Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Favoris 2   [+4]    #1 31/08/2014 16h17

Membre (2014)
Réputation :   11  

Bonjour,

Je crée un fil sur le budget voiture car je n’ai pas vu ce sujet traité, du moins pas en totalité.

Pour ceux qui ne peuvent se passer d’un véhicule, le budget est souvent important et se divise en trois parties :
- Le coût d’achat que je considère en coût de possession annuel (prix d’achat - prix de vente / nb années de possession),
- Le coût d’entretien,
- Le coût d’assurance.

Le coût de possession
Concernant le coût d’achat, même si ce n’est pas un investissement mais un passif, je suis d’avis que l’achat d’une voiture neuve est un aberration si l’on considère que la voiture perd 25% de sa valeur au premier tour de clé. On peut effectivement personnaliser les options et la couleur mais aujourd’hui avec les sites de vente entre particuliers, les occasions constructeurs et les ventes aux enchères, on peut facilement trouver des véhicules très récents à notre goût bien en dessous du prix neuf même remisé.

Pour ma part, j’utilise une stratégie qui jusqu’à présent fonctionne et qui diminue sensiblement le coût de possession annuel:
- J’achète uniquement des véhicules de marque dites "haut de gamme" car les prix à la revente sont souvent surévalués grâce à l’image de marque. Les trois marques sont pour moi BMW, Audi et Mercedes. Même si les Ford, Open, ou VW sont de même facture, leur prix chute beaucoup plus en occasion. Je ne parle pas des marques françaises qui sont sur-représentées sur le marché et de ce fait se vendent à des prix inférieurs.

- J’achète des véhicules récents (4 ans) à fort kilométrage (> 250 000 km). Ce sont généralement des véhicules de commerciaux qui ont fait uniquement de l’autoroute et dont la mécanique est moins usée qu’un véhicule de ville ayant 2 fois moins de kilomètres. J’évite soigneusement les anciens taxis et véhicules de location.
Le fait d’acheter à ces kilomètres fait peur à pas mal de gens et le prix s’en trouve diminué. Pourtant un véhicule bien entretenu arrive aux 500 000 km sans souci majeur, c’est souvent les années qui posent problème (suspensions, ligne d’échappement, rouille…).

- Je choisis des modèles de fin de gamme dont les erreurs de jeunesse ne sont pas présents et avec des moteurs dans les moins puissants, donc moins abîmés.

- Je choisis des véhicules avec une carrosserie non abîmée, très dur à revendre.

- Je garde les véhicules 4 ans (je fais environ 25 000 km par an) puis je les revend.

Le prix de l’occasion m’étonne toujours car entre un véhicule de 4 ans 250 000 km et 8 ans, 350 000 km, le différentiel est en général de plus ou moins 4000 € soit un coût de possession annuel de 1000 € !
Je précise que je n’achète que des break de type Classe C, A4, série 3.

Le coût d’entretien
Je fais entretenir mon véhicule chez un petit garagiste à côté de chez moi qui monte les pièces que j’achète sur internet.
L’idée reçue que les pièces Audi ou Mercedes coûtent plus cher que les autre est totalement fausse, c’est la révision chez le concessionnaire qui l’est (mais le service entre Audi et Peugeot est incomparable…). Les pièces sont de toutes façons fabriquées par Valeo ou Bosch.
Cela fait 10 ans que j’applique cette stratégie et j’en suis à ma 3ème voiture et je n’ai jamais eu de réparation autre que celles du programme d’entretien (vidange, filtres et courroies) hormis un alternateur.

Le coût d’assurance

Par principe, je remet en concurrence mon assurance tous les deux ans. En effet, les assureurs ont des politiques changeantes et il est aujourd’hui très facile d’en changer.
Pour éviter l’effet malus en cas d’accident (je touche du bois), je suis assuré sur 2 véhicules en conducteur principal, ce qui permet en cas de changement de passer le 50% de l’autre véhicule sur les 2.

Ainsi, je dispose d’un véhicule haut de gamme à moindre frais.

Quelle sont vos remarques sur ces stratégies ?
Quelles sont les vôtres ?

Mots-clés : budget voiture

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 30/09/2015 18h54

Membre (2015)
Top 20 Réputation
Top 10 Vivre rentier
Top 5 Invest. Exotiques
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2408  

Bonjour,

je plussoie sur beaucoup de ce qui a été dit, notamment :
- acheter un véhicule d’occasion car le plus fort de la décôte se fait les premières années, et même plus précisément, la première année.
- choisir une marque fiable pour baisser le coût d’entretien.
- à l’intérieur de cette marque, bien choisir le modèle et sa motorisation car un modèle peut être fiable, mais l’autre non ; dans un même modèle, le moteur 100 ch peut être fiable et le 110 ch beaucoup moins. Il faut bien se renseigner sur ce point.
- pour un modèle et une motorisation donnés, éviter les 2 premières années de commercialisation. Le débuggage se fait désormais sur le dos des acheteurs, donc il faut plutôt acheter un véhicule sorti des chaînes quand le modèle et sa motorisation étaient déjà éprouvés. Voir aussi les rappels et les "restylages" qui permettent souvent de fiabiliser un modèle.

J’ajoute quand même que, globalement, le prix d’usage au kilomètre est plus bas sur les petites voitures. Si l’on peut se contenter d’une petite voiture, les économies sont notables. Rien que les pneus coûtent un bras sur une grosse berline, vu que leurs dimensions ne cessent d’augmenter avec les années.

Pour les autres pièces, c’est pareil. Un pro du secteur m’avait expliqué que les fabricants automobile appliquent une logique de gamme. C’est à dire que l’étagement des prix des véhicules neufs dans leur gamme, on le retrouve sur les prix des pièces détachées. Des pièces de grosses voitures doivent coûter nettement plus cher que celles des petites voitures du même constructeur, pour respecter l’étagement de gamme.

J’ajoute aussi que, à voiture donnée, le coût d’entretien va dépendre du style de conduite : une conduite calme économise non seulement sur le carburant, mais aussi sur les freins et les pneus. Et aussi sur les amendes.

A propos des amendes : bien sûr, il faut respecter les limitations de vitesse ; mais, d’un point de vue "garder son permis", il faut surtout, absolument ne jamais dépasser 30 km/h d’excès de vitesse. C’est en cas de grand excès de vitesse qu’on peut avoir une suspension immédiate du permis, et même, dans certains cas, confiscation du véhicule. Faire "une pointe" parce qu’on est pressé ou qu’on veut dépasser est donc un comportement imprudent (du point de vue pécunier, sans même parler de la mise en danger de soi-même et des autres usagers) à cause des conséquences très coûteuses de cette "pointe" ponctuelle. Vous avez sans doute, comme moi, des personnes dans votre entourage qui se sont retrouvée à pied un certain nombre de mois ! Il faut donc, absolument, s’imposer une ligne rouge à ne jamais franchir, à 30 km/h d’excès de vitesse (même si bien sûr je préconise de respecter les limitations tout court).

Tout cela étant dit, ayant moins de sous à y mettre que certains intervenants précédents, mon choix se porte plutôt sur des voitures de fabricants japonais, que j’achète vers 100 000 km et que je mène vers 200 ou 250 000 km. Ca n’a pas le confort ni l’"aura" des grosses allemandes, mais quelle fiabilité ! Et ça se revend bien, surtout les petites voitures. J’ai eu ainsi une Yaris Diesel achetée vers 5500 € à 100 000 km et 3 ans, revendue 2300 € à 230 000 km et 7 ans. Ca paraît fou qu’une voiture de cet âge et ce kilométrage se revende ce prix-là, mais si !

J’avais lu il y a quelques années un classement de fiabilité des marques. Il était basé sur les statistiques du nombre de dépannage ramené au kilométrage total parcouru, issues des compagnies d’assurance de Grande-Bretagne. Les 10 meilleures marques étaient japonaises ou coréennes. Le premier fabricant européen était 11ème et il s’agissait de BMW. Après, on peut trouver des classements très différents selon les sources, mais enfin, pour moi, il ne fait pas de doute que les constructeurs asiatiques font mieux que les européens, sur la fiabilité.

D’ailleurs, constructeur asiatique ne veut pas forcément dire fabriqué en Asie ; par exemple, aux dernières nouvelles, la Yaris est fabriquée en France et l’Avensis en Grande-Bretagne… Ca fait toujours de l’emploi en Europe…

Dernière modification par Bernard2K (30/09/2015 23h30)


Marchand de biens & formateur en investissement immobilier locatif.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 26/09/2016 15h15

Membre (2012)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 SIIC/REIT
Réputation :   748  

Si c’est une occasion récente (moins de 4 ans) et peu kilométrée (moins de 80.000), un véhicule de particulier avec carnet d’entretien devrait faire l’affaire, surtout si c’est une première main. Il faut favoriser les véhicules dont l’historique est limpide afin de faciliter la revente et d’avoir une idée précise des coûts d’entretien à prévoir.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 24/07/2017 15h58

Membre (2015)
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   78  

Je dirai plutot le contraire, les freins sont largement suffisants a eux-seuls, ils sont etudiés pour ca et n’ont pas besoin d’une aide moteur via la boite pour faire leur boulot, il sont deja surdimensionnés sur les voitures modernes.
De plus, au fur et a mesure du ralentissement, cela deviendrai un ennemi au freinage puisque une vitesse enclenchée s’opposerait rapidement au freins en voulant faire avancer la voiture tant que le moteur n’a pas calé.


Parrainage LINXEA / MesPlacements / BourseDirect et Wesave:(AG6FA2): Cliquez sur mon nom puis Courriel :" Envoyer un courriel ".

En ligne En ligne

 

[+2]    #5 27/07/2017 01h31

Membre (2014)
Top 10 Entreprendre
Réputation :   98  

@Bernard2K
Pas besoin d’enquête, il y’a un fichier à disposition des assureurs (agira).
Comme la consultation est payante, les assureurs ne vérifient pas systématiquement au moment d’assurer quelqu’un.
Le jours où ils doivent faire un gros cheque, ils jettent un œil en général.


Parrainage Bourse Direct et Fortuneo (code 12583139)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 30/09/2018 21h37

Membre (2015)
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   78  

Franchement vous etes bas en %, a ces niveaux je n’hesiterai pas a me faire un peu plaisir.
Ma clio m’a couté 4.5% de mon patrimoine et je suis plutot qq qui fait attention a son budget, et qui n’a pas du tout coutume de "mettre de l’argent" dans les voitures, c’est d’ailleurs la 1ere voiture neuve que je m’offrait a 50 ans.
Quand je pense que la plupart des gens font soit un credit, soit depensent plusieurs dizaines de % voir + de 50% pour une voiture, je me dit ca va , a ces niveaux on reste tres prudent avec son capital.
Apres, cela depend evidemment de la valeur de votre patrimoine, mais j’imagine qu’avec 2% de celui-ci vous n’envisageriez pas un achat si vous aviez moins de 4/500k, vous mentionnez heureusement le rapport avec le budget annuel qui me semble tres raisonnable egalement.

Ma clio a representé 1.6 fois mon budget annuel…et c’est passé creme, je n’ai pas senti de turbulence budgetaire suite a cet achat, et a ces encore niveaux inferieurs je considere que vous etes vraiment "tranquille" pour vous offrir la seconde voiture en conservant le meme train de vie.

Il faut aussi compter ce que vous allez payer en + (ou en moins) selon la voiture pour l’entretien le carburant, assurance, la decote…mais a ces niveaux, sauf voiture tres particuliere je ne pense pas que cela devrait  influer de maniere decisive votre choix.

Dernière modification par colia (30/09/2018 21h44)


Parrainage LINXEA / MesPlacements / BourseDirect et Wesave:(AG6FA2): Cliquez sur mon nom puis Courriel :" Envoyer un courriel ".

En ligne En ligne

 

[+3]    #7 15/05/2019 12h17

Membre (2018)
Réputation :   22  

Bonjour,

Je vous fait par d’une "astuce" que j’utilise qui permet de réduire fortement le prix à la pompe pour les véhicules essences acceptant le 95 SP10.

Partant du constat que ces véhicules acceptent 10% de bio-éthanol et que pour quelques centaines d’euros il est possible de convertir votre véhicule au 100% éthanol, j’en suis arrivé à la conclusion suivante : le bio-éthanol ne détruit pas les moteurs comme cela a été relaté parfois. Sur un forum il a des exemples de personnes qui ont fait 100 000 km en 100% e85 sans aucun problème à signaler.  Personnellement, j’ai pris ce risque en âme et conscience. C’est un peu comme sur les placements : si on veut de la performance, on prend des risques ! 

Après différente recherche sur des forum spécialisés en E85,  je me suis laissé tenté par un mélange 50% 95SP10 / 50% E85 sur ma Renault de 2013 sans ajout de boiter de conversion.

Cela fonctionne parfaitement sans aucun symptôme, à tel point qu’actuellement je suis à 25% de 95SP10 / 75% de E85. J’ai tenté de descendre encore plus bas, mais le démarrage à froid est un peu problématique, donc je reste sur ce ratio 25/75.

En effet le calculateur de la voiture voyant un carburant moins riche, augmente de lui même la richesse ce qui génère une surconsommation de 20 à 25% environ. Si la quantité d’e85 est trop importante par rapport à ce que sait compenser le calculateur de série alors cela devient problématique et cela peut afficher un warning au tableau de bord.  Dans ce cas, soit vous achetez un boitier de conversion e85 (mais cela coute plusieurs centaines d’€), soit vous faites un mélange avec moins d’e85.

L’économie est vraiment importante puisque le E85 est environ 3x mois cher que le SP95E10. Cela engendre une surconsommation de 20-25% ce qui donne en résumé :

*Plein classique :
40l à 1.50€ de SP95E10 : 60€ pour 500km -> 0.12€/km

*Plein avec mélange :
10l à 1.50€ de SP95E10 : 15€
30l à 0.6€ de E85 : 18€ (un plaisir à la pompe!)
soit 33€ pour environ 400km -> 0.083€/km

Sur 10 000 km annuel, l’économie est de : 375€ sur mon véhicule, soit quasi le prix de l’assurance annuelle  smile

Cela fait 1 an que je fais cela sans aucun souci ; la voiture sort de révision : RAS !

Évidement la garantie constructeur ne fonctionnera pas ; à ne pas faire avec des véhicules neufs sauf si vous êtes joueur…

Je ne vous incite pas à faire même, je vous informe juste de ce "hack" !

Dernière modification par OnclePicsou (15/05/2019 14h00)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #8 09/08/2019 10h55

Membre (2015)
Top 50 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   434  

Bonjour Colia,

Je vais laisser Serenitis vous répondre bien sur mais j’utilise perso le 90 et le 106(et toute la série des 85/90/106/110 au boulot ainsi que du 0.9 TCE) ; j’ai juste une remarque sur la fiabilité : j’ai racheté un 1.5 106  140 000 kilomètres soit disant HS pour 1400€. C’est bien connu "Renault c’est de la …. ce moteur en particuliers etc"
Décrassage de l’EGR : coût 0 euros, et ça roule. A bas régime le 90 est mieux, sur autoroute le 106 pousse nettement plus par contre.
Par contre le vrai soucis c’est l’accès au filtre à huile, assez compliqué au début. Lorsque j’ai fait la vidange, il y avait un filtre Renault, or l’entretien sur carnet était fait chez Sudauto depuis 90 000 km (seul le 1er entretien était de chez Renault). Ce filtre avait donc au moins 90 000km. On comprend mieux pourquoi il y a tant de casse moteur turbo…Je vous conseille à tous de lever le capot, enlever le cache moteur (5 secondes en tirant fort dessus) et faire une encoche physique sur le filtre (à gauche sous les tuyaux en regardant le moteur) pour être sur qu’il sera bien remplacé.

NB : une fois que l’on a tout bien repéré l’entretien est finalement assez simple et ce fait sans soucis pour un particuliers.

Dernière modification par Iqce (09/08/2019 10h55)


Tant que t'as pas vendu t'as pas gagné. Mais t'as pas perdu. Mais t'as pas gagné. Mais…Oh zut fait @*

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #9 09/08/2019 15h18

Membre (2018)
Top 50 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   332  

@Colia :

en flotte, nous avons ou avons eu sans aucun problème moteur sur aucun des modèles

en 1.5 DCI :
laguna 3 en 110cv
clio 3 en 90cv (version 89g)
clio 2 en 65cv
Twingo II en 65 cv et 75cv
kangoo 75cv 86cv

sur les Renault, je regrette de ne pas pouvoir vidanger les boites (graissage à vie..) ce qui perd en agrément et en durée de vie. beaucoup de petits tracas peu onéreux mais répétitifs (neimans, biellettes, triangles…) des courroies de distribution préconisées à 5 ans et 120 000 km (environ 500€ le kit monté)

en 1.6hdi :

208 92cv
Partner 90cv

des soucis bien connus chez psa d’embrayage qui patinent après 50000 km, un montage à l’encontre du bon sens (démonte de tout l’avant pour y accéder sur 208) , des boites sur Partner qui lâchent aussi dès ce même kilométrage parfois (roulements de boite fragiles ..), j’ai eu aussi colonne de direction sur plusieurs à 150 000 km. point fort, le kit distribution est donné constructeur 10 ans et 120000 km.

a noter que les versions 1.6 hdi 120 sont reconnus "mal nées" par leur réseau : ce pour quoi la nouvelle version 130 s’appelle 1.5, pour tirer un trait sur ce passé proche pas terrible.

en gros, chez Renault beaucoup de bricoles en plus d’une finition perfectible… et chez PSA, quand on fait des frais…ils font très mal au portefeuille !

Sur les 2 marques, en fonction des km et de la valeur vénale du véhicule, on fait parfois sciemment l’impasse sur les distributions : un risque calculé et aucune casse moteur malgré cela, on ne pleurera pas le jour où cela nous arrivera, on était prévenus !

Par ailleurs, en véhicule tourisme, j’ai pu arriver à un coût kilométrique équivalent entre des Allemandes dites premium et des Megane beaucoup plus classique : la décôte et le faible coût d’entretien courant en allemandes (une révision avec ses consommables arrive à coûter moins chez Audi que chez Renault…) , par contre si vous êtes malchanceux avec des pièces non reconnues en défaut d’origine chez VAG, la note flambe très vite !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #10 22/12/2019 07h25

Membre (2013)
Top 20 Réputation
Top 20 Actions/Bourse
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   1169  

La LLD (d’autant plus pour un particulier) est un service, donc forcément, ce service se paye (et plutôt très cher). C’est le coût de la tranquillité :

- pas besoin de scruter les annonces pour trouver la perle en occasion
- pas besoin de faire X aller/retour pour aller voir ces perles
- pas besoin de se soucier de la revente lors du changement de véhicule
- parfois même, pas besoin de se soucier de l’entretien, qui peut être inclus dans le contrat
- le confort de rouler dans des voitures récentes
- pas besoin de débloquer de l’argent lors du changement (revente / achat)
- on ne risque pas de possèder 2 véhicules pendant quelques semaines lors de cet achat / revente
- etc

Mais tout cela fait exploser le coût réel.
C’est un peu comme un investisseur en immobilier qui oppose du Pinel "clé en main" et du locatif avec rénovation "mains dans le cambouis". Le coût ne sera pas le même et c’est logique…

De plus, en LDD, il y a intérêt à ramener un véhicule en état nickel, car sinon, chaque petite griffe est facturée au prix fort (et non négociable).

Personnellement, pour essayer de ne pas payer trop cher mes véhicules, j’essaye de les acheter,
- neuf chez un mandataire lors d’un changement de modèle ou de style. Dans ce cas, on peut avoir accès à des remises presque exceptionnelles (largement sous la côte Argus des 2 premières années).
- d’occasion très récente à un personnel usine (qui a souscrit une extension de garantie de 12/24 mois), ça ne leur coûte presque rien, mais moi, à la revente d’occasion quelques années plus tard, ça rassure mon acheteur d’avoir une garantie de 6 ou 9 mois).

Depuis une vingtaine d’années, à chaque changement de véhicule, je remplis un petit tableau pour voir son coût d’usage réel (ce qui est le plus important, à mon avis) à l’année.
Je ne conserve jamais mes véhicules plus de quelques années. Ainsi, j’élimine tous les frais importants, je n’ai que de l’entretien.

Enfin, mon véhicule doit avant tout être pratique au quotidien et me faciliter la vie. Donc, pas d’achat "coup de coeur" sur le dernier modèle avec lequel on pourra frimer et emballer les donzelles (j’ai passé l’âge, lol).   
Rien que ce critère tout bête permet déjà de sacrément baisser le budget voiture !

Par exemple, mon dernier véhicule (Grand C4 Picasso II HDI 120 - MEC 28.06.2018, garantie jusque le 28.06.2022) :
- achat à un personnel usine : 18200 € en mars 2019
- côte Argus à ce moment là : 22300 € (hors options)
- côte Argus en juin 2019 : 21790 € (hors options)
- prix neuf au moment de l’achat : 32460 € (-44%)
   
Le précédent, C4 Picasso I - HDI 110 (MEC 06-08-2013)
- achat chez un mandataire lors du passage au C4 II : 19173 €
- remise par rapport au prix catalogue de l’époque : -41%
- revendue en mars 2019 : 8400 €
- coût annuel de 1929 €
- coût annuel de 2256 € avec entretien, carte grise et CT
- coût mensuel de 2256 / 12 = 188 €

Dans tous les cas, j’essaye de viser un coût de 2000 € maximum par an "tout compris".
C’est possible mais il faut se "remonter les manches". Et c’est l’assurance d’avoir un véhicule toujours récent qui ne me posera pas de souci particulier.
C’est impossible en LDD (pour le même type de véhicule bien entendu).

Au début des années 2000, au temps des 206, mon budget réel TTC tournait à 1000 € / an en achetant des véhicules de personnel usine que je conservais 3 ans en moyenne.

Dernière modification par maxicool (22/12/2019 07h34)


Parrain Linxea . Yomoni . Boursorama . Vattenfall . Fortuneo . Total (105579483) . Binck . Igraal . eBuyClub . BLOG

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #11 22/12/2019 09h16

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Réputation :   193  

Le meilleur moyen de perdre le moins d’argent possible c’est d’acheter à un bon prix, une berline allemande (ou SUV encore mieux), puissant, mais en diesel. Entre 250-350 cv, avec un 6 cylindres. La consommation pour la berline tournera autour de 6-7L et 8-9 pour le SUV.

Vous avez la une voiture de désir, un péché, que n’importe quel passionné appréciera. Pour un coup d’utilisation relativement contenu. Attention tout de même aux entretiens. Trouver un bon garage indépendant sera moins onéreux que la concession. En assurance, avec un bonus 50, en tout risque, c’est de l’ordre de 80€ par mois.

En réalité, pour perdre le moins d’argent possible, c’est un peu comme les actions, il faut acheter en dessous de la valeur intrinsèque smile.

Mon véhicule, acheté 8 000€ en dessous de l’argus (après de longues négociations) était une très bonne affaire. Je l’ai roulé 1 an, mis 30 000Km. Je peux le revendre le même prix que ce que je l’ai acheté.

L’avantage majeur des véhicules "de standing" allemands --> BMW Série 5/7, Mercedes classe E/S, Audi A6/A8, c’est qu’ils sont relativement inaccessible neufs (encore plus avec les motorisations nobles).

En revanche, en seconde main, avec 50 000 / 60 000 Km, c’est moitié prix. La cote du véhicule est une exponentielle inversée. Ca décote très vite sur les 4 première année, puis la côte stagne. Attention, il faut forcément avoir une motorisation noble pour cela. Les 4 cylindres dégringolent beaucoup plus vite que les autres.

Deux options possibles :
- l’acheter moins chère que la côte, la rouler 1 an, puis la revendre peu ou prou le même prix d’achat.
- pour les gros rouleur comme moi, acheter toujours moins chère que l’argus, lui mettre 200 000 Km, la revendre 12 000 €/ 15 000€. Et oui, c’est pas une Renault, une BMW, en 6 cylindre, même avec 260 000 Km, ça se revend très bien… Il y a un tas de passionnés/ou certains qui recherchent le prestige pour le paraitre, qui n’ont pas les moyens d’acheter ce genre de véhicules, même en seconde main. Ils l’achètent à 250 000 pour 10/15 K pour le plaisir et un peu pour se la "péter". Ne parlons des pays nord Afrique ou de l’est qui sont aussi très friand de ces voitures rincées pour nous les Européens et qui se revendent extrêmement bien la-bas.

Après je peux comprendre que certains s’en cognent d’avoir 6 cylindres. Mon père n’est pas du tout un adepte des belles voitures. Il a essayé la série 5. Croyez le ou non, depuis il ne me parle que de ça et cherche à en acheter une. Ce genre de voitures, il ne faut pas les essayer…

Petite Blague :
J’ai un ami qui avait un Porsche Cayenne turbo (le genre de SUV de malade qui consomme une tonne, désigné pour faire des Go FAST), il l’a acheté à 180 000 Km à un gars avec une casquette, il l’a revendu le même prix 1 an plus tard à 220 000 Km à un gars avec une capuche big_smile.

Dernière modification par LoopHey (22/12/2019 09h24)


Mon interview sur le blog du projet lynch : http://leprojetlynch.com/2020/12/loophe … -debutant/

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #12 28/12/2019 12h52

Membre (2013)
Top 20 Réputation
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   690  

Je vous propose de partager mon expérience tournée depuis pas mal d’années vers l’objectif d’un coût de déplacement le plus réduit possible tout en exigeant des véhicules potentiellement jamais en panne.

Après l’usage de véhicules de fonction ou de luxueuses folies de jeunesse bien passagères, j’ai rapidement considéré que pour ma part un véhicule porteur d’image ou de grand confort n’était que vanité et surtout contre productif à mon objectif principal ; l’indépendance financière. Je demande à un véhicule de me transporter d’un point A à un point B dans des conditions acceptables de sécurité et sans risquer la panne.

- J’ai acheté plusieurs véhicules neufs chez des mandataires et choisissant le moment par rapport au cycle de vie du véhicules, +/-18 mois avant le renouvellement du modèle. Moment me paraissant assez idéal pour bénéficier d’une bonne remise (35 à 40% le plus souvent plutôt 35%) permettant de revendre la voiture juste avant l’arrivée du nouveau modèle.
Les + Véhicules neufs, sous garantie, sans problèmes de pannes, livrés devant la maison sur un camion plateau.
Les - l’angoisse de la moindre rayure ou bosse lors des stationnements qui rend la revente plus difficile. Un acheteur d’un véhicule d’occasion très récent veut qu’il soit comme neuf. Une perte entre 500 et 1000€, le plus souvent vers le haut de la fourchette (800/1000€) tous les 12/14 mois.

- J’ai testé aussi l’achat de plusieurs véhicules de société (2 places), l’astuce c’est de les acheter à l’entrée de l’été, les revendeurs (professionnels spécialisés qui achètent des lots de flottes de sociétés) sont prêt à cette période de l’année à discuter plus largement le prix sachant qu’ils auront des difficultés à les vendre durant les vacances. Certains peuvent aussi en fin d’année vouloir "améliorer" leur bilan.
Généralement les véhicules ont 4 ans et des kilométrages entre 60 et 150 000 km. Je choisissais des véhicules peu kilométrés (la différence de prix est assez faible) pour les revendre aux alentours de 100 kkm. Pour ceux qui acceptent le risque d’un véhicule plus ancien avec l’aléa de la fiabilité et des pièces à changer, il y a un prix plus ou moins plancher pour ce type de véhicule.
Les + véhicules sont entretenus chez les concessionnaires et les pièces sont changées à titre préventif, garanties 1 an (discutable 2) et offrent un discount important par rapport au même modèle non commercial. Un très grand coffre. En moyenne je m’en sortais avec une décote de 300/500 €/an à la revente. Jamais eu de panne et très peu d’entretient.
Les - les 2 places évidemment. Pratiquement tous ces véhicules sont exclusivement disponibles en diesel, sur le marché de l’occasion c’est peut-être un peu plus dur aujourd’hui à revendre ?

- J’ai testé aussi l’achat neuf en concession de Dacia Sandero de base (7990€ depuis toujours qui viennent de passer à 8190€). Le concept, c’est qu’il faut environ 4/6 mois pour en acquérir une en concession. Dans les garages ne sont disponibles rapidement que les modèles les plus "haut de gamme" le modèle de base n’est livré qu’après fabrication sur commande en usine.
Il y a en fait plein de gens qui, après que leur véhicule ait eu un accident ou grosse casse mécanique veulent une voiture récente, fiable, peu kilométrée pour un budget très serré. Ils sont prêt à en acquérir une disponible de suite pour 6500€ et 3 ans. Cela nous fait une décote de 500€/an tout en sachant que prévu pour le marché brésilien (sous le badge Renault), le véhicule roule à 50% d"éthanol sans aucun problème (90% au Brésil avec quelques modifications légères).
Les + véhicule neuf, garantie 3 ans, fiable, sur 3 véhicules n’ai changé en tout qu’une paire de balais d’essuies glaces. Consommation carburant peu chère si utilisation d’éthanol.
Les - l’image de marque pour ceux qui y attachent importance.


Ad astra per aspera = plus tu en chies, plus t'es content après (traduction discutable ;)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #13 30/05/2020 12h48

Membre (2013)
Top 20 Réputation
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   690  

Les médias annonçant des stocks de véhicules en parc important, des effort commerciaux tout aussi importants, je me suis dit qu’il y avait peut-être opportunité à changer actuellement de véhicule. D’autant plus que le mien va être renouvelé d’ici 6 mois ce qui supposera une décote à la revente avec l’arrivée d’un nouveau modèle, de plus j’arrive à quelques mois de la date de changement que j’avais programmé.

Pour mémoire (#215) je peux rouler dans n’importe quoi, j’attends juste de perdre et d’immobiliser le moins d’argent possible à cet usage. Que le véhicule soit fiable (démarre quand je le sollicite et ne coute pas cher en entretient).

Le tour des marques m’a convaincu qu’en neuf il n’y avait pas vraiment d’affaires à faire (sur les petits véhicules peu cher) on m’offrait des locations ou crédits plus intéressants (je ne veux évidemment ni de l’un ni de l’autre pour une raison d’optimisation financière). Des reprises sur un véhicule antédiluvien que je n’ai pas et des remises en fait assez habituelles. Pas mieux chez les mandataires.
Je me suis tourné vers les parcs occasion en tout genre, et en creusant, négociant, j’ai trouvé ce qui m’a semblé être des opportunités, mais il faut être très réactif.
Ma recherche : petit véhicule polyvalent, essence, récent et peu kilométré

1- chez un concessionnaire Skoda dans Paris une Fabia 1 an/8000km à 59% du prix catalogue, je suis arrivé moins d’une heure trop tard

2- chez un mandataire multimarque, une Renault Clio 10 mois/7000km à 58% du prix catalogue, il fallait la faire venir de l’autre bout de la France, je n’ai pas voulu m’engager sans être devant le véhicule.

3- un particulier sur LBC, une Toyota Yaris  1an/5500km que j’ai négocié à 56% du prix catalogue. Je l’ai assuré, fais éditer le chèque de banque et le vendeur a trouvé en cet espace temps très court un autre acheteur (non négociant) et m’a laissé littéralement tomber sans même un sms. (trop négocié sans doute)

4- vente aux enchères devant une salle quasi vide, une Peugeot 208 1 an/6000km acquise à 59% du prix catalogue (tous frais inclus)

Reste plus qu’à trouver un acheteur moins négociant pour revendre l’ancienne wink


Ad astra per aspera = plus tu en chies, plus t'es content après (traduction discutable ;)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #14 05/06/2020 15h13

Membre (2016)
Réputation :   72  

Bonjour ,

Il y en aurait-il des expériences et avis sur les Garages solidaires / associatifs ?
Cela pourrait être un bon plan .

Un garage associatif, appelé aussi garage participatif ou garage solidaire, permet de réparer soi-même, ou de faire réparer son véhicule à moindre coût.
En effet la clientèle de ces garages solidaires, en situation de précarité, n’a pas les moyens de se rendre dans un garage ordinaire. Le système économique de ces garages repose en partie des aides des collectivités, de l’Etat et parfois la revente de véhicules d’occasion.

Qu’est ce qu’un self garage?
Un self garage est un garage en libre-service. Vous pouvez louer des ponts et du matériel, et acheter des pièces détachées (plaquettes, …) ou produits nécessaires pour l’entretien (filtres, huile, …). Le concept des garages où les clients font eux-mêmes les réparations n’est pas nouveau mais il avait disparu jusqu’à récemment. Aujourd’hui plusieurs garages en libre service ont ouverts dans toute la France. Le garage où le client est aussi le mécano, tout en bénéficiant des conseils d’un professionnel.

Qu?est-ce qu?un garage associatif et comment y accéder ?

SelfGarage: Annuaire des garages associatifs et self garages

Cela permettrait de faire ses révisions du véhicule a moindre cout .

Personnellement j’ai un 4*4 Toyota de 185 000 km qui fonctionne très bien .
Actuellement je vais toujours chez le concessionnaire , et les seules révisions annuelles coutent alternativement entre 270 et 500 euros .
Je roule environ 15 000 a 20 000 km par an , donc cela vaudrait le cout de faire baisser l’entretien .
Bien sure il faut que cela soit fiable et sécuritaire .

Je suis déjà allé par le passé avec un autre véhicule dans des enseignes comme Norauto , mais j’ai eu a plusieurs reprises des problèmes .
Du style et une des plus flagrantes , le mécano qui laisse tomber une bougie par terre devant moi , qui l’installe quand même .
Ensuite la voiture en conduisant avait des ratés . Arrivé a la maison j’ai re démonté et vérifié les bougies , j’ai constaté qu’une des bougies était fêlé !
Puis retour au garage , discutions , perte de temps , changement …

Donc je suis personnellement actuellement un peu échaudé des petits garages .

Dernière modification par Serrure (06/06/2020 01h33)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+2]    #15 05/06/2020 15h40

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 10 Banque/Fiscalité
Réputation :   1182  

Pour les réparations plus lourdes que vous ne pouvez pas faire vous même vous pouvez aussi passer par des lycées professionnels de mécanique automobile.

Ils vous font une distribution ou un joint de culasse pour 3x rien.
C’est encadré par des professeurs du métier.

Mon frère a fait son joint de culasse comme cela, cela s’est très bien passé et RAS par la suite.


Parrain InteractiveBrokers IngDirect SENZYDB Boursorama Degiro Fortuneo 12470190 iGraal eBuyClub RedSFR BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #16 13/06/2020 09h22

Membre (2019)
Top 100 Réputation
Réputation :   193  

Hello,

J’ai un ami qui pour faire simple achète ses voitures en Allemagne/Suisse (il gère lui même toute la paperasse).

Il roule la voiture 1 ans ~30 000 Km et la revends 5K€ plus cher que son achat.

Je vais également me mettre à faire ça pour la prochaine.

Les inconvénients :
- il faut revendre sa voiture à un particulier (prend du temps et de l’énergie)
- aller chercher la voiture au fin fond de l’allemagne (se faire conduire car en général il faut d’abord vendre son véhicule)
- Se taper toute la paperasse

Lui, il achète directement ses voitures en concession avec un carnet d’entretien strictement à jour. Voiture de - de 60 000 Km qu’il revend à 90 000 km.

Son plus beau coup, une audi S4, achetée 12 000 CHF + 20% de TVA en Suisse, roulée 1 ans, revendue 18 000 €.

Dernière modification par LoopHey (13/06/2020 09h23)


Mon interview sur le blog du projet lynch : http://leprojetlynch.com/2020/12/loophe … -debutant/

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+1]    #17 13/06/2020 10h27

Membre (2019)
Top 20 Réputation
Top 20 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   655  

Je fais de même : j’achète en Allemagne chez un concessionnaire ( jamais chez un particulier ).

La paperasse n’est pas du tout compliquée, il faut juste avoir affaire à un concessionnaire qui a déjà fait de l’export et qui sait tout vous préparer ( plaque export rouge + assurance ), le reste est un jeu d’enfants.

Je fais mes recherches sur ce site : mobile.de ? Gebrauchtwagen und Neuwagen ? Deutschlands größter Fahrzeugmarkt et parfois il y a de sacrées bonnes affaires ( surtout pour des voitures de retour de leasing qui sont parfois à -30% avec 1 an d’âge et moins de 20000 km au compteur ).


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #18 15/06/2020 12h21

Membre (2019)
Top 20 Réputation
Top 20 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   655  

Oui mais on applique le barème de l’année de la première immatriculation de la voiture en Allemagne et ensuite on applique une réduction de X fois 10% ( X étant l’âge de la voiture, ).

Par exemple pour une voiture qui a été immatriculée pour la première fois en Allemagne en Mars 2017 et qui émet 150g de CO² :
- le malus en 2017 pour 150g était de 1373 euros
- la voiture a 3 ans et 3 mois d’âge donc on a une réduction de 40% ( l’année entamée compte pour une année complète )

Au final vous paierez 60% * 1373 = 823 euros

Nos amis concessionnaires Français ont failli avoir gain de cause pour surtaxer ces importations :

Il n?y aura finalement pas de malus pour les voitures d?occasion importées - Capital.fr

Sources :

Taxe malus sur les véhicules les plus polluants | service-public.fr

La taxe s’applique à un véhicule acheté d’occasion à l’étranger lors de sa 1re immatriculation en France.

La taxe est calculée sur la base du barème applicable en France l’année de la 1reimmatriculation du véhicule à l’étranger.

Artisans de l’auto : ce qui change pour vous au 1er janvier 2020 > FNA - Fédération Nationale de l’Artisanat Automobile

Quel que soit le barème, pour les véhicules introduits en France après avoir été immatriculés dans un autre pays, la taxe est réduite d’un dixième par année entamée depuis cette immatriculation. Le tarif applicable est celui qui était en vigueur à la date de la première immatriculation du véhicule.

Dernière modification par Oblible (15/06/2020 12h46)


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+2]    #19 19/09/2020 23h29

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 10 Banque/Fiscalité
Réputation :   1182  

Bonjour,

Avec toutes les offres de reprises quand vous achetez une voiture neuve ou une occasion récente auprès d’un concessionnaire, il y a une masse énorme de voitures de seconde main sur le marché.

Les concessionnaires s’en débarrassent pour trois fois rien auprès de revendeurs auto dont le seul métier est d’acheter / revendre ces véhicules d’occasion.
Cela pullulent sur leboncoin, beaucoup de voitures à vendre par des pros qui sont de simples revendeurs.

Dans ce métier il y a deux genres de revendeurs.
Celui qui veut faire un maximum de marge, il va vendre n’importe quoi dans n’importe quel état, et bien au dessus de l’argus, sans faire le moindre frais dessus, j’en ai vu un vendredi, ça ne le dérangeait pas qu’il manque le tuyau d’admission d’air ("je vais en prendre un sur une autre voiture du parc s’il n’y à que ça" m’a t’il répondu LOL), que le compteur kilométrique ne fonctionnait pas (comment croire le kilométrage annoncé alors…). Bref à éviter.
Et puis le second genre, qui a compris le concept du gagnant-gagnant (et sans doute qui ne veut pas d’emm##des après vente), qui fait d’office vidange, filtres, distribution sur toutes les voitures qu’il vend (sauf si cela venait d’être fait évidemment). Et plus si des pièces sont proches de l’usure (passé 100 000 : disques/plaquettes, rotules/biellettes de direction par exemple) le tout pour un prix raisonnable (mais non négociable).

Les pièces achetées au tarif pro/grossiste, le montage à des tarifs négociés avec un garage partenaire qui de fait prend tout le volume du revendeur.

Entre le prix d’achat symbolique auprès des concessionnaires, la remise en état à des tarifs impossibles pour un particulier même en faisant soi-même et en commandant sur oscaro, le revendeur peut faire sa marge sans que ce soit abusé pour l’acheteur et tout le monde est gagnant.

En temps qu’acheteur vous avez affaire à quelqu’un qui connait la voiture et son état (dans le second genre de revendeur pas le premier), vous achetez une voiture révisée à un prix moindre que si un particulier l’a vendait après avoir fait ces mêmes frais et vous obtenez une garantie moteur/boite/pont sur 3 à 6 mois (et sans oublier la garantie légale de deux ans pour vice caché).

La première voiture achetée chez un revendeur auto c’était il y a 6 ans, c’est ma voiture de tous les jours encore aujourd’hui, pour 1 700 euros à l’époque, Mégane 1 phase 2, 1.4L 16V 95 cv, 115 000 kms toute propre, révisée et distri neuve.
Le jour de l’achat le câble pour passer la marche arrière m’a lâché, le vendeur l’a pris en garantie gratuitement comme prévu. Depuis 6 ans RAS à part de l’entretien courant.

La seconde c’était donc vendredi, une Mégane 2 1.6L 16V 110 cv environ, en première main, avec carnet d’entretien depuis l’origine, 138 000 kms, révisée avec factures, vidanges filtre, distri, rotules de direction + parallélisme, plaquettes avants + arrières, disques avants, capteur PMH ("maladie" classique des Mégane 16V avec parfois les bobines d’allumages bien que cela ne me soit pas encore arrivé sur ma mégane 1) 2 500 €*. Je lui espère la même longévité sans panne que ma première mégane.

Ayant eu une fois un vice caché sur une voiture achetée à un particulier, et malgré les preuves flagrantes que j’ai pu rassembler pour prouver sa culpabilité (connaissance du vice volontairement caché), et que l’expertise a confirmé j’ai eu du mal à récupérer le prix d’achat de la voiture tellement le vendeur était un pourri, et j’ai perdu tous les frais annexes (carte grise, assurance durant 6 mois pour une voiture non roulante, congés etc…).

Donc pour moi, les revendeurs auto ayant un bon historique sur societe.com et qui ne me paraissent pas être des fumistes quand je discute avec eux, cela me semble être un bon plan "investisseurs heureux" pour qui voit la voiture comme un passif à vocation utilitaire et pas comme un plaisir (comme dans l’autre file). smile

*entre 2014 et 2020 j’ai remarqué l’effet du diesel bashing… les voitures à essence sont vendues plus chères aujourd’hui que les diesel, c’était l’inverse il y a 6 ans. J’ai hésité à passer du côté obscur de la force mais n’ai rien vu d’intéressant.


Parrain InteractiveBrokers IngDirect SENZYDB Boursorama Degiro Fortuneo 12470190 iGraal eBuyClub RedSFR BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 3   [+2]    #20 21/09/2020 22h56

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 10 Banque/Fiscalité
Réputation :   1182  

Bonsoir,

@lemouz, j’ai donné quelques exemples pourtant sur les différences qui caractérisent selon moi, le marchand de tapis d’un revendeur honnête. Je n’ai pas écrit de check-list exhaustives sur le sujet.

En complément si cela peut aider, pour ceux, qui comme moi à la base, ne connaissent rien aux voitures et veulent acheter d’occasion en réduisant les risques de se faire avoir, le site fiches-auto est excellent.

De nombreuses voitures sont testées (et même des biens vieilles comme j’aime), et vous avez des centaines de témoignages par modèle et même par motorisation.
Ce qui permet de connaitre à l’avance, les pannes récurrentes, "maladies" d’un modèle X ou Y, d’une génération ou d’une autre, avantages/inconvénients différences entre les motorisations, la consommation réelle et pas celle de la fiche constructeur (en descente le vent dans le dos, au point mort…).

Les statistiques pannes par motorisation, à compléter par la lecture des commentaires.

Cela prend du temps au début mais c’est dans l’objectif d’être tranquille plusieurs années pour pas cher. Du value investing sur une vieille voiture smile

Quand je rencontre un revendeur pro, qui au bout de deux minutes me cite déjà les pannes récurrentes du modèle en question (que je connaissais déjà mais ça il ne le savait pas), ça part déjà beaucoup mieux que celui qui ne dit absolument rien et laisse faire en espérant tomber sur un client qui ne sait pas quoi regarder.

Et bien sûr open bar sur la durée de l’essai, pas juste 5/10 minutes (quitte à donner 5 balles pour l’essence). Et si le moteur est chaud quand vous arrivez, il vaut mieux revenir quand il est froid. Certaines pannes ne se déclenchent qu’à froid ou à chaud. Bref il y aurait un livre à écrire sur le choix d’une voiture d’occasion, si cela se trouve ça existe déjà. wink

Dernière modification par bibike (21/09/2020 22h58)


Parrain InteractiveBrokers IngDirect SENZYDB Boursorama Degiro Fortuneo 12470190 iGraal eBuyClub RedSFR BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+2]    #21 22/09/2020 09h00

Membre (2015)
Top 50 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   434  

Bonjour,

Il y a une autre stratégie, que j’applique , mais qui demande un peu plus d’investissement intellectuel. Acheter un véhicule +/- en mauvais état et le retaper…Au prix d’un simple lecteur de code défaut ou de recherche sur le net au sujet des fameuses pannes récurrentes et quelques heures de travail, hop c’est reparti.
Une Astra moteur Isuzu, achetée 250 euros avec panne d’alternateur (Hitachi, introuvable en occase, très cher en neuf), remise en état (120 €) sans autres frais puis revente à 500 euros après 75 000 km de plus, par exemple.
Mais désormais le top est d’investir dans un poste à souder car le nouveau contrôle met en défaut toute les perforations dues à la rouille. J’ai donc acheté un poste à fil fourré Lidll qui va très bien pour les petites perforations…On trouve de bons véhicules souvent Allemands avec des défauts de protection ponctuel de la caisse et des soubassements (VW mettait de la cire jusque vers 2000, cire qui disparait avec les intempéries par endroits).
Potentiellement, je suis donc celui qui va racheter pour quelques euros l’ancienne mégane de Bibike en panne ou avec un "fort" km (merci smile ).

D’une manière générale, sur les véhicules anciens tout se fait avec plus ou moins de difficultés, sans véritable outils spécifiques. Sur les plus récents, en potassant le net, il y a souvent des astuces qui font que l’on va vite et bien, je dirais que changer une ampoule peut vite devenir une grosse galère sans prise de renseignement préalable alors que c’est très simple avec un minimum de réflexion et recherche. Eviter les modèles peu diffusés. Une fois fixé sur un modèle réputé pour ses qualités, je ne me fie jamais aux km ; j’ai vu des véhicules avec + de 1 million de km, depuis les années 90 on sait faire solide en France et en Allemagne (en évitant les pétoires notoires cf stratégie de bibike), après c’est juste une question de soin et d’entretien.

Valise diagnostic auto multimarque : comment choisir?
C’est devenu pour moi aussi indispensable que le marteau (l’outil universel de base de tout apprenti mécano qui se respecte, surtout pour passer ces nerfs sur ces p*n de [email protected] de bagnoles en panne).

Acheter un appareil à soudure en ligne à petit prix | Lidl-Shop.be 80 € !
Concernant la rouille, n’oubliez pas que :
- les véhicules à peinture non métallisée se maquillent plus facilement, les différences de teintes se voient moins,
- on voit en général les raccords de peintures autour des joints de vitres, des serrures, des lignes tendues de carrosserie,
- en cas de doute sur du "choucroutage" faire le test de l’aimant, tout simplement.

Dernière modification par Iqce (22/09/2020 09h06)


Tant que t'as pas vendu t'as pas gagné. Mais t'as pas perdu. Mais t'as pas gagné. Mais…Oh zut fait @*

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #22 22/09/2020 09h47

Membre (2015)
Top 50 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   434  

Bonjour Bibike,

Allons bon !

Désolé que vous l’interprétiez ainsi : votre message est intéressant et je tentais juste de compléter l’info, pour ceux qui souhaitent pousser la démarche. J’ai beau relire, je ne vois rien de "vexant" pour vous, je vous cite d’ailleurs.
Relisez vous svp  wink:

"De nombreuses voitures sont testées (et même des biens vieilles comme j’aime), et vous avez des centaines de témoignages par modèle et même par motorisation.
Ce qui permet de connaitre à l’avance, les pannes récurrentes, "maladies" d’un modèle X ou Y"
=> c’est bien ainsi que l’on identifie les "pétoires notoires" ! Vous donnez même un lien qui illustre.
Non seulement je ne déforme pas, mais je cite votre démarche en exemple pour rendre à bibike ce qui appartient à bibike !
Le moteur 1.4 16V est très bon, je n’hésiterait pas à en acheter : puissant, économique etc C’est d’ailleurs ce que j’écris, en toute cohérence.
"Potentiellement, je suis donc celui qui va racheter pour quelques euros l’ancienne mégane de Bibike"

Je sais bien que les écrits des forumeurs sont souvent agressifs sur ce site et ce post (les voitures et les latins sans doute), mais j’ai toujours tenté de me distinguer des masses : je vous invite cordialement à reconsidérer vos propres écrits / votre interprétation à la lumière de ces explications factuelles.

Dernière modification par Iqce (22/09/2020 09h54)


Tant que t'as pas vendu t'as pas gagné. Mais t'as pas perdu. Mais t'as pas gagné. Mais…Oh zut fait @*

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #23 22/09/2020 12h30

Membre (2015)
Top 50 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   434  

Non non, c’est plutôt moi qui possède des poubelles smile et j’assume ; par exemple j’ai une 106 D, j’adore cette "poubelle" : facile à entretenir (de toute manière, une vidange tous les 50 000 km suffit, elle à 300 000 et va très bien) et surtout un excellent outil pour faire le tri social. Certes, j’ai le choix, et cela change tout coté susceptibilité.

Je vous assure avoir osé la garer sur le parking de la start up FAREVA entre les tesla et les ferrari immatriculées au Luxembourg et en Suisse (NB : ma 106 est rouge ferrari cependant, ça atténue). Les gens du comité d’accueil ont eu un haut le coeur sur le perron…
Certains diront "les c.ns ça ose tout" mais j’ai une autre vision de la chose (j’aurais pu prendre un autre véhicule), on s’amuse comme on peut, il faut aussi essayer de faire réfléchir les gens (la décroissance, le bon emploi de son argent etc) en les interpellant. …Mais c’est hors sujet !

Dernière modification par Iqce (22/09/2020 12h31)


Tant que t'as pas vendu t'as pas gagné. Mais t'as pas perdu. Mais t'as pas gagné. Mais…Oh zut fait @*

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #25 09/03/2021 07h30

Membre (2018)
Top 50 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   332  

Bonjour

Si la décote est votre principal moteur, réfléchissez avant de passer chez tesla :

Leur marche occasion est assez énigmatique de par leur faible volume de ventes (les prix affichés peuvent différer largement des prix finaux comme dans toute marque), voir qu’une grande partie des model 3 actuellement sur le bon coin en occasion sont affichées plus chères que le neuf dont vous parlez ! (Bien sûr pas la même version, mais de quoi se poser des questions…)

Musk nous à habitué à changer ses prix comme bon lui semble : regardez les différentes baisses sur la model 3 qui font que le neuf dont vous parlez (modèle entrée de gamme pour avoir le super bonus d’état, certaines options comme le rouge métal (!) vous font passer le cap prix et couper le bonus en 2).

Son nouveau prix d’appel est effectivement canon et devrait amener un volume inhabituel pour la marque : quid de la revente dont vous parlez quand cette vague va arriver en occasion ? Perso, je penche pour une plongée des côtes car je doute que le marché absorbe ce volume, sauf si entre-temps le pétrole double de prix…

Si vous pensez rouler peu, prenez une occasion premium un peu kilométrée pour son âge, vous pourrez la revendre en roulant peu à un prix peu décote : surveillez les critères écolo qui se durcissent régulièrement dans nos villes.

Si vous voulez vraiment une tesla, à votre place, je ferai une LLD même si plus cher pour palier au risque revente dans un contexte ou bien malin qui peut présager du marché occasion à venir….

Hors ligne Hors ligne

 

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur