Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 03/01/2017 21h27 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   52 

Je souhaiterais partager avec la communauté un excellent article sur un sujet qui me passionne à savoir: le remplacement des jobs de plus en plus qualifiés par des machines douées d’intelligence artificielle.

http://qz.com/875491/japanese-white-col … elligence/

Je trouve fascinant (effrayant?) la vitesse de développement de l’intelligence artificielle ces dernières années dans tous les domaines du quotidien. On a tous en tête je pense des films de science fiction comme AI, ou Blade Runner en pensant que l’on ne connaîtrait jamais cela de notre vivant et pourtant c’est pour bientôt.

- Des études de la maison blanche ont montré que TOUS les jobs de livreurs, chauffeurs, conducteurs de taxis, conducteurs de poids lourds sont à risque et amenés à disparaitre à brève échéance (soit 1.7M d’emplois supprimés uniquement aux US)  the-white-house-predicts-nearly-all-truck-taxi-and-delivery-driver-jobs-will-be-automated/

- Pire, certains jobs intellectuels vont aussi disparaitre comme cette société d’assurance qui a commencé à remplacer certains salariés chargés du recouvrement par des bots.
Je vous conseille d’ailleurs d’aller voir la start up lemonade qui va révolutionner le monde de l’assurancelemonade

- D’autres métiers seront aussi amenés à se transformer (médecins, avocats, financiers) ou à disparaître devant les perfectionnements sans cesse plus poussés de l’IA et c’est le plus inquiétant pour moi, plus personne n’est à l’abris.

Même en étant ’fan’ de la destruction créatrice de Schumpeter, j’ai vraiment peur que les emplois dans le futur se raréfient de manière drastique et que seuls ceux qui ont une compétence en IT ou alors dans un métier créatif pourront survivre la ou dans le passé le progrès détruisait certes des emplois mais en créait autant voir plus.

En attendant et pour être plus terre à terre, j’investirai dans Uber, Lemonade et palantir dès que ces sociétés seront en bourse car ce sont elles qui vont profiter à plein de cette automatisation. Sachant qu’Uber ne fait pas mystère qu’une fois tous les chauffeurs supprimés ses profits exploseront !

Q

Mots-clés : ai, destruction emploi, machines


you can't climb the ladders of success with your hands in your pockets

Hors ligne

 

#2 03/01/2017 21h43 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   64 

La montée en puissance des AIs n’est pas liée à une révolution dans les algorithmes mais à la possibilité récente d’aggréger les données sur des échelles inédites (le fameux big data) couplée à la croissance de la puissance de calcul. Ces systèmes restent très susceptibles à la loi "Garbage In, Garbage Out".

Il y aura donc (en attendant de meilleurs algorithmes ?) toujours besoin de personnel qualifié pour :
- curation des données - choisir des données pertinentes pour l’apprentissage de l’AI
- vérification et supervision de l’AI
L’air de rien, si l’on imagine le travail pour par exemple convertir l’intégralité de la jurisprudence US dans un format utilisable par une AI, les clercs seront encore très utiles pendant un long moment, sauf qu’ils feront de la saisie informatique centralisée au lieu de rechercher au cas par cas pour les associés de leur cabinet.

D’autres parts, ces AI sont fondamentalement de la reconnaissance de pattern très puissante, ce qui implique qu’elles vont être plus rapide/performante qu’un humain pour reconnaître une pattern existante et y répondre suivant un scénario préconvenu, mais elles n’ont donc pas forcément de bons résultats face à des situations imprévues (auxquelles l’intelligence humaine répond encore généralement mieux).

Les AIs actuelles sont donc une menaces principalement pour les jobs assez répétitifs/prévisibles mais soumis à des règles complexes et avec des métriques facilement chiffrables (ex. dossiers d’assurances, conduite automobile, logistique, …).

Personnellement je verrais plutôt ces AIs devenirs des assistants puissants pour les diagnosticiens/avocats/financiers (car elles peuvent comparer la situation à des milliers de cas très facilement), mais elles remplaceront en fait une partie des internes ou des clercs, pas un professionel chevronné qui saura faire face au cas exceptionnel.

Dernière modification par doubletrouble (03/01/2017 21h47)

Hors ligne

 

#3 03/01/2017 21h47 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   172 

Si les machines savent et peuvent tout faire, la productivité devrait considérablement augmenter ; il est donc urgent de diminuer la durée du travail et non de l’accroître comme certains esprits rétrogrades, disciples de Thiers et de Guizot, le prônent

Hors ligne

 

#4 03/01/2017 21h52 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   92 

C’est le principe de l’excellent ouvrage de Bob Black "Travailler moi ? jamais".

Bob black - Travailler moi ? Jamais !

Dernière modification par Iqce (04/01/2017 18h26)

Hors ligne

 

#5 03/01/2017 22h03 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   64 

L’hypothèse d’une société "oisive" entretenue par des robots est une impossibilité. Imaginons qu’une AI soit suffisamment puissante pour remplacer de manière convaincante un humain "de base", tout en restant sous le controle absolu de ses créateurs.

Même si le créateur initial est le plus grand des philanthrope et est ravi de partager la planète avec une humanité désormais majoritairement facultative, la nature humaine étant ce qu’elle est…

…il ne faudrait peut-être pas attendre trop longtemps pour que le groupe d’humain controllant ce robot ne décide de résoudre une bonne fois pour toute le problème fondamental de l’économie, l’allocation de ressource limitée, et celui posé par Malthus, en éliminant tous les autres humains inutiles au bon fonctionnement prolongé du robot, le nouvel esclave ne nécessitant qu’un peu d’électricité et des pièces de rechanges.

Si en revanche l’humanité colonise le système solaire (thèse d’Elon Musk), l’équation est changée et le robot resterait alors l’assistant utile de la brave chair à canon humaine qui ira aménager ces nouvelles frontières jusqu’à ce qu’elles soient assez confortables pour leurs élites.

Alternativement, si la machine se révolte, elle dispose d’avantages innés sur l’humanité (sans aller jusqu’à Terminator, c’est pratique de disposer de pièces de rechanges et d’être uniquement sensible aux dégâts physiques).

Heureusement, nous sommes encore bien, bien loin de tout ce genre de considérations.

Dernière modification par doubletrouble (03/01/2017 22h09)

Hors ligne

 

#6 03/01/2017 22h05 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   115 

Bonsoir Queenstown,
votre intervention me fait penser au livre de Bernard STIEGLER "l’emploi est mort, vive le travail". J’ai assisté il y a deux ans à l’une de ses conférences et c’était intéressant. ses théories rejoignent tout à fait votre avis.
En deux mots, soulignant que la vitesse de l’informatique et du net dépassant des millions de fois la vitesse de l’influx nerveux, il considère que toutes les tâches humaines répétitives sont vouées à disparaitre dans un futur proche, au profit de l’ère des travailleurs ponctuels qui n’interviennent qu’au coup par coup pour impulser le changement mais jamais pour effectuer un travail répétitif.
Au terme de ses développements, il explique qu’à son avis l’essentiel de la population (yc les professions intellectuelles règlementées type avocat ou notaire) sera sans travail et que la seule manière de rester dans une société constructive sera le revenu général de redistribution et sans contrepartie (exemple : les marges d’APPLE redistribuées au plus grand nombre pour acheter la paix sociale et maintenir un marché économique).
on y croit ou pas, il y a à jeter mais aussi à garder, je précise sauf erreur que c’est homme classé très à gauche et accessoirement ancien taulard. Les prisons mênent à tout même à la philosophie !

Dernière modification par skywalker31 (03/01/2017 22h08)

Hors ligne

 

#7 03/01/2017 22h15 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   45 

Déjà en 2010, le philosophe-mécano Matthew Crawford, dans son magnifique ouvrage "Eloge du carburateur" conseillait aux parents d’orienter leurs enfants vers des métiers non facilement automatisables. Aussi bien des métiers intellectuels que manuels. Le robot n’est pas encore prêt de remplacer le charpentier ou le plombier.

Un article aussi de Slate sur le sujet :
Etude Oxford / Slate

Dernière modification par misteronline (03/01/2017 22h16)


A la bourse, un mec achète, un autre vend, les deux pensent faire une affaire. Jean Yanne.

Hors ligne

 

#8 03/01/2017 22h17 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   179 

Bonsoir

Je partage ici le cas que je connais: WATSON et la médecine.

On entend souvent dire que le super ordinateur d’IBM prend de plus en plus de place entre autres dans le domaine médical. Il y a quelques jours j’entendais à la radio une anecdote rapportant que Watson avait corrigé un diagnostic médical au Japon et suggéré un traitement plus efficace.

Soit. C’est indéniablement un immense progrès.

Les données scientifiques doublent tous les 3-5 ans, des centaines de milliers de pages de littérature scientifique sont publiées chaque année, dans de multiples langues (Anglais surtout, mais pas mal de Chinois, Japonais, et chaque pays a de plus petites publications dans sa langue propre). IL est matériellement impossible pour un (ou cent!) docteurs d’assimiler cette masse de données, de la digérer et d’en tirer une conclusion. C’est donc là que se situe tout l’apport de ces IA et de ces avancées dans le big data.

Toutefois je ne me sens pas vraiment menacé par ces avancées, pour plusieurs raisons:

1/ Dans 99% des cas, les diagnostics sont relativement simples à poser. Si l’apport de Watson est diagnostic, il n’est pas nécessaire dans l’immense majorité des cas, alors pourquoi les institutions payeraient pour un usage "systématique" alors qu’il n’est nécessaire de consulter la machine que ponctuellement.

2/ Ethique, Relation patients, Sécurité, Médico-légal: Ces paramètres sont susceptibles d’évoluer, je vous l’accorde, mais aujourd’hui il parait inconcevable de confier des choix éthiques, une annonce diagnostique difficile ou des décisions thérapeutiques à une seule machine

3/Esprit critique. La masse de littérature scientifique est considérable. OK. Mais elle est aussi bourrée d’erreurs méthodologiques, d’interprétation, de conclusion, de biais… Quand elle n’est pas carrément frauduleuse !! Alors Watson peut bien agréger les résultats de toute la littérature, il va en tirer des données souvent contradictoires, parfois erronées. Il est donc nécessaire de réfléchir, de dialoguer à plusieurs, et parfois d’arriver à un consensus qui correspond à la décision collégiale de plusieurs experts, compte tenu de l’état des connaissances à un instant T. Je ne crois pas qu’une machine puisse ici se passer de l’homme.

4/ Qui dirigera le monde, ou le spectre de la pensée unique Aujourd’hui il est difficile d’imposer un médicament dans la seule Europe, souvent il est nécessaire qu’il soit autorisé aux USA pour vraiment percer. La FDA, qui donne les autorisations de mise sur le marché US, est réputée pour son protectionnisme, autrement dit, si un labo Européen est en concurrence avec un labo US, le médicament européen risque de rester sous la pile pendant longtemps…. Un exemple? Le premier kit de diagnostic du SIDA français a été retardé plus d’un an avant la sortie d’une version US moins performante!
Autrement dit si Watson doit trancher pour donner des "instructions médicales", qui décidera de la "meilleur option"?

Enfin, la science progresse par contradictions, débats, remise en cause de dogmes considérés comme acquis. Aurions nous toujours cette capacité si le monde entier est soumis au diktat d’un ou deux logiciels certes très très intelligents?

BREF, je conçois cette AI comme une aide formidable et une opportunité vraie d’améliorer les soins. Elle permettra peut être/sans doute de réduire le nombre de médecins nécessaires pour abattre un même travail, mais je ne crois pas qu’elle aboutisse avant longtemps à une destruction d’emplois.

Enfin, une dernière réflexion.
Si tous les jobs devaient être remplacés par des bots, après tout n’est ce pas le sens de l’Histoire? A l’heure où la Finlande se lance dans le revenu universel, peut être allons nous reconsidérer sérieusement notre rapport au travail? Et pourquoi pas plus de temps libre, moins de déplacements professionnels loins de nos familles, moins de concentration dans les grandes villes… SI seuls les plus démunis (les moins qualifiés) sont privés de jobs, la misère augmentera. SI tous les jobs, y compris les plus qualifiés, disparaissent peu à peu, alors le monde entier pourra se tourner vers d’autres centres d’intérêts et s’épanouir différemment (on peut rêver). Le challenge sera alors de parvenir à ne pas régresser (intellectuellement par oisiveté) et de garder le contrôle sur ces machines.

Sinon…
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/6399_hkjhkjh.jpg

Mais je suis optimiste. Rappelons que la littérature classique, les lumières, la philosophie et nombre d’inventions majeures ont été aux siècles précédents le fait de gens fortunés et "oisifs". Sur ce point c’est notre vingtième siècle post révolution industrielle qui a mis la valeur travail au centre de la société.


La finance est l'art de faire passer l'argent de mains en mains jusqu'à ce qu'il ait disparu.Robert W. Sarnoff

Hors ligne

 

#9 03/01/2017 22h40 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   52 

Pour ceux qui souhaitent voir les capacités de L’IA, une vidéo que je conseille fortement
IA

Q


you can't climb the ladders of success with your hands in your pockets

Hors ligne

 

#10 04/01/2017 07h29 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   43 

Le sujet de fond AI et Travail et passionnant.
Rifkin, Orwell, Asimov sont les premiers auteurs qui me viennent à l’esprit.

Sur l’aspect boursier,
Uber : 20 milliard de CA, 2,6 milliard de pertes, Quelle valorisation ?

Télégraphe, Chemin de fer, Internet, Virtual Reality, AI
Ces thèmes novateurs m’évoquent une bulle spéculative.


Buy sheep, Sell deer.

Hors ligne

 

#11 04/01/2017 07h47 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   216 

MisterVix a écrit :

1/ Dans 99% des cas, les diagnostics sont relativement simples à poser. Si l’apport de Watson est diagnostic, il n’est pas nécessaire dans l’immense majorité des cas, alors pourquoi les institutions payeraient pour un usage "systématique" alors qu’il n’est nécessaire de consulter la machine que ponctuellement.

Je ne cite que ce passage, parce que j’y perçois un biais important.
Vous partrez du principe que Watson ne sera pas largement déployé car meilleur dans seulement quelques cas, mais ce serait comme dire qu’un robot ne sera pas déployé largement dans une industrie parce qu’il n’y a quelques cas où il fait mieux qu’un humain.

La réalité nous montre que dans ce deuxième cas, on a tout simplement modifié les chaines de montages pour qu’elles soient faites pour les robots et qu’au contraire, ce soient les humains qui n’interviennet que dans les 1% des cas où ils apportent quelque chose.

En matière de diagnostique, Watson pourrait (je n’y crois pas à moyen terme) être utilisé par défaut, laissant les médecins décider quand il a un doute. Et même tant que les médecins sont à la manoeuvre, il pourrait être utilisé pour minimiser le nombre d’examens.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#12 04/01/2017 10h21 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   45 

Economist : AI and mass unemployment

Un article sur une intelligence artificielle qui bat les radiologues dans des diagnostics de tumeurs cancéreuses.


A la bourse, un mec achète, un autre vend, les deux pensent faire une affaire. Jean Yanne.

Hors ligne

 

#13 04/01/2017 13h52 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   127 

MisterVix a écrit :

3/Esprit critique. La masse de littérature scientifique est considérable. OK. Mais elle est aussi bourrée d’erreurs méthodologiques, d’interprétation, de conclusion, de biais… Quand elle n’est pas carrément frauduleuse !! Alors Watson peut bien agréger les résultats de toute la littérature, il va en tirer des données souvent contradictoires, parfois erronées. Il est donc nécessaire de réfléchir, de dialoguer à plusieurs, et parfois d’arriver à un consensus qui correspond à la décision collégiale de plusieurs experts, compte tenu de l’état des connaissances à un instant T. Je ne crois pas qu’une machine puisse ici se passer de l’homme.

Le cas d’ia médecin que j’avais vu en cours utilisait une approche heuristique.
C’est à dire une approche par l’expérience.
Et au bout d’une période donné, elle obtenait un succès en taux de prédiction plus élevé que le médecin.
Donc à terme, il y a effectivement un risque que le médecin soit comme l’indique Faith limité aux 1% de situation inhabituelle.

Je pourrait dire que c’est aussi une perte de lien sociale, car le médecin fait aussi du social.
Mais là je pense que la désertification médicale a déjà résolus le problème.
Et perso, si j’avais une IA médecin, je n’hésiterai pas à y aller (au moins, elle prendrait les nouveaux patients! tongue )

Hors ligne

 

#14 04/01/2017 18h20 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   179 

Vous avez sans doute raison un jour cela arrivera.

Question : Est ce que l’expert sera toujours expert si au lieu de voir 100 cas il en voit un de temps à autre?


La finance est l'art de faire passer l'argent de mains en mains jusqu'à ce qu'il ait disparu.Robert W. Sarnoff

Hors ligne

 

#15 10/01/2017 13h42 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   52 

A votre avis quel a été LE produit phare exposé au CES de Las Vegas ?
Casques de réalité virtuelle ? nop
Montres connectées ? Nop
Ecrans Oled ? non plus..

Il s’agit d’Alexa, l’assistant virtuel d’Amazon qui fait un carton aux US ! Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un petit cylindre qui obéit aux doigts et à l’œil à vos requetes et les possibilités sont immenses.

Le métier d’assistante va être aussi TRES rapidement en voie de disparition avec cette nouvelle intelligence artificielle. On peut critiquer mais Amazon est vraiment une entreprise incroyable et ultra innovante et au prochain ’creux’ de l’action j’initierai une position sans hésitation.

Alexa


you can't climb the ladders of success with your hands in your pockets

Hors ligne

 

#16 10/01/2017 17h18 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   43 

Et si au final, la machine ne tuait pas le travail mais plutôt le salariat ?

Les usines et les grandes entreprises se constituant en robot et non en salarié. La force du capitalisme étant de pouvoir trouver les moyens financiers pour ces investissements.

Toute une frange de la population se tournerait vers des emplois non salariés (ou peut-être même non marchand) (Freelance…) avec des compétence techniques très pointues et spécialisés.

Le salariat resterait donc comme une parenthèse de l’histoire. Il est à rappelé que le salariat généralisé n’est que très récent à l’échelle humaine. En France, les salariés commencent à être majoritaire qu’en 1860.


Dans la tempête : cash is king

Hors ligne

 

#17 10/01/2017 17h39 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   62 

Je suis d’accord avec la plupart des interventions : l’automatisation des tâches et l’IA sont une chance. L’avenir est au revenu universel. Mais il ne pourrait fonctionner que sur la base d’un système quasi-libéral :

- flexibilité ABSOLUE du marché du travail avec possibilité de licencier sans préavis
- en contrepartie, obligation de reverser une part importante des marges générées par les gains de productivité au "pot commun"

Le problème c’est qu’aucun parti politique français ne voudrait de ce programme :

- la gauche voudrait le revenu minimum sans contrepartie (donc avec sécurité de l’emploi, subventions aux industries dépassées, etc)
- la droite refuserait au nom de la "valeur" travail (conception dépassée à mon sens).

Bref, ça n’est pas en France et de sitôt que cette belle utopie pourra se réaliser. La seule manière relativement "réaliste" de s’en approcher serait par la réduction accrue du temps du temps de travail en contrepartie d’une flexi-sécurité du marché du travail.

Dernière modification par Vibe (10/01/2017 17h41)

Hors ligne

 

#18 10/01/2017 21h52 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   179 

Pardon pour le hors sujet, mais en réponse à Vibe juste au dessus, le vrais soucis de la flexibilité absolue dans le monde du travail, ce sont les PRETS, dans un pays où les gens sont gavés d’emprunts sur 20 ans pour se payer des résidences principales (ou immo locatif mais c’est différent si Cash Flow positifs) qui sont devenues très chères pour leur pouvoir d’achat.

Et le revenu universel, si il procure le minimum décent pour vivre, aura je suppose du mal à procurer minimum décent + mensualités.

Je pense que c’est cette question qu’il faut travailler, les clivages idéologiques droite/gauche pourront bouger si nos voisins s’y mettent avec succès.

Enfin, même si je suis pour le revenu universel, pour plus de flexibilité dans le monde du travail, et j’espère plus de lutte contre les inégalités fondamentales, je suis profondément attaché à la valeur travail. Celui qui bosse plus doit gagner plus, sinon tout s’arrête.


La finance est l'art de faire passer l'argent de mains en mains jusqu'à ce qu'il ait disparu.Robert W. Sarnoff

Hors ligne

 

#19 10/01/2017 22h01 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   62 

Je suis entièrement d’accord avec vous, c’est bien le principe de ce que je dis : ceux qui créent de la valeur doivent être rétribués. Dans ce système, les riches sont utiles, car ils financent ceux qui décideraient de ne pas travailler, et inversement, les riches pourront l’être (grâce aux gains de productivité etc) grâce à ceux qui ne travaillent pas et qui permettent justement cette productivité.

Concernant les prêts, rien n’empêchera les individus de souscrire des assurances adaptées. On mutualise le risque pour au final une flexibilité/productivité qui profite à tous.

En tous cas, le revenu universel est illusoire sans une optimisation de la productivité, et réciproquement;

Hors ligne

 

#20 12/01/2017 10h39 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   52 

Article des échos sur la transformation numérique des jobs. article les echos
Pas grand chose de neuf si ce n’est leur classement des jobs qui sont amenés à disparaitre.
Et quel est le n1 ? agent d’entretien. Alors la je suis sceptique, certes c’est un boulot non qualifié mais pour automatiser le process de vider les poubelles, nettoyer le sol, passer l’aspirateur et repasser les chemises il faudra quelques années à mon avis smile

Par contre chauffeur (taxis, poids lourds) qui est en bas de classement, la je serais beaucoup mais alors beaucoup plus pessimiste quand Uber aura fini son expérimentation de taxi automatique !

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/10268_2056485_revolution-numerique-les-metiers-les-plus-menaces-web-tete-0211681444426.jpg

Q


you can't climb the ladders of success with your hands in your pockets

Hors ligne

 

#21 10/02/2017 10h16 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   52 

Article passionnant ce matin dans les echos sur le remplacement des traders chez Goldman Sachs par des ingénieurs. Imaginez un peu, en 2000 il y avait 600 traders et maintenant ils sont .. 2 !
Tout est mieux fait et plus rapidement par une armée de machines et d’ingénieurs.

A lire ici quand-les-traders-sont-remplaces-par-des-robots-

PS: petite astuce pour ceux qui n’arrivent pas a lire a partir du lien, il suffit d’accéder al’article par google et cliquez 2 fois sur le lien. Vous aurez acces comme ca au contenu de Les Echos.

Q


you can't climb the ladders of success with your hands in your pockets

Hors ligne

 

#22 11/02/2017 17h11 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   57 

Bonjour,

Pour travailler sur une ligne d’usinage en tant que professionnel qualifié je peux vous dire que les plus exposés sont ceux qui sont non qualifiés.

Ainsi les caristes qui approvisionnent les lignes se font remplacer petit à petit par des AGV (véhicules a guidage automatique en français) guidés par des bandes magnétiques au sol: AGV - pinhook TUNNEL - Scaglia Indeva

Sur une ligne d’usinage il y a très peu d’emplois non qualifiés mais visiblement encore trop,à la rentrée cette année on a pu observer qu’un robot était en cours d’installation pour mettre des vis avec contrôle par camera.Le système est vraiment pas terrible et plante constamment.Bien entendu c’est au professionnel qualifié que l’on demande de dépanner….le contrôle des vis a été shunté. 

En fin de ligne nous avons une PQG(porte qualité garantie) qui fut CFA (contrôle final d’atelier) visiblement ce contrôle ne sert a rien puisse que le poste est en train d’être mis en passe travers.

Pour ce qui est de mon cœur de métier la seule chose qui a évolué depuis 14 ans c’est la supervision des outils coupants (contrôle de casse et d’ébrèchement) et l’ouvrier qualifié qui devient un beta-testeur de machines:les machines sont livrées avec des programmes bugés que personne ne sait résoudre et s’ajoute à cela l’ensemble des bugs de toutes les entreprises extérieures qui interviennent sur les moyens.
http://www.digitalway.fr/wp-content/upl … 24x614.jpg
http://www.directindustry.fr/prod/grob- … 85483.html

Je fais dans ma journée de travail entre 10 et 15 kilomètres et malgré la "révolution numérique" je rempli toujours voir plus de papiers.Je suis encore très loin de voir mon métier remplacé par un robot.Par contre je vois bien l’ensemble de ma ligne hiérarchique remplacée par des robots ou même par personne…cela éviterai d’avoir des équipes de "oui oui" qui travaillent en dépit du bon sens sans aucune logique que celle de: je suis ton chef "t.u" exécutes.

Par contre à coté de ça on nous demande de revenir au fondamentaux c’est à dire la conduite d’une installation,son dépannage qu"il soit électrique ou mécanique,sa maintenance préventive et curative,j’en oublie surement.Cette fois ci c’est la maintenance (des pro) qui est sur la sellette.
Je vous laisse imaginer la guerre que cela engendre,la pression (surtout les réflexions) qui en découlent ont dégoûté tout le monde.Le chef se retrouve en pause à manger seul mais ça ne l’inquiète pas plus que ça.

Pourtant je travaille dans l’usine qui a le CEA TECH et ou j’ai pu voir un robot (le co-pilote)qui imite parfaitement le premier geste d’un opérateur…il restera toujours derrière une personne compétente pour relancer le robot. http://www.cea-tech.fr/cea-tech

Je me suis peut être un peu égaré en parlant de mon métier mais j’ai une bonne image de ce que le robot peut faire et ne peut pas faire.Aussi intelligent qu’il peut être le robot ne peut pas remplacer tout le monde, un opérateur surement, une personne qui n’a aucune valeur ajoutée probablement, un professionnel qualifié doté d’une réflexion j’en doute fortement.Il restera toujours une personne pour dire au robot stop t.u* fais n’importe quoi.

Si le CEA TECH vous intéresse je pourrai y faire un tour la semaine prochaine et vous parler un peu plus de ce qu’il s’y fait concrètement.

Bonne journée.


La règle n’est pas absolue, mais il semblerait que plus le niveau de scolarité de votre lecteur est élevé, plus ce dernier accorde de l’importance à l’orthographe. Le lecteur aurait tendance à mesurer l’intelligence de son interlocuteur à son mode d’expression. Méconnaître ce réflexe vous exclura.

Hors ligne

 

#23 14/02/2017 10h42 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   

Mes deux cents de réflexion sur le sujet: il me semble que l’automatisation ne se calcul pas en emploi qualifiés / non-qualifiés:
Dans mon usine pas mal de jeunes ingénieurs sont maintenant remplacés par une feuille excel programmée avec du VBA. Exemple de remplacement d’ingénieurs
On a aussi automatisé une bonne partie du boulot de RH (gestion des pointages) avec des logiciels bien foutus. Remplacement de quelques boulots bien payés
Par contre la femme de ménage qui nettoie les bureaux on ne sait pas la remplacer (passer la serpillière sous les chaises, sous les bureaux, vider les poubelles, les robots ne savent pas faire).
Les cuisinières de la cantine de l’usine c’est pareil: impossible de remplacer ça par des robots.

ça c’est pour aujourd’hui, pour demain:
les gens feront de l’automédication basée sur des logiciels (beaucoup s’autodiag déjà avec doctissimo)
la gestion d’actif va prendre une sacrée claque face aux ETF. trader contre un robot c’est difficile.

Dans tous les cas on est dans le process shumpeter: qui se souvient des milliers de porteurs d’eau (à l’époque c’était énorme) qui ont perdu leur emploi le jour où Paris s’est équipée d’un système de distribution de l’eau ? Les millions de métiers à tisser qui ont été perdu n’ont pas empêchés notre plein-emploi dans les années 70.

conclusion: il y aura toujours du boulot, de la croissance, des écarts riches-pauvres, il faudra juste s’adapter aux besoins de la société  !

Hors ligne

 

#24 17/04/2017 12h49 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   52 

Petite vidéo assez virale qui circule en ce moment sur le web et qui montre comment un entrepot a automatiser au maximum son process et arrive a envoyer 200 000 colis par jour avec 70% d’effectif en moins grâce à une armée de robots.. armée de robots

Pour ceux qui s’interessent à l’avenir de l’automobile et aux conséquences de l’automatisation je conseille vivement cette lecture. Par exemple saviez vous que la consommation de cigarettes va fortement baisser avec l’arrivée des voitures autonomes aux USA !
cars-and-second-order-consequences

Have fun
Q.


you can't climb the ladders of success with your hands in your pockets

Hors ligne

 

#25 17/04/2017 13h02 → Les machines commencent à détruire même les jobs qualifiés ! (ai, destruction emploi, machines)

Membre
Réputation :   215 

On voit là que c’est la course à l’actualité, la presse a bien du mal à exister alors tous les sujets sont bons pour faire du buzz.
Ces articles ne présentent aucun intérêt et la voiture autonome n’existe pas, pas plus qu’elle existera dans 10 ou 20 ans. Mais qu’est-ce qu’on en parle ! Exactement comme la voiture électrique il y a 30 ans, alors ok ça existe aujourd’hui mais je fais partie de l’immense majorité en n’ayant jamais parcouru le moindre km en voiture électrique et ne suis pas prêt de le faire. Elle représente une infime partie du marché et encore moins de proportion en terme de km parcourus.
Cessez donc de croire la presse et regardez le monde tel qu’il est.

Dernière modification par kc44 (17/04/2017 13h03)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech