Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+1]    #26 26/10/2020 20h18

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   218  

Bonsoir,
J’ai pas mal pratiqué à une époque (plus de 100km de route tous les samedis- Galibier, Petit Saint Bernard, Lautarey, Alpes d’Huez, Iseran etc …), entre 22 ans et 30 ans, lorsque j’étais devenu trop vieux pour ma précédente activité sportive (gymnastique).

A la lecture des nombreux messages, je découvre que beaucoup de personnes tirent un grand plaisir dans l’achat et l’utilisation de la technologie associée. Chacun fait ce qu’il veut, je n’ai aucun soucis avec cela, mais est ce que dans ces conditions, on ne perds pas un peu de ce qui fait l’essence du vélo ?
C’est à dire se déplacer dans de beaux paysages, avoir l’ivresse de l’air qui fouette le visage dans des décors de carte postale, ou bien comme dans beaucoup de sport, le plaisir de se faire mal, de se défier soit même, de tester ses limites, et de travailler pour les repousser ?
Dans ces conditions, je dirai, peu importe le matériel, c’est ce qu’il se passe dans la tête et dans les jambes qui est important.
Si on pousse le raisonnement à l’extrême, pourquoi ne pas utiliser l’assistance électrique, pour ensuite passer à la moto et puis la voiture, car c’est quand même plus confortable smile. Je le reconnais, je pousse le bouchon peut être un peu loin.

En tous cas, c’est ce qui m’importe dans la pratique du vélo. Alors oui, il arrive que certains se foutent de moi et de mes vélos de 30 ans, mes vieilles chaussures de marques que certains n’ont pas connus, mais tant pis, le vélo, c’est faire tourner les jambes, et profiter de la nature et des paysages. Le reste, bof, bof ….

PS : Meilleurs souvenirs : Le passage des Grands Goulets dans le Vercors avant que tout ne s’effondre, très impressionnant. Circuit Chapelle en Vercors / Les Baraques en Vercors / Grands Goulets (route maintenant effondrée) / St Jean en Royan / Combe Laval / Col de la Machine / Col de la Chau / Vassieux / Col de Saint Alexis / Saint Agnan / La Chapelle en Vercors
Les Grands Goulets

A+
Zeb

Dernière modification par zeb (26/10/2020 20h55)


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

Hors ligne Hors ligne

 

#27 26/10/2020 20h45

Membre
Réputation :   5  

Disons que la technologie permet d’avoir des vélos plus agréables à utiliser, plus précis, plus rigides mais ça ne rend pas l’effort moins dur.
Si vous n’avez pas les jambes pour faire avancer le vélo, il n’avancera pas.
Personnellement j’achète mes vélos d’occasions et je n’en change que tous les 7/8 ans, sinon c’est un budget énorme.
Si vous saviez ce que je croise quand je roule, des vélos à 7000/8000€ mais vraiment c’est régulièrement.
Pour certaines personnes c’est un plaisir d’avoir un beau vélo, ça se respecte comme point de vue, comme avoir une belle voiture wink

Hors ligne Hors ligne

 

#28 26/10/2020 21h06

Membre
Réputation :   2  

Le plus beau matériel est souvent utilisé plus pour le plaisir de posséder que par la nécessité de performance.
Il est vrai que l’on peut rouler sans investir dans du matériel hors de prix mais quand on a gouté aux nouvelles technologies, c’est comme avec le smartphone, une fois qu’on essaie , c’est adopté et on ne peut plus s’en passer.

Un cadre alu c’est bien mais une fois qu’on a eu un cadre carbone, on ne revient pas en arrière.
Idem pour les vitesses électriques vs un groupe avec des vitesse indexées à cable.


Parrainages : Shopmium ;Igraal

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #29 26/10/2020 21h31

Membre
Réputation :   4  

Investisseur, cycliste handicapé & voyageur à vélo… pour moi un velo, c’est des jambes pour vous (puisque je ne peux absolument plus marcher… par contre une fois sur un vélo… no problem)

J’ai eu la grande joie de traverser les Amériques à vélo avec un ami (un vélo dans les 200/300 euros). Ce fut une super expérience qui a donné naissance à un livre… 10 ans plus tard smile

Dernière modification par Voyageur75 (26/10/2020 21h34)

Hors ligne Hors ligne

 

#30 27/10/2020 08h41

Membre
Réputation :   25  

J’ai discuté un soir avec un employé d’un grand magasin de vélo au sud de Metz. Il m’expliquait qu’il avait en rayon 3 références de vélo qui valaient plus de 9000€ (c’était il y a 5 ans avant le boom du vélo électrique). Quand je lui ai dit qu’il ne devait pas en vendre souvent, il m’avait dit en vendre environ 1 par semaine. Ce qui m’étonnait le plus, sur ces références, 2 étaient des VTT. Perso, je ne mettrais pas 9000€ dans une machine pour faire le zouave en foret et dans la boue. (j’ai un route et un vtt, je roule environs 3000km par an, et j’ai du payer chaque machine environs 2000€.)

Hors ligne Hors ligne

 

#31 27/10/2020 13h27

Membre
Réputation :   31  

Fauxdebutant, le 26/10/2020 a écrit :

Ravito a écrit :

Bonjour,
Ce sport est extrêmement difficile et j’ai souvent perdu la notion de plaisir au profit d’un entrainement quantitatif.

Pour ma part, c’est l’entrainement qualitatif qui m’est rébarbatif, fractionné, PMA, Tabata et autres méthodes. Elles sont efficaces pour progresser mais ou est la notion de plaisir?

Effectivement c’est très efficace pour progresser. et réducteur d’opposer quantitatif et qualitatif. Dans ma pratique, j’ai rarement effectué du vrai travail qualitatif, ni de belles sorties plaisir. Disons que ça ressemblait plus à une pratique non structurée du style XX heures par semaines pour XXX km. Un raisonnement assez simpliste quand je vois les méthodes d’entrainement et les moyens de suivi qui existent aujourd’hui.

J’ai la chance de découvrir ça avec le bikepacking où les notions de paysage et de voyage sont plus présentes.
D’ailleurs pour les adeptes, avez-vous déjà testé le gravel? J’ai un avis assez partagé. C’est effectivement bien pour la polyvalence mais finalement ça ne remplace pas le vtt dans les single et c’est beaucoup moins confortable.

Hors ligne Hors ligne

 

#32 27/10/2020 20h01

Membre
Réputation :   49  

Ravito a écrit :

D’ailleurs pour les adeptes, avez-vous déjà testé le gravel? J’ai un avis assez partagé. C’est effectivement bien pour la polyvalence mais finalement ça ne remplace pas le vtt dans les single et c’est beaucoup moins confortable.

Je verrais bien le gravel en ville pour les furieux qui veulent aller super vite, passer partout (trottoirs, escaliers, parcs…), freiner fort et efficacement sur chaussée mouillée. Il existe des gravels qui pèsent 10kg, ça peut être sympa quand il s’agit de monter dans les étages d’immeubles. Ce serait une sorte de vélo de cyclo-cross urbain en fait.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #33 27/10/2020 20h18

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   218  

Bonsoir,

Un article sur le boom du vélo : les-fabricants-de-velo-soumis-a-une-cadence-infernale

A+
Zeb


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

Hors ligne Hors ligne

 

#34 28/10/2020 20h55

Membre
Réputation :   2  

Nous voilà privés de notre bol d’air.

Pour ceux qui veulent continuer en intérieur, quelques séances type à pratiquer sur home-trainer

https://www.lepape-info.com/fitnessform … ur-lhiver/


Parrainages : Shopmium ;Igraal

Hors ligne Hors ligne

 

#35 28/10/2020 21h29

Membre
Réputation :   23  

Je n’ai rien entendu concernant une interdiction de faire du sport en solitaire.

Cela me semblerait aberrant qu’il refasse l’erreur d’empêcher l’activité physique individuelle comme en mars/avril mais peut-être avez vous des informations différentes ?

Pour ma sortie club du dimanche je me doute que ça va être compromis mais je compte bien rouler en solo ou en groupe très réduit.

Hors ligne Hors ligne

 

#36 28/10/2020 21h35

Membre
Réputation :   5  

J’ai bien cru comprendre que c’était 1 h max à 1 km max de chez soi, à part faire le tour du paté de maison en fractionné, ça va être plus que limité, à confirmer

Hors ligne Hors ligne

 

#37 28/10/2020 21h59

Membre
Réputation :   2  

Il a dit : Vous pourrez sortir de chez vous pour travailler, vous rendre à un rendez-vous médical, pour prendre l’air, pour faire vos courses essentielles

Je ne pense pas qu’on puisse en déduire qu’on puisse faire 100 km en vélo.

Dernière modification par Fauxdebutant (28/10/2020 22h01)


Parrainages : Shopmium ;Igraal

Hors ligne Hors ligne

 

#38 10/11/2020 09h22

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   193  

Avec le nouveau confinement, certains se sont-ils (re)mis à l’home-trainer, en particulier les nouveaux modèles connectés avec des interfaces d’entrainement et réseaux sociaux type Zwift ?

Pour ma part je viens d’investir dans un HT Wahoo Kickr 2018 (modèle reconditionné à neuf vendu directement sur le site du fabricant), avec la semaine d’essai sur Zwift.

Très impressionné par le silence (le seul son à allure modérée est celui de la transmission du vélo en lui-même) et les sensations proches de celles de la route, apparemment liées au poids de la roue libre intégrée au HT.

Le logiciel est sympa, même si je m’attendais à quelque chose de plus réaliste en termes de graphisme (quand on voit ce que Pro Cycling Manager est capable de reproduire par exemple). On est clairement sur un jeu video, y compris les multiples récompenses à gagner ici et là qui rendent la compréhension peu évidente pour le néophyte. L’intérêt principal me semble être le côté social avec l’organisation des RDV, entraînements de groupe, encouragements réciproques, recevoir une notification quand le copain démarre une sortie etc., que je trouve très motivant.

Les limites par rapport à une vraie sortie en termes de sensation restent toujours l’absence de vent (donc sudation excessive) et l’impossibilité de se mettre correctement en danseuse, ce qui devient gênant quand les sorties s’allongent.

Hors ligne Hors ligne

 

#39 10/11/2020 09h45

Membre
Réputation :   23  

Très bon achat de home trainer que vous devriez garder en utilisation régulière qu’on soit confiner ou pas. Pour la position danseuse aucun problème chez moi, je ne vois pas bien ce qui vous bloque ?

Pour la ventilation un bon investissement à faire est le modèle WAHOO KICKR HEADWIND qui peut sembler cher mais est ultra efficace et change la vie. D’ailleurs il est très souvent en rupture de stock..

Hors ligne Hors ligne

 

#40 10/11/2020 15h23

Membre
Réputation :   49  

pasdequoi, le 28/10/2020 a écrit :

J’ai bien cru comprendre que c’était 1 h max à 1 km max de chez soi, à part faire le tour du paté de maison en fractionné, ça va être plus que limité, à confirmer

Là il y a une vraie différence suivant la topographie environnante. Personnellement j’ai des petits chemins vicinaux casse-pattes sur un petit circuit de 6 km en restant à moins de 1,2 km de chez moi. J’avais pratiqué lors du premier confinement durant les premiers jours. J’avais trouvé ça pas mal du tout.

Avant que le ministère de l’Intérieur ne précise avec de jolies infographies que le vélo était interdit partout. Finalement, juste à la sortie du confinement, Castaner (un as celui là!) nous a dit que le vélo n’était pas interdit. Des associations avaient râlé.

Hors ligne Hors ligne

 

#41 10/11/2020 15h44

Membre
Réputation :   25  

Perso, je fais mes courses en vélo. Comme ca je peux cumuler les plaisirs. Ce weekend, déposer des capsules nespresso usagées en boutique pour recyclage et aller à ma cave à bière : 15km. C’est peu mais ca permet de ne pas perdre contact avec le vélo. Et monter les cotes avec 5kg de bière dans le sac, c’est un bel entrainement, surtout sur mon vélo de fitness qui me sert de vélo de ville.

Hors ligne Hors ligne

 

#42 11/11/2020 20h08

Membre
Réputation :   2  

perecastor, le 10/11/2020 a écrit :

Le logiciel est sympa, même si je m’attendais à quelque chose de plus réaliste en termes de graphisme (quand on voit ce que Pro Cycling Manager est capable de reproduire par exemple). On est clairement sur un jeu video, y compris les multiples récompenses à gagner ici et là qui rendent la compréhension peu évidente pour le néophyte. L’intérêt principal me semble être le côté social avec l’organisation des RDV, entraînements de groupe, encouragements réciproques, recevoir une notification quand le copain démarre une sortie etc., que je trouve très motivant.

Les limites par rapport à une vraie sortie en termes de sensation restent toujours l’absence de vent (donc sudation excessive) et l’impossibilité de se mettre correctement en danseuse, ce qui devient gênant quand les sorties s’allongent.

Je découvre également ZWIFT,  actuellement je teste le programme Build me UP.
J’ai beaucoup régressé ces derniers temps ayant été malade, j’espère que ça me permettra de progresser.
A suivre…
Un seul reproche les consignes sont en Anglais, tout le monde n’est pas bilingue.


Parrainages : Shopmium ;Igraal

Hors ligne Hors ligne

 

#43 14/01/2021 11h21

Membre
Réputation :   12  

J’ai pratiqué le vélo de route pendant 15 ans de manière assidue, compètes, cyclosportives, étape du tour, mais j’ai arrêté après une grosse gamelle et plusieurs frayeurs (voitures qui passent très très près…).

Je pense que le vélo c’est l’école de la vie! Il faut pas mal de temps pour arriver en forme, et en très peu de temps tout peut dégringoler, et on peut prendre de grosses claques.

J’ai en tête des souvenirs de sorties mémorables entre amis, mais aussi des sorties galères ponctuées d’hypoglycémies et de souffrance physique…qui vous donnent envie de jeter le vélo contre le mur en arrivant à la maison, mais au final de repartir 2 jours plus tard! ça fait partie du jeu.

Aujourd’hui mon intérêt pour ce sport est intact, même si je ne le pratique plus. J’aime bien suivre les grands tours et les classiques. J’ai une grande admiration pour les coureurs pro, quoiqu’on entende…ils évoluent sur une autre planète. Avoir pratiqué pendant plusieurs années même à un modeste niveau  permet de s’en rendre compte. Ce sport demande vraiment de très gros sacrifices.

Cela fait quelques années que j’ai stoppé, apparemment la technologie a beaucoup évolué depuis, la pratique du home-trainer a l’air beaucoup plus ludique! Courses virtuelles…une autre approche.
J’ai  failli me laisser tenter lors du dernier confinement.

En tout cas,  tout ce que j’ai vécu au fil de ces années de pratique me sert aujourd’hui.

Vive le vélo!

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur