Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#101 03/09/2019 12h47

Modérateur (2010)
Top 20 Réputation
Top 5 Expatriation
Top 20 Actions/Bourse
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2429  

Jeryagor a écrit :

C’est le principe d’une mutuelle, mutualiser les risques.
Bien qu’on puisse critiquer les frais de fonctionnement parfois élevés, les mutuelles sont à but non lucratif.
Si vous percevez plus que ce que vous cotisez, c’est que d’autres cotisants paient pour vous.

Remarques :
  - si les "mutuelles" sont à but non lucratif, ce n’est pas le cas de toutes les compagnies qui proposent des assurances "complémentaires santé" (qui peuvent tout à fait avoir des actionnaire, et dégager des benefices) qui sont souvent assimilées aux "mutuelles ". Souvent, le contrat complémentaire santé est établi sur mesure par/pour un courtier (parfois une toute petite société) qui dégage de "jolies" marges commerciales, même s’il y a un assureur dans le montage.
   - il existent des "mutuelles" qui ont accumulé des "reserves" très conséquentes (parfois plusieurs années de prestations versées !). Pour elles, les cotisations versées ont été (voire sont encore) pendant des années très inférieures aux prestations versées plus frais de fonctionnement (parfois élevés).

Le concept de mutuelle et d’assurance mutuelle a pas mal été "détourné"… (par ex: quand on propose un contrat aux salariés d’une société ou la moyenne d’âge est 30 ans, on peut faire un tarif bien meilleur que si la moyenne d’âge était de 50 ans).


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#102 03/09/2019 13h16

Membre (2012)
Top 150 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   179  

Ce détournement dont vous parlez date de plusieurs décennies, voire siècles. Le tarif peut être segmenté par entreprise (en collectif), par individu, mais l’était au tout départ par corporation (armateurs, musiciens, taxis…).
Aujourd’hui l’assureur (la mutuelle) fixe comme il l’entend un seuil de nombre de têtes à partir duquel il propose un tarif entreprise. Souvent le chiffre de 50 têtes revient, ce qui permet d’harmoniser les interlocuteurs entre l’entreprise (Comité d’entreprise / RH) et la mutuelle.

Pour le courtier, en effet c’est lui qui est en relation avec le client. Il assure le lien commercial et remplace les coûts d’acquisition directs de l’assureur. Ensuite la gestion peut être déléguée à un spécialiste de la gestion (Mercer, Gras Savoye etc) qui remplace les coûts directs de gestion (des cotisations ou des prestations) pour l’assureur. Souvent le courtier et le délégataire font partie du même groupe… Ensuite l’assureur peut transférer ses risques d’assurance à un réassureur (ou plusieurs, comme Axa, Scor etc qui peuvent également être assureurs sur d’autres contrats).
Quand je demande à mes proches quelle est leur "mutuelle", ils me répondent par le nom du délégataire de gestion wink
Certaines mutuelles font tout de A à Z en interne, mais c’est de plus en plus rare.

Petit aparté sur la possibilité de proposer de meilleurs tarifs :
Une grande majorité des Français parle de mutuelle par abus de langage, alors que le terme est comme vous le dites GBL, "complémentaire santé". Celles-ci concernent grossièrement 3 groupes :
- les mutuelles (il y en a plusieurs types) comme la MAAF, MACIF etc
- les compagnies d’assurance comme AXA, Allianz etc
- les institutions de prévoyance comme ProBTP, Klésia etc
La récente directive européenne, "Solvabilité 2", impose un besoin en fonds propres selon, pour simplifier, la duration des risques. Les mutuelles commercialisant les risques les plus courts (la santé), leurs besoins en fonds propres sont les moins élevés. Elles disposent ainsi de plus de marge de manœuvre pour faire du dumping sur les prix et les services, sachant qu’elles disposent de fonds propres largement suffisants effectivement.
De nouvelles mutuelles se créent parfois, qui disposent de coûts fixes extrêmement faibles par rapport aux concurrentes, ce qui les favorise grandement pour disrupter le secteur.
C’est plus compliqué pour les compagnies d’assurance et les institutions de prévoyance.

Hors ligne Hors ligne

 

#103 03/09/2019 13h51

Admin (2009)
Top 20 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   2878  

GoodbyLenine a écrit :

- il existent des "mutuelles" qui ont accumulé des "reserves" très conséquentes (parfois plusieurs années de prestations versées !). Pour elles, les cotisations versées ont été (voire sont encore) pendant des années très inférieures aux prestations versées plus frais de fonctionnement (parfois élevés).

En effet.

Il y a aussi des opérations de M&A parmi les acteurs mutualistes qui semblent franchement douteuses pour des organismes normalement sans but lucratif.

Ou encore des mutuelles qui "abusent" de la publicité.

Tout cela semble bien éloigné de l’esprit mutualiste.

Hors ligne Hors ligne

 

#104 03/09/2019 14h13

Membre (2012)
Top 150 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   179  

Tout à fait, et il y a des M&A qui masquent l’insolvabilité de certains acteurs, qui fusionnent dans l’urgence avec d’autres qui se portent mieux.
Les mutuelles qui font de la publicité sont celles qui font le plus d’"individuel", qui connaît les marges les plus élevées.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #105 03/09/2019 14h42

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 5 Actions/Bourse
Top 10 Banque/Fiscalité
Réputation :   1178  

carignan99 a écrit :

colia a écrit :

-En cas de maladie grave, je me dis que la secu prend en charge a 100%, pas besoin de mutuelle.

Je nuance.
Si vous vous référez à la prise en charge ’ALD 30’, alors oui, c’est 100%. Cela étant dit, il s’agit d’une liste limitative de maladies, toutes ayant en commun d’être de longue durée.
Ce qui ne veut pas dire que la prise en charge à 100% concerne l’ensemble des pathologies graves.

Je nuance aussi, même en étant en ALD 30 vous avez à charge la "franchise médicale" et ça peut monter vite entre les dizaines de boites de médicaments par an, les transports, les analyses labos, les actes infirmiers…

Il y a heureusement des plafonds annuels, deux plafonds cumulatifs soit 100 euros, ce qui peut sembler peu à certains mais ce qui ne l’est pas pour des gens dont la maladie les empêchent de travailler.

Et sans oublier tous les "frais de dossier", "frais de connexion", "frais de traitement administratif" que vous facturent certains labos et hôpitaux et qui ne rentrent dans aucune case de la sécu et qui sont donc 100% à votre charge même en ALD 30 (sans aucun plafonds cette fois)……


Parrain InteractiveBrokers IngDirect SENZYDB Boursorama Degiro Fortuneo 12470190 iGraal eBuyClub RedSFR BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #106 03/09/2019 15h25

Membre (2014)
Top 100 Réputation
Top 20 Entreprendre
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   186  

@bibibore,

Pouvez-vous mentionner quelle mutuelle vous propose une couverture hospitalisation seule à 10€ / mois.

Voilà par ailleurs quelques faits suite à mon expérience de rupture d’anévrisme intra-cérébrale.

2015.2016.2017. Je n’ai pas de mutuelle.
J’ai résilié fin 2014 car cela me coûtait trop cher par rapport aux dépenses remboursées. Nous avons fait le choix de la phytothérapie et les rdv médicaux + les médicaments (préparations ad hoc) sont peu remboursées. La mutuelle, issue d’une mutuelle d’entreprise que j’avais conservée suite à mon départ, me coutait environ 230€/mois pour 4 et n’arrêtait pas d’augmenter chaque année. Mes dépenses médicales, elles, était de plusieurs milliers d’euro par an non remboursée.

2018 rupture d’anévrisme. Direction le CHU. Un test un peu stressant mais un bon test pour voir ce qui se passe lors d’une pathologie lourde. A l’hopital, une assistante sociale convient avec ma compagne de souscrire une mutuelle avec effet rétro-actif. mutuelle dite "responsable". Je ne vois pas bien l’intérêt vu qu’en théorie tout est remboursé à 100% mais bon c’est fait.

2018. Je sors de l’hopital et je fais une autre pathologie (piélonéphrite) suite à certains traitements à l’hopital mais non lié à la rupture d’anévrisme. Facture de 1200€ de l’hopital que je renvoie à l’hopital pour qu’ils la fassent passer en tiers payant. La mutuelle essaye de me faire signer un papier indiquant que c’est en lien avec une ALD. Je refuse en indiquant que ce n’est pas à moi de le dire ni à moi de signer un papier. Je ne vois même pas bien, en terme de protection des données personnelles, en quoi çà regarde la mutuelle d’être au courant que j’ai une ALD. Visiblement la mutuelle s’est arrangée avec la sécu ils ne semble pas avoir payé cette facture mais avoir payé d’autres trucs liés à mon intervention. Une espèce de tambouille.
Sans mutuelle, j’aurais peut-être eu à payer ces 1200€ de ma poche. Difficile de savoir car avant de payer j’aurais défendu mon cas pour expliquer que la 2ième hospitalisation était la conséquence de la première.

2019. Je me retrouve dans la même situation qu’avant. Tout ce qui concerne mon ALD est payé à 100% par la sécu et la mutuelle me coûte cher par rapport aux remboursements des frais médicaux.

Je n’ai pas encore décidé ce que je vais faire et si je vais à nouveau résilier ma mutuelle ou pas.

---
Le risque principal, je pense, c’est l’hospitalisation avec explorations multiples mais sans intervention.

Exemple : hospitalisation pendant plusieurs mois, coma suite à un accident avec de multiples scanners et IRM, avis d’experts, … mais sans intervention ; reveil du coma toujours sans intervention. Dans ce cas, la facture peut-être salée car en l’absence d’intervention, si j’ai bien compris, le 100% ne s’applique pas.

La mutuelle hospitalisation seule me semble personnellement un bon compromis pour couvrir ce risque. Si vous avez des exemples de telles mutuelles et que vous en êtes satisfait, je suis preneur.

Pour le reste des risques, mieux vaut à mon avis
- chercher une mutuelle qui ne dépense pas 30% des primes en publicité et marketing
- éviter les options concernant l’optique et mettre en concurrence les opticiens
- bien se brosser les dents et se faire contrôler les dents une fois par an.
- avoir un montant de côté réservé pour les grosses dépenses inatendues (500€ / 1000€ ?)

Cet ancien article est intéressant pour voir l’évolution depuis 2007. Se passer de sa mutuelle, un calcul rentable
A l’époque, de plus en plus de gens se posaient légitimement la question de l’utilité d’avoir une mutuelle.

Depuis, la mutuelle est devenue obligatoire dans les entreprises et on cherche à nous vendre des sur-mutuelle : secu + mutuelle obligatoire + mutuelle optionnelle.

Et il est toujours aussi difficile d’auditer ses propres dépenses de santé :
- pas de factures chez le pharmacien
- des relevés ameli souvent difficiles à lire
- du tiers payant partiel / complet
- des relevés de mutuelle à combiner avec tout le reste pour essayer de s’y retrouver
- des opticiens qui font les prix en fonction des mutuelles
- ..

Dernière modification par tikou (03/09/2019 15h31)

Hors ligne Hors ligne

 

#107 03/09/2019 15h33

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 5 Actions/Bourse
Top 10 Banque/Fiscalité
Réputation :   1178  

@tikou : J’ai un contrat pur hospi pour mon cas personnel, voir détails dans ce message.


Parrain InteractiveBrokers IngDirect SENZYDB Boursorama Degiro Fortuneo 12470190 iGraal eBuyClub RedSFR BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

#108 03/09/2019 18h19

Membre (2016)
Réputation :   65  

Même contrat que bibike ici smile

Hors ligne Hors ligne

 

#109 03/09/2019 22h14

Membre (2019)
Réputation :   0  

Bonsoir,

Je me permets de répondre aux 3 derniers messages, étant dans mon domaine d’expertise :

- Les mutuelles (et assimilées) sont très opaques. Les frais de fonctionnement ne sont pas connus/dévoilés/publiés car elles n’y sont pas contraintes par la loi. Certaines estimations chiffrent à 20% leurs frais de fonctionnement (versus 5% pour un autre contrat d’assurance (auto, habitation, etc…). Construire des complexes sportifs, acheter du vignoble ouparticiper à la route du rhum coûtent cher.

- Une hospitalisation sera toujours prise en charge à 100% pour la sécurité sociale. Quelque soit l’établissement. Vous verrez toujours sur votre carte mutuelle un beau "100%" dans le cadre "HOP". Hop pour hospitalisation et 100% parce que la sécurité sociale prend en charge et la mutuelle n’intervient pas. Mais le cotisant est rassuré en voyant des 100% sur sa carte de mutuelle.

- En revanche les options facultatives d’"hôtellerie" (wifi, croissant, journal) restent à votre charge ou celle de votre assurance santé. d’où la création de "forfait hospitalisation" en option. Souvent ça fait cher le wifi et les croissants parce que nous ne sommes pas hospitalisés tous les jours.

- En résumé et pour simplifier, ce qui n’est pas remboursé par la sécurité sociale s’appelle un "reste à charge". Les 3 restes à charge majoritaires sont les soins optiques, dentaires et compléments d’honoraires. Il est alors très facile de budgétiser ces 3 postes et de le comparer à vos cotisations mensuelles (50 à 250€ en moyenne pour une complémentaire santé).

- Pour conclure : la sécurité sociale rembourse très bien dans la majorité des cas, les complémentaires santé restent "des complémentaires" qui n’interviennent que très ponctuellement dans le remboursement des soins de santé. Une incompréhension (complexité des contrats) voire une peur sont maintenues volontairement par ces organismes dans l’esprit de leurs cotisants pour qu’ils le restent.

Dernière modification par goret (03/09/2019 22h21)

Hors ligne Hors ligne

 

#110 03/09/2019 22h24

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 5 Actions/Bourse
Top 10 Banque/Fiscalité
Réputation :   1178  

La sécurité sociale ne prend pas du tout en charge l’hospi à 100%.

Petit extrait d’Ameli.fr a écrit :

Si vous êtes hospitalisé dans un établissement public ou une clinique privée conventionnée, l’Assurance Maladie rembourse vos frais d’hospitalisation à 80 %. Votre mutuelle peut prendre en charge les 20 % restant, ainsi que certains suppléments ou dépassements d’honoraires. Le forfait hospitalier reste à votre charge, sauf si vous remplissez les conditions d’exonération.

Je ne vais pas recopier tout le lien, tout y est très bien détaillé.


Parrain InteractiveBrokers IngDirect SENZYDB Boursorama Degiro Fortuneo 12470190 iGraal eBuyClub RedSFR BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

#111 03/09/2019 22h36

Membre (2015)
Top 20 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Top 5 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   1074  

Dommage de s’inscrire sur le forum exprès pour réagir à cette discussion en se prévalant de son "domaine d’expertise" tout en écrivant des âneries …

Hors ligne Hors ligne

 

#112 03/09/2019 23h46

Membre (2019)
Réputation :   0  

@surin : merci d’avoir noté mon inscription au forum (à défaut d’une contre-argumentation) et @bibike d’avoir mis en exergue mes erreurs.

Le diable se cache dans les détails.

En 2018. 13 millions d’hospitalisés qui se décomposent en 6 millions en ambulatoire (donc exonérés du forfait hospitalier) et 7 millions en hospitalisation conventionnelle. (source ATIH.sante.fr)

Pour ces 7 millions, la durée moyenne d’hospitalisation est de 5.5 jours. Donc un forfait hospitalier moyen de 100€/an.

Toujours à mettre en comparaison avec les cotisations annuelles moyennes d’une mutuelle. Pour une famille 1000€/an, pour des seniors 2500€/an…. (etude de 2015)

Hors ligne Hors ligne

 

#113 03/09/2019 23h46

Membre (2016)
Top 50 Réputation
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   416  

goret a écrit :

- Une hospitalisation sera toujours prise en charge à 100% pour la sécurité sociale.

Bizarre : arrivée aux urgences dans l’après-midi, opéré (truc bénin mais urgence quand même) sous anesthésie générale en début de soirée, sortie le lendemain … j’en ai eu pour (environ) entre 4 et 500€ de ma poche (je n’ai pas la facture sous la main et c’était il y a plusieurs années, mais c’était à peu près ça). Pas de chambre particulière, rien de particulier, si ce n’est…que je n’avais pas de mutuelle (je venais de rentrer d’expatriation au Royaume-Uni, je ne savais pas qu’en France la sécu ne couvrait pas tout comme là bas).

Je n’ai pas du aller dans le bon hôpital? Je me suis fait avoir?

vous racontez vraiment n’importe quoi.

En ligne En ligne

 

#114 04/09/2019 00h13

Membre (2019)
Réputation :   0  

Les coûts d’une hospitalisation en urgence sont les mêmes que pour une hospitalisation programmée

Il aurait été intéressant de pouvoir analyser ensemble votre facture.

Hors ligne Hors ligne

 

#115 04/09/2019 01h04

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 20 Entreprendre
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   485  

J’ai du mal à suivre les derniers échanges. Tout est pourtant simple et clair.

Dans le cadre d’une hospitalisation, programmée ou non, vous allez bénéficier de soins médicaux et paramédicaux qui seront pris en charge par la sécurité sociale.

Par contre il y a des frais appelés (vaguement) Frais d’hospitalisation qui sont à votre charge:

Le forfait hospitalier est à la charge du patient (éventuellement remboursé par sa Mutuelle). Il n’est pas question ici d’extras, de chambres particulières ni de wifi, mais d’un tarif clairement défini et à la charge du patient.
18-20€/jour en hospitalisation classique (publique ou privé)
15€/jour en psychiatrie
source

Sont exonérés les femmes enceintes, les patients CMU et les accidents du travail, ou encore les patients hospitalisés dans le cadre d’une hospitalisation longue durée (ALD> cancer diabète etc…)


Ticket modérateur
: Ca c’est ce qu’on appelle la part mutuelle. Et c’est bien la partie très très floue de votre contrat de mutuelle. En fonction de vos options, du parcours de soins, du type de maldie ou d’acte, le % remboursement secu versus ticket modérateur varie, donc impossible de dire combien ca coûte à l’avance. Et oui, bien qu’il s’agisse des soins, cette partie est vicieusement comptée dans les "frais d’hospitalisation"

Les options "de confort" : Téléphone, wifi, chambre particulière etc…


Les dépassements d’honoraires
: Ca on sait tous ce que c’est. On sait tous aussi que, hors mutuelle payée par un grand groupe, c’est très mal remboursé. Mon calcul simple est que ca coûte moins cher de payer 700 voire 1000 euros de dépassement d’honoraires une fois tous les 3-5 ans que de payer 2 000€ d’assurance par an.
Toujours est il que pour du programmé vous avez le temps de voir les tarifs proposés et éventuellement de choisir un praticien en secteur 1. Pour les urgences, votre praticien n’a simplement pas le droit de vous appliquer un dépassement. Donc si le samu vous amène dans une clinique, ca ne vous coûtera pas plus cher qu’à l’hôpital (mais ca vous coûtera bien le forfait hospitalier et le ticket modérateur).

BREF, il est vrai que si vous êtes gravement malade, la sécurité sociale prendra en charge l’essentiel des dépenses. Toutefois les frais d’hospitalisation peuvent, sans aucune option de luxe ou de confort, atteindre 1000 euros/jour, auxquels vous ne pourrez pas grand chose si vous êtes inconscient en réanimation. Une assurance complémentaire santé minimale (dite "risque grave") est donc plus prudente.

Hors sujet: J’ai connu un Goret du 54 et 44….


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

#116 04/09/2019 01h41

Membre (2011)
Réputation :   24  

@tikou : comment ça pas de facture chez le pharmacien?  Normalement sur ou au dos de chaque ordonnance délivrée dont on doit vous rendre l’original devrait se trouver imprimé un "ticket vitale"qui est une facture simplifiée et vous donne la liste des produits avec les parts sécu , assuré, mutuelle . Vous pouvez demander qu’on vous imprime une facture détaillée,c’est très rapide à faire avec les logiciels actuels . Vous pouvez demander aussi une quittance pour la complémentaire, qui est aussi une sorte de facture simplifiée , présentation différente du ticket vitale.

Hors ligne Hors ligne

 

#117 04/09/2019 10h02

Membre (2014)
Top 100 Réputation
Top 20 Entreprendre
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   186  

@Victoire,

vous avez raison, depuis quelques temps ils impriment au dos un truc pas très lisible (pas beaucoup d’encre?) et compréhensible uniquement si on a le courage et qu’on veut y passer du temps (abbréviations sans explications) ; et qui ne reprend pas il me semble les médicaments non remboursés de l’ordonnance.

je reconnais que c’est un progrès mais çà reste compliqué de suivre tout çà, surtout que maintenant parfois on ne paye rien à la pharmacie, mais la sécu reprend ensuite dans le compte ameli des montants en négatif pour faire payer un montant par boite de médicament.

il me semble que çà reste très poussif de faire des rapprochements et d’établir un relevé clair de ses dépenses de santé (cotisations, paiement direct, tiers payant) et des remboursements qui ont eu lieu (secu, mutuelles) même si chacun devrait le faire pour avoir une idée claire de combien cette assurance lui coûte.

Hors ligne Hors ligne

 

#118 04/09/2019 11h18

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   344  

@MisterVix

Je n’ai pas compris cette partie:

"Frais d’hospitalisation qui sont à votre charge:

Le forfait hospitalier: 18-20€/jour en hospitalisation classique (…)

(…) les frais d’hospitalisation peuvent, sans aucune option de luxe ou de confort, atteindre 1000 euros/jour."

Dernière modification par Trahcoh (04/09/2019 11h21)

En ligne En ligne

 

#119 04/09/2019 11h24

Membre (2018)
Top 150 Réputation
Réputation :   149  

bibike a écrit :

La sécurité sociale ne prend pas du tout en charge l’hospi à 100%.

Petit extrait d’Ameli.fr a écrit :

Si vous êtes hospitalisé dans un établissement public ou une clinique privée conventionnée, l’Assurance Maladie rembourse vos frais d’hospitalisation à 80 %. Votre mutuelle peut prendre en charge les 20 % restant, ainsi que certains suppléments ou dépassements d’honoraires. Le forfait hospitalier reste à votre charge, sauf si vous remplissez les conditions d’exonération.

Je ne vais pas recopier tout le lien, tout y est très bien détaillé.

Merci pour le lien, qui précise les conditions de remboursement à 100% des actes thérapeutiques et diagnostiques, ceux pour lesquelles nous venons à l’hôpital, en général :

"Ameli a écrit :  vous êtes hospitalisé(e) pour un acte thérapeutique ou diagnostique d’un coefficient supérieur ou égal à 60, ou d’un tarif égal ou supérieur à 120 € (mesure instaurée par le décret n° 2011-201 du 21 février 2011, applicable depuis le 1er mars 2011) a écrit :

En dessous de 120 €, le remboursement est partiel…

Dernière modification par Aigri (04/09/2019 14h11)


Donne un cheval à celui qui dit la vérité, il en aura besoin pour s'enfuir.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #120 04/09/2019 14h31

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 20 Entreprendre
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   485  

Trahcoh a écrit :

@MisterVix

Je n’ai pas compris cette partie:

"Frais d’hospitalisation qui sont à votre charge:

Le forfait hospitalier: 18-20€/jour en hospitalisation classique (…)

(…) les frais d’hospitalisation peuvent, sans aucune option de luxe ou de confort, atteindre 1000 euros/jour."

Oui c’est parceque les intitulés sont pas clairs du tout. C’est pas ma faute c’est le système.

C’est le ticket modérateur qui fait exploser la note globale des frais d’hospitalisation si on n’est pas dans les cas d’exonération du ticket modérateur.

Le forfait hospitalier n’est qu’une composante minime de ces frais (140€/semaine)


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

#121 04/09/2019 15h25

Membre (2018)
Top 150 Réputation
Réputation :   149  

Pour illustrer, je vous propose deux liens.

Ticket modérateur

Le forfait à 24 euros depuis le 09 janvier 2019


Donne un cheval à celui qui dit la vérité, il en aura besoin pour s'enfuir.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #122 11/12/2019 09h59

Membre (2017)
Réputation :   88  

Je viens d’examiner les échanges de cette file, et particulièrement ce lien plein d’intérêt.

Mon intérêt est éveillé suite à une série de consultations chez un spécialiste et un examen sous anesthésie générale en ambulatoire.

Les dépenses engendrées par l’examen médical lui-même, l’anesthésie et le séjour hospitalier de courte durée ont été pris en charge en grande partie par mon organisme de sécurité sociale via le tiers payant, ce qui est très confortable. Sur 562,27€, 380€ ont été pris en charge.

J’ai dû avancer, pour l’ensemble des consultations et pour l’acte d’anesthésie, un total de 140 euros. C’est relativement peu, certes, mais c’est tout de même une somme.

Sur ces 140 euros (50€ + 50€ + 40€, qui comprennent systématiquement des dépassements d’honoraires), mon organisme de sécurité sociale m’a encore remboursé 12,10€ + 16,10€ + 14€, soit 42,20€. C’est appréciable, et je ne m’attendais pas à davantage. D’autant que, comme je le signale, ce remboursement intervient en sus de la somme de 380€ versée via le tiers payant.

Ma mutuelle, pour l’ensemble des actes effectués, m’a remboursé un total de 9€ + 7,50€ + 6,90€, soit 23,40 euros.

Cela porte tout de même à l’interrogation, sachant que je paie à cet organisme de mutuelle 38,50 par mois depuis plusieurs années.

J’envisage de creuser sérieusement la question dans les mois à venir. Mais il est clair que la pertinence de la souscription d’un contrat de mutuelle santé se pose désormais pour moi et mon épouse (qui paie 48 euros par mois) avec acuité, sachant, comme cela a été souligné ici à plusieurs reprises, que les dépenses éventuelles occasionnées par les affections de longue durée et les maladies graves de type cancer sont essentiellement prises en charge par les organismes de sécurité sociale et non par les mutuelles.

Dernière modification par Ours (11/12/2019 10h01)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #123 11/12/2019 10h08

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 5 Actions/Bourse
Top 10 Banque/Fiscalité
Réputation :   1178  

Je me permets néanmoins de vous conseiller de ne jamais vous passer d’une mutuelle de base, c’est à dire qui couvre l’hospitalisation.

J’ai fait une mauvaise chute en moto pendant une course sur circuit, il y a plus de deux mois, j’en ai pour 5 à 6 mois de rééducation et plusieurs dizaines de milliers d’euros de frais.

Je suis bien content d’avoir ma mutuelle de base, avec juste l’hospi pour 9 euros par mois, sinon j’aurais vraiment été dans la m**** car la sécurité sociale ne prend pas tout en charge dans ce genre de cas, loin de là.

Je ferai les comptes détaillés à la fin de ma rééduc et les posterai sur cette file…


Parrain InteractiveBrokers IngDirect SENZYDB Boursorama Degiro Fortuneo 12470190 iGraal eBuyClub RedSFR BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

#124 11/12/2019 10h16

Membre (2017)
Réputation :   88  

La situation que vous décrivez, Bibike, est précisément le type de cas qui doit être envisagé attentivement avant de prendre une décision.

La sécurité sociale ne prend donc pas en charge ce type d’hospitalisation ?

J’espère, quoi qu’il en soit, et avant tout, que vous vous remettez bien et vous souhaite le rétablissement le plus prompt possible.

Dernière modification par Ours (11/12/2019 11h13)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #125 11/12/2019 13h25

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 5 Actions/Bourse
Top 10 Banque/Fiscalité
Réputation :   1178  

Mon centre de rééducation coûte 280 € par jour, cela couvre l’hébergement, repas, soins infirmiers, les radios faites sur place, kiné (10/15h par semaine…), docteur, balnéo, muscu, ergo, fourniture d’un fauteuil roulant électrique etc etc etc (ce n’est vraiment pas cher du tout).

Sur cela la sécu prend 80%, soit 224 euros. Le ticket modérateur est donc de 56 euros par jour, que ma mutuelle à 9 euros par mois, prend en charge (en théorie car je n’ai pas encore de relevé mutuelle pour m’en assurer mais d’après mon tableau de garantie c’est bon).

Aux 280 euros il faut rajouter :
Forfait hospitalier : 20 euros par jour, sécu 0 euro, mutuelle 20 euros.

Chambre particulière : 42 euros par jour, sécu 0 euro, mutuelle forfait de 60 euros par jour sans limite de durée.

Ainsi mon centre de rééducation coûte 280+20+42 soit 342 euros par jour, dont 224 euros par la sécu, et 118 euros par ma mutuelle…….

Si je n’avais pas cette mutuelle forfait hospi à 9 € de cotisation par mois, j’en serai de ma poche pour 3 658 euros par mois….. Et mon séjour va durer.

Je n’ai pas encore regardé les relevés sécu pour voir ce qu’ont coûté mes 3 chirurgies, les scanners, les radios réalisés hors du centre, les 7/8 transferts en ambulance etc etc etc….

Dernière modification par bibike (11/12/2019 13h35)


Parrain InteractiveBrokers IngDirect SENZYDB Boursorama Degiro Fortuneo 12470190 iGraal eBuyClub RedSFR BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "complémentaire santé : choisir une mutuelle complémentaire minimaliste ?"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur