Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

[+1]    #1 06/04/2019 16h55

Membre
Réputation :   23  

Bonjour à tous,

Après des travaux de recherches et mise en place, je vous présente mon portefeuille d’ETF actions pour obtenir des avis et remarques avant achat.

Ce dernier s’inscrit dans une répartition globale d’actifs comme suit (hors liquidité/Immobilier RP/Fond AV garanti) :

-ETF Actions : 40%
-Actions ’value’ : 25%
-Immobilier liquide : 20%
-Matières premières : 10%
-Exotique (cryptocurrencies, etc) : 5%

Une répartition majoritairement actions donc (de manière directe ou indirecte) qui devrait se modifier au fil du temps, étant encore très loin de l’âge de la retraite à ce jour.

Aujourd’hui je vous présente donc la partie "ETF Actions" qui va constituer la partie la plus importante.

I) Stratégie globale

a) Mise en place
Ayant un capital disponible, ce dernier va donc servir à faire un premier gros achat selon la répartition indiquée plus bas.
Par la suite, des achats (épargne excédentaire chaque 6 mois) seront effectués pour tenter de garder une allocation proche de celle prévue à la base.

b) Gestion
Concernant la gestion, la stratégie choisie est la plus simple qui soit : "Buy and hold forever".
Aucune application de "momentum", pas d’analyse technique, etc.
Les seules folies que je m’autorise sont l’intégration d’ETF "Equalweight" + le Amundi "Buyback".
J’aurais souhaité avoir des "Equalweight" pour les marchés émergents mais je n’ai pas su en trouver.

c) Frais
Concernant les frais, l’objectif est de rester sous un taux moyen de 0.5% d’expense ratio (TER) au maximum (dans la version présentée nous sommes à 0.39%).

d) Autres facteurs & contraintes
-Varier les émetteurs
-Privilégier la réplication physique
-Privilégier la structure capitalisante
-Le fond doit disposer d’une masse sous gestion importante (> 100 mio idéalement)
-20 lignes maximum, ce qui n’est déjà pas peu ! (frais d’achats immatériels)
-Essayer d’optimiser le tout fiscalement
-Volatilité : La détention étant à très long terme, pas de grande importance concernant ce point (une variation de +/- 30% ne changera rien à ma vie).

II) Allocation

Après réflexion (et parce qu’à un moment il faut faire des choix), j’ai choisi de partir sur une allocation par région, en reprenant le schéma de base de MSCI (l’entreprise qui publie les indices du même nom) :

https://pasteboard.co/I8SWvdo.png

Cette dernière me parait plus simple et plus facile à mettre en place (comparé à une allocation par secteur d’activité par exemple).

Le but est donc d’avoir une répartition sur différents blocs qui représentent différentes régions, avec une pondération plus lourde sur les pays développés.
J’ai voulu aussi accorder une attention particulière à la diversification (voir la colonne "poids importants pays") et intégrer un peu de small caps.

Cela permet d’avoir une bonne diversification et d’avoir une bonne marge de manœuvre pour gérer son exposition et les achats futurs.
Je m’aperçoit que je ne suis finalement pas très éloigné de la répartition du portefeuille "ETF marché" du livre "Créer et piloter un portefeuille d’ETF" d’Edouard Petit (je suis peu être trop léger sur les US … ?).

III) Le portefeuille

https://pasteboard.co/I8SXpXG.png

IV) Premières remarques & problèmes rencontrés

a) Pourquoi ne pas partir sur un ETF MSCI World (et réduire les lignes/simplifier par la même occasion ?
Il y a surement un aspect psychologie / biais cognitif mais la diversification du MSCI World ne me parait pas suffisante.
En effet, placer tout le capital disponible dessus reviendrait (à ce jour) à avoir 62% d’actions US avec quasiment les 10% de l’ensemble placé sur les GAFAM.
Le fait de disposer de plusieurs lignes laisse aussi plus de marge pour la gestion de l’allocation et en cas de vente le cas échéant.

b) Beaucoup de iShares
En menant mes recherches et en constituant le portefeuille je me retrouve avec beaucoup (trop ?) de ETF iShares.
Il est cependant difficile de trouver des substituts, donc si vous avez des suggestions je suis preneur ! smile

c) Manque d’information
Comme vous pourrez le constater, je peine à trouver certaines informations sur le site de iShares, en particulier le domicile du fond (impact au niveau fiscal) et le type de réplication (impact au niveau de la gestion des risques).
Je trouve cela très limite, d’autant plus que sur un certain nombre de fonds et sur le site du même émetteur l’information est présentée sur la première page alors que sur d’autres fonds même en regardant la ’factsheet’ ou autres documents on ne parvient pas à trouver (ou c’est peut être moi qui suis aveugle …)

d) Correlation
Je n’ai pas effectué de backtest pour mesurer la correlation historique.
Si j’en crois le tableau du livre d’Edouard Petit cette dernière devrait être au final assez importante.

e) Couverture devise
Le choix des ETF amène à avoir beaucoup de lignes en dollars, créant un risque devise qu’il faudrait idéalement couvrir.
La aussi, si je m’en remet au livre d’Edouard Petit, les variations en lien avec les devises ne constitueraient pas un risque majeur (cela rajoute surement de la volatilité à court-moyen terme mais comme ici l’objectif est long /très long terme …).

f) Pas assez de capitalisation
Sur la base de cette répartition par régions, j’ai eu du mal à trouver des ETF capitalisants avec des constitutions similaires.
Cela me chagrine quand même car on est loin d’être optimal au niveau fiscal (érosion des intérêts composés et formalités chaque année …)
Si vous avez des suggestions je suis preneur !

g) Trop de financier ?
En regardant la constitution des indices/ETF je m’aperçois que les services financiers sont souvent en tête des positions détenues.
Je ne sais pas si quelqu’un s’est déjà posé la question de l’utilité d’un éventuel short du secteur dans une stratégie globale ?

V) Vos suggestions
Voila, vous savez tout, je suis bien entendu preneur de toutes vos suggestions et remarques sur le sujet.
Je sais qu’il y a quelques connaisseurs en la matière sur le forum et il est vrai que ça me ferait plaisir de vous lire et de connaitre votre avis ! smile

Dernière modification par ElliotAlderson (06/04/2019 17h04)

Mots-clés : allocation géographique, etf, portefeuille

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #2 06/04/2019 20h39

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   593  

Je suis d’accord avec vous sur un point : l’ETF MSCI World est trop orienté sur les USA.

Par contre, je n’aime pas trop le principe "Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?".
On peut gérer un portefeuille avec 4 ETF (EuroStoxx600, S&P500, Russell 2000, émergents). +1 si on veut ajouter le Japon (pas indispensable selon de nombreux investisseurs). +1 si on veut ajouter les petites capitalisations européennes. +1 ou 2 si on veut distinguer les émergents. +1 ou +2 si on veut ajouter certains secteurs (immobilier, technologie par exemple). Avec toutes les options on arrive à 10 ETF.

Rien n’oblige à aller chercher les derniers % de capitalisation ("frontier markets").
Presque tous les investisseurs s’en passent très bien.
Ou alors, si on va jusqu’au bout de la logique, pourquoi exclure le Zimbabwe, pays réputé pour sa bonne gestion ?

Qu’apporte de plus un portefeuille avec 20 lignes, certaines sur des petits marchés ?
Certainement des frais plus élevés. Alors que les ETF "de base" il y a des offres "core" aux frais très faibles.
Quelle est la valeur ajoutée ?

En pratique, avec des ETF iShares "exotiques", il faut vérifier la disponibilité de la documentation en français.
Sinon vous ne pourrez pas les acheter.

Vous ne mentionnez par le fait d’utiliser un PEA.
C’est une contrainte de se limiter aux ETF éligibles, mais à terme un gros avantage fiscal.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#3 07/04/2019 17h16

Membre
Réputation :   23  

Bonjour ArnvaldIngofson,

Merci pour votre retour, très apprécié. Après réflexion je pense que vous avez effectivement raison concernant la partie "frontier markets", je vais supprimer ce bloc qui ne se justifie pas suffisamment en rapport avec le nombre de lignes.
Je pensais aller au bout de mon raisonnement en incluant cette partie mais votre analogie montre en effet que ce n’est pas vraiment faisable.
Cela supprime donc 7 lignes.

ArnvaldIngofson a écrit :

Vous ne mentionnez par le fait d’utiliser un PEA.
C’est une contrainte de se limiter aux ETF éligibles, mais à terme un gros avantage fiscal.

En effet, mais je ne souhaitais pas me contraindre à ce type de compte (je préfère partir de la stratégie et trouver idéalement des lignes éligibles PEA au lieu de l’inverse).
Le plafond légal pose aussi une limite (il ne serait pas possible de placer le 100% des lignes sur un PEA car le plafond serait dépassé).

Cela m’a fait réfléchir et m’a amené à lire sur les ETF synthétiques (risques véritables, structures différentes, etc.).
Je pense en intégrer quelques uns au final pour maximiser le PEA mais tout en gardant plus de la moitié en réplication physique (je suis peut être parano ; Une discussion sur le forum traite en long et en large du risque systémique avec des arguments en pour/contre - Ne me considérant pas expert en la matière j’ai du mal à me faire une opinion sur le sujet).

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "portefeuille d'etf d'elliotalderson"

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur