Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 07/10/2021 11h53

Membre (2020)
Réputation :   2  

Bonjour,

Avec la généralisation du télétravail, le chauffage qui était habituellement coupé en journée va tourner à plein régime cet hiver… comme l’année dernière. Et quand on bosse sur un PC toute la journée, on a vite froid… même avec 21° dans la pièce.

J’ai un chauffage central au gaz, et l’hiver le ressenti dans le bureau (situé au nord) n’est jamais confortable. En fait, si le radiateur est chaud, il y a un ressenti de chaleur agréable, même si la température de la pièce ne dépasse pas 21°. En revanche dès que la température de la pièce est à 21°, le thermostat se coupe, le radiateur se refroidit et le ressenti n’est pas du tout le même.
Ca revient à dire qu’il faudrait bosser à côté du radiateur, ce qui n’est pas possible dans la configuration actuelle.

Du coup je me demande s’il ne serait pas plus économique d’investir dans un chauffage d’appoint qu’on positionnerait juste à proximité de nous, dans l’objectif non pas d’augmenter la température de la pièce mais simplement d’améliorer le ressenti. Un peu comme quand on se colle à la cheminée dans un chalet glacial.
A noter que mon radiateur est positionné sous un fenêtre, qui dispose d’une bouche VMC qui aspire de l’air froid en quantité conséquente.

Aux experts du chauffage… j’attends vos avis smile

Mots-clés : appoint, chauffage, electricité, gaz, hiver, télétravail

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #2 07/10/2021 11h58

Membre (2011)
Réputation :   64  

A mon avis mettre un gros pull + une polaire serait plus efficace et économique.
A 21°C avec ça, normalement on n’a pas froid.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 07/10/2021 12h31

Membre (2020)
Réputation :   12  

Quelques idées :

_ un brasseur d’air peut éviter l’effet chaud en haut/froid en bas
_ un reflecteur de chaleur à mettre derrière le radiateur pour éviter de chauffer le mur
_ un rideau ou un "panneau transparent" à rajouter devant la fenêtre et derrière le radiateur
_ faire régler sa vmc (avec un capteur CO2 + humidité c’est le top)
_ un pull + un collant + des petits gants en soie/laine de mérinos
_ fermer la porte du bureau
_ installer un panneau solaire aérothermique sur la face sud et diriger le flux sortant vers le bureau (mais là je m’ambiance peut être un peu 😀)
_ installer un panneau solaire photovoltaique pour alimenter un chauffage électrique (je m’ambiance là aussi 😀)

Bon courage !

Hors ligne Hors ligne

 

#4 07/10/2021 12h38

Membre (2011)
Top 50 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   392  

Sinon, achetez un bureau pour travailler debout, comme ça, vous ne serez pas statique, donc, vous n’aurez pas froid! wink

Plus sérieusement, la sensation de froid est une sensation composite, on pense souvent à la température, mais l’humidité est systématiquement oublié.
La fatigue donne aussi une tendance à avoir froid.

Ceci dit, normalement à 21°C, on a pas spécialement froid.
Mais après, ça dépend aussi du type de chaleur, si la chaleur est homogène, des courants d’air, etc

Hors ligne Hors ligne

 

#5 07/10/2021 12h47

Membre (2013)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   324  

truc bète: bosser avec un ordi portable sur vous, l’ordinateur produit de la chaleur directement sur vous.

Je le sais j’ai souffert de cela en été lol

Aussi, exercice physique ponctuel rechauffe ainsi que vide l’esprit.

Dernière modification par BulleBier (07/10/2021 12h48)

Hors ligne Hors ligne

 

#6 07/10/2021 12h58

Membre (2021)
Réputation :   19  

L’hiver, je travaille régulièrement par 15 à 16°C max à l’intérieur en statique. La technique du layering est idéale. Un maillot de corps, une chemise, un pull en mérinos et le must du must pour l’isolation : la doudoune sans manche en duvet/plume (mettre le prix : Jott, Colmar…)

En ligne En ligne

 

#7 07/10/2021 13h47

Membre (2021)
Réputation :   17  

Les dounounes uniqo sont très bien pour un prix moyen.

En ligne En ligne

 

#8 07/10/2021 14h11

Membre (2018)
Réputation :   111  

Chez nous : on a un chauffage central au gaz  (et oui, il y a clairement des différences de températures dans la maison) et un petit poêle à bois avec des pierres réfractaires. On a mis le bureau du papa en télétravail au sud et la chambre des parents au nord. En effet, on y est que la nuit et je suis grande fan des bouillottes et des couvertures ultra douces actuelles.

On a un poêle dans le salon, très bien pour assécher l’air et donner une "bonne chaleur". Il est tout petit, un truc allemand, du coup ce n’est jamais trop chaud. Le papa migre au salon avec ordinateur portable quand son boulot le permet. Il a en général besoin de 2 ou 3 ordinateurs tours qui sont dans le bureau.

Il dit qu’il lui faut 21 C pour être bien.

Au sud, nettoyer régulièrement les vitres et les velyx permet de bien chauffer la maison.

🌿🍃🌿🍃

Hors ligne Hors ligne

 

#9 07/10/2021 18h53

Membre (2018)
Top 50 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   348  

Mon premier bureau pro était une passoire thermique dénuée de double vitrage avec des grille pains comme chauffage : ne voulant pas investir pour le propriétaire qui n’attendait que cela, j’avais opté pour un petit radiateur mobile sur roulettes à bain d’huile qu’on trouve pour 25€ un peu partout : j’avais juste rajouté un petit programmateur mécanique qui se pose dans la prise, et franchement cette solution améliorait bien la vie, au point que je l’ai utilisé en complément de chauffage central plus tard dans le bureau au sous sol de ma maison de l’époque qui dépassait très peu 18 degrés avec une sensation d’humidité constante.

Pour l’humidité, je confirme les pistes proposées par les collègues : à Lisbonne, les villas récentes sont équipées en clim réversible, sauf que pendant 2 mois d’hiver,  c’est très peu confort, tendance à moisir car pas de VMC …et très energivore  : on a rajouté des capteur d’humidités reliés à la clim et au wifi ainsi qu’un poêle à granulés wifi également, ce qui devrait régler le souci cette fois j’espère !

Dernière modification par serenitis (07/10/2021 18h53)


La vie c'est comme une boite de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber. Forrest Gump

Hors ligne Hors ligne

 

#10 07/10/2021 19h32

Membre (2015)
Top 20 Réputation
Top 10 Vivre rentier
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2512  

De ce que je me rappelle de mes cours de thermique, la sensation de chaleur est multi-critères :
- la température de l’air
- la température irradiée par les parois (une paroi froide provoque une sensation de froid même si, en hiver, il y a peu de surface de peau qui est exposée à cette paroi, essentiellement le visage et les mains)
- la vitesse du vent ressentie (donc je suis plutôt contre l’idée d’un brasseur d’air : dès qu’il y a un courant d’air, le cerveau l’interprète comme du froid)
- la vitesse de variation de température, surtout à la baisse. 21° C constant, c’est donc très différent de une fois 23°C, une fois 19°C, une fois 23°C. Or, beaucoup de régulations produisent la seconde solution et pas la première.
- EDIT : j’avais oublié : l’hygrométrie.

Une solution pragmatique :
- un radiateur à bain d’huile du côté opposé au radiateur de chauffage central (ou bien du côté où vous avez le plus froid). Il faudrait arriver à trouver un réglage qui ne coupe pas le chauffage central, sinon vous aurez froid de l’autre côté !
- peut-être calmer la VMC, soit en la réglant, soit en bouchant au moins partiellement les aérations au-dessus de la fenêtre (ce qu’on décommande absolument, en général ; mais, si chez vous, le courant d’air venant de la fenêtre fait vraiment froid, il faut bien trouver une solution).

Dernière modification par Bernard2K (07/10/2021 22h19)


Marchand de biens et formateur en investissement immobilier.

Hors ligne Hors ligne

 

#11 07/10/2021 20h24

Membre (2017)
Réputation :   5  

Je me permets une petite correction @Bernard2k : pour le vent et la température ressentie, cela vient du fait que la quantité de chaleur échangée entre une surface et son environnement est fonction de la vitesse de l’air. Ce n’est donc pas une interprétation du cerveau, mais bien qu’on dissipe plus de chaleur lorsqu’il y a du vent. Ça ne change en rien votre conclusion

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #12 07/10/2021 22h01

Membre (2015)
Top 20 Réputation
Top 10 Vivre rentier
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2512  

Bonjour Sphos,

je connais très bien ce que vous dites sur le vent et le refroidissement. Je suis ingénieur en génie physique. Mais ce que vous dites est hors sujet.

Je parlais des sensations de confort et d’inconfort et des sensations de froid et de chaud. Celles-ci sont des perceptions de notre cerveau. Donc il faut s’intéresser à ce qui provoque ces perceptions dans notre cerveau. Or, ces perceptions ne sont pas parfaitement rationnelles. Nous ne sommes pas des ordinateurs reliés à un capteur de température et à un autre capteur pour la vitesse de l’air. Par définition, si l’on s’intéresse au confort, il faut s’intéresser aux sensations.

Par définition, si l’on veut provoquer une sensation subjective de confort, il faut rechercher ce qui provoque cette sensation subjective, et cela peut être fort différent d’une approche purement rationnelle sur les déperditions thermiques.

La plupart des gens qui s’apprêtent à sauter dans le vide ont peur et crient. Même si ils savent qu’ils sont bien attachés et ne risquent rien.

Un enfant qui se sent angoissé suce son pouce donc se sent rassuré, et pourtant objectivement le danger qui a causé son angoisse n’a pas changé d’un iota.

Ces exemples montrent la différence entre la réalité subjective telle que perçue par les parties primitives de notre cerveau et la réalité objective.

Nous sommes des animaux dont les systèmes biologiques ont été étalonnés au cours d’une longue évolution. Durant cette longue évolution, les vêtements n’existaient pas.

En gros, notre cerveau perçoit la température :
- via la température de l’air,
- via la sensation de froid ou de chaleur perçue par la peau qui capte le rayonnement envoyé par les parois.
- il inclut aussi la sensation de vent
- il inclut la variation de température et la vitesse de cette variation. Une chute rapide de température est inconfortable.

Dans un cerveau façonné par un mode de vie animal depuis la nuit des temps, je pense que les informations qui donnent peur du froid à un animal ou à un homme des cavernes peu vêtu sont survalorisées par le cerveau.

Si j’exprime cela de façon très imagée, le cerveau se dit "ouh là, je sens un rayonnement froid, je sens un courant d’air, et je sens une température qui baisse. J’interprète cela comme un inconfort, un danger, comme si j’était un homme des cavernes très peu vêtu, ou comme si j’étais un singe ou une souris incapable de m’habiller pour faire face au froid. Objectivement, ces signaux ne sont pas si affolants, car la surface de mon corps soumis directement à l’air est très faible, vu que je suis entièrement habillé à part la tête et les mains. Mais, moi, partie du cerveau très primitive qui m’occupe de ce genre de sensations, je n’ai jamais complètement intégré que nous sommes désormais habillés et qu’il ne faudrait donc pas attribuer une telle importance à la température perçue par rayonnement et à la vitesse de l’air".

Dit encore autrement : l’*impression subjective* est très probablement supérieure à la *réalité du refroidissement engendré*.

Dit encore autrement : le petit courant d’air qui tombe de la bouche d’aération de la fenêtre en direction de votre cou provoque une sensation de froid importante, qui est très probablement disproportionnée par rapport au refroidissement effectif. Le refroidissement est une puissance de déperdition et peut donc se mesurer en watts ; objectivement, il est faible. Votre corps entier n’est pas exposé à une bise glaciale, et pourtant les signaux d’inconfort enregistrés par votre cerveau sont bien plus en rapport avec une bise glaciale qu’avec un petit courant d’air localisé, parce que votre cerveau primitif s’alarme un peu trop de ce qu’il perçoit comme un vent froid et menaçant.

Voilà ce que je voulais dire.

Dernière modification par Bernard2K (08/10/2021 12h12)


Marchand de biens et formateur en investissement immobilier.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 07/10/2021 22h23

Membre (2014)
Réputation :   28  

Il y a peut-être une part de psychologie dans le confort thermique, mais n’empêche que Sphos a raison. Et ça s’appelle la convection.
Pour le reste vos souvenirs de cours de thermique sont bons.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #14 08/10/2021 08h23

Membre (2013)
Top 100 Réputation
Top 20 Invest. Exotiques
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   286  

Dans le bureau de mon atelier qui fait une quinzaine de m² il fait un froid glacial en hiver. Il n’y avait qu’un convecteur basique que j’ai retiré.
Les murs sont isolés mais pas le sol en béton ; la porte qui donne sur l’extérieur est en métal. Le corps du bâtiment lui même n’a aucune inertie thermique est est situé près d’une rivière.
Je chauffe ce bureau depuis quelques années efficacement avec un radiateur mobile à double système de chauffe dont un rayonnant.
C’est efficace et ça maintient la chaleur sans exploser fortement mon budget énergie.
C’est celui ci :
Supra Ceramino 2003 Radiateur Mobile Chaleur Douce 2000 W 3 Puissances : Amazon.fr: Cuisine et Maison

Dans mes appartements, je mets aussi en place des radiateurs à double système de chauffe (inertie + rayonnement). Température stable et rayonnement apportent un confort agréable ; testé par mes soins sur un chantier hivernal, validé par les locataires.

Chez moi : chauffage fluide au sol dans mon bureau donc forte inertie avec parfois sensation de froid le soir. Cette sensation a disparu en portant simplement un tour de cou (chèche ou tour de cou en polaire). Économique et… plus de torticolis ou autres névralgies !

Hors ligne Hors ligne

 

#15 23/11/2021 13h28

Membre (2021)
Réputation :   12  

Je chauffe mon bureau au bois (vive la campagne) que je coupe dans mes parcelles de forêt

comme je ne chauffe que le jour, il fait souvent environ 12° le matin, dans ce cas j’ai un petit radiateur d’appoint que je place sous ma chaise, le temps que le poele monte à 18° vers midi

c’est suffisant pour travailler même par 12+

un confrère radin utilise lui un pantalon chauffant, qui doit consommer encore moins que mon petit radiateur électrique

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "chaleur ressentie : chauffage d'appoint vs chauffage central ?"

Discussion Réponses Vues Dernier message
7 3 492 04/02/2015 18h12 par lemouz

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur