Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#226 25/03/2020 19h57 → ETFs : les dangers des ETFs et de la gestion passive (etf, investissement passif, liquidité, obligation)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   160 

C’est certain, mais allez donc détenir plus de 3000 lignes distinctes… La mise en oeuvre serait un vrai casse-tête !

Hors ligne

 

[+3]    #227 25/03/2020 19h58 → ETFs : les dangers des ETFs et de la gestion passive (etf, investissement passif, liquidité, obligation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   342 

Quel charabia pour ne pas perdre la face… c’est juste hallucinant. Minutie excessive ou mauvaise foi ? Ce genre de post induit les gens en erreur, et engendre des dialogues de sourds comme on a l’habitude ces derniers temps sur le forum.

Quand j’achète un paquet de riz je le mets dans mon caddie, que ce soit avec la main droite ou gauche, on s’en contrefiche si les ordres sont passés en interne ou si c’est externalisé.

A un moment il faut arrêter de chercher la petite bête…

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2389_batman2.jpg

Dernière modification par lopazz (25/03/2020 20h04)


If you're not growing, you're dying.

Hors ligne

 

#228 25/03/2020 20h14 → ETFs : les dangers des ETFs et de la gestion passive (etf, investissement passif, liquidité, obligation)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   151 

Sven a écrit :

C’est vrai en fiscalité américaine car leurs fonds ont une certaine transparence fiscale (peut-être totale, je ne suis pas sûr), qui fait que les gains du fonds (et les dividendes !) sont imposés entre les mains du particulier.
Ce n’est pas vrai pour les fonds européens, si ? Dans ce cas l’impôt n’est payé qu’au moment où le cash est versé au particulier, que ce soit par dividende ou par vente, et le fonds lui-même n’est pas imposable.
Je me trompe ?

Effectivement je pense que vous avez raison, en fiscalité européenne je ne sais pas exactement pour les détails, mais je pense que vous avez raison si les fonds européens sont complètement exemptés d’impôts alors il n’y aura pas d’avantage fiscal dans une structure ETF vs fonds.

Aussi, il est vrai que la création d’unité d’ETFs "en cash" existe, par exemple voir Creations and Redemptions in Fixed-Income Exchange-Traded Funds: A Shift from Bonds to Cash - Bank of Canada
mais c’est plutôt anecdotique (sur le fixed income et sur les fonds où les actifs ne sont pas transparents). 
Lire aussi ftalphaville.ft.com/2020/02/07/15810770 … -basket--/

Lopazz je ne comprends pas bien votre point et votre réaction ?

Bien sûr qu’un ETF physique possède les titres de l’indice, je n’ai pas dit le contraire.

La question de Betcour est

Betcour a écrit :

Je me souviens pourtant avoir clairement lu que les ETF obligataires avaient des soucis pour liquider des titres, le marché étant devenu très illiquide (alors que les ETF eux sont censés l’être)

Et ça ce n’est pas vrai, car les ETFs ne vendent pas eux mêmes.

Si les flows des investisseurs particuliers sont équilibrés (autant d’achats que de ventes), alors les teneurs de marché n’ont pas à faire de trading sur le sous jacent (ils prennent/mettent juste dans leur inventaire) et donc pas à subir l’illiquidité du sous jacent

Lopazz a écrit :

Quand j’achète un paquet de riz je le mets dans mon caddie, que ce soit avec la main droite ou gauche, on s’en contrefiche si les ordres sont passés en interne ou si c’est externalisé.

Je suis d’accord avec vous que pour un particulier qui achète simplement un ETF pour investir, c’est totalement inutile de connaître ces détails.
Après dans une file où on essaye de comprendre si la liquidité du marché du sous jacent a une influence sur l’ETF, alors c’est quand même bien d’expliquer les détails de comment ca marche non ? cf question Betcour.
Si les détails techniques que j’explique ne vous intéresse pas, alors pourquoi intervenir pour dire que c’est inutile ?

En fait aussi j’ai mal lu la réponse suivante de Betcour

Betcour a écrit :

Le sous-jacent n’est pas effectivement peut être pas détenu directement, mais les produits qui servent à le suivre transmette le même problème de liquidité et de pricing.

Ca dans le cadre d’un ETF physique je ne suis pas d’accord avec vous Betcour, comme dit Lopazz l’ETF détient vraiment les actifs.

Dernière modification par Treffon (25/03/2020 20h43)


Markets are not perfect, but everybody else is worse

Hors ligne

 

[+1]    #229 26/03/2020 07h04 → ETFs : les dangers des ETFs et de la gestion passive (etf, investissement passif, liquidité, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   593 

Aux Etats-Unis, ce sont bien les AP (Authorized Participants) qui achètent et vendent le sous-jacent, si besoin. C’est bien les AP qui se posent, en premier lieu, la question de la liquidité.
Cela étant si vous envoyez quelqu’un faire vos courses est-ce que l’on peut dire que ce n’est pas vous qui achetez ?
Cela me semble être un peu la même chose pour cette histoire d’ETF. Les titres se retrouvent in fine dans l’ETF. Les AP achètent pour le compte de l’ETF. Les titres ne se trouvent pas "gratuitement" dans l’inventaire de l’ETF.
Dire que les ETF n’achètent pas de titres me paraît exagéré, et entraîner de l’incompréhension chez les lecteurs/investisseurs.
Mais c’est vrai que pour ceux qui veulent bien comprendre, ça éclaire sur le rôle des AP.

Cependant, ce mécanisme est vrai aux Etats-Unis, mais ce n’est pas ce qui se passe en Europe. En Europe, les AP font des apports en cash. Le desk de trading est chez l’émetteur d’ETF.
Vous pouvez avoir cette information dans ce document de l’AMF (et dans mes contenus bien sûr ;-) ). Et cela m’a été confirmé directement par des émetteurs d’ETF français.

Hors ligne

 

[+1]    #230 26/03/2020 15h45 → ETFs : les dangers des ETFs et de la gestion passive (etf, investissement passif, liquidité, obligation)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   151 

Effectivement il apparaît que j’avais faux sur le fonctionnement pour les ETFs synthétiques, et plus généralement pour l’europe, je connais mieux le fonctionnement du marché américain.
Après on verra quel modèle dominera dans le futur, je pense que le modèle américain est plus efficace pour réduire les coûts des investisseurs buy & hold, même si historiquement la raison est plus les restrictions sur les dérivés sur les fonds américains.

@Fructif: savez vous ce qu’il en est pour les ETFs physiques hors france (irlandais ou luxembourgeois) d’amundi et lyxor ?


Markets are not perfect, but everybody else is worse

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Faites un don
Apprendre le bonheur