti «couteau qui tombe»
Mesures anti vieillissement
Acheter
Vendre
Renforcer
Alléger

Dernière modification par Asinus (19/09/2021 12h02)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #24 20/09/2021 12h31

Membre (2015)
Réputation :   87  

Au sujet de ce portefeuille et de sa gestion.

1 Objectif patrimonial global
2 Objectif d’allocation
3 Titres vifs / ETFs / Fonds / options ?
4 Objectif de répartition du portefeuille
5 Brut / net  … Fiscal / Social
6 Fiscalité
7 Mesure de la performance
8 Parangonnage (Benchmarking) (1/2)
9 Parangonnage (Benchmarking) (2/2)
10 Quantité (réflexions sur la taille)
11 Dividendes
12 Enveloppes fiscales
13 Courtiers / Frais
14 Short / Long
15 Marge / Levier
16 Devises
17 Nano / Micro / Small / Mid / Big Caps
18 Règle des 3-4% ? / DCA « à l’envers » ?
19 Immobilier
20 Mouvements / Louche
21 Mur Carré / Nombre de lignes


On a tous (je crois) joué avec des cubes en bois quand on était petits. Le mur carré, il est aussi large que haut. On commence par mettre 2 cubes sur 2 autres cubes collés au sol, puis, au fur et à mesure que le mur s’élargit, il s’élève pour rester aussi haut que large.

C’est ce que je fais avec mes titres, et mon cube de base représente 1000 €.

C’est tout simple :

poche à 9 K € : essayer d’avoir 3 lignes à 3 000 € chacune
poche à 225 K€ : essayer d’avoir 15 lignes à 15 000 € chacune

J’aurais pu dire que je tends vers une équipondération appliquée à un nombre de lignes égal à la racine carrée du poids de ma poche exprimé en milliers d’euros et arrondi à l’unité supérieure … mais franchement "mur carré", avec des petits cubes de 1 000 €, c’est quand même plus joli.

J’essaye d’appliquer ce principe à chacune de mes poches (Et séparément à chacun des trois pays de ma poche Europe).

Du coup, le nombre total de lignes (55 à ce jour) devrait croître de plus en plus lentement ( en espérant toutefois qu’il croisse encore un peu ).

Sur mon PEA, par exemple, ça fait deux ans que le compteur est « bloqué » à 15.
Sur mon PEA-PME, je suis pour de très nombreuses années encore collé à 9.

A suivre :

Mesures anti «couteau qui tombe»
Mesures anti vieillissement
Acheter
Vendre
Renforcer
Alléger

Dernière modification par Asinus (20/09/2021 13h57)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #25 22/09/2021 12h54

Membre (2015)
Réputation :   87  

Au sujet de ce portefeuille et de sa gestion.

1 Objectif patrimonial global
2 Objectif d’allocation
3 Titres vifs / ETFs / Fonds / options ?
4 Objectif de répartition du portefeuille
5 Brut / net  … Fiscal / Social
6 Fiscalité
7 Mesure de la performance
8 Parangonnage (Benchmarking) (1/2)
9 Parangonnage (Benchmarking) (2/2)
10 Quantité (réflexions sur la taille)
11 Dividendes
12 Enveloppes fiscales
13 Courtiers / Frais
14 Short / Long
15 Marge / Levier
16 Devises
17 Nano / Micro / Small / Mid / Big Caps
18 Règle des 3-4% ? / DCA « à l’envers » ?
19 Immobilier
20 Mouvements / Louche
21 Mur Carré / Nombre de lignes
22 Mesures anti «couteau qui tombe»
23 Mesures anti vieillissement
24 Acheter / Vendre … Renforcer / Alléger


Du coup, tout ce qui a été précédemment posé ( l’activité volontairement minimaliste, le principe du mouvement mensuel unique, la taille de celui-ci, l’objectif du mur carré, les mesures anti couteau qui tombe ou anti vieillissement ) se décline tout naturellement de la façon suivante :

Vendre

Jamais, sauf opérations capitalistiques qui ne laissent que rarement la possibilité de faire un choix (OPA, retrait de la cote, fusion), mais qui sont rares ( j’en ai eu 4 en tout ces 3 dernières années), et sauf opération anti-vieillissement ( encore plus rares : si j’en reste à ce que j’ai en tête, je n’en ferai qu’une ces trois prochaines années).

Alléger

Pas souvent. Mais quand même, le mur carré impose aussi qu’on enlève un cube si une des piles est beaucoup trop haute (deux fois plus haute que la largeur du mur. Autrement dit, j’allège si et seulement si une ligne pèse plus que 2000 x nb de lignes de la poche.

Par exemple, cette année, sur le PEA (15 lignes) j’ai allégé le titre Delta Plus dont le poids était à plus de 30 K€.

Mais bon, là-aussi, c’est rare. Je ne l’ai fait que 4 fois en tout ces 3 dernières années.

Renforcer

C’est ce que j’ai majoritairement fait jusqu’ici. Mais ça, c’était avant, quand j’alimentais en carburant chacune des poches avec une pompe à gros débit. Petit à petit, ça devrait se calmer.

Renforcer, c’est simple et mécanique : si on a suffisamment de cash, on renforce (une seule fois par an et par ligne) les plus petites lignes : celles qui sont plus « basses » que la hauteur du mur carré.  Sans toutefois toucher à celles qui sont frappées par les mesures anti couteau qui tombe … qui devront sans doute attendre l’année suivante.

Acheter

Uniquement une fois avoir renforcé tout ce qu’il pouvait l’être, on peut envisager, s’il reste du cash, se constituer une nouvelle ligne.
Depuis plusieurs années j’utilise le screener du Financial Times, pré-réglé sur les filtres GARP (Growth At a Reasonable Price ). Ça restreint très largement l’univers des possibles, mais c’est justement ce dont j’ai besoin pour ne pas me noyer dans l’immensité de la cote. Avec exactement les mêmes critères, c’est étonnant de voir à quel point le choix est extrêmement réduit en France et en Espagne, un peu plus large aux US, et qu’on a presque l’embarras du choix en Turquie et en Pologne.

25 Conclusion

J’ai initié ce petit exercice il y a environ un mois. Je ne pensais pas qu’il allait m’être aussi difficile, parfois, d’exprimer mon cheminement de façon claire. C’est une des grandes vertus de l’écriture : on pense que ses idées sont limpides, mais au moment de rédiger on mesure la distance qui sépare les opinions du texte.

Vous êtes nombreux à m’avoir soutenu, challengé, corrigé, je vous en remercie.

Je ne sais pas si certains sujets ont pu être d’une quelconque utilité pour vous, mais ce qui est certain, et je le dis de façon assez égoïste, c’est que ce petit travail a surtout été bénéfique pour moi. Je pense avoir beaucoup appris, rien qu’en faisant l’effort d’écrire ce que je pensais savoir.

Dernière modification par Asinus (22/09/2021 19h16)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions d'asinus"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur