Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#1 16/03/2020 12h08

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   190  

Bonjour,
J’ai 2 locataires qui semblent profiter du COVID pour "oublier" de payer le loyer.
Qu’est ce qui est prévu dans ce cas là ?

Car recourir à un huissier pendant une phase de quarantaine me semble compliqué.

Une solution ?

Et pour être clair, vu le profil des 2 locataires, je m’oriente bien vers un abus, car c’est dans leur façon de faire.

Mots-clés : covid, impayé, loyer

Hors ligne Hors ligne

 

#2 16/03/2020 12h11

Membre
Réputation :   14  

Aucune.
Je pense que beaucoup de boites  vont aussi oublier de payer leur facture suite au confinement qui arrive.
Cela va être très très compliqué.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 16/03/2020 12h14

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   222  

Le COVID semble être "la porte ouverte à toutes les fenêtres", certains vont sans doute en profiter pour ne pas payer leurs loyers, leurs factures … ( de plus le gouvernement a prolongé la trêve hivernale de 2 mois ).

Dernière modification par Oblible (16/03/2020 12h24)


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#4 16/03/2020 13h13

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   190  

je crains qu’après l’épidémie, il y est plusieurs mois/année/décennie de boulot pour nettoyer les conneries de ceux qui ont profité de la crise.

Et encore, de là à ce qu’on nous sorte une amnistie présidentielle sur tout les impayés pendant la crise, que je ne serais pas étonné…

Hors ligne Hors ligne

 

#5 16/03/2020 17h24

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   180  

Juridiquement rien ne s’arrête (à ce jour), donc le locataire reste redevable des loyers. Vous pourrez donc suivre la procédure habituelle. Par contre la justice sera encore plus lente que d’habitude car les audiences sont suspendues.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 16/03/2020 18h21

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   190  

Et avant la justice, pour faire une relance par huissier, c’est pas gagné.
Bref, j’ai réussi à mettre la pression sur un locataire, mais l’autre fait le mort.
Donc je sens que je vais prendre quelques mois dans la vue.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 16/03/2020 18h26

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   102  

Idem, j’ai un locataire qui "fait le mort"… On va voir comment ça évolue mais il est probable d’avoir quelques mauvaises surprises dans les mois à venir….

Hors ligne Hors ligne

 

#8 16/03/2020 20h59

Membre
Réputation :   19  

Idem pour moi, puis maintenant avec le discours du président et l’appel à suspendre le paiement des loyers !

Wait and see

PS: lien figaro qui concerne la Confédération nationale du logement (CNL) qui à demandé ce jour en urgence «un moratoire des loyers dans les parcs privé et social permettant la suspension du versement des loyers tant que l’épidémie ne sera pas contenue» .

Dernière modification par picsou83 (16/03/2020 21h15)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 16/03/2020 21h02

Membre
Réputation :   9  

Si je ne m’abuse le président indique le non paiement des loyers pour les entreprises. Par pour les particuliers.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 16/03/2020 21h04

Membre
Réputation :   40  

De mon coté, la visite prévue aujourd’hui chez une de mes locataires a été annulée par sa maman en raison du confinement à venir.

Du coup, j’envoie plus de photos aux candidats et ma locataire va proposer une visite "skype".

L’état des lieux le 4 avril va être original… A distance ou reporté…

Hors ligne Hors ligne

 

#11 16/03/2020 21h05

Membre
Réputation :   0  

Bonsoir,
La suspension des loyers au niveau hlm ou privé (bailleur privé)?

Hors ligne Hors ligne

 

#12 16/03/2020 21h05

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   222  

Hors ligne Hors ligne

 

#13 16/03/2020 21h12

Membre
Réputation :   20  

Faudrait pas que certains locataires s’en servent pour pas payer en jouant les ignorant sur le fait que c’est pour les entreprises…..

Hors ligne Hors ligne

 

#14 16/03/2020 21h16

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   242  

Oui, car à l’oral, comme la phrase était alambiquée, c’était pas super clair que c’était pour les entreprises.

Hors ligne Hors ligne

 

#15 16/03/2020 21h20

Membre
Réputation :   28  

Oui j’ai transpiré aussi, la façon dont c’était dit, et en fin de graaande phrase cela porte clairement à confusion (volontaire de celui qui l’entend)

Normalement peu de perte de salaire, donc ils devraient payer sans trop de soucis.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #16 16/03/2020 21h25

Membre
Réputation :   20  

J’ai trouvé la formulation de notre président particulièrement maladroite. D’ailleurs, plusieurs journaux reprennent déjà une version erronée (ex: LeFigaro) ce qui j’ai bien peur va nécessiter de la pédagogie avec nos locataires… qui devront d’ailleurs toujours toucher leurs allocations et éventuellement les indemnités de chômage technique !

Je me demande du reste ce qu’il prévoit pour les entreprises dont le métier et de louer des locaux à d’autres entreprises. On appelle cela une "foncière" je crois   roll

Hors ligne Hors ligne

 

#17 16/03/2020 21h40

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   242  

Et il y aussi quelques petits bailleurs privés qui louent des murs de commerce (salon de coiffure, etc.). Même si ce n’est pas la majorité.

Hors ligne Hors ligne

 

#18 16/03/2020 21h43

Membre
Réputation :   1  

Bonjour à tous,

Personnellement j’ai un local commercial avec un locataire qui vend des produits non essentiels et qui a donc fermé.

Cette annonce du président m’inquiète donc.
Il parle de suspension des loyers et non de suppression. Cela veut dire que l’on reporte seulement l’échéance de la dette.

D’autres ont la même compréhension que moi ?

Bonne soirée

Hors ligne Hors ligne

 

#19 16/03/2020 21h47

Membre
Réputation :   5  

julien a écrit :

Et il y aussi quelques petits bailleurs privés qui louent des murs de commerce (salon de coiffure, etc.). Même si ce n’est pas la majorité.

De mon côté, c’est mon cas, le locataire (un coiffeur) m’a dit que l’état allait tout payer …
Après je le comprends aussi, il est fermé : pas de rentrée d’argent.

Je pense, je vais essayer de faire une pause de prêt immobilier avec la banque… à voir car je n’ai pas cette clause dans le contrat avec la banque …

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #20 16/03/2020 21h47

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   163  

En complément des échanges, se rappeler que la semaine dernière nos gouvernants avaient annoncé également le report de 2 mois de la fin de la trêve hivernale.

Entre la confusion sur cette allocution et ce qu’aurait retenu précédemment quelqu’un n’ayant pas fondamentalement envie de payer, on a un cocktail dangereux pour le bailleur dans ce contexte !

Notre président avant son élection  parlait de la « rente immobilière », je crois que volontairement ou non il vient de lui mettre une seconde torpille après l’IFI et la non éligibilité à la flat tax des revenus locatifs.

Précision : je fais partie des gens plutôt satisfaits à la base de son action …même si sur ce coup là, c’est confondre l’investisseur particulier avec Blackrock !

Hors ligne Hors ligne

 

#21 17/03/2020 09h42

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   123  

La maman d’un locataire étudiant vient de m’appeler pour demander si on peut décaler son EDL de sortie, car pas sûr que les déménagements fassent partie des exceptions au confinement (même si c’était apparemment le cas en Italie). Et encore faudrait-il que les loueurs de camion travaillent encore.

J’avais déjà reloué à des personnes avec un EDL d’entrée prévu dans la foulée… eux-même ont donné préavis à leur ancien appartement… bref un bel effet domino à gérer !

En ligne En ligne

 

#22 17/03/2020 09h45

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   180  

Quand je lis le décret, la seule exception qui serait peut-être applicable est :

Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance des personnes vulnérables ou pour la garde d’enfants ;

Pour la sécurité de tous, je pense qu’il vaut mieux ne pas faire une interprétation extensive de cette exception, et décaler le déménagement. De toute façon la location de camion sera très compliquée voire impossible, et vos contacts avec quiconque en dehors de votre famille nucléaire risquent soit de propager le virus soit de vous infecter également.
Restez chez vous.

Hors ligne Hors ligne

 

#23 17/03/2020 09h54

Membre
Réputation :   5  

julien a écrit :

Et il y aussi quelques petits bailleurs privés qui louent des murs de commerce (salon de coiffure, etc.). Même si ce n’est pas la majorité.

Oui c’est mon cas d’ailleurs.

Bon le paiement de ce mois ci vient d’arriver. En espérant de même pour avril.

Mais j’avoue que ce discours est trop flou. Et certains risque d’en profiter. Maintenant, qu’ils donnent toutes les informations sur un site.

Dernière modification par ManuInvest (17/03/2020 09h59)

Hors ligne Hors ligne

 

#24 17/03/2020 12h54

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   250  

perecastor a écrit :

La maman d’un locataire étudiant vient de m’appeler pour demander si on peut décaler son EDL de sortie,

Cas de force majeure seloger

L’idéal est de trouver une solution avec le locataire entrant pour le faire patienter.


Pour vivre heureux, vivons cachés

Hors ligne Hors ligne

 

[+1 / -1]    #25 17/03/2020 13h43

Membre
Réputation :   0  

Bonjour à tous,

Je viens de recevoir un mail de notre locataire et j’ai besoin de votre aide car pour l’instant je ne trouve aucun élément qui réponde à sa requête. Voici le courrier:

Madame, Monsieur,

Nous faisons face à une crise sanitaire mondiale inédite avec des conséquences économiques majeures et graves.
Cette crise se traduit de manière immédiate et concrète par la fermeture contrainte du magasin au public à partir de ce lundi 16 mars. Ceci fragilise un modèle économique déjà gravement déstabilisé par la baisse de la consommation dans le prêt-à-porter depuis quelques années.
Notre objectif est de préserver nos salariés et nos magasins face à ce cas de force majeure. Aussi, pour faire face à cette situation que nous espérons provisoire, nous reportons le paiement des loyers et charges. De plus nous n’aurons d’autres choix que de réduire le montant du loyer et charges à proportion de notre chute d’activité. Nous reviendrons vers vous dès que nous aurons connaissance de la date de réouverture au public afin de vous informer du montant cette la décote applicable rétroactivement.
Nous sommes conscients des efforts que notre démarche implique mais il s’agit de la seule qui puisse permette de sauvegarder l’activité et les emplois. Bailleurs et commerçants doivent rester solidaires et partenaires pour amortir ensemble les conséquences de cette crise. Il serait en effet inéquitable que seuls certains subissent de plein fouet cette crise alors que d’autres conserveraient l’entièreté de leurs revenus. Face à cette situation inédite et imprévisible, nous comptons sur votre bienveillance et votre solidarité.
En raison de l’urgence de la situation, nous vous remercions par avance de bien vouloir nous donner votre accord sur ces termes dès que possible par email.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur