Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

[+1]    #26 05/07/2020 09h25

Membre
Réputation :   15  

delta, le 04/07/2020 a écrit :

Je pose la question aux membres du forum : est-ce que votre employeur vous demande également de rentrer à la bergerie ?

Pareil chez nous. Il y avait un plan de reprise progressive étalé jusqu’à septembre, et finalement, "bon bah tout va bien, on va faire revenir tout le monde en juillet".

J’ai tenté de négocier de rester jusqu’à ma date originalement prévu - et même si la demande a été acceptée - j’ai bien compris qu’on va repartir sur du 100% en physique et que ce n’est pas discutable. 

Autre anecdote: j’ai fait un tour en centre ville hier, et les boutiques de vêtement étaient pleines.

Les foncières solides - qui peuvent supporter 4-5 mois de trou de tréso - vont probablement bien se remettre de cette crise.

Hors ligne Hors ligne

 

#27 05/07/2020 11h51

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2608  

Suite aux trois commentaires précédents :

Ha tiens, la révolution tant annoncée du télétravail n’aura-t-elle finalement pas lieu et les brebis sommées de rentrer au bercail ASAP ?

Quelle surprise !

A mettre en parallèle avec tout le bullshit médiatique des derniers mois sur le télétravail, d’une naïveté confondante…

Hors ligne Hors ligne

 

#28 05/07/2020 12h02

Membre
Réputation :   27  

La situation dans un grande banque française: à l’étranger, pas de retour (ou faible retour sur la base du volontariat) car le pic n’est pas passé encore. Sur Paris, ça reprend doucement. L’avis du PDG, c’est qu’il est possible de généraliser le TT, mais tout en gardant une présence pour le sentiment d’appartenance.

La tendance long terme s’oriente vers 3j / semaine. Ce qui pourrait être un bon compromis.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #29 05/07/2020 20h32

Membre
Réputation :   18  

delta, le 04/07/2020 a écrit :

Je pose la question aux membres du forum : est-ce que votre employeur vous demande également de rentrer à la bergerie ?

C’est pareil dans ma boîte, ça été soudain.

Nous devions initialement revenir progressivement, et étions classés selon 3 groupes de salariés selon que nous soyons plus ou moins obligés de venir sur site.

Puis revirement de situation il y a une semaine, avec incitation à revenir pour tout le monde sur la base du volontariat. Comme ça n’a pas trop pris, la règle c’est maintenant tout le monde sur site, dès la semaine prochaine.

Du coup pour moi retour à la situation initiale : 2 jours de télétravail par semaine.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #30 06/07/2020 11h19

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   95  

Le télétravail a été subi sur cette période donc pas préparer et pas du tout adapté à toutes les activités. Retour à la normale dès juillet pour ma banque sauf pour les personnes qui auraient des pbs de garde d’enfants pour cet été ou à risques

Par contre, les usages vont évolués vers de la mobilité réduite pour commencer :
- un bâtiment va être ouvert sur un autre site pour éviter à certains salariés de longs déplacements le matin (site à 70 Kms du siège) et avoir un pool de commerciaux qui seraient sur cette zone éloignée à demeure
- possibilité d’aller travailler un jour / semaine dans une agence proche de chez soi

Ces nouveaux projets de travail sont en cours de débat avec les instances sociales. Le but est de limiter les déplacements tout en préservant la sécurité des accès aux systèmes d’informations.

Une réflexion sur le télétravail arrivera dans un deuxième temps.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #31 06/07/2020 20h13

Membre
Réputation :   31  

A mon sens, il convient de surtout raison garder, et ne pas tirer de conclusions sur la base de circonstances exceptionnelles.

Le télétravail se pratiquait avant le Covid-19, mais clairement pas de manière généralisée.

S’il s’est très largement imposé, c’est pour plusieurs séries de raisons :
- le confinement a eu pour objet de limiter les relations interpersonnelles, et il était demandé aux salariés de ne pas se rendre sur leurs lieux de travail ;
- pour maintenir une activité économique, les employeurs ont pu imposer le télétravail, dans la mesure où l’article L. 1222-11 du Code du travail dispose qu’ « en cas de circonstances exceptionnelles, notamment de menace d’épidémie, ou en cas de force majeure, la mise en œuvre du télétravail peut être considérée comme un aménagement du poste de travail rendu nécessaire pour permettre la continuité de l’activité de l’entreprise et garantir la protection des salariés » ;
- ce d’autant plus qu’il s’agissait d’une pratique recommandée par le Ministère du travail, lequel a affirmé, dans le cadre des questions/réponses, que « depuis le 17 mars et jusqu’à nouvel ordre, le télétravail doit être systématiquement privilégié. L’employeur doit donc démontrer que la présence sur le lieu de travail est indispensable au fonctionnement de l’activité ».

Aussi, les employeurs ont été contraints de faire passer leurs salariés en télétravail, ne serait-ce que se conformer aux directives du Ministère du travail, et continuer à exercer une activité économique. C’était quelque chose de subi, mais en aucun cas un choix managérial.

Dans le cadre du déconfinement, et de la reprise économique, le discours du Gouvernement a changé. Nous avons notre ministre de l’Economie qui a affirmé, le 15 juin, que « Le télétravail reste souhaitable dans la mesure où ça permet d’avoir une reprises progressive, de limiter la circulation du virus mais j’ai toujours considéré que ce n’était pas la panacée[…]. Cette approche "indispensable en période de circulation (…) n’est pas la solution définitive globale pour tout le monde du travail en France", a précisé le ministre en assurant que "la reconstruction économique est la priorité absolue nationale des prochains mois" ».

Enfin, le 24 juin, le Ministère du travail a actualisé son protocole de déconfinement (Phase 3), et a affirmé que « le télétravail n’est plus la norme mais il reste une solution à privilégier dans le cadre d’un retour progressif à une activité présentielle, y compris alternée ».

En somme, les entreprises ne font qu’appliquer les préconisations gouvernementales :
-    les salariés sont, dans la majorité, passés en télétravail ;
-    et petit à petit, le travail en présentiel redevient la norme.

Clairement, le télétravail a été une solution temporaire pour maintenir une activité économique, mais c’était quelque chose de subi, et pas un mode d’organisation du travail pensé et réfléchi. Peut être qu’il se démocratisera … ou peut être pas. S’il s’étend plus largement, ça se fera sur la durée, mais pas en quelques mois.

Ce d’autant plus que le télétravail ne pourra se développer que s’ils s’inscrit dans un cadre, cadre qui reste à définir au sein de chaque entreprise (négociation avec les organisations syndicales, avec les représentants du personnel, avec les salariés eux-mêmes). Il serait illusoire, et potentiellement dangereux, que de passer soudainement du « tout travail en présentiel » au « tout en télétravail ».


"L'expérience est une lanterne que l'on porte sur le dos et qui n'éclaire jamais que le chemin parcouru" - Confucius

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #32 07/07/2020 10h39

Membre
Réputation :   20  

Vous avez raison globalement mais :
- beaucoup d’entreprises qui ne voulaient pas s’y mettre, ou estimaient que c’était impossible, ont été forcées d’expérimenter, et se rendent compte que ça peut marcher (avec des limites) - ou sont forcées de l’admettre après l’avoir nié pendant des années
- l’opposition frontale au télétravail ne vient pas des salariés et des organisations syndicales, bien au contraire. de ce que je vois dans ma vie pro ce sont les entreprises, souvent celles qui ont un management archaïque (celui où l’on s’assure "que les gens bossent" en regardant par-dessus leur épaule et avec des réunions stériles). les orgas syndicales n’exigent qu’un encadrement des pratiques (droit à la déconnexion, prise en compte des frais induits, aménagement correct du poste à domicile…). La loi n’impose pas un accord avec les syndicats, l’employeur peut en cas d’échec des négociations mettre en place le télétravail avec une charte.
- les salariés sont globalement en demande du télétravail pour des raisons d’articulation vie privée vie pro, de gestion des transports
- le covid 19 exceptionnel, certes, mais il y a X raisons qui peuvent aboutir au même résultat pour une entreprise donnée. avant même le covid, j’avais constaté un vrai coup de pression en faveur du TT suite aux grèves SNCF

Après, ce qui est entrain d’émerger, ce n’est pas le télétravail exclusif, mais le télétravail partiel 1, 2, 3 jours par semaine. Cela va amener d’autres contraintes sur les locaux. Cela veut aussi dire que les entreprises ne lâcheront pas en masse leurs locaux mais ajusteront progressivement les surfaces au fur et à mesure de leurs déménagements.

Les entreprises vont aussi découvrir les autres contraintes et coûts qui vont avec, notamment l’infrastructure réseau…

Dernière modification par FXB67 (07/07/2020 10h41)

Hors ligne Hors ligne

 

#33 07/07/2020 15h27

Membre
Réputation :   27  

De toute façon, l’excuse de la meilleure productivité en TT je n’y crois pas une seconde. cela peut fonctionner de façon partiel et/ou temporaire mais en aucun cas de façon généralisé.
Un exemple le campus google, alors que ce n’est que la matière grise, pourquoi tout le monde se bat pour aller travailler là bas ?

Et puis la culture d’entreprise, elle se développe par web conférence?

Dernière modification par Flyz57 (07/07/2020 15h28)


Parrainage LINXEA, n'hésitez pas à me contacter.

Hors ligne Hors ligne

 

#34 07/07/2020 16h32

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   127  

Question : est-ce qu’un de nos forumeurs bosserait à Paris La Défense pour donner ses impressions depuis le confinement ?

Extrait d’un Témoignage France Info :

Le parvis de La Défense, à Paris, est quasi désert lundi 20 avril.
Les tours sont vides de leurs salariés.
Avec près de quatre millions de mètres carrés de bureaux, La Défense est le premier quartier d’affaire européen.
Habituellement 180 000 travailleurs occupent les tours et arpentent le parvis, contre 3 000 actuellement. (98.5 % absents…)


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #35 07/07/2020 17h46

Membre
Réputation :   6  

InvestisseurHeureux, le 05/07/2020 a écrit :

Suite aux trois commentaires précédents :

Ha tiens, la révolution tant annoncée du télétravail n’aura-t-elle finalement pas lieu et les brebis sommées de rentrer au bercail ASAP ?

Quelle surprise !

A mettre en parallèle avec tout le bullshit médiatique des derniers mois sur le télétravail, d’une naïveté confondante…

Il ne faut pas vendre la peau de l’ours… la vraie question qui nous intéresse en tant qu’investisseurs est de savoir si les entreprises vont bénéficier d’une force de frappe collective suffisamment importante ou non pour renégocier les baux de locations (fermes ou non) à la baisse auprès des foncières, scpi et consorts. Le fait que des gens rentrent ou non au bercail, on s’en fiche un peu tant que le locataire paye.

Une grande entreprise qui demande à resigner son bail, je suppose qu’on lui rigole au nez. Par contre, si elles demandent toutes la même chose en même temps, ce sont les loueurs de bureaux de grandes surfaces qui vont être embêtés car on peut, par exemple, anticiper que des grandes entreprises déménagent pour des bureaux de plus petites surfaces si effectivement le télétravail venait à se généraliser.

@Job
Je travaille à La Défense, j’ai le droit à 2 jours par semaine au max au local pour le moment. Je suis dans le cas particulier d’une boîte de conseil donc je suis aussi affilié chez un client.
Eh bien permettez moi de vous dire…. que chez moi c’est vide, mais que les terrasses me paraissent toujours aussi pleines pour aller manger le midi. Toutefois, je peux attester qu’il n’y a pas autant de monde le matin en arrivant, c’est sûr et certain.


Apprendre, comprendre, entreprendre ; s'élever, progresser, lutter, même quand on a mal.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #36 08/07/2020 17h08

Membre
Réputation :   20  

Flyz57, le 07/07/2020 a écrit :

De toute façon, l’excuse de la meilleure productivité en TT je n’y crois pas une seconde. cela peut fonctionner de façon partiel et/ou temporaire mais en aucun cas de façon généralisé.
Un exemple le campus google, alors que ce n’est que la matière grise, pourquoi tout le monde se bat pour aller travailler là bas ?

Et puis la culture d’entreprise, elle se développe par web conférence?

Votre réponse donne l’impression que vous pensez que les utilisateurs de surfaces de bureaux sont majoritairement des créatifs. Désolé mais non.

Si on raisonne France entière, tous secteurs confondus, le profil type de l’utilisateur de bureau est plus proche du comptable/RH/paie/commercial de PME/ETI/agence régionale d’un groupe que du développeur web/etc.

Après c’est vrai que la discussion est sur le forum "foncières cotées" et non sur le forum SCPI. Et là du coup je suis d’accord : les foncières de bureaux ont largement moins de soucis à se faire que les SCPI investies sur du tertiaire en régions. Les zones d’activité de province se videront avant la Défense (et encore il faut relativiser, "se vider" veut juste dire "baisse de la surface par salarié", pas "entreprises virtuelles sans locaux").

Quant à la culture d’entreprise, va-t-elle vraiment souffrir avec du télétravail partiel? Je ne pense pas. Le sujet est complexe mais pour faire simple, si ce qui saute ce sont les réunions stériles ne servant qu’à justifier des postes de managers intermédiaires, non elle n’en souffrira pas. Si ce qui saute ce sont des vrais moments d’échanges, notamment informels, alors oui.

edit : à titre perso je n’envisage absolument pas une désaffection pour le foncier de bureaux, du moins pas autant impactante que l’effet du e-commerce sur les murs de commerce.
disclaimer : actionnaire de foncières et porteur de parts SCPI

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par FXB67 (08/07/2020 17h12)

Hors ligne Hors ligne

 

#37 08/07/2020 17h38

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   592  

Fin de la période d’exception :

grosse société de services informatiques a écrit :

o    Le télétravail n’est plus la norme mais reste une solution dans le cadre d’un retour progressif à l’activité présentielle.
o    Le volontariat concernant le retour sur site s’applique uniquement aux collaborateurs à risque de forme grave, aux personnes partageant le domicile de personnes à risque de forme grave ou exposées (conjoint professionnel de santé, etc.) et aux collaborateurs en situation de handicap.

Si le contexte sanitaire le permet, nous espérons pouvoir revenir à un mode de fonctionnement habituel à la rentrée de septembre.

Il va falloir revenir à La Défense …
Je vais regarder si des aménagements de pistes cyclables rendraient le trajet possible en vélo depuis Paris.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #38 08/07/2020 19h15

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   197  

Flyz57, le 07/07/2020 a écrit :

De toute façon, l’excuse de la meilleure productivité en TT je n’y crois pas une seconde. cela peut fonctionner de façon partiel et/ou temporaire mais en aucun cas de façon généralisé.
Un exemple le campus google, alors que ce n’est que la matière grise, pourquoi tout le monde se bat pour aller travailler là bas ?

Et puis la culture d’entreprise, elle se développe par web conférence?

J’ai failli mettre directement -1 tellement votre argumentation se réduit à "je n’y crois pas donc ça n’existe pas".
Mais répondons à vos questions : la meilleure productivité en télétravail c’est tout à fait possible, cela dépend des métiers et des personnes.
Le campus Google, "tout le monde se bat" pour y travailler parce que Google a pour politique d’entreprise d’interdire le télétravail. (Ça évidemment changé avec le coronavirus.) Pourquoi cette politique ? On peut en discuter mais ce n’est pas majoritaire dans la Silicon Valley.
Et oui, la culture d’entreprise peut très bien se développer à distance, dans les entreprises qui ont beaucoup de travailleurs à distance la culture y est adaptée.

Hors ligne Hors ligne

 

#39 09/07/2020 14h23

Membre
Réputation :   18  

La politique de Google est effectivement à l’inverse du télétravail. L’idée est au contraire que le salarié ait le moins de contrainte de la vie courante à gérer, pour en contre partie passer le plus de temps au bureau.
C’est pourquoi chez Google, par exemple, le self est gratuit et à volonté. Le snacking aussi. Aux USA ils ont des bus de transports google pour leurs salariés, des services de crêches, des babyfoots etc..

Après rien n’est gravé dans le marbre; cela peut peut-être changer si le COVID fait son come back, mais personnellement je pense qu’aucun pays ne se re-confinera totalement. Peut-être par ville ponctuellement et/ou par tranche d’age (personnes fragiles et agées).

A mon avis, globalement, le télétravail à sa place, mais plus sur un mix télétravail/bureau que 100% de l’un ou de l’autre.

PS
J’ai passé quelques jours chez Google UK et France vers 2010.

Hors ligne Hors ligne

 

[-1]    #40 09/07/2020 15h50

Membre
Réputation :   27  

sven337, le 08/07/2020 a écrit :

Flyz57, le 07/07/2020 a écrit :

De toute façon, l’excuse de la meilleure productivité en TT je n’y crois pas une seconde. cela peut fonctionner de façon partiel et/ou temporaire mais en aucun cas de façon généralisé.
Un exemple le campus google, alors que ce n’est que la matière grise, pourquoi tout le monde se bat pour aller travailler là bas ?

Et puis la culture d’entreprise, elle se développe par web conférence?

J’ai failli mettre directement -1 tellement votre argumentation se réduit à "je n’y crois pas donc ça n’existe pas".
Mais répondons à vos questions : la meilleure productivité en télétravail c’est tout à fait possible, cela dépend des métiers et des personnes.
Le campus Google, "tout le monde se bat" pour y travailler parce que Google a pour politique d’entreprise d’interdire le télétravail. (Ça évidemment changé avec le coronavirus.) Pourquoi cette politique ? On peut en discuter mais ce n’est pas majoritaire dans la Silicon Valley.
Et oui, la culture d’entreprise peut très bien se développer à distance, dans les entreprises qui ont beaucoup de travailleurs à distance la culture y est adaptée.

Ce matin sur BFM buisness, il y avait la patron de Saint Gobain. Je vous invite à écouter son intervention.
Nous en rediscuterons ensuite.


Parrainage LINXEA, n'hésitez pas à me contacter.

Hors ligne Hors ligne

 

#41 09/07/2020 17h12

Membre
Réputation :   48  

Bonjour,

quitte à exiger la connaissance d’une intervention comme pré-requis pour avoir le privilège de discuter avec vous, vous pourriez à minima faire l’effort de nous donner le lien vers un replay de cette intervention voir, j’ose à peine le demander, nous donner les principaux arguments qui visiblement devraient nous convaincre illico presto que le tout présentiel est la seule voie possible.

Autrement, peut-être faudrait il continuer cette discussion sur la file dédiée au télétravail.

Bien à vous,

Dr. Minimal


Bonjour, je suis Dr. Minimal, et je blogue mes progrès vers l'indépendance financière en Français et en Anglais.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #42 20/07/2020 21h12

Modérateur
Top 50 Réputation
Réputation :   463  

Bonsoir,

La "nouvelle normalité" ne serait pas pour demain concernant le télétravail !

Télétravail : pas de « révolution » en vue pour les Français | Les Echos

Alors que le pourcentage de salariés exerçant en télétravail au moins une fois par semaine, habituellement inférieur à 30 %, a bondi de 35 points pendant le confinement, la tendance s’inverse depuis la levée des mesures d’urgence. Désormais, plus d’un sur deux (55 %) n’y a plus du tout recours. Le nombre de jours à domicile, qui s’élevait en moyenne à trois sur cinq pendant la crise du coronavirus, a chuté de moitié. Un phénomène « extrêmement surprenant » pour Etienne Mercier, le directeur du pôle opinion et santé d’Ipsos, qui a piloté l’étude. « Beaucoup d’entreprises ont appelé à un retour sur site, mais le reflux est bien plus conséquent que prévu », explique-t-il.

seuls 15 % d’entre eux considèrent que la pratique du télétravail va se généraliser. Et s’ils avaient le choix, 38 % exerceraient « tout le temps » sur place, quand seulement 17 % opteraient, à l’inverse, pour ne plus se rendre sur site. Un « sérieux démenti au discours qui consiste à répéter que la crise du coronavirus aurait enclenché une révolution dans l’organisation du travail »

Sans vraie grande surprise, l’exceptionnel ne devient pas l’ordinaire et les sociétés, dans une grande majorité, rappellent les salariés au bureau.
Les millennials confirment qu’ils ont besoin de sens et de sans doute plus de management et coaching de proximité.


"Never argue with an idiot. They will drag you down to their level and beat you with experience" Mark Twain

Hors ligne Hors ligne

 

#43 20/07/2020 23h08

Membre
Réputation :   27  

delta, le 04/07/2020 a écrit :

Je pose la question aux membres du forum : est-ce que votre employeur vous demande également de rentrer à la bergerie ?

Bonjour témoignage (mes enfants)
   1-La défense banque: télétravail anticipé pour chaque équipe: pas de bureau attiré et en général télétravail (en crise ou hors crise) de l’ordre de 50% donc location de bureau divisée par deux. Cette entreprise avait déjà le culte du télétravail et continue de l’avoir. Pour l’instant tout ceux qui peuvent être en télétravail le restent a minima jusqu’en septembre.

  2- La défense entreprise high tech pression du patron pour retour au bureau. Le télétravail maintenu uniquement a cause du covid. Pas de culte du télétravail et reste sur ses positions. Depuis juillet un jour minimum de présence au bureau par semaine obligatoire.

  3 - Toulouse: télétravail impossible (sous traitant dont les locaux sont dans l’usine d’un avionneur, communication avec l’extérieur très contrôlées).

   Il y a deux conclusions:
   - pour la location des bureaux c’est plutôt positif. La plus part des entreprises considère le télétravail comme un pis aller.
   - Opinion personnelle les entreprise qui s’adaptent au télétravail seront les gagnantes économiquement. Elles sont adaptées aux vicissitudes. Grèves/épidémies/pandémies. Les autres devront a chaque tempête se réadapter ce qui leur fera perdre de l’efficacité.
Hervé C

Hors ligne Hors ligne

 

#44 25/08/2020 10h29

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2608  

Je ne connais pas cet économiste, mais il est cité sur SeekingAlpha pour son commentaire indiquant que nous avons probablement connu le pic du travail à domicile, tandis que les inconvénients du travail chez soi émergent petit à petit : Thread by @jnordvig on Thread Reader App ? Thread Reader App

Hors ligne Hors ligne

 

#45 25/08/2020 10h55

Membre
Réputation :   0  

Mon expérience personnelle pour contribuer au sujet.

Mon client (entreprise IT Suisse de taille moyenne) qui se targuait d’être un précurseur en matière de travail à domicile au moment de l’explosion du COVID vient de retourner sa veste et demande 100% de présence dans les bureaux de la société à partir de septembre, le travail à domicile devenant exceptionnel et limité à 2 jours par semaine avec autorisation du chef d’équipe pour chaque instance. Notons que cette société est locataire de ses bureaux.

Devant de toute façon prendre les transports en commun tous les jours le "monde d’après" semble avoir fait long feu vu le nombre de cols blancs au centre de Zurich en semaine…

Hors ligne Hors ligne

 

#46 25/08/2020 14h14

Membre
Réputation :   27  

Plusieurs exemples similaires à ceux cités ci-dessous autour de moi, avec retour obligatoire à 100% au bureau, éventuellement un jour de télétravail par semaine.

De mon côté, boîte américaine, c’est beaucoup plus télétravail à ce stade. J’ai de manière un sentiment que le senior management pousse (très) fort pour le télétravail, très confortable dans leur villa aux Hamptons ou sur les bords du Zurich See, et dont ils ont compris les économies générées (je n’ai pas dit "gains" car je me pose des questions sur la productivité…). En revanche, les gens normaux, y compris les managers "locaux" se rendent bien compte de l’importance d’avoir un lieu de travail commun, tant pour le travail en équipe que le confort des salariés.

C’est un peu "café du commerce" comme réflexion, mais il n’y a pas si longtemps les freelances trouvaient cela fantastique de partager un bureau avec des inconnus pour avoir un lien humain et justement… se retrouver avec quelqu’un à la machine à café !

Hors ligne Hors ligne

 

#47 26/08/2020 09h53

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2608  

Dans la newsletter de Marc Fiorentino :

LA SURPRISE DU JOUR

Le télétravail.
En France.
Il a chuté.
Malgré l’épidémie qui revient.
15% seulement des actifs sont en télétravail.
Ils étaient 27% pendant le confinement.
Un problème si la deuxième vague se confirme.

Oserais-je dire : comme prévu ? Il y a les beaux discours Bisounours et la réalité.

Beaux discours :
- on fait confiance aux salariés, ils sont plus productifs chez eux, ils perdent moins de temps dans les transports, ils s’organisent mieux, ils ont tous les outils technologiques pour communiquer…

Réalité :
- on perd le contrôle sur ce que font les salariés, on n’arrive plus à les motiver, il y en a plein qui foutent rien, on n’arrive pas à maintenir une culture d’entreprise, recruter des nouveaux est une galère, les meilleurs profils sont dans les centres-ville et n’ont pas envie de travailler chez eux, car ils veulent rencontrer des gens, le top management ne sait plus rien de ce qui se passe dans sa boîte…

Hors ligne Hors ligne

 

#48 26/08/2020 10h29

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   260  

15% à temps plein? Je trouve ce chiffre énorme. Si c’est le cas, les loueurs de bureaux peuvent se faire des soucis.

Hors ligne Hors ligne

 

#49 26/08/2020 10h43

Modérateur
Top 50 Réputation
Réputation :   463  

Bonjour,

Puisque Fiorentino ne prend pas la peine de mettre la source la voici.

EXCLUSIF - Le télétravail a beaucoup reculé malgré la persistance du coronavirus | Les Echos

Cela ne veut absolument pas dire que c’est du temps plein.
Pour prendre mon petit cas perso, nous devons être en présentiel 1 jour par semaine depuis début juillet et cela durera certainement un peu. Pour autant la taille des bureaux ne changera pas (maintien des distanciations) et il est fort probable que ce soit aussi l’occasion de proposer un mix présentiel/télétravail/espace coworking autrement dit la flexibilité.


"Never argue with an idiot. They will drag you down to their level and beat you with experience" Mark Twain

Hors ligne Hors ligne

 

#50 26/08/2020 11h52

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   124  

InvestisseurHeureux a écrit :

Réalité :
- on perd le contrôle sur ce que font les salariés, on n’arrive plus à les motiver, il y en a plein qui foutent rien, on n’arrive pas à maintenir une culture d’entreprise, recruter des nouveaux est une galère, les meilleurs profils sont dans les centres-ville et n’ont pas envie de travailler chez eux, car ils veulent rencontrer des gens, le top management ne sait plus rien de ce qui se passe dans sa boîte…

C’est la "réalité" appréciée d’un point de vue "manager" qui fait un constat amer sur sa propre capacité à digérer ses équipes. Plutôt un aveu d’incompétence, en fait !

Certains arrivent trés bien à gérer des équipes à distance, motiver les troupes, contrôler le travail, développer une culture d’entreprise, …

En réalité, le télétravail n’a pas de lien direct avec tout cela. Mais, il est tellement facile d’en faire un responsable de tous les maux… Plutôt que de remettre en cause ses propres méthodes de management et d’avouer ses faiblesses et lacunes.

Dernière modification par WhiteTiger (26/08/2020 11h54)


“The pessimist complains about the wind; the optimist expects it to change; the realist adjusts the sails.” W.A Ward

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "immobilier de bureaux et télétravail : quid des foncières de bureaux ?"

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur