Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS    Cherchez sur le site et les forums :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#101 27/07/2020 10h58

Membre (2019)
Réputation :   11  

Vous avez raison. Il faut signaler aussi que certains restaurants limitent l’offre à leurs "moments creux" : uniquement déjeuner (ou au contraire dîner), en semaine.

Hors ligne Hors ligne

 

#102 27/07/2020 11h14

Membre (2018)
Réputation :   28  

Bonjour,

Dans le même principe il y a également le passeport gourmand.

Un passeport par département avec des offres principalement axées sur les restaurants mais aussi sur des sorties, séjours.

- Valable une année civile

Pour les restaurants :
- Des réductions allant de -20% (5 ou 6 personnes) à -50% (2personnes) mais sous conditions comme par exemples : « La réduction s’applique une seule fois par restaurant, hors boissons, café gourmand, obligation de prendre une boisson payante par personne)

Il nous a été offert donc pour le prix de l’abonnement je ne sais pas exactement, je crois que c’était entre 50-75€ mais je ne veux pas raconter de bêtises.

Nous allons régulièrement au restaurant (minimum 2-3 fois par mois) donc ça nous a permis d’en découvrir des nouveaux.

Même sans le passeport nous serions quand même allés au restaurant car il s’agit de la seule « folie » que nous faisons donc pour nous deux (-50%) ça a été avantageux.

Points positifs:
- découverte de nouveaux restaurants
- accès à certains restaurants dont nous ne serions pas allés à cause des prix plus élevés
- les réductions (surtout à deux)

Points négatifs:
- peut pousser à la consommation (aller plus régulièrement au restaurant)
- tous les restaurants testés n’avaient pas une bonne qualité de la nourriture
- des restaurants définitivement fermés mais indiqué dans le passeport

A bientôt

Dernière modification par Jeim (27/07/2020 11h37)

Hors ligne Hors ligne

 

#103 27/07/2020 11h21

Membre (2018)
Top 20 Année 2021
Réputation :   246  

J’ai souvent vu des restaurants à la mode faire le plein, alors qu’ils ne font "que réchauffer" en gros, et c’est tant mieux, car peu de talent apparent.

Et à quelques centaines de mètres, le restaurant tenu par des patrons sur le point de partir à la retraite, où l’on déguste une cuisine réellement goûteuse, copieuse, faite avec le talent de l’expérience, pour bien moins cher toujours, où l’on est chouchouté, presque désert.

Mais ils n’étaient pas à la mode !

Et ne payent souvent pas de mine.

Ps) Un article qui date un peu, où ce chef le dit lui-même de sa propre cuisine.

Et puis, il faut bien que les Metro, Krill etc… écoulent pour vivre.

Attention, je ne dis pas que ces produits ne pas bons, bien au contraire.

Quoi que dans certaines chaînes…

Dernière modification par Aigri (27/07/2020 12h16)


Donne un cheval à celui qui dit la vérité, il en aura besoin pour s'enfuir.

Hors ligne Hors ligne

 

#104 27/07/2020 17h33

Membre (2017)
Réputation :   41  

Le comprends votre déception, sauf qu’un point me chiffonne :
"Et ne payent souvent pas de mine."
Pour moi une sortie au restau est un plaisir (et non une nécessité), par conséquent ne pas payer de mine est un gros défaut à mes yeux.

Hors ligne Hors ligne

 

#105 27/07/2020 17h55

Membre (2015)
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   119  

Perso je trouve le plaisir du restau dans la qualité des plats servis et non dans le décor. Et je suis plutôt d’accord sur le fait ceux qui en mettent plein la vue sont rarement les meilleurs.

Hors ligne Hors ligne

 

#106 27/07/2020 19h03

Membre (2011)
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   75  

Membre clivantMembre clivant Membre clivant

C’est un tout.
Sans beau décors et belle vaisselle, pas d’étoile Michelin par exemple, et c’est normal.

Hors ligne Hors ligne

 

#107 15/12/2021 22h54

Membre (2020)
Top 20 Année 2022
Réputation :   114  

Membre clivant Membre parfois clivant Membre clivant

stokes, le 15/12/2016 a écrit :

Une solution pour optimiser son budget restaurants peut consister à délocaliser ses repas au Portugal : les économies réalisées financeront largement le prix de l’avion.

1 c’est bon : poisson, viandes, coquillages, gibier…tout est délicieux
2  c’est copieux : les portions servies sont énormes, souvent le double ou le triple de ce que l’on donne en France
3 on est accueilli comme un roi : le personnel des restaurants est nombreux et très attentionné.
4 on ne se fait pas assassiner ; le prix des plats varie entre 5 et 15€ selon la viande ou le poisson choisi. Le vin est facturé autour de 6€ la demi-bouteille, 10€ la bouteille, le pichet de "rouquin" ordinaire dépassant rarement les 4€ le demi-litre. Le café excellent tourne autour de 0,7€. Un bémol tout de même : pain,olives et couvert sont facturés à part pour 1 ou 2€ l’ensemble.

Retour au Portugal fin 2021 : je confirme les 4 points précités, avec quand même un bémol sur le 4ème, le plat de résistance dépasse désormais souvent les 15€, voire 20€. Du coup, il devient difficile de s’en tirer à deux à moins de 40€ ou 50€ selon le vin choisi. A noter aussi que l’eau gazeuse, même si elle ne vaudra jamais le vin, est excellente.

Bon, mieux vaut profiter des restaurants tant qu’ils sont ouverts, situation hélas précaire et réversible….

Hors ligne Hors ligne

 

#108 16/12/2021 07h50

Membre (2018)
Réputation :   17  

JMeuret, le 27/07/2020 a écrit :

Perso je trouve le plaisir du restau dans la qualité des plats servis et non dans le décor. Et je suis plutôt d’accord sur le fait ceux qui en mettent plein la vue sont rarement les meilleurs.

Je ne suis pas d’accord. Lorsque vous vous rendez dans un restaurant étoilé, vous vivez une œuvre d’art sensorielle où le visuel, le cérémonial et le scénario sont indissociables de l’expérience culinaire. L’expérience est à aborder de la même manière que lorsque nous nous rendons au théâtre, à l’opéra, dans un musée d’art, etc.

Hors ligne Hors ligne

 

#109 19/01/2022 13h34

Membre (2020)
Top 20 Année 2022
Réputation :   114  

Membre clivant Membre parfois clivant Membre clivant

Isild, le 11/06/2017 a écrit :

@Stokes. Pas possible de terminer une bouillabaisse ? Tssss, tsss, Les Grands buffets de Narbonne ne sont pas pour vous alors ! wink

En tout cas, étant un ventre sur pattes et une passionnée de cuisine, j’apprécie beaucoup la manière dont vous décrivez les mets que vous dégustez. Ca met l’eau à la bouche !

Vous évoquez le Portugal : on ne parle pas souvent de la gastronomie portugaise et pourtant, c’est un pays où    l’on mange divinement bien !

Les grands buffets on n’a jamais autant parlé que ce jour : le patron malin et avisé de l’établissement a convoqué tous les médias au moment où il annonçait une hausse de 30% des rémunérations de son personnel. C’est vraiment un coup de pub extraordinaire et l’on va sans doute se presser aux Grands Buffets dans les prochains jours, cela même si les clients devront débourser 5€ de plus pour financer les largesses patronales.

Tout le monde sera content : les salariés augmentés, le patron qui s’attache leur fidélité et les clients qui s’en mettront plus que jamais "plein la lampe" ! Aux Grands Buffets, on mange entre autres de la bonne viande et du bon fromage ; on y boit du bon vin et l’on fait honneur à la gastronomie française, cela à un prix qui reste accessible.

Dernière modification par emilienlar (19/01/2022 13h34)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #110 29/04/2022 23h01

Membre (2020)
Top 20 Année 2022
Réputation :   114  

Membre clivant Membre parfois clivant Membre clivant

emilienlar, le 15/04/2022 a écrit :

Certains le réinvestiraient ; pour ma part, ce dividende je vais le manger et le boire dès dimanche avant même de l’avoir touché, bon pas aujourd’hui vendredi saint quand même.

C’est la période des dividendes et, comme je l’ai indiqué, plutôt que de les réinvestir, je préfère les boire et les manger, bon pas en totalité tout de même car cela me ferait mal !

Après m’être tapé la cloche en Bourgogne le dimanche de Pâques, j’ai mis le cap sur le midi, plus précisément à Bouzigues sur les rives de l’étang de Thau, là où sont produites les huitres éponymes.

Le gros dividende versé par la colombienne Ecopetrol m’a permis d’inviter quelques amis d’ailleurs surpris par une générosité dont je ne suis pas coutumier !

Tout commence par une mise en bouche dans un petit bistrot sur le port, en quelque sorte le restaurant avant le restaurant : une douzaine d’huitres locales n°3 et une bouteille de picpoul à se partager, çà au moins c’est du circuit court ! Le pinard est bien frais et les huitres charnues et goûteuses, pas si salées que cela comme trop souvent avec les Bouzigues. Le loufiat est un malin et oublie de me rendre mes 2€ de monnaie ; le fourbe a dû croire que j’avais des sous comme les chiens ont des puces et il semble surpris que je passe en caisse réclamer mon dû !

Cent mètres plus loin, changement de décor : une adresse superbe avec vue magnifique sur l’étang et le mont Saint Clair au loin, une maison tenue par la même famille depuis plus de 60 ans. A la table voisine, nous apercevons le sénateur du coin et c’est un bon indice : les sénateurs çà connaît les bonnes adresses.

En entrée viennent de délicieuses moules gratinées à l’ail suivie par une assiette de poissons à la nage, dans laquelle je reconnais entre autres des morceaux de lotte. Ce poisson-là il est frais et succulent, pas du décongelé comme les gargottes en servent trop souvent ; je ne sais pas trop ce qu’il y a dans la sauce, mais c’est rudement bon ! Vient ensuite un baba aux fruits frais : un vrai régal ! Pour arroser tout cela, encore et toujours du picpoul, sans doute le meilleur rapport qualité-prix en vin blanc de la région.

Je ne donnerai pas le montant de la "douloureuse", bien plus salée que les huitres, mais bon peu me chaut ! L’avantage avec les dividendes, c’est que l’actionnaire ne transpire pas pour les gagner et peut donc les dilapider sans avoir des aigreurs d’estomac.

Dernière modification par emilienlar (29/04/2022 23h04)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur