Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 02/11/2014 08h29 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   96 

Note de la modération: discussion extraite d’un autre fil, partie en réaction au message suivant.

fifi54 a écrit :

Bonjour a tous.
pour ma part ce seuil est dépassé depuis plusieurs années mais cela est plus normal compte tenu de mon age ,55 ans.
Je souhaite ici après avoir relu certain post revenir sur un point de désaccord avec GBL et certains autres a savoir le vol que représente  L’ISF.
Si je peut admettre qu ’il ne s’agit pas d’un vol au niveau des particuliers car voté par la soi-disant représentation nationale (25 pc pour 2% des votes ,2 FN pour 20% des votes) mais bon je suis démocrate ,je ne peut admettre ce vol au niveau de la nation.
En effet beaucoup de gens individuellement se limitent pour ne pas dépasser ce seuil voir partent ce qui est dommageable pour le pays.
De plus dans ce pays on passe son temps a éviter des plafonds ou des seuils, a ne pas dépasser ceci ou cela, plutôt que de travailler.
je persiste a penser que notre peuple de travailleur a dépasser le manque de confiance pour une méfiance absolue dans le système.
enfin il y a 30 ans les gens se jalousaient pour un meilleur travail,une plus belle voiture, une plus belle maison etc, maintenant ils se jalousent pour la retraite, pour les alloc, pour la mutuelle, pour un statut, pour des avantages, des privileges …
en fait on est bien dans une nation de rentiers dans laquelle le risque est banni.
qu’est ce que le statut si ce n’est une rente
qu’est ce que la CMU si ce n’est une rente
qu’est ce que le RSA si ce n’est une rente
que sont les allocs
…….???
oui je sais j’ouvre une polémique
cordialement et a vous lire puisque et c’est cela que j’aime sur ce forum nous y sommes tous différent!

Je ne peux être qu’en phase avec votre analyse.

Pourtant je ne paye pas l’ISF donc indirectement je profite de sa redistribution.

L’ISF est indirectement destructeur de valeur et la plupart des éligibles utilisent ingénierie fiscale pour y échapper. (création de SAS, SCI IS etc…).De nombreux intervenants ici le font.

J’ai envie de vous dire que malheureusement les mentalités de changeront pas de sitôt.

Seul bémol : vous dites que vous avez 55 ans et qu’il est donc naturel d’avoir atteint le million de patrimoine, je dirais que c’est loin d’être automatique (la majorité des gens à cet age n’ont pas ce patrimoine)

Dernière modification par roudoudou (02/11/2014 08h31)

Mots-clés : avantages, inconvénients, isf

Hors ligne

 

#2 02/11/2014 08h41 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   29 

fifi54 a écrit :

le vol que représente  L’ISF

Ce n’est bien sûr pas un "vol" juridiquement, et sur ce nous sommes tous d’accord. Après on peut appeler "vol" toute dépense dont on n’est pas content ("le prix du café au pied de chez moi, c’est du vol"), pour faire effet rhétorique, ça ne me semble pas une façon particulièrement judicieuse d’utiliser la langue française.

fifi54 a écrit :

En effet beaucoup de gens individuellement se limitent pour ne pas dépasser ce seuil voir partent ce qui est dommageable pour le pays.

Pour les départs, je n’en sais pas grand chose tout en supposant que c’est essentiellement marginal - en tous cas je n’ai jamais vu d’arguments chiffrés démontrant que ça ne l’est pas. Pour ce qui est des hypothétiques contribuables qui "se limitent pour ne pas dépasser ce seuil", je suis prêt à croire qu’il y en a -tant les réactions à l’impôt peuvent être dénuées de toute rationalité- mais probablement pas tant que ça, parce que quand il s’agit de leur pognon les gens savent mieux qu’on l’imagine redevenir quelque peu rationnels.

Je n’ai jamais compris et ne comprendrai sans doute jamais cette fixation contre un prélèvement obligatoire parmi d’autres, pourquoi celui-là irrite-t-il tant ? Pourquoi serait-il plus "destructeur de valeur" que les autres ? Je suppose qu’il y a une part d’irrationnel, parce que j’ai cent fois lu les arguments pas particulièrement convaincants dévidés à son égard.

Hors ligne

 

#3 02/11/2014 09h14 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   16 

Je pense que l’ISF irrite tant tout simplement parce que il n’y a pas d’explication logique et juste pour cet impôt.  Les gens travaillent longtemps, payent les impôts, essayent de se constituer le patrimoine, se privent surement,  et puis quand ils veulent enfin en profiter un peu , ils se rendent compte, que ce n’est pas fini , le fruit de leur travail va encore être retaxé !

Mais franchement, est-ce normal cela ?  Quand tu réussi plus que les autres, tu dois être pénalisé ?

Mais remarquez, l’impôt sur le revenu devient pareil irritant, car de moins en moins de gens le payent…

N.B. Je ne paye pas l’ISF.

Remarquez, je suis prête à changer d’avis aussi, mais pour l’instant rien de convaincant.

Dernière modification par exilefiscal (02/11/2014 09h16)


L'argent n'a pas d'odeur, mais a partir d'un million il commence a se faire sentir. T.Bernard

Hors ligne

 

#4 02/11/2014 09h36 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   29 

exilefiscal a écrit :

Mais franchement, est-ce normal cela ?  Quand tu réussi plus que les autres, tu dois être pénalisé ?

Ben ça s’appelle la progressivité fiscale, l’idée que plus on est riche/plus on a des revenus importants (ou plus exactement un mix des deux), on a un taux d’imposition plus élevé. Certes c’est une idée discutable, mais elle semble faire consensus dans la population -même s’il y a des dissidents- comme font consensus des choses comme la légalisation de la contraception ou le pluralisme politique : ça peut se discuter mais en pratique ça ne se discute pas.

On notera que, même en présence d’ISF, le taux d’imposition semble avoir tendance à décroître pour les très hauts revenus (ou, pour des auteurs "de droite", à stagner) : voir notamment Fiscalité : l’erreur de M. Piketty, F. Saint-Cast et B. Zimmern, Les Echos, 31 mai 2011 ou http://www.ipp.eu/wp-content/uploads/20 … rs2012.pdf , particulièrement pages 65 et suivantes.

Il n’est bien sûr pas indéfendable de proposer de diminuer la taxation totale portant sur les plus-riches ; dans ce cas on peut d’ailleurs se demander s’il est plus judicieux de supprimer l’ISF ou de diminuer les tranches élevées de l’IR - l’un n’est pas moins défendable que l’autre à mon sens et on tombe dans un débat technique et intéressant.

Il n’est sans doute pas non plus indéfendable de s’opposer par principe à l’imposition sur le capital. Là j’ai beaucoup de mal à suivre (pourquoi perçoit-on une insupportable "double taxation" des revenus via l’ISF, mais ne la perçoit-on pas pour la TVA, la TIPP ou les charges sociales des personnels qu’on embauche ?).

Enfin je ne comprends tout simplement pas du tout pourquoi l’ISF est tellement plus décrié que d’autres impôts portant essentiellement sur les stocks (taxe foncière, droits de succession) qui ont en gros les mêmes défauts (sauf, concédons le, les exceptions absurdes sur les oeuvres d’art ou biens professionnels) et beaucoup d’autres en plus.

Hors ligne

 

#5 02/11/2014 09h45 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   

je ne dit pas qu’il est naturel d’etre a l’ ISF a 55 ans , je dit qu’il est plus normal de l’etre a 55 qu’a 30 si cela est le résultat d’un grand nombre d’année de travail.
un élement peut etre qui peut vous faire comprendre l’effet désastreux d’un tel impôt c’est justement l’exonération de l’outil de travail de l’ISF
il doit quand même rester quelques personnes censées la haut.
Pourquoi est il autant irritant voila pour moi un point de vue après réflexion:
Imaginez un haut fonctionnaire ou un couple de profs ou un professionnel de la politique  avec plusieurs mandats, ce sont des gens qui toute leur vie gagnent bien leur vie mais sans énormité et donc paye relativement peu d’impôts sur le revenu et qui une fois a la retraite on une rente bien supérieure a nous autres et qui ne seront jamais a l’ISF tout en ayant des revenus bien superieurs a certains qui sont a l’ISF.
de plus la CSG sur leur retraite sera très inférieure a la csg des placements de ceux a l’ISF
L’ISF est pour moi une insulte faite aux gens qui se démennent pour améliorer leur futur quand ils n’ont
pas la chance ’avoir un statut qui leur offre cette protection.
c’est une attaque en régle des cigales contre les fourmis et même si je suis d’accord GBL on peut en tant que fourmi se protéger contre beaucoup d’attaques cela est usant ,déstabilisant ,découragent  en un mot stérile
et sur cette polémique la comme elle n’est pas ad hominem, qu’elle n’est pas rationnelle mais émotionnelle j’assume!!!
cordialement a tous.
PS :je parle uniquement de l’isf des petits contributeurs qui payent le plus par rapport a leur  petit patrimoine et pas de ceux qui ont réellement les moyens de s’en proteger
en effet l’isf en frnce est en majorité payé par les classes moyennes et moyennes sup
je me rappel a cet égard d’un Mieux Vivre Votre Argent il y a quelques années dans lequel un couple de fonctionnaire a la retraite se refusait a déclarer leur ISF parcequ’isl n’etaient pas riche, ils n’etaient que fonctionnaire et que ce n’etait pas de leur faute si l’appartement qu’ils avaient acheté a paris il y a 30 ans avait autant augmenté, comme quoi!

Dernière modification par fifi54 (02/11/2014 09h54)

Hors ligne

 

#6 02/11/2014 09h55 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   155 

A propos de l’ISF, il est à noter un fait intéressant:
le seuil de l’ISF (800K), placé sur un support particulièrement sécurisé (environ 2.5%) donne un revenu égal au revenu moyen des français.
A part l’ISF, cette somme est imposée de la même façon que n’importe quel revenu de français: IR, TVA, etc…

L’état français a choisi de faire en sorte qu’une personne ayant un tel capital contribue (financièrement) un peu plus que le travailleur moyen au fonctionnement de l’état.

On notera également que l’ISF peut être réduit en effectuant des dons (75%) ou des investissements dans des PME (50%)
Autrement dit, pour ceux qui ne souhaitent pas "enrichir" l’état, il y a la possibilité d’aider l’économie et les gens pour limiter cet impôt (et éventuellement en tirer un bénéfice)
=> l’ISF devient dans ce cas une incitation à oeuvrer davantage pour l’économie et les nécessiteux.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#7 02/11/2014 09h57 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   16 

Je pense que l’ISF fait consensus dans la population tout simplement parce que la majorité des gens ne le paye pas ; c’est tellement facile d’accepter les impôts divers quand toi-même tu n’es pas concerné.

Cela peut se discuter quand même il me semble, après tout il y a beaucoup de pays qui n’ont pas cet impôt et même des pays qui l’ont aboli comme l’Allemagne.

Concernant la progressivité fiscale, j’ai beaucoup de mal avec cela, mais peut-être ça vient du fait que je suis originaire du pays où nous avons un flat-tax et tout le monde est concerné par cet impôt. Ce qui me parait naturellement beaucoup plus juste.

Concernant les " rentes "évoqués par Fifi54, je suis entièrement d’accord, il n’ y a aucune bonne raison que cela existe, mais bon, la majorité ne sera surement jamais d’accord. 

Difficile à comprendre, c’est vrai que mes parents m’ont toujours appris la valeur de travail, " on a tout ce qu’on mérite " etc.    La solidarité - oui, mais quand c’est nécessaire et justifié - la guerre, par exemple, les famines,  les inondations etc. quand les gens perdent tout.  D’ailleurs, notre famille a souvent donné pour ces causes.

Mais donner de l’argent à quelqu’un tout simplement parce que il a fait des enfants ou il gagne peu d’argent ???   Je ne pourrai jamais comprendre cela.


L'argent n'a pas d'odeur, mais a partir d'un million il commence a se faire sentir. T.Bernard

Hors ligne

 

#8 02/11/2014 09h57 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   29 

Fifi54, votre dernier message apporte des éléments intéressants.

Il est clair en effet que l’ISF touche davantage quelqu’un dont les revenus sont massivement concentrés dans une période de relative jeunesse, disons quand il est trentenaire-quarantenaire, que quelqu’un dont les revenus sont étalés beaucoup plus régulièrement le long d’une vie heureuse et longue.

Vous semblez quand même discrètement oublier que, génériquement (il peut bien sûr y avoir des exceptions !) le pactole qu’aura accumulé votre entrepreneur à l’âge de trente-cinq ans n’a pas fini de pondre ses oeufs d’or : il continuera à y avoir flux de revenus sur ce capital. Sauf si l’entrepreneur le dépense pour vivre dans le confort, mais alors il descendra sous le seuil de l’ISF.

Ce que je vous concède volontiers (et pourtant je suis fonctionnaire, mais j’aime bien faire des propositions politiques masochistes - de toutes façons personne ne m’écoute et ça me donne l’impression d’être altruiste), c’est qu’il est injuste que les droits à retraite, estimés de façon actuarielle, n’entrent pas dans le calcul du stock imposé à l’ISF. On entre là dans le domaine des aménagements à la marge, fort utiles pour améliorer la "justice" si ça a un sens, l’acceptabilité en tous cas, mais dont l’absence ne me semble pas remettre en cause fondamentalement l’intérêt de cet impôt.

Dernière modification par GillesDeNantes (02/11/2014 09h57)

Hors ligne

 

#9 02/11/2014 10h30 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   

pour imager mon propos avec le cas de Faith:
imaginons qu’un individu soit a l’ISF grâce a un bel appart parisien (800 000 euros)  qu’il occupe et qu’en plus il dispose de 800 000 euros placé a 2.5% sur une ass vie en euros
il me semble pour que les calculs soient équitables qu’il faut tenir compte de plusieurs élements:
-1) l’inflation: 1% donc 8000 euros sur 800 000 sinon le capital perd de sa valeur
-2) la csg: 15.5% soit 3100 euros sur 800 000
-3) l’ISF: pour simplifier 800 000-30%(abattement résidence principale):560 000 + 800 000 d’AV soit 1360 000
             donc impôt 1360 000-800 000:560 000x0.7%=3920
donc 800 000x2.5%=20 000-8000-3100-3920=20 000-15000=5000.
en pouvoir d’achat réel il ne reste donc que 5000 euros sur les 20000 de départ.
voila ce qui me semble être plus proche de la réalité
voila ce qui explique le ras le bol fiscal
ps: pour un rentier sans travail il faut ajouter la couverture maladie et la il ne reste plus grand chose malgré les 20 000 de revenu du capital.
si il y a une autre façon de compter je suis preneur.
cordialement et bon dimanche a tous

Hors ligne

 

#10 02/11/2014 10h48 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   155 

fifi54 a écrit :

si il y a une autre façon de compter je suis preneur.

Je pars sur une base de 800K, vous la doublez, dont une moitié dont vous supposez qu’elle ne rapporte rien. Ce n’est pas "une autre façon de compter", c’est un autre calcul.
J’ajouterais qu’avoir un logement qui vaut si cher quand on n’a "que" 800K en banque ne me semble pas pertinent, mais bon, ceci n’est qu’un avis personnel.

Il se trouve qu’un français moyen a aussi un logement à financer/louer. Si vous voulez rester dans le même genre de calcul, il faut se rappeler qu’un appartement de 800K se loue environ 2500€ par mois, ce qui va changer nettement votre raisonnement.

Bref, je ne suis pas ici pour faire le panégyrique de l’ISF, je voulais juste présenter une autre vision de cet impôt:
"l’ISF devient dans ce cas une incitation à oeuvrer davantage pour l’économie et les nécessiteux"

Libre à vous de choisir cette vision positive ou de rester concentré sur la détestation du vol organisé par l’état. A titre personnel, le premier m’apporte plus de bonheur que le second.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#11 02/11/2014 10h49 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   181 

Pour rappel, l’ISF est du à partir d’un patrimoine net taxable de 1300K

Passé ce seuil de 1300k, la formule de calcul de l’impôt démarre effectivement à 800k

J’ai l’impression que certains membres raisonnent toujours avec l’ancien seuil pour être passible de cet impôt

Hors ligne

 

#12 02/11/2014 10h56 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   127 

Il y a 3 points qui sont spécifiques a cet impôt progressif :

- l’assiette : cela s’est généralisé progressivement sur les autres impôts. Tous s’accordent a ce que pour des raisons de cohésion sociale, il vaut mieux élargir au maximum l’assiette quitte a réduire le taux.

- le seuil. A 1,3M€ vous êtes imposable sur la part dépassant les 800k€. Donc, beaucoup font attention a ce seuil. D’autant plus que cela rajoute un dossier ou une complexité nouvelle a traiter qu’est l’ISF.

- le taux. Pour un patrimoine > 10M€, un taux largement supérieur a l’inflation et 50% plus élevé que le livret A, ne peut être cohérent sur le plan économique. Un taux capé indexé sur l’inflation serait a mon sens plus équitable a défaut de supprimer cet impôt.

Dernière modification par Boubouka (02/11/2014 10h57)

Hors ligne

 

#13 02/11/2014 11h01 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   181 

Boubouka, vous rentrez dans le vrai sujet, l’ISF est surtout douloureux pour les tranches les plus élevées

Pour un patrimoine de 1300k +1euro, vous paierez 1250 euros d’ISF, soir 0,1%
Plus symbolique que pénible à payer

Pour un patrimoine de 10M, vous paierez 100k d’ISF. Soit 1%
Là, ça devient plus compliqué de rémunérer suffisamment le capital pour payer cet impôt

Au delà de 10M, commence la tranche à 1,5%

N’oublions pas que les taux d’intérêts sont à 0

Hors ligne

 

#14 02/11/2014 11h21 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   224 

Je pense que pour beaucoup, 1250€ n’est pas symbolique!!!  Ce n’est pas parce qu’on a un gros patrimoine qu’on a de gros revenus!!!

C’est impôt est totalement injuste et injustifiable.


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#15 02/11/2014 11h21 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   131 

GillesDeNantes a écrit :

Je n’ai jamais compris et ne comprendrai sans doute jamais cette fixation contre un prélèvement obligatoire parmi d’autres, pourquoi celui-là irrite-t-il tant ? Pourquoi serait-il plus "destructeur de valeur" que les autres ? Je suppose qu’il y a une part d’irrationnel, parce que j’ai cent fois lu les arguments pas particulièrement convaincants dévidés à son égard.

Tout simplement parce qu’un impôt sur un stock détruit la base sur laquelle il est assis.
Donc c’est destructeur de valeur.

C’est de la théorie fiscale la plus basique.

C’est pour ça que, même quand on veut faire du rendement, il vaut mieux cibler une assiette large, un taux faible, et cible les flux et pas le stock.

Mais politiquement, c’est plus facile de faire voter à 51% des gens qui ne contribuent pas le plumage organisé des 49% qui payent.
C’est ce qui est en train de se passer dans la décontraction la plus totale.

Hors ligne

 

#16 02/11/2014 11h28 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   73 

> Pour un patrimoine de 10M, vous paierez 100k d’ISF. Soit 1%
Là, ça devient plus compliqué de rémunérer suffisamment le capital pour payer cet impôt

My 2 cents : Oui en theorie.
Mais en pratique, vous devenez plus interessant pour d’autres pays ;-)
Tous les reportages et articles indiquent qu’en dessous de 5-7 millions d’euros l’exil fiscal se discute et ne vaut pas forcement le coup
Donc avec  un patrimoine de 10 millions, l’exil vaut franchement le coup.

Edit : je pense que l’isf est symbolique pour les riches comme pour la gauche.

Les points problematiques sont plutot du cote de l’heritage et de possession de biens ( entreprise, domaine viticole, terrain sur l’ile de ré, …)
L’isf favorise l’exil fiscal des grandes familles, l’isf a favorisé la vente des terrains agricoles, paysage, domaine viticole et en tranformation en bureau, villa secondaire, multinationnale…

Dernière modification par francoisolivier (02/11/2014 11h37)

Hors ligne

 

#17 02/11/2014 11h44 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   181 

ZX-6R, je ne défends pas l’ISF. Je donne juste des chiffres factuels pour voir à quel rendement du capital l’ISF à payer correspond

Vous qui êtes sensible à l’immobilier, je vais donner un exemple de ce qui peut se passer ailleurs. Comme vous le savez ou non, la saison de la « property tax » vient de commencer hier aux USA. Elle est basée sur une valeur vénale du bien évaluée par l’administration, (que vous pouvez contester, d’ailleurs, il est vivement conseiller de la contester chaque année) et aucune dette, même d’acquisition n’est déductible  de la base

2% de la valeur vénale du bien telle que calculée par l’administration, soit 3 mois de loyer … sachant que la valeur vénale est probablement supérieure de 50%, cela pourrait représenter 5 mois de loyer dans cet exemple

Plaignons nous de l’ISF qui offre de multiples trous et abattement, dans un pays qui ne peut être considéré comme "socialiste", le taux flat est supérieur à notre taux marginal et la base ne souffre pas d’abattement …

Hors ligne

 

#18 02/11/2014 12h11 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   

l’ISF est effectivement  un symbole pour la gauche: le riche c’est l’autre ,le pauvre c’est nous .
l’ISF quand vous le payez je vous assure que c’est tout sauf symbolique.
je lis beaucoup mais ne note jamais les références, hélas , mais il y a beaucoup d’économistes comme jacques Marseille  par exemple qui explique que cet impôt côute beaucoup plus qu’il ne rapporte! et que sa seule justification est politique ,surtout pas économique.
En un seul mot il est démagogique et donc injuste et stupide et autant au café du coin je comprends qu’on soit pour autant sur un cite comme celui la j’ai du mal.
enfin très cordialement a tous quand même et vive les échanges d’idées
PS: juste un petit bémol, certains intervenants on une petite tendance a démarrer a fond avant d’avoir lu bien correctement le sujet.

Hors ligne

 

#19 02/11/2014 12h39 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   174 

L’ISF est aussi un symbole de la déconnexion des politiques et de la réalité car les taux d’imposition ont été décidés à une époque ou les taux de rémunération de l’épargne était au delà de 5% donc même avec du placement sans risques la taxe était supportable.

Aujourd’hui les taux sont au ras des pâquerettes et pour ceux qui, comme Fifi54, sont en majorité fonds euros et qui n’utilisent pas la défiscalisation, l’ISF est clairement destructeur de patrimoine.

Il fut un temps où l’ISF pouvait être supérieur à vos revenus, aujourd’hui l’ensemble de vos impôts ne peut dépasser 75% de vos revenus, c’est une première avancée. Un jour, rêvons en ce beau dimanche ensoleillé, les taux seront peut-être calculé en fonction de l’inflation à l’instar des livrets réglementés.

Comme il a été rappelé dans cette file, c’est aussi un stimulant au partage et à la création de valeur.
Il vaut mieux le voir comme cela pour sa sérénité surtout lorsque vous faîtes 100% de PV ( 50% d’exonération devenu 100) en 6 à 8 ans net d’impôts.

Carpediem


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#20 02/11/2014 13h03 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   

Dans un article du Figaro que je cite de mémoire, les chiffres de l’administration pour 2012 étaient d’environ 500 départs contre 100 retours, soit un solde négatif de 400 foyers.
Quel est donc ce pays dont le modèle économique est d’exporter ceux qui sont les plus gros contributeurs à l’IR, sont les plus à même de créer des emplois et de développer de la valeur ?
Les Anglais, les Belges, les Suisses et tant d’autres, lui disent merci.

Hors ligne

 

#21 02/11/2014 15h31 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   29 

FEW a écrit :

Dans un article du Figaro que je cite de mémoire, les chiffres de l’administration pour 2012 étaient d’environ 500 départs contre 100 retours, soit un solde négatif de 400 foyers.

En recherche rapide, je ne trouve sur le site du Figaro que cette brève qui semble recouper vos souvenirs : il s’agit bien de 2012, les ordres de grandeur y sont (700 à 800 départs chaque année, pour 300 retours, écrit l’article) : on a bien au bilan une différence de 400 environ.

Je reste sceptique :

* d’abord parce que ce sont des chiffres de n-ème main, n grand : ils sont issus d’un article des Echos, issu d’une rencontre du journaliste avec le député UMP Gilles Carrez, ayant lui-même obtenu des informations de l’administration. On ne sait pas exactement ce qui est compté ;

* surtout parce que le "solde négatif" n’a pas a être calculé en faisant la différence "départs - retours" mais en faisant la différence "départs - entrées". Les entrées sur le territoire français de nouveaux assujettis à l’ISF qui n’avaient jamais été contribuables français, ça existe aussi, forcément : on est un pays où travaillent des cadres étrangers à hauts revenus. Il est possible que le solde soit négatif, ce n’est même pas certain ;

* et enfin même si le solde est négatif, rien ne nous dit s’il s’agit ou non d’un effet de l’ISF. Les départs de jeunes productifs sont peut-être liés à l’attractivité économique bien supérieure dans d’autres pays (le Royaume-Uni pour la finance, par exemple), les départs de vieux peuvent être liés à des considérations de confort de vie (ensoleillement) encore que je n’y croie pas trop pour ce niveau de revenu.

La donnée chiffrée que vous rappelez est à mon sens absolument non informative sur les possibles effets pervers de l’ISF.

Hors ligne

 

#22 02/11/2014 16h41 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   

@ GillesDeNantes

Effectivement les chiffres cités dans l’article du Figaro, auquel je faisais référence, ne sont pas de première main. La raison en est que c’est l’administration fiscale qui a toujours refusée de publier ceux en sa possession.
En tapant le mot ISF sur le moteur de recherche du journal vous devriez pouvoir accéder à d’autres articles archivés en mode payant.

Sur le solde positif, il n’est pas impossible que cette année vous ayez raison en prenant en compte les régularisations de comptes ouverts à l’étranger. Toutefois, je doute que comme vous le suggérez, des cadres étrangers viennent s’installer en France pour payer l’ISF, alors que des sociétés parmi les plus importantes, déplacent à l’étranger des services entiers de direction, voir leurs sièges sociaux.

L’exit taxe que votre lien mentionne, de par sa création, n’est à mes yeux qu’une autre preuve que cet impôt, l’ISF, draine vers l’étranger un flux considérable que l’on tente, une dernière fois, de ponctionner avant un départ définitif. Une dernière rançon avant la liberté en quelque sorte.

Hors ligne

 

#23 02/11/2014 16h43 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   181 

GillesDeNantes,

Les chiffres donnés par Bercy à la commission d’enquête parlementaire sur l’exil des forces vives montrent une sortie de base imposable aussi bien en flux qu’en stock

ImpÀ´t : radiographie des exilés fiscaux

Ces chiffres sont certainement imparfaits, mais ils ont le mérite d’exister

Apres, je suis bien d’accord avec vous sur le fait qu’on ne peut pas dire que l’ISF soit le responsable unique des entrées/sorties du territoire français, mais vous ne pouvez pas non plus dire que cet impôt favorise l’attractivité de la France

Hors ligne

 

#24 02/11/2014 16h50 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   181 

Hors ligne

 

#25 02/11/2014 17h00 → ISF : avantages et inconvénients de l'ISF (avantages, inconvénients, isf)

Membre
Réputation :   

Tssm a écrit :

GillesDeNantes,

Les chiffres donnés par Bercy à la commission d’enquête parlementaire sur l’exil des forces vives montrent une sortie de base imposable aussi bien en flux qu’en stock

Impôt : radiographie des exilés fiscaux

C’était bien de cet article des Echos, et non du Figaro, auquel je faisais référence. Mes excuses.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech