Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#426 07/06/2017 12h41 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   121 

Ces recommendations font du sens. Nous sommes nombreux sur ce forum a souhaiter une coupe du div et la suppression du DRIP. Nous ne sommes pourtant pas des genies de l’ingenierie financiere, c’est juste de bon sens. On se demande ce que le management attend pour agir. Un credit downgrade ?

Discl. Long Cominar, et toujours sous l’eau sad

Hors ligne

 

#427 07/06/2017 14h00 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1625 

SerialTrader a écrit :

On se demande ce que le management attend pour agir. Un credit downgrade ?

Si vous le lisez le papier, paradoxalement, National Bank of Canada voit la perte de la notation comme quelque chose de positif !

Elle dit que cela obligera Cominar a revenir sur un mode de financement hypothécaire par bien, plutôt que vouloir jouer dans la cours des grands avec de l’émission de dettes non sécurisée, qui est plus coûteuse, et ne s’est jamais traduite par une prime dans la valorisation boursière de Cominar.

Toujours dans la papier, pour éviter un downgrade, Cominar doit abaisser son ratio dette sur EBITDA sous les 9, ce qui semble impossible à très court terme sans augmentation de capital.

S’ils ont raison, dans le cours de ce mois (puisque ce serait ce mois-ci que la dette va être de nouveau évalué par l’agence), ce sera soit l’augmentation de capital, soit le downgrade.

Hors ligne

 

#428 07/06/2017 14h33 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Banni
Réputation :   382 

Je vais assouplir ma position du message unique (vu que j’ai une présentation de réouverte). Et je ferme pour l’instant la fenêtre pour les demandes du papier sur le DRIP par MP.

InvestisseurHeureux a écrit :

Si vous le lisez le papier

wink De la même façon, ST, aviez-vous lu attentivement la file vers laquelle j’avais renvoyé dans mon message ?

InvestisseurHeureux a écrit :

Elle dit que cela obligera Cominar a revenir sur un mode de financement hypothécaire par bien

Ils voient cela comme la possibilité de le faire, et par voie de conséquence surtout la possibilité de pousser le levier et d’avoir la latitude de faire un certain nombre de choses de cette façon (crédit sécurisé par l’immobilier = ils peuvent plus charger la barque au niveau dette et c’est en même temps moins cher).

Le cœur de leur thèse est: Cominar limite le levier pour éviter le downgrade. Une fois downgradé, ils peuvent y aller. Ils ne parlent pas du tout des risques supplémentaires que ça implique. C’est une idée, mais perso, j’ai moyennement envie de me retrouver avec un Cominar over-leveragé qui va manger le mur au prochain problème, mais pourquoi pas, tant que ça reste raisonnable.

Dernière modification par Mevo (07/06/2017 14h35)

Hors ligne

 

#429 07/06/2017 16h52 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   36 

En espérant qu’ils vont faire le ménage dans leurs vieilles propriétés mal situées qui ne se louent pas (les pancartes Cominar a louer ne manquent pas dans les vieux parcs industriels).

Si ils refont un financement , le faire avec une firme qui va soutenir le titre  (pas comme en septembre 2016) ou ils se sont comportés en amateurs, un beau signal qui disait de sortir et que je n’ai pas suivi.

Je verrais plus une vente de feu de ce qui est hors Québec histoire de remettre un peu d’ordre dans leur portfolio et generer des $$.

Aux environs de 13$ le titre a l’air de se tenir, reste a savoir si des institutionnels achètent, on ne voit pas passer de gros blocs d’achat.

cuf_19mai2017b.pdf

cuf_19mai2017a.pdf

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


La fidélité est souhaitable en amour , mais elle est une tare sur les marchés.

Hors ligne

 

#430 07/06/2017 17h18 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1625 

Mevo a écrit :

InvestisseurHeureux a écrit :

Si vous le lisez le papier

De la même façon, ST, aviez-vous lu attentivement la file vers laquelle j’avais renvoyé dans mon message ?

A vrai dire, je n’ai pas vu le rapport entre le message sur les rachats d’actions et le DRIP ou l’absence de coupe de dividende que vous défendiez "maladroitement" ici.

Je note d’ailleurs que sur les 4 rapports postés dernièrement, tous préconisent l’arrêt du DRIP et une coupe du dividende.

Les éléments sur Cominar sont de tout façon bien posés maintenant. La surprise viendra du management… ou pas !

Hors ligne

 

#431 07/06/2017 23h57 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Banni
Réputation :   382 

Oh, IH, je suis intimement convaincu que personne ne l’a vu/ne le voit. Je persiste et signe sur tout ce qui est dit dans le message "maladroit" (aka le message "Cominar"), même si j’ai bien conscience que peu vont maintenant le croire (encore moins qu’avant je veux dire, si c’était possible) avec en plus le papier fourni par Silicon qui dit effectivement:

In light of this we, along with the bulk of institutional equity investors we met, view a distribution cut and DRIP suspension as an important measure to tackle near-term cash flow issues while also preserving NAV/unit.

Moi c’est les réactions au message "maladroit" qui me bluffent, dont la votre, je dois bien l’avouer. Surtout par rapport à l’histoire du supposé "égo" soulevée par M. Météo, votre réponse est surréaliste. Croyez-vous sérieusement que le fait que VOUS ayez vendu Cominar a eu la moindre influence dans mes décisions ? (je laisse éventuellement planer le doute au cas où il serait important pour vous de continuer à le croire). J’ai par contre beaucoup aimé la technique de "l’opposition": Si quelqu’un vous dit que ce que vous dites est inexact, c’est en fait juste parce qu’il est dans "l’opposition" avec vous, je la retiens celle-là wink

Qu’il y ait un mélange des genres dans le message, soit (et que ça n’est pas bon pour la compréhension, soit également). Ce qui m’a vraiment le plus surpris, c’est que PQR ou vous n’avez pas posé la moindre question par exemple (mais vous m’avez tous les 2 reproché ensuite de ne pas répondre à vos questions). Quant à ST, il est le seul à en avoir posé une, mais d’une telle façon que ça donne juste totalement envie de ne pas répondre.

Je ne comprends pas bien quelle partie de "UNIQUE message" ou " je me refuse de façon stricte à faire cela ici" n’était pas compréhensible, ni ce qu’il y avait d’impossible à comprendre à la tout fin du message quand je dis que je prépare un papier qui explique la chose en détail et qu’au besoin il suffit de le demander par MP.

Ce qui me surprend encore plus, c’est que j’ai eu moins de demandes par MP que je n’ai eu de gens qui sont venu m’allumer ici (et dans ma "réputation"). Je ne suis pas sûr que l’histoire du DRIP en soi intéresse tant de monde que cela. Couplé avec les messages récents sur ma présentation qui me disent que mes explications sont trop longues et qu’ils n’y comprennent de toute façon rien, ça donne envie de se lancer dans des explications. Si vous rajoutez encore à cela, que les réactions que j’obtiens semblent effectivement valider que les gens ne comprennent rien à ce que je peux raconter, je me dis que je me suis fait plus allumer parce que j’ai dit quelques bricoles sur leur "gourou" (rien de bien méchant et qui ne soit vrai) que parce qu’ils sont vraiment intéressés par bien comprendre le fonctionnement réel du DRIP, augmentation de capital ou rachat d’actions (sur lesquels j’ai déjà beaucoup parlé par le passé).

Bref, disons que la réouverture de ma présentation fait que je suis déjà mieux disposé à donner éventuellement des explications, mais elles vont certainement être longues et "compliquées" et y a-t-il seulement des gens intéressés ? Sans vouloir être prétentieux ou méchant, j’ai des doutes que les gens qui n’ont pas voulu/compris qu’il fallait m’envoyer un MP vont y comprendre quelque chose. Je m’étais dit que ça irait sans doute mieux en vidéo, mais ça m’emm… d’y passer le temps et les efforts pour le retour que j’obtiens.

Dernière modification par Mevo (08/06/2017 00h00)

Hors ligne

 

#432 08/06/2017 06h21 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   121 

InvestisseurHeureux a écrit :

Si vous le lisez le papier, paradoxalement, National Bank of Canada voit la perte de la notation comme quelque chose de positif !

Elle dit que cela obligera Cominar a revenir sur un mode de financement hypothécaire par bien, plutôt que vouloir jouer dans la cours des grands avec de l’émission de dettes non sécurisée, qui est plus coûteuse, et ne s’est jamais traduite par une prime dans la valorisation boursière de Cominar.

Oui j’ai bien lu la these de NBC. Je n’ai pas d’avis tranche sur le debat entre dette unsecured versus mortgages. Unsecured evidemment, le credit coute plus cher, mais on y gagne en flexibilite financiere, surtout en cas de retournement du marche / crise. Avec les mortgages, vous risquez de perdre le controle de votre bien immo (foreclosure) si les convenants ne sont plus respectes, soit a cause d’un probleme specifique au bien (ex. vacance, impayes, etc.), soit d’une baisse des prix immobiliers en general affectant votre bien et donc le ratio LTV. Avec de la dette unsecured, vous pouvez faire le dos rond jusqu’au refinancement de vos prochaines maturites. Mais oui, c’est plus cher.

InvestisseurHeureux a écrit :

[…] S’ils ont raison, dans le cours de ce mois (puisque ce serait ce mois-ci que la dette va être de nouveau évalué par l’agence), ce sera soit l’augmentation de capital, soit le downgrade.

C’est aussi mon analyse, Philippe. Scenario binaire, mais tel sera le denouement en effet. La derniere fois, Cominar a opte pour une AK pour defendre son rating. Nous verrons bien. L’ampleur des degats (dilution liee a la taille de l’AK necessaire pour revenir a 9x) pourrait inciter les Dallaire a changer de strategie. Qui plus est, le probleme du "sur-levier" (Net debt to EBITDA approchant 10x a fin 2017) est temporaire, l’EBITDA remontera en 2018 avec les nouveaux loyers. Vont-ils choisir une forte dilution a l’effet permanent pour regler un probleme temporaire?

Dernière modification par SerialTrader (08/06/2017 10h07)

Hors ligne

 

#433 08/06/2017 13h34 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1625 

Mon message n’aura pas grand intérêt et paraîtra peut-être prétentieux, mais si j’étais investisseur activiste dans Cominar, voilà ce que je demanderai. :-)

Pour rappel, sur le site de Cominar :

Cominar a écrit :

Les objectifs principaux de Cominar consistent à assurer aux porteurs de parts des distributions en espèces croissantes, soutenables à long terme et payables mensuellement et à accroître et maximiser la valeur des parts, grâce à une gestion intégrée et à l’expansion durable de son portefeuille immobilier.

On en est très loin depuis deux ans.

Mes suggestions :

1. Diminution immédiate du dividende et arrêt du DRIP


Coupe du dividende au maximum permis par le statut REIT.

2. J’accepte le downgrade de la dette mais ne fait pas d’AK


Le downgrade sera temporaire, du fait des points 1) et 3), alors que l’AK détruit immédiatement de la valeur.

3. Cession du portefeuille d’actifs hors région Québécoise (Québec City/Montréal)


Cominar a 22% de ses bénéfices provenant d’immeubles dans les provinces Atlantiques/Ouest et à Toronto.

Mais ce portefeuille d’actifs est trop petit et Cominar n’a pas d’expertise particulière dans ces régions, alors que la société est implantée depuis longtemps à Québec City et Montréal et y a une taille conséquente.

Je le vendrai complètement, pour diminuer l’endettement et devenir un "pur player" de la région Québécoise.

4. Nouvel objectif d’endettement à 40% de la valeur des actifs immobiliers


Au lieu d’un endettement à 52% ou 50%, je viserai 40%, pour tenir compte du risque économique lié à la concentration des actifs dans une région particulière.

5. Développement de propriétés


Le développement de nouvelles propriétés (à Québec) a toujours fait partie de la stratégie de Cominar et ils le font bien. Je conserverais cette activité, voire en augmenterais la proportion.

6. Augmentation du dividende


C’est seulement lorsque l’objectif 4) serait atteint + le retour de la notation "Investissement", que l’on remonterait le niveau du dividende à 85% de l’AFFO.

Le dividende suivrait ensuite strictement cette règle : baisse de l’AFFO, baisse du dividende, hausse de l’AFFO, hausse du dividende.

Pas de logique de dividendes croissants, la concentration sur la région de Québec ne le permettrait pas. Toutes les foncières ne sont pas adaptées à cette logique de toute façon.

7. Accroissement du portefeuille d’actifs à Québec City/Montréal


Une fois tous les points précédents réalisés, Cominar pourrait redevenir acheteur net d’immeubles dans la région de Québec.

-

That’s it!

Hors ligne

 

#434 08/06/2017 14h22 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   

Cette approche pour un investisseur immobilier semble être la logique, après à savoir si c’est la marche a suivre pour Cominar…

Le DRIP reste un concept difficile à comprendre pour moi.

Je m’intéresse a Cominar depuis un petit moment, et je pourrais faire mon choix le jour ou soit ils feront un AK, soit lorsqu’ils diminuerons le dividende. Pour le moment, j’attends !

Hors ligne

 

#435 08/06/2017 14h31 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   134 

Hello,

J’étais sorti de Cominar à 19 cad pour d’autres raisons donc j’ai eu de la chance.

Je reviens sur le fil, je pense que compte tenu du taux EURCAD (1,52 environ) et du fait que cominar soit en mauvaise posture, si on mise sur une recovery avec un management qui "ouvre les yeux" cela peut être très interessant (cominar avait chuté à 9$ en 2009).

Je rajouterais aux propos de IH que céder le ptf région de toronto peut être aussi interessant car les actifs ont vu leur valeur beaucoup croitre ses dernières années  et que l’état cherche à calmer le marché.

Hors ligne

 

#436 08/06/2017 15h33 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Banni
Réputation :   382 

Mevo / message "maladroit" ou "Cominar" a écrit :

IH est enfermé dans son idée (je dirais presque: comme d’habitude) sur Cominar et ressasse les mêmes éléments encore et encore

J’ai une question à laquelle il me plairait d’avoir une réponse honnête:

IH a écrit :

A vrai dire, je n’ai pas vu le rapport entre le message sur les rachats d’actions et le DRIP ou l’absence de coupe de dividende

Avez-vous lu attentivement la file ? Le message cité ? Le message seulement en diagonale ? Ou vous vous êtes arrêté au titre en vous disant que vous ne voyez pas bien le rapport ?

EDIT:

IH a écrit :

Coupe du dividende au maximum permis par le statut REIT.

How much would that be ?

Dernière modification par Mevo (08/06/2017 15h36)

Hors ligne

 

#437 08/06/2017 15h56 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   140 

Mevo a écrit :

IH a écrit :

Coupe du dividende au maximum permis par le statut REIT.

How much would that be ?

Comme je l’ai dit dans un message précédent, nous y sommes déjà et c’est là le problème.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#438 08/06/2017 16h33 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1625 

Mevo a écrit :

IH a écrit :

Coupe du dividende au maximum permis par le statut REIT.

How much would that be ?

Je n’en ai aucune idée, car je ne crois pas que ce soit possible à savoir sans avoir le détail des comptes sociaux et non IFRS. Et la réponse de Loppaz m’étonne, sinon je ne comprends pas pourquoi les cabinets d’analystes le mentionneraient.

Mevo a écrit :

Mevo / message "maladroit" ou "Cominar" a écrit :

IH est enfermé dans son idée (je dirais presque: comme d’habitude) sur Cominar et ressasse les mêmes éléments encore et encore

J’ai une question à laquelle il me plairait d’avoir une réponse honnête

Ma réponse honnête, c’est que pour l’heure, je n’ai rien compris à votre "défense" du DRIP/augmentation de capital ou pour reprendre vos termes exacts à pourquoi "Le DRIP ne détruit rien du tout et le DRIP n’est aucunement un problème".

Et je ne crois pas être le seul si j’en juge par les -1 attribués à vos récents messages sur cette file ou au message de SerialTrader.

Dans votre message d’hier soir, sur les 7 paragraphes, j’en compte 6 hors-sujet, alors que vous auriez pu en profiter pour vous expliquer. J’en déduit donc que c’est une volonté de votre part.

Aussi, j’en resterai là sur le sujet, et si ce n’est pas pour donner une explication claire, mais encore tourner autour du pot, je vous suggère de faire de même, car ici c’est la discussion de Cominar, pas le discussion IH vs Mevo…

Hors ligne

 

#439 08/06/2017 16h51 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Banni
Réputation :   382 

IH, OK fair enough. Déplacez ce message même sur ma présentation s’il est hors sujet. Je note juste que vous ne répondez pas à la question, un peu comme à chaque fois, mais il n’y a pas de soucis. Vous répétez "je n’ai pas compris" en boucle, également comme lors de notre dernier échange de mail privé, mais pas de soucis non plus.

Pour l’histoire des -1, je trouve l’argument "drôle". Vous sous-entendez que la majorité aurait forcément raison ou quelque chose comme cela. Si un certain nombre de gens disent quelque chose, c’est forcément qu’ils doivent avoir raison ? Cette idée peut d’ailleurs plus largement s"appliquer ensuite au "marché", mais on sort là effectivement du sujet "Cominar".

Hors ligne

 

#440 08/06/2017 22h38 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   31 

Mevo a écrit :

Avez-vous lu attentivement la file ? Le message cité ? Le message seulement en diagonale ? Ou vous vous êtes arrêté au titre en vous disant que vous ne voyez pas bien le rapport ?

Toute la file porte sur la différence entre dividende et rachat d’actions (ie réduction de capital, relutive pour l’actionnaire), et leur intérêt relatif pour l’actionnaire.
DRIP = augmentation de capital (dilutive pour l’actionnaire).
Vous comprendrez donc mieux je l’espère les -1 et l’incompréhension de votre hôte et interlocuteur.

Hors ligne

 

#441 08/06/2017 23h04 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Banni
Réputation :   382 

Corran, je me dois d’arrêter sur le sujet tel que ça m’a été demandé. Mais juste pour vous répondre, j’ai écrit précisément (et vous pouvez le vérifier au message #415):

Mevo #415 a écrit :

concernant l’histoire du DRIP, vous retrouverez à peu près tous les éléments dont vous avez besoin, dans cette discussion, même si c’était l’inverse qui y était discuté.

Donc ma réponse sera: A votre avis ?
J’ai plus de difficultés à comprendre toutes les remarques qui montrent que les gens n’ont pas compris ce qui est marqué clairement, à mon sens (la votre est loin d’être la première). Mais quant aux -1, je n’ai pas de difficultés à les comprendre.

EDIT: Juste 2 choses rapides:
Pour la précision, non, une opération de réduction de capital n’est pas forcément plus dilutive ou relutive qu’une opération d’augmentation du capital.

Je vais vraiment tenter de m’arrêter sur cette file. Si vous Corran ou quelqu’un d’autre a un commentaire qui m’est destiné, ma file de présentation vous est grande ouverte. Ne postez svp pas ici un message à mon attention en vous offusquant ensuite de ne pas recevoir de réponse.

EDIT2: Case "actionnaire" cochée suite au commentaire d’IH, oubli de ma part (pas encore habitué à la fonction)

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Mevo (09/06/2017 10h13)

Hors ligne

 

#442 09/06/2017 03h46 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   121 

InvestisseurHeureux a écrit :

Mes suggestions :

1. Diminution immédiate du dividende et arrêt du DRIP


Coupe du dividende au maximum permis par le statut REIT.

5. Développement de propriétés


Le développement de nouvelles propriétés (à Québec) a toujours fait partie de la stratégie de Cominar et ils le font bien. Je conserverais cette activité, voire en augmenterais la proportion.

6. Augmentation du dividende


C’est seulement lorsque l’objectif 4) serait atteint + le retour de la notation "Investissement", que l’on remonterait le niveau du dividende à 85% de l’AFFO.

Le dividende suivrait ensuite strictement cette règle : baisse de l’AFFO, baisse du dividende, hausse de l’AFFO, hausse du dividende.

Bonjour Philippe,
Je vous rejoins largement, avec une nuance. Le DRIP historiquement fut utilise pour conserver du cash et financer les developpements / promotion immobiliere.
Sans DRIP, avec levier reduit a 40%, qui plus est en augmentant l’allocation sur les developpements, je pense humblement qu’un cash dividend payout de 85% n’est pas soutenable a long terme. On serait plutot vers 70-75% AMHA, sous reserve que les regles statutaires/ fiscales des REITs canadiens le permettent. Reorientation vers la croissance, avec un rendement moins stratospherique, mais plus soutenable.

Excellente analyse, il nous reste a en parler a Singer ou Icahn smile
Cdt - S.T.

Hors ligne

 

#443 09/06/2017 08h36 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1625 

Mevo a écrit :

Je vais vraiment tenter de m’arrêter sur cette file. Si vous Corran ou quelqu’un d’autre a un commentaire qui m’est destiné, ma file de présentation vous est grande ouverte. Ne postez svp pas ici un message à mon attention en vous offusquant ensuite de ne pas recevoir de réponse.

Vous n’avez pas coché la case comme quoi vous étiez actionnaire. Un oubli ou vous avez déjà cédé vos titres ?

Mevo a écrit :

Pour l’histoire des -1, je trouve l’argument "drôle". Vous sous-entendez que la majorité aurait forcément raison ou quelque chose comme cela. Si un certain nombre de gens disent quelque chose, c’est forcément qu’ils doivent avoir raison ?

En l’occurrence, on est sur un forum pour échanger. Si les gens vous disent qu’ils n’ont pas compris ce que vous vouliez dire, cela n’a rien à voir avec avoir raison ou tord, c’est juste un fait. A partir de là, c’est vous qui décidez de vous expliquer (et habituellement, pour tout ce qui vous concerne personnellement, vous ne manquez pas de verves) ou non. Pour le moment, manifestement c’est non.

Mevo a écrit :

Pour la précision, non, une opération de réduction de capital n’est pas forcément plus dilutive ou relutive qu’une opération d’augmentation du capital.

Nous savons tous très bien qu’une augmentation de capital ou une diminution peut être relutive ou dilutive, en fonction de la NAV de l’action et du rendement attendu du capital levé.

En l’occurrence, pour Cominar, l’augmentation de capital via le DRIP ou même l’AK de l’année dernière s’est faite en-deça de sa NAV, donc c’est a priori dilutif (alors que c’était relutif en 2012-2013).

L’exception aurait pu être si l’argent était utilisé pour financer des projets immobiliers à, par exemple, 12% de rentabilité (puisque grosso-modo, une augmentation de capital à 10 fois l’AFFO signifie un coût des capitaux propres à 10%). Mais au lieu de ça, il est utilisé pour retirer de la dette à 5%, car le management y a été contraint de par ses propres décisions.

Bref… A suivre.

Hors ligne

 

#444 19/06/2017 19h24 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   

Je viens d’ouvrir une petite ligne de Cominar, considérant que le nadir de la confiance envers le management a peut-être été atteint.

Au pire des cas, je me dis que les fondamentaux du titre peuvent encore se détériorer un moment, ce qui contraindrait précisément l’équipe dirigeante à sabrer le dividende. D’où un nouveau plus bas, et une occasion de se renforcer.

Mais il y a indéniablement une dimension spéculative dans la formulation de ce scénario…

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#445 19/06/2017 20h57 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   44 

Pour apporter ma petite contribution, je me souviens que lorsque Dream Office a sabré son dividende (l’année dernière), le cours a explosé… à la hausse.


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne

 

#446 27/06/2017 08h44 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   

Bonjour,
Selon cet article du Motley fool Canada des insiders ont acheté Cominar ces derniers temps.
Un point positif dans la morosité ambiante …

Hors ligne

 

#447 27/06/2017 09h35 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1625 

Des clopinettes :

Canadian Insider a écrit :

Manon Deslauriers, a Senior Officer, acquired 7,600 Trust Units on a direct ownership basis at a price of $13.200 on May 19th, 2017. This represents a $100,320 investment into the company’s shares and an account share holdings change of 67.8%.

In addition, Alban D’Amours, a Director, acquired 5,000 Trust Units on a direct ownership basis at a price of $13.180 on May 18th, 2017. This represents a $65,900 investment into the company’s shares and an account share holdings change of 27.5%.

Source : Two insiders buying at Cominar REIT (CUF) | Canadian Insider

D’ailleurs, l’article du Motley Fool est complètement nul, comme d’habitude pour Motley Fool.

Celui-ci, du magazine canadien Les affaires, résume la situation : Cominar à un creux, aubaine ou piège?

Hors ligne

 

#448 05/07/2017 18h01 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   56 

Bonjour,

Voici un article récent sur Cominar: À surveiller: New Look, BRP et Cominar | LesAffaires.com

En gros, l’analyste Jonathan Kelcher croit à une baisse du dividende de 18%, ce qui serait très apprécié par le marché.
Il pense que Cominar est aujourd’hui une aubaine.


Parrainage Binck (100€)

Hors ligne

 

#449 04/08/2017 16h11 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   186 

Voilà la nouvelle tant attendue : Cominar réduit son dividende de 22%, à 1,14 par action.

Cominar Restores Its Flexibility

Et suspension du DRIP (enfin !).

Dernière modification par Igorgonzola (04/08/2017 16h14)

Hors ligne

 

#450 05/08/2017 09h34 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   

Bonjour,

effectivement c’est une très bonne nouvelle, le taux de distribution passe à 90%, ceci est enfin une situation viable. Cela laisse une marge de manoeuvre au management.

Par contre je constate aussi une baisse de son revenu net comparé à l’anné 2016, on est passé de de 137,868,000 à 125,550, 000 soit 10% de baisse des bénéfices.

A.KABOU

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech