Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

[+1]    #101 12/10/2018 12h16 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   572 

Oui l’infirmier a besoin de faire un tour par ici! Accumuler sans le placer au minimum pour couvrir l’inflation hum! et vouloir "tout" mettre dans l’immobilier apres…Il va falloir qu’il se forme!

Mais je trouve le reportage assez interessant tout de meme. Assez convaincant pour la portion USA. On parlait de "simplicité volontaire" il y a 25 ans. Avec de gros salaires c’est rapide -
J’en ai rencontre qui sont partis naviguer jeunes… meme un allemand en Floride qui a vendu sa boite avant 40 ans et faisait le tour du monde sur un voilier de 40+ pieds
Hallberg-Rassy 412

Je l’ai pratique longtemps sans le savoir … tout simplement parce que je bossais tellement dans mes immeubles que je n’avais pas le temps de dépenser … et mon hobby prefere c’était jardiner, lire et le cinema quand j’en avais le temps!

Ce qui est bon dans ce genre de reportage c’est que certains spectateurs réalisent qu’on peut sortir de la routine, du "carcan" si on y met les efforts…et vivre autrement. Prendre ses distances face a la "consommation" et aux dépenses qui ne nous apportent pas de "bonheur" juste un peu de satisfaction passagère ou de la "gratification immédiate"

Dernière modification par sissi (12/10/2018 12h23)

Hors ligne

 

#102 12/10/2018 12h39 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Banni
Réputation :   17 

Allons Sissi, reprenez-vous … On parle de 268 000€ et un garçon de 36 ans !

Selon moi, il a la chance d’avoir un job avec lequel il trouvera toujours du boulot dans le public ou en libéral alors il pourrait soit :

- profiter Pleinement de sa jeunesse et faire un tour du monde ou autre plaisir
- commencer à investir en faisant jouer à plein l’effet de levier

Mais jouer les apprenti rentier avec 268k € à 36ans, c’est pure utopie et tout juste idéal pour s’isoler du reste du monde.

Hors ligne

 

[+1]    #103 12/10/2018 13h19 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   572 

Haha!

C’est pas mal qu’il ait pu économiser 268k en 4 ans a force de bosser mais en se privant de tout. Bon il a le droit de vivre son rêve…J’espere juste qu’il ne sera pas un pigeon une fois son 500k atteint …

J’ai des copains américains qui n’avaient que tres peu d’économies mais sont partis naviguer sur un bateau de 38 pieds pas cher (dans les 35k USD) …et remontaient de la Floride par l’Intercostal Highway ou ICW pour bosser 4  a 5 mois dans leur spécialité l’été.
Ils vivaient simplement mais suivaient leur rêve avec les revenus de l’été…
Ils le font encore plus de 10 ans apres…

Maxcorporis
A 35 ans j’ai vendu mes immeubles et me suis achetee une vieille maison en pierres en campagne… alors je sais bien de quoi je parle… j’aurais pu ne plus jamais "bosser"  en vivant avec mes placements en bourse. Eventuellement je me suis retrouvée dans l’immobilier encore mais ca c’est une autre histoire… puis a la fac pour me ressourcer.

C’est bien plus courant en Amérique d’être hors système - et bien accepte.
Probablement a cause du sytème de capitalisation dont un avantage est qu’on n’a pas a accumuler des années de travail et cotisations…

Cricri semble avoir démarré tres bien et s’en sortir tres bien! Mais il a pris du recul face aux locataires et cherche l’équilibre dans ses investissements - et sa vie. Bravo!

L’essentiel c’est que ce genre de reportage éveille les gens …

Hors ligne

 

#104 12/10/2018 13h21 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   146 

Il arretera de travailler a 40 puis restera chez sa mere, qui Elle travaillera pour Lui. Il a un metier sympa et Il pourrait rester a 30h et etre utile. D’autant plus qu’il semble Dans un coin campagnard. Vouloir rien faire comme but a 40ans c’est grave. Son but n’est pas different du RSA.

Hors ligne

 

#105 12/10/2018 13h26 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   572 

Bullebier vous l’avez regarde le reportage?

Il pense aller voir son banquier puis acheter de l’immobilier avec ses sous…
Meme si tout va pour le mieux … il va bosser encore - autrement …mais avec des soucis et responsabilites qu’il n’imagine peut-etre pas.
Je comprends que sa mere le soutienne … pour qu’il ait une chance de vivre autre chose qu’elle. C’est un métier exigeant qui semble la fatiguer beaucoup.

Hors ligne

 

#106 12/10/2018 13h28 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   312 

…. pour arriver au RSA faut rien faire de base.. c’est différent.

Celui qui a un objectif de "rien faire " à 40 ans mais s’il a travaillé dur pendant 20 ans à 80h hebdo pour avoir ce "merite" peut être un objectif louable.

Après c’est l’interprétation de chacun.


Bye bye la rat race :)

Hors ligne

 

[+1]    #107 12/10/2018 13h29 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Banni
Réputation :   17 

cricri77700 a écrit :

….Celui qui a un objectif de "rien faire " à 40 ans mais s’il a travaillé dur pendant 20 ans à 80h hebdo pour avoir ce "merite" peut être un objectif louable.

S’il s’assume pleinement et ne profite de personne ni des largesses du système alors entièrement d’accord avec vous !

Hors ligne

 

#108 12/10/2018 15h32 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   177 

C’est assez paradoxale comme situation.

La personne ne souhaite plus travailler. Très bien. Du coup, elle travaille deux fois plus pour atteindre son objectif. Donc dans l’immédiat elle fait l’inverse de ce qu’elle suppose être son souhait.

Une fois le travail stoppé,  il est fort à parier que la personne aura besoin d’autres challenge tout aussi prenant pour compenser se "vide".

Je crois qu’on à tous besoin d’un idéal, d’un but, d’un rêve que l’on pourchasse. Mais je pense qu’il faut garder à l’esprit que le chemin est sans doute plus important que la destination.

Donc toute la difficulté est de "gérer" son challenge sans tout sacrifier (à mon sens).

Dernière modification par AleaJactaEst (12/10/2018 17h27)

Hors ligne

 

[+1]    #109 12/10/2018 17h25 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   146 

sissi a écrit :

Bullebier vous l’avez regarde le reportage?

Il pense aller voir son banquier puis acheter de l’immobilier avec ses sous…
Meme si tout va pour le mieux … il va bosser encore - autrement …mais avec des soucis et responsabilites qu’il n’imagine peut-etre pas.
Je comprends que sa mere le soutienne … pour qu’il ait une chance de vivre autre chose qu’elle. C’est un métier exigeant qui semble la fatiguer beaucoup.

Je l’ai vu et je comprends bien qu’il va investir. Je pense qu’il va aussi finalement rester chez sa mere parce qu’il est tellement radin qu’il ne voudra pas redepenser pour se loger et les factures.

Pour la comparaison au RSA je ne parle pas du merite mais du contenu de ses journées.

Hors ligne

 

#110 12/10/2018 18h30 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Membre
Réputation :   14 

Sinon dans ce reportage le rentier à Maurice indique vivre avec 2500 euros / mois par exemple.
L’inconvénient est le système pour obtenir la résidence (investissement ou emploi/self employed) qui ne laisse pas vraiment de possibilité aux petits rentiers ne souhaitant pas du tout travailler de s’y installer. investissement de 500k USD mini obligatoire pour une residence sans permis de travail discussion Ile Maurice

Hors ligne

 

#111 20/12/2018 16h23 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous!
J’aimerais savoir si certains parmi vous ont fait le choix du "frugalisme", mouvement qui visiblement se développe de plus en plus partout dans le monde.

J’ai 51 ans, enseignant depuis 20 ans dans la fonction publique et avec une très grosse envie de tout plaquer pour éviter de m’user et de me démotiver définitivement dans ce job. Il me reste environ 13 ans à faire et je sais déjà que je n’aurai pas une retraite complète, autrement dit environ 1.000 euros par mois.

J’ai la chance d’avoir environ 550.000 euros disponibles. Pas de patrimoine immobilier.

Je me demande si je peux arrêter maintenant de travailler, vivre de façon frugale (je n’ai jamais eu de train de vie dispendieux, mes seuls luxes sont mes voyages) et tenir le coup avec cette somme d’argent…en France ou ailleurs.

Bref, je suis curieux de lire vos conseils avisés…

Hors ligne

 

#112 20/12/2018 16h45 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   94 

Bonjour,

Cette file vous apportera peut-être quelques réponses ? Devenir rentier avec 500 000 € ?

Je vous recommande également la lecture du blog de Mr Money Moustache (abordé sur cette file) si vous lisez la langue de Shakespeare.

La frugalité est bien évidemment au cœur de ces deux stratégies, puisque le capital investit, même s’il n’est pas moindre, reste "faible".

Enfin les livres de notre hôte, si vous ne les avez pas déjà lu, vous apporteront probablement satisfaction sur la façon d’investir votre capital (en bourse) afin d’en vivre. Si toutefois vous souhaitez vous tourner vers l’immobilier physique, une lecture plus approfondie du forum sera nécessaire. La fonction Recherche en haut à droite vous aiguillera sans doute smile

Bonne continuation,
Sylvain


Be the change that you wish to see in the world

Hors ligne

 

#113 20/12/2018 16h50 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   108 

Vous pouvez notamment lire la discussion concernant le minimalisme et la simplicité volontaire : Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire

La définition du frugalisme es la suivante : Le frugalisme est un mode de vie consistant à travailler moins pour vivre mieux, quitte à gagner moins. Le concept suppose de vivre « en-dessous » de ses moyens afin de pouvoir partir très tôt à la retraite.

Plusieurs personnes du forum ont effectivement fait le choix de diminuer leurs dépenses dans l’objectif de s’approcher du statut de rentier un jour ou tout simplement par idéologie, pour se tenir à distance de la société de consommation.
Je n’aime pas trop le terme "vivre en dessous de ses moyens" qui renvoie à une notion de privation. Il s’agit plutôt adapter ses moyens pour vivre selon ses objectifs.

Personnellement, ma femme et moi faisons attention à notre train de vie, ce qui nous permet d’être à mi-temps pour pouvoir s’occuper des enfants et se dégager du temps de liberté pour nous. Pas de sacrifices alimentaires, ni se priver de vacances mais tout simplement réfléchir aux dépenses, choisir des lieux de vacances en France en décalage saisonnier, faire la cuisine, n’acheter que des objets utiles à la famille…
Nous n’avons pas l’impression de vivre dans le frugalisme, cela nous semble un mode de vie normal.
C’est finalement une notion très subjective puisque chacun mettra la barre à une hauteur différente.

En ce qui vous concerne, cela semble faisable avec l’argent dont vous disposez, notamment si vous êtes célibataire sans enfant.
Il vous faut d’abord très concrètement imaginer quelle vie vous souhaitez avoir afin de définir vos besoins financiers annuels. C’est déjà du boulot.
Ensuite, ce n’est que de la tuyauterie financière pour voir combien il faut générer par an sur le long terme.
Avez vous déjà défini vos besoins annuels ? Ce sera plus facile pour imaginer des pistes.

Hors ligne

 

#114 20/12/2018 16h56 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   662 

choisir des lieux de vacances en France en décalage saisonnier,

Bonjour,
vos enfants ne sont pas encore scolarisés ?
Ou vous voulez dire que vous allez à la mer durant les vacances d’hiver (par exemple) ?
Cordialement

Dernière modification par maxicool (20/12/2018 16h57)


Parrain BourseDirect  Yomoni  Linxea  Binck  Boursorama  Fortuneo  ENI  DirectEnergie  Igraal eBuyClub BLOG

En ligne

 

#115 20/12/2018 17h02 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Membre
Réputation :   

Merci à tous pour vos réponses, je vais lire vos liens!

Si vous connaissez aussi des sites où des gens cherchent des partenaires pour créer une entreprise, échanger des compétences, merci de me dire…

Hors ligne

 

#116 20/12/2018 17h33 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   70 

Bonjour,

Je ne crois pas que " tenir le coup" et " vivre de façon frugale" puissent etre une fin en soi.
Il faut redéfinir sa vie, vivre ses envies et peut changer sa vision du monde.

Mafo

Hors ligne

 

#117 20/12/2018 18h18 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   75 

2 Options pour ma part si j’osais un jour avoir ce capital… j’arrêterai de travailler, j’achèterai un camping-car, mettrai le reste sur PEA et CTO pour dégager une rente via ETF ou actions à dividende, et je voyagerai un peu partout en Europe, pas trop vite, pour profiter des joies de la vie… L’hiver, direction le Sud, l’été l’Europe du Nord ou de l’Est…

Ou alors, je prendrai une maison en Creuse, en Bretagne ou dans un département peu peuplé, et j’essayerai de vivre en autonomie, tant au niveau énergétique qu’alimentaire…

"Vagabondage" ou "Enracinement" ? Mon cœur balance encore..

Mais j’en suis loin…


Blog : lefrancaisfrugal.wordpress.com  / - Parrainage : Ing Direct / Bourse Direct / Binck / Coinbase

Hors ligne

 

#118 20/12/2018 20h12 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Membre
Réputation :   

@ VoyageAddict

Si vous êtes fonctionnaire titulaire dans la fonction publique ne démissionné pas !
Vous pouvez faire une demande de disponibilité pour convenances personnes (durée max 10 ans) :
Disponilibité convenances personnelles
Ainsi vous pourrez "essayer" plusieurs mois/années votre nouveau projet de vie tout en ayant la sécurité de pouvoir retrouver votre travail si vous changiez d’avis au bout d’un certain temps.

Lisant aussi que vous cherchez des partenaires pour créer une entreprise, vous pourrez dans ce cas faire une demande de disponibilité pour création d’entreprise (durée max 2 ans).

Dernière modification par HakunaMatata (20/12/2018 20h19)

Hors ligne

 

#119 21/12/2018 00h47 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   85 

VoyageAddict a écrit :

J’ai la chance d’avoir environ 550.000 euros disponibles. Pas de patrimoine immobilier.

Je me demande si je peux arrêter maintenant de travailler, vivre de façon frugale (je n’ai jamais eu de train de vie dispendieux, mes seuls luxes sont mes voyages) et tenir le coup avec cette somme d’argent…

C’est assez simple à déterminer. Il faut déjà voir combien vous dépensez.
Si vous dépensez autour de 20.000€ par an, vous consommez votre capital en 28 ans, ce qui correspond à peu près à votre espérance de vie.
Si vous dépensez le double, à un moment ou un autre il faudra poser vos valises quelque part et travailler un peu quelque temps.

En ligne

 

#120 21/12/2018 02h46 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Membre
Réputation :   19 

Il me semble qu’on peut tout de même trouver des placements rapportant au moins 15000 euros nets, qui éviteraient d’entamer le capital au rythme de la dernière réponse.

Hors ligne

 

#121 21/12/2018 03h01 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Membre
Réputation :   21 

Pour rebondir sur la réponse de Dangarcia, notez que 4% de 550,000€ font 22,000€.

Donc selon la “trinity study”, ou “règle des 4%”, qui indique que si vous consommez 4% d’un portefeuille investi en actions et obligations (avec une partie cash), au bout de 30ans le capital n’a pas été consommé en totalité avec une probabilité de 95% (et dans la majorité des cas il a augmenté), vous pouvez donc à priori dépenser 22,000€ par an (augmentés chaque année de l’inflation).

Il ne s’agit bien sûr pas de suivre aveuglement une règle, d’autres études faites par la suite (il faut que je les retrouve, j’updaterai) montrent d’ailleurs que si l’on s’adapte selon les périodes (moins désinvestir quand les marchés baissent par exemple), le taux de succès (<=> non ruine durant 30 ans) augmente significativement.
De même, le taux de succès est très dépendant des premières années. On le comprend très intuitivement d’ailleurs : si le marché monte sensiblement dans les premières années, le capital investi augmente de même et ça peut être assimilé à une remise à 0 des paramètres du modèle avec un taux de consommation inferieur (3.5% ou 3% par exemple), car le capital total a augmenté, ainsi qu’un horizon plus court (30 ans moins les quelques années de hausse). Au contraire, s’il y a une baisse dans ce cas à priori on consomme une part relativement élevée du capital, ce qui influe fortement la suite (même raisonnement si l’on reset les paramètres on peut se retrouver avec un SWRde 5 ou 6%).
Ce qui est pratique c’est que comme le taux de réussite du mode est étroitement corrélé aux mouvement du marché lors premières années, c’est également le meilleur moment pour réagir : si tout se passe bien parfait, voire après quelques années on peut éventuellement augmenter son SRW de quelques bips, si ça se passe mal c’est à priori le meilleur moment pour se recréer des revenus ; même s’il n’est pas forcement aisé de trouver du travail lors d’une récession c’est en tout cas plus facile après avoir quitté son boulot depuis quelques mois que depuis plusieurs années.

Hors ligne

 

#122 21/12/2018 08h58 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1256 

Théoriquement c’est possible. Maintenant, au-delà de l’image d’Epinal du rentier bronzé parcourant le globe, il faut se poser les bonnes questions :
- saurez-vous choisir les bons placements, qui vont vous apporter un rendement correct sans trop vous exposer aux risques ?
- quelles compétences avez-vous acquises à ce sujet, depuis votre inscription ? 500 k€, c’est beaucoup et c’est peu ; s’il faut rémunérer un CGP pour gérer vos sous, faire votre déclaration d’impôts, et en gros "penser à votre place" ça risque d’être difficile de le rémunérer sans entamer le capital.
- serez-vous serein en cas de chute de la bourse ou autre forme de crise économique et/ou géopolitique ? Se ronger les sangs sur un plage ensoleillé en consultant frénétiquement son ordi portable pour savoir comment sauver ce qu’il reste n’est pas conforme à l’image d’Epinal, mais ça peut arriver quand même.
- êtes-vous à l’aise avec l’idée de consommer le capital ?
- pensez aussi à comment continuer à avoir une existence légale, être couvert sécu +mutuelle, recevoir les courriers importants. Pas évident quand on est globe-trotter.
- pensez également au cas du pépin de santé, de la dépendance qui vous tombera dessus à un certain âge ?
- voyager seul et âgé, ce n’est pas du tout pareil que voyager seul et jeune. On risque d’avoir du mal à retrouver la joie, l’insouciance, et la facilité à lier compagnie qu’on avait étant jeune. On risque de s’emmerder avec des vieux tout en regardant avec envie les jeunes qui s’éclatent entre eux, mais ne vous voient même pas, car vous ne présentez aucun intérêt à leurs yeux. Voyager à plus de 50 ans n’est pas du tout pareil que voyager jeune.
- attention aussi aux gens qui ne vont s’intéresser à vous que pour vos sous, soit pour vivre à vos crochets, soit pour vous dépouiller, soit pour les deux. Le mieux étant d’être totalement discret sur ses revenus et sa fortune, ça évite d’attirer les parasites.

A mon avis, la principale difficulté c’est de résister au stress de la volatilité et du risque des placements financiers ; et aussi au stress et au blues du voyageur déraciné. Voyager c’est plaisant mais c’est aussi stressant ; Hans Selye, le fondateur de la médecine du stress, classait l’exil comme l’un des événements les plus stressants. Pour se sentir serein en parcourant le monde et en vivant sur un patrimoine de départ de "seulement" 500 k€, il faut un moral d’acier. Certains l’ont, d’autres pas. Certains croient l’avoir…

Sinon, point de détail : dans votre présentation vous disiez avoir hérité une maison vers Toulouse ; maintenant vous dites "pas d’immobilier". Si vous l’avez vendue, ça serait utile de mettre à jour votre présentation.

Dernière modification par Bernard2K (21/12/2018 09h11)

En ligne

 

#123 21/12/2018 09h12 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   361 

Bonjour !

@Waffle, n’oubliez pas que la règle des 4 % ne tient pas compte de l’inflation (notamment par des investissements "inflation safe"). Et est-ce que 22000 € Suffiront dans, disons 20 ans ?

D’autre part, je n’ai jamais trouvé, dans cette règle, l’impact des impôts et autres prélèvements obligatoires (PS par exemple).

Dernière modification par M07 (21/12/2018 09h16)


M07

Hors ligne

 

[+1]    #124 21/12/2018 09h34 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Membre
Réputation :   21 

Elle en tient bien compte. Je cite wiki faute de trouver le papier original:

Wikipedia - Trinity study a écrit :

The 4% refers to the portion of the portfolio withdrawn during the first year; it is assumed that the portion withdrawn in subsequent years will increase with the consumer price index (CPI) to keep pace with the cost of living.

Autrement dit il ne s’agit pas chaque annee de faire un retrait de 4% de la valeur totale de son portefeuille, mais au moment où on passe en “phase de consummation”, on regarde la valeur de son portefeuille et chaque année on retirera 4%*(1+x) de cette valeur initiale, x étant l’inflation (en pourcentage) depuis le début de la phase de consommation.

Petit exemple pour plus de clarté : on considère une inflation de 2% chaque année (intervenant en fin d’année). Prenons un capital initial de 500k€.
Au début de la phase de consommation (année 0) on retire 500k*(4%*(1+0)) soit 500k*4% soit 20k€.
En année 1 on retire 500k*(4%*(1+2%)) soit 500k*4.08% soit 20.4k€.
En année 2 on retire 500k*(4%*(1+2%)²) soit 500k*4.16% soit 20.808k€
Etc.

Je reprécise qu’il s’agit ici de la méthode originale décrite dans l’étude. C’est une manière de procéder très « robotique », et il est bien plus efficace de gérer ses retraits de manière plus « active », en tenant compte par exemple d’une baisse du marché pour (si possible) les réduire.

N’hesitez pas à m’indiquer si j’ai zappé quelque chose…

Hors ligne

 

#125 21/12/2018 09h41 → Le Minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire (minimaliste, simplicité volontaire)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   85 

Effectivement ce modèle suppose une rente constante, dont le pouvoir d’achat diminue mécaniquement avec l’inflation.
D’un autre côté ce modèle ne tient pas compte du fait 
- que passé un certain âge on consomme moins
- qu’une fois rentier on a tout le temps de se prélasser mais aussi de générer des compléments de revenus via des activités choisies (c’est autant de moins à ponctionner sur le capital)
- que pour un grand voyageur il ne sera pas difficile d’envisager de s’installer dans un pays où la vie coûte moins cher.

Edit : correction suite à la réponse de Waffle

Dernière modification par dangarcia (21/12/2018 10h47)

En ligne

 

Discussions similaires à "le minimalisme ou la simplicité volontaire : vivre la simplicité volontaire"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech