Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Cette page est une synthèse de la discussion. Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

[+2]    #1 01/06/2017 08h16 → La voiture des investisseurs heureux (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   417 

Bonjour

Je me suis beaucoup intéressé aux voitures électriques. Puis mon intérêt a fortement chuté lorsque ma réflexion s’est heurtée à la réalité.
Car une voiture électrique est bien plus polluante qu’un véhicule traditionnel. Lors de sa fabrication, notamment à cause de ses batteries ; mais surtout en usage courant. Pour fabriquer l’électricité nécessaire on utilise des centrales électriques au charbon ou au gaz, qui émettent beaucoup de CO2.
De plus, si le rendement des meilleures centrales est de l’ordre de 80 %, celui du stockage (batteries) est plutôt aux alentours de 30 %. Avec le transport et les moteurs, on arrive à devoir produire 5 fois plus d’énergie que nécessaire.
Économiquement, j’avais fait un calcul : le plein d’une Zoé me serait revenu à 6,2 € pour 180 km réels (calcul fait par une règle de trois à partir de ma facture Edf et non de la propagande courante). Avec ma Clio diésel je faisais 1100 km avec un plein à 65 €. Donc, le gain est bien moins important qu’attendu, et finalement lié essentiellement à la surtaxation du pétrole. Et il me semble très risqué de compter sur ce dernier élément…
Je passe sur les contraintes des chargeurs rapides qui imposeront des puissances dangereuses, pour conclure que l’avenir de la voiture électrique est certain, mais (très) lointain.

J’en viens à l’automatisation. J’ai fini par acheter un véhicule déraisonnable mais assez bien équipé, avec notamment régulateur adaptatif et assistance de maintien de voie. Si ça fonctionne plutôt bien sur autoroute, il arrive quand même des trucs. Ainsi sur autoroute, avec un virage un peu prononcé, il arrive que le régulateur adaptatif voit un véhicule d’une file adjacente comme un obstacle. Ce qui m’a valu des coups de freins inattendus et des coups de klaxon de ceux qui me suivaient. J’ai aussi eu quelques freinages pour lesquels je n’ai pas trouvé de cause…  Ceci dit ces incidents restent peu courants, au moins sur autoroute.
L’assistance de maintien de voie "lit" les lignes (pointillés) de séparation des voies. Si l’on approche trop d’une ligne sans avoir mis le clignotant, le volant tourne tout seul pour corriger. C’est très sécurisant.
Cependant, notamment sous la pluie, le système est parfois leurré par les longues coupures d’asphalte qui brillent et sont alors confondues avec des lignes. Cela m’a valu des tensions désagréables dans le volant et quelques frayeurs. Il m’est aussi arrivé qu’un grosse trace de freinage soit confondue avec un ligne… Et je ne parle pas des travaux où je désactive tout.
Une anecdote pour finir. La voiture que j’avais essayée était équipée d’une reconnaissance des panneaux routiers, vantée par le vendeur. Mais, en doublant un camion sur une voie rapide, ça n’a pas lu  le panneau de limitation de vitesse au bord de la route, mais les ronds située à l’arrière du camion. Je n’ai pas pris cette option.
Ma conclusion, c’est que les voitures autonomes ne sont pas près d’arriver.

Mots-clés : automobile, plaisir, rentier, voiture, économie


M07

Hors ligne

 

[+3]    #2 21/07/2017 08h51 → La voiture des investisseurs heureux (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1449 

Pour un vrai déménagement, en véhicule de location, je recommande un fourgon de 14 m3. C’est à dire le plus gros fourgon de forme fourgon, en évitant le 20 m3 à caisse carrée.
Pourquoi ?
- Le 14 m3 a un seuil de chargement plus bas : on monte directement dans le fourgon, cartons ou objets en main, sur sa lancée. Le 20 m3 a un seuil de chargement haut, qui oblige à poser à l’entrée ce qu’on porte, monter, reprendre le chargement ; ou bien à avoir quelqu’un dedans en permanence qui ne s’occupe que de placer ce qu’on lui apporte.
- Le volume utile est quasiment le même. Le 20 m3 est trop haut, on n’utilise pas l’espace jusqu’au plafond.
- et surtout, le 14 m3 a un poids utile de chargement de 1000 à 1200 kg, alors qu’un 20 m3 est plutôt vers 700 kg, voire 500-600 kg si hayon électrique. C’est à dire qu’il est impossible de faire un déménagement avec un 20 m3 sans être en surcharge, ce qui cause un risque bien réel de verbalisation par les forces de l’ordre (avec, si surcharge de plus de 5 %, immobilisation du véhicule, ce qui vous coince là où vous êtes jusqu’à ce que vous ayez trouvé le moyen de décharger le poids excédentaire).

Le meilleur rapport qualité/prix se trouve dans les locations de supermarché.

Vérifiez la pression des pneus dès que vous avez pris le fourgon. J’ai pris une fois un tel fourgon gonflé vers 2.2 ou 2.5 alors que la préconisation constructeur était de l’ordre de 3,5/4 bars. En effet ces véhicules étant prévus pour être chargés, la pression adéquate est bien plus élevée que sur un véhicule de tourisme. Rouler chargé à bloc avec 2,2 de pression dans les pneus est carrément dangereux.

Dernière modification par Bernard2K (22/07/2017 10h10)

Hors ligne

 

[+3]    #3 09/01/2018 19h14 → La voiture des investisseurs heureux (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   98 

FabD a écrit :

Nous avons tous des idées reçues, encore plus en automobile !
….
Exemples les plus courants en France : les Allemandes sont fiables, les Italiennes ne le sont pas !

Bonjour à tous.
A mon tour de m’immiscer dans votre discussion

Evidemment mon expérience sur la fiabilité va faire sourire parce qu’elle est assez ancienne .
Hélas, on ne peut savoir si c’est vraiment fiable qu’à postériori.

Dans les années 85 - 95 je suis directeur technique d’une des divisions d’un équipementier automobile.
Nous avons alors comme clients avec qui j’ai assuré plus ou moins partiellement le suivi du développement

Renault Peugeot Citroën
Fiat
Ford
"BMW" Volkswagen
Nissan Toyota

J’avais donc accès à tous les cahiers des charges, les objectifs de fiabilité et les résultats des retours du terrain

Je puis vous assurer qu’il y a une énorme différence dans les exigences de ces différents constructeurs

Pour ne prendre qu’un seul exemple sur les produits :
le contacteur de Stop
Ce petit interrupteur qui allume les feux arrières lorsqu’on effleure la pédale de frein
Le produit "BMW" était vendu 35 francs et nous avions été les seuls à pouvoir satisfaire au cahier des charges "BMW"
Le produit Fiat était un simple interrupteur à 3,45 F

Voyons maintenant les exigences fiabilité:
Les retours garantie
Chez PSA ou Renault, on était content lorsqu’un produit avait moins de trois pannes sur mille véhicule  dans la période de garantie.
Chez Toyota , c’était  un pour mille

La durée de vie:
Les kilométrages dépendent évidemment de l’usage du véhicule.
Pour un autocar on n’a pas les mêmes objectifs que pour une citadine
Toutefois les tendances étaient faciles à déceler lorsqu’il s’agissait de véhicules de la même gamme.

Il y a certes des idées reçues, mais aussi des objectifs de ce que l’on appelle aujourd’hui l’obsolescence programmée qui diffèrent d’un constructeur à l’autre.

Un dernier exemple pris à  la fin des années 80 :
Sur un interrupteur lève vitres
Notre  objectif était de faire 20 000 manœuvres sans défaillance.
Lors des premiers essais  j’annonce fièrement que 92% des appareils ont dépassé les 30 000 manœuvres tout en respectant l’objectif de prix.
Je m’attendais à des félicitation.
Le couperet est tombé :
"Alors c’est que l’on peut encore économiser sur quelque chose "

Dernière modification par CyberPapy (09/01/2018 19h16)


CyberPapy ou pour faire court CP

Hors ligne

 

[+2]    #4 26/02/2018 11h06 → La voiture des investisseurs heureux (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Réputation :   68 

@Lemouz :

Invoquer l’état des routes est tout bonnement irresponsable

l’infrastructure est responsable de morts. Dire ou penser l’inverse revient à ignorer le monde des deux-roues et ses risques (guillotines notamment, nid de poule etc.).

Donc si je comprends bien vous avez le temps de regarder la route quand vous n’êtes pas obligé de regarder la route ?

Les éléments variables de la route sont nombreux. Je préfèrerai pouvoir me concentrer sur ceux réellement importants…

Quant à la drogue, chiffres de la sécurité rentière :

Parmi les 3 461 personnes décédées sur les routes en 2015, l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière estime que 23 % d’entre elles, soit 790 personnes, ont trouvé la mort dans un accident impliquant un conducteur positif aux stupéfiants

Source

1 sur 4 ! "Marginal" n’était sans doute pas le mot adéquat, si ?!

Hors ligne

 

[+2]    #5 27/02/2018 01h47 → La voiture des investisseurs heureux (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   667 

Cette discussion tourne au vinaigre, avec du grand n’importe quoi en prime, la caricature semble être l’argument qui fait mouche.
Tyrion votre comparaison est sans objet, aux Etats-Unis les limitations de vitesse sont bien mieux respectées qu’elles ne l’étaient en France avant que l’on installe tous ces radars.
Sur le débat M3/911 je m’abstiendrai, on descend bien bas.
C’est un fait, c’est l’installation de radars qui fait que c’est fini l’époque où on prenait tranquillement la suite d’un groupe roulant à 160 sur l’autoroute en toute impunité.
Le nombre de mort en diminution a suivi. L’ABS ou autres technologies n’explique pas tout.
Je suis d’accord qu’il faudrait appliquer le même matraquage répressif avec l’alcool et la drogue que celui qui est opéré avec la vitesse, mais sûrement pas relâcher la pression sur les contrôles de vitesse qui font que les automobilistes pour la plupart respectent aujourd’hui les limitations et même si c’est dommage de ne plus pouvoir foncer peinard, on ne peut que s’en réjouir.
Alors oui on s’est tout fait avoir pour un pauvre kilomètre/heure anodin surtout au début mais ceux qui perdent leur permis ou sont obligés de faire des stages régulièrement ne sont pas seulement étourdis ou malchanceux.

Hors ligne

 

[+2]    #6 27/02/2018 19h21 → La voiture des investisseurs heureux (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Réputation :   68 

Je ne sais pas ce qui m’attriste le plus : la politique anti-voiture, anti-riche etc. en France.. ou les réactions de certains qui ne voient dans quelqu’un qui roule "vite" qu’un chauffard, au mépris des réflexions intellectuelles des plus basiques.

Je n’interviendrai plus dans ce post mais me dit que la liberté, l’autonomie et le bon-sens sont décidément des valeurs en voie de disparition dans notre beau pays… Plutôt que éduquer, interdisons. Plutôt que d’adapter, réprimons. Plutôt que de prendre ses responsabilités, déléguons. Plutôt que de se battre, résignons-nous, c’est pour notre bien.

Dernière modification par Geoges (27/02/2018 19h24)

Hors ligne

 

[+3 / -1]    #7 03/08/2018 17h37 → La voiture des investisseurs heureux (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Réputation :   15 

Bre a écrit :

Je suis français pure souche

Vous êtes remonté jusqu’à quelle génération pour dire une sottise pareille : la révolution ? Les romains ? Les gaulois? L’homme de Tautavel ?

Bre a écrit :

je n’aime pas les gens qui critiquent le pays (encore plus quand ils ne sont pas pure souche : rentrez dans votre pays d’origine si le choix de vos aïeux ne vous convient pas)

- je ne pense pas être français de souche (cf ma présentation), et pour reprendre votre formule : je n’aime pas les français (de souche ou non d‘ailleurs) qui  font preuve d’autant d’intolérance dans leur discours que vous.
- On peut heureusement critiquer les dysfonctionnement de son pays (c’est ce que font tous nos hommes politiques), sans se voir obliger de quitter son pays

Bre a écrit :

Depuis peu parfois je me dis assez sérieusement que je serai peut être mieux ailleurs et que je vivrais plus sereinement..

J’aimerais savoir comment vous réagirez quand un habitant "de souche" de votre pays d’adoption vous reprochera de trop râler ou votre arrogance (ce sont les clichés les plus visibles de certains français à l’étranger et en tant que « français de souche » vous ne devriez pas échapper à ces « prédispositions » big_smile). Vous remarquerez que ce n’est pas une critique de la France, mais juste de certains de ses habitants.

Désolé pour le hors-sujet. Un modérateur peut effacer mon message s’il n’a pas sa place sur ce fil, mais je ne pouvais pas ne pas réagir….

Dernière modification par Dez67 (03/08/2018 18h42)

Hors ligne

 

[+2]    #8 17/08/2018 11h58 → La voiture des investisseurs heureux (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   417 

Bonjour !

D’abord, je voudrais souligner la confusion, fréquente et entretenue, entre vitesse excessive et dépassement de vitesse réglementée. 

Si la vitesse excessive est (logiquement) génératrice d’accident, ce n’est pas le cas du dépassement de vitesse réglementée. Les statistiques sur les accidents traitent de la vitesse excessive, mais sont utilisées comme s’il s’agissait de la vitesse réglementée.

Pour diminuer le nombre d’accidents, il faut lutter contre la vitesse excessive. Or, la vitesse excessive dépend des conditions de circulation (autoroute vs route départementale ; météorologie ; qualité du véhicule ; état physique du conducteur ; etc.) ; mais pas du tout de la réglementation. 
Il faut éduquer le conducteur, lui apprendre à bien estimer la vitesse correcte.

Vouloir réglementer la vitesse est contre-productif : les conducteurs auront tendance à faire confiance aux panneaux, plutôt que d’apprécier la situation, "désapprenant" ainsi à conduire ; et cela augmentera les risques dès que la réglementation sera inadaptée (exemple : virage en épingle sur une route limitée à 80 km/h).

Dans le même genre, la vitesse (moyenne ou réglementée) bien supérieure sur les autoroutes comparée aux routes secondaires, avec une accidentologie très inférieure, montre bien que les infrastructures comptent plus que la vitesse. AMHA, l’argent dépensé pour cette limitation à 80 km/h aurait été beaucoup mieux utilisée pour l’amélioration des infrastructures. Mais la culture de la répression est beaucoup trop forte chez nos dirigeants.

Autre chose : la perte économique liée à la baisse de la vitesse moyenne : article La Tribune

Enfin, il parait que certains usagers auraient été écoutés : assouplissement 80 km/h


M07

Hors ligne

 

[+4]    #9 17/08/2018 13h46 → La voiture des investisseurs heureux (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   163 

Je ne vois pas en quoi réduire la vitesse à 80 km/h aura un impact significatif sur l’accidentologie.

J’ouvre le journal local et qu’est ce que j’y trouve :

- Un motard détecté à 170 km/h au lieu de 90.
- Feu rouge grillé, 3 blessés
- Refus obtempéré à un contrôle d’alcoolémie, 2 blessés
- Ligne blanche, franchis,2 vehicule dans le décors
- Contrôle positif aux stupéfiants
- Conduite sans permis, état de récidive
- Rodéo en scooter et sans casque, il grille un stop et percute un véhicule.

etc ….

L’immense majorité des personnes respectent le code de la route (si on peu dire cela comme ça). Que cela va t’il changer pour elles ?
Quand ces personnes seront victimes d’un débile/crétin/ordure comme décris juste avant, qu’est ce que cette limitation va changer ?

RIEN

Ce qu’il faut changer, ce sont les comportements. Et pour changer les comportements, il faut sanctionner. L’éducation comme disent les bobos, cela ne sert a rien, le français est bien trop c.on. De plus, l’éducation a été faite lors de l’apprentissage à la conduite avant l’obtention du permis. Donc maintenant, après avoir éduqué, il faut sanctionner les récalcitrants, ceux qui ont des comportements volontairement dangereux.

Donc, créons une police de la route, qui sanctionne très durement les récidivistes, et les attitudes délibérément en contradiction avec le code la route.
Il me semble que c’est la solution choisis dans certains états américains non ?

Non seulement les fautifs seront harcelés, mais en plus cela fera rentrer des sous dans les caisses de l’état, et ce seront les personnes dangereuses qui paieront, pas le quidam flashé à 82 pour 80 km/h.

PS : Pour ceux qui critiquent l’état des routes françaises, je les invite à se rappeler de l’état du réseau dans les années 60 et 70, et d’aller rouler dans les pays étrangers, à 2 pas de chez nous par exemple. Et quad bien même l’état de la route n’est pas bon, on adapte son comportement, et l’on n’exige pas une route parfaite pour pouvoir se comporter comme un crétin sur la route.

C’était mon cris de gueule comme dirait Vincent Moscato.

A+
Zeb

Dernière modification par zeb (17/08/2018 13h47)

Hors ligne

 

[+2]    #10 20/08/2018 16h45 → La voiture des investisseurs heureux (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   204 

Tomalegrand a écrit :

En passant de 90 à 80km/h, le nombre de morts baisse, cela parait logique.

Ça reste à prouver. N’en déplaise à la logorrhée gouvernementale habituelle, l’impact de la règlementation de la vitesse sur la mortalité routière peut être (très fortement) relativisé.

Ce que suggèrent tous les rapports que j’ai vu sur le site de la sécurité routière (je n’ai pas tout vu remarquez bien) : la vitesse ne tue pas en soi ni dans l’absolu - ce qui tue, c’est une vitesse excessive ou inadaptée (termes souvent employés dans les rapports), ce qui conduit à un carton.

D’ailleurs, je constate que là où on roule le plus vite (les autoroutes) est aussi là où l’accidentologie est la moins mortelle. 35% des accidents corporels y sont mortels ou ’graves’. C’est 53% sur les nationales et 76% sur les départementales (source : données brutes 2016 sécurité routière). Donc on est bien dans une question de contexte.

Sinon, on peut tout bêtement constater que 69% des accidents ont très manifestement une cause dont la problématique est étrangère à la réglementation sur la vitesse :
Part dans la mortalité routière en 2016 - qui implique… (source : ibid.) :
- Un taux d’alcool supérieur 0,5g/l = 23,6%
- Un test positif aux stupéfiants = 14%
- Une attention perturbée = 8,2%
- Fatigué ou ayant eu un malaise = 8,9%
- Un poids lourd = 14,2%

Pour tous ces cas, baisser la limite de vitesse de 90 à 80 km/h pour les VL ne devrait logiquement pas changer grand chose, voire rien du tout.

Pour les autres (les 30% restant pour lesquels la vitesse est clairement le premier facteur en cause), on peut s’interroger sur la portée de la limitation de vitesse. Ceux qui roulaient au delà de 90 km/h ne respecteront pas plus les 80 km/h sous prétexte que le panneau est flambant neuf. Par ailleurs, un conducteur qui n’adapte pas sa conduite aux circonstances ne le fera pas non plus davantage. A 80 dans un virage sur route verglacée et sans pneus adaptés, on se met sans doute autant dans le fossé qu’à 90…

Surin a écrit :

C’est une bonne nouvelle, ça baisse, comme la tendance de cette année mais ça semble s’accélérer

’Ca semble s’accélérer’ : Surin, je ne vous met pas de -1 (ce serait puéril) mais vous êtes à la limite de diffuser de ’fausses rumeurs’…. En cumul 12 mois, le bilan de juillet est un des moins bons de l’année 2018. Ça ne s’accélère pas, ça s’infléchit.

Surin a écrit :

Est-ce grâce à l’abaissement de la vitesse sur ces routes ? On ne peut pas encore l’affirmer mais on ne peut en tout cas pas dire que c’est inutile et poursuivre permettra tout de même de tirer des enseignements précis selon les types de routes.

Pour l’instant, il existe un faisceau d’indices qui suggère que l’abaissement de la vitesse de 90 à 80 km/h n’est pour rien là dedans :
- La majorité des accidents de la route n’est pas due à la vitesse mais d’autres facteurs (ibid.)
- La baisse de la mortalité routière est une tendance affirmée depuis de nombreuses années (simple continuation d’une tendance déjà amorcée?)
- Des pans du réseau routier ont toujours les panneaux à 90 km/h (en tout cas là où j’habite et là où je suis allé en vacances)
- L’expérimentation que le gouvernement a beaucoup cité pour justifier le passage de 90 à 80 n’est en fait que du vent (cf. ici). Elle ne démontre strictement rien : aucune relation statistiquement significative n’est établie entre le passage de 90 à 80 km/h et l’accidentologie (échantillons trop faibles). On comprend d’ailleurs pourquoi le gouvernement a tant tardé pour publier les résultats. Sur trois tronçons de RN testés, l’accidentologie … a progressé dans deux d’entre eux !
     * Sur la RN7 : sur 2 ans, le nombre de morts passe de 0 à 1 et de blessés de 18 à 23
     * Sur la RN57 : le nombre annuel de blessés double (tués stable)
     * Sur la RN151 : le nombre d’accidents est divisé par 2
Mais comme le souligne les auteurs du rapport, tout cela n’a strictement aucune valeur statistique.

Dernière modification par carignan99 (20/08/2018 16h47)

Hors ligne

 

[+3]    #11 20/08/2018 19h17 → La voiture des investisseurs heureux (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Banni
Réputation :   17 

Nombre de morts sur les routes en juillet :

2006 : 471 :
2007 : 478
2008 : 416
2009 : 396
2010 : 453
2011 : 354
2012 : 366
2013 : 344
2014 : 302
2015 : 353
2016 : 356
2017 : 346
2018 : 324

Ci-dessous un tableau très intéressant comparant l’évolution du nombre de victime à l’évolution de la circulation

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/15644_mort.jpg

Maintenant plus polémique : CAUSE DE MORTALITES EN FRANCE

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/15644_morts_par_cause.jpg

Voila pourquoi je continue de rouler à une allure soutenue … Le temps nous est compté ! 

Source : Source 1

Source 2 :Source 2 :

Hors ligne

 

[+2]    #12 20/08/2018 21h09 → La voiture des investisseurs heureux (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Réputation :   21 

Pour détendre un peu l’atmosphère concernant ce sujet sérieux.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/8347_img_2660.jpg

Hors ligne

 

[+2]    #13 03/11/2018 14h49 → La voiture des investisseurs heureux (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Réputation :   47 

Surin a écrit :

J’emploie le futur quand vous employez le conditionnel… Manque-t-il un "si…" ?
Je pinaille wink

Sur les divers engins électroniques et sur de nombreux forums logés sur la Toile, au futur de l’indicatif, la terminaison de la première personne tend à devenir "-ais".

Je note également que l’on n’a plus tort, mais "tord".

Quant à l’expression de certaines oppositions, elle ne s’effectue plus au moyen de la conjonction de coordination "or" ("Mais où est donc Ornicar?"), mais de la préposition "hors".

C’en est au point où ce que la grammaire prescriptive condamne encore aujourd’hui pourrait bientôt être assimilé, puis officialisé par les courants dits "descriptifs". Il en va de même de la disparition du passé simple, qui suit aujourd’hui le même chemin que l’imparfait du subjonctif.

Je suis désolé d’amplifier ce que d’aucuns considéreront sans nul doute comme un développement parasite, mais cette remarque ne me paraissait pas sans importance.

Peut-être conviendrait-il de créer une file intitulée "Le rentier et l’orthographe" ou, de manière plus appropriée en l’occurrence, "Le rentier et la grammaire" (?)

Dernière modification par Ours (03/11/2018 14h49)

En ligne

 

[+2]    #14 04/11/2018 00h07 → La voiture des investisseurs heureux (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   417 

Bonsoir !

Avis personnel : la voiture électrique, c’est l’avenir (très) lointain.
Car :
- Lorsqu’une autonomie annoncée est de 400 km, il faut diviser par deux si l’on prend l’autoroute à 120 km/h.  L’autonomie baisse aussi si l’on utilise la climatisation, les phares, etc.
- En pratique, si l’on doit faire un aller-retour, il faut éviter les distances de plus de 60 km.
- Dès que l’on a besoin de faire un trajet plus important, il faut soit avoir un véhicule (supplémentaire) à moteur thermique, soit en louer un. Mais ces solutions sont complexes, chronophages et coûteuses.
- On pourrait penser que la ville est mieux adaptée à la V.E. ; mais imaginez que vous habitiez dans un appartement au 5e étage ; allez-vous faire passer une rallonge de plusieurs dizaines de mètres par la fenêtre ?
- On pourrait penser que les zones rurales sont mieux adaptées à cause des habitats individuels. Mais les distances de chaque déplacement vont faire exploser les besoins d’autonomie.
- Les temps de recharge de la batterie sont très longs ; beaucoup trop. Même les super-chargeurs de Tesla ne sont performants que s’il y a une seule voiture en charge. Et, si vous avez deux voitures, attention au contrat EdF à souscrire : ça va douiller !
- D’un point de vue écologique, la V.E. produit plus de CO² que les véhicules thermiques, si l’on tient compte de la fabrication et du recyclage des batteries.
- Il n’est jamais fait mention de l’usure des batteries (avec l’autonomie qui baisse avec le temps/l’usage).
- Concernant les particules fines, la V.E. émet 40 % de particules en moins qu’un diesel ancien ; mais seulement 20 % de moins qu’un diesel équipé d’un filtre à particules (une voiture actuelle produit entre 60 % et 80 % des particules fines avec les freins et les pneumatiques).
- La production d’électricité supplémentaire pour les V.E. n’utilisera pas les centrales nucléaires, ni l’hydroélectricité. Une partie importante sera produite avec les centrales à gaz (ou à charbon).
- Le gain financier n’est pas évident. L’ADEME a fait un calcul (avec une Nissan Leaf) : V.E. 1,8 € pour 100 km ; Diesel 5,32 € ; Essence 8 €. Il faut souvent ajouter la location du chargeur (ou de la batterie comme pour les Zoé) ; sans cela, le gain annuel pour 10000 km / an n’est que de 352 €. À rapprocher du surcoût d’achat…
- Si le nombre de V.E. augmente vraiment, l’Etat devra compenser la perte sur les taxes. C’est d’ailleurs en prévision de cela que la TIPP est devenue la TICPE, permettant ainsi de taxer les énergies non-pétrolières des véhicules ; dont l’électricité  (vous ne pensiez pas sérieusement que l’Etat allait laisser disparaître une telle source de revenus, non ?)

Dernière modification par M07 (04/11/2018 00h13)


M07

Hors ligne

 

[+3]    #15 11/02/2019 21h10 → La voiture des investisseurs heureux (automobile, plaisir, rentier, voiture, économie)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   417 

Re !

Pour mieux circuler par temps de neige, je vous conseille d’abandonner vos véhicules blancs, et d’opter pour des véhicules de couleurs vives.

Car il est bien connu que les véhicules de couleurs battent les blancs en neige…


M07

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech