Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

[+1]    #1 24/06/2017 15h33

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   481  

Pour investir il convient de savoir garder la tête sur les épaules. Il en est de même dans le milieu professionnel, ou encore, très souvent, dans le monde familial. Un peu d’évasion, la tête dans les étoiles, permet se déconnecter totalement du monde et de se plonger dans un autre univers (c’est le cas de le dire) à la fois si proche et si lointain.

Je pratique l’astronomie (niveau amateur) depuis maintenant quatre ou cinq ans. Mes cibles favorites sont :

  . 1 . Saturne, avec ses anneaux, qui sont parfaitement visibles, et qui changent d’orientation selon sa révolution.

. 2 . Jupiter, la plus grosse planète du système solaire, qui donne quelques frissons dès lors qu’on l’observe pour la première fois.

. 3 . La Lune, si proche, qu’elle offre un spectacle magnifique, avec ses milliers de cratères qui se révèlent rien qu’avec du matériel d’entrée de gamme.

. 4 . Le Soleil, observable avec un filtre solaire spécifique

. 5 . La galaxie d’Andromède, que je peux voir, avec mon équipement, tel un très léger nuage diffus. Une observation très sommaire de celle-ci donc, mais qui offre offre un sentiment particulier… celui de sortir de la Voie Lactée et de toucher du bout du doigt immensité de l’Univers.

Du point de vue de l’équipement, du matériel amateur de base (je ne parle pas des télescopes à 60€ vendus dans la grande surface du coin, mais bien de matériel avoisinant un minimum de 200€ chez un spécialiste) permet d’observer les quatre premiers "objets" évoqués ci-dessus.

Pour débuter, l’achat d’un petit télescope de type Dobson parvient parfaitement. Il s’agit globalement des télescopes offrant le meilleur rapport qualité prix. Ils ont des inconvénients (pas adaptés à la photo, difficilement motorisables). Mais ils ont aussi des avantages indéniables (rapport qualité / prix, facilité d’utilisation et de prise en main).
Personnellement je possède deux Dobson. L’un de base, mon premier, d’un diamètre de 130mm. Et mon second, d’un diamètre de 200mm. Un peu d’équipement également, entre quelques filtres lunaires, un filtre solaire spécial, des occulaires, …

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9887_11039797_10205183000590701_3354100579650901998_n.jpg
(en pleine observation avec mon "gros" télescope de 203 mm)

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9887_2013-08-15_060209.jpg
(à l’aube, avec mon "petit" telescope de 130mm)

Il est tout à fait possible de faire de l’observation simple ou de l’astro-photographie. Tout dépend au final du type de télescope possédé et de son équipement.
Mon équipement reste assez basique, et mes télescopes ne sont absolument pas fait pour faire de la photographie (préférer les montures Newton aux Dobson pour une telle utilisation).
Je m’essaye néanmoins, de temps à autres, à la prise de vues d’objets célestes que j’observe. Le téléphone portable coller à l’occullaire n’est pas vraiment académique comme technique, mais cela donne parfois des résultats surprenant (voir ci-dessous)
Je rêverai de pouvoir l’équipe pour l’astro-photographie, mais cela a un coût non négligeable.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9887_dsc_0078.jpg
(la Lune, prise par erreur avec le flash -les deux gros "éclats" blanc sur la photo-)

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9887_img_20140607_223536.jpg
(Saturne, que l’on distingue nettement quasiment au centre, là encore avec le flash du téléphone mis par erreur)

Malgré le fait que ces deux photos soient ratées (à cause du flash), je leur trouve un côté presque artistique (ressenti purement personnel). De plus, ce sont probablement deux de mes meilleures photos au niveau de la netteté des objectifs photographiés.

Certains membres du forum s’interessent-ils également à l’astronomie ?

Mots-clés : astronomie, galaxie, planètes, étoiles


Dividende Score - Outil d'aide à la décision pour investissement dans les dividendes (CAC 40 et SBF 120)

Hors ligne Hors ligne

 

#2 24/06/2017 17h03

Membre
Réputation :   6  

J’ai pratiqué l’astronomie quand j’étais ado : j’avais acheté un petit télescope Paralux 114/900, un très bel outil qui donnait déjà accès à pas mal de merveilles proches (Mars, Jupiter, Saturne, Andromède…) ou plus lointaines (mais là c’était bien galère à pointer !).
Malheureusement, les études puis le travail m’ont envoyé en ville, avec toute sa pollution lumineuse, et j’ai mis cette activité de côté depuis.
Merci pour ce partage en tout cas, ça donne envie de s’y replonger ! smile

Hors ligne Hors ligne

 

#3 24/06/2017 17h23

Membre
Réputation :   9  

N’étant pas particulièrement intéressé par le domaine, je suis étonné de voir que Saturne est visible de manière aussi claire, et honnêtement avec une taille impressionnante lorsque l’on repense aux distances qui nous en séparent…

Merci en tout cas pour cette petite découverte très sympathique !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 24/06/2017 20h51

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   481  

Saturne, ou encore Jupiter s’observent facilement avec du matériel d’entrée de gamme (acheté chez un pro, pas au au supermarché du coin). Pour ce qui est de la seconde, on peut même distinguer différentes "bandes" de sa surface.

Il est même possible de voir les principaux satellites qui gravitent autour des deux géantes. Ce ne sont que de tous petits points, mais ils sont inmanquables dès lors qu’observés avec télescope de 130mm.
Il est peut-être possible de les voir avec du matériel de plus petit diamètre, mais comme je n’ai jamais testé < 130mm, je ne peux pas l’affirmer.

. Pour info, Jupiter se trouve à environ 0,78 milliard de kilomètres de la Terre (soit 5,2 unités astronomiques) et est 11 fois plus grosse que la Terre.
. De son côté Saturne se situe à 1,4 milliard de kilomètres de la Terre (9,3 unités astronomiques), et est 9,5 fois plus grosse que la Terre.
. En comparaison, l’étoile la plus proche de notre système solaire se situe à 4 années lumière, soit 252000 unités astronomiques, ou encore 37 840 milliards de kilomètres de la Terre.

Les ordres de grandes sont juste faramineux…

@Jeryagor
Il est tout à fait possible d’habiter en ville et posséder un télescope. Du moment qu’il est transportable, il suffit de s’éloigner un peu du milieu urbain pour pouvoir pratiquer wink

Dernière modification par Neo45 (24/06/2017 21h22)


Dividende Score - Outil d'aide à la décision pour investissement dans les dividendes (CAC 40 et SBF 120)

Hors ligne Hors ligne

 

#5 25/06/2017 03h44

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   114  

Je pratique aussi l’astronomie ! Mais en ville (à Lyon) le spectacle est hélas bien limité. Heureusement les planètes sont parfaitement visibles dans mon C8 et c’est toujours un ravissement d’observer les anneaux de Saturne, les bandes de Jupiter ou encore l’éclatant croissant de Venus qui étincelle tel un diamant !

La nébuleuse d’Orion ou l’amas globulaire d’Hercule offrent aussi un beau spectacle.

Mais ce que j’aime le plus, c’est l’astrophotographie ! Je reste subjugué par la capacité des capteurs numériques actuels et par les techniques de traitement du signal qui permettent de révéler l’invisible, y compris dans un site hyper pollué comme le mien.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 25/06/2017 11h53

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   481  

Très bel instrument que le C8 !

Je ne désespère pas, un jour, de pouvoir me mettre aussi à l’astro-photographie. Mais il y aura pour cela des préalables :  . déménagement dans une maison avec jardin en zone rurale (l’idée est là, l’envie grandie, maintenant il faut voir le reste)
. importantes économies pour acheter du matériel adapté (je ne m’inquiète pas trop pour ce point là)
. faire passer l’achat d’un troisième télescope auprès de Madame (ce sera peut-être bien ça le plus compliqué lol)


Dividende Score - Outil d'aide à la décision pour investissement dans les dividendes (CAC 40 et SBF 120)

Hors ligne Hors ligne

 

#7 26/06/2017 14h07

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   195  

Habitant en zone rural (et lumière du village éteinte à 22h30), il est vrai que le ciel étoilé est plutôt impressionnant.

Ceci dit, je ne suis pas à l’observation avec un téléscope.

Une question, utilisez vous des applications tels stellarium pour visualisez la carte du ciel que vous avez sous les yeux ?

Hors ligne Hors ligne

 

#8 26/06/2017 16h45

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   481  

Oui, j’utilise stellarium… c’est d’ailleurs la seule application pour laquelle j’ai bien voulu dépenser quelques euros lol


Dividende Score - Outil d'aide à la décision pour investissement dans les dividendes (CAC 40 et SBF 120)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 29/06/2017 17h26

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   147  

Exactement le genre de domaine auquel je ne connais absolument rien, mais que je prendrai énormément de plaisir a découvrir avec mes enfants.

Auriez vous des conseils a ce sujet?

Par exemple un livre de vulgarisation, quitte a acheter plus pointu si moi ou un de mes enfants s’y accrochait?

Quel matériel de base acheter pour une telle découverte?

J’ai exactement la même envie de découverte avec les microscopes.

Ils n’ont que 5 et 3 ans, mais il me tarde de faire ce genre de choses…

Bonne journée!

Hors ligne Hors ligne

 

#10 29/06/2017 17h42

Membre
Réputation :   4  

Bonjour,
on m’a prêté un télescope un jour et j’avoue avoir été déçu, assez difficile à manipuler, peu de chose visible…peut-être était ce un télescope de mauvaise qualité.
Par contre un ami m’a conseillé de regarder le ciel avec des jumelles (12X50 de mémoire) et j’ai été agréablement surpris de tout ce que l’on peut observer même dans des endroits sombres.
L’été je m’allonge dans la pelouse et traque les étoiles filantes. Vraiment merveilleux !

Hors ligne Hors ligne

 

#11 29/06/2017 18h24

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   481  

Bonjour Ballotph,

Pour ce qui est du télescope en lun même, il en existe de différentes sortes, avec différents types de montures. Un tube Newton sur monture équatoriale ne se manipulera pas de la même façon qu’un tube Newton monté sur une monture Dobson (voir la photo de mon "gros" télescope quelques messages plus haut). Chaque observateur aura ses préférences de tubes / montures.

Concernant le grossissement, tout dépend d’abord de la qualité du télescope lui-même, ainsi que celle des mirroirs. C’est logique. Néanmoins la qualité des oculaires joue également un rôle.
De plus, un télescope possède un grossissement maximal théorique. Pour le calculer grossièrement il suffit de multiplier les diamètre de l’appareil par 2,5. Mais ce n’est vraiment que du théorique.
Il y a également le grossissement utile. C’est celui avec lequel le télescope offrira sa performance optimale. Il se calcule grossièrement en multipliant son diamètre par 1,5.

Ainsi, un télescope de 203 mm tel que le miens aura un grossissement maximum théorique d’environ 500x, alors que son grossissement utile sera d’envrIron 300x.

Il y a aussi le fait que si l’image n’est pas assez grossie par rapport aux capacités du télescope, le grossissement minimum théorique (utilisation d’un oculaire qui ne grossi pas assez), alors l’image se trouve également dégradée.

Comme vous le voyez, il y a pas mal de paramètres qui font qu’une observation puisse être de "mauvaise qualité".
Vous vous imaginez tout de même que les capacités d’observation sont démultipliées par rapport à une paire de jumelle. Si vous êtes surpris de ce que vous pouvez voir aux jumelles, alors vous serez émerveillé par l’utilisation d’un "bon" télescope.

Je vous rejoins pleinement sur l’observation du ciel à l’oeil nu, l’observation des étoiles filantes… Rien que cela est déjà très beau à voir.


Dividende Score - Outil d'aide à la décision pour investissement dans les dividendes (CAC 40 et SBF 120)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #12 29/06/2017 22h52

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   114  

Il vaut mieux débuter avec un petit investissement pour éviter d’être déçu.

Effectivement, on ne voit pas "grand chose" à travers un instrument. Ce qui compte c’est l’émotion suscité par l’objet, émotion d’autant plus grande quand on a des notions d’astronomie. Par exemple, quand on regarde la nébuleuse d’Orion au télescope (a fortiori si c’est en ville), on ne voit qu’une tache floue. Mais sa beauté se révèle qu’on sait qu’il s’agit d’une vaste pouponnière d’étoiles située à des milliers d’années lumière, et dont les nuages de gaz et de poussières cachent des étoiles naissantes.

Même la Voie Lactée est "décevante" si on est trop près des villes : je suis sûr que plus d’un citadin à la campagne doit la prendre pour un simple nuage (l’aspect est quasiment le même, oui je le précise, car je pense que la majorité des gens ne l’a jamais vue). En revanche, en campagne, ne serait-ce qu’à l’œil nu, le spectacle est féérique, et c’est vrai que c’est agréable de se promener avec une paire de jumelle ou une lunette à grand champ.

Bref, pour débuter, je conseillerais :

- le livre A l’affut des étoiles,18ème édition, bible de l’astronome amateur débutant, par feu Pierre Bourges
- une carte mobile du ciel, par exemple Miniciel faite également par Pierre Bourges (s’utilise donc aisément avec le livre précité)
- une paire de jumelle (à moins de 100 euros), ou bien une lunette d’initiation (l’avantage c’est que le rapport qualité/prix est meilleur que pour les jumelles), par exemple l’excellent Travelscope 70 (en vente dans beaucoup de magasins d’astronomie, y compris en province, prix conseillé 80 euros, éviter l’arnaque Nature&Découverte qui la vent 90 euros).

Éventuellement on peut ajouter une lampe rouge (pour ne pas être ébloui), mais il on peut très bien ajouter un bout de tissu ou de colorer au marqueur rouge une lampe de poche.

Pour le fun, quelques photos que j’ai prises depuis mon balcon à Lyon :

Saturne :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/1562_saturne_6_juin.jpg

La Nébuleuse de l’Haltère (résidu d’une étoile en fin de vie) :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/1562_m27superalignpixq.jpg

La Galaxie du Tourbillon :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/1562_m51_final.jpg

Dernière modification par Vibe (29/06/2017 23h08)

Hors ligne Hors ligne

 

#13 30/06/2017 00h02

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   481  

Magnifiques photos que vous partagez là. Le temps de pose doit être relativement long pour obtenir de tels résultats. De mémé, j’imagine que votre C8 est motorisé ?


Dividende Score - Outil d'aide à la décision pour investissement dans les dividendes (CAC 40 et SBF 120)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #14 30/06/2017 01h57

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   884  

Au passage si vous pouviez expliquer le coup du C8.
Pour moi c’est une voiture, j’imaginais le type partir à la campagne avec son C8 et sa lunette. Dans ce cas il serait forcément motorisé smile

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #15 30/06/2017 06h46

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   481  

Le C8 est un télescope de type Schmidt-Cassegrain. C’est un très bel équipement, particulièrement adapté à l’astro-photographie. Il se distingue par sa qualité, mais aussi par son côté compact.

Regardez la photo de mon "gros" Dobson (message #1  de cette file) et comparez là avec celle (ci-dessous) d’un C8. Les deux appareils ont le même diamètre, mais l’encombrement est radicalement différent (le prix aussi smile).

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9887_11026-xlt_c8sgtxlt_large_2.jpeg
(Schmidt-Cassegrain C8 motorisé).

Le "motorisé", je pense que vous vous en doutez, fait référence au fait que le télescope s’oriente mécaniquement à l’aide d’une télécommande.
Les télescopes motorisés également équipés d’un système "Go to" permettent de suivre le mouvement céleste. L’appareil reste donc fixé en permanence sur l’objet céleste que vous avez choisi d’observer. Cela lui permet donc un "temps de pose" (suivi du même objet) très important (jusqu’à plusieurs heures) afin de collecter un maximum de lumière et donc de pouvoir prendre des photo de bonne qualité.


Dividende Score - Outil d'aide à la décision pour investissement dans les dividendes (CAC 40 et SBF 120)

Hors ligne Hors ligne

 

#16 30/06/2017 08h13

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   147  

Un temps de pause de plusieurs heures!

Waw!

Hors ligne Hors ligne

 

#17 30/06/2017 08h51

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   481  

En théorie du moins, dans le sens où le télescope peut suivre un objet céleste (planète, galaxie,…) durant tout le temps où il est visible dans le ciel.

D’ailleurs les photos de la Nébuleuse de l’Haltère et de la galaxie du tourbillon (M51) partagées par Vibe ont (je suppose) nécessité un minimum de plusieurs dizaines de minutes de pose pour arriver à un tel résultat.

Après, cela nécessite également, bien sur, d’avoir un équipement photo adapté.


Dividende Score - Outil d'aide à la décision pour investissement dans les dividendes (CAC 40 et SBF 120)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #18 30/06/2017 10h31

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   114  

Effectivement le C8 est motorisé et équipé du GOTO ! Indispensable dans mon cas d’opter pour cette solution compacte car je ne dispose pas de beaucoup de place sur mon balcon. Le plus compliqué c’est d’ailleurs la "mise en station", c’est-à-dire l’alignement parfait de la monture avec l’axe de rotation de la Terre. D’autant plus difficile que je ne vois pas l’étoile polaire de mon balcon. Et ce qui est dur c’est le "suivi" avec la lunette de guidage (qui va "tracker"une étoile repère pendant la pose) car je n’ai pas l’équipement adéquat (la monture est trop légère et donc supporte pas le poids supplémentaire de la lunette et de l’appareil photo). Du coup le guidage n’est pas optimal.

Effectivement les temps de pose sont assez longs. En fait il s’agit de l’addition numérique de plusieurs poses (impossible de faire un bon "suivi" au delà de quelques minutes, de plus l’image serait cramée avec des poses trop longues). La somme des images est ensuite moyennée (avec divers coefficients, j’utilise un logiciel spécialisé pour ça).

Pour la galaxie la technique est classique : appareil reflex (Canon100D) à l’arrière du télescope. Poses unitaires de 1 minute environ (je cite ça de mémoire). J’ai du prendre une centaine (200 ?) d’images soit 2 heures de pose totales. Comme je suis en pleine ville le signal n’est pas aussi bon que si je me trouvais à la campagne.

Pour Saturne j’ai utilisé une "caméra planétaire". C’est une webcam permettant de prendre 200 images par seconde. La pose unitaire devait être autour de 20-50 ms . J’ai fait une vidéo d’environ 3-5 min, ce qui a permi d’additionner quelques centaines d’images. Comme on à beaucoup de signal avec les planètes (elles sont tres brillantes) on peut renforcer les détails par divers algorithmes (ondelettes pour les spécialistes).

Pour l’Haltère j’ai utilisé une technique hybride : caméra planétaire avec pose unitaire de 2-3 secondes. 1 heure de vidéo (et donc de pose équivalente).

Dernière modification par Vibe (30/06/2017 10h35)

Hors ligne Hors ligne

 

#19 30/06/2017 16h59

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   884  

Donc si j’ai bien suivi, quand on a un Dobson, il vaut mieux avoir un C8 motorisé pour le transporter.
Si on a un C8, pas besoin de C8!
Bon je sors.

Non franchement je n’ai rien à apporter au sujet mais c’est passionnant depuis le début et cela fait rêver. J’étais passionné d’astronomie étant enfant, la suite logique aurait été de s’équiper et faire partager cela aux enfants.
Ca a l’air très technique et il faut être patient pour obtenir ces jolis clichés mais le résultat en vaut la peine.
Bravo messieurs.

Hors ligne Hors ligne

 

#20 30/06/2017 17h21

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   481  

Surin : Vous y êtes ! Même que le C8 rentre dans une C2, alors que pour le Dobson il vaut mieux avoir au moins une C4. Mais peut-être qu’on parlera de tout ça un jour sur C8, au détour d’une pub pour Citroën ; )

Il n’est pas trop tard pour s’équiper du matériel de base. Ensuite, observer la Lune et quelques planètes dun système solaire peut déjà apporter beaucoup de surprises et de plaisir sans pour autant nécessiter un haut niveau de pratique / expérience (c’est comme ça que j’ai débuté, tout seul).
De plus, faire de l’astro-photographie est une façon de pratiquer l’astronomie. Rien ne vous empêche de ne faire que de l’observation, chose vraiment passionnante et source de plaisirs.

Vibe : Merci pour ces informations. Je suis encore assez limité niveau technique en ce qui concerne l’astro-photographie. Vivement que je puisse m’y mettre.

Edit : corrections de "corrections" du correcteur automtique.

Dernière modification par Neo45 (30/06/2017 17h44)


Dividende Score - Outil d'aide à la décision pour investissement dans les dividendes (CAC 40 et SBF 120)

Hors ligne Hors ligne

 

#21 30/06/2017 17h37

Membre
Réputation :   57  

Un Celestron NexStar 8i à la maison .Souvent la flemme de le mettre en station et de faire l’alignement .Pour moi cratères de la Lune ou Soleil .

Hors ligne Hors ligne

 

#22 30/06/2017 18h10

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   114  

Oui, moi aussi j’ai parfois la flemme de faire la mise en station. Du coup je me suis acheté une bâche pour moto et je laisse la monture sur le balcon (sans le télescope bien sûr). Je ne la rentre que si il y a des vents/des orages violents.

Dernière modification par Vibe (30/06/2017 18h11)

Hors ligne Hors ligne

 

#23 08/04/2018 13h54

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   481  

Petite observation solaire ce matin, en toute sécurité pour les yeux grâce au matériel qui va bien :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9887_img_20180408_110618.jpg

Quelques minutes plus tard, mais avec un voile nuageux :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9887_img_20180408_111744.jpg

Il n’y a même pas une ou deux petites taches solaires à se mettre sous ma dent…

Observation réalisée avec mon Dobson 203mm (voir message #1) et un filtre solaire adapté. Photos prise avec mon portable collé à l’oculaire.

PS : Ostal, je ne vous oublie pas. J’ai des vacances en avril. À voir si la météo sera de la partie.


Dividende Score - Outil d'aide à la décision pour investissement dans les dividendes (CAC 40 et SBF 120)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #24 13/09/2018 15h17

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   128  

Je m’intéresse à l’astrophysique depuis longtemps mais je n’avais encore jamais eu l’occasion de mettre l’oeil sur la lunette d’un télescope. Et bien c’est chose faite et c’est grâce à ce forum sur l’investissement.
Etant souvent en contact avec Neo45 puisque nous investissons notamment sur les bonus cappés, il m’a sympathiquement convié à une séance d’observation du coté de chez lui dans le Loiret. Après plusieurs mois à attendre le bon créneau en terme de disponibilités et surtout de météo, nous avons enfin pu nous rencontrer fin août.

J’imaginais qu’un télescope devait forcément avoir un trépied, une monture pour corriger le mouvement de la Terre et tout un tas d’attirail électronique. Mais non, ça peut être tout simple : le tube, les oculaires, un socle à poser par terre et deux poignées pour les mouvements. Sans oublier le viseur, outil magique pour pointer facilement la zone souhaitée.
Nous commençons par observer le soleil couchant. Malgré sa taille, c’est finalement le corps céleste le plus difficile à faire entrer dans l’oculaire car il n’est pas possible d’utiliser le viseur. Je m’extasie devant sa rondeur et surtout devant le spectacle de grandioses colonnes de flammes qui montent dans l’espace… mais non tempère Neo, ça, c’est du à l’agitation atmosphérique… C’est beau quand même.
Ensuite la Lune au trois quart pleine : les cratères sont magnifiques et se découpent particulièrement bien au bord de la zone d’ombre. L’occasion d’essayer différents grossissement et de prendre conscience que la Terre tourne vite, il faut souvent se repositionner.

Le ciel s’obscurcit et enfin les planètes sont visibles donc visables. Elles sont toutes là, dans la même moité de ciel, ce qui n’est pas fréquent : Venus qui suit le Soleil, Mars très proche de la Terre en ce moment, Jupiter et Saturne qui flirte avec la Lune.
Je m’attends à du grandiose !
Neo me dit qu’on va y aller crescendo : nous commençons par Venus qui apparaît dans l’oculaire comme un disque très brillant. Enfin demi-disque car la moitié de la planète est dans l’ombre. A défaut d’être spectaculaire, c’est ma première planète donc c’est beau quand même.
Ensuite Mars, je m’attends à un truc incroyable mais non, là aussi, c’est un disque brillant, très joli avec sa couleur orangée mais pas de détail particulier.
Neo m’annonce que le beau, c’est maintenant : direction Jupiter. Je pensais que l’on ne pouvait pas voir grand chose étant donné la distance mais j’avais tort, la taille de cette grosse boule de gaz fait la différence : c’est magnifique cette impression de rondeur, ces dégradés de couleur et surtout les quatre billes qui accompagnent la planète. Je pense à Gallilé sur son balcon florentin. Et en regardant bien , on arrive à distinguer la fameuse tache rouge, enfin nous pensons que c’est bien elle.
Le spectacle continue, direction Saturne et ses beaux anneaux. La couleur est blanche, on voit une division au niveau des anneaux et à force d’observer, trois petits points brillants se distinguent. Le logiciel de Neo sur son téléphone nous laisse à penser que ce sont bien trois lunes que nous voyons. Ce doit être beau de voir changer au fil des semaines l’orientation des anneaux.

Petite pause dans le silence de cette belle nuit d’été pour un petit cours sur les constellations avant de reprendre les observations.
Et nous finissons par un grand moment : l’observation de la galaxie d’Andromède pourtant si lointaine. Ce n’est qu’un halo laiteux dans l’oculaire mais avoir conscience qu’il s’agit là de milliards d’étoiles qui brillent de concert, c’est très émouvant. On arrive à distinguer que le centre du halo est légèrement plus brillant que le tour.

Le temps passe, nous n’avons même pas le temps ni l’envie de parler de finances, c’est trop terre à terre pour une si belle soirée.
Je repars de nuit par des petites routes seulement connues de mon vieux GPS. Impression de nulle part au milieu des champs et avec ce ciel étoilé. Pas besoin d’aller sur Mars, il suffit d’aller dans le Loiret, c’est aussi calme smile
Je me rapproche de Paris, le ciel s’embrase des tristes lumières de la ville, les étoiles s’éteignent…

Merci encore à Neo45 de m’avoir fait partagé ces moments magiques !

Hors ligne Hors ligne

 

#25 13/09/2018 15h22

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   117  

Des forumeurs ont-ils pu apercevoir l’éclipse de la lune cet été (fin juillet de mémoire) ?

Dernière modification par Job (13/09/2018 15h25)


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur