Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Klépierre sur nos screeners actions.

[+2]    #1 04/04/2017 17h28

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   190  

La valeur boursière n’augmentera probablement pas sensiblement suite à cette annonce, les rachats d’actions sont monnaies courantes. De plus, la mise en place d’un tel programme ne les oblige en rien à utiliser toute l’enveloppe prévue, il est bien précisé "selon les conditions de marché".
Il est fort probable qu’un nouveau plan soit lancé après celui-ci, et ainsi de suite ; lors de l’annulation de chaque action, la valeur nette comptable par action augmente effectivement, mais comme dit, cela est généralement déjà pris en compte pour les sociétés étant habituées à ce genre de pratiques.
Que le rachat se fasse avant ou après le versement de dividende ne changera que peu de choses pour vous ; si des actions ont été annulées avant celui-ci, moins d’argent sera versé pour les dividendes, mais celui-ci étant déjà inclus dans le prix de l’action… kif kif !

Mots-clés : centres commerciaux, foncière, klépierre

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 12/10/2017 09h35

Membre
Réputation :   15  

Bonjour,

Klepierre à publié ses résultats du 1er semestre 2017 (jusqu’à juin) :

Site Klepierre a écrit :

- Un cash-flow net courant par action en hausse de +4,9 %, à 1,22 €
- Des revenus locatifs nets en hausse de 2,7 % à périmètre constant, affichant une surperformance de 200 points de base par rapport à l’indexation
- Une tendance à la hausse du chiffre d’affaires des commerçants : +1,8 % à périmètre constant au deuxième trimestre, et de +0,8 % sur l’ensemble du semestre
- Un coût de la dette en baisse, à 1,9 %
- Un portefeuille valorisé à 23,3 Md€, en hausse de +4,3 % à périmètre constant ; un ANR EPRA simple net à 37,00 €, en hausse de 6,1 % sur douze mois
- L’acquisition du centre commercial Nueva Condomina, en Espagne, pour un montant de 233 M€ et des cessions totalisant 242 M€
- Le succès de l’ouverture des extensions de Val d’Europe et de la première phase de redéveloppement de Hoog Catharijne en avril 2017
- L’objectif initial de cash-flow par action à 2,35-2,40 € pour l’exercice 2017 relevé à au moins 2,45 €.

Autres info en vrac :
Rachat d’actions : Ils précisent également qu’ils ont rachetés pour 344M€ d’actions.
ANR EPRA simple net à 37€ et triple net à 35,3€
Hausse de la dette entre le 31/12/16 et 30/06/17 de +521M€ - Ratio LTV 38,2%

Le rapport est dispo sur leur site : http://www.klepierre.com/content/upload … 2017-1.pdf

A bientôt

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 21/10/2017 11h16

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   378  

Pendant des mois, Investir nous a conseillé de rester à l’écart de Klépierre mais ça y est, ils ont changé leur fusil d’épaule et sont maintenant à l’achat.

Voici un petit article de l’hebdo de ce week-end :

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Isild (21/10/2017 11h17)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 24/10/2017 17h02

Membre
Réputation :   19  

Si les magazines boursiers du dimanche avaient une réelle influence sur les cours, il faudrait commencer à s’inquiéter.

C’est plutôt normal, et bien heureux, qu’un article de 150 mots dans Investir ne fasse pas varier le cours d’une entreprise de 10 milliards € de capitalisation.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 26/10/2017 18h01

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   669  

ACTIVITÉ DU TROISIÈME TRIMESTRE ET DES NEUF PREMIERS MOIS DE 2017

Klepierre a écrit :

Paris, le 26 octobre 2017
– Forte accélération du chiffre d’affaires des commerçants au T3 à +5,6 %
- Activité locative robuste : 1 440 baux signés au 30 septembre 2017 (contre 1 356 au cours de la même
période l’an dernier) au taux de réversion de 12,1 %
– Progression des revenus locatifs bruts de +1,8 % sur les neuf premiers mois de 2017, principalement
due à une solide croissance des revenus locatifs à périmètre constant
– Dette nette stable à 9 120 M€ ; coût net de la dette encore réduit, s’établissant à 1,8 %
– 358 M€ de cessions réalisées ou de promesses de vente signées depuis le début de l’année
– Projets de développement bien engagés : 83 % de prélocations au Prado et 87 % à Hoog Catharijne
– Inclusion dans la « liste » A du CDP rassemblant les leaders mondiaux de la lutte contre le changement
climatique
– Perspectives maintenues pour 2017 : cash-flow net courant par action d’au moins 2,45 €, soit une
croissance de 6,1 %

CA T3

Ca semble bon.
Belle hausse aujourd’hui 32.970 EUR +2.28%


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 06/07/2018 11h19

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   572  

J’ai du Klepierre depuis 2009… Tout ce que je puis dire c’est que je n’ai jamais été déçu par les publications. Après c’est la bourse : ca monte (j’ai des achats à 11 euros), ca baisse (des ventes à 46) sans que l’on puisse y trouver de raisons. 112 transactions sur la valeur pour 16% de rentabilité annuelle.
C’est pas Trigano ou Soitec mais j’ai touché une quinzaine d’euros de dividendes sur mes achats à 11 euro en 2009, y’a pire comme investissement.
Les résultats de la Rolls Unibail ne sont pas meilleurs depuis 3 ans. La surcote sur l’ANR était quand même injustifiée en 2015. L’épisode Hammerson n’a pas aidé non plus.
Après franchement je regarde pas plus loin, j’ai un peu toutes les foncières que je considère comme correctement gérées sans y regarder de plus près, j’achète quand ca baisse, je vends quand ca monte.
Actuellement j’ai dans les 6.000 euros de CFD sur Klepierre.

Dernière modification par bifidus (06/07/2018 11h29)


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #7 17/10/2018 07h50

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   160  

La présentation de la journée Investisseurs 2018 est disponible ici. La présentation est assez longue (179 slides), la partie la plus intéressante, présentée par Jean-Michel Gault, deputy CEO, se situe à la fin (slides 164 - 179).

Principaux points :

+ Une enveloppe de 2 Mds d’euros sur la période 2018 - 2023 pour la transformation des centres existants (rénovation, agrandissement) vs. 450 millions d’euros sur la période 2014 - 2017.
+ Un programme d’acquisitions "opportuniste" (?) et la possibilité de poursuivre les rachats d’action ("a relevant option").
+ De 500 à 600 millions d’euros de cessions prévues en 2018.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #8 25/10/2018 14h08

Membre
Réputation :   15  

Bonjour,

Un communiqué de presse du 22/10/18 dont voici les faits marquants :
- Chiffre d’affaires total en hausse de 2,0 % sur un an à 1 005,7 M€,
- Revenus locatifs nets des centres commerciaux de 823,7 M€, en hausse de 3,1 % à périmètre constant et de 2,3 % à périmètre courant,
- Chiffre d’affaires des commerçants en hausse de 0,7 % par rapport aux neuf premiers mois de 2017,
- Activité locative soutenue (1 381 baux signés ; 28,6 M€ de loyers minima garantis additionnels),
- Dette nette à 8 879 M€ au 30 septembre 2018, en baisse de près de 274 M€ par rapport au 30 juin 2018 - coût de la dette inférieur à 1,6 %
- 575 M€ de cessions réalisées depuis le début de l’année 2018, aux valeurs d’expertise ; Succès locatifs à Hoog Catharijne et Créteil Soleil,
- Perspectives 2018 confirmées : cash-flow courant net par action d’au moins 2,62€.

Le communiqué de presse complet est disponible sur leur site : Activité des neuf premiers mois de 2018 | Klépierre

J’ai "raté" le passage sous les 29€ mais au prix actuel j’en ai repris une louche!

A bientôt,

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9 08/01/2019 11h58

Membre
Réputation :   55  

@rylorin: cela dépend de sa façon de voir les choses. Je ne suis pas expert en SCPI, mais le peu que j’en comprends me suggère que les parts ne sont pas très liquides, et donc sans doute plus difficilement vendable qu’une action sur un marché comme Euronext. La volatilité n’est que l’expression d’une offre et d’une demande qui évolue sans cesse, qui prend en compte beaucoup de paramètres extérieurs en temps réel (hausse ou baisse de taux, impact sur le pouvoir d’achat de la guerre commerciale, concurrence du e-commerce, etc…), et que nous avons la capacité de voir évoluer tous les jours, à la différence du marché des SCPI.

Pour ma part, j’ai une préférence pour les SIIC pour plusieurs raisons:
- pas de frais d’entrée
- possibilité de revente en "claquant des doigts"
- management devant rendre des comptes aux actionnaires (c’est sans doute également le cas pour les SCPI j’imagine)
- prise en compte du contexte économique global dans le cours (je ne pense pas que cela soit le cas pour une part de SCPI, cela veut-il dire que la valeur de la part reste stable?)

Un des (énormes) avantages des SCPIs: la possibilité d’emprunter pour acheter des parts.

Ce n’est que mon avis bien sûr, je voulais simplement donner une autre lumière sur la "volatilité" dont vous parlez, qui est finalement pour moi l’expression de la prise en compte de paramètres globaux dont on n’a pas forcément conscience via une part de SCPI. De plus, vous pouvez aussi voir la volatilité comme une possibilité d’achat à bon compte wink

Maintenant la où je vous rejoins, et je pense que c’était le sens de votre message: il faut pouvoir supporter psychologiquement cette volatilité (ou en tous cas le fait de pouvoir la constater tous les jours).

Dernière modification par investissor (08/01/2019 12h00)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #10 06/02/2019 19h07

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   160  

L’essentiel :

Revenus locatifs nets - Les revenus locatifs nets des centres commerciaux se sont élevés à 1 095,6 M€ au 31 décembre 2018, soit une hausse de 1,6 % du portefeuille en part totale et à périmètre courant par rapport à l’exercice 2017.

Cash-Flow Net courant - Le cash-flow net courant par action pour l’exercice 2018 a augmenté de 6,5 % par à 2017 et s’est établi à 2,65 €, nettement au-dessus de l’objectif initial compris entre 2,57 € et 2,62 €.

Dividende - Paiement d’un dividende en espèces de 2,10 € par action pour l’exercice 2018, soit une hausse de 7,1 % par rapport au dividende de 1,96 € versé au titre de l’exercice 2017. À partir de cette année, le dividende sera versé en deux tranches égales de 1,05 € le 11 mars 2019 et le 10 juillet 2019.

Programme de rachat d’actions - Klépierre a décidé de lancer un nouveau programme de rachat d’actions d’un montant de 400 M€ dont le rythme d’exécution sera calé sur celui de ses cessions d’actifs.

Endettement - Au 31 décembre 2018, l’endettement net consolidé atteignait 8 875 M€, contre 8 978 M€ au 31 décembre 2017, soit une baisse de 103 M€.

Financement - Le coût moyen de la dette de Klépierre a continué à diminuer pour s’établir à 1,6 % au 31 décembre 2018 contre 1,8 % un an plus tôt. Aux conditions actuelles de marché, à structure de dette inchangée et en tenant compte des refinancements futurs, le coût de la dette de Klépierre devrait rester bas au cours des trois prochaines années.

Perspectives 2019 - Pour l’année 2019, compte tenu de perspectives macroéconomiques européennes marquées par un ralentissement de la croissance du PIB, une baisse de chômage et une reprise de l’inflation, Klépierre vise un cash-flow net courant par action compris entre 2,72€ et 2,75€.

Source : RESULTATS ANNUELS 2018

Présentation : FULL-YEAR EARNINGS 2018

Slide intéressante (page 28) sur la gestion / couverture de la dette :

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #11 13/02/2019 13h45

Membre
Réputation :   18  

Bonjour à tous,

Par hasard j’ai vu cette intervention sur Boursorama de Jean-Marc Jestin, président du directoire de Klépierre. La vidéo dure une quinzaine de minutes.

Interview Président Klépierre

ça donne une approche différente de l’activité des centres commerciaux en Europe face à des géants du e-commerce comme Amazon.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #12 13/02/2019 17h07

Membre
Réputation :   97  

A noter que M. Jestin a acheté pour 100k€ d’actions Klepierre en juin 2018 (PRU 33,36€) puis 100k€ en octobre 2018 (PRU 28,82€).

EDIT : pour un salaire annuel fixe de 500k€, une part variable pouvant atteindre 650k€ et un intéressement long terme de 640k€…

Dernière modification par Spinoff (14/02/2019 14h12)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #13 06/06/2019 14h08

Membre
Réputation :   117  

Bonjour

Avis de MS sur 4 sociétés



Depuis le début de l’année LI en rouge semble mieux résister que ATRIUM et URW


Prenez soin de vous, soyez prudent(e)s et sortez masqué(e)s

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #14 24/07/2019 19h03

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   183  

Résultats du 1er semestre 2019 solides pour Klépierre.

RÉSULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2019 | Klépierre

Cash-flow net courant par action +5,4 % par rapport au 1er semestre 2018 à 1,38€ ;
Revenus locatifs nets des centres commerciaux +3,1 % à périmètre constant (p.c.), soit une surperformance de 150 points de base par rapport à l’indexation ;
Chiffre d’affaires des commerçants +1,6 % sur le 1er semestre à p.c. et +2,8 % au 2nd trimestre 2019 ;
Indicateurs opérationnels très solides : vacance EPRA de 3,0 %, taux d’effort de 12,4 %, taux d’impayés de 1,8 % ;
Nouvelle réduction de l’endettement net de 57 millions d’euros, pour un ratio de dette nette/EBE de 8.1x ;
Diminution supplémentaire du coût de la dette de 10 points de base par rapport à fin 2018, à 1,5 % ;
Actif net réévalué EPRA à 40,00 € par action ;
501 M€ de cessions signées depuis le début de l’année, 5,5 % au-dessus des valeurs d’expertise ;
Objectif initial de cash-flow par action de 2,72 – 2,75 € pour l’exercice 2019 relevé à au moins 2,76 €.

pour rappel on était à 2,65€ sur 2018, soit au moins 4,1% d’augmentation.

Dernière modification par tikou (24/07/2019 19h05)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #15 26/07/2019 19h12

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2352  

cricri77700 a écrit :

"Cela augure d’une probable hausse du dividende par action l’année prochaine  : peut-être autour de 2.18 € vs 2.10 € (soit près de 4% de hausse). A chaque fois que je regarde les bulletins trimestriels des Scpi, je ne constate que des dividendes stables ou en baisse…"

Oui mais le prix des parts des scpi augmentes pour la plupart et on peut pas dire cela des foncières…

Projetons-nous dans 10 ans : si le prix des parts de SCPI a continué à augmenter, ça signifiera sans doute que le prix des biens immobiliers qu’elles détiennent a continué à augmenter, et, sauf s’il y a eu un bouleversement qui aura plombé largement les beaux centres commerciaux (pour une raison que personne à ce jour n’a pu identifier à ce jour, car ce n’est sans doute pas l’e-commerce qui aura seul un tel impact), alors les belles foncières auront un ANR encore plus élevé, et/ou auront vendu une partie de leur patrimoine à très bon prix (éventuellement aux SCPI à la recherche d’investissements), ce qui devrait avoir empêché le cour de leurs actions de baisser significativement.

Pour ma part, je constate plutôt une incohérence dans le fait que 2 types de sociétés qui portent des actifs relativement similaires (quoique bien souvent, je considère la qualité des actifs portés par les belles foncières bien meilleure que celle de presque toutes les SCPI…) présentent actuellement des valorisations et des rendements aussi divergents.
Si le marché devait revenir à une situation plus normale, soit le cours des SIIC devrait monter (et si ce n’est pas le cas actuellement, c’est sans doute parce qu’il y a des gros investisseurs qui sortent de ce type d’actif), soit le prix des parts de SCPI devrait baisser (et si ce n’est pas le cas actuellement, c’est assurément parce qu’il y a plein de petits épargnants français qui rentrent dans ce type d’actif, parfois en comparant -à tord- leur rendement aux 0.75% du livret A ou aux 1.5% à 2% des fonds €uros).

Autre scénario possible : que les SCPI obtiennent le droit d’acquérir des actions de SIIC (La réglémentation a récemment tellement évolué pour élargir l’éventail des actifs dans lesquels une SCPI peut investir, qu’on peut bien l’imaginer…). Ca pourrait bien représenter une super opportunité pour une SCPI avec une collecte à investir, et permettre d’augmenter le montant de ses résultats comme de ses distributions. Quelle SCPI refuserait une part d’indivision dans un centre commercial comme les 4 Temps avec un rendement AEM supérieur à 8% (ou même à 7%, ou même à 6%) ?


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #16 28/07/2019 14h26

Membre
Réputation :   117  

Bonjour

KLEPIERRE dévoile 10 points clé de son étude sur les centres commerciaux

KLÉPIERRE DÉVOILE 10 POINTS-CLÉ DE SON ÉTUDE SUR LES CENTRES COMMERCIAUX | Klépierre

L’étude complète est disponible ICI

Bonne lecture

AMF : actionnaire de KLEPIERRE


Prenez soin de vous, soyez prudent(e)s et sortez masqué(e)s

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #17 18/09/2019 17h02

Membre
Réputation :   117  

Bonjour

Extrait d’une étude ODDO en date du 11/09 qui est à l’achat avec un objectif de 38 euro



Je me demande qui est visé ? -)))

AMF actionnaire LI


Prenez soin de vous, soyez prudent(e)s et sortez masqué(e)s

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #18 05/02/2020 20h05

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   669  

Le dividende pour 2019 sera de 2,20 euros par action, en hausse de 4,8% par rapport à 2018.
Pour un cours de 30.740 (c) le rendement est donc de 7,16 %.

L’actif net réévalué (EPRA) par action est de 39,50 euros.
Sur la même base, la décote est de 22,2 %.

Baisse du ratio Dette nette/EBE à 8,0x (− 0,3x vs 2018) ; réduction supplémentaire du coût de la dette à 1,45 %
Ratio d’endettement (LTV) 37,3 %

Accélération marquée de la mise en œuvre de la feuille de route RSE : baisse de 72 % des émissions de carbone depuis 2013.

C’est bien tout ça, on continue …

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #19 06/02/2020 14h50

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1030  

Bienvenue en bourse !
Je vous invite à lire plusieurs sujets qui parlent d’actions et de cours de bourse au lendemain de leurs résultats, cette situation est habituelle, pour ne pas dire monotone. De tête comme ça il me semble que la spécialiste est Isild, regardez un peu les sujets sur lesquels elle intervient, certains ne cherchent plus à comprendre.
Si vous voulez faire des coups, abstenez-vous, vous avez plus à perdre à terme.
Investissez progressivement, avec une stratégie claire et indépendante des soubresauts des marchés.
Vous et votre épargne n’en seront que plus sereins.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #20 06/02/2020 19h14

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   522  

Alex25803559 a écrit :

L’ ANR a baissé de 2,46 %, étant passé de 40,50 euros à 39,50 euros

Résultats Klépierre

La baisse venant d’une augmentation de la prime de risque dans les calculs d’actualisation….

A voir si l’on préfère se fier à ça ou à l’augmentation des cashflows…

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #21 06/02/2020 20h19

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   522  

Surin a écrit :

J’aimerais que l’on m’explique plus en détails ces raisons de la baisse de l’ANR, qui font un total de 6,57€/action cumulées, en dehors de l’impact de change et paiement dividende.

Le 2.82 de génération de cash-flow est en positif (car le cash-flow augmente).

L’impact de la réévaluation de la prime de risque et le dividende sont en négatif (la valeur du dividende étant passée dans la poche de l’actionnaire).

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #22 08/02/2020 13h49

Membre
Réputation :   80  

Interessant de noter l’asymétrie totale du cours de bourse avec les obligations, les Credit Default Swaps, l’attitude des agences de notation.
Sur les marchés obligataires, Klépierre reste dans le troupeau des titres désespérément chers, et de l’élite des émetteurs ayant une notation dans la catégorie "A". De fait, une obligation à 8-10 ans de Klépierre donne un rendement inférieur à 1%, les acheteurs institutionnels restant à l’affut pour en trouver des blocs décotés.
Les résultats qui ont foudroyé l’action n’ont pas eu un "blip" sur la valeur relative de la dette. Les CDS (la prime de risque crédit) sont proches de leurs plus bas. Les notations des agences de rating sont stables.

On ne peut s’empêcher de faire le parallèle entre les foncières de centres commerciaux et le secteur bancaire européen, toujours plus solide, et toujours plus décoté  car restant sans réelles perspectives de croissance, le business modèle ne semblant pas d’avenir en l’état.

Je me demande aussi si le marché action ne craint pas de la part de Klépierre un intérêt sur les centres commerciaux anglais: souvenons-nous que Klépierre avait eu envie d’acquérir la foncière de centres commerciaux anglais Hammerson il y a deux ans. Une véritable boucherie boursière s’en est suivie, à l’instar d’Intu évoqué sur ce forum. (Même les obligations Hammerson ont un peu souffert, c’est dire…)

Je trouve que le canon sonne quand même très fort sur cette foncière que je pense être du bon grain plutôt que l’ivraie des gestionnaires de centres commerciaux. ça me tente.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #23 29/07/2020 19h14

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2352  

Voici les Résultats du premier semestre 2020.

On note :
− Bonne reprise des ventes depuis la réouverture, les ventes de juin atteignent 85 % du niveau de l’an dernier ;
− 83 % des loyers non-différés collectés sur le premier semestre, 62 % pour le deuxième trimestre ;
− Revenus locatifs nets des centres commerciaux -5,0 % hors cessions et effets de change ;
− Diminution du coût de la dette de 30 points de base par rapport à fin 2019 à 1,2 % ;
− Cash-flow net courant par action en baisse de 1,2 % par rapport au premier semestre 2019 à 1,37 € ;
− Valeur du portefeuille d’actifs en baisse de 2,8 % à périmètre constant sur 6 mois ;
− Ratio d’endettement (LTV) de 40 % ;
− Nouvel ANR EPRA de continuation (NTA) à 34,90 € par action ;
− Forte position de liquidité (à 3,1 Md €) et besoins de refinancement couverts jusqu’en juin 2022.

Jean-Marc Jestin, président du directoire de Klépierre a écrit :

Après un début d’année encourageant, les activités de Klépierre ont été largement affectées par la Covid-19 et les confinements instaurés à partir de la mi-mars, qui ont mécaniquement amputé ses revenus variables. Néanmoins, depuis le début du mois de mai, tous nos centres ont progressivement rouvert et respectent les meilleurs protocoles sanitaires en Europe. Pour l’heure, nous constatons un redémarrage encourageant en matière de fréquentation et de consommation. Cependant, compte tenu des incertitudes liées au contexte sanitaire, nous restons prudents et ne sommes pas encore en mesure d’évaluer précisément l’impact de la crise sur les performances financières du Groupe en 2020. A plus long terme, nous maintenons notre vision de la transformation du commerce qui nous a conduits, il y a une dizaine d’années à privilégier une allocation de capital claire, une approche centrée sur les clients et une discipline financière rigoureuse.

On remarque que le cash-flow courant par action est de 1.37€ (vs 1.38€ pour S1/2019). Les revenus locatifs nets ont diminué de 9.2%, mais les charges ont aussi bien diminué (par exemple les frais de personnel de 23.1% ou les impôts de 52.2%), et le nombre d’actions a diminué de 3.2%, ce qui compense en grande partie.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #24 19/02/2021 17h27

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   139  

Comment se fait-il qu’ils ont comme objectif pour 2021 un cash-flow net par action inférieur à celui de 2020? Sachant que Klépierre a visiblement annulé des actions début 2021. Ils estiment que l’impact COVID 2021 sera supérieur à celui de 2020, ou j’ai raté quelque chose?

Je viens d’avoir le service actionnaires au téléphone car cela m’avait surpris également.
Réponse en plusieurs temps:

- Le comparable est le cash-flow net courant par action hors IFRS 16 => dans les 2.05€/action en 2020 sont inclus 0.08€/action pris en intégralité sur l’exercice alors qu’en IFRS 16 le montant est étalé.

- Sur 2020 on avait un T1 "normal" avec aucun effet COVID vs 2021 avec à ce stade aucun trimestre "normal"

- Sur 2021 on va avoir un taux de vacance en hausse vs 2019 par exemple

- Sur 2021, guidance sur la base de 1.5 mois de fermeture totale de l’ensemble du parc

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par maxlille (19/02/2021 18h12)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #25 Hier 09h30

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   669  

AOF•07/05/2021 à 08:23 a écrit :

KLEPIERRE révise à la baisse son objectif de cash-flow net courant

Klépierre a réalisé au premier trimestre 2021 un chiffre d’affaires de 281,2 millions d’euros, en baisse de 11,3%. Les revenus locatifs bruts des centres commerciaux ont atteint 262,5 millions contre 291,9 millions à la même période l’an dernier, principalement en raison de l’ajustement des revenus variables, d’une baisse du taux d’occupation et de l’amortissement des concessions de loyer accordées en 2020 conformément à la norme IFRS 16.

Seuls les abattements de loyer imposés par des réglementations locales ont été comptabilisés. Des discussions avec les enseignes sont actuellement en cours pour aménager les conditions financières des baux en échange de contreparties. Si des concessions de loyer sont accordées, elles seront comptabilisées en déduction du revenu locatif brut, a indiqué le spécialiste des centres commerciaux.

Au cours du premier trimestre 2021, le groupe a facturé des loyers et des charges pour un montant total de 334 millions. Au 30 avril, le taux de collecte des loyers s’élève à 65 % et devrait continuer à croître, a précisé Klépierre.

Au 31 mars 2021, la position de liquidité du groupe demeure forte à 2,4 milliards, après le remboursement de 864 millions d’obligations échues. Tous les besoins de refinancement sont couverts jusqu’en avril 2024. L’endettement net de Klépierre atteint 9,016 milliards en part totale et le coût de la dette nette est de 1,2 %.

L’assemblée générale qui se réunira le 17 juin 2021 sera invitée à approuver une proposition de distribution en numéraire d’un montant d’un euro par action au titre de l’exercice 2020, qui serait payée en un seul versement le 23 juin 2021.

Sur la base des annonces officielles de réouverture, les fermetures administratives dureront l’équivalent de 2,6 mois pour l’ensemble du portefeuille au lieu de 1,5 mois comme initialement attendu.

En conséquence et sous l’hypothèse qu’il n’y aura pas d’autres fermetures administratives, le groupe ajuste son objectif de cash-flow net courant pour 2021 à 1,80 € par action.

On peut dire que c’est moins mauvais qu’Unibail-R-W.
En particulier il reste un dividende assurant un rendement de 4,6 %.

Le marché n’apprécie guère : 21.590 EUR -2.88%.

Société Générale abaisse sa recommandation à "vendre" contre "acheter" et relève son objectif de cours à 19,8 euros contre 17,9 euros.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par ArnvaldIngofson (Hier 09h31)


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Klépierre sur nos screeners actions.

Discussions similaires à "klépierre : acteur majeur de l'immobilier de centres commerciaux en europe"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur