Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#351 10/03/2017 14h23 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1470 

Vous avez tous les deux très bien résumé la situation.

Même après que tous les emplacements Target soient de nouveau loués, il n’y aura pas d’amélioration du côté de l’AFFO par action puisque le DRIP nous dilue plus vite que l’AFFO ne croît.

La seule chance serait que le cours de bourse remonte au-dessus de la NAV, pour que le DRIP redevienne relutif.

Autant dire que c’est pas gagné…

En l’état, Cominar est donc structurellement perdant, et comme vous, j’hésite à liquider ma position, avec exactement les mêmes atermoiements.

CBL & Associates offre le même rendement sur dividendes et l’allocation du capital est meilleur, mais cette fois-ci, c’est l’environnement opérationnel qui est difficile.

Une façon de se délester petit à petit de Cominar est simplement de réinvestir les dividendes ailleurs.

Hors ligne

 

#352 10/03/2017 15h09 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   121 

InvestisseurHeureux a écrit :

La seule chance serait que le cours de bourse remonte au-dessus de la NAV, pour que le DRIP redevienne relutif.

Même dans ce cas (je parle sous votre contrôle), pour que le DRIP devienne relutif, il faudrait qu’il permette de réinvestir du cash. En l’état, presque la totalité du cash est distribué, le DRIP rend juste la distribution supportable. Or, sans cash réinvesti, Cominar peut bien coter 2x sa NAV, le DRIP ne fait que recouper le même gâteau.

Du côté des alternatives, si on se base sur le ratio prix/affo, il y en a pas mal. Cominar est à 10. LXP, OHI sont à 9 avec une situation saine et des augmentations de dividende régulières. Artis est à 10 aussi avec un DRIP coupé depuis janvier et un payout ratio de 88%.

Hors ligne

 

#353 10/03/2017 15h41 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   103 

PierreQuiroule a écrit :

Du côté des alternatives, si on se base sur le ratio prix/affo, il y en a pas mal. Cominar est à 10. LXP, OHI sont à 9 avec une situation saine et des augmentations de dividende régulières. Artis est à 10 aussi avec un DRIP coupé depuis janvier et un payout ratio de 88%.

Cbl est je crois à 4fois l’affo (wpg je crois que c’est à peu pres pareil) et un payout de 40%
Et une nav à plus du double du cours de l’action de mémoire.
Edit : mais situation operationnelle delicate

Je pense qu’en fait que le marché fait une dichotomie entre les reits  "sure" (realthy, simon, …) et les reits avec des risques.
Cominar fait de plus en plus parti de la seconde classe pour moi.

Dernière modification par francoisolivier (10/03/2017 15h52)

Hors ligne

 

#354 12/03/2017 19h39 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   159 

Bonsoir

Vos messages sur la gestion défavorable à l’actionnaire m’ont interpellé, alors même que la direction est un gros actionnaire de la REIT.

Par conséquent j’ai un peu cherché, et je me demande si on peut savoir sous quelle forme la famille Dallaire touche t’elle ses dividendes? Cash ou DRIP?

Simplement je me demande, le DRIP ne serait il pas pour eux un moyen d’augmenter leur contrôle sur la société à bas prix et de manière rampante? Dans une vision à plus long terme…

(je n’y connais rien en REIT, j’emets juste une hypothèse).

AMF/ Ancien actionnaire Cominar.


La finance est l'art de faire passer l'argent de mains en mains jusqu'à ce qu'il ait disparu.Robert W. Sarnoff

Hors ligne

 

#355 14/04/2017 13h41 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   37 

En attendant les résultats trimestriels le 11 mai, du nouveau pour Cominar avec de nouveaux projets situés à Levis avec un investissement de 200 millions de dollars canadien.
Lancement des projets dans 2-3 ans.

Voici le lien: http://www.journaldelevis.com/1298/1881 … naldelevis


Parrainage Binck (100€)

Hors ligne

 

#356 04/05/2017 05h48 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   113 

Bonjour,
Bon, je prends le risque d’emetre un avis tranche quelques jours seulement avant la publication des chiffres du Q1. J’ai revu en detail les etats financiers jusqu’au Q4 2016 et le dernier conf call de Dallaire.

Cote bilan, la phase de "financial engineering" est pratiquement bouclee, a commencer par le programme de vente d’actifs, l’AK l’ete dernier (tres dilutive soit dit en passant), pas de plan d’acquisitions futures majeures, le focus en terme de croissance est la livraison des immeubles en developpement - ce qui est bcp plus createur de valeur que des acquisitions historiquement surpayees et pas si bien gerees - ex. portefeuille GE / exposition au marche de Toronto. A priori peu de risque de se faire "rincer" par une nouvelle AK dilutive.

Les ratios de credit sont tendus, on devrait approcher 10x EBITDA fin 2017, puis redescendre a mesure que les nouveaux leases signes generent des loyers.  Notre principal risque donc reside ds une coupe possible du dividende (rien de nouveau ici, bon nombre de forumeurs ont deja evoque le payout ratio tendu). Cote valo, je ne suis pas certain que de nouvelles provisions / impairment ne soient necessaires sur le portefeuille de Calgary / Alberta, mais l’exposition est assez faible.

Au final, le management se reconcentre sur:
(1) le leasing, leasing, leasing: c’est par la remontee du t% d’occupation vers 94 a 94.5% que le salut peut arriver. Au vu des progres realises sur la vacance retail liee aux emplacements Target Canada (il en reste 20% a placer), c’est en reduisant la vacance des bureaux que pourrait venir notre upside, les actifs industriels & entrepots apportant deja excellente performance et bonne visibilite/ stabilite des CFs. Une meilleure vacance ameliorerait les ratios de credit et de div payout
(2) les developpements/ la promotion a valeur ajoutee (Bouvier, St Martin / Laval, Chaudiere-Duplessis, puis Levis a plus long terme). Une fois livres et loues, ce sont des revenus locatifs complementaires et peut-etre une reevaluation positive de l’actif

Je pense que Dallaire peut effectuer le redressement operationnel ci-dessus.
Financierement, a 14 CAD, on beneficie de 30% de decote sur la NAV, cela compensant les 2 risques majeurs a mes yeux: coupe du dividende et write-off sur le portefeuille en Alberta. Le rendement "spot" se monte a 10.5% et j’estime qu’il baisserait a environ 7% en cas de coupe du dividende.
Je pense que c’est une belle histoire de "recovery" a tenter sur les 18-24 prochains mois. J’ai repris une bonne louche de Cominar recemment.

Quels sont vos avis?

Cdt - S.T.

Discl. Long action Cominar

Dernière modification par SerialTrader (04/05/2017 06h22)

Hors ligne

 

#357 04/05/2017 10h11 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   37 

Bonjour SerialTrader,

Je suis globalement d’accord avec votre analyse. J’écrivais en mai 2016 (message 306) que ne nous verrions pas les résultats des relocations de Target et des projets en développement en cours avant le T4 2016 (qui fut une catastrophe) voire au T1 2017 (à venir). Il semble cependant que j’ai été un peu trop optimiste sur la durée: cela devrait prendre plus de temps.

Concernant le leasing, à voir combien de temps cela prendrait pour faire augmenter le taux d’occupation: une chose est sure, cela ne se fera pas du jour au lendemain et devrait mettre un certain temps avant de se traduire dans les résultats trimestriels.

Autant, en mai 2016, j’étais optimiste, autant là, en pleine tempête, je suis hésitant à renforcer.

Mais, c’est sur qu’à 14 dollar canadien, c’est une énorme opportunité si nos analyses se réalisent (à savoir un meilleur taux d’occupation, des loyers en plus avec les nouveaux projets…). Le management de Cominar n’a pas l’ai inquiet en tout cas, et se refuse à couper le dividende.


Parrainage Binck (100€)

Hors ligne

 

#358 04/05/2017 12h03 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1470 

Je suis plus circonspect que vous.

L’AK de l’année dernière a détruit énormément de valeur (il n’y a qu’à voir la baisse de l’AFFO alors que l’endettement n’a pas significativement diminué). Le retour du DRIP également.

Même s’il y avait une recovery, quel objectif de cours en 2019 ? $18 ? Pour un cours actuel à $14 + les dividendes ?

Aux USA on a Macerich et ses centres commerciaux classe A qui cote proche des $60, alors que son actif patrimonial doit dépasser les $90 par action !

Cominar décote, mais je trouve le rendement/risque pas si intéressant que cela par rapport à d’autres foncières aux USA dans le secteur du commerce (Macerich, Simon Properties Group, Kimco ou même dans une moindre mesure CBL & Associates).

Hors ligne

 

#359 04/05/2017 13h35 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   113 

Bonjour Philippe
Je suis 100% d’accord avec vous sur la dilution constante liee au DRIP, avec une participation d’environ 25% actuellement. Personnellement, je prefererais que Cominar l’annule et coupe son dividende pour neutraliser l’effet sur son cash dividend payout. La dilution liee a l’emission de nouvelles actions sous la NAV chaque mois a un effet permanent. Une coupe du dividende, cela pourrait etre temporaire et s’inverser dans quelques annees si retour a meilleure fortune. Cette mesure clarifierait les choses, et la baisse de l’action qui s’ensuivrait offrirait une nouvelle opportunite d’achat pour les intrepides.

Le potentiel a mes yeux est en effet d’environ 18.50 - 19, i.e. le retour a une decote de 10% sur NAV. Sous l’hypothese d’une valorisation stable des actifs immos (upside developpements compensant certaines faiblesses en Alberta et Toronto), et vu le payout ratio tres eleve, la NAV par action ne devait guere augmenter. Je mise finalement sur sa stabilisation apres plusieurs annees d’erosion.
Mon pari, c’’est que le redressement operationnel, vacance locative et amelioration des ratios credit et payout, entraine un re-rating et une reduction de la decote. C’est ose, j’en conviens.

Le pire scenario, mais pas le plus probable heureusement: que DBRS menace a nouveau de classer Cominar en high yield a cause du ratio debt / EBITDA, prevu en hausse a 10x en fin d’annee, sans laisser le temps aux nouveaux leases de produire des recettes locatives et contribuer a l’EBITDA. NB: le ratio debt / capital est desormais dans les clous a 52% apres les ventes d’actifs du Q1.
On sait qu’un tel rating de credit n’est pas acceptable pour Dallaire, d’ou nouvelle AK dilutive pour consolider le bilan. Difficile de quantifier precisement l’AK necessaire, mais je pense humblement que DBRS exigerait un ratio de 9x l’EBITDA pour rester investment grade. Il faudrait donc diminuer la dette de 10%, i.e. de CAD 450 mio -> AK d’environ 17% de la market cap actuelle. Dans ce scenario, l’action passerait vraisembablement sous CAD 11.

Je ne connais ni Macerich, ni CBL, ni Kimco. J’ai survole GGP et SPG, qui possedent de meilleurs actifs que Cominar, mais se traitent aussi bien plus chers (cap rates 3.5 - 4.25%). Enfin, ma situation fiscale personnelle (retenue a la source de 30% sur dividendes US) handicape les US REITs. Il faudrait que le potentiel de gain en capital soit largement dominant sur le rendement du dividende et que le rendement total net d’impots tienne la comparaison avec les opportunites sur les autres marches.

Bien a vous,
S.T.

Dernière modification par SerialTrader (04/05/2017 13h39)

Hors ligne

 

#360 11/05/2017 16h38 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1470 

Cominar a publié son T1-2017 :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cominar-500-2017-05-11.gif

Pour ceux qui veulent pleurer :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cominar-2017-05-11.gif

Le taux de distribution est maintenant à 126%, mais Cominar a confirmé le maintien de son dividende dont une partie en actions.

Cet auto-sabotage de la société depuis un an maintenant est juste délirant. :’-(

Hors ligne

 

#361 11/05/2017 20h30 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   

Effectivement c’est assez incompréhensible

La société justifie ce maintient par des locations qui n’ont pas été comptabilises sur ce trimestre mais qui le seront sur le deusieme trimestre

Je reste dubitatif sur ce choix, au vu de la distribution à 126% la dilution pour l’actionnaire ezt catastrophique

Bizarrement l’action ne plonge pas par contre.

Hors ligne

 

#362 11/05/2017 21h19 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   

Je suis entièrement d’accord avec votre analyse.

Mais, il y a quand même des éléments positifs : des relocations et une augmentation des loyers de 0.8% lors des renouvellements de baux.

Je suis rentré il y à 2 mois à 14.20 dollars. Je reste confiant mais néanmoins vigilant.


Adde parvum parvo magnus acervus erit

Hors ligne

 

#363 11/05/2017 21h50 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   26 

Beaucoup d’acheteurs dans la zone de 13,80$

On va voir demain ce qu’en disent les analystes, je trouve bizarre qu’ils n’aient pas baissé le dividende il me semble que c’etait anticipé et probablement que le titre se serait maintenu.

Un autre problème est que les firmes de courtage recommendent de diminuer (underweight) les positions dans les REITS ce qui ne diminue pas le nombre de vendeurs

Journée assez difficile pour tout ce qui est financier…

Hors ligne

 

#364 12/05/2017 10h45 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1470 

Pour l’anecdote, en 2014, quand je lisais des papiers d’analystes sur Cominar, les projections de FFO trimestriel en 2017-2018 étaient à $0,46 par action.

Franchement, les bras m’en tombent : on est passé d’un FFO par action stagnant autour de $0,44 par trimestre à $0,33 avec un endettement toujours supérieur à 50% !

Et avec un marché de l’immobilier à Québec/Montréal pas aussi dynamique qu’en Ontario, mais bien meilleure qu’en Alberta !

Ainsi, la responsabilité du management sur cette descente au enfer est complète, par une gestion financière calamiteuse du retrait de Target du Canada : dividende trop élevé, rachat d’actions absurdes puis émission d’actions, retour du DRIP.

Et ce, alors même que la gestion opérationnelle est tout à fait correcte.

Une énorme leçon pour moi, qui montre qu’on peut très bien avoir des dirigeants-actionnaires qui agissent de manière complètement irrationnelle et que seule la diversification du portefeuille peut protéger des ces "cygnes noirs".

Leur faire une confiance aveugle sous prétexte que nos intérêts seraient alignés avec les leurs s’avère une folie.

Hors ligne

 

#365 12/05/2017 11h03 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   13 

Michel Dallaire a écrit :

Today 1.7 million square feet of our portfolio has been leased under new leases, with our clients commencing to pay rents over the next five quarters, representing approximately an additional $30 million of NOI.

During that period, our annual payout ratio will be temporarily above 100% while our annual cash payout ratio will be approximately 80%. In a sense the rents, that will be received in coming quarters often occupancy of these premises [indiscernible] the sustainability of our distribution at current level.

Finally, we expect that our payout ratio will improve overtime and we were below 100% as we pursue our leasing plan to get back to historical occupancy levels and as the full NOI contribution from prior leasing for us is realized. Thank you for your participation in this call.

Je vous comprends Philippe, mais étrangement la lecture des résultats m’a permis de garder un soupçon de confiance, peut-être à tord vous allez me dire.

Si le managment a décidé de garder le dividende contre et malgré tout, c’est qu’ils prévoient de nouvelles rentrées de loyers dans les mois à venir, on pouvait imaginer pire scénario dans le cas ou cette prévision n’existerait même pas (cf Colony Northstar).

Ils parlent bien que le ratio sera élevé à 100% de façon "temporaire". Les loyers à venir couvriront la hauteur du dividende.

Pour le reste évidemment, on y verra plus clair dans 3 trimestres. Le managment sera au pied du mur à ce moment là. D’ici là nous devons prendre notre mal en patience.

Gilles Hamel a écrit :

Tout d’abord, Matt s’attend à ce que le portefeuille du bureau commence à progresser progressivement, nous revenons vers notre niveau historique de 94, le composant du bureau doit démarrer, alors nous prévoyons un mouvement favorable au cours des prochains trimestres dans ce segment. Dans le secteur des bureaux, par exemple, à Montréal, nous avons renouvelé les contrats de renouvellement de bail, nous constatons des progrès au dernier trimestre très proches de 2 p. 100, ce qui est positif.

Il y a tout de même des décisions qui tendent à laisser croire à des améliorations positives courant 2018.

Je veux dire, à court terme ces décisions plombent la société, certes, mais sur le long terme, qu’en restera-t-il de ce passage à vide si la gestion opérationnelle du portefeuille de Cominar reste correcte ?

Finalement peut-être pas grand chose à part une perte de temps, et 3 ans de stagnation complète…

Dernière modification par Uspony (12/05/2017 11h08)

Hors ligne

 

#366 12/05/2017 14h48 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   37 

Je me répète:

Mais il est urgent:
  - de redevenir acheteur net avec la liquidité disponible (le fait de vendre réduit les loyers et donc le FFO et AFFO et de facto le FFO/part et AFFO/part) (et ce dès maintenant, afin de relever l’AFFO et l’AFFO/part dès que possible).
  - arrêter le DRIP (qui dilue les actionnaires).
  - Racheter des actions au cours actuel (- de 14$ canadien), ce qui permettrait une augmentation du FFO/part et de l’ AFFO/part.
  - augmenter le taux d’occupation (déjà dit plus haut par SerialTrader) (ce que le management a priorisé).

Bref, une vraie politique agressive avant de finir dans le mur.

Et ne pas attendre que les choses se passent d’elles même (les 1,7 millions de pieds carré qui sont loués mais pas encore occupés et donc pas encore de revenus locatifs qui entrent ==> il faudra attendre 5 trimestres pour que les choses reviennent à la normal selon les prévisions de Cominar (et encore j’imagine qu’ils sont optimistes pour ne pas nous faire peur), donc nous aurons 5 trimestres catastrophiques les uns après les autres, et à chaque fois avec les mêmes questions: Cominar va-t-il réussir à redresser la barre ? Si la réponse est oui, je veux bien attendre et patienter car les dividendes tombent, sous réserve qu’ils ne soient pas coupés d’ici là. Mais si la réponse est négative, autant se retirer maintenant et prendre nos pertes et réinvestir sur de meilleures foncières).

Le prix de Cominar (et donc son rendement) se justifie par les problèmes que nous citons depuis maintenant plusieurs mois. Mais il n’y a aucune mesures prises et donc par conséquence aucune visibilité sur le futur (si ce n’est les 5 prochains prochains trimestres mauvais).


Parrainage Binck (100€)

Hors ligne

 

#367 12/05/2017 15h45 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Banni
Réputation :   -2 

Jeff33 a écrit :

Mais il est urgent:

Avec quel argent payez vous plus de dividende en cash, achetez vous des actions et de l’immobilier ?
En augmentant encore le levier pour être certain d’aller à la catastrophe au moindre trou d’air ?
L’urgence est peut être d’être un minimum réaliste.

Hors ligne

 

#368 12/05/2017 15h52 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   37 

Tout simplement avec les liquidités disponibles. Cominar dipose de 500 millions de dollars canadien de disponible (auxquels il faut soustraire la facilité de crédit).

Ce n’est pas en payant un dividende non couvert et en reduisant l’affo/action que cominar va recréer de la valeur.


Parrainage Binck (100€)

Hors ligne

 

#369 12/05/2017 16h00 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1470 

Uspony a écrit :

Il y a tout de même des décisions qui tendent à laisser croire à des améliorations positives courant 2018.

Je veux dire, à court terme ces décisions plombent la société, certes, mais sur le long terme, qu’en restera-t-il de ce passage à vide si la gestion opérationnelle du portefeuille de Cominar reste correcte ?

Finalement peut-être pas grand chose à part une perte de temps, et 3 ans de stagnation complète…

Justement, c’est là que le bât blesse.

Le nombre d’actions augmente trop vite avec la politique actuelle du DRIP et l’augmentation de capital catastrophique de l’année dernière.

Au mieux en 2018-2019 on serait à $0,36 d’AFFO trimestriel par action, d’après le management (avec 100% de couverture du dividende).

Mais je ne vois pas comment ils peuvent "s’engager" là-dessus alors que le DRIP accroît régulièrement le nombre d’actions en circulation dans une proportion non maîtrisable (puisque liée au cours de bourse, que la management, par essence ne maîtrise pas).

Et quand bien même par miracle on revenait à $0,36 d’AFFO par action, il faudrait encore au moins deux ans supplémentaires pour revenir au $0,39 de 2015.

Et tout cela à la condition que les taux longs ne s’emballent pas et que le marché de l’immobilier de centres commerciaux montréalais et québecois tienne…

Bref, "lourder" le titre au cours actuel ne servirait à rien non plus, mais quel gâchis.

Jeff33 a écrit :

Tout simplement avec les liquidités disponibles. Cominar dipose de 500 millions de dollars canadien de disponible (auxquels il faut soustraire la facilité de crédit).

Impossible, leur endettement passerait "junk" immédiatement. C’est déjà à cause de cette menace de "downgrade" qu’il y a eu l’augmentation de capital intempestive l’année passée.

Hors ligne

 

#370 16/05/2017 06h06 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   113 

Jeff33 a écrit :

Mais il est urgent:
  - de redevenir acheteur net avec la liquidité disponible (le fait de vendre réduit les loyers et donc le FFO et AFFO et de facto le FFO/part et AFFO/part) (et ce dès maintenant, afin de relever l’AFFO et l’AFFO/part dès que possible).
  - arrêter le DRIP (qui dilue les actionnaires).
  - Racheter des actions au cours actuel (- de 14$ canadien), ce qui permettrait une augmentation du FFO/part et de l’ AFFO/part.
  - augmenter le taux d’occupation (déjà dit plus haut par SerialTrader) (ce que le management a priorisé).

Bref, une vraie politique agressive avant de finir dans le mur.

Jeff,
Je suis a 50% d’accord avec vous. i.e. avec vos recommendations 2 et 4.
2/. Stopper le DRIP hyper-dilutif, et donc par consequence reduire le dividende a un niveau tenable, i.e. de 30% environ.
4/. Remonter le t% d’occupation aggressivement, ce qui signifie que parfois il faut faire des concessions en terme de loyers.

En revanche, comme l’ont dit Philippe et Yuri, la contrainte de la dette et de l’agence de rating DBRS est forte. On va approcher une dette nette de 10x l’EBITDA en fin d’annee, pas tenable. Donc pas de moyens financiers pour des acquisitions d’envergure ou des buy-backs. S’ils cessaient d’emettre de nlles actions tous les mois et comme apparemment le programme de cession d’immos est termine, cela serait deja un progres.

A noter qu’une fois realises et avec un bon niveau d’occupation, Cominar pourrait vendre ses projets en developpement, sans impact sur l’AFFO / action tout en pouvant ainsi reduire sa dette.

Dernière modification par SerialTrader (16/05/2017 06h09)

Hors ligne

 

#371 16/05/2017 14h30 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   26 

Analyse BMO de ce matin, c’est un copié collé sans reference car il y a un mot de passe pour y acceder

Bottom Line:
Operating performance remained weak in Q1/17 with SPNOI in the red once again. Leasing progress was solid in the quarter and the 1.7 mln of leased but unoccupied space is expected to generate an additional $30 mln of NOI once it fully comes on line by Q3/18. Although we expect improved operating momentum and positive organic growth later in 2017, we believe the risk of a credit downgrade, a distribution cut and/or an equity raise will weigh on stock performance.

Key Points
SPNOI Down but Strong Leasing Progress. Q1/17 FFO per unit was $0.33, down ~18% y/y and below our estimate of $0.39 and consensus of $0.36. Q1 SPNOI was -3.5% on declines in office (-6.9%) and retail (-1.8%) while industrial was up (+1.0%). Although occupancy has stabilized at ~92.3% on strong leasing, rent growth has been modest with Q1 lifts on renewals at +0.8%.

Committed to the Distribution but Would Be Better Off Cutting: Despite an AFFO payout ratio > 100%, CUF reaffirmed its commitment to the distribution and is expected to fund it through leverage and the DRIP. Total non-development capex and leasing costs exceed our reserve by $24 million in Q1 putting pressure on cash flows. Management could scale back parts of the spend that are somewhat discretionary in order to preserve cash. Although we expect the distribution to be maintained, a distribution cut would provide more cash flow to fund capex, incentives, leasing costs and development. CUF would also be better positioned to more rapidly reduce debt and be less reliant on additional equity. High payout ratios can favour a focus on short-term earnings growth and deter boards and management teams from pursuing strategies that are in the best interest of long-term value creation.

Another Equity Raise Likely Needed to Maintain Debt Rating: Management expects TTM debt to EBITDA to remain at ~10x for the next 18 months. We believe an equity raise is likely to be required to meet DBRS’s investment grade rating requirements. An equity raise of ~$150 mln would reduce D/EBITDA to below 9.5x annualized.

Trimming Estimates and Target: We are reducing our NAV to $17.00 and reducing our target to $14.75. Our ’17/’18 FFO estimates decrease to $1.50 and $1.58.

Hors ligne

 

#372 19/05/2017 23h02 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   128 

Après avoir lu les derniers messages, je me pose des questions sur Cominar.

Certes, on a une décote sur la NAV et le Forward P/AFFO est bas face aux comparables. Mais comme le souligne BMO dans son analyse (message précédent), les risques sont élevés sur cette REIT. Bien sûr, ils sont intégrés dans les cours, ce qui explique une valorisation si faible, mais à choisir, ne vaut-il pas mieux placer ses billes ailleurs ?

Certains sont-ils sortis récemment, ou croyez-vous à une issue favorable à ce dossier ?


Mon blog bourse & finances perso : www.parlons-cash.fr

Hors ligne

 

#373 20/05/2017 09h17 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   57 

Comme je l’ai écrit par ailleurs, je suis sorti de Cominar qui ne cesse de baisser pour renforcer Ametek qui ne cesse de monter. Par contre, pas de dividendes mensuels… Mais les dividendes reçus de Cominar ne corrigent que peu la perte en capital…


Portefeuille | "Je peux être rentier à vie dès maintenant, à condition de mourir le mois prochain"

Hors ligne

 

#374 20/05/2017 12h43 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   18 

Actionnaire depuis la deuxième moitié de 2014 en ayant suivi le trend smile, j’ai diminué de moitié ma position à 17,49 CAD suite aux résultats d’août 2016.
Globalement en comptant les dividendes reçu depuis 2014, je dois avoir un retour proche de 0 sur la valeur.

Je m’interroge aussi sur l’opportunité de liquider la position maintenant, n’étant ni en gain, ni en perte mais je pense, j’espère que l’on est à un tournant. Je fais encore un tout petit peu confiance à la lucidité du management pour soit couper le dividende ce qui devrait permettre une remontée rapide des cours, soit mettre en oeuvre un plan valable pour améliorer l’opérationnel.


Parrainage & Accompagnement: Boursorama, Fortuneo, B4bank, HelloBank, Binck

Hors ligne

 

#375 20/05/2017 19h14 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   37 

Bonjour,

Lopazz, pour l’instant je n’ai pas vendu mes actions Cominar. Je suis en moins value de 1400 euros (si on compte les dividendes, on doit être dans les - 1100). Sur un portefeuille de 40 000 euros à peine, si je revends maintenant, et que je matérialise ma moins value, ça va me faire mal au dents…

J’ose croire à une issue favorable dans les 5 prochains trimestres. Peut-être suis-je trop naïf…

En attendant, le dividende tombe (jusqu’à quand ?). Ce qui me fait peur, c’est une nouvelle augmentation de capital, qui là, serait fatale…


Parrainage Binck (100€)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech