Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#76 12/12/2012 13h31 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   68 

thomz a écrit :

C’est juste insupportable.

"Toute sa vie, Thomz s’est fait une certaine idée de la France…"
D’accord avec vous sur le fond !
ZEE : regardez ce que cela donne pour l’ilôt de Clipperton dans le Pacifique !

Dernière modification par Job (12/12/2012 15h15)


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#77 12/12/2012 13h34 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

GoodbyLenine a écrit :

@SirConstance :    C’est qui "tout le monde" ?  Je ne connais pas le fond du dossier (et je doute que beaucoup de journalistes, ou d’autres acteurs, qui donnent leur avis, le connaissent tellement plus), mais il me semble qu’il y a des avis différents sur la question, y compris au sein du gouvernement (même si on les entend moins depuis qu’un arbitrage a été rendu, ce qui est normal)….

Une grande partie de la gauche, une grande partie de la droite, et une grande partie du centre (en tout cas, les pro-nationalisation ont été les plus énergiques à clamer leur position). Et la majorité des français si on peut croire un sondage.

@thomz: je trouve aussi que vous avez une vision un peu trop idyllique. Certes la France a eu son heure de gloire, mais aujourd’hui je ne vois pas beaucoup d’entreprises technologiques ou industrielles leader dans leur domaine (quelques grandes entreprises du CAC40 c’est vrai; mais sinon il suffit de regarder le niveau de notre balance commerciale pour voir à quel point nos produits géniaux sont demandés à travers le monde). Nos universités n’ont aucune valeur face à nos bonnes vieilles "grandes écoles" qui sont ouvertes à tous mais restent réservées à une élite. Notre recherche n’a aucun dynamisme. Nos bons ingénieurs préfèrent pour la plupart aller travailler en finance ou faire du "consulting" plutôt que de travailler dans l’industrie. Le niveau de l’école baisse d’année en année pour qu’on puisse se féliciter du taux de réussite au bac de plus en plus élevé. Le niveau d’anglais des français est ridiculement faible.
Les réformes structurelles viendront de nous? Effectivement, je ne compte plus beaucoup sur l’Etat: je préfère me former moi-même plutôt que de me dire que je vais pouvoir compter sur l’aide de Pôle Emploi, je préfère épargner moi-même plutôt que de me dire que je vais pouvoir compter sur l’Etat en cas de coup dur ou pour la retraite. Mais le problème c’est que tout autour de moi je vois par exemple des ouvriers désespérés quand leur usine ferme, des gens qui ont réussi qui préfèrent quitter le pays plutôt que d’avoir à supporter une politique fiscale sans queue ni tête et la haine du "riche". Et je me dis que si j’avais à créer une entreprise, ce ne serait sûrement pas ici.
La caricature des anglo-saxons concerne justement cet Etat et ces personnes qui ne veulent que rien ne change. Pour ceux que vous décrivez comme des "mauviettes", la solution est toute trouvée: l’exil; tellement plus facile que de se battre pour se faire réduire à un riche con de mèche avec le grand patronat. On va en appeler au patriotisme, mais dans le monde d’aujourd’hui je ne crois pas que beaucoup soient si attachés que ça à leur nationalité française… Son pays d’origine, pour reprendre Houellebecq, n’est finalement pas plus qu’un vulgaire hôtel. Et si cet hôtel est un peu miteux, il n’y a aucune raison de ne pas aller ailleurs trouver quelque chose de meilleure qualité.
Le rôle de l’Etat est bien de faire changer les choses pour le meilleur, et pas de rester immobile à admirer nos acquis sociaux… Pendant que c’est encore possible.

Dernière modification par SirConstance (12/12/2012 13h36)

Hors ligne

 

#78 12/12/2012 13h42 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

thomz a écrit :

Pvbe, non, je n’ai pas une vision idyllique de la France.

En revanche, j’ai visité la plupart des pays de cette planète; j’ai vécu, étudié ou travaillé sur quatre continents différents; je connais très bien l’Amérique du Nord, l’Afrique et l’Asie; l’Europe, un peu moins, et l’Amérique latine, pas du tout; je lis beaucoup, je me tiens informé de la situation du monde.

Sur ces bases, j’affirme avec confiance que l’avenir de la France sera brillant.

Pour ce qui est "d’être en phase avec le monde de demain"… Moi-même et la jeune génération que je fréquente nous sentons complètement en phase, merci pour nous. Nous avons plein d’idées et de l’énergie à revendre. Sur ce forum, si vous lisez Sergio ou Sylvain, vous voyez que la jeune génération est très "en phase", comme vous dites.

La jeune génération que nous représentons est en revanche fatiguée de la vieille génération déprimée et masochiste qui, parce qu’elle a connu les trente glorieuses, s’imagine que la prospérité est un acquis et que les difficultés d’aujourd’hui sont insurmontables.

Finalement, notre diagnostic est presque le même mais notre conclusion est complètement différente.

Je crois que cette jeunesse brillante préférera aller travailler dans des pays brillants, plutôt que dans un pays miné par la mentalité de la vieille génération. Ceux qui resteront seront en majorité les jeunes qui accepteront les idées de cette vieille génération.

Hors ligne

 

#79 12/12/2012 14h04 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   39 

SirConstance a écrit :

tout le monde est unanime pour soutenir la nationalisation d’un site non rentable pour maintenir des emplois aux frais du contribuable et faire bonne figure, plutôt que de s’attaquer au coeur du problème….

non rentable : avez-vous des preuves ? Contrairement aux idées reçues, beaucoup d’entreprises aux besoins réactifs préfèrent s’approvisionner en local pour 20% plus cher qu’attendre des plombes que l’acier chinois arrive par bateau ou camion.

maintenir des emplois aux frais du contribuable : des emplois non maintenus génèrent des prestations chômage / formations…. qui sont aussi aux frais du contribuable !

Personnellement, je travaille dans une PME dynamique, ultra innovante, installée en France, créée par un ingénieur français qui a réussi à lever des capitaux monstrueux en 2012 pour développer la société (passer de 5 à 50 employés en 1 an 1/2, qui dit mieux en 2012 ?).

pvbe a écrit :

Combien de littéraires pour un ingénieur? ou en sont les filière techniques.

Nous sommes en effet en manque d’ingénieurs. Je le confirme car nous avons beaucoup de mal à recruter dans ma société.

pvbe a écrit :

L’enseignement n’est pas en en phase avec le monde de demain.

Faux.
Qui pousse les élèves à ne pas aller en apprentissage ou en filière techno ? Pas les enseignants. Les parents.
Qui va voir un prof car son fils a une mauvaise note soi-disant imméritée ou va contester un redoublement ? Les parents. (Au passage, le redoublement n’est pas forcément une bonne solution mais le contester prouve que les parents ne respectent plus, eux non plus, le corps enseignant dans sa globalité)
Qui pousse les enfants à faire médecine, droit ou autres filières prestigieuses ? Qui ne dis pas à son enfant que son choix de filière n’est pas adapté à la société de demain ? A ses capacités intellectuelles ? Pas (uniquement) le corps enseignant.

Dire que l’école n’est pas adaptée au monde de demain est faux. Le nombre de filières et possibilités d’études en France est énorme. Chacun est libre de faire ses choix d’orientation. Aujourd’hui, un mec motivé qui fait platrier ou carreleur en apprentissage trouvera :
- une super formation (y’a du monde qui sera heureux de le former)
- gavé de boulot
- un avenir tracé s’il fait du bon travail (un artisan partant à la retraite sera heureux d’avoir un successeur)
Personnellement, je connais quelques gens de la communauté ***** labellisée "bâtiment". Ils se lèvent tôt…mais peu sont au chômage. Ils ne roulent pas sur l’or…. mais ne vivent pas non plus dans les banlieues les plus pourries (de l’IdF mais pas que).

En résumé : arrêtons de critiquer les profs, les fonctionnaires etc etc… foutons plutôt un bon coup de pied au cul de nos enfants et à nous-même en passant (même s’il faut être souple pour le coup ;-D)


"We judge a book by its cover ; And read what we want ; Between selected lines"

Hors ligne

 

#80 12/12/2012 14h20 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   104 

thomz a écrit :

La jeune génération que nous représentons est en revanche fatiguée de la vieille génération déprimée et masochiste qui, parce qu’elle a connu les trente glorieuses, s’imagine que la prospérité est un acquis et que les difficultés d’aujourd’hui sont insurmontables.

Les trente glorieuses, je ne les ai pas connue ou alors en culotte courte, j’étais adolescent lors de la 1ère crise pétrolière et donc je n’ai connu qu’une succession de crises et celle-ci la plus graves a permis de comprendre que les trente glorieuses ne reviendrons jamais et que ce qui étais considéré comme normal était en fait l’exception.
Sans doute cette évolution ne c’est pas assez encore traduite au niveau des mentalités.
Nous voyons que l’Europe du nord à déjà répondu à ce nouveau paradigme, on ne peut redistribué que les richesses que l’on à produit.
La France conservatrice n’en est pas encore là et continue à distribuer les gains des générations futures.

Si la jeune génération est déjà fatiguée, heureusement que l’ancienne masochiste qui n’a pas profité des 30 glorieuses et qui ne sera plus là pour profiter d’un avenir brillant est là pour assurer la transition et les réformes nécessaires.

Hors ligne

 

#81 12/12/2012 14h20 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   39 

SirConstance a écrit :

Certes la France a eu son heure de gloire, mais aujourd’hui je ne vois pas beaucoup d’entreprises technologiques ou industrielles leader dans leur domaine (quelques grandes entreprises du CAC40 c’est vrai; mais sinon il suffit de regarder le niveau de notre balance commerciale pour voir à quel point nos produits géniaux sont demandés à travers le monde).

L’industrie du luxe, le vin (et par extension bcp de spiritueux), le nucléaire… Lier leadership international à la stricte balance commerciale est un peu réducteur.

SirConstance a écrit :

Nos universités n’ont aucune valeur face à nos bonnes vieilles "grandes écoles" qui sont ouvertes à tous mais restent réservées à une élite.

Faux.
Beaucoup de grandes écoles recrutent sans discrimination. Avant de rouspéter car il y a moins d’enfants d’ouvriers que d’enfants de cadres dans les grandes écoles, il faudrait aussi admettre qu’il y en a moins qui tentent les concours d’entrée ou qui se donnent les moyens d’étudier suffisamment pour le faire. Mais c’est vrai que faire ses devoirs est souvent mal vus dans les HLM. C’est tellement plus facile de critiquer le système existant (au mieux) ou de faire du commerce parallèle (au pire)

SirConstance a écrit :

Notre recherche n’a aucun dynamisme. Nos bons ingénieurs préfèrent pour la plupart aller travailler en finance ou faire du "consulting" plutôt que de travailler dans l’industrie.

Est-ce la faute de l’industrie et de la recherche ou de la perversité de la finance et des montants faramineux qui se pratiquent dans ce milieu déconnecté de toute réalité ?
Continuez de penser que l’innovation/recherche à la française n’ont pas d’existence…cela permettra à ma société de ne pas avoir de concurrence…. Contrairement à ce que beaucoup pensent et disent depuis qq semaines, le Crédit Impôt Recherche est un outil efficace et pas forcément évident à obtenir.

SirConstance a écrit :

Le niveau d’anglais des français est ridiculement faible.

Je rejoins thomz sur son analyse générationnelle. Croyez-moi, la génération actuelle est bien au-dessus de l’ancienne qui ne voyait pas plu loin que les frontières du pays.

SirConstance a écrit :

On va en appeler au patriotisme, mais dans le monde d’aujourd’hui je ne crois pas que beaucoup soient si attachés que ça à leur nationalité française…

En revanche, la Sécurité Sociale… je pense pas que beaucoup d’exilés la refusent.


"We judge a book by its cover ; And read what we want ; Between selected lines"

Hors ligne

 

#82 12/12/2012 14h24 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

Il semble bien que l’industrie soit en surcapacité.

Après c’est tout est une question de point de vue. Le miens est que le rôle de l’Etat n’est pas de proférer des menaces pour qu’un Peugeot ou qu’un Mittal renonce à fermer des usines…
Il est plutôt de trouver des solutions à 2 problèmes majeurs:
(i) Quelle politique mettre en place pour éviter les fermetures d’usine, voir encourager la réindustrialisation de la France (compétitivité)
(ii) Que mettre en place pour qu’enfin, en France, perdre son emploi en étant ouvrier ne soit pas vécu comme un drame social… Et que tout travailleur, y compris les ouvriers dans des industries en déclin, puissent avoir des perspectives et ne pas vivre avec une épée de Damoclès au dessus de la tête.

Hors ligne

 

#83 12/12/2012 14h33 → Situation économique de la France et avenir de la France

Administrateur
Réputation :   1307 

J’ai comme vous mon avis sur la France, avec des exemples de Freelance qui en ont raz-le-bol et repassent salarié (ce que votre serviteur est bien parti pour faire), d’autres qui partent en suisse, des patrons de TPE qui préfèrent rester petit plutôt que d’embaucher etc.

Mais oublions les exemples micros et regardons la macro.

Balance commerciale :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_balance-commerciale.gif

Marge industrielle :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cout-salariale-industrie.gif

Robots industriels :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_robots-industriels.gif

(entre autre, je ne vais pas reprendre tous les graphiques de toutes les études postées dans ce topic)

Depuis l’entrée dans la zone EUR, l’industrie française coule (on voit sur les graphiques un possible changement de trend). Et notre modèle social n’est pas financé malgré des prélèvements les plus élevés au monde.

Hors ligne

 

#84 12/12/2012 14h43 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

lemouz a écrit :

L’industrie du luxe, le vin (et par extension bcp de spiritueux), le nucléaire… Lier leadership international à la stricte balance commerciale est un peu réducteur.

Lier le leadership dans quelques secteurs de niche à un leadership international est également réducteur wink Quant au nucléaire, il ne semble pas que ce soit un secteur d’avenir… Reste le luxe donc, pour quelques grands groupes comme LVMH et Hermes.
Même le vin français est concurrencé par le vin Chilien, Argentin, Américain, Australien, Sud Africain, …

lemouz a écrit :

Beaucoup de grandes écoles recrutent sans discrimination. Avant de rouspéter car il y a moins d’enfants d’ouvriers que d’enfants de cadres dans les grandes écoles, il faudrait aussi admettre qu’il y en a moins qui tentent les concours d’entrée ou qui se donnent les moyens d’étudier suffisamment pour le faire. Mais c’est vrai que faire ses devoirs est souvent mal vus dans les HLM. C’est tellement plus facile de critiquer le système existant (au mieux) ou de faire du commerce parallèle (au pire)

Il suffit de regarder les études: ces écoles qui sont censées être ouvertes à toutes (et qui théoriquement le sont comme je l’ai précisé) sont en majorité remplies par les fils de cadre et de prof.
Rien à voir avec les HLM ou une quelconque économie souterraine: tout ça va commencer au plus jeune âge. Si vos parents sont profs, ils sont plus à même de vous aider à faire vos devoirs et à arriver en 6ème avec une grosse avance sur la majorité des élèves venant de familles plus modestes.

lemouz a écrit :

Est-ce la faute de l’industrie et de la recherche ou de la perversité de la finance et des montants faramineux qui se pratiquent dans ce milieu déconnecté de toute réalité ?
Continuez de penser que l’innovation/recherche à la française n’ont pas d’existence…cela permettra à ma société de ne pas avoir de concurrence…. Contrairement à ce que beaucoup pensent et disent depuis qq semaines, le Crédit Impôt Recherche est un outil efficace et pas forcément évident à obtenir.

D’autres pays comme les Etats-Unis ont aussi la "perversité de la finance".
Ci dessous le classement du nombre de brevets déposés par million de population: où est la France?
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2654_capture_decran_2012-12-12_a_143435.png

Ca se retrouve aussi dans la recherche universitaire. Je constate que les gens brillants que je connais qui font des PhD sont partis dans des pays anglo-saxons pour travailler avec des pointures dans leur domaine, dans des labos qui ont des moyens.

lemouz a écrit :

Je rejoins thomz sur son analyse générationnelle. Croyez-moi, la génération actuelle est bien au-dessus de l’ancienne qui ne voyait pas plu loin que les frontières du pays.

Mon expérience personnelle m’a démontré le contraire (bien sûr la génération actuelle serait considérée comme bilingue comparé aux plus de 40 ans, mais elle ne fait pas le poids comparé aux autres jeunes européens). Tout comme le montre certaines études.

Dernière modification par SirConstance (12/12/2012 14h46)

Hors ligne

 

#85 12/12/2012 15h08 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   512 

Jolis graphiques, jérémiades et pleurnicheries n’entraveront pas la marche de l’histoire. Que pèse le déficit de la balance commerciale française en 2012 par rapport aux difficultés d’hier?

Il y a pile poil un siècle, une génération entière était sacrifiée dans les tranchées. Puis, c’était l’invasion nazie, la honte et la ruine. Et après, la décolonisation, la honte encore, et la perte d’un immense empire commercial.

Magré ces épreuves, la prospérité de la France n’a fait qu’augmenter d’année en année.

Votre erreur, messieurs, consiste à donner de l’importance à des choses qui n’en ont aucune.

En 2008, en pleine crise des subprimes, les Américains étaient devenus des Français; eux aussi parlaient de splendeur perdue, de lente décrépitude, de population inepte et de gouvernants incapables.

Il n’y avait que Warren Buffet pour écrire "Buy American. I am."

WB a écrit :

A simple rule dictates my buying: Be fearful when others are greedy, and be greedy when others are fearful. And most certainly, fear is now widespread, gripping even seasoned investors. To be sure, investors are right to be wary of highly leveraged entities or businesses in weak competitive positions. But fears regarding the long-term prosperity of the nation’s many sound companies make no sense.

Hors ligne

 

#86 12/12/2012 15h25 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   39 

Je n’ai pas dit que les français n’étaient pas à la ramasse par rapport à certaines autres nations. C’est le cas.
Je dis simplement que les jeunes français parlent mieux/plus de langues étrangères que les français moins jeunes.

Autre façon de voir les choses : je pense que l’écart de polyglottie (nouveau mot définissant la capacité à être polyglotte) entre un suédois de 50ans et un français de 50ans est plus important qu’entre un français de 25ans et un suédois de 25ans. Donc au final, nous ne sommes pas bons mais on s’améliore !

Dernière réflexion : il est quand même plus facile pour des pays dont la langue n’est que très peu usitée dans le monde de mettre en place une formation généralisée aux langues internationales. Un Danois qui n’apprends pas l’anglais est mort internationalement. Un Francophone exclusif survivra (péniblement mais survivra).


"We judge a book by its cover ; And read what we want ; Between selected lines"

Hors ligne

 

#87 12/12/2012 15h28 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   17 

Thomz a écrit :

Malgré ces épreuves, la prospérité de la France n’a fait qu’augmenter d’année en année.

Oui bien sûr, mais votre avis est  largement tempéré parce qu on  nous rappelle  un peu partout :

Comme auparavant, l’attention de l’investisseur sera attirée sur le fait que les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Hors ligne

 

#88 12/12/2012 15h28 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

thomz a écrit :

Ce masochisme permanent des Français qui ont tout  - éducation et santé gratuite, droits du citoyen, toujours à bouffer - me rend malade. Ils se sont juste donnés la peine de naitre, et cela leur semble déjà trop dur!

Ils croient que "les réformes structurelles" viendront de l’état…. Mais non! Elles viendront de vous, mauviettes!

Vous savez comment les anglo-saxons nous caricaturent depuis 1940? Comme des professionels de la reddition! Et vous autres, vous leur donnez raison!

C’est juste insupportable.

Vous parlez de "reddition". C’est votre droit. Il me semble qu’il y a cependant un présupposé très ennuyeux dans vos propos. Je crois qu’il ne peut y avoir reddition, d’un individu ou d’un certain groupe d’individus, que si cet individu ou groupe trouve qu’il y a un combat à mener, ou souhaite mener le combat dans le cas où il y en a bien un. Or, le combat pour la prospérité de la France, ou sa "grandeur", n’est pas un combat pertinent pour certains individus (investisseurs ou non) ou groupes de population. Par exemple, ce n’est pas un combat pertinent pour moi, compte-tenu de mes objectifs, ressources, opportunités. Je suppose que c’est n’est pas non plus le combat de ceux qui choisissent l’exil fiscal, professionnel, de loisir, ou pour raison de qualité de vie, par exemple. Certains participants de ce forum doivent avoir ce type de profil.

SirConstance a écrit :

Son pays d’origine, pour reprendre Houellebecq, n’est finalement pas plus qu’un vulgaire hôtel. Et si cet hôtel est un peu miteux, il n’y a aucune raison de ne pas aller ailleurs trouver quelque chose de meilleure qualité.

Houellebecq dit les choses de façon bien plus efficace que moi…

SirConstance a écrit :

Finalement, notre diagnostic est presque le même mais notre conclusion est complètement différente.

Je crois que cette jeunesse brillante préférera aller travailler dans des pays brillants, plutôt que dans un pays miné par la mentalité de la vieille génération. Ceux qui resteront seront en majorité les jeunes qui accepteront les idées de cette vieille génération.

Vous aussi vous dites les choses bien mieux que moi!

lemouz a écrit :

SirConstance a écrit :

Le niveau d’anglais des français est ridiculement faible.

Je rejoins thomz sur son analyse générationnelle. Croyez-moi, la génération actuelle est bien au-dessus de l’ancienne qui ne voyait pas plu loin que les frontières du pays.

Là vous avez raison Lemouz. Les jeunes parlent Anglais, eux. Mais… opportunité, ou menace?…

lemouz a écrit :

SirConstance a écrit :

On va en appeler au patriotisme, mais dans le monde d’aujourd’hui je ne crois pas que beaucoup soient si attachés que ça à leur nationalité française…

En revanche, la Sécurité Sociale… je pense pas que beaucoup d’exilés la refusent.

Pourquoi devrait-on refuser de recevoir quand on estime avoir donné? (ou "déjà donné")

GoodbyLenine a écrit :

il me semble qu’il y a des avis différents sur la question, y compris au sein du gouvernement (même si on les entend moins depuis qu’un arbitrage a été rendu, ce qui est normal)….

De quel arbitrage parlez-vous?

Dernière modification par placementapapa31 (12/12/2012 15h49)

Hors ligne

 

#89 12/12/2012 15h46 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   512 

pp a écrit :

Je crois qu’il ne peut y avoir reddition, d’un individu ou d’un certain groupe d’individus, que si cet individu ou groupe trouve qu’il y a un combat à mener, ou souhaite mener le combat dans le cas où il y en a bien un. Or, le combat pour la prospérité de la France, ou sa "grandeur", n’est pas un combat pertinent pour certains individus (investisseurs ou non) ou groupes de population. Par exemple, ce n’est pas un combat pertinent pour moi, compte-tenu de mes objectifs, ressources, opportunités.

Toute la vie est un combat. La prosperité n’est pas un acquis; comme la liberté, elle se mérite, se conquiert.

Le problème des gens comme vous placementpapa31, c’est que vous attendez qu’on vous serve la soupe à table; et si cette dernière ne vient pas à temps, vous vous indignez, blamez vos gouvernants, le sort, la météo ou que sais-je encore.

Vous oubliez que si vous êtes là, avec "vos objectifs, vos ressources, et vos opportunités", c’est parce que vos ainés ont payé votre liberté au prix de leurs vies et de leurs forces.

Vous dites que la grandeur de la France n’est pas votre combat…. La grandeur de la France, c’est l’éducation de vos enfants, l’état de droit qui protège "vos objectifs, vos ressources, et vos opportunités", et les soins gratuits pour votre petite santé!

Ca ne justifie pas un combat, ça? Dites placementpapa31, vous seriez né un siècle plus tot, vous seriez dans une tranchée, sous la mitraille.

Ingrat!

pp a écrit :

Houellebecq dit les choses de façon bien plus efficace que moi…

Houellebecq a écrit des kilomètres de tartine pour exposer au monde ses problèmes de quéquette.

Que vous lui attribuyez un tel crédit moral et intellectuel n’a-t-il pas quelque chose de révélateur?

Sinon, la littérature française c’est aussi Saint-Simon, Montesquieu, Bastiat ou De Gaulle….

C’est d’un tout autre calibre que le journal intime d’un avorton frustré qui détaille des chapitres durant l’intensité avec laquelle il gode des prostituées thailandaises dans d’obscurs bordels de Bangkok.

pp a écrit :

Je suppose que c’est n’est pas non plus le combat de ceux qui choisissent l’exil fiscal, professionnel, de loisir, ou pour raison de qualité de vie, par exemple.

Je vais fréquemment aux Etats-Unis. Le rêve d’une bonne partie de mes amis américains est de venir vivre en France, figurez-vous.

Et je ne vous parle pas de quand j’étais au Vietnam….

Dernière modification par thomz (12/12/2012 16h11)

Hors ligne

 

#90 12/12/2012 16h02 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

thomz a écrit :

Le problème des gens comme vous placementpapa31, c’est que vous attendez qu’on vous serve la soupe à table

Là, il se trouve que vous ne me connaissez guère!

Je trouve votre philosophie assez basique (certes, c’est celle qui fait marcher les troupes, contrairement à la mienne). Personnellement, il y a bien longtemps  que les "la vie est un combat" et "le sang des ainés" ne me prennent plus aux tripes. Question d’âge et d’épreuves je suppose. Ou de bilan qu’on peut oser faire à mi-parcours sur le ratio donné/reçu (en sachant bien que ce ratio est puéril, l’attente d’un "reçu" étant une erreur politique élémentaire).

thomz a écrit :

vous vous indignez, blamez vos gouvernants, le sort, la météo ou que sais-je encore.

Mais mon cher, je ne blâme que les dieux!

thomz a écrit :

pp a écrit :

Houellebecq dit les choses de façon bien plus efficace que moi…

Houellebecq a écrit des kilomètres de tartine pour exposer au monde ses problèmes de quéquette.
Mais vous êtes libre de lui attribuer le crédit moral et intellectuel que vous souhaitez.

Je trouve étonnant qu’un investisseur dans la valeur tel que vous, doublé d’un philosophe, sous-estime les enjeux de l’Eros. On ne joue pas impunément avec ces forces-là, je crois.

thomz a écrit :

pp a écrit :

Je suppose que c’est n’est pas non plus le combat de ceux qui choisissent l’exil fiscal, professionnel, de loisir, ou pour raison de qualité de vie, par exemple.

Je vais fréquemment aux Etats-Unis. Le rêve d’une bonne partie de mes amis américains est de venir vivre en France, figurez-vous.

Et je ne vous parle pas de quand j’étais au Vietnam….

Oui, "Le fabuleux destin d’Amélie Poulain" a fait beaucoup pour les RP de la France.

Dernière modification par placementapapa31 (12/12/2012 16h21)

Hors ligne

 

#91 12/12/2012 16h24 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   104 

thomz a écrit :

Sinon, la littérature française c’est aussi Saint-Simon, Montesquieu, Bastiat ou De Gaulle….

Comparer Bastiat à de Gaulle, un économiste démocrate trop méconnu en France à un réactionnaire pour qui la démocratie est la chienlit est un curieux amalgame.

Hors ligne

 

#92 12/12/2012 16h28 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

Remarquez, sur cette question de la démocratie, le Général n’a pas tout à fait tort (en bon nietzschéen…)

Hors ligne

 

#93 12/12/2012 16h34 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   512 

pvbe a écrit :

thomz a écrit :

Sinon, la littérature française c’est aussi Saint-Simon, Montesquieu, Bastiat ou De Gaulle….

Comparer Bastiat à de Gaulle, un économiste démocrate trop méconnu en France à un réactionnaire pour qui la démocratie est la chienlit est un curieux amalgame.

Je ne compare pas Bastiat à De Gaulle, je dis simplement qu’ils sont de plus nobles ambassadeurs du génie littéraire et intellectuel français que Houellebecq.

J’arrête là. Cette discussion n’a aucun sens. Vous continuerez à vous plaindre, et moi je continuerais à remercier le ciel d’être né en France à la fin du XXe siècle.

Alors bonjour chez vous, messieurs les mécontents.

Dernière modification par thomz (12/12/2012 16h37)

Hors ligne

 

#94 12/12/2012 16h47 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

thomz a écrit :

Toute la vie est un combat. La prosperité n’est pas un acquis; comme la liberté, elle se mérite, se conquiert.

Le problème des gens comme vous placementpapa31, c’est que vous attendez qu’on vous serve la soupe à table; et si cette dernière ne vient pas à temps, vous vous indignez, blamez vos gouvernants, le sort, la météo ou que sais-je encore.

Thomz, il est bien là le problème. Aujourd’hui, il est plus simple pour un français d’aller conquérir la prospérité ailleurs que dans son pays. Pourquoi un entrepreneur irait se battre pour changer les choses ici quand il peut trouver des conditions plus intéressantes à 2h en Eurostar? Par "patriotisme économique"? Vous qui affectionnez la comparaison avec le passé, cela reviendrait à accepter il y a 1 siècle d’aller mourir dans les tranchées pour son pays… On peut trouver ça noble et respectable; mais hélas le temps des jeunes européens prêts à mourir pour leur pays est révolu (et c’est tant mieux).

Quand à l’exemple des américains rêvant de la France: j’ai effectivement bien l’impression que la France est le rêve des retraités fortunés (et les Etats-Unis celui des entrepreneurs).

Personne ne dit que la France va être dans une situation terrible dans 10 ou 20 ans et que ce sera insurmontable. Vous nous dites que c’est la vie rêvé pour un jeune comparé à il y a 50 ou 100 ans; et vous avez en entièrement raison. Mais on pourrait dire la même chose pour les Grecs et les Espagnols… Donc si on en suit votre raisonnement ils ne sont pas à plaindre et devraient se réjouir d’avoir une vie tellement meilleure que celle de leurs grands parents? Je pense que les comparaisons doivent se faire à époque égale.

Hors ligne

 

#95 12/12/2012 17h15 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   68 

Chamaillez-vous… pendant ce temps là, on ramasse la mise avec le CAC qui caracole bon an mal an à 3640, à ses plus hauts niveaux depuis juillet 2011 !
Pan ! sur le bec des Cassandre…


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#96 12/12/2012 17h23 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

Et pendant que vous ramassez (ou plutôt nous ramassons) la mise sur le CAC, le taux de chômage continue de monter et les usines de fermer…

Je crois qu’on ne parle pas de la même chose. Vous venez nous parler de la performance des entreprises d’origine française; et les "cassandres" parlent de l’état de l’économie française. Vous pensez que l’économie va s’améliorer de par elle même, les "cassandres" pensent qu’il faut une action politique.
Faut-il rappeler que la crise de 1929 ne s’est pas résolue de par elle même comme par magie, mais bien sous l’impulsion de Roosevelt? Ou que la réindustrialisation actuelle des Etats-Unis résulte bien d’une volonté politique?

J’arrête ici, il semble bien que nous ne tomberons pas d’accord sur ce sujet smile

Dernière modification par SirConstance (12/12/2012 17h25)

Hors ligne

 

#97 12/12/2012 17h25 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   68 

et bien dénichons notre futur Roosevelt !


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#98 12/12/2012 17h45 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   128 

La France est un grand pays, et j’irai même jusqu’à dire qu’elle est un terreau très fertile.

Mais les français se donnent tellement peu de peine pour y faire pousser quelque chose.

Je suis beaucoup plus réservé concernant la jeune génération que d’autres intervenants. Elle me paraît beaucoup trop "hippie" et pas du tout prête à relever les défis du monde d’aujourd’hui.

Construire une usine en France pour y fabriquer de bons produits comme on saurait le faire ? A quoi bon, personne ne voudra y travailler !

Problème de dynamisme des PME ? Il faut avoir mis le nez dans la gestion d’une entreprise pour savoir à quel point il est difficile de recruter. Les gens ne veulent pas aller travailler dans une PME, il veulent neuf semaines de vacances chez France Télécom ou SFR !

On n’entend parler que de faux problèmes, toujours les mêmes rengaines.

Néanmoins je pense que tout cela ne peut que laisser la place à une génération qui, elle, voudra prendre les choses en main. Et lorsque le peuple voudra mettre la main dans le cambouis, les politiques se batteront pour parler des gaz de schiste ;-)

J’ai bon espoir.

Hors ligne

 

#99 12/12/2012 18h19 → Situation économique de la France et avenir de la France

Modérateur
Réputation :   1078 

Il n’y a pas du gaz que de schiste : http://www.jeanpierregrau.com/article-d … 66893.html

Dernière modification par GoodbyLenine (12/12/2012 18h20)


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#100 12/12/2012 19h09 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   57 

Ah France ! Que de passion en ton nom !

Je tiens à dire que la "situation économique de la France" est un sujet d’une immense complexité. Et que son avenir l’est encore plus. Bien que le niveau du forum soit remarquablement relevé, je doute que nous soyons aptes à porter un jugement global vraiment pertinent. En outre, nos propos sont largement biaisés par nos croyances (notamment le biais de confirmation : on ne voit que ce qu’on veut bien voir).

Je tiens aussi à dire que la situation est ce qu’elle est, que nous n’y pouvons pas grand chose, que râler ne contribuera guère qu’à nous aigrir.

Je me considère personnellement chanceux d’être né français dans une période de paix et de prospérité, et qu’à part dans les pays scandinaves (moins de 1% de la population mondiale), je n’aurais pas pu mieux tomber. Afghan ? Kurde ? Guatemaltèque ? Gabonais ? Indien ? Bingo. USA ? Je ne sais pas si ma mère aurait pu me payer des études là-bas.

En France, j’ai pu devenir ingénieur sans débourser un sou, créer une entreprise, recruter des jeunes gens formidables, travailler sereinement aux 35 heures, et gagner de l’argent. Et en plus je suis libre d’aller m’installer n’importe où dans le monde selon mon intérêt et mes goûts.

Enfin, beaucoup de généralités sur les français, mais aucune véritable étude sociologique. Notamment, les "générations" sont elles des catégories d’analyse valables ?

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech