Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#76 16/08/2020 10h49

Membre
Réputation :   48  

Bonjour

Quelle est votre répartition de portefeuille depuis avril et votre performance YTD ?

Dernière modification par peakykarl (16/08/2020 10h51)

Hors ligne Hors ligne

 

#77 16/08/2020 17h58

Membre
Réputation :   94  

Ma répartition est quasi identique à celle d’avril. Les lignes ont très très peu changé.
Mon rendement annuel depuis le 01/01/2020 est de 0.98%.


A la bourse, un mec achète, un autre vend, les deux pensent faire une affaire. Jean Yanne.

Hors ligne Hors ligne

 

#78 03/10/2020 15h01

Membre
Réputation :   94  



Carmignac Investissement me rattrape. Et cela me fait quand même très mal. L’illusion du particulier faisant mieux que le professionnel se dissipe peu à peu.

Le mois de septembre a été marqué par des ventes significatives sur certains ETF (World et Stoxx300) afin de reprendre un peu de liquidités. Le cash représente désormais 15% des en-cours. Une toute petite ligne BX4 a été initiée quand le CAC40 était à plus de 5000 points.

Les backtests montrent que cela n’est pas une bonne chose, mais sur base de mes lectures préférées (Meb Faber, GMO, Research Affiliates ou Star Capital), j’ai besoin de me rassurer psychologiquement :
- il reste des incertitudes sanitaires, et le choc économique est peut-être sous-estimé
- il y a les incertitudes de l’élection américaine
- les mois d’octobre et novembre ont laissé des marques dans l’histoire des marchés boursiers
- les indicateurs comme le Buffet Indicator, mais aussi les CAPE sont élevés
- le mur de la dette, le mur de la dette, le mur de la dette, le mur de la dette
- et Jean Tirole qui prédit un krach boursier à venir (La seule fonction de la prévision économique, est de rendre l’astrologie respectable disait Galbraith), mais là c’est un prix Nobel quand même…

Bref, comme dirait Mark Twain : Octobre est un mois particulièrement dangereux pour spéculer en bourse. Mais il y en a d’autres : juillet, janvier, septembre, avril, novembre, mai, mars, juin, décembre, août et février.

Ce cash c’est finalement une assurance face à un risque qui ne se matérialisera peut-être pas. Si tout va pour le mieux, je me réjouirais pour le monde, pour tous, et pour moi. Sinon, j’aurais au moins quelque cartouches : qui iront retourner dans le système capitaliste à qui je pr"dis (encore une prédiction) de longues années de vie encore.


A la bourse, un mec achète, un autre vend, les deux pensent faire une affaire. Jean Yanne.

Hors ligne Hors ligne

 

#79 31/10/2020 07h58

Membre
Réputation :   94  

Nous y voici : Carmignac Investissement me dépasse.
Bravo à Edouard et ses équipes.



De mon côté Octobre a été marqué par l’achat de Total, d’un ETF Oil and Gas, renforcement de Teleperformance et Interparfums, renforcement de SAP suite à sa chute de 20% (une des valeurs préférées de notre hôte), retour sur Veeva Systems, achat de Cegedim, Dassault Aviation et Dassault Systèmes. Je passe sous les 10% de cash sur PEA, PEA-PME et CTO.

Je pense que la volatilité n’est pas prête de baisser avec les élections américaines, les incertitudes de la crise sanitaire, la complexité de mise en œuvre des plans de relance, et s’ensuivra une crise sociale que j’espère la moins profonde possible.

Mes prochains mouvements iront probablement sur la Chine et les émergents si panique boursière. Je pense que la zone Asie Pacifique sera la zone la plus dynamique dans les 10 prochaines années, et que de nouveaux géants boursiers vont y apparaître.


A la bourse, un mec achète, un autre vend, les deux pensent faire une affaire. Jean Yanne.

Hors ligne Hors ligne

 

#80 02/12/2020 20h45

Membre
Réputation :   94  

Bilan de novembre.
Hausse de 10.3% du portefeuille.
Une belle remontée avec un rendement annuel qui repasse les 9%.
Mais Carmignac Investissement reste devant.
Combat frais contre gestion active + levier de l’endettement. Carmignac prend les frais mais gagne. La performance du fond cette année est exceptionnelle et efface des années de sous-performance.

On sent que les équipes Carmignac aiment les crises systémiques. Bravo !



Peu de mouvements en novembre : des renforcements à bon escient sur Shell et BP. Une petite ligne Legrand initiée.
La ligne Le Belier sort sur OPA.

Toujours un œil sur les émergents dans une optique 10 ans et value.


A la bourse, un mec achète, un autre vend, les deux pensent faire une affaire. Jean Yanne.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+2]    #81 01/01/2021 16h23

Membre
Réputation :   94  

Portefeuille Misteronline

BILAN MENSUEL DECEMBRE ET BILAN ANNUEL 2020


Voici l’heure du bilan.

Je vais commencer par les dividendes. En forte baisse.


Année 2020 avec une augmentation des sommes mises en capital (60K, malheureusement pas avec le meilleur market timing, globalement un peu trop tôt en février), et pourtant, malgré cette injection, notamment avec des acteurs habituellement très distribuants comme BP ou Exxon, le bilan de fin d’année est une chute de 40% des coupons 2020 vs 2019.
Les coupes chez des acteurs dits "de rendement" comme BNP, AXA, Shell, etc… ont fait mal.
Le rendement 2019 du portefeuille était de  1.45%  (chiffre bas qui s’explique par le fait que mon portefeuille comporte de nombreux ETF capitalisants, des valeurs de croissance, et aussi une très grosse ligne BRK qui… n’est pas prête de distribuer).
Le rendement 2020 tombe à 0.76%.

A cette aune, l’année 2020 semble catastrophique. La réalité est-elle toute autre ?

Bilan patrimonial PEA / PEA-PME / CTO

Non. Le bilan patrimonial est lui aussi à marquer d’une pierre noire.
En effet, je suis en train de perdre mon combat contre Edouard.

C’est évidemment très dur psychologiquement. Et me fait penser à l’excellent Pierre Desproges : "Quand on voit que moi ce soir, en un spectacle, je gagne l’équivalent de 4 mois de salaire d’un ouvrier, alors qu’à deux pas de là, Guy Bedos gagne l’équivalent de 6 mois de salaire d’un cadre !".
Et bien oui, je perd contre Edouard. C’est un terrible drame.
« Bonjour, ma colère ! Salut, ma hargne ! Et mon courroux, coucou ! ». Pouf pouf !

La réalité de l’année 2020 si particulière, est patrimonialement positive.
De mon côté la crise COVID n’a pas été simple, et cela reste une maigre consolation.

Le patrimoine s’est accru. La valeur de part gagne 6.4% en 2020.


Je ferai un reporting plus détaillé. En attendant voici les 5 plus grosses lignes.


BILAN MENSUEL :

Mois de décembre étal. Peu de mouvements. Vente de 50% de ma ligne ETF CAC PME. Cette ligne a beaucoup remonté, notamment car composée de nombreuses valeurs biotechs. Cet indice me laisse tout de même circonspect quant à sa composition.
Pour réfléchir sur du stock picking en 2021 avec ces sommes.

Quel bilan tirer ? Quelle perspectives pour 2021 ?
Les injections massives de liquidités par les banques centrales ont permis d’éviter la catastrophe boursière (et créé une catastrophe BOUSIERE en annihilant les opérations des vendeurs à découvert, pouf pouf). Maintenant, la plupart des ces actifs financiers sont-ils à leur juste valeur ? Comment va se passer la reprise ? Comment va-t-on absorber les dettes massives créées ? Et quid de l’économie en cas d’un autre choc (guerre, volcans, météorites, nouvelle pandémie, réchauffement climatique)?
Je suis en phase avec des acteurs comme GMO, Research Affiliates ou StarCapital, il est probable que les 10 ans qui viennent soient compliqués en terme de rendements. Imaginer 7% net d’inflation comme scénario central (celui des fonds de pension il y a une décennie) est très présomptueux.

Je croit néanmoins toujours dans la formidable création de richesse qui sera générée par le capitalisme et le progrès technique. Pour moi le grand gagnant devrait être la Chine. Si la Chine était un état de droit comme le sont les USA, il est évident que ce serait là qu’il faudrait investir les yeux fermés : formation des élites, brevets, R&D, puissance industrielle, internationalisation du yuan, force de travail, localisation en Asie. Ce pays a tous les atouts pour continuer de produire des géants mondiaux, ainsi que des PME de type Mittelstand allemand, avec des positions très fortes et un rayonnement mondial.
Mais la Chine est un pays qui a un talon d’Achille : son système politique.

L’avenir est incertain, mais la richesse devrait être massivement produite en Asie, et c’est actuellement la zone avec les entreprises offrant les meilleurs KPI de valorisation (CAPE,  PE (Price-Earnings-Ratio), PC (Price-Cashflow-Ratio), PS (Price-Sales-Ratio) and DY (Dividend-Yield), PB (Price-Book-Ratio), etc…).
Je pense donc investir en surpondérant les émergents et notamment l’Asie dans la prochaine décennie. Pour enfin battre Edouard !

Bonne année 2021, l’année qu’elle sera trop bien !

Dernière modification par misteronline (01/01/2021 16h32)


A la bourse, un mec achète, un autre vend, les deux pensent faire une affaire. Jean Yanne.

Hors ligne Hors ligne

 

#82 01/01/2021 19h47

Membre
Réputation :   44  

Bonjour misteronline.
Reporting et analyse intéressante.
Si vous croirez au stock picking sur pea-pme vous pouvez diversifier avec des fonds de gestion active

éligible pea-pme a écrit :

SEXTANT PME A - FR0010547869  (frais Souscription 2 %; Rachat 1 %; Gestion 2,2 %; Surperformance Oui)
QUADRIGE FRANCE SMALLCAPS C - FR0011466093   (frais Souscription 4 %; Rachat 0 %; Gestion 2,4 %; Surperformance Néant)
HMG Découvertes PME I  FR0013351277 (frais entrée 3 %, frais sortie max 1 %, Frais de gestion max 1,5 %)
[CTO

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #83 30/01/2021 16h09

Membre
Réputation :   94  

Voici le reporting à fin janvier, je posterai prochainement le portefeuille complet.

Les mouvements du mois ont été un allègement sur les ETF World, MSCI Europe, liquidation d’un ETF MSCI Spain, Oil and Gas qui avait pris 60% en quelques semaines, et vente aussi de Total ; allègement de l’ETF CAC PME de Lyxor, vente de Peugeot, allègement sur Renault et sur Suez. Les liquidités sont ainsi passées à 15% du portefeuille à mi-janvier.

J’ai initié quelques lignes de petites valeurs sur le PEA-PME pour partiellement compenser l’allègement massif de l’ETF CAC PME (très orienté biotechs). J’ai ainsi initié : Catana, Desjoyaux et CS Group, et je suis revenu sur LDLC. J’ai souscris à l’offre d’absorption d’ECA par Groupe Gorge. Gorge devient ainsi ma 2e ligne sur le PEA-PME.

Côté PEA, j’ai initié TF1, Prosus, Aubay, Publicis et FFP (suite à la newsletter de notre hôte).
Et pour suivre ma trajectoire 2021-2030, j’ai initié une ligne China sur le PEA.

Au final énormément de mouvements, ce qui ne me ressemble pas trop. Et un cash à 11% fin janvier.
Une logique de retour sur plus de cash, et une orientation plus stock picking sur le PEA-PME (moins de l’ETF très biotech, plus de valeurs "value") et sur le PEA.


"Edouard m’a tuer" continue puisque Carmignac Investissement poursuit son excellente performance. Je suis optimiste sur ma victoire sur le très long-terme grâce à des frais très contenus qui battront tout l’alpha éventuel de ses équipes.

Mon idée est de peu à peu renforcer les investissements sur l’Asie et les Emergents dans le cadre du CTO, tant sur les actions, que sur de la dette "corporate", et si possible en "local currency".

Je pense aussi que la prédiction de Jeremy Grantham de GMO d’un gros krach suite à une correction des actifs bullesques est une question de mois. Je prépare donc quelques munitions comme à chaque fois pour investir sur des valeurs solides et des ETF larges comme ACWI une fois les vendeurs à découvert largements positionnés.

Dernière modification par misteronline (30/01/2021 16h11)


A la bourse, un mec achète, un autre vend, les deux pensent faire une affaire. Jean Yanne.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #84 30/01/2021 17h37

Membre
Réputation :   75  

misteronline a écrit :

Mon idée est de peu à peu renforcer les investissements sur l’Asie et les Emergents dans le cadre du CTO, tant sur les actions, que sur de la dette "corporate", et si possible en "local currency".

J’ai la même réflexion et je pense rentrer sur IGAA iShares Emerging Asia Local Govt Bond UCITS ETF (dettes gouvernementales par contre).

Hors ligne Hors ligne

 

#85 02/03/2021 21h47

Membre
Réputation :   94  

Le portefeuille en cette fin de février.
Un seul mouvement à signaler, initiation d’une ligne ATOS.
Souscription sinon à une AST, sans idée claire encore de comment mobiliser cet argent.

Carmignac toujours impressionnant.


A la bourse, un mec achète, un autre vend, les deux pensent faire une affaire. Jean Yanne.

Hors ligne Hors ligne

 

#86 03/04/2021 14h18

Membre
Réputation :   94  



Pas de mouvements ce mois-ci sinon un renforcement sur Atos suite à la forte chute pour cause de rapport de commissaire aux comptes sur des filiales US. En espérant un retournement comme Solutions 30. Je suis plutôt positif sur les SSII sur une vision long-terme. Accenture est de loin ma préférée mais déjà extrêmement chère.

Le bilan de Mars est que mon portefeuille recolle à Carmignac Investissement. Il prend 3% quand Carmignac Investissement baisse légèrement.


A la bourse, un mec achète, un autre vend, les deux pensent faire une affaire. Jean Yanne.

Hors ligne Hors ligne

 

#87 03/04/2021 14h25

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   685  

Pas de chance avec ATOS, votre dernière acquisition.
Plutôt que de prendre un pari dessus, pourquoi ne pas diversifier avec Cap Gemini : pas si chère compte tenu de sa rentabilité et des perspectives de croissance.

CercleFinance.com a écrit :

Invest Securities réitère sa recommandation ’achat’ sur Capgemini avec un objectif de cours ajusté de 183 à 184 euros (mise à jour des paramètres de marché), après la présentation par le groupe de services informatiques, de ses très attendus objectifs à moyen terme.

Le bureau d’études souligne qu’à horizon 2025, le groupe vise une croissance de +7% à +9% à taux de change constants et qu’il retrouve un vrai potentiel d’amélioration de sa marge d’EBITA (+40 points de base par an), se fixant un objectif de 14% en 2025.

’Cette trajectoire est globalement conforme à nos attentes’, commente l’analyste en charge du dossier, ajoutant toutefois que ’si elle est supérieure aux attentes du consensus, le manque de détails a pu décevoir’.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#88 03/04/2021 14h42

Membre
Réputation :   94  

J’ai un biais comportemental négatif avec Cap Gemini car j’ai travaillé pour eux (sans être ébloui par la qualité des personnes que j’ai pu y côtoyer).
Mais au final sans rancune tenace car j’ai eu l’action en portefeuille quelques années. Je vais suivre votre conseil et initier une ligne.
Atos me plait pour de mauvaises raisons : elle travaille sur des domaines de pointe (informatique quantique, intelligence artificielle, …).
Mais au final DEC, Cray, Honeywell, Xerox (et ses Xerox Lab) ou IBM : la R&D n’est pas toujours une allocation financière pertinente.

Dernière modification par misteronline (03/04/2021 14h43)


A la bourse, un mec achète, un autre vend, les deux pensent faire une affaire. Jean Yanne.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #89 01/05/2021 08h49

Membre
Réputation :   94  

Bonjour,
Le portefeuille prend encore 2% en avril 2021.

TRI annualisé de 11% depuis janvier 2016, ce qui est très au-dessus des objectifs que j’avais en tête étant donné que ce portefeuille comporte aussi des éléments "défensifs" comme des ETF obligataires ou des sociétés de type Getlink rentières à long-terme.

Ce portefeuille présente 3 supports : PEA, PEA-PME et CTO.
Si je regarde dans le rétroviseur depuis 01/01/2018 (Wicount Diagnostic Patrimoine Boursorama) le CTO a fait plus de 100%, le PEA-PME +39%, quant à mon PEA chez easyBourse (je prend en compte le relevé de situation faute d’outils de reporting modernes), il a pris aussi 39%.

La forte hausse du CTO s’explique par la présence d’importantes lignes Microsoft (+140%), Alphabet (+155%), Apple (+140%) et Amazon (+102%), mais aussi Berkshire (+108%) ou Sartorius, SAP, BHP et de très bons "market timing" sur des ETF comme MSCI World ou MSCI Emerging.



Retour sur Avril, peu de mouvements :
- achats de Clasquin et IDI (suite au post de notre hôte)
- renforcement de Witbe

J’ai renforcé une petite ligne BX4 (ne faites surtout pas comme moi), qui me sert à ne pas oublier que tout ceci est fragile, et qu’il faudra savoir réagir un peu quand un retournement de marché aura lieu, et que les vendeurs à découvert sortiront l’artillerie lourde, dans un mouvement de marché que les petits poissons de Robinhood ne pourront pas empêcher cette fois-ci.

Je publierai prochainement l’ensemble des constituants du portefeuille.

Voici déjà les principales lignes.

Dernière modification par misteronline (01/05/2021 08h54)


A la bourse, un mec achète, un autre vend, les deux pensent faire une affaire. Jean Yanne.

Hors ligne Hors ligne

 

#90 01/05/2021 09h04

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   591  

@misteronline : Traditionnellement ici ou sur le forum d’en face le BX4 est populaire lorsqu’on est inquiet, mais pourquoi pas DSP5 ? Le CAC me semble un indice "suiveur", et globalement moins surévalué que le S&P500 actuellement. DSP5 est également éligible PEA.

Avec les earnings monstrueux des GAFAM et la visibilité sur les taux, je ne vois actuellement pas de catalyseur immédiat pour une correction, mais je risque d’avoir envie de faire une petite ligne DSP5 cet été…


Parrain Stockopédia ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

En ligne En ligne

 

#91 01/05/2021 17h12

Membre
Réputation :   94  

Je vais regarder DSP5 avec attention.
En attendant si les GAFAM continuent leurs performances incroyables ce sera peut-être le BX4 le bon choix :-)

Une attaque anti-corruption / anti-cadeaux qui viserait le secteur du luxe en Chine et notre bon vieux CAC40 boirait le bouillon.

Microsoft, Alphabet, Facebook ou Amazon ne sont quasiment pas exposés à la Chine, seul Apple souffrirait.


A la bourse, un mec achète, un autre vend, les deux pensent faire une affaire. Jean Yanne.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions et d'etf de misteronline"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur