Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 03/08/2021 15h05

Membre (2020)
Réputation :   0  

Bonjour,

La question est simple : pour un crédit immobilier de résidence principale, contracté à deux, êtes-vous adeptes de l’assurance à 100%/100% ?
C’est effectivement ce que proposent les banques en première intention. A l’époque où nous avons acheté, nous avons plutôt opté pour une répartition 60%/40% afin de refléter nos niveaux de revenus respectifs.

Souhaitant éventuellement renégocier cette partie assurance, je me pose la question de nous passer à 100%/100%. D’un côté c’est effectivement une tranquillité, mais c’est aussi de l’argent jeté par la fenêtre (comme toujours avec les assurances). Dans le doute je sais que je pourrais déjà nous monter à 70/70 sans augmenter la mensualité.

J’aurais aimé vos avis plus éclairés sur le sujet. Peut-être y-a-t-il certains critères à prendre en compte pour décider ?
D’après mes simulations, la différence de coût au total (sur 15 ans) est de 5000€ (entre 100/100 et 60/40).

Mots-clés : assurance, credit, immobilier

Hors ligne Hors ligne

 

#2 03/08/2021 15h33

Membre (2013)
Top 20 Réputation
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   1165  

Bonjour,

impossible de répondre à votre place à une telle question, car c’est vraiment un choix personnel qui dépendra de votre âge, de votre situation financière, etc.
Pour le coût, c’est on ne peut plus simple : une assurance sur 2 têtes à 100% / 100% coûte tout simplement 2 fois plus cher que l’équivalent en 50% / 50%…

Si vous êtes à 60% / 40%, AMHA, c’est impossible de monter à 70% / 70% sans surcoût !

Bonne réflexion.

Dernière modification par maxicool (03/08/2021 15h35)


Parrain Linxea . Yomoni . Boursorama . Vattenfall . Fortuneo . Total (105579483) . Binck . Igraal . eBuyClub . BLOG

Hors ligne Hors ligne

 

#3 03/08/2021 15h38

Membre (2011)
Top 100 Réputation
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   198  

Je trouve que c’est un coup de pouce énorme donné au survivant.
Bien sûr on joue contre l’assureur et donc c’est pas en notre faveur. Le risque de décès est faible mais le gain est élevé.
Si le conjoint survivant n’a pas la capacité de payer le crédit a 50% + élevé les enfants seul le cas échéant, c’est à mon sens indispensable.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 03/08/2021 15h40

Membre (2020)
Réputation :   0  

Merci pour cette réponse.

Effectivement c’est très personnel ! j’imagine que chacun a ses arguments et contre-arguments… c’est un peu ce que je viens chercher pour nourrir ma réflexion:)

Je confirme que je peux passer de 60/40 à 70/70 sans surcout, mais en changeant d’assurance. Comme je n’ai pas encore comparé dans le détail, il y a peut-être "un loup"… à voir.

Par ailleurs j’ai constaté que 50/50 était plus cher que 60/40… chose qui n’est pas très intuitive pour moi.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 03/08/2021 15h44

Membre (2011)
Top 100 Réputation
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   198  

Le 60/40 est moins cher car l’assuré a 60% est moins cher. Plus jeune ou est une femme ou a moins de problème de santé.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 03/08/2021 16h43

Membre (2013)
Top 20 Réputation
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   1165  

Je confirme que je peux passer de 60/40 à 70/70 sans surcout, mais en changeant d’assurance.

Dans ce cas, ok, mais vous ne l’aviez pas dit ;-)


Parrain Linxea . Yomoni . Boursorama . Vattenfall . Fortuneo . Total (105579483) . Binck . Igraal . eBuyClub . BLOG

Hors ligne Hors ligne

 

#7 03/08/2021 17h13

Membre (2011)
Top 50 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   355  

C’est une question complexe.

Il n’y a pas de cas universel!

Ici on est à 100/50, 100% sur moi 50 sur madame (la banque voulait pas plus bas).
La différence est les revenus et le patrimoine qui m’ont poussé à faire ce choix.

Pareil, pour quelques emprunts SCPI, j’ai pris l’assurance facultative, (pas très couteuse), ainsi en cas de décès, ça permet de transmettre une partie des SCPI acheté à crédit.

sinon est ce que passer à 60/40 chez le nouvel assureur ne serait pas moins couteux ?
ne serait ce pas ce prix là qu’il faudrait comparé à votre prix actuel ?

Hors ligne Hors ligne

 

#8 03/08/2021 17h15

Membre (2014)
Réputation :   31  

La question dépend aussi de la protection sociale globale des deux personnes. Et il faut étudier chaque scenario, pour chacune des deux personnes : décès, incapacité, invalidité / PTIA (ce que je vais dire est très laid, mais les pires galères ne sont pas forcément liées à des décès, parfois c’est plus simple en cas de décès…). Soit au total 6 scenarii (2 membres du couples x 3 hypothèses).

En tenant compte de toutes les assurances de personne dont vous bénéficiez : prévoyance employeur, assurance auto (tous risques dont garantie conducteur), garantie accidents de la vie.

Si vous avez tous deux une bonne prévoyance employeur qui verse un capital en cas de décès ce n’est pas forcément la peine d’être assuré à 100% en décès, le survivant ayant assez de cash pour faire face.
exemple : dans ma boîte, en cas de décès c’est 2 ans de salaire, 3 ans si décès accidentel…

La question est encore plus vraie pour la partie incapacité temporaire de l’assurance, car dans ces cas-là l’apport de l’assurance du prêt peut être très, très bas (ils font un calcul sur la perte réelle de gains - plus votre prévoyance employeur est avantageuse, plus votre perte de gains est faible quand vous êtes en arrêt, moins l’assureur du prêt aura à payer).

L’incapacité définitive / invalidité / PTIA est sans doute le scenario le plus redoutable car on est dans une configuration où la perte de revenus s’accompagne aussi de dépenses nouvelles (par exemple : aménagement du logement, qui peut coûter parfois aussi cher que le logement lui même). Toutes les prévoyances employeur ne prévoient pas de capital dans ces cas là, souvent elles se contentent de compléter l’invalidité sécu pour arriver une garantie de revenus comme pendant un arrêt.

Bien entendu tous ces calculs sont précaires si vous ou votre conjoint changez régulièrement d’emploi.

C’est très tentant de couper dans les assurances en se disant que c’est une dépense inutile, mais les galères ça arrive vite. Les gens ont tendance à sous estimer la galère financière qui les attend en cas de gros pépin. Sans oublier que même dans un cas où vous êtes indemnisable à 100% par l’assurance d’un tiers (ex : victime d’un chauffard), l’indemnisation peut tarder (expertises interminables, recours, etc.).

Sans pour autant qu’il faille aller dans l’excès inverse, à savoir le cumul inutile de garanties (cf. plus haut avec la prévoyance vs la garantie incapacité temporaire de l’assurance du prêt).

Dernière modification par FXB67 (03/08/2021 17h17)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 04/08/2021 11h20

Membre (2020)
Réputation :   0  

Merci à tous pour vos réponses qui éclairent un peu ma lanterne.
Je vais regarder la prévoyance employeur, même si je ne voudrais pas trop miser dessus dans la mesure où nous sommes tous deux susceptibles de changer de boulot dans les années à venir. On a aussi une assurance accidents de la vie à la MAIF, mais qui ne couvre qu’en cas d’accident.

Pour vous répondre Gunday, je peux effectivement gagner un peu sur ma cotisation en changeant d’assureur (en restant à 60/40) mais ma motivation initiale était surtout d’augmenter notre couverture.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 04/08/2021 11h39

Membre (2019)
Réputation :   18  

La prevoyance et l’assurance credit sont deux questions intriquées comme le dit FXB67.
La question principale à laquelle répondre est celle du pire scénario cad l’invalidité ++++

- Connaitre son contrat de prévoyance dans ce cas de figure : suis je en barème pro ou fonctionnel ou croisé / à partir de combien 26% moins ? si > 66% équivalent à 100% ? / suis je au T100 ou T66 ? / en Madelin ou pas / aurais d’autres aides (fiscalisées ou non, à partir de combien d’invalidité et combien ?) / si PTAI  ai je capital + rente ? etc.
- connaitre son contrat assurance  prêt immo et ce qui arrive en invalidité.

Croiser les deux et définir son risque financier réel.

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur