Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 08/08/2017 05h41

Membre
Réputation :   34  

Hello,

Voici la composition de mon portefeuille d’investissement.

Quelques informations en amont :
Je rappelle que je travaille à Singapour mais suis résident fiscal Français.
J’ai souscrit il y a un an un prêt à la consommation à la toute fin de ma période « d’étudiant » afin de bénéficier des taux attractifs. Prêt de 12,000€ sur 4 ans, TAEG de 0.9%, différé un an. J’ai dû souscrire une assurance « facultative obligatoire » (facultative en théorie mais dans les faits on m’a fait comprendre que si je la refusais, le prêt ne serait pas accordé) à un taux de 0.7%. Je voudrais la remplacer par une plus avantageuse, voire la résilier. J’ai commencé à me renseigner sur le sujet mais tout n’est pas encore très clair, il faut que je continue mes recherches. Afin de limiter le risque j’ai versé 50% de ces 12,000€ sur le fond euro « Suravenir opportunité » de Fotuneo.
J’ai donc choisi d’investir un montant significatif sur fond euro ce qui peut sembler pas forcement judicieux (au vu des rendements actuels). Mais étant donné l’emprunt à rembourser et le fait que j’étais en recherche de travail à l’époque j’ai préféré faire preuve d’une certaine prudence. J’avoue ne pas savoir si j’agirais de la même manière aujourd’hui et si vous avez des avis sur la question cela m’intéresserait.

J’ai une autre AV ouverte chez Boursorama avec seulement 300€ dessus. J’ai réalisé cette opération pour prendre date et car ils offraient une prime de 200€ pour ouverture d’une AV avec premier versement d’au moins 300€.

J’ai également ouvert récemment un PEL et un CEL, afin de « prendre date » et « bloquer » les taux d’emprunts faibles au cas où ils remonteraient dans le futur. Je les ai ouverts chez Boursorama car les opérations à distance sont très facile à réaliser : pas de courrier à envoyer, pas de coup de téléphone à passer, etc.
Je ne compte a priori pas investir dans l’immobilier « physique » avant longtemps, d’une part à cause de l’investissement en temps (recherches, visites, connaissances a emmagasiner) mais surtout car je n’ai aucun plan pour le futur et il est probable que je change régulièrement de pays de résidence. Je préfère donc ne pas me lancer dans un tel projet et continuer à investir en bourse.
Cependant il me semble qu’il est possible d’obtenir un emprunt immobilier pour investir dans des SCPI. Cela serait un bon moyen de profiter de l’effet de levier de l’emprunt sans les contraintes dont je parlais précédemment. Il faut cependant que je me renseigne plus sur le sujet.

Enfin la majorité de mes investissements sont dans mon PEA. Cela fait plusieurs années que je lis régulièrement des forums d’investissement (dont celui-ci) et je dois dire que je suis pour l’instant conquis par les méthodes d’investissement dites « lazy ». J’ai donc la très grande majorité des mes investissements (modulo mon fond euro Fortuneo) repartis sur quelques ETF.
Depuis quelques semaines je me renseigne plus activement sur les méthodes « momentum » qui m’intéressent et que je pense adopter (sur une partie de mon portefeuille, pas la totalité). Je ne connais pour l’instant que les grands principes et je continue à ire pas mal sur le sujet, on verra dans quelques mois où j’en serai.

J’ai ouvert il y a un mois un PEA-PME pour prendre date ; il est actuellement vide.

Bon, les principales informations étant présentées voici donc la répartition de mon portefeuille.

Assurances vie
Fortuneo – (Fond euro) Suravenir Opportunité : 23%
Boursorama – ETF MSCI World (FR0010315770) : 1%

PEL : 2%
CEL : 1%

PEA
ETF S&P 500 (FR0010892224) : 54%
ETF MSCI World (FR0010756098) : 7%
ETF Europe Value (FR0010717116) : 7%
ETF MSCI Emerging Markets (FR0010959676) : 4%
SCOR SE (FR0010411983) : 1%

PEA-PME : 0%

Le répartition cible que je vise dans mon PEA (mis à part le fond euro lié à l’emprunt donc) est la suivante :

PEA
ETF S&P 500 (FR0010892224) : 75%
ETF MSCI World (FR0010756098) : 10%
ETF Europe Value (FR0010717116) : 10%
ETF MSCI Emerging Markets (FR0010959676) : 5%

Vos remarques sont les bienvenues.

Mots-clés : etf (exchange traded funds), pea (plan d'épargne en actions), portefeuille

Hors ligne Hors ligne

 

#2 02/01/2019 04h47

Membre
Réputation :   34  

Mise à jour annuelle des informations du portefeuille.

La philosophie de construction du portefeuille ne change pas (« ETF-lazy »), mais j’ai procédé à quelques ajustements qui me semblent importants.

Peu après ce premier message (quelques mois), j’ai réalisé que dans ma répartition cible les US étaient extrêmement surpondérés (80% si on décompose l’ETF World). Ce qui n’était pas mon but, ou en tout cas pas réfléchi comme tel.
Ça peut sembler ridicule (ça l’est pour moi actuellement, ne pas comprendre comment j’ai pu choisir une telle répartition sans la challenger plus que ça) ; j’ai essayé de retrouver certaines explications à cela :
    • La raison principale est liée aux frais. Au vu de ma compréhension des intérêts composés, ainsi que des nombreux articles financiers qui insistaient sur le fait que des frais pouvaient grever la performance à long terme j’avais fait des frais un critère essentiel, voire même principale sur lequel choisir les ETFs de mon portefeuille. Ainsi l’ETF MSCI World qui a 0.38% de frais me paraissait extrêmement cher quand je comparais avec le S&P 500 (0.15%) ou des fonds vanguards (entre 0.02% et 0.05% en gros). Ces derniers fonds sont difficilement accessibles pour des européens, mais j’ai commencé ma « formation financière » sur des forums US ce qui explique que j’avais un ordre d’idées un peu diffèrent.
Bien sûr c’est absurde de comparer des ETFs entre eux sur la seule base des frais sans s’interroger sur la répartition géographique qu’on souhaite suivre.
    • Le second biais est lui aussi lié au fait que je lisais des forums financiers principalement fréquentés par des américains. La plupart des intervenants n’investissaient que sur le marché américain, qui « historiquement a largement superformé le marché mondial et il y a de fortes chances que ça continue», etc. On peut penser par exemple à Warren Buffet. Ca explique pourquoi avoir choisi de surperformer les US à un tel point ne me gênait pas.
    • Ce sont je pense les deux principales raisons. Il y a plusieurs autres choses qui me viennent à l’esprit et qui ont conforté cette « décision ». Je mets décision entre guillemets car je pense que ce qu’il faut retenir c’est que ce n’était pas une « décision éclairée », mais plus un état de fait auquel je suis arrivé petit à petit, sans suffisamment y réfléchir.

Actuellement, je considère toujours qu’il est préférable de surpondérer les US par rapport à leur part dans le MSCI World. Néanmoins, pas autant que la part que je leur accorde dans ma « répartition cible » donnée dans le message précèdent.
Voici celle que je vise :

PEA a écrit :

ETF S&P 500 (LU1681048804) : 15%
ETF MSCI World (LU1681043599) : 60%
ETF Europe Value (LU1681042518) : 5%
ETF Stoxx 600 (LU1681040223): 5%
ETF MSCI Emerging Markets (LU1681045370) : 10%

J’hésite depuis un moment soit à faire un arbitrage de l’ETF S&P500 vers le world pour accélérer les choses, ou tout simplement à ne plus orienter mes versements vers cet actif mais vers les autres et atteindre ma répartition cible avec des versements ciblés. Y ayant plus réfléchi ces dernières semaines l’idée d’arbitrer un montant pas trop important comme 3000€ me parait une bonne alternative sans que ce soit trop cher en frais (12*2€).

Pour l’Europe je n’ai pour l’instant investi que sur un ETF smart beta : le Europe Value d’Amundi. Je vais à présent ajouter un ETF Europe « classique » : Amundi Stoxx 600.

Enfin, début 2018 j’ai procédé à un arbitrage d’une partie de mon AV vers mon PEA. La raison est que suite à mon emprunt étudiant pour investir, j’avais volontairement chargé mon AV jusqu’à avoir une situation personnelle et professionnelle stable.

__________________

Donc finalement voici mon patrimoine net au 01/01/2019 (€) :

Actions : 25.5k
Fond Euros : 3.9k
Monétaire : 1.5k
EF : 6k
Emprunt :-7.8k

Soit une répartition action/fond euro de 87% / 13%.

Et dans la poche action, voici la répartition (€):

PEA a écrit :

ETF S&P 500 - LU1681048804 : 17,258
ETF MSCI World – LU1681043599 : 3,325
ETF Euro Value – LU1681042518 : 3,300
ETF Emerging Markets – LU1681045370 : 973
Sanofi - FR0000120578 : 451

PEA-PME a écrit :

Claranova – FR0004026714 : 140

Je réalise principalement ce suivi pour moi-même. Faire un suivi est intéressant, il permet de constater l’évolution (de patrimoine comme de réflexions ou mentalité). Je pense que le faire sur un forum publique a plusieurs bénéfices : je pense que je réfléchirais moins en profondeur à mes choix si je le faisais uniquement pour moi. Là je fais un espèce « d’audit » pour voir si ce que j’explique tiens la route, si c’est en concordance avec ce que je dis vouloir faire, s’il y a des changements par rapport à avant et si oui pourquoi, etc.
Ca force aussi à une certaine mise en forme et lisibilité, qui force à mettre à plat toutes les informations ce qui peut faire prendre conscience de certaines choses à coté desquelles on serait passé…

Bref, tout ça pour dire que ce suivi est principalement personnel mais évidemment j’accueille les remarques et questions avec plaisir.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 02/01/2019 05h25

Membre
Réputation :   10  

Bonjour,

Une question, pourquoi et comment être résident fiscale français si vous travaillez/résidez a Singapour? La fiscalité Singapourienne étant d’ailleurs plus avantageuse n’est-ce pas?

Je travaille sur Dubai et je suis donc résident fiscal de Dubai et je n’ai aucun avantage a redevenir résident fiscale français pour le moment.

Cependant il me semble qu’il est possible d’obtenir un emprunt immobilier pour investir dans des SCPI. Cela serait un bon moyen de profiter de l’effet de levier de l’emprunt sans les contraintes dont je parlais précédemment. Il faut cependant que je me renseigne plus sur le sujet.

Pour rebondir sur votre phrase ci-dessus, en effet il est possible de souscrire un crédit pour des SCPI, j’ai moi même en tant que non résidant fiscal français trouver une banque pour financer a crédit sans apport 195kE de SCPI en France. Cependant ça n’a pas été facile et beaucoup de banque ne me suivait pas, on a beau avoir des salaires assez intéressants en tant qu’expat les banques sont frileuses a nous suivre car pas de salaires verses sur des comptes français, la sécurité de emploi n’est pas le même etc.

Dernière modification par sonced69 (02/01/2019 05h30)

Hors ligne Hors ligne

 

#4 02/01/2019 06h55

Membre
Réputation :   34  

Bonjour,

Effectivement j’ai oublié de mettre à jour la partie sur la fiscalité.

J’étais résident fiscal français car c’est le statut dont on « bénéficie » en VIE. Ca n’est effectivement pas forcement avantageux par rapport à la fiscalité locale, mais il faut tout de même ajouter qu’en plus de ce statut l’indemnité que l’on touche en VIE n’est pas imposable (dans aucun pays), et, etant reservé aux personnes de moins de 28 ans on peut supposer que la plus grande partie d’entre eux n’ont pas tant de revenus complémentaires (mobiliers/immobiliers) que ca.
Pour ma part mon épargne est soit en PEA, AV ou livret A ; être résident fiscal français ne m’a donc pas du tout posé problème.

Comme je suis maintenant en contrat local je suis résident fiscal singapourien.

________

Merci pour votre éclairage sur les SCPI, j’irai lire vos files (portefeuille et présentation). J’ai bien conscience que dès qu’on sort un peu des cases (pour schématiser résident français en CDI) les emprunts sont bien plus compliqués, même avec un patrimoine et des revenus importants.
Or mon patrimoine est modeste au vu de l’emprunt que je souhaiterais contracter, et mes revenus s’ils sont « corrects » (très subjectif) ne sont pas si élevés que ça ; on est en tout cas loin d’un « package expat ». Je crains qu’ils ne soient considérés comme trop faibles par les banques pour offrir des conditions interessantes.

Dernière modification par Waffle (02/01/2019 07h03)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 02/01/2019 07h04

Membre
Réputation :   10  

Ok tout s’explique j’ai aussi commence dans le monde merveilleux des VIE wink et je suis maintenant en contrat local sur Dubai.

N’ayant pas le temps et les moyens physiques de faire du locatif en France par moi même, j’ai opte pour les SCPI a crédit pour bénéficier de l’effet de levier.

Si ça peut vous aider, j’étais dans une impasse en essayant seul de trouver mon financement avec une banque française .. Je suis donc rentre en contact avec un cabinet de gestion de patrimoine français qui opère sur Dubai et celui-ci avait un très bon contact avec une banque française pour faire des dossiers de crédit aux expatries sans apport. Et bingo mon dossier est passe très facilement.

Bonne chance pour vos futurs investissements et votre développement pro!

PS: ma présentation et mes posts ne doivent pas être a jour, il faudrait que je refasse une mise a jour de mon patrimoine qui a beaucoup évolué ces dernier temps!

Dernière modification par sonced69 (02/01/2019 08h11)

Hors ligne Hors ligne

 

#6 02/01/2019 08h01

Membre
Réputation :   34  

Merci pour les infos ; j’avais vu qu’un autre membre expatrié (à Hong Kong) avait lui aussieu du mal pour obtenir un crédit pour des SCPI mais en passant par un courtier ça avait fonctionné. Faire intervenir un intermédiaire (courtier, cabinet de gestion) semble donc être la procédure à privilégier.

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de waffle"

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur