Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#401 14/06/2020 02h03

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   672  

Rodin a écrit :

Je demande à voir.

C’est la clé : voir.
Ce qui suppose quand même d’avoir les yeux ouverts, donc de ne pas passer son temps à dormir.
Voir c’est observer, observer c’est analyser l’environnement présent : risques et opportunités, ennemis et amis.
Evidemment fuir les risques (responsabilités professionnelles par exemple) et les ennemis (petits chefs),
mais saisir les opportunités, faire des choses intéressantes avec des amis. Le meilleur ami pour nous est le bosseur peu imaginatif : vous lui donnez l’idée, il va faire le travail. Vous êtes "consultant".

Finalement il y a quand même un peu de travail. Il faut aussi savoir ce que l’on veut.
Mais ce n’est pas épuisant.

On peut souvent remettre au lendemain : ne faire aujourd’hui que ce qui est urgent et important.
Si pas urgent attendre, avec un peu de chance quelqu’un d’autre va le faire.
Si pas important le bâcler ou faire semblant, de toute façon c’est inutile.

Par contre inutile d’essayer de tout prévoir : ça ne se passe jamais comme prévu.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

[+2 / -1]    #402 14/06/2020 02h36

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   267  

Bonsoir,

Je n’ai rien lu de ce fil mais je suis « fainéant » et ça semble me réussir !


Parrain : Linxea, Boursorama, saxo banque, Binance, crypto.com, swissborg, maiar, kucoin :)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #403 14/06/2020 08h52

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   306  

Malolechat,

Hum…si sur ce que nous connaissons de vous :

Vos vacations d’été décrites sur ce forum dépassant très allègrement (Bien que votre activité ne rentre pas dans ce cadre) le volume d’heures maxi Travaillees légal (48h/ sem avec des précautions d’usage …)

Votre file scpi ….un travail minutieux et de longue haleine pour finaliser jusque les derniers détails Du possible.

Me voilà donc pleinement rassuré, avec des « fainéants » de votre calibre, le PIB national ne saurait reculer malgré la crise sanitaire 🤣.

Ceci dit, quand on fait ce qui nous passionne, on peut y passer un temps fou, sans même avoir l’impression de bosser, juste pour le plaisir.

Dernière modification par serenitis (14/06/2020 08h52)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #404 14/06/2020 09h14

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   128  

Il y a une différence entre être fainéant et ne pas aimer travailler en vain.  Peut être est-ce une différence de degré plutôt que de nature. Bien entendu, le fait de ne pas trouver vain tout travail permet de travailler et ce faisant d’augmenter son efficience au travail puis de de diminuer le seuil à partir duquel on se dit que ça vaut le coup(*). 

D’autre part, l’évaluation de la pertinence d’une action prend beaucoup de temps de cerveau tant qu’on n’a pas acquis l’expérience qui permet de voir cette action comme routinière. C’est une forme de travail (**) même lorsqu’on décide de ne rien faire (***).

L’erreur de base est cependant de raisonner sur un plan individuel. Le travail se fait mieux en équipe pour profiter des avantages de la division du travail(****).  Le défaut de la structure équipe est qu’il y a un optimum de taille pour l’effectif, peut être vers 3 quand l’ équipe n’est pas structurée hierarchiquement. À partir d’un certain nombre (pour l’écriture d’articles scientifiques, en maths, je n’ai pas aimé ce qui s’est passé quand l’effectif a été 4 ou plus),  les passagers clandestins deviennent inévitables. Par exemple au football où ils sont 11 il y a besoin d’un entraineur qui impose une discipline collective stricte sinon ça devient vite n’importe quoi.

(*)Ce mécanisme après quelques itérations est sans doute ce qui fait que, en économie capitaliste, la concurrence engendre une baisse tendancielle du taux de profit, ce qui est à mon sens une des parties sauvables de l’analyse de Marx. C’est au fond une version de l’idée que le capitalisme est intrinsèquement déflationniste.

(**) P=dW/dt

(***)  De façon générale, quand un individu ou un groupe font des taches non routinières, une mauvaise préparation est fatale et une bonne préparation nécessite beaucoup d’actes se révélant inutiles a posteriori.

(****) Voir Adam Smith, La richesse des Nations, livre I.

Hors ligne Hors ligne

 

#405 14/06/2020 09h32

Membre
Réputation :   92  

Ce qui me paraît important est de choisir ce sur quoi mettre son énergie, et être fainéant pour le reste. Cela permet de se focaliser sur ce qui importe.

Ainsi, je suis souvent confronté à une procrastination sévère pour des sujets qui ne me motivent pas.
Par contre je me décarcasse comme un fou furieux pour ce qui est important pour moi.

Certaines tâches me saoulent dès 10h du matin. D’autres me donnent la pêche jusque 3h du matin quand je me décide enfin à aller dormir pour attaquer le lendemain en pleine forme.

Il me semble que les gens qui n’ont pas cette énergie débordante pour certains projets n’ont pas trouvé ce qui les passionne ou n’ont pas le desire intense d’atteindre des objectifs d’ambitieux.

J’en connais quelques-uns et ils n’ont aucune ambition ou projet extraordinaire qu’ils rêvent d’accomplir. Quel dommage. Mais bon, tout est question de tempérament. Déjà à l’adolescence il apparait vite qui est un gagnant (dans le sens où ils veulent à tout prix réussir ce qui est important pour eux) et qui ne l’est pas.

Et il est très dur de passer de perdant à l’adolescence à gagnant en étant plus âgé. En effet, je suis convaincu que la discipline de se définir des objectifs ambitieux, et de tout mettre en place pour les atteindre s’apprend. Et apprendre sur le tard est beaucoup plus dur. Les habitudes de paresse sont trop ancrées.

Pour résumer ma pensée sur le sujet: la vie passe tellement vite qu’il serait désespérant de la gâcher en somnambulant durant tant d’années.

Hors ligne Hors ligne

 

#406 14/06/2020 10h12

Membre
Réputation :   95  

Être fainéant peut aussi être dû à de la dépression.

Une personne dans un état dépressif ressent chaque tache à effectuer comme quelque chose d’insurmontable….

Tout ça pour dire que ce n’est pas forcément voulu à chaque fois.

Et je constate que le confinement passé et cette crise sanitaire/économique ne va pas arranger les choses pour redonner le moral au personne déjà fragile moralement…..

Hors ligne Hors ligne

 

#407 14/06/2020 11h17

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   168  

Malolechat a écrit :

Bonsoir,

Je n’ai rien lu de ce fil mais je suis « fainéant » et ça semble me réussir !

Malolechat est soudain devenu tellement fainéant…. qu’il ne va même plus se coucher……. 😉

A ce rythme, il va fini par travailler H24 😱

Hors ligne Hors ligne

 

#408 14/06/2020 11h23

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   672  

Caratheodory a écrit :

Le travail se fait mieux en équipe pour profiter des avantages de la division du travail(****).  Le défaut de la structure équipe est qu’il y a un optimum de taille pour l’effectif, peut être vers 3 quand l’ équipe n’est pas structurée hierarchiquement.

Point important, qui rejoint la tendance lourde dans mon domaine de la gestion de projets informatiques :
les méthodes agiles

Certains aspects sont très intéressants.
Les méthodes agiles prônent quatre valeurs fondamentales du manifeste Agile :
Les Individus et leurs interactions plus que les processus et les outils ;
[…]
L’adaptation au changement plus que le suivi d’un plan.

Douze principes généraux :
[…]
Réaliser les projets avec des personnes motivées. Leur fournir l’environnement et le soutien dont ils ont besoin et leur faire confiance pour atteindre les objectifs fixés ;
[…]
La simplicité – c’est-à-dire l’art de minimiser la quantité de travail inutile – est essentielle ;
Les meilleures architectures, spécifications et conceptions émergent d’équipes auto-organisées ;
[…]

Pour info, la taille idéale d’une équipe agile est généralement estimée à 7 +/- 2.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#409 14/06/2020 14h24

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   128  

Ceci dit certaines tâches utiles ont une taille ou une durée caractéristique qui rend la structure agile impossible ou inévitable le travail inutile.

Par exemple, faire ses devoirs est le plus souvent inutile à très court terme et l’intérêt ne s’en revêle que progressivement.

De même, certaines des tâches que l’on délègue à l’Etat, disons le maintien de l’ordre public,  ne peuvent pas se traiter avec des équipes de 9 personnes.

Hors ligne Hors ligne

 

#410 14/06/2020 14h59

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   162  

Bonjour à tout le monde

Rodin
J’aime la paresse, j’aime dormir, j’aime ne rien faire de mes week-ends, youtuber sur des vidéos de football ou les mêmes musiques radiophoniques en boucle…

Pensez tout de même à lever les pieds, quand votre compagne passera l’ aspirateur ….

Et à faire "un peu" d’ intendance (ménage, vaisselle, courses , pédiatre, réunion de parents, devoirs, démarches administratives, paperasse, etc etc, …. ), si un jour vous avez une vie de famille ;
Ou alors dorlotez une vraie compagne "femme au foyer" pour lui donner l’ envie de rester à vos côtés;

Certaines tâches ne sont pas déléguables à une employée , qu’ il faudrait en plus rémunérer …

En attendant , profitez-bien cool

Parole de "mamie"
Mimizoé1


Parrainages Binck, BourseDirect, Véracash, BullionVault, WeSave, (Me contacter en MP)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #411 14/06/2020 21h00

Membre
Réputation :   36  

Rodin a écrit :

Je me sens en effet visé par les émissaires qui nous traitent de paresseux. A juste titre. Car je le suis et je le sais.
J’ai mon mot à dire en tant qu’ESFP (Entertaineur, amuseur) surdoué de 24 ans, disons plutôt ayant eu des facilités à l’école depuis le primaire jusqu’au supérieur. Quelle tare d’être le "contraire" de l’INTJ, je suis fichu pour la suite.

Oh, un copain ESFP ! smile
Ça fait plaisir, on n’a pas l’air très nombreux ici !

C’est marrant, je pense l’inverse, pour moi les ESFP ne sont pas du tout des paresseux mais des hyper actifs. C’est "juste" que si quelque chose ne nous plait pas, on ne le fait pas, point (ce qui est certes vrai de manière générale dans la population, mais particulièrement chez les ESFP).

Du coup, je me permets quelques conseils et retours d’expériences en tant qu’ESFP un peu plus vieille que vous : … identifiez de nouvelles passions ! Tout le but du jeu est de "tromper" votre cerveau en le persuadant qu’un truc a l’air génial, les ESFP ont une capacité incroyable à s’enthousiasmer et à s’investir sans compter dans leurs passions. Vous vous lancerez dans mille projets, vous en laisserez tomber l’énorme majorité très rapidement, mais un petit pourcentage vous passionnera, et votre enthousiasme vous portera tout seul.

Personnellement, à votre âge, je ne faisais pas grand chose non plus. Pas de sport, pas de passion… Puis ma sœur m’a convaincue (plus pour le principe d’être avec elle qu’autre chose) de faire un trek de débutant avec elle. Ça m’a passionnée. Résultat, l’été dernier on a monté le Kilimandjaro.
Autre exemple, plus récent : j’avais décidé de passer le confinement à suivre des formations utiles pour ma carrière. Évidemment, au bout de 6 semaines, j’avais uniquement joué à des jeux vidéos et regardé des séries. Suivre des formations était utile, mais pas divertissant, donc aucune chance que j’y arrive. J’ai donc cherché quelque chose qui serait utile mais surtout "fun". Et j’ai imaginé à quel point ça serait génial si je profitais du confinement pour coder une appli avec une Assistante Personnalisée à une amie en remerciement d’un service rendu. Elle aurait été ravie et hyper surprise - et pour cause, je n’y connaissais rien de rien en code. Je m’y suis mise, j’ai été hyper fière du premier résultat, …, j’ai toujours un niveau basique en code, mais l’appli tient la route, et mon amie reçoit la nouvelle version améliorée de son Assistante régulièrement. D’ici 6 mois j’aurai acquis une nouvelle compétence "sans travailler".
A côté de ça, 99% des projets qui avaient l’air géniaux m’ont lassée en moins de deux jours (voire beaucoup moins) car ils n’avaient pas de résultats flatteurs suffisamment rapides, et j’ai laissé tomber. Je fais toujours 0 sport "ennuyant" (je ne tiens pas 10 minutes en jogging), j’ai la phobie de l’administratif … Mais c’est pas grave ! le 1% des projets où vous persévérerez sera plus que suffisant pour occuper vos journées, les heures glisseront toutes seules, et vous deviendrez un quasi expert sans effort.
La clé : avoir des premiers résultats rapides, et que ça inclue d’autres personnes (et pourtant on peut difficilement imaginer plus solitaire que le code seul chez soi) ; c’est ce qui motive les Entertainers.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #412 15/06/2020 10h15

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   162  

Je ne pense pas que le type de fainéantise comme décrit par Rodin soit critiquable.

Ce qui est critiquable et énervant, ce sont les fainéants qui passent leur temps à se plaindre ou à envier les bosseurs qui réussissent.

Je pense que les "fainéants" comme Rodin sont des personnes qui ont des facilités dans certains domaines, et qui exploitent ces facilités de manière efficiente afin de pouvoir déléguer/ne pas faire ce qu’ils n’aiment pas.

Le fainéant énervant c’est celui qui n’assume pas sa fainéantise, ne comprend pas pourquoi son voisin/amis/frère réussi et passe son temps à le rabaisser/critiquer et surtout le "il a eu de la chance"…

Dernière modification par koldoun (15/06/2020 10h15)

Hors ligne Hors ligne

 

#413 15/06/2020 12h41

Membre
Réputation :   24  

koldoun a écrit :

Je pense que les "fainéants" comme Rodin sont des personnes qui ont des facilités dans certains domaines, et qui exploitent ces facilités de manière efficiente afin de pouvoir déléguer/ne pas faire ce qu’ils n’aiment pas.

Je concède votre analyse. Mais pour l’heure, je ne sais pas trop ce que j’aime vraiment, et surtout ne sais pas sur quoi je pourrais passer des heures dessus de sorte à ce que cela me génère un revenu.

L’effort dont je parlais dans mon post initial, n’est pas seulement d’un point de vue purement physique. C’est aussi intellectuel, précisément dans le "aller au bout des choses".

Oui, je suis venu sur un forum d’investisseurs.

Oui, je m’intéresse davantage sur les SCPI et l’ETF et stock picking et compte investir mon épargne.

Mais, ne me demandez pas d’aller éplucher au crible le bilan/compte de résultat de telle société de gestion -> Je diversifie au max en fonction des secteurs/géographie/société de gestion/aversion au risque, et "basta" pour le moment.

Faire de l’analyse fondamentale sur des valeurs boursières, c’est compliqué pour moi -> J’ai commencé du stock picking et revends à +7% brut mes valeurs, et passe au fur et a mesure le cashflow obtenu sur de l’ETF capitalisant (world).

Pour digresser d’un point de vue professionnel, j’attends toujours de trouver ce qui va me faire dire "mais en fait, c’est ça que je veux faire". Ce serait un plus beau projet de vie que d’envisager le travail juste pour vivre et épargner…

Lollip a écrit :

Ça fait plaisir, on n’a pas l’air très nombreux ici !

Nous somme au moins deux maintenant. Je me suis totalement reconnu dans votre description, il faut croire que ce test de personnalité n’est pas si insignifiant que cela paraît. Le fameux 1% à trouver, je suis encore à sa recherche. J’ai cru un moment que ce serait le voyage, avec mes huit mois passés à l’étranger, mais ça n’a pas tenu bien longtemps comme vous pouvez le deviner.
Gérer son argent, qui ne le ferait pas s’il avait de quoi mettre de côté ?
Je veux dire, pour le moment, je trouve des occupations qui sont assez évidentes, mais je ne vois pas en quoi cela pourrait me générer une plus-value.

Quand j’ai compris ce que le CGP empochait par heure d’honoraire ou produit vendu, cela m’a aussi mis la puce à l’oreille. Mais le simple fait d’imaginer faire une veille perpétuelle et systémique de tous les produits financiers et immobiliers, j’en ai la chair de poule.


La vie est une course, premier dans les starters - RS4 gris nardo, shifter pro, contre-sens.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #414 15/06/2020 14h37

Membre
Réputation :   99  

koldoun a écrit :

Ce qui est critiquable et énervant, ce sont les fainéants qui passent leur temps à se plaindre ou à envier les bosseurs qui réussissent.

Oui.
Plus ceux qui se reposent sur vous.

Soit ils se reposent sur vous en geignant que leur vie est trop dure.
Soit ils se reposent sur vous, ni vu ni connu.
Soit ils se reposent sur vous pour accomplir, eux, des actions plus intéressantes (pour eux ou intéressantes subjectivement).

🌹🌹🌹🥀

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #415 30/06/2020 14h09

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   195  

Avec quelques changements dans ma vie privée, où j’ai découvert des "surprises" de la vie, je me suis re-laissé tenter par le test Myers, afin de voir s’il y avait un changement dans ma personnalité.

Rien de neuf, toujours même ISTJ, mais j’ai encore accentué le trait.

Concernant les travaux (toujours pas finis…) de notre RP, je ne peux qu’être d’accord avec ces propos:

[url=https://www.16personalities.com/fr/la-personnalite-istj]ISTJ[/url] a écrit :

Si les défis deviennent des débats chronophages, les Logisticiens peuvent se fâcher très fort à mesure que les dates limites se rapprochent.

Quand les Logisticiens disent qu’ils vont accomplir quelque chose, ils le font, ils satisfont à leurs obligations quel qu’en soit le coût personnel et, de même, ils ne comprennent pas les gens qui ne tiennent pas leurs propres promesses. Un mélange de paresse et de malhonnêteté est la meilleure façon d’énerver les Logisticiens. Par conséquent, les gens qui ont le type de personnalité « Logisticien » préfèrent souvent travailler seuls, ou au moins s’assurer que leur autorité soit clairement établie par la voie hiérarchique, ce qui leur permet de définir et d’accomplir leurs objectifs sans débattre ni se soucier du sérieux des autres.

Les Logisticiens considèrent souvent que dépendre des autres est une faiblesse, et leur passion pour le devoir, la fiabilité et la perfection de l’intégrité personnelle leur interdit de tomber dans un tel piège.

Dans ce forum avec beaucoup d’INTJ, et pour en avoir un à la maison, voici quelques propos :

[url=https://www.16personalities.com/fr/la-personnalite-intj]INTJ[/url] a écrit :

Par exemple, les Architectes sont à la fois les idéalistes les plus innocents et les cyniques les plus amers qui soient, ce qui semblerait ne pas aller ensemble. Néanmoins, c’est parce que les Architectes ont tendance à croire qu’avec des efforts, de l’intelligence et de la considération, rien n’est impossible, alors qu’en même temps ils pensent que les gens sont trop paresseux, dépourvus de vue à long terme ou cupides pour vraiment obtenir ces résultats fantastiques.

Ce qui colle avec l’opinion de beaucoup d’IH sur ce forum sur la paresse des "autres".

Mimizoe a écrit :

Rodin
J’aime la paresse, j’aime dormir, j’aime ne rien faire de mes week-ends, youtuber sur des vidéos de football ou les mêmes musiques radiophoniques en boucle…

Pensez tout de même à lever les pieds, quand votre compagne passera l’ aspirateur ….

Et à faire "un peu" d’ intendance (ménage, vaisselle, courses , pédiatre, réunion de parents, devoirs, démarches administratives, paperasse, etc etc, …. ), si un jour vous avez une vie de famille ;
Ou alors dorlotez une vraie compagne "femme au foyer" pour lui donner l’ envie de rester à vos côtés;

Avec mon ISTJ,

ISTJ a écrit :

Leurs caractéristiques intrinsèques d’intégrité, de logique pragmatique et d’infatigable dévouement envers le devoir font des Logisticiens le coeur vital de nombreuses familles, aussi bien que des organisations qui soutiennent les traditions, les règles et les normes comme les cabinets d’avocat, les organismes de réglementation et les militaires. Les gens qui ont le type de personnalité « Logisticien » aiment être responsables de leurs actions et s’enorgueillissent du travail qu’ils font. Quand ils travaillent pour atteindre un but, les Logisticiens ne comptent pas leur temps et leur énergie pour achever chaque tâche pertinente avec exactitude et patience.

, je ne pourrais pas être avec qqn qui "ne fait rien".

Et je remarque que j’ai (inconsciemment, comme pour le test) fait une sélection, afin d’écarter certaines personnalités qui ne collent pas avec ISTJ. Finalement je suis avec un INTJ. Et ça roule.
( Et on pense tous les 2 qu’on est entouré par un tas de fainéants…)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "les gens sont paresseux, c'est affolant !"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur