Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#151 30/10/2019 14h54

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   345  

Mark, si vous étiez marié, vous sauriez que les dépenses non contraintes pour les célibataires le sont pour les couples mariés. Et encore plus avec enfants.

Voici quelques exemples vécus:
- Machin a perdu son manteau,;
- Machine a troué ses chaussure à force de jouer au foot à l’école;
- Les T Shirt de machin (qui a encore pris 10 cm) sont trop petits;
- Machine a troué tous ses leggings (à force de jouer au foot à l’école);
- Machin a encore perdu son manteau,
- Machine doit s’inscrire à la musique;
- Machin aussi;
- Machine veut faire du sport (mais pas du foot, hein, c’est pas un sport de filles);
- Machin veut faire un sport en plus;
- Machine part en voyage de classe;
- Machin aussi;
- T-u as prévu les cadeaux d’anniversaire pour machine et machin? et leurs cousins? et leurs copains?
- J’ai envie d’un restau;
- Où est-ce qu’on part en voyage pour l’anniv de mariage?

A titre personnel, j’ai instauré des comptes-joints dédiés à enveloppe fermée pour les dépenses courantes, un autre pour les vacances et loisirs (car grâce à nos amis du tiers-monde, les vêtements ne représentent pas grand chose dans le budget des dépenses courantes), et un autre pour les impôts et charges de copropriété (celui-ci n’est pas à enveloppe fermée, et augmente tous les ans).

Dernière modification par Trahcoh (30/10/2019 14h57)

Hors ligne Hors ligne

 

#152 30/10/2019 15h12

Membre (2010)
Top 100 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   229  

Pour ce qui est des vêtements, nous avons instauré la règle suivante :

- Vêtements et chaussures courantes payés par le budget familial, avec le meilleur rapport qualité prix. Donc, pas de marque, du Décathlon par exemple ou autres produits entrée de gamme (les enfants grandissent vite et ne sont pas toujours soigneux).

- Vêtements et chaussures de marque. Et bien cela tombe bien, les grands parents ne savent pas quoi offrir pour les anniversaires et pour Noel. Ils se débrouillent donc avec les enfants pour une paire de Nike, des slips Freegun ou autres marques que je ne connais même pas.

Pour en revenir au message précédent, de toute façon, dans les 2 cas, ce sont les ouvriers et les enfants des pays en voix de développement qui produisent. Il n’y a pas le choix.

A+
Zeb


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

Hors ligne Hors ligne

 

#153 17/11/2019 09h01

Membre (2019)
Réputation :   0  

Je me suis également fait un tableau sur Excel avec les dépenses mensuelles mais en version simplifiée, avec d’un côté l’argent qui rentre (salaire) et de l’autre les dépenses fixes et variables, l’épargne et ensuite le budget que je m’accorde pour faire ce dont j’ai envie (resto, habits, vacances, etc…)

Par exemple en frais fixes :

- crédit immo = 585e
- assurance pret immo =  16e
- assurance appartement = 24e
- charges de copro = 58e
- taxe habitation = 50e (bientôt supprimée)
- taxe foncière = 80e
- prêt auto = 105e
- assurance auto = 65e
- assurance moto = 11e
- frais tenue compte bancaire = 3e
- internet = 15e
- tél portable = 9e
- assurance accident de la vie = 12e
- cotisation syndicale = 13e
- eau : 8€
- électricité : 2€

Soit en frais fixe mensuels = 1078€

Ensuite en frais variables :

- nourriture (hors resto) : 250e
- carburant : 120e

Soit 370e de frais variables.

Ce qui donne une dépense totale en frais de 1448€ tous les mois.

Ensuite je fais la soustraction salaire - frais = somme restante à partager entre l’épargne et les dépenses "loisirs" (restos, habits, achats plaisir, etc…)

Dans les faits je m’accorde entre 5 et 700€ par mois de budget loisir, et le reste va en épargne, environ 5-600€ mensuel.

Je pourrai épargner + en réduisant mon budget loisir, mais je n’en ai pas envie car on a qu’une vie et demain il sera peut être trop tard pour en profiter et avec cette répartition je me sens bien car j’arrive à épargner une somme correcte tous les mois (environ 20%) et je ne me prive pas à côté.

En couple sans enfant pour l’instant, et nous ne vivons pas encore ensemble.

Bonne journée à tous

Dernière modification par Nicky (17/11/2019 09h41)

Hors ligne Hors ligne

 

#154 17/11/2019 09h34

Membre (2018)
Réputation :   105  

Nicky a écrit :

Par exemple en frais fixes :

- crédit immo = 585e
- assurance pret immo =  16e
- assurance appartement = 24e
- charges de copro = 58e
- taxe habitation = 50e (bientôt supprimée)
- taxe foncière = 80e
- prêt auto = 105e
- assurance auto = 65e
- assurance moto = 11e
- frais tenue compte bancaire = 3e
- internet = 15e
- tél portable = 9e
- assurance accident de la vie = 12e
- cotisation syndicale = 13e

Soit en frais fixe mensuels = 1068€

Bonjour,
Je ne vois pas l’eau, le gaz et l’électricité…?

🍁🍂🍁🍂

Hors ligne Hors ligne

 

#155 17/11/2019 09h40

Membre (2019)
Réputation :   0  

Bonjour, bonne remarque. Je n’ai pas de gaz dans mon logement uniquement de l’électricité, comme je travaille pour l’énergéticien historique ma facture annuelle n’est que d’une 20aine d’€, mensualisée cela donne moins de 2€ par mois.

Pour l’eau je paie environ 50€ tous les 6 mois, soit environ 8€ mensuel.

Au final 10€ par mois pour l’eau et l’électricité.

Dernière modification par Nicky (17/11/2019 09h42)

Hors ligne Hors ligne

 

#156 23/11/2019 22h36

Membre (2013)
Réputation :   26  

Bonjour,

Je vis avec ma femme et notre bébé (notre seul enfant, qui a 6 mois, d’où un budget bébé encore estimatif). J’expose ici mes dépenses, y compris ma part (50%) des dépenses communes.

J’optimise beaucoup mes dépenses.

Voici mes dépenses :
- Compte joint (maison, nourriture, bébé, voyages et sorties communs, tout ce qui est lié au logement sauf le prêt : charges, foncier, taxe d’habitation, électricité, assurance, etc.) : 500 €
- Prêt immobilier (y compris assurance emprunteur) : 700 €
- Téléphone : 10 €
- Cadeaux : 50 €
- Transports : 40 €
- Sorties : 15 €
- Voyages : 10 €
- Autres : 50 €

Soit 1375 € / mois.

Je prévois de quitter mon travail (devenir """rentier""") d’ici 6 mois (j’aurai alors 34 ans) en me basant sur des dépenses futures équivalentes à 10 000 € de dépenses annuelles (soit 800 € / mois) hors prêt immobilier (j’achèterai une maison cash sauf si j’arrive à avoir un prêt, ce qui serait bien sûr préférable mais ce qui sera très difficile au vu de mon endettement). Ce que je gagnerais éventuellement par mon activité de coach ou dans une hypothèse favorable concernant mes investissements immobiliers (plus-values, meilleurs loyers ou vacance que prévu, etc.) me permettrait d’augmenter mon budget.

Un budget "contenu" à la trentaine avec un jeune bébé peut-il ne pas trop enfler avec les années (pour moi et pour mon enfant) ? Je le verrai, et je m’adapterai si cela dérive trop.

Dernière modification par Artosis (23/11/2019 22h38)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #157 16/12/2020 12h15

Membre (2013)
Top 20 Vivre rentier
Réputation :   93  

Bonjour,
Le site Retraite.com a effectué une estimation des surcoûts dus à l’âge avec trois tranches (65-75 ans, 75-85 ans, plus de 85 ans) et trois niveaux de tarifs (bas, moyen, haut). Je ne sais pas évaluer la qualité de ces estimations (des retours concrets de forumeurs?) mais c’est néanmoins à méditer pour les futurs retraités/rentiers.
Cdt

[url=]

Hors ligne Hors ligne

 

#158 12/02/2021 00h15

Membre (2019)
Réputation :   36  

Plutôt que de sommer une foule de petites dépenses pour connaître mon train de vie, ce qui a pour inconvénient d’être à la fois fastidieux et source d’oublis, je calcule mon train de vie par déduction:

A- Je calcule de combien a augmenté (ou baissé) la somme de tous mes avoirs bancaires sur une période (comptes courants, livrets, PEA, CTO, etc.), généralement une année, c’est la "Variation". C’est rapide et pas compliqué.

B- Je regarde quelles sont mes entrées totales sur la période: salaires + revenus d’épargne + revenus d’immobilier locatif + rentrées exceptionnelles (par exemple donations), j’appelle ça "Total In".

C- Je calcule le total des sorties. Très simple : si j’ai encaissé 100 euros et que mes avoirs n’ont augmenté que de 40 euros eh bien il n’y a pas de miracle : j’ai dépensé 60 euros, c’est mon "Total Out" = "Total In" - "Variation".

D- Pour obtenir mon "Train de vie", je déduis de "Total Out" les quelques postes de dépenses principaux, à savoir les impôts sur le revenu (le plus gros poste, et de très loin), les sorties pour immobilier locatif (crédits, charges, assurances, compta, etc., ce que je fais dans tous les cas pour ma compta) et les sorties exceptionnelles (par exemple la construction de ma RP). Toutes les autres dépenses constituent mon train de vie.

En moyenne sur les sept dernières années ce train de vie s’établit à 1.900 euros par mois. J’ai été agréablement surpris ces dernières années de voir qu’il n’a pas augmenté malgré l’arrivée de notre premier enfant il y a un peu plus de deux ans, mais c’est vrai que nous n’avons plus fait de grands voyages à l’autre bout du monde depuis.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #159 12/02/2021 02h14

Membre (2015)
Top 100 Réputation
Top 5 Expatriation
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   216  

… (reduction du niveau de détails)

Depuis que j’ai soldé mes crédits et optimisé mes dépenses (sans me priver), mes dépenses sont très significativement inférieures à mes revenus. Je constate la validité  de la théorie de Mr Money Mustache, celle-ci est  détaillée sur son blog: The Shockingly Simple Math Behind Early Retirement. La bonne surprise a été de constater l’accéleration de l’augmentation du capital et des revenus associés une fois les dettes réglées et le seuil symbolique du premier million dépassé. Dans ce poste MMM n’insiste pas assez sur l’effet accélérateurs des intérêts composés une fois un certain seul atteint.

Dernière modification par TyrionLannister (22/02/2021 13h09)


Tyrion Lannister - "a Lannister always pays his debt"

Hors ligne Hors ligne

 

#160 24/02/2021 22h17

Membre (2013)
Réputation :   26  

Bonjour,

Je ne suis pas sûr de vous comprendre : "l’effet accélérateurs des intérêts composés une fois un certain seul atteint". L’exponentielle accélèrerait (ou le taux d’intérêt/le rendement/le ROI augmenteraient) à partir d’un certain patrimoine ? Le patrimoine grossissant, un changement auquel je pense est (au contraire) l’augmentation… des impôts !

@Valdec : "sommer une foule de petites dépenses" ne sert pas qu’à connaître son train de vie, mais à en avoir une connaissance plus fine que la seule somme en question, par exemple pour identifier les postes qui peuvent être optimisés.

Dernière modification par Artosis (24/02/2021 22h20)

Hors ligne Hors ligne

 

#161 24/02/2021 22h45

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   345  

L’augmentation de capital accélère à mesure que les dépenses en représentent une partie toujours plus faible. De même quand les revenus augmentent en parallèle.

De plus, 10% de croissance sur 20 k$ de patrimoine n’ont pas le même effet sur votre compte que 10% de 2000 k$

Il n’y a pas d’impôt universel sur le patrimoine. En France c’est 0% pour le capital financier. Chez Tyrion c’est le même taux.

La connaissance fine des dépenses me semble superflue. Il faut se focaliser sur les gros postes pour un effet significatif: 1) le logement, 2) la bagnole.

Hors ligne Hors ligne

 

#162 25/02/2021 00h34

Membre (2011)
Top 50 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   366  

Trahcoh, le 24/02/2021 a écrit :

La connaissance fine des dépenses me semble superflue. Il faut se focaliser sur les gros postes pour un effet significatif: 1) le logement, 2) la bagnole.

Ce qui est un gros poste chez vous ne l’ai pas forcément chez tous!

Mon 1er poste de dépense, c’est l’alimentation, loin devant logement et voiture!
Ensuite effectivement le logement et en 3ème à peu près ex-aequo voiture/impôts/travaux.

Donc pour optimiser, il faut regarder l’alimentation en 1er, et là il faut descendre à un niveau assez fin!

Pour l’effet exponentiel, je suppose qu’il y a une sorte de plafonnement des dépenses (ou plus faible augmentation) qui permet aux revenus supplémentaires de dégager encore davantage de revenu, accélérant l’effet boule de neige!

Hors ligne Hors ligne

 

#163 25/02/2021 08h59

Membre (2013)
Réputation :   26  

Trahcoh, le 24/02/2021 a écrit :

Il n’y a pas d’impôt universel sur le patrimoine. En France c’est 0% pour le capital financier. Chez Tyrion c’est le même taux.

Ma réflexion était centrée sur la France. Elements qui évoluent défavorablement avec la taille du capital : IFI sur le patrimoine, IR sur les intérêts/dividendes (pour ceux qui sont peu imposés le choix de l’imposition sur le revenu plutôt que le PFU peut être pertinent), SSI quand on passe LMP…

Hors ligne Hors ligne

 

#164 25/02/2021 09h39

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   345  

Cela dépend de vos choix. L’ifi ne concerne pas le patrimoine mais le patrimoine immobilier. Et l’augmentation d’impôt est proche de zéro ou négligeable sur des supports tels que le PEA, assurance vie et support capitalisant sur compte titre. En effet, l’impôt y dépend du montant des retraits et non des plus values. En phase de capitalisation, zéro retrait, zéro impôt.

Si vous êtes multimillionnaire, vous paierez l’impôt d’un smicard si vous avez un train de vie de smicard.

D’où l’effet boule de neige, 100% des intérêts génèrent des intérêts.

En immobilier, c’est différent car il faut suivre l’actif net pour constater l’effet de capitalisation. Si vous regardez uniquement le cash, c’est beaucoup plus lent, et l’effet à crédit est boule de neige inversé: plus d’impôts et moins de cash année après année. A 10% de rendement le cash annuel est proche de zéro en fin de crédit. Il faudra réinvestir pour constater une croissance.

Je suis passé d’un taux d’épargne de 50 à 75%, et un patrimoine multiplié par 4 sans impôts autre que sur les intérêts annuels des fond en euro. Comparé aux taxes foncières, c’est vraiment négligeable.

Pour donner suite à votre message Gunday, effectivement l’alimentation est probablement un gros poste de dépense, mais dans mon foyer ce n’est pas négociable. Par contre, j’ai fait une grossière erreur, le premier poste de dépense c’est l’impôt, pas le logement. C’est donc ce point qui doit être surveillé en priorité chez moi.

Dernière modification par Trahcoh (25/02/2021 09h55)

Hors ligne Hors ligne

 

#165 25/02/2021 14h25

Membre (2019)
Top 150 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   158  

En revanche, avec des supports financiers capitalisants, vous accumulez une dette fiscale non négligeable que vous ou vos héritiers finirez par payer sauf à changer de résidence fiscale. En toute rigueur il faudrait la comptabiliser.   

D’autre part, l’impôt sur le patrimoine pourrait ressurgir sous la forme de l’ISF ou sous  une forme plus sévère. La Taxe foncière est d’ailleurs un impot sur le patrimoine - et peut être même les droits de mutation ou de succession.

Il y a quelques petits problèmes qui rendent probablement l’impôt sur le patrimoine contre-productif ( la liberté de circulation des capitaux, la question si les biens professionnels ou les parts de sociétés appartiennent ou non à l’assiette taxable, etc…) mais ça n’arrêtera pas un gouvernement de gauche (qui n’est pas, selon moi, l’hypothèse la plus probable pour 2022).

Hors ligne Hors ligne

 

#166 25/02/2021 14h38

Membre (2019)
Réputation :   18  

Pas certain pour les supports financiers ni pour les autres :
Pour les financiers on peut s’affranchir d’une partie voire de toute la dette fiscale (toute sur les supports retraite payé sur l’IR du bénéficiaire de la succession), par exemple le PEA (uniquement PS), une AV qui ferait uniquement de l’UC et basculée les dernières années avant la succession en fond euro (20% ou 31 % sans PS sans IR par exemple) mieux : un PER sur un TMI à 45% jamais liquidé qui passe en succession au barème successoral  (pas d’IR ni de PS) etc etc

Hors ligne Hors ligne

 

#167 25/02/2021 15h03

Membre (2019)
Top 150 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   158  

Bon oui mais sur le PEA vous finirez par payer les PS si vous voulez sortir des liquidités. Ou vos héritiers quand il sera clos à votre décès.  De plus les versements sont plafonnés sur un PEA. L’avantage successoral des AV est conséquent mais limité. De même, pour le montage SCI IS qui permet de retarder très longtemps la fiscalité,  on finit toujours par payer de l’impôt sur les PV ou les dividendes. 

Je suis entièrement d’accord que ces enveloppes sont intéressantes fiscalement mais elles sont de droit français et comme telles soumises à la fiscalité française.

C’est d’ailleurs très curieux que le chiffre des PS et IR dûs en cas de liquidation le jour même ne soit pas affiché dans les interfaces de gestion des contrats d’AV ou des comptes titres.

N’oubliez pas que les actifs financiers ne servent absolument à rien si vous n’en tirez pas de liquidités en les revendant ou en touchant les dividendes. A moins de pouvoir acheter son pain en transférant 0.08 action air liquide sur le compte titres du boulanger.

Pour le PER je dois y regarder de plus près. Mais je serais surpris que Bercy ait laissé un trou dans la raquette.

Hors ligne Hors ligne

 

#168 25/02/2021 15h15

Membre (2012)
Réputation :   4  

Le gros avantage du report fiscal ad vitam, c’est que cet impôt différé travaille quand même pour vous, et ça c’est un sacré avantage !
Par ailleurs, rien ne vous empêche de faire des donation de votre PEA, et de faire un reset du compteur fiscal à ce moment là (et la possibilité de le toucher en rente).
Du coup le problème de la dette fiscal, n’en est pas vraiment un à mon sens.

En ligne En ligne

 

#169 25/02/2021 15h48

Membre (2019)
Réputation :   18  

Caratheodory:
Imaginons un PEA avec 50000 de versement et 50000de plus value : 100000 en tout.
Il vous rapporte par exemple 7500 euros net de PS par an et cela vous suffit : vous ne payez les PS que sur une fraction de la somme totale.
Vous décédez et votre enfant hérite de ce PEA il en garde les actions et bénéficie d’une exonération de 100000 euros sur la succession il se retrouve à avoir payé zéro et bénéficie en plus d’une exonération sur la plus value (en fait plus exactement c’est vous qui l’avez eu à titre posthume.
Il y a zéro PS et zéro IR là dedans. Mise 50000 net résultat 100000 net.
Imaginons la même situation avec un PER TMI 45%:
Mise 27000 donnant 50000 plus value idem résultat  100000.
sortie de x % par an de plus value suffisante pour vivre (gardant les 100000) en capital fractionné pas de liquidation du PER.
Succession zéro PS zero IR mise 27000 net résultat 100000 net.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #170 25/02/2021 15h58

Membre (2016)
Top 50 Réputation
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   419  

@Double6

j’avais dans l’idée que lors d’une succession, le PEA était clôturé et les prélèvement sociaux payés. Donc dans votre exemple (50k€ de versement et 50k€ de plus-values), les héritiers hériteraient de 50k€ + (50k€ - 17,5% de PS) =  91 250€. Et pas de 100k€ comme vous semblez le suggérer.

Mais je ne m’appuie que sur des articles grand public (par ex. ici, dans Le Revenu) donc j’ai peut être raté un truc? Ou mal compris?

Dernière modification par carignan99 (25/02/2021 16h00)

Hors ligne Hors ligne

 

#171 25/02/2021 16h11

Membre (2019)
Réputation :   18  

Alors peut être mais la clôture du PEA n’implique pas la vente des titres donc c’est le montant total en chiffre qui est mis en succession cela me paraît logique mais peut être je me trompe.
Oui finalement c’est logique que les PS soient prélevés sur l’ensemble. PEA mauvais exemple.
Bonne raison pour liquider un PEA avant un PER ou un CTO ?

Dernière modification par Double6 (25/02/2021 16h17)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #172 25/02/2021 16h23

Membre (2021)
Réputation :   37  

Caratheodory a écrit :

A moins de pouvoir acheter son pain en transférant 0.08 action air liquide sur le compte titres du boulanger.

Vous misez sur un krack d’Air Liquide bientôt? Parce qu’au cours actuel, votre baguette à 10€, c’est pas donné! J’espère qu’a ce prix là vous avez les croissants :)

Hors ligne Hors ligne

 

#173 25/02/2021 17h13

Membre (2014)
Réputation :   20  

Caratheodory a écrit :

C’est d’ailleurs très curieux que le chiffre des PS et IR dûs en cas de liquidation le jour même ne soit pas affiché dans les interfaces de gestion des contrats d’AV ou des comptes titres.

Ce serait une information intéressante, mais la fiscalité pouvant être différente pour chacun (barême, PFU, etc) le courtier n’a pas toutes les données pour pouvoir afficher cette information.
Dans cet esprit, on trouve chez Saxo un montant "frais de courtage estimés en cas de vente de toutes les lignes".

En ce qui me concerne, dans l’évaluation de mon patrimoine, j’intègre au passif la valeur de la fiscalité latente sur mes différents supports (PEE, PEA, CTO).
J’y vois deux avantages :
- Je ne me crois pas plus riche que je ne le suis en réalité,
- Un arbitrage générant un frottement fiscal est transparent sur mon estimation de patrimoine global, ce qui m’aide à éliminer les biais (je suis moins tenté de conserver une ligne en PV au prétexte que la vente génèrera de l’imposition).

Hors ligne Hors ligne

 

#174 26/02/2021 00h38

Membre (2011)
Top 50 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   366  

Trahcoh, le 25/02/2021 a écrit :

Pour donner suite à votre message Gunday, effectivement l’alimentation est probablement un gros poste de dépense, mais dans mon foyer ce n’est pas négociable.

Qu’est ce qui n’est pas négociable ?
La qualité ?
Car mon producteur bio local fait des produits qualitatifs bien moins couteux qu’en magasin.
Donc en consommant davantage chez lui, je diminue mon budget tout en augmentant la qualité!

Sans compter que pour le fun, on a fait un micro relevé de produit qu’on achète régulièrement (une 15aine en gros), et les différences de prix sont assez impressionnante!
Jusqu’à 20% d’écart sur certains produits!
Donc on réfléchit à optimiser ce point, car en moyenne 10% de moins sur l’alimentaire, c’est autour de 3% du budget économisé.
Ca parait peu, mais 3% d’économie, juste en changeant de fournisseur, ça me semble pas un détail.

Dernière modification par gunday (26/02/2021 01h20)

Hors ligne Hors ligne

 

#175 26/02/2021 00h53

Banni
Réputation :   -9  

Je suis totalement d’accord avec vous !

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "le budget d'un investisseur heureux ?"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur