Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :

Rejoignez nos 5800 lecteurs !

Inscrivez-vous gratuitement pour ne manquer aucune des newsletters bimensuelles de l’IH :

 


Portefeuille IH - Janvier 2022

01/01/2022 - Performance 2021 : +43,8%

OBJECTIF DE L’IH ET DE CE REPORTING

Mon objectif est à la fois un accroissement du capital et l’obtention d’une rente mensuelle pérenne issue de mon patrimoine financier équivalente à deux SMIC nets, soit environ 2400 € par mois après impôts et prélèvements sociaux.

La stratégie patrimoniale pour y parvenir a été explicitée en filigrane sur les forums, et est décrite en détail dans mon livre.

Le suivi (portefeuille, répartitions, calendrier des dividendes…) est réalisé avec xlsPortfolio et xlsAsset.

Ce 152e mois de reporting (soit douze ans et huit mois de transparence) a toujours pour but de partager ma démarche et philosophie d’investissement.

Dividendes d’actions cotées perçus

Après l’arrêt de mon activité principale fin 2013 (Suis-je rentier ?), l’essentiel de mes revenus provient maintenant des dividendes de mon portefeuille d’actions et d’une TPE française dans laquelle je suis coactionnaire, dont l’actif principal est un site e-commerce.

Hors la TPE, le montant des dividendes reçus avant impôts et prélèvements sociaux, en base mensuelle, est d’environ 1466 € en décembre 2021.

La forte exposition de mon patrimoine financier à des sociétés cotant en USD et réalisant une part importante de leurs bénéfices aux États-Unis influence toutefois le montant des dividendes bruts perçu, ainsi, toutes choses égales par ailleurs :

EUR/USD 1,00 1,10 1,20 1,30 1,40
Dividendes 1582 € 1494 € 1421 € 1359 € 1306 €

Devise des dividendes :


(sources : Financial Times, xlsPortfolio)

Calendrier des dividendes :


(sources : Financial Times, xlsPortfolio)

Dépendance des dividendes :


(sources : Financial Times, xlsPortfolio)

Contrôle des dividendes par action en devise locale :


(sources : Financial Times, xlsPortfolio)

Performance

Le portefeuille prend 5,3% en décembre 2021, avec une valeur de part à 215 (nouveau plus-haut) vs 204,1 le mois dernier.

Evolution de la valeur de la part :


(sources : xlsPortfolio, xlsAsset)

Evolution de la performance annuelle depuis mai 2009 :


(sources : xlsAsset)

Les dividendes sont intégrés nets d’imposition et prélèvements sociaux dans le calcul de la performance, quelle que soit leur utilisation effective (consommation ou réinvestissement).

Le crédit d’impôt lié aux nombreuses actions étrangères détenues et l‘écart entre l’acompte éventuel vs l’imposition réelle (moins élevée) ne sont pas réintégrés, donc la performance effective est légèrement supérieure à celle indiquée.

La forte exposition à des sociétés cotant en USD et réalisant une part importante de leur bénéfice aux États-Unis influence également la valorisation du portefeuille d’actions, ainsi, toutes choses égales par ailleurs :

EUR/USD 1,00 1,10 1,20 1,30 1,40
Portefeuille 742 k€ 701 k€ 667 k€ 638 k€ 614 k€

Allocation stratégique

J’ai stoppé mon activité principale fin 2013 à l‘âge de trente-quatre ans, avec comme actifs une participation dans une TPE française, quelques liquidités et un patrimoine financier d’environ 450 k€ (aujourd’hui 690 k€).

La totalité de ce que je possède est le fruit de mon travail, de mon épargne et de mes investissements (ni aide d’aucune sorte après avoir quitté le domicile parental, ni héritage, je suis arrivé à Paris fin 1999 à vingt ans avec un BAC+2 et environ 1 k€ en poche – premier logement dans un foyer de jeunes travailleurs en banlieue, interminables transports en commun, travail acharné, reprise d‘études…).

Concernant mon patrimoine financier, l’allocation stratégique est volontairement plus “agressive” que celle préconisée dans mon livre avec l’espoir d’une rentabilité meilleure, mais au prix d’une volatilité plus élevée, assumée :


(sources : Financial Times, xlsPortfolio, xlsAsset)

Fonds euros en assurance-vie (≈2 k€)

Mes fonds euros sont :

  • eurossima, détenu via un contrat d’assurance-vie Boursorama
  • Suravenir, détenu via un contrat d’assurance-vie Fortuneo

Les montants sont minimaux pour conserver les bénéfices liés à l’ancienneté des contrats d’assurance-vie.

Immobilier (≈197 k€ d’immobilier coté)

Mes investissements immobiliers le sont au travers de sociétés immobilières cotées en bourse (Real Estate Investment Trust), qui permettent une diversification géographique et typologique aisée (cf. Investir dans l’immobilier depuis chez soi) :


(sources : Financial Times, xlsPortfolio)

Détail des investissements :

Ces foncières cotées sont détenues chez Interactive Brokers.

Digital Realty et Equinix ont le statut de REIT, mais comme leur activité est orientée autour des centres de données informatiques, je les classe dans les technologies de l’information.

Actions (≈668 k€ dont 197 k€ d’immobilier coté)

Répartitions diverses :


(sources : Financial Times, xlsPortfolio)


(sources : Financial Times, xlsPortfolio)


(sources : Financial Times, xlsPortfolio)

Allocation opérationnelle :


(sources : Financial Times, xlsPortfolio)


(sources : Financial Times, xlsPortfolio)

Ces actions sont détenues chez Saxo Banque et Interactive Brokers.

Détails des investissements :

D’une manière générale, les sociétés en portefeuille sont des leaders nationaux ou mondiaux dans leur domaine d’activité.

Futures fusions-acquisitions :

Je pense que prochainement, les sociétés suivantes feront l’objet d’opérations de fusion-acquisition :

Macerich car elle a déjà fait l’objet de plusieurs tentatives d’OPA, Site Centers car son management a un historique de fusions-acquisitions.

Idées futures d’investissement :

Pour trouver de nouvelles idées d’investissement, j’utilise de plus en plus systématiquement le rapport boursier Gérants.

Volatilité boursière vs monde réel :

Les vicissitudes boursières ne me préoccupent guère (cf. Comment faire face à la volatilité boursière ?), à long terme, seule la performance opérationnelle de ces sociétés compte.

Chaque entreprise connaîtra certainement des hauts et des bas ponctuels, en fonction du cycle économique, du cours des matières premières, de l’environnement réglementaire et concurrentiel, mais en agrégat et en tendance, j’espère une augmentation des profits et des dividendes dans le futur, au moins au rythme de l’inflation.

Autres actifs (### k€)

Mes liquidités courantes, la participation dans la TPE, un pied-à-terre acheté à crédit et d’autres actifs divers, ne sont pas comptabilisés dans ce reporting, mais contribuent à une diversification patrimoniale plus importante que mon patrimoine financier seul pourrait présager.

La valeur de l'ensemble [la totalité des actifs financiers et autres actifs], nette de dette immobilière, dépasse le million d'euros, mais c'est très théorique, puisque ni la TPE, ni le pied-à-terre ne sont à vendre.

Opérations du mois

Dividendes encaissés :

Les dividendes d’actions reçus ce mois-ci après prélèvements en tout genre sont 51 EUR et 888 USD :


(source : Saxo Banque)


(source : Interactive Brokers via une Flex Query)

Achats, renforcements, allègement et cessions boursières :

1) Sur le PEA, renforcement d'Euronext, selon ma logique habituelle de renforcement de l'action qui a le plus sous-performé en bourse durant le mois. Sauf qu'il s'avère que finalement je me suis trompé et c'était Dassault Systèmes le bon candidat. Ce n'est pas très grave !

2) Renforcement du holding familial suédois Lundbergföretagen (le 3 janvier 2022, puisque la bourse de Stockholm était fermée le 31 décembre 2021) et du fonds “spéculatif” Third Point Investors, pour les mêmes raisons que les mois précédents : décote, diversification, bonne performance historique.

Commentaire :

La progression spectaculaire sur l'année 2021 (quasi +44%) est à nuancer car elle inclut les deux chèques liés à l'affaire ARCP, et l'année 2020 avait été très mauvaise (-16,5%).

J'aime beaucoup la répartition actuelle de mon portefeuille, entre actions, foncières cotées et fonds/holdings.

Don du mois

Depuis octobre 2018, l‘équivalent d’environ 10% des dividendes perçus mensuellement est remis à une association. Ainsi, 80 € (en réalité 27 € après la réduction fiscale de 66% en année n+1) ont été versés à l’association française L214 éthique et animaux :

L214 a pour mission de rendre compte des conditions d‘élevages et d’abatage des animaux, de l’impact négatif de la consommation de produits animaux, et de proposer des solutions alternatives. Son paradigme est que les animaux sont des êtres sensibles, et qu’il est cruel de les faire souffrir.

Évidemment, on pourra trouver incohérent d’aider une association liée aux animaux, tout en investissant dans des entreprises (pétrolière, minières…) qui n’ont pas la plus grande bienveillance vis-à-vis de l’environnement. Peut-être résoudrais-je cette dissonance avec le temps, mais d’expérience, quand on attend d‘être irréprochable ou le moment parfait pour faire quelque chose, on ne fait rien. Dont acte. D’ailleurs, mine de rien, cela fait déjà trois ans à présent que je fais ces dons mensuels...

Par rapport à l‘état de la planète et à la faible considération qui est donnée aux animaux avec qui nous en partageons l’espace, ces dons paraissent insignifiants, tant le chemin à parcourir semble grand. Mais là encore, en raisonnant ainsi, on ne fait rien.

Le montant des dons cumulés depuis octobre 2018 est de 5350 € :

Accessoirement, je note que cette démarche de dons a modifié ma manière d’investir. Je suis plus rigoureux dans le suivi strict de ma stratégie. En effet, si une société en portefeuille coupe son dividende, je ne suis plus le seul pénalisé (hors les autres parties prenantes évidemment), mais mes dons mensuels le sont aussi. Par conséquent, je suis moins enclin à suivre mon ego et les sirènes des actions avec un couple rendement/risque élevé, mais tout de même risquées.

Réponses aux questions fréquentes

N’avez-vous pas peur de vivre en zone EUR tandis que votre “rente” boursière est majoritairement en USD, CAD et GBP ?

Les dollars américains, canadiens ou la livre britannique ne sont pas le rouble russe, le réal brésilien ou je ne sais quelle devise d’un pays émergent.

Les États-Unis sont la première puissance économique et militaire du monde, le Canada est un pays bien géré avec des ressources pétrolières, Londres est la première place financière mondiale.

Si ces devises évoluent par rapport à l’euro, je ne m’attends pas à des variations extrêmes. Quand bien même elles auraient lieu, il n’est pas certain que cela soit en faveur de l’euro.

Enfin, le différentiel de coût de la vie entre la France et les pays hispanophones, où je passe beaucoup de temps, est pour l’heure significativement supérieur aux variations du taux de change EUR/USD et sa réduction m’affecterait bien plus.

Votre rente boursière est bien faible, vous n‘êtes pas un vrai rentier !

Ma mère, après avoir travaillé près de quarante ans dans la fonction publique hospitalière touche 1730 € de retraite mensuelle, accompagné d’un mal de dos chronique d’avoir porté des malades pendant toutes ces années.

L’avenir des retraites en France me semble également bien incertain (incertitude sur la durée de cotisation, incertitude sur le montant des cotisations, incertitude sur le montant des pensions, incertitude sur la revalorisation des pensions…) et morose : cotiser toujours plus et toujours plus longtemps, pour toucher moins.

Aussi je trouve ma situation plutôt enviable : Suis-je rentier ?

La vie dans les pays hispanophones, où je passe de plus en plus de temps, est également moins chère qu’en France.

Pouvez-vous divulguer la totalité de votre patrimoine, votre impôt sur le revenu, les revenus de votre compagne, etc. ?

L’objectif de ce reporting est de partager une démarche d’investissement, pas d’exposer ma vie privée et satisfaire la curiosité de chacun.

Peu de blogueurs ont déjà le niveau de transparence auquel je m’astreins, qui sert aussi de prétexte pour m’insulter copieusement sur Internet (cf. Pourquoi les autres souhaitent-ils vous voir échouer ?).

Par contre, je n’ai pas d’enfant ni ne prévoit d’en avoir et ai donc une flexibilité plus importante que celui qui en a : voyages hors-saison, dépenses ajustables facilement, pas d‘étude à financer…

Vous êtes un odieux capitaliste !

Je crois effectivement que le capitalisme (droit à la propriété, ouverture à la concurrence) est meilleur que le communisme.

Pour autant, le capitalisme doit être fortement régulé, pour compenser ses externalités négatives (pollutions de l’environnement, exploitation des ressources finies…) et les déséquilibres dans les rapports de force des différentes parties prenantes (propriétaires, mandataires, salariés…). Aujourd’hui, la régulation est insuffisante sur de nombreux aspects, mais hélas difficile à mettre en œuvre dans un marché globalisé, où les pays sont en concurrence économique les uns envers les autres.

N’avez-vous pas peur que les sociétés en portefeuille suppriment leurs dividendes ?

Mon portefeuille est essentiellement constitué de leaders mondiaux ou nationaux. Croyez-moi, si un jour la totalité des dividendes était coupée, c’est qu’il y aurait une telle crise économique mondialisée que nous aurions tous bien d’autres préoccupations.

N’avez-vous pas peur d’une hausse de la fiscalité ?

Si la fiscalité devenait insupportable, je peux m’expatrier dans le pays approprié à ce moment-là.

Mais mes revenus sont modérés, et en réalité je suis nettement moins imposé maintenant que lorsque j‘étais célibataire, consultant indépendant à temps plein, et payait plus de 15 k€ (vous avez bien lu) d’impôts sur le revenu chaque année.

N’avez-vous pas peur de devoir retravailler ?

Être “retraité précoce” ne signifie pas boire des mojitos sur la plage à longueur de temps. C’est d’ailleurs vite ennuyeux ! C’est surtout avoir du temps libre pour faire des tas de choses : aller à la plage certes, mais aussi se former, s’intéresser aux choses et être actif de quelques façons que ce soit.

Retrouver un emploi aussi rémunéré et dans le secteur que j’occupais précédemment serait à présent difficile (et a fortiori car jamais je ne remettrai les pieds à Paris !), mais il y a toujours d’autres possibilités si les circonstances le nécessitaient.

N’avez-vous pas peur ?..

Quand on réfléchit sereinement et avec recul, les risques apparaissent bien plus contenus qu’ils ne semblaient initialement (cf. La peur de tout : Philippe, n’avez-vous pas peur que…).

Passer à côté de sa vie en gaspillant un temps précieux est aussi quelque chose de risqué…

---------

 

15 commentaires

Commentaire
1) Tcheco
01/01/2022
Bonjour Philippe

Merci pour votre reporting.

Pourriez-vous svp nous partager :
- le montant de cash apporté à votre portefeuille boursier sur l’année
- la rotation du portefeuille (le montant des entreprises que vous avez vendu en k€ Sur l’année pour arbitrer vers autre chose)

Meilleurs vœux
Tcheco
Réponse de Philippe
Philippe
01/01/2022
Bonsoir Tcheco,

Il n'y a eu quasi aucun apport hormis les chèques ARCP et les dividendes réinvestis, mais ces derniers ne sont pas comptés comme "apport" dans la performance, comme il se doit.

Je ne calcule pas la rotation, mais on peut regarder le reporting de janvier 2021, assez proche de l'actuel. Je serais surpris que les cessions dépassent 20%.
Commentaire
3) Ben
02/01/2022
Bonjour et meilleurs voeux pour 2022,

La valeur de la part indiquée est à 215, mais la performance financière semble être de 690/450 soit +53% (soit +3.6%/an sur 12ans).

Comment expliquer un tel découplage entre valeur de la part et performance financière ? Des mauvais choix de réinvestissement ?

Merci
Commentaire
4) Patrick
02/01/2022
Bonjour Philippe,
Votre logiciel de gestion de portefeuille est intéressant. Il me semble qu’il serait intéressant d’y inclure les dates d’acquisition des titres. Pas facile me direz vous s’il y a des entrées/ sorties perpétuelles.Peut être une notion de date moyenne?
Par exemple, je serai intéressé de savoir combien de temps vous avez mis pour faire aujourd’hui + 93% sur Christian Dior…
Bonne année et bon courage pour la gestion du forum.
Réponse de Philippe
Philippe
02/01/2022
@Patrick

Regardez les mouvements.

Le premier achat de CDI date de septembre 2020. Pour construire la position, j'avais déjà vendu LVMH et Kering en forte +Values.

Je ne veux pas compliquer XlsPortfolio, après la majorité des utilisateurs sera perdue.

@Ben

Les 450 k€ c'est bien après le début du graphique.

Mais effectivement, vous pouvez constater entre 2015 et 2020, que mon portefeuille a complètement sous-performé le marché, à la suite de choix bien malheureux, et trop tranchés.
Commentaire
6) Manit
03/01/2022
Cher Philippe,

Tout d’abord meilleurs vœux de santé et d’épanouissement pour 2022
.
Toutes mes félicitations pour votre excellente performance en 2021: je suis très heureux pour vous de voir votre portefeuille atteindre une valorisation record, une belle revanche pour vous, d’autant que je me souviens des railleries auxquelles vous aviez eu droit il y a quelques années….

Concernant Dassault Systèmes, pensez vous renforcer si elle continue de sous performer ? (J’ai bien compris que c’est ce que vous auriez fait ce mois-ci sans l’erreur d’évaluation , ma question porte sur les mois à venir au vu de la valorisation actuelle de la société suite à sa forte hausse en 2021)

Bien à vous
Réponse de Philippe
Philippe
03/01/2022
@Manit,

Merci pour le retour et vos vœux !

Concernant Dassault Systèmes, mais on pourrait dire la même chose de l'Oréal ou Christian Dior, jamais je n'investirais dessus si je "regardais" les valorisations, que je trouve bcp trop élevées quels que soient les énormes qualités de ces entreprises.

C'est pourquoi le processus de renforcer sans trop réfléchir l'action (parmi les sociétés qualitatives) qui a sous-performé au cours du mois est pas mal : ça me donne l'impression de faire une affaire !

Peut-être qu'un jour il y aura une correction sur ce type de valeur, très qualitatives, mais très chères. Pour cela, il faudrait que les taux longs remontent significativement en Europe, mais ce n'est pas mon scénario privilégié.
Commentaire
8) Jef56
03/01/2022
Superbe performance Philippe cette année, félicitations.
Votre capacité de remise en cause et de modification de votre stratégie est payant. Bravo.

Si vous pouviez avoir cette capacité sur d'autres sujets (cryptos?) qui sait ce que vous pourriez faire en 2022! ;-)

Ce retour au source à votre méthode d'investissement initiale est payant, comme quoi la sur-optimisation est l'ennemie de la performance...

C'est en forgeant qu'on devient forgeron, vous avez atteint un plateau de sagesse boursière en muselant les biais les plus destructeur. J'espère pouvoir suivre votre exemple, qui va molo, va sano...
Commentaire
9) quinou
13/01/2022
Bonjour, je lis avec plaisir et attention vos analyses. Le contenu du site est une véritable mine d'informations et de conseils. Félicitations.
Mais j'avoue que votre choix de donner à L214, association qui promeut une vision anthropomorphique du monde animal m'hérisse le poil. En tant que petit agriculteur, jamais je ne pourrais cautionner un groupuscule qui veut imposer sa vision par des opérations illégales (la liberté des uns s'arrête là ou commence celle des autres). Certes, il est légitime de dénoncer la maltraitance animale et l'immense majorité des agriculteurs prennent soins de leurs animaux, à minima pour des raisons de rentabilité économique ! Mais de là à vouloir démanteler un système agro-pastorale fondateur de l'économie moderne qui assure l'alimentation de tous, l'aménagement du territoire et sa vie sociale...
L'agribashing actuel fait des ravages dans les campagnes. Il est particulièrement soutenu par des catégories sociales plutôt aisées comme si ces dernières cherchaient à acheter "leur place au paradis" pour se faire pardonner "leurs péchés capitalistes"
Très cordialement
Réponse de Philippe
Philippe
14/01/2022
Bonjour Quinou,

L214 vise les élevages industriels de cochons, poulets, ou les méga-fermes laitières, qui ne respectent même pas les normes légales, pourtant bien minces.

L'argument du bien-être animal pour des raisons économiques est une blague dans les élevages industriels, c'est justement tout le contraire, et L214 montre ce que l'on ne peut pas voir et ce que l'on ne veut pas nous montrer.

Ceux qui vous nuisent, ce ne sont pas les membres de l'association, mais les grandes exploitations industrielles, qui vous font une concurrence déloyale, tout en sabotant l'environnement (cf. les problèmes d'algues vertes en Bretagne pour évoquer l'exemple le plus visible).

Bonne journée,
Commentaire
11) Gérard
14/01/2022
Bonsoir
Bravo pour votre performance 2021 et votre parcours, votre partage est une mine d'or pour tous les néophytes, et j’apprécie particulièrement le recourt au dons, d'une façon ou d'une autre les dons reviennent indirectement dans l'économie. De plus le choix de cette association est particulièrement intéressant, car on se souvient de leur travail pour dénoncer les abattages sans cœur au seing des abattoirs.
Même si l'on s'enrichi ou l'on l'espère, ce n'est pas pour autant qu'il faut oublier le sens de la vie
Bonne soirée et bonne continuation
Commentaire
12) quinou
15/01/2022
Bonjour,

Je vous invite à cette lecture : La face cachée du mouvement végan

Amicalement
Réponse de Philippe
Philippe
16/01/2022
@quinou

Je connais les arguments de la filière, et notamment le fameux "en s’appuyant sur des images ne reflétant pas la réalité quotidienne de leurs pratiques mais des manquements à la règle" alors que les vidéos s'enchaînent depuis des années.

La vérité est que l'élevage de cochons/poulets est massivement industriel, et que les conditions d'abatages des animaux sont déplorables, sinon les abattoirs ouvriraient leur porte, et il ne faudrait pas des caméras cachées et des lanceurs d'alertes pour montrer les choses.

Il ne faut pas être dupe, la puissance financière et de lobbying sont largement du côté des filières industrielles, pas du côté de L214 !

Le malheur est que par ricochet, les petites exploitations rurales finissent par pâtir des mauvaises pratiques des élevages industriels, et aussi des mauvaises conditions d'abatages des animaux, alors qu'ils n'y sont pour rien, et comme vous l'indiquez, sont respectueux autant que faire se peut de leurs bêtes.

Bon dimanche,
Commentaire
14) PhilInvest
23/01/2022
Permettez-moi un mot sur l'association L214 : j'ai plutôt l'impression qu'ils font l'intérêt des grands élevages de masse car en provoquent la fermeture des derniers petits abattoirs de province, ils participent à la destruction des dernières filières de proximité au grand profit de l'industrie; ce alors que les filières locales préservent autant que faire ce peut la qualité de vie des animaux en les laissant profiter d'une vie à l'air libre plutôt que de consommer à vie des croquettes industrielles dans un milieu fermé sans jamais voir le soleil.
On dit que le mieux est souvent l'ennemi du bien et c'est ainsi le cas avec L214. Quand au Veganisme, libre à ceux qui ne souhaitent plus consommer de viande de se reporter vers les insectes ; ce seront autant plus de vies d'insectes d'élevage gâchées !
Commentaire
15) Gérard
24/01/2022
Phillinvest

Le mieux est l'ennemi du bien parfois, dans le cas des reportages de L214, même si c'est des petits abattoirs, leur façon de faire est horrible, alors je ne rentrerai pas dans le conflit industrie vs filières locales, c'est le consommateur qui régule les choses.
Pour ma part par exemple, je ne mange de la viande qu'une fois par semaine, mais en privilégiant la qualité et la proximité, donc dans l'absolu si tous les gens faisaient comme moi, l'élevage industriel serait au plus mal.
En revanche si l'élevage et le bien être animal est important, il serait tout aussi réussi sans un abattage dépassant l’entendement.

Bonne journée

Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.