Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#126 08/03/2017 14h49 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Membre
Réputation :   

merci pour vos réponses.
Effectivement, l’idée est d’attirer l’attention sur le temps (et l’energie) à consacréer à un projet, plutot que d’en donner une définition précise.

Si je fais 50.000 h de course à pieds, je ne gagnerai par les JO pour autant, j’en suis bien conscient.

En revanche, si j’aime quelques choses, et que je me mets à le faire avec passion et règulièrement, il y a de fortes chances que ça porte ses fruits.

mon problème actuel est plutot de vouloir en faire trop :
- progresser au travail en apprenant tout ce qui est apprenable (y compris dans d’autres teams
- le tout en travaillant en anglais
- essayer d’apprendre l’allemand, où je vis actuellement (la motivation est moyenne, j’avoue smile )
- progresser en sports (là encore, plusieurs sports, donc plus compliquer
- s’astreindre à une meilleure hygiène de vie (alimentation)
- apprendre tout ce que je peux sur le milieu boursier


bref, dur de sentir une vrai progression dans chacun des secteurs.
je l’ai déjà vécu en sport. Si je me concentre sur un pour progresser, les autres stagnent (puisque le temps à y consacrer par semaine + les temps de repos ne sont malheureusement pas extensibles…)

Hors ligne

 

#127 08/03/2017 15h05 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   520 

limp13 a écrit :

seul moyen d’y parvenir est d’avoir une motivation, qui sera, normalement, l’amour de ce qu’on fait.

limp13 a écrit :

essayer d’apprendre l’allemand, où je vis actuellement (la motivation est moyenne, j’avoue)

Donc à priori, il vous manque une belle Allemande (non, pas la voiture) wink

Le problème se situe parfois dans la façon d’apprendre qui n’est pas efficace. Tous les chemins mènent peut-être à Rome, mais certains plus rapidement que d’autres.

Et je ne suis pas trop sûr de l’utilité (et surtout de l’efficacité justement) de vouloir "tout" apprendre, ou "le plus possible".  Peut-être est-il plus judicieux de se focaliser sur ce qui vous intéresse le plus.

Hors ligne

 

#128 10/03/2017 08h30 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Membre
Réputation :   72 

C’est ce qui s’appelle avoir les yeux plus gros que le ventre, courir trop de lièvres à la fois…

Hors ligne

 

[+3]    #129 10/03/2017 09h51 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1439 

Cette histoire des 10 000 h vient des travaux de Anders Ericsson. Je cite un article :

he 10,000-hours concept can be traced back to a 1993 paper written by Anders Ericsson, a Professor at the University of Colorado, called The Role of Deliberate Practice in the Acquisition of Expert Performance.
It highlighted the work of a group of psychologists in Berlin, who had studied the practice habits of violin students in childhood, adolescence and adulthood.
All had begun playing at roughly five years of age with similar practice times. However, at age eight, practice times began to diverge. By age 20, the elite performers had averaged more than 10,000 hours of practice each, while the less able performers had only done 4,000 hours of practice.

Source :
Can 10,000 hours of practice make you an expert? - BBC News

Ce qui semble échapper à beaucoup de monde dans les commentaires et discussions, c’est que dans cet étude sur les violonistes "tous avaient débuté à l’âge de 5 ans environ". La capacité d’apprentissage du cerveau n’est pas la même à l’enfance qu’à l’âge adulte !

Ces généralisations sur 10 000 h ou 50 000 h sont absurdes, et l’échec de Dan McLaughlin dans son plan pour devenir golfeur professionnel le montre assez bien.

Il suffit de réfléchir un peu pour s’en rendre compte.
1) Déjà, il y a la capacité physique ou intellectuelle. On ne peut pas devenir golfeur professionnel si on a le dos ou l’épaule ruinés, par exemple. De même, si on a toujours eu du mal à l’école, il y a peu de chances qu’on devient docteur en physique.
2) Ensuite, il y a la capacité d’apprentissage, qui diminue avec l’âge. Dan McLaughlin a commencé son programme de golf à 30 ans ; l’aurait-il fait à 60 ans ? Pourtant, il y a sans doute des gens qui se mettent au golf à 60 ans, mais ils n’espèrent pas devenir professionnels…
3) Ensuite, les connaissances se construisent brique par brique. Il y a beaucoup de domaines où il faut d’abord passer par un apprentissage un peu rébarbatif mais indispensable. Difficile de devenir docteur en physique si on a n’a pas fait d’études scientifiques et si le mot "intégrale" vous évoque un niveau de finition sur les modèles Renault. D’ailleurs, on part du principe qu’on sait tous lire, écrire et compter parce qu’on est tous allés à l’école, mais dans le monde entier c’est une base que tout le monde n’a pas…

A mon humble avis, il faut se poser les vraies questions : veut-on vraiment devenir un expert ? Et surtout : pour quoi faire ?

Pour du loisir, l’essentiel est de se faire plaisir, et il n’y a pas besoin d’être un expert pour se faire plaisir. Il faut remettre en cause l’esprit de compétition ; il n’y a qu’une seule place au sommet, ça fait beaucoup de déçus. Je me rappelle l’arrivée d’un 5000 mètres aux JO (ou aux mondiaux d’athlétisme ?), et le second était en pleurs d’avoir échoué. Ce mec est meilleur que 99,99999999 % des pratiquants de son sport et il est malheureux quand même. La compétition, ça craint !

Si c’est pour gagner de l’argent, l’essentiel est d’être bon dans son job, de se faire plaisir, et d’être bien payé. Ca ne nécessite pas forcément d’être un expert. Il y a plein de métiers où les bons sont plutôt des touche-à-tout et des organisateurs-coordinateurs. Leur spécialité n’est pas d’être un expert mais de savoir faire avancer les choses en mettant de l’huile là où ça coince.
Dans beaucoup de carrières, quand on progresse, on arrive assez rapidement à des postes d’encadrement. Savoir faire bien travailler les gens qu’on encadre requiert des compétences humaines qui n’ont que peu à voir avec l’expertise du domaine où l’on travaille.

Bref, faire des efforts pour progresser, oui, mais en ayant sa propre définition des objectifs que l’on souhaite atteindre, et en se faisant plaisir au passage, sans croire aux formules magiques type "10 000 heures".

Dernière modification par Bernard2K (10/03/2017 09h57)

Hors ligne

 

#130 10/03/2017 10h01 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Membre
Réputation :   61 

Hello à tous,

J’ai lu ces quelques pages avec beaucoup d’attention et attribuer quelques appréciations.
Ce sujet est (vous l’avez tous dit) très intéressant.

Je voudrais aussi rajouter qu’il s’agit surtout d’assumer la conscience de faire vivre sa vie . Personnellement, j’adore lire, j’ai découvert ici une mine de lecture (livres ebook et cie) que j’apprécie ou non. Mais je n’ai que 24h dans ma vie. Alors je ne souhaite juger personne car je ne connais pas les vies de chacun.

Pour les parrainages, il semble que Boursorama ne donne pas tous les parrainages (par erreur ou par réduction de coûts) J’en ai eu la preuve avec mes enfants. Ils sont trois et j’ai du réclamer pour deux les parrainages "oubliés".

En plus, il est important de voir l’humanité en mode empathique, quelqu’un envisage un projet, faut il qu’il signe une décharge pour qu’il ne lance pas sur ce projet ? (procrastination incluse)

Beaucoup d’entre vous l’ont dit, il est inconvenant et incohérent de se plaindre de sa situation dans un monde occidental. Certes la providence peut nous conduire à des succès ou à des échecs avec des données de départ proches.

Alors oui je ne serai pas aussi virulemment que IH (même si je lui ai mis encore une reco sur ce post) à traiter les individus de "paresseux et fainéants". Les seuls avec qui je me permets ces qualificatifs ont été mes enfants quand ils étaient petits. Mais ils ont fait des classes préparatoires et ils ont bossé durs (la dernière y est encore).

Je me refuse à juger dans notre monde occidental la doléance de certains d’entre nous. Je revendique aussi une forme de paresse active (comme cela a été dit). Et je trouve que notre pays est peut être un des plus beaux pays du monde (que j’ai parcouru). Alors pour ceux qui comme moi ont pleins de contradictions dans leur tête et qui les assument, je vous conseille surtout de vivre de vos passions et vos amours. L’étude de l’investissement et de la création de la valeur peut en être un. La paresse est aussi une de mes passions.

Hors ligne

 

[+5]    #131 10/03/2017 12h15 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2254 

johntur a écrit :

Alors oui je ne serai pas aussi virulemment que IH (même si je lui ai mis encore une reco sur ce post) à traiter les individus de "paresseux et fainéants".

Et pourtant, six ans après, si je devais réécrire ce premier message, je serais encore plus virulent.

La génération des milleniums (ou génération YouTube ou génération Facebook ou génération Secret Story c’est la même chose) est juste une catastrophe : impolis, illettrés, fainéants, d’un culot monstrueux, incapables de se concentrer plus de 10 minutes, et j’en passe et des meilleurs.

Évidemment, tous ne sont pas comme cela, mais dans l’ensemble, je n’ai pas de mots assez durs pour la qualifier [cette génération]. Quand je reçois des mails où l’on me tutoie, bourrés de fautes d’orthographe, sans ponctuation, écrits avec un smartphone, pas de doute, c’est un millenium !

Même ma compagne, professeur en FAC (en FAC !) reçoit des emails incroyables. Et si vous discutez avec des profs de lycée, c’est la même chose : il y a eu un effondrement du niveau scolaire qui a commencé après les années 2000. Pour donner une idée, 1 élève sur 5 en classe de 3e ne sait pas résoudre un problème de mathématique de niveau CM2 (source).

Alors si en plus on y ajoute une tendance à la fainéantise aiguë…

-

Ce qu’il faut comprendre, c’est que notre forum est un OVNI sur Internet. Le "niveau" des participants, leur envie d’apprendre, de progresser, sont élevés par rapport à la moyenne des gens et pas du tout représentatifs.

Hors ligne

 

[+1]    #132 10/03/2017 12h33 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Banni
Réputation :   40 

En étant un peu provocateur, j’aurais envie de demander, mais quelle génération a élevée cette génération millenium ?

Les enfants de 14 ans auraient tous choisi délibérément d’être mauvais, sans que les parents n’aient quelconque responsabilité smile ?

Hors ligne

 

#133 10/03/2017 12h49 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   163 

Pendant des années je me suis préoccupé de mon avenir professionel, du fait que les jeunes arrivent, et me poussent vers la porte.

Aujourd’hui, mon avenir n’est pas plus garantie qu’avant, mais ce que je sais, c’est statistiquement parlant, ce n’est pas un jeune qui me piquera ma place. Je perdrai mon emploi pour d’autres raisons, mais pas celle ci. Je ne crains pas grand chose de ce coté.

Les stagiaires que nous recevons, sont à 90% des feignants, incompétents et souvent persuadés d’être de bon professionnels. Même les "j’ai tout vu, tout fait" sont en voix de disparation, remplacés par ce que l’on appel les "larves". J’ai un collègue qui dit toujours, "si t.u colles t.on oreille contre leur crâne, t.u entendra le souffle du vent".

Alors bien sur, tous les stagiaires en alternance de notre filiale support ne sont pas comme cela (salaire au dessus du minimum légal + véhicule quand même), et nous en avons embauché 1 en CDI dernièrement, et un autre devrait l’être l’année prochaine (2 bons gars qui s’intéressent et progressent).
Mais pour les autres, c’est une cata, ils sont même pas foutu de nettoyer leur bureau et de faire leur devoir quand ils ont une semaine de cours ! A 20 ans et plus, ils se pointent en contrôle de mathématique sans leurs calculatrice ! Ils ont 20 serveurs à équiper, et ben, il en manque toujours un qui reste dans son carton dans le dépôt, un autre n’a pas les mémoires, ou il manque des cartes …… Ils ne se contrôlent jamais, signent les fiches de contrôle qualité sans effectuer la vérification car ça les emmerde de le faire, et ils s’en foutent. Ils t.e regardent avec des yeux ahuris, comme s’ils comprenaient pas que si on doit mettre 256 GB dans un serveur, il faut livrer 256 GB au client, et pas 128 GB ! Mes collègues, qui gèrent les infras physiques, s’arrachent les cheveux.
Les mecs arrivent à 9h45 au lieu de 9h30, ils partent toujours avant l’heure …..

C’est vraiment dommage, car nous sommes toujours prêt à passer du temps avec eux, répondre à leurs questions et les impliquer des des sujets intéressants, novateurs, afin de leur faire découvrir de nouvelles choses. Et en plus c’est aussi enrichissant pour nous, formaliser, vulgariser, expliquer, transmettre ….

Bref, ils ratent vraiment quelque chose.

Facebook et compagnie, sont des vrais catastrophes pour ces personnes. Ils ne vivent que pour ces trucs, au détriment de leur vie professionnelle, et encore plus grave, de leurs relations personnelles.

Et ce phénomène est mondial. Je travail toute la journée avec l’Inde, les Philippines, le Costa Rica, la Malaysie …. La relation avec ces personnes est différentes, du fait de la distance, mais quand même, je retrouve des comportements qui sont du même type.
Les seuls endroits (hasard ?) ou je vois le phénomène avec moins d’ampleur, c’est l’Europe de l’est (Slovaquie et Bulgarie).

Bref, comme qui dirait, "c’est pas gagné".

Kiwai10 a écrit :

En étant un peu provocateur, j’aurais envie de demander, mais quelle génération a élevée cette génération millenium ?

Les enfants de 14 ans auraient tous choisi délibérément d’être mauvais, sans que les parents n’aient quelconque responsabilité smile ?

Ce n’est pas de la provocation, mais c’est LA question. Je suis bien d’accord avec vous.

C’est un problème :

1- D’environnement -> Les parents ne peuvent pas changer l’environnement, mais peuvent éduquer par rapport à cet environnement.

2- D’éducation -> Cela demande des efforts qui paieront peut être un jour, à long terme.

Signé : un vieux schnock resté bloqué au siècle dernier.

A+
Zeb

Dernière modification par zeb (10/03/2017 12h54)

Hors ligne

 

[+1]    #134 10/03/2017 12h53 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Membre
Réputation :   61 

Bonjour,

Oui beaucoup d’entre nous et parfois nous mêmes, nous pouvons être "impolis, illettrés, fainéants, d’un culot monstrueux, incapables de se concentrer plus de 10 minutes, et j’en passe et des meilleurs." A regarder les violences et les haines du passé, j’ai du mal à penser que notre humanité ne progresse pas.

Mais j’aime trop la maxime de Montaigne pour ne pas la faire mienne en indiquant que "chacun d’entre nous porte la forme entière de l’humaine condition."

Je ne pense pas qu’il y ait ni "un effondrement du niveau scolaire ", ni comme le disent d’autres un effondrement des valeurs. Il y a surtout une augmentation énorme des classes à monter dans les études. Et on se souvient toujours davantage d’un email horrible et atroce que d’un remerciement silencieux ou d’une aide héroïque anonyme.

Maintenant, il y a FAC et FAC. Si vous rentrez à LLG, HIV, Ginette ou une école d’exception, vous aurez toujours un niveau d’excellence tout à fait extrême et que je n’imaginais même pas car j’en étais culturellement très éloigné. La critique des élites par l’inculture est un mouvement qui existe depuis l’aube de l’humanité.

Il y a aussi un effet de notre vieillissement par rapport à notre vue du passé qu’il ne faut pas négliger.

A l’inverse dire que notre société trépigne et que la bêtise s’exprime plus facilement et fait plus d’éclaboussure est un fait. Les idées idiotes les articles journalistiques ratés à titre "PARIS MATCH" sont légions. Les lectures de Lucchini nous éclairent a contrario pour ceux qui peuvent avoir du mal à lire. France Cul est toujours là et accroit ses parts de marchés….

Les théâtres Parisiens ou les spectacles de factures exceptionnels existent. On peut aussi voir le verre à moitié plein de nos bientôt 10 milliards de têtes blondes. Juger que les générations Facebook (que j’utilise beaucoup d’une certaine manière) ou story trucs sont tous des illettrés est surement une vérité. Mais doit on juger en pourcentage ? en nombre absolu  ? Je me méfie des assertions trop brutales qui sont parfois que du ressenti non rationnalisé. J’ai retrouvé tant d’amis chers sur Facebook et j’ai trouvé des amis à mes parents disparus. J’ai aussi fait connaissance d’amis nouveaux.

Ce qui me semble le plus réel est l’entendement que nous avons de notre monde futur. Notre humanité est persuadée que les évènements nous conduisent vers des catastrophes présumées et vers des "décadences". Nous vivons dans un monde gavé d’angoisse et de peur qui favorisent les juristes et les assurances pour chien (j’aime bien les chiens mais pas leurs assurances)

C’est vrai la société évolue très vite. Mais ce n’est pas la fin du monde, c’est juste la fin d’un monde (peut être le notre). Je me demande ce que pourrait penser César, Gambetta ou De gaulle d’un monde comme le notre ? N’y avait il vraiment que des "paresseux et des fainéants" à leur époque ?

J’aime bien ce forum et je m’y suis tout de suite senti bien. Mais j’ai un positivisme absolu même et surtout après avoir lu du Céline.

S’assumer est le maître mot, entreprendre ou méditer ne sont que des moyens d’y arriver (c’est ce que je pense)

Dernière modification par johntur (10/03/2017 14h35)

Hors ligne

 

[+1]    #135 10/03/2017 13h52 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

je rebondis sur le post d’IH. Sur sa conclusion je suis pas loin d’avoir le même avis, par contre, je me suis penché sur la cause. En temps que modeste "jeune adulte" de 33 ans avec une fille de 15 ans, un garçon de 6 ans et une fille de 2 ans, j’ai la conviction, voir la certitude que la cause principale vient des parents.

Certes internet, les réseaux sociaux etc… on fait un mal fou, j’ai vécu l’arrivé du net en temps qu’ado, et j’ai vu l’évolution et l’accélération de la dégradation de l’intérieur : la violence , les jeunes qui font de moins en moins la part entre la réalité et le virtuel, l’importance de l’apparence….

Sauf que les parents n’ont pas su aider leurs enfants et les suivre. Je le vis pleinement avec mon ado et ses difficultés au lycée. Pourtant, quand je vois mon entourage,  je considère  que j’ai une ado exceptionnelle (posée, fait la part des choses, de fait pas de bêtise, fume pas elle n’en voit pas l’intérêt, plus un tas de détails irracontable) mais pourtant elle se fait bouffer par les réseaux sociaux, la télé réalité. Elle préfère suivre la vie des autres plutôt que de vivre la sienne. On la restrictionne régulièrement avec les écrans (pas plus tard que hier avec le bulletin du 2° trimestre) et son attitude c’est le jour et la nuit (rappel : je parle d’une ado équilibrée, donc pour peu que ce soit pas le cas…)

Donc la société va de plus en plus vite, mais la difficulté n’est pas que pour nos jeunes mais plutôt pour nous, parents qui n’ont pas pris le temps d’accompagner cela. J’ai des copines à ma filles qui sont complètement livrées à elle même. Le problème ce n’est pas les copines, mais leurs parents qui ne font pas l’effort de s’en occuper. Avoir des enfants c’est une grande responsabilité qu’à mon avis beaucoup de personnes n’assument pas. C’est facile de filer une bonne fessée et de dire d’assumer ses bêtises, mais cela ne soulage que les parents, ca ne résous rien (j’avais la mains faciles, il y a quelques années et je me suis vite rendu compte que çà ne sert à rien).

Donc oui nos ados sont paresseux, mais ils le sont à cause de leur parents (et un petit peu de l’évolution de la société)

Hors ligne

 

#136 10/03/2017 13h58 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Membre
Réputation :   10 

Je n’ai lu qu’une partie des interventions, je dirais les dernières (par manques de temps).

Je pense qu’effectivement, le niveau global et moyen des jeune est attristant, mais je me pause également une question. Oui l’éducation est un réel problème, on ne donne pas les moyens aux enseignant d’enseigner correctement…
Mais ne serait-ce pas en parti du a cette envie que tout le monde effectue des études? Tout le monde doit avoir le BAC, etc…
Avant les gens arrêtaient l’école quand il le souhaitaient, et n’était pas toujours pousser à plus d’étude.

Je pense que c’est avant tout l’exposition grandissante des gens bête et feignant et la réduction des exigences qui donne ce résultat.

Avant les gens stupides ne pouvaient pas s’afficher aussi facilement que c’est le cas de nos jours…

Hors ligne

 

#137 10/03/2017 14h29 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Membre
Réputation :   46 

Franchement j’ai du mal à comprendre cet agacement envers ces jeunes ? Ils sont comme ça pour diverses raisons, dont certaines ont été suggérées. Il faut donc s’attaquer aux causes. Les blâmer n’aide en rien.

Hors ligne

 

#138 10/03/2017 14h38 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   113 

arkamoon a écrit :

Oui l’éducation est un réel problème, on ne donne pas les moyens aux enseignant d’enseigner correctement…

La plupart des enseignants sont aussi peu impliqués dans leur métier voire même inadapté à ce métier. Ils sont blasés assez rapidement en plus.

Hors ligne

 

[+1]    #139 10/03/2017 14h40 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   88 

johntur a écrit :

France Cul est toujours là…

Je suis curieux de découvrir ce qui y est diffusé ! smile

Plus sérieusement, je rejoins les propos de Kiwai. Certes, les nouvelles générations baignent dans les réseaux sociaux, mais l’éducation est totalement délaissée par une majorité de parents, qui font une confiance aveugle à leurs enfants.

Les parents s’opposent aux redoublements, "accusent" les enseignants d’être mauvais sans remettre en question le travail de leurs enfants : je trouve qu’aujourd’hui, le concept d’enfant roi prend une ampleur colossale. Alors forcément, quand un enfant voit que ses parents se plient en 4 pour qu’il ait tout ce qu’il veut, sans aucun effort de sa part, pourquoi travaillerait-il plus ?

Et un autre aspect est à mon sens le dénigrement des voies professionnelles. Aujourd’hui, pour réussir, il faut aller en filière générale, avoir son Bac, ou le louper, mais alors de 0,5 point hein, il a pas de chance ce pauvre petit ! Et après le Bac ? Bonne question.
L’apprentissage, c’est uniquement pour ceux en échec scolaire, qui seraient trop stupides pour continuer les études…
Alors que finalement, ce sont certainement les métiers avec le plus de débouchés actuellement pour qui se donne la peine de travailler, et de le faire sérieusement.


Parrainage possible pour Boursorama (80€), Linxea (20€), Bourse Direct (50€) et Binck (100€).

Hors ligne

 

#140 10/03/2017 14h55 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   104 

Mathieulovic a écrit :

En temps que modeste "jeune adulte" de 33 ans avec une fille de 15 ans,

Smiley incrédule
vous avez été un très jeune père !

Dernière modification par Job (10/03/2017 14h57)


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

[+1]    #141 10/03/2017 15h01 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Membre
Réputation :   10 

C’est faux que les enseignants sont pas tous impliqués… Dans tous les métiers il existe des gens qui ne font pas bien leur métier.
Mais ce qui fait que les enseignants ne font pas bien leur métier, est le manque de respect et de reconnaissance par rapport au métier qu’ils font.

Qui oserais honnêtement dire qu’il lui plairai d’être prof dans les conditions actuelle… Ma compagne est passionnée et a toujours voulu enseigné, et sa passion est mise a rude épreuve depuis qu’elle enseigne en France…

Hors ligne

 

#142 10/03/2017 15h10 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   127 

InvestisseurHeureux a écrit :

Même ma compagne, professeur en FAC (en FAC !) reçoit des emails incroyables. Et si vous discutez avec des profs de lycée, c’est la même chose : il y a eu un effondrement du niveau scolaire qui a commencé après les années 2000.

Non, bien plus tôt!
Sauf qu’avant, les plus mauvais étaient expurgé en filière pro (mes parents officiaient en fillière pro)
J’était encore au Lycée quand les parents avaient déjà des écrits, illisible (avec plus de fautes que de lettres)

zeb a écrit :

A 20 ans et plus, ils se pointent en contrôle de mathématique sans leurs calculatrice !

A partir du milieu de première j’ai arrêté d’avoir une calculatrice.
J’en ai juste réquisitionné une pour le bac, histoire de vérifier mes calculs rapidement
Résultat actuellement, je calcule toujours facilement de tête.
Pour quelqu’un qui n’a jamais été capable de retenir que 3 tables et demi de multiplication, je m’en sort bien
Pour l’histoire, je ne suis parvenu à retenir que 2, 3, 5 et à moitié 7, le reste n’a jamais voulu rentrer… la 9 je la fait encore avec les doigts. Après, c’est pas génant, les chiffres premiers étant la clé du calcul mental! wink

Pour revenir au sujet de l’intégration des milleniums, je n’oublie pas 2 choses : quand ma génération est arrivé sur le marché du travail (début de la génération Y), ça n’a pas été simple.
Les codes étaient très (trop) différents, et l’intégration n’a pas toujours été simple.

Ensuite, pour les fautes, j’ai été forcé de me calmer grâce à un forum d’informatique qui chassait les écritures approximative, donc par adaptation, j’ai repris l’habitude du français.

Mathieulovic a écrit :

Donc oui nos ados sont paresseux, mais ils le sont à cause de leur parents (et un petit peu de l’évolution de la société)

Pour être honnête, faut dire aussi que les parents sont largués.
Etant de votre age, l’autre jeune je discutais avec des jeunes, et j’ai pas compris la moitié de ce qu’ils racontaient, et là j’ai pris une claque!
Alors j’imagine les parents, qui ont râté le virage technologique et sociale. Ils ne sont pas dans le même monde que leurs enfants!

@arkamoon, pour le niveau je ne sais pas.
Ce que j’ai constaté c’est que c’est en sortant du chemin que je suivais le mieux la route (typiquement l’arrêt d’utilisation de la calculatrice à 17 ans).
L’école est difficile à vivre et clairement brimante. Je me souviens encore en cours d’histoire, bouquiner le livres d’histoire car je m’ennuyais (du collège au lycée, ça fait long).
L’école est bien pour les bases, mais dés qu’il faut acquérir des connaissances, rien ne vaut l’implication personnelle.

Par contre pour le métier, je suis d’accord, c’est plus un sacerdoce qu’un métier!

Hors ligne

 

#143 10/03/2017 15h38 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   113 

Pour ma part, les enseignants et surtout les plus basses classes sont un des piliers importants de notre société. De ce fait, j’ai une attente importante vis à vis de cette profession alors que je n’ai pas d’enfant. J’attends d’un professeur qu’ils transmettent la flamme de la connaissance aux enfants. Et ça peu y arrive réellement alors qu’au final c’est ça leur métier. Faire en sorte que les enfants soient curieux et envie d’apprendre des choses (en plus de la base) tout seul.

Donc l’implication, c’est bien mais ce n’est pas suffisant dans le sens où c’est surtout du relationnel et c’est ça qui manque aux profs. Entre les mecs qui font leur cours monocordes, les autres qui n’ont aucun charisme et qui ne se fond même pas respecter par des enfants normaux (j’entends par là, pas des gars qui poignardent leur prof). Une fille normale d’une collègue a même pitié de certains professeurs alors qu’elle a 12 ans. C’est pour dire…

Le respect et la reconnaissance vient des résultats qu’ils ont. Honnêtement, j’ai fait des études longues et je peux dire que les profs vraiment bien se compte à peine sur les doigts d’une main. C’est juste affligeant. Par contre, je peux compter sur bien plus que mes 20 doigts, les profs "je m’enfoutiste", les profs qui traitent les enfants qui ne réussissent pas comme des déchets, des profs qui ne savent pas se faire respecter d’une classe normale.

Juste pour relativiser, ce n’est pas tellement pire qu’ailleurs en terme de qualification (privé/public) mais c’est juste pas possible quand on parle d’enseignement de nos générations futurs. Et je conçois également que l’éducation nationale n’aide pas : en gardant ces profs blasés, en mettant les novices dans les zones à risque, en adaptant pas les programmes. Mais c’est tellement décevant de voir ce que cela devrait être et ce que c’est en vrai.
Pour relativiser encore, quelques pages avant, j’avais dit : que le problème était un mélange lié aux parents et aux profs. Les prof ne doivent pas éduquer socialement nos enfants (respect et politesse). C’est à la charge des parents de faire cela.

A noter que les plus passionnés ne font pas forcément les meilleurs profs et même ont tendance à craquer plus vite et à faire des profs moins bons in fine.

Hors ligne

 

#144 10/03/2017 16h14 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Membre
Réputation :   10 

Pour les enseignants j’avais un avis proche du votre avant de connaitre le milieu un peu plus de l’intérieur… Le problème est simple…

Les professeurs ont des salaires très bas… Pour un travail très difficile, le salaire monte, mais qui honnêtement ose me dire qu’il veut être prof? Avez vous déjà essayé d’enseigner une classe actuelle?

Entre le salaire bas, le non respect des professeurs, les moyens plus que limité (trop de photocopies, attention), les bons profs sont mis au même niveau que les mauvais ! les affectations dans des zone de merde pour commencer…

Tous ces facteurs font que l’éducation nationale n’a pas le choix..

Et c’est d’autant plus dur de nos jours avec le manque évidant d’éducation de la plupart des enfants… La remise en cause permanente des profs de la part des parents.
Car vous dites que vous ne parlez pas des cas ou le prof a son intégrité physique en jeux, mais QUI veut être prof dans ces conditions la? La réponse est personne. D’où le fait qu’on se retrouve avec certains profs dont même les élèves de 12 ans ont pitié oui…

Hors ligne

 

#145 10/03/2017 16h27 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Membre
Réputation :   61 

J’aime bien toutes ces réactions parfois contradictoires mais pleines de sens. ça me rappelle cette si jolie petite image pleine d’humour.

On aurait pu y rajouter bien sûr entre autre tous les professeurs ne sont pas des ratés ou tous les parents ne sont pas des laxistes.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/10751_la_vie.jpg

Dernière modification par johntur (10/03/2017 16h31)

Hors ligne

 

#146 10/03/2017 16h29 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   434 

Kabal a écrit :

J’attends d’un professeur qu’ils transmettent la flamme de la connaissance aux enfants. Et ça peu y arrive réellement alors qu’au final c’est ça leur métier. Faire en sorte que les enfants soient curieux et envie d’apprendre des choses (en plus de la base) tout seul.

C’est le problème de notre enseignements: ce que vous décrivez s’apprend à la maison, pas à l’école.
Ne serait-ce que parce que cet apprentissage commence avant l’entrée à l’école.

Quand (si ?) vous aurez un enfant, n’attendez pas qu’il ait 3/4 ans pour le rendre curieux et lui donner envie d’apprendre des choses.

Quant aux enseignants, c’était mon objectif de carrière quand j’étais au lycée. J’ai changé d’avis en terminale, en découvrant à quel point même une "bonne" classe est capable de se déchainer sur un prof montrant un peu trop de faiblesse.

Mais revenons au sujet: "Les gens sont paresseux, c’est affolant !"
Je fais partie de cette génération "Y", ayant des difficultés quasi-physiques à remplir des documents administratifs,  je comprends, et accepte que je/nous soyons qualifiés de paresseux.
Mais disons que ce n’est qu’une partie de notre personnalité. Et la paresse sur certains sujets peut faire place à un enthousiasme débordant dans d’autres domaines.

Bref, comme pour toutes les générations wink


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#147 10/03/2017 16h52 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   113 

Arkamoon : je comprends ce que vous dites. Je suis même d’accord en partie mais je crois que les professeurs ont également un devoir moral de résultat. Quand on voit la qualité de l’enseignement versus ce qu’elle devrait être, il est normal que les parents challengent les profs. Perso, si j’avais un prof qui fait pitié à une gamine de 12 ans, je crois que je ne serais pas sur de son professionnalisme.
Et je comprends les problèmes qui ne devraient à aucun moment rejaillir sur les enfants qui sont quand même notre avenir. Cela passe également par une responsabilisation des parents sur leurs devoirs à eux.

Faith : je suis d’accord mais on peut avoir un enfant curieux mais qui n’adhère pas à certaines matières. On n’est pas tous fasciné par la littérature, les sciences, les langues ou l’art. On a des affinités pour l’un ou l’autre. Le but des professeurs est de permettre l’acquisition de connaissance à tous par leur enseignement. Un professeur qui est perçu comme passionné (ce qui est le cas ou pas au fond), fera mieux adhérer ces enfants à sa matière. A l’inverse un mec qui me débite des dates et une suite de tableau de maître… d’une voix monocorde ne va pas me passionner plus que cela.
Un exemple : l’histoire de France. Celle qu’on apprend est vraiment pénible. C’est une suite de date sans saveur. A contrario, je suis tombé sur un guide en visitant un musée qui a retracé l’histoire de France comme un roman. Honnêtement, cela faisait penser à Game of Throne. C’était extra.

Bref, ce sera le fin mot pour moi pour ne pas dévier du sujet plus longtemps.

Perso pour les gens paresseux, j’ai envie de dire : "Les jeunes ! Dans mon temps, ils avaient plus de respect et le français n’était pas maltraité" comme disait ma grand-mère. C’est juste qu’avant les gars qui ne savaient pas écrire, ne pouvez pas twitter ou envoyé un SMS donc on le voyait pas. Les illettrés passaient tous par la case service militaire ce qui permettait de leur fournir des cours. Aujourd’hui, la JAPD leur propose un rendez-vous pour les inciter à prendre des cours mais sans suivi sans rien.

La génération Z est encore jeune pour réellement comprendre l’impact qu’elle aura. De ce que j’avais lu, ce sont des personnes qui souhaitent s’affranchir des entreprises et créer leur propre "mouvement". Ils semblent qu’ils soient plus des entrepreneurs. Peut-être y’aura-t-il plus d’INTJ qui sait ? smile

Hors ligne

 

#148 10/03/2017 16h57 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   127 

Faith a écrit :

Mais revenons au sujet: "Les gens sont paresseux, c’est affolant !"
Je fais partie de cette génération "Y", ayant des difficultés quasi-physiques à remplir des documents administratifs,  je comprends, et accepte que je/nous soyons qualifiés de paresseux.
Mais disons que ce n’est qu’une partie de notre personnalité. Et la paresse sur certains sujets peut faire place à un enthousiasme débordant dans d’autres domaines.

Bref, comme pour toutes les générations wink

Comme quoi au sein de toute les générations, nous n’avons pas les mêmes problèmes.
La paperasse ne me pose pas plus de problème que cela.
Après on est tous différents les uns des autres, même au sein d’une génération.

Ps : je suis un Y raté, avec pas de twitter pas de téléphone intelligent et un facebook agonisant (dés que je cherche les codes, promis j’y vais) wink

Kabal a écrit :

Un exemple : l’histoire de France. Celle qu’on apprend est vraiment pénible. C’est une suite de date sans saveur. A contrario, je suis tombé sur un guide en visitant un musée qui a retracé l’histoire de France comme un roman.

J’ai eu un problème d’histoire géo ainsi, et ces cours étaient géniaux.
pareil pour un prof d’allemand (qui m’a permis de parler allemand en 2 ans, quand 8 ans avec une autre prof n’avait rien fait)

Dernière modification par gunday (10/03/2017 16h59)

Hors ligne

 

#149 10/03/2017 17h10 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   412 

Ce que je déteste c’est les gens/jeunes qui sont esclaves de leur smartphone, impossible de mener une discussion avec eux sans qu’ils consultent leurs téléphones au moindre bip ou à la moindre vibration.
D’autres ont carrément délocalisé une partie de leur cerveau dans leur smartphone, ne savent ni lire une carte ni "réfléchir" par eux-même.

C’est certes une paresse intellectuelle mais ça m’ahorripile.

Hors ligne

 

#150 10/03/2017 20h17 → Les gens sont paresseux, c'est affolant ! (envieux, fainénant, gens, paresse, paresseux)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2254 

ZeBonder a écrit :

C’est certes une paresse intellectuelle mais ça m’horripile.

Justement, c’est bien là le problème, ce qui était une paresse ou une facilité devient endogène, et probablement d’autant plus quand cela arrive pendant l’adolescence.

L’avenir dira si c’est un changement de paradigme où si nous sommes comme les babyloniens ou grecs, qui se plaignaient déjà de la jeunesse à l’époque : "La jeunesse d’aujourd’hui est pourrie jusqu’aux tréfonds, mauvaise, irréligieuse et paresseuse. Elle ne sera jamais comme la jeunesse du passé et sera incapable de préserver notre civilisation."

Hors ligne

 

Discussions similaires à "les gens sont paresseux, c'est affolant !"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech