Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#376 20/05/2017 20h51 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   

Ceux qui sont à l’équilibre ont sans doute intérêt à liquider leur ligne par principe de précaution car ils trouveront mieux assez facilement. Pour les autres, en revanche, c’est plus compliqué.
Je ne suis pas actionnaire mais c’est un cas intéressant à suivre.

Hors ligne

 

#377 21/05/2017 16h25 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   34 

J’ai diminué ma position de 1500 actions a 1000 actions que j’ai vendu a 14.10$ (soit 500 actions) il y a quelques jours

Mon cout moyen pour les actions restantes est de 18.82$ (je ne prends pas en compte les dividendes que je perçois depuis 2 ans, je vis de mes activités a la bourse et considère les dividendes comme une paye.

Je regrette de ne pas avoir vendu les 1000 autres , le bon coté est que ça représente moins de 2% de mon portefeuille , je n’ai pas beaucoup tradé les Reits les considérant assez conservateur et me générant une paye, mais j’aurais du faire comme pour le reste.

Mes autres Reirts actuellement sont (tous a Toronto):

APR.un , trés bon choix en ce qui me concerne, des concessionaires automobiles de qualité
AX.un , plutot ordinaire
DIR.un , ordinaire lui aussi
HOT.un , un autre bon choix (des hotels aux USA) , je viens de la diminuer en en vendant 50%
KMP.un , un autre que j’aime bien , la construction et location de maison et appartement en Ontario se porte tres bien

REI.un un gros a posseder si on veut avoir des Reits dans son portefeuille, sauf qu’il est sur son bas.

Je n’ai pas de HR.un actuellement mais il faudra bien que j’en rachète.
J’ai liquidé mes CRT.un, lui je fais des in/out.

Je me méfie des REIT pense diminuer encore mes positions (actuellement 9.25% du portefeuille) et les ramener a 5%

Dans les titres a dividendes que j’ai , ceux qui vont bien:

Les energies renouvelables AQN et BEP.un , le problème est que je n’ai toujours qu’une demi position (500 actions) de chaque , je n’ai jamais réussi a la completer a un prix qui m’interesse
KWH.un (Crius energy) , vente d’energie aux USA , beau dividende et le titre a bien monté.

ENF (enbridge fund) et TRP deux pipelines , on va dire que tout dépend du pétrole.

Je peux faire parvenir par courriel une analyse détaillée de CUF a ceux qui le désire , ne peut la mettre ici car c’est un pdf de plusieurs pages.

Dernière modification par Silicon (21/05/2017 17h27)


La fidélité est souhaitable en amour , mais elle est une tare sur les marchés.

Hors ligne

 

#378 21/05/2017 16h40 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1593 

Cominar ne peut pas s’en sortir car plus le cours de bourse descend, plus le DRIP est dilutif, et plus il faut générer d’AFFO pour couvrir les dividendes des nouvelles parts créées, et donc plus le cours descend, c’est un cercle vicieux complet.

Certes, la relocation des emplacements Target va donner un peu de marge, mais la dilution est bcp trop rapide.

Toutes les prévisions du management sont bidons, puisqu’ils ne peuvent contrôler le nombre de nouvelles parts émises chaque mois, qui dépend du cours de l’action et celui-ci ne cesse de baisser.

A l’heure actuelle, Cominar n’est en fait "intéressant" que pour les résidents canadiens qui participent au DRIP.

Hors ligne

 

#379 21/05/2017 17h50 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   165 

Bonjour.

IH , pourquoi conservez vous vos titres alors ?


Bye bye la rat race :)

Hors ligne

 

#380 21/05/2017 18h03 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   34 

InvestisseurHeureux a écrit :

Cominar ne peut pas s’en sortir car plus le cours de bourse descend, plus le DRIP est dilutif, et plus il faut générer d’AFFO pour couvrir les dividendes des nouvelles parts créées, et donc plus le cours descend, c’est un cercle vicieux complet.

Certes, la relocation des emplacements Target va donner un peu de marge, mais la dilution est bcp trop rapide.

Toutes les prévisions du management sont bidons, puisqu’ils ne peuvent contrôler le nombre de nouvelles parts émises chaque mois, qui dépend du cours de l’action et celui-ci ne cesse de baisser.

A l’heure actuelle, Cominar n’est en fait "intéressant" que pour les résidents canadiens qui participent au DRIP.

En tant que Canadien , je ne vois pas de raison de participer au DRIP , je préfère utiliser mes dividendes comme je veux plutot que de recevoir des actions  (d’autant plus en voyant les derniers mouvements de Cominar).

Un autre problème de Cominar est la qualité de plusieurs de ses batisses , en me baladant (?) dans certaines zones industrielles, il m’arrive de voir des pancartes a louer de cominar et souvent ce sont des batisses qui ou se loueront a un prix assez bas ou ont besoin de travaux de rajeunissement.


La fidélité est souhaitable en amour , mais elle est une tare sur les marchés.

Hors ligne

 

#381 22/05/2017 10h29 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1593 

cricri77700 a écrit :

IH , pourquoi conservez vous vos titres alors ?

Vous avez raison, je vais solder ou alléger fortement cet après-midi.

J’ai trop traîné, probablement à cause d’un biais d’encrage et d’engagement.

Hors ligne

 

#382 22/05/2017 10h36 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   181 

Il y a aussi le taux de change EUR/CAD qui n’est pas trop favorable à une vente en ce moment

Hors ligne

 

#383 22/05/2017 10h37 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   165 

Vous avez mis de l’émotion dans cette entreprise …

J’ai pas trop d’expérience dans ce domaine d’investissement même si j’ai quelques dizaines de milliers investi…

Mais j’ai remarqué quand on investit , que ça soit en immobilier ou bourse , quand on met de l’émotion ou autre , on ne fait pas de gain car on se voile la face sur nos sentiments en cherchant des accommodements …

Si vous êtes sur que cette entreprise n’a plus d’avenir , il faut faire quelques chose c’est sur …


Bye bye la rat race :)

Hors ligne

 

#384 22/05/2017 11h01 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   

Vous pensez donc que Cominar n’a aucun avenir?
Car si vous soldez, avec le cours actuel de l’action, le cours Dollar Canadien/Euro…

Hors ligne

 

#385 22/05/2017 11h25 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1593 

Cominar n’est pas du tout menacé en tant que société.

Mais tant que le DRIP est en place et le dividende supérieur au résultat opérationnel, chaque mois on détruit de la valeur par action, et ce d’autant plus vite que le cours est bas (puisque le DRIP est encore plus dilutif).

Ce qui est déprimant, c’est que le marché immobilier au Québec n’est pas si mal, et Cominar se "pourri" la vie tout seul avec son dividende trop élevé payé en actions nouvelles.

Hors ligne

 

#386 22/05/2017 11h32 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   122 

J’ai personnellement soldé ma position à 14,16 CAD il y a quelques semaines.

Le retour du DRIP fut pour moi l’élément déclencheur. Il m’a fait perdre confiance dans le management qui refuse, je ne sais pourquoi, de diminuer le dividende. C’était pourtant la solution la plus sage, et de loin, surtout sur ces cours.

La décision de vendre fut difficile, car Cominar a des immeubles qui ont une valeur a priori bien supérieure au prix de la part. Cominar a un avenir, personne ne peut dire le contraire. Pas besoin de sentiments pour voir ça, ni pour voir que le management a ses intérêts alignés sur ceux des minoritaires. Toutefois, les faits sont là. Les dernières décisions ont été catastrophiques pour les actionnaires (et non pour la société). Elles portent encore leurs effets aujourd’hui avec ce DRIP qui érodent tous les mois un peu plus la participation des actionnaires.

Pour moi, garder ce titre, c’est espérer que le management se réveille ou que l’opérationnel de Cominar connaissent un tel boom qu’il compense cette gestion calamiteuse.
Pas gagné.

Hors ligne

 

#387 22/05/2017 11h41 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   

Oui la société n’est pas menacée, mais vous considérez qu’elle va perdre encore de sa valeur, du fait qu’elle distribue trop en action par rapport a ses bénéfices.
Ou du moins qu’elle sera moins rentable a sa valeur actuelle qu’une autre action sur laquelle vous pourriez investir.

En gros si je comprends bien c’est une crise de confiance avec le management qui continue a distribuer des dividendes malgré les résultats non suffisant pour distribuer ce montant de dividende.

Hors ligne

 

#388 22/05/2017 12h50 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   34 

La question a se poser est peut êtres plus , le prix actuel anticipe t’il les problèmes actuels ?

Comme chacun le sait, les mouvements des prix sont souvent exagérés en bourse autant pour les bonnes nouvelles que les mauvaises.

J’ose présumer qu’une compagnie de cette envergure sait quand même un peut ce qu’elle fait….et que nous ne sommes que des gérants d’estrade qui sont loin d’être au courant de tout.

La partie qui m’enerve le plus est que la caisse de dépot et placement du Québec detient 4.6% de Cominar, normalement quand ils liquident une position ils ne font pas dans la dentelle et se mettent sur la vente continuellement ce qui exerce une enorme pression sur le prix,

Dernière modification par Silicon (22/05/2017 13h07)


La fidélité est souhaitable en amour , mais elle est une tare sur les marchés.

Hors ligne

 

#389 22/05/2017 13h33 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Modérateur
Réputation :   202 

Bonjour,

Pour info il faudra attendre demain pour vendre, Toronto est fermé aujourd’hui smile

Un flot d’IH déversant des ventes massives de CUF, on attends de voir les réactions sur le cours !
Je me joindrais peut-être à vous, étant étal en tenant compte des dividendes…

Silicon a écrit :

Je peux faire parvenir par courriel une analyse détaillée de CUF a ceux qui le désire , ne peut la mettre ici car c’est un pdf de plusieurs pages.

Vous pouvez partager pour tout le monde grâce à la fonction "envoyer un fichier".


Mon portefeuille passif Parrainage Binck me contacter

Hors ligne

 

#390 22/05/2017 13h48 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Modérateur
Réputation :   1261 

InvestisseurHeureux a écrit :

Mais tant que le DRIP est en place et le dividende supérieur au résultat opérationnel, chaque mois on détruit de la valeur par action, et ce d’autant plus vite que le cours est bas (puisque le DRIP est encore plus dilutif).

Avez-vous mis un chiffre sur cette dilution ? Représente-t-elle 0.01% ou 5% /an ?  (Il est rare que la dilution due au DRIP ait un impact significatif sur la valeur/action).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#391 22/05/2017 14h09 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1593 

Voici un ordre de grandeur :

- $53 306 k de revenus récurrents sur le trimestre

- Ratio de distribution en espèces de 94,7% donc $50 481
- Ratio de distribution total de 126,7% donc $67 539

- Ecart de $17 M qui doivent être trouvés en émettant des actions nouvelles
- Avec un cours à $13,2 il faut donc créer 1,3 M d’actions nouvelles par trimestre

- Soit 5,2 M d’actions sur l’année
- Au dernier trimestre, il y a 183 M d’actions en circulation
- Donc 2,84% de dilution minimum sur l’année toutes choses égales par ailleurs

Minimum, car au trimestre prochain, ces nouvelles parts demanderont aussi un dividende et dont le ratio de distribution va encore augmenter si les revenus ne suivent pas en proportion.

Egalement, Cominar n’est pas à l’abri d’une nouvelle augmentation de capital, car son endettement reste élevé.

Hors ligne

 

#392 22/05/2017 14h15 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   34 

Au global on est passé de 169 millions de titres en 2016 à 182 millions fin mars 2017, je ne sais pas si le business est bon mais  la creation d’actions nouvelles est florissante

Dernière modification par vonfleck (22/05/2017 14h15)

Hors ligne

 

#393 22/05/2017 14h31 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Modérateur
Réputation :   1261 

Ce DRIP peut donc être assimilé à une augmentation de capital d’un volume d’environ 3% de la capitalisation de Cominar, effectuée chaque année, je suppose à un cours très voisin de celui du marché (alors qu’une augmentation de capital "classique" devrait se faire moins cher, et porterait sans doute pour un montant bien plus conséquent).

La valeur des actions semble en fait peu affectée par ce DRIP. La société a le choix entre emprunter (ce qui est difficile avec son endettement existant), faire une AK (avec un impact immédiat de N années de DRIP), diminuer sa distribution (certains gros actionnaires sont sans doute réticents), céder des actifs pour rembourser (les dettes, ou les actionnaires) (pas forcément le mieux si le management estime détenir de bons actifs, par rapport à leur potentielle valeur de cession), ou maintenir le DRIP qui lui permet de lever un peu de cash (pour passer une période difficile, que le management suppose limitée dans le temps). 

Ca ne me semble pas suffisant pour conclure que Cominar serait enfermée dans un cercle vicieux à cause du DRIP.
Ce sont plutôt les autres paramètres, représentatifs de l’activité opérationnelle de la société, et les anticipations sur leur évolution qu’on peut faire, qui devraient conduire à choisir de vendre ou conserver ou acheter (et aussi les anticipations qu’on peut faire sur d’autres sociétés).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#394 22/05/2017 17h33 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1593 

GoodbyLenine a écrit :

Ce DRIP peut donc être assimilé à une augmentation de capital d’un volume d’environ 3% de la capitalisation de Cominar, effectuée chaque année, je suppose à un cours très voisin de celui du marché (alors qu’une augmentation de capital "classique" devrait se faire moins cher, et porterait sans doute pour un montant bien plus conséquent).

Dit autrement, si par le DRIP le nbr d’actions augmente de 3% : l’AFFO [toutes choses égales par ailleurs] par action, déjà insuffisant pour couvrir le dividende, baisse également de 3%.

C’est en cela que c’est plus "vicieux" qu’une coupe franche du dividende.

Quand en 2015 et avant il y avait un DRIP, mais que la distribution était sous l’AFFO, les actions nouvelles pouvaient être à endettement égal utilisées pour acheter des immeubles : la dilution était plus ou moins compensée par un accroissement de l’AFFO.

Ici la dilution ne fait qu’accroître le problème : 3% pour une foncière c’est bcp, quand les loyers augmentent de 0-1% par an.

Hors ligne

 

#395 23/05/2017 03h59 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   34 

La vision scotia (itrade) , extrait de leur analyse du 19 mai

Still Sidelined Pending More Convincing Signs of Turnaround
OUR TAKE: SP, target reduced to $13.75 (-$1.25). Following a disappointing Q1, our
outlook on CUF remains cautious. Although operational traction is expected to improve,
in our view delivering on expectations is ultimately required for investor confidence to
rebuild. In addition, distribution sustainability remains in question with our payout ratio
stretched. The ability to maintain an investment-grade credit rating is also uncertain
with leverage still elevated. Our target price fell on lower estimates and target multiple
(-0.75x to 10x) to reflect a higher risk profile. The units are trading at 10.4x 2017E
AFFO/7% implied cap/16% below NAV (Ex. 1-3). Despite its above-average discount to
the sector, we remain sidelined pending more convincing signs of turnaround.

KEY POINTS
For now, we assume the distribution is maintained, though margin for error is
slim. Q1 marked a weak start to the year, with CUF’s AFFO payout ratio hitting 127%
and raising more questions around the sustainability of distributions. However, with a
25% DRIP participation rate and $30M ($0.16 of AFFOPU; 13% of 2017E) of revenue
coming on line from committed leases over the next 5 quarters, management reiterated
its expectation to maintain the current distribution. With our 2018E payout ratio expected
to fall to 107% (80% post DRIP) from stronger AFFO growth, our forecasts assume the
payout is upheld. That said, we estimate the current price is discounting a ~25% cut
(i.e., low-8% yield vs. current 11%) or a potential equity raise to maintain its investmentgrade
rating. On the latter point, the upcoming debenture maturity will be repaid with
credit lines, while a new unsecured financing arrangement may also be in the works.¸

Fundamentals stuck in reverse but should shift to higher gear in 2H/17. SP NOI
dropped 3.5% YOY as weak results from office and retail overshadowed a modest gain
from industrial. However, as the 390bp gap between in-place and committed occupancy
compresses through Q2/18, a tailwind should form to accelerate growth. Our 1% 2017E
SP NOI is at the low end of 1%-2% guidance, with our 2018E at a more robust 4%.

Growth remains sub-par, but 2018 should be a better year. The sizeable Q1 FFOPU
miss appears to be largely seasonal related and should reverse through the balance of
the year. Still we took a more conservative view and trimmed our estimates further with
our 2017E-18E AFFOPU at $1.27 (-$0.02) and $1.38 (-$0.01), with reductions mostly for
a lower NOI run rate. Our 2016A-18E AFFOPU CAGR is flat (0.4%), below its diversified
peers (2.3%) and the sector (4.4%), though 2018E should accelerate to 8.9%.


La fidélité est souhaitable en amour , mais elle est une tare sur les marchés.

Hors ligne

 

#396 23/05/2017 19h21 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   138 

Silicon a écrit :

Je peux faire parvenir par courriel une analyse détaillée de CUF a ceux qui le désire , ne peut la mettre ici car c’est un pdf de plusieurs pages.

Je vous ai envoyé un mail.

Hors ligne

 

#397 24/05/2017 12h16 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   

Pour moi cette dilution causée par 3 pour cent de réduction sur l’action réinvestie après dividende est certes délétère  mais ne concerne que 3 POUR MILLE  de la capitalisation (et non 3 pour cent comme c’est dit plus haut, l’actionnaire ne peut réinvestir que 3 pour mille de son avoir quand cominar distribue 10 pour 100) : c’est l’arbre qui cache la forêt d’autres difficultés (conjoncture, gestion dilutive et refus de couper le dividende, taux d’emprunt, économie canadienne dépendante des matières premières, etc…).  Dans une optique buy and hold je préfère attendre un peu…mais sans espoir de plus value bien sûr.

Hors ligne

 

#398 24/05/2017 12h25 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   181 

Cominar distribue 10% en cash mais 13% DRIP inclus
Donc ça fait bien 3% de dilution, pas 3 pour mille

Hors ligne

 

#399 24/05/2017 12h52 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   138 

Les raisons de céder des titres Cominar aujourd’hui ne manquent pas, mais procéder ainsi, c’est prendre le management et le board pour des c**s, en croyant qu’ils ne sont pas au courant des éléments qui ont été développés ici.

Le dernier message de GoodbyLenine était très pertinent.

Mon avis :

- La valorisation "plancher" devrait soutenir le cours, que j’imagine mal tomber sous 12 CAD,
- L’opérationnel devrait progresser sur H2/2017 et FY2018,
- Une éventuelle décision du management pourrait agir en tant que catalyseur.

La coupe du dividende est déjà pricée dans les cours, à mon avis, il y a plus d’upside que de downside. A 13 CAD, c’est un dossier intéressant pour un investisseur patient et discipliné. Il y a d’autres REIT Canadiennes moins "sportives", mais vendre à ce prix me rappelle horriblement l’adage "buy high, sell low"… Je garde donc mes 1613 titres avec un premier objectif à 15 CAD.

Hors ligne

 

#400 24/05/2017 15h40 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Banni
Réputation :   -5 

Bonjour,
Selon vous, est ce qu’une entree de 13$ canadien serait bien ?

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech