Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Sondage 

Synthèse des avis :

En 2021, recommanderiez-vous le fonds Pershing Square à un proche ?


Oui, complètement (avis positif)

13% - 2
Oui, avec des réserves (avis assez positif)

46% - 7
Je ne sais pas (avis neutre)

26% - 4
Non, probablement pas (avis assez négatif)

0% - 0
Non, certainement pas (avis négatif)

13% - 2
Nombre d’avis : 15   Avis moyen : 3,5/5 Avis neutre

Favoris 1   [+4]    #1 03/12/2020 14h24

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2771  

Un pitch rapide pour initier une file de discussion sur cette société.

Pershing Square Holdings est un fonds fermé géré par Bill Ackman (et son équipe), qui cote sur Euronext Amsterdam en dollars, mais aussi à la bourse de Londres en livre sterling.

La capitalisation boursière est d’environ $7 Md et la société verse un petit dividende.

Avantages de Pershing Square Holdings


1) Le fonds est un hedge fund, c’est-à-dire que Bill Ackman n’hésite pas à utiliser des options et des CDS pour améliorer le rendement ou pour protéger les actifs du fonds.

Il a d’ailleurs fait un coup de maître en mars 2020, en transformant $27 M de CDS en $2,6 Md !

2) Le fonds subit une décote persistante de 25 à 35% sur sa NAV, alors que les actifs sont complètement liquides.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_pershing-square-decote.gif

Bill Ackman profite de cette décote pour racheter des actions de manière opportuniste, mais fait néanmoins tout pour réduire cette décote. D’où beaucoup de communication sur les positions du fonds et la mise en place d’un dividende pour que la société attire une large palette d’investisseurs et fonds.

Un catalyseur pour la diminution de la décote serait l’entrée de la société dans le FTSE 100. Vu sa capitalisation boursière, elle est vraiment au porte de cet indice.

3) Le fonds utilise le levier de l’endettement. La notation de la dette est BBB. On peut le voir comme un atout (performance boostée) ou une faiblesse (risque supplémentaire).

4) Le fonds est un fonds fermé. Du coup sa gestion est bcp plus simple : pas de risque de retrait dans les périodes d’austérité boursière, pas de risque d’afflux de capital durant les périodes d’euphorie. Cela permet à Bill Ackman de prendre des positions opportunistes et contrariantes.

5) Les positions du fonds sont concentrées, et de taille importante, ce qui permet à Bill Ackman d’influencer la gestion des sociétés dans lesquelles le fonds investit. De la même façon, un peu comme Warren Buffett, quand Pershing Square investit dans une entreprise, l’information est relayée par les médias, et cela donne un biais positif à l’investissement.

6) Bill Ackman est plutôt old shool : pas de valeurs technologiques jusqu’ici. On peut le voir comme un atout ou une faiblesse. Mais du coup, le fonds complète bien un investissement, par exemple, dans un ETF Nasdaq.

7) Cet été, Bill Ackman a lancé un SPAC (Pershing Square Tontine Holdings), pour un montant de $5 Md. La somme est énorme, et va offrir un sacré terrain de jeux pour B. Ackman. Si j’ai bien compris, Pershing Square Holdings est investi indirectement dans ce SPAC à travers d’options.

Au passage, vous pouvez investir vous-même dans le SPAC, il cote à la bourse de New York (ticker : PSTH).

Inconvénients de Pershing Square Holdings


1) Bill Ackman a connu un gros passage à vide en 2015-2016, avec la débâcle Valeant. En 2014, il était nommé hedge fund manager of the year, passait régulièrement à la télévision, et a pris le melon. Les deux années qui ont suivi lui ont rappelé l’humilité, et il est retourné à ce qu’il savait faire. On ne peut toutefois exclure qu’il retombe dans ses anciens travers, d’autant que son équipe d’analystes est réduite. Il y a toutefois le garde-fou du conseil d’administration, composé de membres indépendants et dans lequel il ne fait pas partie.

2) Les frais sont ceux d’un hedge fund : 1,5% sur l’actif géré et une commission de surperformance. Ces frais expliquent une partie de la décote.

3) La décote actuellement pourrait diminuer, mais aussi croître.

4) Le portefeuille étant concentré, on ne peut exclure un revers de fortune.

5) Historiquement, Bill Ackman investit aux USA, et au Canada. Même si souvent les sociétés dans lesquelles il investit ont une présence mondiale, il peut passer à côté de sociétés dynamiques dans les pays émergents.

6) Le fonds cote en USD ou en GBP, les investissements du fonds sont en USD ou en CAD : il y a un risque de change pour l’investisseur français.

Positions actuelles de Pershing Square Holdings


1) Agilent
2) Chipotle Mexican Grill
3) Howard Hugues
4) Hilton Worldwide
5) Lowe’s
6) Starbucks
7) Fannie Mae
8) Freddie Mac

+ des CDS
+ des options ou un intéressement dans Pershing Square Tontine Holdings

Même s’il a plusieurs positions depuis quelques années, Bill Ackman n’hésite pas à vendre ou arbitrer des positions en fonction de l’évolution des cours de bourse, quitte parfois à revenir dessus plus tard (comme il l’a fait avec Starbucks).

Performance récente


Ici on voit le passage à vide en 2015-2016, mais Bill Ackman semble bien avoir retrouvé le mojo :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_pershing-square-performance.gif

Conclusion


On dit parfois que les riches ont accès à des produits auxquels nous n’avons pas accès.

Mais là, avec Pershing Square Holdings et Pershing Square Tontine Holdings, il est possible d’investir dans un hedge fund et dans un fonds de private equity en quelques clics et sans frais d’entrée !

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Mots-clés : bill ackman, hedge fund, pershing square

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 03/12/2020 14h57

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   233  

Que n’ai je suivi AVI Global Trust AVI Global Trust | Investing in undervalued assets que je suis pourtant avec attention !

PSH est depuis longtemps la plus forte pondération de cet Investment Trust (anciennement British Empire Trust) et la lettre d’août développait les bonnes raisons de se placer dessus !

Je remets en surveillance smile !


"Il ne faut pas voir les héros de la coulisse. Quand ils coïncident un moment avec leur légende c'est déjà beaucoup."

Hors ligne Hors ligne

 

#3 03/12/2020 15h00

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   421  

C’est triste l’ISIN Guernesey, sinon ça aurait pu être éligible PEA en prime.


Parrain Stockopédia ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 04/12/2020 00h01

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   243  

Merci pour cette excellente présentation de Pershing Square!

Je suis plutôt fan de Bill Ackman - c’est un excellent analyste et ses présentations sont toujours très intéressantes. On sent que ses analyses sont poussées et dans le détail; mais avec beaucoup de pragmatisme sur les quelques éléments clés qui vont faire que la thèse se réalise ou non. Il a eu quelques années difficiles en sortant de son style habituel (la phase "platform companies" avec la débâcle Valeant, mais aussi Platform Specialty Products), mais ses résultats sont exceptionnels depuis qu’il est revenu aux fondamentaux: entreprises simples, prédictibles, qui génèrent beaucoup de cash et qui ont une position dominante.

Comme vous le soulignez, l’avantage est qu’il peut prendre des parts suffisantes pour influencer (de manière privée ou publique) les entreprises dans lesquelles il investi. L’autre avantage, c’est qu’il peut profiter de deals sur les entreprises en portefeuille, comme en début d’année lors de l’augmentation de capital d’Howard Hughes:

Hughes Corp., developer of Las Vegas’ largest master-planned community and projects in other states, announced it agreed to sell 10 million shares at $50 apiece, a steep discount from a month or so ago, to Ackman’s Pershing Square Capital Management. It expects to reap $488 million in net proceeds on the deal.

J’ai personnellement investi directement dans le SPAC PSTH, mais il pourrait également être intéressant de le faire via PSH:

Pershing Square Holdings a écrit :

Interestingly, but not surprisingly in our view, PSTH currently trades at 106% of its NAV, which is comprised entirely of cash.

The fact that PSTH trades at 106% of NAV is particularly notable when it is compared with the 33% discount to NAV (comprised of cash and marketable securities) at which PSH trades, as PSH is managed by the same investment team, owns 91% of the PSTH Sponsor Warrants, and is a minimum $1 billion forward purchaser, alongside the two Pershing Square private funds, of PSTH common stock and shareholder warrants, with the right to increase its forward purchase investment by up to an additional $2 billion.

While the Sponsor Warrants are valued at $84 million today, in the event PSTH completes a successful merger, the Sponsor Warrants would be worth 1.5% to 2% of the equity market capitalization of the merged company at the time of completion of the merger (based on a Black Scholes valuation) depending on its stock price volatility. As PSTH is targeting a company with a post-merger market cap of $15 billion to as much as $30 billion or more, the Sponsor Warrants could become a material asset to PSH. This becomes even more likely if, as we expect, the merged company stock price increases above the initial transaction value, as the warrants, in that event, will become much more valuable.

At PSH’s current 33% discount to NAV, PSH shareholders are getting all of PSH’s $1.7 billion of net free cash, the Sponsor Warrants, the Forward Purchase commitment, the option to increase the Forward Purchase commitment, plus hundreds of millions of additional value for free.

Le seul défaut que je trouve à Pershing Square Holdings sont les frais, d’autant qu’il est possible de répliquer le portefeuille du fonds (avec un peu de retard) à partir des 13-F et/ou des déclarations publiques d’Ackman (au contraire d’une entité comme Berkshire Hathaway qui est non seulement gérée quasi-gratuitement mais offre aussi la possibilité de s’exposer à une collection d’entreprises non cotées). Mais évidemment, on perd le bénéfice des "coups" qu’Ackman peut réaliser comme pendant la chute du début d’année, ou le deal avec HHC.

Je n’ai pas encore fait l’exercice, mais je me demandais également si vous aviez estimé quelle décote serait appropriée au vu des frais ?

Dernière modification par SirConstance (04/12/2020 00h02)

Hors ligne Hors ligne

 

#5 04/12/2020 10h11

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2771  

InvestisseurHeureux, le 03/12/2020 a écrit :

Un catalyseur pour la diminution de la décote serait l’entrée de la société dans le FTSE 100. Vu sa capitalisation boursière, elle est vraiment au porte de cet indice.

Ça a été annoncé hier !

The Guardian a écrit :

Pershing Square Holdings will be promoted to London’s blue-chip index on 18 December, meaning the pensions investments and tracker-fund holdings of millions of people will be adjusted to include shares that mirror the hedge fund.

Source : Trust that tracks Bill Ackman hedge fund to join FTSE 100 | FTSE | The Guardian

SirConstance a écrit :

Mais évidemment, on perd le bénéfice des "coups" qu’Ackman peut réaliser comme pendant la chute du début d’année, ou le deal avec HHC.

On perd une bonne partie de l’intérêt du fonds. Actuellement par exemple, le fonds est à nouveau partiellement couvert avec des CDS.

SirConstance a écrit :

Je n’ai pas encore fait l’exercice, mais je me demandais également si vous aviez estimé quelle décote serait appropriée au vu des frais ?

Honnêtement, je ne sais même pas comment le calculer. J’ai juste fait une constatation empirique.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 04/12/2020 10h29

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   294  

Avocat du diable.

Ackman a explosé deux fois. Je ne sais pas comment il fait pour être toujours là et lever davantage de fonds.
Je ne connais pas son background familial, s’il est "from money" pour expliquer ses levées de fonds.

Son sizing est horrible. Rien que l’expérience Valeant devrait être un vaccin.
Il affecte trop de poids à des dossiers très spéculatifs. Par exemple Chipotle ne devrait être que moins de 3% du fonds. Ou Howard Hughes… Il prend souvent des poses démesurées dans des business de mauvaise qualité. A voir ce que ça donnera cette fois.

Ce fonds fermé est selon moi extrêmement risqué. Il a bien pris le Covid, bravo. Rien ne garantit qu’il continuera à performer.
La décôte sur NAV provient de la fiscalité compliquée pour les investisseurs US, de la perf historique mitigée et des fees élevées. Pas sûr qu’elle ne se referme dans de grandes mesures.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 04/12/2020 16h42

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2771  

kiwijuice a écrit :

La décôte sur NAV provient de la fiscalité compliquée pour les investisseurs US, de la perf historique mitigée et des fees élevées. Pas sûr qu’elle ne se referme dans de grandes mesures.

Je vais quand même tenter, en arbitrant mes UPS qui sont surévaluées pour Pershing Square.

Le portefeuille de Pershing Square a encore une marge de progression, par exemple Howard Hughes est loin de son niveau pré-COVID.

La possible réduction de la décote avec l’entrée dans le FTSE 100 doit être vu juste comme un bonus. D’ailleurs, on peut aussi imaginer le scénario inverse, où il en sortirait le trimestre prochain…

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #8 05/12/2020 08h26

Membre
Réputation :   21  

Un autre des pires paris perdus par Bill Ackman est son short contre Herbalife, où il commence à shorter au plus bas et sort au plus haut en Mars 2018… Pas un super timing.

Le film "betring on zéro" est une très bonne présentation d’Ackman, de son short et de la guerre qui s’est déroulé contre Icahn qui a tenté de le shortquizzé.

Pour ma part, Je trouve que le modèle Herbalife mérite de disparaître pour le bien de l’humanité et si le short en lui même peut y arriver et bien tant mieux.

Par contre, le fait que Ackman incite, fasse pression sur la communauté latine pour qu’ils lancent un procès à Herbalife pour tenter de l’interdire à vendre via la voie judiciaire, ramasser la mise via son short et se draper de chevalier blanc, je trouve cela très arrogant et manipulateur.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9 05/12/2020 11h46

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2771  

Nous sommes bien d’accord, mais la page Herbalife et Valeant est tournée ; et Bill Ackman est revenu à ce qu’il savait faire : acheter des business avec du potentiel, et influencer la direction stratégique et/ou financière.

Sans faire de la psychologie à deux sous, je pense que le fait d’avoir du passer devant le Sénat dans l’affaire Valeant, et de répondre à des questions du type "vous avez investi dans un pharmacien qui coupe la R&D et augmente drastiquement le prix des médicaments irremplaçables, trouvez-vous cela moral ? Est-ce l’héritage que vous voulez laisser ?", l’a marqué.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 05/12/2020 17h17

Membre
Réputation :   21  

IH a écrit :

Sans faire de la psychologie à deux sous, je pense que le fait d’avoir du passer devant le Sénat dans l’affaire Valeant, et de répondre à des questions du type "vous avez investi dans un pharmacien qui coupe la R&D et augmente drastiquement le prix des médicaments irremplaçables, trouvez-vous cela moral ? Est-ce l’héritage que vous voulez laisser ?", l’a marqué.

Avec tout mon respect envers notre hôte, j’ai du mal à croire en la reconversion sincère de notre cynique gérant en chevalier blanc… Il avait avant le sénat l’habitude de se faire malmener par les medias, par d’autres experts en conférence, des politiques donc il ne devait plus être au Sénat près.
Pour rappel Carl Icahn disait qu’Ackam est le
"quintessential example that on Wall Street, if you want a friend, get a dog."

Dernière modification par Manureva12 (05/12/2020 17h27)

Hors ligne Hors ligne

 

#11 05/12/2020 19h20

Membre
Réputation :   11  

Avec tout le respect que j’ai pour notre hôte, peut il expliquer ce qui est plus intéressant dans pershing square que dans d’autre fonds ou holdings côtés.
On peut citer Wendel ou Ffp en france mais aussi Exor en Italie OU Caledonia investment en Uk.

Il existe aussi des décotes sur actifs sensibles selon les périodes et donne accès à des actifs privés non cotés.

Je ne suis pas assez chevronné pour comparé le coût de gestion entre ces holdings mais selon les décotes j’en ai fait une poche à part de mes investissements.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #12 06/12/2020 12h37

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2771  

jean, le 05/12/2020 a écrit :

Avec tout le respect que j’ai pour notre hôte, peut il expliquer ce qui est plus intéressant dans pershing square que dans d’autre fonds ou holdings côtés.

Un début de réponse :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_comparaison-psh-mf-ffp-exo-cldn.gif

Les holdings d’investissement (Wendel, FFP, Eurazeo, Loews…) sont séduisantes sur le papier, mais au final, leur performance boursière est souvent médiocre, et ce sont surtout les managers qui s’enrichissent.

Une exception : Sofina en Belgique.

Maintenant, Pershing Square est un "pari" sur Bill Ackman. Toute la performance future dépend de ses choix.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 06/12/2020 13h01

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   161  

Dans les bonnes holdings d’investissement moins sulfureuses, outre Sofina, il y a aussi Investment AB Latour (excellent track record malgré une mauvaise journée ce vendredi, peut être dû à une annonce d’augmentation du flottant) du milliardaire suédois et philateliste de renom Gustaf Douglas.

Ils sont notamment les actionnaires majoritaires de Tomra (trouvée dans plusieurs portefeuilles ici dont le mien) et Securitas, ainsi que d’autres gros noms type Astrazeneca ou Electrolux.

Dernière modification par Liberty84 (06/12/2020 13h01)

Hors ligne Hors ligne

 

#14 21/12/2020 12h59

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2771  

Liberty84, le 06/12/2020 a écrit :

Dans les bonnes holdings d’investissement moins sulfureuses, outre Sofina, il y a aussi Investment AB Latour (excellent track record malgré une mauvaise journée ce vendredi, peut être dû à une annonce d’augmentation du flottant) du milliardaire suédois et philateliste de renom Gustaf Douglas.

Tout à fait. La Suède compte plusieurs excellentes holdings, il y a aussi Investor AB.

-

Sinon, concernant Pershing Square, pour le moment l’entrée dans le FTSE 100 n’a rien changé.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#15 22/12/2020 14h07

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2771  

J’ai joué avec Google Sheets :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_pershing-square-decote-20201222.gif

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#16 22/12/2020 14h58

Membre
Réputation :   3  

Bonjour,

Même s’il est côté à Amsterdam, ce n’est pas accessible par Boursorama, c’est ça ?

Lien Bourso

Boursorama a écrit :

Une erreur est survenue lors du traitement de votre demande. Si le problème persiste, nous vous invitons à contacter le Service Client.


Salutations depuis Paris 15e - Parrain ING, Boursorama et Fortuneo (me contacter)

Hors ligne Hors ligne

 

#17 22/12/2020 14h59

Membre
Réputation :   29  

Le point de départ et la période plutôt courte du graphique (1 an) peuvent être trompeur mais à première vue votre graphique pourrait laisser penser que la décote sur PSH est structurelle !


Parrainage Boursorama (80€), Bourse Direct (50€), Binck (100€) et iGraal.

Hors ligne Hors ligne

 

#18 28/12/2020 14h45

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2771  

Cigarette, le 22/12/2020 a écrit :

votre graphique pourrait laisser penser que la décote sur PSH est structurelle !

Tout à fait, il y a bien une décote structurelle inhérente aux fonds fermés, mais la question est de savoir jusqu’à quel point elle est excessive.

Je suis remonté jusqu’en 2017 :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_pershing-square-decote-20201228.gif

On peut voir que quand les performances étaient mauvaises, en 2017 et 2018, la décote était moindre qu’aujourd’hui, alors que les performances sont bonnes ! Va comprendre, Charles !

Intéressant de voir aussi que le cours de bourse a une inertie par rapport à la NAV, et a tendance à aplanir les variations de celle-ci.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#19 28/12/2020 17h53

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2771  

Amusant, alors que Pershing Square Holdings était plutôt "confidentiel" sur SeekingAlpha, un article fouillé vient d’être publié sur la société : Stock Market Insights | Seeking Alpha

L’article met en exergue que PSH a une grosse optionnalité sur le SPAC Pershing Square Tontine Holdings (sujet déjà abordé par Sirconstance plus haut dans la file).

Live Hard Investing a écrit :

Yes, Ackman’s SPAC is 100%, without any question at all, better for the average investor than any other SPAC out there (that I am aware of - I am happy to be corrected in the comments). But… Ackman and Pershing are going to benefit more than the rest of us.

PSH put in $65 million to buy Sponsor Warrants that allow PSH to buy 5.95% of the newly merged company’s shares at $24 per share any time over the ten years following the merger.

(Yes, you read that right - the Sponsor’s Warrants would actually be in the money at the *current* price of PSTH, as they are exercisable at 20% over IPO price, and PSTH currently trades at a 25% premium.)

It’s worth taking a moment to think just how good of a deal this could turn out to be for PSH holders.

These warrants offer Ackman and PSH holders tremendous optionality and tremendous value assuming the post-merger company is actually a good one. Through these warrants, PSH will be able to control multiple billions of dollars’ worth of shares in the post-merger company, and that is aside from the billions it is already going to invest in the SPAC/actual merger.

This is normally the type of warrant that the average investor never gets access to. Typically, the Sponsor takes these to the bank. However, Ackman has put the ownership of these warrants into Pershing, allowing Pershing investors to benefit.



Put together, though, PSHZF offers tremendous access to the SPAC’s merger, both through a planned multi-billion dollar investment into the company and also through likely multi-billions of dollars controlled by Sponsor Warrants.

Hors ligne Hors ligne

 

#20 29/12/2020 11h00

Membre
Réputation :   41  

De manière très générale la décote standard sur un fonds fermé est de dix ans de frais de gestion.
Le top s’est quand le secteur du fonds est délaissé par les investisseurs, on a alors une valorisation des actifs faible et l’absence d’acheteurs crée une décote. Par exemple Rochon de Giverny avait acheté un fonds pendant la crise asiatique de 1998.
Je cite leur rapport de 2003:

Giverny Capital a écrit :

En plein milieu de la crise asiatique, je cherchais une manière de profiter du grand pessimisme dans le région pour faire un investissement. Comme je ne connaissais pas de compagnie asiatique assez bien pour en acheter directement, j’ai cherché un moyen indirect. Et je l’ai trouvé avec le fonds mutuel fermé Templeton Dragon (TDF), un fonds spécialisé dans l’achat de compagnies chinoises et de Hong Kong. Un fonds commun fermé est un fonds qui se transige en Bourse. Pour chaque acheteur, il faut un vendeur. Et l’inverse est vrai. Ainsi, en temps de grand pessimisme, il n’est pas rare de trouver un fonds fermé se transiger à escompte de sa valeur unitaire sous-jacente. Je connaissais le fonds Templeton Dragon car il est géré par Mark Moebius, un gestionnaire dont j’admire le travail. Je n’investis pas tout à fait comme lui, mais ce qu’il fait, il le fait bien. Au moment de notre achat, TDF se transigeait à $6 l’action. Il y avait $9 de valeurs sous-jacentes en titres. Ainsi, en plus d’acquérir des titres déprimés, je pouvais les acheter à 33% d’escompte. Mais ce n’est pas tout : il y avait dans le $9 de valeur, $3 de liquidités par action. Ainsi, je payais en fait $3 pour $6 de valeur de titres. Wow ! J’étais comme un enfant dans un magasin de bonbons. Et en plus, pour éliminer cet écart entre la valeur en Bourse et la valeur sous-jacente, la direction du fonds a décidé de commencer à payer un dividende équivalent à 10% de la valeur unitaire. Ainsi, à $6, je recevais $0.90 de dividendes par année (15% de rendement). Pour un RÉER, où les revenus ne sont pas imposés, c’était l’idéal. Aujourd’hui, TDF se transige à $18. Ainsi, celui qui a acheté à $6 en 1998 et qui a conservé sur cinq ans a fait un rendement total de 250%.
Le meilleur temps pour investir en Chine n’est pas quand c’est populaire (!)

L’inverse existe bien sûr aussi quand un secteur (ou pays, gérant…) est à la mode on alors des actifs survalorisés et en plus une surcote.

Hors ligne Hors ligne

 

#21 29/12/2020 17h00

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2771  

Voilà que cette fois-ci, c’est le Barron’s qui fait un article sur Pershing Square Holdings :
Bill Ackman Has Had Another Blockbuster Year. His Fund Is Still Cheap.  | Barron’s

Piksou a écrit :

De manière très générale la décote standard sur un fonds fermé est de dix ans de frais de gestion.

Est-ce qu’il y a une source qui formalise cela ?

Je suis remonté jusqu’à 2015 :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_decote-pershing-square-2015.gif

Le décote ne suit aucune logique, et était très faible dans les mois suivant l’IPO.

Barron’s a écrit :

The continued big discount on Pershing Square Holdings could reflect a legacy of Ackman’s poor showing a few years ago, the high fee structure, and the European listing. Many U.S. investors aren’t aware of the fund.

Si je me fie à ce tableau, l’essentiel du capital est détenu par des investisseurs particuliers, ce qui peut expliquer une certaine inefficience :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_shareholders-pershing-square-2015.gif

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#22 29/12/2020 17h45

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   609  

InvestisseurHeureux a écrit :

Je suis remonté jusqu’à 2015 :

[url]https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_decote-pershing-square-2015.gif[/url]

Le décote ne suit aucune logique, et était très faible dans les mois suivant l’IPO.

Si il n’y a pas de logique on pourrait aussi le formuler ainsi : la décote tend à s’accentuer big_smile


Ceux qui dansent sont pris pour des fous par ceux qui n'entendent pas la musique (Nietzsche)

Hors ligne Hors ligne

 

#23 03/01/2021 13h09

Membre
Réputation :   9  

InvestisseurHeureux, le 28/12/2020 a écrit :

Live Hard Investing a écrit :

PSH put in $65 million to buy Sponsor Warrants that allow PSH to buy 5.95% of the newly merged company’s shares at $24 per share any time over the ten years following the merger.

Il y a une erreur sur "any time over the ten years following the merger". En réalité ces Warrants ne sont pas exerçables dans les trois ans suivant le merge.

Source: 2020 - Pershing Square Holdings, Ltd.

Rapport semi-annuel 2020, en bas de la page 9.

Rapport 2020 PSH a écrit :

The Sponsor Warrants have a strike price 20% above PSTH’s IPO price, and are not transferable, salable or exercisable for the first three years after the merger.

Dans les para suivants, il indique la valorisation attendue de ces Warrants: 1,5% à 2% de la capitalisation du groupe final, attendue entre 15 et 30b, soit entre 225M et 600M (mais probablement plus avec la valorisation attendue du groupe constitué). Rappel c’est pour 65M investi…

Cela ne change donc pas le message de fond que ce SPAC est une très très bonne opération pour PSH (pour ne pas dire un hold up!).

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Oolkoo (03/01/2021 13h12)


"Il ne faut pas se fier aux choses qui ne peuvent pas arriver, car c'est justement celles là qui arrivent" (Pierre Dac)

Hors ligne Hors ligne

 

#24 03/01/2021 13h21

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2771  

J’ajoute que, coup de pot, Pershing Square est achetable pour les citoyens français malgré MIF 2.

Je suppose que c’est la cotation sur Euronext Amsterdam ? Les autres fonds fermés comme Third Point Offshore Investors ou Scottish Mortgage Investment Trust, qui eux cotent à Londres, ne sont pas achetables !

-

Je ne sais pas si c’est l’article dans le Barron’s, sur SeekingAlpha ou même cette file de discussion, mais la décote a diminué de presque 10 points en quelques jours !

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_pershing-square-20200103.gif

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur