Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#401 24/05/2017 15h47 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   239 

Vous avez la réponse dans ce fil. Certains vous diront que non, d’autre oui.
Vous connaissez les risques, le CAD peut perdre 10% et la valeur 20% ou bien plus, tout comme les deux peuvent s’apprécier, peut-être sur du plus long terme, je ne peux que vous donner cette réponse de normand.

Hors ligne

 

#402 24/05/2017 15h49 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   143 

Mieux que 14 et moins bien que 12.

Plus sérieusement, Cominar est un dossier sensible réservé, à mon avis, aux investisseurs patients et avertis. Un investissement dans une telle société doit représenter une proportion très faible du patrimoine d’un investisseur conservateur.

Hors ligne

 

#403 24/05/2017 16h03 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   124 

3% de dilution par an, ça peut ne pas paraître énorme. Sauf que pour en évaluer l’impact dans le temps, il faut faire le calcul des intérêts composés à l’envers : ces 3% produiront 3% de dilution qui produiront 3%…  (toutes choses égales par ailleurs bien sûr).

C’est d’autant plus grave que Cominar ne peut pas réinvestir du cash grâce au DRIP. A la fin de mois, il ne reste rien dans les caisses car le taux de distribution cash est presque de 100%. Ainsi, chaque action nouvelle détériore très directement le cash payout ratio déjà pas brillant.

Seule une amélioration franche des fondamentaux pourrait, à mon sens, compenser les effets de cette surdistribution. Bien sûr, on ne parle pas de faillite. Cominar est loin d’être l’investissement le plus risqué du forum. Le principal risque est d’être dilué, soit lentement par le DRIP, soit brutalement par une nouvelle AK.

Hors ligne

 

#404 24/05/2017 16h08 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   43 

Cominar est assez dur a prévoir, ce n’est pas actuellement une position tranquille, plutot reservé aux traders; si vous desirez absolument un Reit Canadien, vous etes mieux avec un gros titre comme HR ou REI , ou encore un ETF comme ZRE ou XRE .

Les shorts ont diminués leurs positions ce mois-ci , on peut prendre ça comme un indice qu’on est sur un bas et au prix actuel beaucoup d’acheteurs et de vendeurs, sauf que le titre ne monte pas.

Pour un investissement j’attendrais qu’il soit remonté à 15.30$ et reparti sur la bonne voie…


La fidélité est souhaitable en amour , mais elle est une tare sur les marchés.

Hors ligne

 

#405 24/05/2017 16h21 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   196 

A 13CAD, vu la NAV et la parité avec l’€, ça ne semble effectivement pas cher.

Mais si l’on peut raisonnablement s’attendre à une amélioration opérationnelle au fil des prochains 18 mois, est-ce que les bonnes décisions d’allocation du capital seront prises ?

Effectivement, une réduction du dividende (de l’ordre de 30%, à l’image de Dream Office) conjuguée avec un arrêt du DRIP serait salutaire.

Rappelez vous, on était tombé en-dessous des 16CAD sur Dream avant que le recadrage ne soit fait. On est remonté au-dessus de 20. Même ONR (anciennement RMM), pourtant pas spécialement bien gérée, en est passé par là et a vu sa santé financière s’améliorer.

Et comme dit PQR, rien ne garantit que l’on ne soit pas dilué par une AK comme ça a pu être le cas récemment, ou bien tout simplement lentement par dilution progressive car les décisions douloureuses n’auront pas été prises.

Je suis plutôt en phase avec Lopazz, le management sait forcément ce qu’il convient de faire.

La question à 1M c’est qu’attendent-ils pour le faire ?

Hors ligne

 

#406 24/05/2017 16h58 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   143 

Peut-être qu’ils sont en train de charger le camion à 13 CAD le titre… qui sait smile

Hors ligne

 

#407 24/05/2017 17h13 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   137 

Pour savoir il suffit d’interroger les déclarations réglementaires des dirigeants.

Dernière modification par AleaJactaEst (24/05/2017 17h16)

Hors ligne

 

#408 24/05/2017 17h35 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   196 

lopazz a écrit :

Peut-être qu’ils sont en train de charger le camion à 13 CAD le titre… qui sait smile

ça serait le scenario "rose".

J’ai plutôt peur d’une petite mauvaise nouvelle cachée derrière les fagots, type grosse réévaluation de certains immeubles ou départ d’un gros locataire ou les relocations qui prennent plus de temps que prévu.

Une dernière pour la route avant gros assainissement avec grosse com "sang et larmes".

C’est ce qui me fait patienter avant de prendre une décision de renforcer. D’autant qu’il pourrait y avoir un effet d’ajustement à la baisse en cas de baisse du dividende.

Hors ligne

 

#409 24/05/2017 18h16 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   143 

C’est tout à fait envisageable.

Ce qui est sûr, c’est qu’il se passe quelque chose, et que le ratio risk/reward apparaît comme "plutôt favorable". Si je n’avais pas de titres, je n’en achèterais pas forcément aujourd’hui, mais de là à jeter le bébé avec l’eau du bain…

Hors ligne

 

#410 26/05/2017 16h50 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   56 

Comme souvent sur les forums le coté grégaire induit des comportements excessifs.
Ici nous avons une action nettement moins valorisée que par le passé ou des positions ont été initiées.
Une meilleure parité pour investir.
A contrario nous avons une legere crise de confiance dans le management car il maintient le DRIP ce qui peut diluer de 0,3% l’ensemble des actionnaires potentiellement, en réalité c’est bien moins car pas tous n’utilisent ce programme.
Je ne comprend pas que ceux qui étaient acheteurs avant ne le soit plus maintenant. Perso je n’étais pas acheteur à l’époque je le suis maintenant et le fait que la distribution soit supérieur au cash généré ne me gene pas au pire je participerais à une AK
J’ai un PRU autour de 14CAD

Hors ligne

 

#411 26/05/2017 18h53 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   200 

le fait que la distribution soit supérieur au cash généré ne me gene pas au pire je participerais à une AK

Vous voulez dire que ca ne vous gêne pas d’acheter un business qui ne peut pas tenir ses promesses de rentabilité sur le long terme?

Si un promoteur immobilier vous propose un investissement avec des promesses de rendement qui ne sont pas en phase avec les loyers pratiqués dans le secteur, vous y allez?

Quand à participer à une AK, cela signifie remettre au pot de l’argent frais pour maintenir votre part du gâteau.

Bref, je souhaite que l’avenir vous donne raison mais je trouve que les arguments de ceux qui sont sortis se tiennent.


La finance est l'art de faire passer l'argent de mains en mains jusqu'à ce qu'il ait disparu.Robert W. Sarnoff

Hors ligne

 

#412 26/05/2017 19h37 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1682 

Alexis92 a écrit :

A contrario nous avons une legere crise de confiance dans le management car il maintient le DRIP ce qui peut diluer de 0,3% l’ensemble des actionnaires potentiellement, en réalité c’est bien moins car pas tous n’utilisent ce programme.
Je ne comprend pas que ceux qui étaient acheteurs avant ne le soit plus maintenant. Perso je n’étais pas acheteur à l’époque je le suis maintenant et le fait que la distribution soit supérieur au cash généré ne me gene pas au pire je participerais à une AK

Je vais juste rappeler une dernière fois pourquoi je prends ma perte sur l’action, non par prosélytisme ou par biais d’auto-conviction (du moins j’espère !), mais pour répondre à la "caricature" qu’a fait Alexis dans son message (oserais-je dire, fidèle à lui-même ?).

1) L’AFFO par action s’est complètement écroulé, après avoir stagné pendant les années "fastes" :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cominar-2017-05-11.gif

2) Le management a une stratégie d’allocation du capital incohérente :

Rappelons qu’il a vendu des immeubles fin 2015 non pas pour se désendetter mais pour racheter des actions ; avant quelques mois plus tard d’émettre des titres à un cours moins élevé que les rachats pour éviter une dégradation de sa notation en junk. Dans le même esprit, le DRIP avait été arrêté quand le cours de l’action était plus élevé qu’aujourd’hui (à la même époque que les rachats d’actions) car le management avait conscience et indiquait qu’il était trop dilutif. Mais après, l’AK, le DRIP a été remis en route. Entre temps, non seulement le cours de bourse est plus bas, mais le DRIP est plus important car le dividende est encore plus élevé à proportion de l’AFFO.

Si quelqu’un voit une cohérence là-dedans, qu’il me l’explique. Notons que le management n’a pas semblé capable d’anticiper l’éventuelle dégradation de la note de sa dette et déjà c’était un très mauvais signal.

3) L’endettement reste élevé à 52% des biens immobiliers

Endettement élevé, contexte de hausse des taux, AFFO très au-dessus du dividende : une nouvelle augmentation de capital n’est pas à exclure.

Auquel cas, non seulement cela ferait encore plus de parts auxquels il faudrait octroyer le dividende et  partager l’AFFO (voyez les dégâts de l’augmentation de capital de l’année dernière) et d’autre part, ferait mécaniquement converger l’ANR par action vers le cours de bourse.

Ce n’est donc en rien neutre.

-

Donc pour répondre à Alexis, la situation est différente aujourd’hui de 2013, 2014 ou 2015. Un AFFO à 0,29 ou à 0,39 quand le dividende est à 0,36 ; ce n’est pas tout à fait la même chose…

J’ai conservé mes titres Dream Office qui a priori était dans une situation pire avant un écroulement de sa NAV à cause des immeubles en Alberta. Mais le management fait ce qu’il faut.

Cominar, je n’ai aucune idée de ce qui leur passe par la tête et cela me gêne.

Hors ligne

 

#413 26/05/2017 22h22 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   143 

Ils ne peuvent pas baisser le dividende car il est à 90.6% du revenu taxable.

Ils doivent garder leur réserve de cash sinon Cominar perd son "investment grade". Inimaginable.

Donc on aura sûrement droit à une AK. Je ne vois pas d’autre possibilité.

Toujours est-il qu’à un cours P/AFFO de 9/10x et 18% de discount sur NAV, Cominar reste bon marché. L’AK me paraît déjà pricée, il suffit d’un catalyseur pour qu’on remonte à 15 CAD. Soit ça explose à 15 sur une bonne nouvelle, soit ça continuera de descendre, tout doucement ou pas…

Il s’agit d’un dossier à réserver à ceux qui savent ce qu’ils font, je déconseille énergiquement aux investisseurs débutants.

Hors ligne

 

#414 27/05/2017 11h53 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1682 

D’après CDN Realty Market, la décote sur la NAV de Cominar est de 18% :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cominar-20170527.gif

Soit une NAV entre $16-17 par action.

Déontologie : ma compagne est toujours actionnaire de Cominar.

Hors ligne

 

#415 27/05/2017 22h01 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Banni
Réputation :   382 

Très chers ex-collègues membres du forum, je ne sais pas trop comment attaquer cet exercice, mais après m’être fait tanner par plusieurs membres à qui j’ai expliqué la chose en privé, je me fends de cet UNIQUE message pour répondre à leur demande d’intervenir de façon publique sur le sujet. D’un autre coté, je sens que ça va rapidement s’apparenter à de "l’IH bashing", ce que ça n’est pas en soi. Il y aussi que je retombe là dans le concept de montrer à quelqu’un qu’il à tort pour lui permettre d’avancer à lui ainsi qu’aux autres, ce qui m’a tellement bien réussi dans le passé… Mais là n’est pas la question. Le but est surtout d’avoir un autre son de cloche pour tous ceux qui sont dans Cominar et qui pourraient se laisser influencer par les écrits d’IH ou sa récente liquidation de ses titres.

Après cette introduction, allons-y: IH est enfermé dans son idée (je dirais presque: comme d’habitude) sur Cominar et ressasse les mêmes éléments encore et encore. Il empile surtout les inepties. On est là au niveau des "shorteurs qui shortent à $10 pour racheter à $1 et qui font 10 fois leur mise" qu’IH avait écrit sur la file de Sears (ce que bizarrement je n’arrive pas à retrouver, mais sans doute n’est-ce que moi qui suis un manchot avec la fonction recherche)

"IH" a écrit :

#345: "l’allocation du capital catastrophique a complètement plombé la boîte"
#351: "La seule chance serait que le cours de bourse remonte au-dessus de la NAV, pour que le DRIP redevienne relutif"
#360: "Cet auto-sabotage de la société depuis un an maintenant est juste délirant"
#364: " la responsabilité du management sur cette descente au enfer est complète: [..] dividende trop élevé [..] retour du DRIP."
#369: "Le nombre d’actions augmente trop vite avec la politique actuelle du DRIP"
#378: "Cominar ne peut pas s’en sortir car plus le cours de bourse descend, plus le DRIP est dilutif, et plus il faut générer d’AFFO pour couvrir les dividendes des nouvelles parts créées, et donc plus le cours descend, c’est un cercle vicieux complet."
#385: "Mais tant que le DRIP est en place et le dividende supérieur au résultat opérationnel, chaque mois on détruit de la valeur par action"
#394: "Dit autrement, si par le DRIP le nbr d’actions augmente de 3% : l’AFFO [toutes choses égales par ailleurs] par action, déjà insuffisant pour couvrir le dividende, baisse également de 3%.
C’est en cela que c’est plus "vicieux" qu’une coupe franche du dividende."
#412: "non par prosélytisme ou par biais d’auto-conviction (du moins j’espère !)" (Note: espérez fort !)
#412bis: "Le management a une stratégie d’allocation du capital incohérente"

La réponse à tout cela peut se résumer en un mot: Horseshit !

On est là dans cette situation merveilleuse qui revient de temps en temps, du discours qui semble logique et cohérent, que tout le monde a tendance à croire et à admettre, alors que pourtant… c’est faux.
Le DRIP ne "détruit" rien du tout et le DRIP n’est aucunement un problème.
Le DRIP ne change rien, et lui préférer une baisse du dividende ne change rien non plus (à un détail près, mais qui n’est pas du fait de Cominar, et ils n’ont pas trop le choix).
Et dans tous les cas, rien de tout ça ne change quoi que ce soit pour la société elle-même, même le détail précédent, c’est en fait même le contraire. Elle n’est certainement pas "plombée" ou "auto-sabotagée".
Là, vous allez peut-être me dire: Oui, mais "par action". Même là ça n’est pas juste.

"IH" a écrit :

Si quelqu’un voit une cohérence là-dedans, qu’il me l’explique.

Cohérence du management de Cominar: 100%. Explicable ? Sans le moindre problème, par A+B, de manière précise et détaillée, chiffres à l’appui. Un "j’aurais apprécié…", "j’aimerais que…", ou un "s’il vous plaît" quelque part dans la phrase aurait sans doute été approprié par contre. Enfin, des choses appropriées qui font, ou ont fait défaut, il y en a sans doute quelques autres également. (Et puis, vous n’avez cessé de me répéter que vous ne "compreniez pas" au sujet de la dernière explication que j’ai tentée dans nos échanges de mails en privé. Je ne vais peut-être pas me lancer dans celle-là, intimée comme un ordre. Surtout, pourquoi le voudrais-je ?)

Je ne sais pas si personne n’a eu cette sensation à la lecture du message sur l’histoire de "l’encrage" (sic! [titre de la file]) ou si personne n’a osé l’ouvrir (parce que j’ai un peu l’impression qu’on en est là maintenant), mais autant je suis assez d’accord avec toutes les réponses dans la file et le fait que chacun fait ses propres choix (il est trop facile de toujours blâmer quelqu’un d’autre), autant:

"IH" a écrit :

Je crois sincèrement que si je ne me sentais une certaine responsabilité vis-à-vis de ceux qui m’ont suivi, j’aurais déjà vendu la totalité de mes titres au lieu de le faire au compte-gouttes.

Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Donc au mieux, la "responsabilité" en question était de les emmener au plus bas avec vous, plutôt que tout le monde ne sorte plus tôt ? Vous auriez alors pu annoncer à un moment que vous pensiez désormais qu’il pouvait être sage de réfléchir à jeter l’éponge, même si vous, vous restiez tel le capitaine d’un navire qui sombre. Après, chacun faisait son choix, mais vous l’auriez dit.

Au pire, vous êtes juste en train de blâmer les gens qui vous ont suivi pour ne pas avoir agit plus tôt, quoi. Si les paramètres changent, il est normal de changer éventuellement son appréciation d’un dossier, et je ne crois pas que quiconque vous aurait tenu rigueur de cela. Mais venir par après dire: "ouais, nan mais c’est parce que vous m’aviez suivi que je n’ai rien fait pendant tout ce temps", tout en suggérant quoi ? Que pourtant vous saviez ?

J’en sais rien, perso, cette phrase me donne une sensation bizarre. L’idée qui aurait été à mon sens plus appropriée aurait été quelque chose du genre: "je suis désolé d’avoir tant tardé et de vous avoir emmené avec moi jusqu’ici, j’aurais sans doute dû réagir plus tôt", ou n’importe quoi dans l’idée. Après, il était totalement compréhensible que vous n’étiez pas sûr, ou vous pensiez que ça allait aller mieux, ou etc… Mais la phrase citée au-dessus, franchement…

Surtout que d’après mon souvenir, vous avez à peu près toujours justifié vos ventes au compte-goutte par le désir d’alléger une ligne "trop grosse", et pas par un changement de conviction.

Ce qui nous amène au dernier point: Vendre maintenant. A mon avis (qui n’engage que moi), à ce niveau de prix et avec ces paramètres, il est plutôt temps de commencer à acheter que de vouloir vendre. Et pour info, c’est d’ailleurs ce que j’ai personnellement commencé à faire. Le prix peut certes encore baisser,, mais je n’en suis pas certain non plus. Ils ont tout de même annoncé la signature de la location de 1,7 millions de pieds carrés pour les 5 prochains trimestres. Si tout reste égal par ailleurs (ce qui est loin d’être garanti), Cominar, c’est un total de 44 millions de pieds carrés, ça nous fait un +3,8% au niveau du taux d’occupation.

En terme de "responsabilité", je réfléchirais de mon coté plus sur celle d’inciter les gens à vendre à un prix qui pourrait être proche du plus bas, mais ça c’est moi. Chacun son sens des "responsabilités". Et je peux bien avoir tort et vendre est peut-être la bonne chose à faire. Un discours un peu plus nuancé et non basé sur des éléments incompris et erronés, alors qu’on se présente comme faisant autorité sur le sujet parce qu’on écrit des bouquins sur le comment il faut faire (c’est bien qu’on doit savoir, enfin je suppose que certains risquent de faire ce parallèle). Je suppose également que personne d’autre que vous ne vous a forcé à épingler votre portefeuille sur la page d’accueil. Venir se plaindre de questions quand on se place au centre du forum, et se plaindre ensuite de l’influence supposée négative que ça aurait sur vos décisions est peut-être un peu limite. Vous avez cette légère position de "gourou", ce qu’on m’a fait remarquer en privé que je n’avais pas trop remarqué moi-même, où les gens ont tendance à acquiescer à ce que vous dites, et finalement peu vous contredisent / tiennent tête / critiquent. Quand on y regarde avec un œil extérieur, ces derniers se font d’ailleurs souvent subtilement rappeler à l’ordre par les premiers (ou vos bras droits) et se font éventuellement doucement pousser vers la sortie. Mais bref, la véritable "responsabilité" serait plutôt là, de tenir compte de la chose et de peser ses mots et ses analyses (dont sur une société comme Cominar. Et peut-être surtout de bien comprendre les choses avant de quasi diffamer le management).

Bref, avec tout cela de dit, concernant l’histoire du DRIP, vous retrouverez à peu près tous les éléments dont vous avez besoin, dans cette discussion, même si c’était l’inverse qui y était discuté. Il faudrait sans doute un certain nombre d’explications pour le DRIP en lui-même et des exemples chiffrés et détaillés pour que ce soit bien compréhensible. Au vu de la considération et du respect d’IH (et des modérateurs) pour ses contributeurs, et même à mon sens, plus généralement pour ses membres, au vu du message sur "l’ancrage", je me refuse de façon stricte à faire cela ici, comme je l’avais annoncé et m’y étais engagé. Mais je peux éventuellement pondre un papier sur le sujet et le transmettre à tous les intéressés, ou le publier ailleurs. Il y aurait sans doute des choses à discuter, et peut-être des questions auxquelles il serait bien de répondre, et le sujet est éventuellement vaste si ça intéresse du monde. Je vous dirais bien de laisser un petit message sur ma présentation si vous êtes intéressé, ce qui serait une bonne blague, donc rabattez-vous plutôt sur un MP si besoin.

Cordialement,
Bonne continuation à tous (je continuerais de lire un peu, sans participer).

Déontologie: Long (récent) COMINAR, pas de relation de près ou de loin avec le management.

EDIT: En parcourant le forum, je suis tombé sur la file de "InvestisseurMalheureux" à l’instant. Sans parler du sujet, je prend juste les devants en disant que je n’ai absolument RIEN à voir avec cela de près ou de loin. je le dis, parce que moi-même j’aurais tendance à penser que c’est potentiellement moi avec d’autres pseudos, lol wink Certaines coïncidences en sont presque bizarres (dont son dernier message sur Cominar avec un autre pseudo), mais je vous l’assure: Rien à voir.

EDIT2 à destination du message de PQR plus bas: Vous loupez le point central du message PQR: Pas les nouvelles locations, le DRIP ! (et la supposée gestion "incompréhensible et incohérente" du management).

Dernière modification par Mevo (27/05/2017 22h32)

Hors ligne

 

#416 27/05/2017 22h18 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Modérateur
Réputation :   211 

@mevo

Pour quelqu’un qui est "gone le 17/04" vous êtes bien présent, et ce mois passé n’a pas suffit à réduire votre pourtour crânien et chevillaire à ce que je vois, sans doute la chaleur de ces derniers jours ou les fériés (j’ai remarqué la propension au développement des discussions sans intérêt, comme celle-ci, y compris ce que j’écris, ces we là ou jours).
Si vous avez besoin de reconnaissance (voir de mesurer vos attributs), allez donc voir des associations caritatives qui ont de grands besoins, votre surplus de MOI sera grandement apprécié.

Oui, c’est violent, car j’en ai marre de ces egos ça et là qui ne peuvent qu’exister qu’en phagocytant/parasitant ce qui les entourent ou cherche ailleurs, donc franchement soyez utile à vous-même et "goner" pour de vrai, je crois qu’on a besoin de vous ailleurs…


Mon portefeuille passif Parrainage Binck me contacter

En ligne

 

#417 27/05/2017 22h20 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   124 

@Mevo Vous me décevez. J’ai beau chercher, je ne vois dans votre message - toujours aussi verbeux -
qu’un seul argument pour contrecarrer la thèse d’IH (qui est aussi la mienne, mais sans doute suis-je ébloui par son statut d’auteur de bouquins…) : les nouvelles locations prévues. Pour le reste, je ne vois que des critiques d’IH en différentes nuances. Permettez-moi de penser qu’elles doivent autant à votre analyse de la société (en avez-vous réellement une ?) qu’à votre ressentiment envers l’équipe de modération (que je ne défends pas, je n’ai même pas suivi l’histoire).

Dernière modification par PierreQuiroule (27/05/2017 22h26)

Hors ligne

 

#418 28/05/2017 12h37 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1682 

Mevo a écrit :

Après cette introduction, allons-y: IH est enfermé dans son idée (je dirais presque: comme d’habitude) sur Cominar et ressasse les mêmes éléments encore et encore. Il empile surtout les inepties. On est là au niveau des "shorteurs qui shortent à $10 pour racheter à $1 et qui font 10 fois leur mise" qu’IH avait écrit sur la file de Sears (ce que bizarrement je n’arrive pas à retrouver, mais sans doute n’est-ce que moi qui suis un manchot avec la fonction recherche)

Comme pour Parisien, je me réjouis Mevo que votre re-re-re-retour se cristallise sur ma personne.

Le message que vous cherchez (sous-entendant au passage, fidèle à vous-même, que je l’ai effacé) est ici.

Mevo a écrit :

Le DRIP ne "détruit" rien du tout et le DRIP n’est aucunement un problème.
Le DRIP ne change rien, et lui préférer une baisse du dividende ne change rien non plus (à un détail près, mais qui n’est pas du fait de Cominar, et ils n’ont pas trop le choix).
Et dans tous les cas, rien de tout ça ne change quoi que ce soit pour la société elle-même, même le détail précédent, c’est en fait même le contraire. Elle n’est certainement pas "plombée" ou "auto-sabotagée".
Là, vous allez peut-être me dire: Oui, mais "par action". Même là ça n’est pas juste.

J’ai beau relire trois fois ce passage, je le comprends pas. Je me demande même si vous-même comprenez ce que vous écrivez, obnubilé dans votre rancoeur et votre volonté de vous positionner en opposition avec moi.

L’émission de nouvelles actions à un cours inférieur à la NAV d’une société détruit de la valeur, c’est juste factuel.

Le management de Cominar ne dit d’ailleurs pas autre chose dans le communiqué de presse de début 2016 qui annonçait la suspension du DRIP (alors même que le cours de bourse de Cominar était plus élevé que ce qu’il n’est aujourd’hui) :

"Communiqué de presse officiel de Cominar en 2016" a écrit :

“We believe that the market value of our units does not reflect the intrinsic value of the REIT, and that continuing purchases under the normal course issuer bid, and suspending the distribution reinvestment plan, which currently offsets the benefits generated by purchases made under the normal course issuer bid, is in the best interests of the REIT and its unitholders” said Michel Dallaire, President and Chief Executive Officer of Cominar. “The suspension of the distribution reinvestment plan until further notice in no way affects our monthly cash distribution which remains sound and stable” added Mr. Dallaire.

Source : www.cominar.com/ENGLISH/Documents_PDF/C … 1_16EN.pdf

Mevo a écrit :

Déontologie: Long (récent) COMINAR, pas de relation de près ou de loin avec le management.

Je me réjouis également que mes cessions de titres soient prétextes à vos investissements, à vous-même ou à Alexis. Il ne manque plus que Parisien : mais lui sera sans doute plus malin et attendra au moins que le cours de Cominar ait remonté (si cela arrive) avant de dire qu’il avait acheté au moment où j’ai vendu !

Humour à part, à la différence d’un certain nombre de personnes sur ce forum, en ce qui me concerne, je me réjouis du succès d’autrui et souhaite vivement que la situation s’améliore pour Cominar, Sears, Tesco, ou que sais-je et leur cours de bourse avec.

J’accepte aussi volontiers les échanges constructifs et la critique quand elle a du fond. Par contre, si c’est uniquement pour se positionner en opposition avec moi et haranguer les foules, bof, bof.

Hors ligne

 

#419 28/05/2017 14h52 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   48 

Les DRIP détruisent de la valeur pour les actionnaires actuels, au profit de ceux qui y souscrivent. La solution est tout simplement d’y souscrire systématiquement quand l’opération se fait sous la NAV
(ce qui n’est certes pas toujours idéal quand on a investi dans une société pour son dividende).

Hors ligne

 

#420 28/05/2017 15h28 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   371 

Que ce soient les DRIP ou les offres de paiement du dividende en actions a la place de cash c’est surtout une facon d’augmenter la position avec un discount sur le prix - pour moi c’est valable vu les frais d’achat a ma banque ou le minimum est de 1% ttc;
Par contre sur les actions en P-V je prefere le cash surtout si je m’apprête a vendre bientôt

Ca rejoint ce que vous dites Betcour… sur la pertinence étant liEe a la NAV

Finalement chacun fait comme bon lui semble et decide pour lui car "notre perception est notre réalité" !
Et des FLOPS chacun en a eu je suis sure … alors STOP a tous ces commentaires negatifs!

Rappelez vous bien qu’on n’st jamais a l’abri d’une mauvaise surprise : moi j’ai eu Petrofac ce mois-ci … et ça fait mal! Faut prendre des pertes papier au moins pour se consoler un peu … mais quid du futur de la compagnie ? Paiement de pénalité? Ou plus grave ??

Bon dimanche!

Dernière modification par sissi (28/05/2017 15h29)

Hors ligne

 

#421 28/05/2017 18h47 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   10 

Personnellement je vois mieux les chiffres en graphique qu’en tableau, alors voici le FAST graph de Cominar :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/12248_cuf-8.png
Il me semble que:
* Ca fait 2 ans et demi que le FFO baisse
* Le cours de bourse suit globalement le FFO depuis fin 2013. Si on valorise Cominar par rapport à son FFO, elle n’est pas pas moins cher (ni plus cher) que depuis décembre 2013

Le même avec l’AFFO:
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/12248_cuf-affo.png

Dans les deux graphiques, je ne sais pas ce qui s’est passé en 2013, mais c’est là que ça a commencé à diverger.

Pour moi (chacun sa sensibilité au risque évidement) un achat de Cominar aujourd’hui reste un gros pari sur les prévisions des dirigeants et analystes.

Dernière modification par albanp (28/05/2017 18h47)

Hors ligne

 

#422 29/05/2017 06h05 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   123 

@ Mevo
Vous en avez trop dit ou pas assez.
Quel est le merite du DRIP pour Cominar? Allez droit au but, pas de verbiage SVP.

Cdt - S.T.

Dernière modification par SerialTrader (29/05/2017 09h30)

Hors ligne

 

#423 06/06/2017 11h36 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   

Mevo a écrit :

Très chers ex-collègues membres du forum, je ne sais pas trop comment attaquer cet exercice, mais après m’être fait tanner par plusieurs membres à qui j’ai expliqué la chose en privé, je me fends de cet UNIQUE message pour répondre à leur demande d’intervenir de façon publique sur le sujet. D’un autre coté, je sens que ça va rapidement s’apparenter à de "l’IH bashing", ce que ça n’est pas en soi. Il y aussi que je retombe là dans le concept de montrer à quelqu’un qu’il à tort pour lui permettre d’avancer à lui ainsi qu’aux autres, ce qui m’a tellement bien réussi dans le passé… Mais là n’est pas la question. Le but est surtout d’avoir un autre son de cloche pour tous ceux qui sont dans Cominar et qui pourraient se laisser influencer par les écrits d’IH ou sa récente liquidation de ses titres.

Cher Mevo,

Je vous découvre et découvre également que vous semblez avoir un différent avec IH. Peu m’importe, je ne suis pas un bon analyste et je souhaite apprendre techniquement. Aussi à la vue de votre message, et notamment des éléments que j’ai fais apparaître en GRAS. Je pensais pouvoir m’enrichir et apprendre. En effet, quoi de plus intéressant que d’avoir d’un côté une analyse et de l’autre une contre analyse pour se faire une idée ?

Seulement le problème c’est que j’ai perdu 5 min pour ne rien apprendre du tout ! Vous ne faites que critiquer IH, et n’apportez aucun argument technique. Je me contrefiche de votre différent avec untel, si vous promettez de faire une contre analyse, faites la ! Mais dans ce cas répéter en boucle "c’est faux" ne fait pas avancer grand monde …

Hors ligne

 

#424 06/06/2017 14h19 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   43 

Une analyse toute fraiche
8587_cuf_31mai_2017.pdf

Ensuite a chacun de se faire un opinion…


La fidélité est souhaitable en amour , mais elle est une tare sur les marchés.

Hors ligne

 

#425 06/06/2017 15h26 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1682 

Un extrait du papier :

"National Bank of Canada" a écrit :

Management also indicated that while historically the DRIP was a useful mechanism for financing the development pipeline, at current pricing levels their cost of capital is prohibitive.

En positif :

"National Bank of Canada" a écrit :

While structural concerns exist, overall portfolio performance is turning a corner with $30 million of incremental NOI expected to come online over the next five quarters (based on in-place lease commitments).

Leur estimation de NAV est à $17,05 :

"National Bank of Canada" a écrit :

Maintaining Outperform and $15.25 Target Price: Our target represents a 10% discount to our NAV of $17.05 (cap rate of 6.50%) and a 2018E P/AFFO multiple of ~12.5x.

Le risque majeur est une augmentation du capital, qui au cours de $13 entraînerait selon eux une baisse de 12,5% de l’AFFO par action :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cominar-20170606.gif

Et comme de par hasard, National Bank of Canada recommande l’arrêt du DRIP et une coupe du dividende, pour éviter une détérioration permanente des perspectives de croissance future :

"National Bank of Canada" a écrit :

Distributions (Lag Between Lease Commitment and Cash Payment Justifies Near-Term Adjustment): The scenarios below outline the remedies and financial impact that Cominar has to its leverage and payout issues. We, along with a broad group of institutional investors, favour a meaningful adjustment to distribution levels with the goal of retaining capital until operations normalize, reserving (and likely growing) NAV / unit in the interim vs. paying it out to unitholders and permanently impairing the business’ future growth prospects.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech