Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#151 29/11/2015 21h48 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Membre
Réputation :   60 

Aelthen a écrit :

Pour ceux qui s’intéressent au secteur du oil & gas (enfin, surtout oil), un peu de lecture : https://www.islainvest.com/wp-content/u … _Final.pdf
Il s’agit d’une lettre aux investisseurs d’un gestionnaire de fond value, qui a décidé de tout miser sur des entreprises US du secteur pétrolier (ce qui est un peu osé, quand même).
On y apprend des choses intéressantes, notamment sur l’offre et la demande aux US, en Chine…

Je cite un passage que j’ai trouvé particulièrement intéressant concernant le risque pour l’arabie Saoudite de continuer à produire autant de pétrole:

Superbe papier, à lire, j’adhère, même si je ne suis pas spécialiste du pétrole moi même. Ce qui n’est pas indiqué c’est dans combien de temps la baisse des investissements va se traduire par une baisse de la production.

Hors ligne

 

#152 29/11/2015 23h23 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Membre
Réputation :   188 

Il y a beaucoup de blabla dans ce papier et je n’ai pas tout lu. En résumé, il dit que le prix du pétrole remontera substantiellement dans les prochaines années (peut-être un an, mais disons moins de 5) parce que la demande reste soutenue et la production potentielle pas si grande.

Il pourrait avoir raison comme tort. Mais de ce que j’ai pu entendre de mes connaissances dans le monde du pétrole, c’est un avis partagé.

Le document qui m’a bien plu (extrait d’une présentation de la société Matador), indique que les remontées des prix après les crises précédentes ont été assez rapides :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3360_mtdrmarch2015investorpre058.jpg


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#153 30/11/2015 09h17 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Membre
Réputation :   554 

C’est un sujet intéressant et épineux : il faudrait déjà savoir de quel pétrole on parle (Brent, WTI, Bakken) car rien n’empêche intrinsèquement les pricings régionaux de varier.
Si, par exemple, X produit dans le Permian et que X rentre 40% de ROI sur ses forages en moyenne à 60$ le baril, Y, qui produit dans la même région sur des gisements similaires peut parfaitement vendre moins cher et gagner de l’argent. 
Qu’est-ce qui empêcherait le pricing du pétrole de se régionaliser comme celui du gaz (qui est moins cher que partout ailleurs dans n’importe quelle région US) ? Cette régionalisation pour le pétrole existe déjà partiellement d’ailleurs (puisque le pétrole aux US est moins cher que le Brent) mais peut s’accentuer encore dans la mesure où les producteurs de schistes n’ont pas le droit d’exporter.

Bref, tout cela ne me semble pas si évident car pas mal de dynamiques s’affrontent sur les MP.

Hors ligne

 

#154 30/11/2015 10h27 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Membre
Réputation :   101 

J’ai entendu une théorie intéressante cette semaine. L’Arabie et les USA sont intrinsèquement liés par le pacte du Quincy

L’Arabie Saoudite , c’est une colonie US … Elle ne peut être indépendante des USA car sa sécurité dépend entièrement des USA .
Le jour ou leurs élites décideront de s’affranchir de ce contrôle US, les excuses pour renverser le pouvoir et y instaurer la démocratie ne manqueront pas vu la façon dont est géré ce pays …
C’est les USA qui font baisser le baril et qui oblige l’OPEP à maintenir sa surproduction afin d’affaiblir les pays producteurs comme la Russie par exemple .
Vu la consommation des usa, l’impact est neutre pour eux .
Pour remercier notre grand copain Américain pour la croissance qu’il nous offre à travers la baisse du prix du baril , on se sent obligé d’agir en sa faveur et contre la Russie .

Tant que les USA n’auront pas atteint leurs objectifs le secteur va souffrir .

Dernière modification par vbvaleur (30/11/2015 10h36)

Hors ligne

 

#155 12/01/2016 16h22 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Membre
Réputation :   96 

Juste un petit post pour pointer la débilité de certains analystes.

Goldman voyait le pétrole a 200$ en 2008, il le voit maintenant à …20$

Certains parlent de 10$, d’autres de 15 ou 18$….

Ce qui implique une baisse supplémentaire de 50% sur les cours actuels et une chute de 90% depuis les plus hauts. Possible probable je ne sais pas… mais certains de ces analystes avaient un forecast pétrole à 60$ il y a un an…

Hors ligne

 

#156 25/01/2016 15h17 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Administrateur
Réputation :   1307 

Un effet inattendue (?) de la baisse du pétrole, les grosses compagnies ferroviaires US (Union PacificKansas City Southern, CSX, Norfolk Southern), qui avaient le vent en poupe ces dernières années, notamment suite au rachat via Berkshire Hathaway par Warren Buffett de Burlington Northern Santa Fe en 2009 sont au "tapis"…

En effet, le charbon, qui constituait une partie de leur fret a diminué, car il est moins utilisé par les producteurs d’électricité au profit du gaz.

Évolution des cours de bourse dividendes réinvestis sur un an :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_ferroviaires-20160125.gif

Sur 5 ans :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_ferroviaires-20160125bis.gif

Ici l’efficience des marchés à l’oeuvre… Le PER projeté est curieusement monté à plus de 20 fois les profits en 2015 (complètement en dehors de la tendance historique) pour être divisé par deux en un an :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_ferroviaires-20160125ter.gif

Rappelons que les compagnies ferroviaires reçoivent bcp de cash :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_ferroviaires-20160125quattro.gif

Mais que celui-ci est "mangé" par de lourds investissements de maintenance (erreur sur le graphique pour Union Pacific au dernier trimestre ?) :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_ferroviaires-20160125cinco.gif

Et les possibilités de croissance sont faibles, sinon en rachetant leurs propres actions.

Du coup, plus de 20 fois les profits pour des sociétés comme celles-ci, c’était folie.

Les prix actuels sont plus raisonnables, et même légèrement en dessous de la tendance historique.

À ce titre, il vaut peut-être la peine de s’intéresser à ces sociétés à présent.

Hors ligne

 

#157 27/01/2016 22h52 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Membre
Réputation :   101 

Voila pourquoi je pense que le baril est manipulé par les Etats unis :

Pour moi en 2014 les Etats unis ont vendu 5 millions de barils de pétrole brut  venant de leurs réserves stratégiques pour tester une stratégie .
Une goutte d’eau sur le marché pétrolier et pourtant les cours avaient réagit en baissant légèrement

Source : USA: vente de réserves de pétrole

Il faut savoir que les Etats unis disposent de près de 700 millions de barils de pétrole dans leurs réserves statistiques dont ils n’ont plus l’utilité car la production de pétrole de schiste les rendent presque autonomes.

Fin 2015 le gouvernement des Etats unis a décidé de vendre une partie des réserves pour des questions économique alors que le pétrole se négocie au plus bas  et que c’est clairement pas le moment pour en tirer le meilleur prix …

source : Strategic petroleum reserves budget deal sale - Business Insider

Pourquoi font-ils cela ?
Stratégie de Mr SOROS :
George Soros Nudges Obama to Release Strategic Oil Reserves to "Ruin" Russia - Freedom Outpost

Ajoutez à cela ces derniers temps  :

-Levée des sanctions en Iran afin d’augmenter la production pétrolière.

-Autorisation d’exporter du brut pour les producteurs US afin de réduire le décalage entre le Brent et le WTI
États-Unis : les exportations de brut sont désormais autorisées

-L’Arabie saoudite en roue folle sans aucune régulation de la production de l’OPEP

Des complots y’en toujours eu l’histoire nous le prouve.

Pour finir je citerai François Mitterrand:

Après 14 années passées à l’Elysée, et quelques semaines avant de mourir, François Mitterrand livra son testament politique aux Français : « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort…apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde… C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort ! »

Dernière modification par vbvaleur (27/01/2016 22h54)

Hors ligne

 

#158 28/01/2016 11h10 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Administrateur
Réputation :   1307 

vbvaleur a écrit :

Voila pourquoi je pense que le baril est manipulé par les Etats unis

Donc les USA produisent du pétrole et souhaitent le vendre à l’extérieur et ce serait de la manipulation ?

Procter & Gamble manipule-t-il le prix des rasoirs en en vendant hors des USA ? :-)

J’ai montré avec quelques graph de l’IEA dans un autre post que le déséquilibre offre/demande est pour l’essentiel dû à l’Arabie Saoudite qui a augmenté sa production, alors même qu’il y a d’autres offres sur le marché.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_opec-20160128.gif
Source : OMR - OMR Public

S’il y a manipulation, c’est de l’Arabie Saoudite, qui trahit ses partenaires de l’OPEP et s’enfonce dans une stratégie "suicidaire" (à qui mourra le premier).

Hors ligne

 

#159 28/01/2016 12h04 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Membre
Réputation :   101 

InvestisseurHeureux a écrit :

Donc les USA produisent du pétrole et souhaitent le vendre à l’extérieur et ce serait de la manipulation ?

Il y’a plusieurs façons interpréter les faits et si ça me parle à moi , ça ne vous parle pas forcement à vous .

Il faut savoir que les États unis exportaient quand même leur pétrole avant la levée de l’interdiction la seul différence c’est qu’il devait passer par les raffineries US  afin d’être raffiné et autorisé à l’export .

C’était bon pour les raffineries US , pour l’emploi , pour les rentrées fiscales ,pour les consommateurs .
Par contre ça engendrai un décalage important entre le WTI et le Brent de plusieurs $

L’autorisation à réduit l’écart et  à peser un peu plus sur le Brent .

Moi je vois plein d’incohérences entre les dires des dirigeants et leurs faits .

C’est comme la stratégie de l’Arabie saoudite qui se tire une balle dans le pied sous prétexte de vouloir affaiblir les producteurs US … Cette blague , ceux qui ont étudié un minimum l’histoire savent bien que l’Arabie saoudite ne peut pas être indépendante des USA , c’est un régime barbare facile à retourner composé de moins de 30 millions d’habitants .. les armes dont disposent ce régime ont été fourni par les USA , les élites de ce pays sont tous corrompus.

Les Etats unis nous ont encore prouvé récemment  de quoi ils étaient capables en Ukraine question retournement de pays :
Les russes ont balancé ces écoutes de  Victoria Nuland ambassadrice US en Ukraine

Elle dit clairement qui elle veut voir à la tête de pays  après le coup d’état .
video confirmée par la Maison Blanche puisque Mme Nulland a présenté ses excuses pour le "Que l’UE aille se faire foutre".

Dernière modification par vbvaleur (28/01/2016 12h09)

Hors ligne

 

#160 28/01/2016 13h17 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Membre
Réputation :   13 

Une analyse intéressante et qui ne réduit pas la complexité du sujet, produite par l’AFP (chose assez rare pour être soulignée) dont je vous communique le lien ci-dessous :
Pétrole: la chute des prix, une aubaine dangereuse pour Washington
Pour résumer, et cela ne fait que reprendre ou confirmer de précédentes analyses géopolitiques, les deux interprétations restent valables et ont toutes deux sensiblement le même potentiel explicatif, à savoir une manipulation des cours à la baisse par les USA via leur protectorat saoudien pour nuire à la Russie et au Venezuela, ou le scénario plus strictement économique d’une lutte des pays producteurs afin de conserver leurs parts de marché dans un contexte de surproduction lié au shale oil US.
Quelle que soit l’approche explicative retenue, tous les analystes semblent s’accorder sur le fait que de tels cours ne sont pas tenables à moyen terme, la crise des émergents, la situation budgétaire pays producteurs clients des US, et de l’industrie du shale oil, a un impact négatif beaucoup plus significatif sur l’économie mondiale que l’effet d’aubaine pour les consommateurs…

Hors ligne

 

#161 28/01/2016 14h02 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Membre
Réputation :   188 

Comment les "analystes" déterminent-ils le fait que l’impact est plus négatif que positif pour "l’économie mondiale" ? Je voudrais bien voir la tête du modèle qui permet de faire ce genre de prévision…
Par ailleurs, cela peut très bien être négatif pour l’économie mondiale (j’imagine que ça veut dire une baisse du PIB ?) et être positif pour l’économie européenne, voire US…
Enfin, il n’est pas vrai que les économistes s’accordent sur le sujet. D’autres disent que la baisse du pétrole correspond à un transfert de richesse des producteurs vers les non-producteurs : s’il faut croire en quelque chose, en tant que scientifique aimant les bilans simples je pencherais plutôt pour cette théorie.
Sinon je trouve que la question de savoir "qui manipule la baisse" est intéressante (géopolitiquement, pas boursièrement) !


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#162 28/01/2016 14h20 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Membre
Réputation :   13 

Le fameux "effet d’aubaine" censé redonner du pouvoir d’achat aux consommateurs et tirer les économies développées ne s’observe tout simplement pas (ou très peu) dans les statistiques économiques, que ce soit aux US ou en Europe. Pour le consommateur européen, la baisse du cours du pétrole est en partie amortie par les taxes sur les produits pétroliers. De plus, les petites économies réalisées sur la facture pétrolière peuvent très bien alimenter l’épargne au lieu de se traduire par une augmentation de la consommation, qui du reste n’a pas eu lieu…
Inversement, la baisse des cours impacte très fortement les finances des pays producteurs et de tout secteur pétrolier qui demande des investissements colossaux… Tout le secteur du Shale oil a été financé a crédit, quel impact vont avoir les faillites en cascade sur le secteur financier ?

Hors ligne

 

#163 28/01/2016 14h33 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Membre
Réputation :   101 

JeromeLeivrek a écrit :

Sinon je trouve que la question de savoir "qui manipule la baisse" est intéressante (géopolitiquement, pas boursièrement) !

Pas si sûr , moi par exemple je m’intéresse à la géopolitique surtout  parce que j’ai un portefeuille boursier et si je n’ai pas investi 1 euros dans l’industrie pétrolière depuis un an et demi c’est à cause de cela (pétrole de Schiste,interventions des conseillers obscures etc).

N’étant pas à l’aise à l’écrit il est difficile pou moi de développer tout mes arguments  mais les informations alarmantes avant cette crises pétrolière ne manquaient pas .

Par ailleurs je pense qu’il est important pour les actionnaires de s’y connaitre en géopolitique car les accords de libre-échange par exemple peuvent remettre en cause totalement la viabilité d’un investissement , je prend pour exemple Resolute Forest Products une entreprise de produit forestier canadienne, le simple fait de bonnes relations americano-canadienne favorisant la mise en place d’un accord de libre échange  pour les produits forestiers améliorerait  grandement les résultats de l’entreprise .

Juillet a écrit :

Le fameux "effet d’aubaine" censé redonner du pouvoir d’achat aux consommateurs et tirer les économies développées ne s’observe tout simplement pas (ou très peu) dans les statistiques économiques, que ce soit aux US ou en Europe. Pour le consommateur européen, la baisse du cours du pétrole est en partie amortie par les taxes sur les produits pétroliers. De plus, les petites économies réalisées sur la facture pétrolière peuvent très bien alimenter l’épargne au lieu de se traduire par une augmentation de la consommation, qui du reste n’a pas eu lieu…
Inversement, la baisse des cours impacte très fortement les finances des pays producteurs et de tout secteur pétrolier qui demande des investissements colossaux… Tout le secteur du Shale oil a été financé a crédit, quel impact vont avoir les faillites en cascade sur le secteur financier ?

Sans la baisse du pétrole , la situation de la France serait encore plus dramatique malheureusement , l’inflation des taxes pétrolières augmentent les revenus de l’état et notre balance commerciale est dopée grâce au pétrole bas , sans parler de l’amélioration des marges de nos raffineries .
Bien entendu nos producteurs d’Énergie souffrent d’un pétrole bas, mais à l’échelle national , notre économie en profite .
Notre gouvernement à remercié plusieurs fois les Etats unis pour cette aubaine avec sa politique étrangère ..
D’ailleurs augmenter les taxes sur les produits pétroliers ce n’est pas très socialiste , c’est les moins riches qui sont le plus touchés , c’est comme la TVA .

Dernière modification par vbvaleur (28/01/2016 14h55)

Hors ligne

 

#164 28/01/2016 15h31 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Membre
Réputation :   13 

La baisse du pétrole n’a pas d’effet positif sur la situation budgétaire française, avec un cours plus bas, l’assiette des taxes diminue ainsi que les rentrées d’argent dans les caisses de l’état. Seule la balance commerciale peut en profiter, un peu, mais là aussi, l’effet est très limité lorsqu’on regarde les chiffres de ces derniers mois. Enfin, il ne faut pas oublier toutes les parapétrolières qui licencient à tour de bras (voir CGG) et l’impact très négatif sur la filière des énergies dites "propres" qui ne sont plus concurrentielles face au pétrole aux cours actuels…
Cependant, je ne crois pas à des cours durablement bas, ne serait-ce que par le fait que l’augmentation de la demande mondiale va demander la poursuite des investissements, notamment dans le non-conventionnel, (off-shore profond, shale oil, schiste) et que ceux-ci nécessitent des prix beaucoup plus élevés pour être rentables. On pourrait donc assister à une remontée assez violente des cours à un horizon pas si lointain.

Hors ligne

 

#165 28/01/2016 15h48 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Membre
Réputation :   188 

J’ai toujours du mal avec ces raisonnements économiques ponctuels (sur un mécanisme particulier) : comme vous le montrez, il  y a toujours un argument pour expliquer pourquoi il y a une contre-réaction qui invalide le mécanisme. Les raisonnements globaux me paraissent plus solides : avec un pétrole 3 fois moins cher il y a moins d’argent qui sort de France qu’avant pour le pétrole. Je ne sais pas ou va cette économie mais elle va sûrement quelque part.

Admettons qu’elle aille dans notre épargne, a la fin l’épargnant est plus riche non ? Ce n’est peut-être pas tout de la consommation mais c’est quand même un transfert de richesse de l’Arabie Saoudite vers nous. Quand à la consommation elle viendra, tout personne plus riche finit par consommer un jour.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#166 28/01/2016 16h10 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Membre
Réputation :   101 

Juillet a écrit :

La baisse du pétrole n’a pas d’effet positif sur la situation budgétaire française, avec un cours plus bas, l’assiette des taxes diminue ainsi que les rentrées d’argent dans les caisses de l’état.

Si dans un premier temps l’état perd des recettes de TVA et des diverses taxes(en partie compensé par les augmentations)  qui représentent un peu plus de à 50% du prix des carburants . Les ménages par exemple dépensent cette économie dans d’autres produits assujetti à la TVA  donc au final , l’État en profite et c’est bon pour la situation budgétaire française .

Juillet a écrit :

Seule la balance commerciale peut en profiter, un peu, mais là aussi, l’effet est très limité lorsqu’on regarde les chiffres de ces derniers mois.

Les effets vous paraissent limités car notre balance commerciale est catastrophiste , au Japon par exemple les effets sont plus facilement repérables .
Japon: hausse de l’excédent commercial en décembre. - L’Express Votre Argent

Dernière modification par vbvaleur (28/01/2016 16h19)

Hors ligne

 

#167 28/01/2016 16h18 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Membre
Réputation :   337 

Ce qu’il y a de sûr, c’est que le pétrole n’est pas un produit économique comme les autres, qui serait régi par des mécanismes économiques, et notamment par la loi de l’offre et de la demande.

Le pétrole est une arme géopolitique, et depuis longtemps : le premier choc pétrolier (1973) a été déclenché par les pays arabes, pour protester contre les Etats occidentaux qui "soutiennent Israël", en pleine guerre du Kippour.

Les USA ont un intérêt politique à ce que le prix du pétrole baisse, pour mettre à mal les ressources économique de certains pays "non-amis", comme l’Iran et la Russie. Il est à peu près sûr qu’ils ont donné la consigne, ou au moins encouragé l’Arabie Saoudite à pratiquer sa politique de prix bas, en 2013 ou 2014.

Est-ce que cet intérêt politique est encore suffisamment fort pour qu’ils acceptent de sacrifier le pétrole de schiste ? Ou bien, est-ce qu’à un moment, ils ont dit à l’Arabie Saoudite "bon, ça a assez baissé maintenant", et que l’Arabie a fait la sourde oreille et continué sa politique de prix bas à l’encontre des consignes US ?

Je n’en sais rien, et bien peu de gens doivent être dans la confidence.

A partir de là, tout ce que je peux dire, c’est qu’il est dangereuex de faire des choix d’investissement sur un secteur dont l’évolution ne dépend pas seulement de mécanismes économiques connus voire prévisibles, mais aussi de stratégies géopolitiques, d’accords secrets et de décisions politico-militaires dont nous n’avons pas connaissance.

Dernière modification par Bernard2K (28/01/2016 16h20)

Hors ligne

 

#168 28/01/2016 16h32 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Membre
Réputation :   188 

@Bernard, sur votre dernière phrase : pas forcément. Je dirais même le contraire. C’est dans ces secteurs pourris qu’on trouve les plus belles affaires. J’ai gagné pas mal d’argent dans le secteur "pourri" des panneaux solaires. Maintenant il y a des sociétés pétrolières ou parapétrolières qui décotent fortement et ce quels que soient les prix du pétrole. Par exemple celles qui cotent sous leur cash net et qui sous encore profitables (ou en faible perte) -> Si le pétrole est bas, ma société n’est pas chère, si le pétrole remonte, ma société est donnée.
En tout cas je ne me sens pas en danger.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#169 28/01/2016 16h45 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Membre
Réputation :   101 

Est-ce que cet intérêt politique est encore suffisamment fort pour qu’ils acceptent de sacrifier le pétrole de schiste ? Ou bien, est-ce qu’à un moment, ils ont dit à l’Arabie Saoudite "bon, ça a assez baissé maintenant", et que l’Arabie a fait la sourde oreille et continué sa politique de prix bas à l’encontre des consignes US ?

C’est pas la fin du pétrole de schiste ! c’est la fin d’une partie des producteurs de pétrole schiste ^^ ça fait une différence , les acteurs vont changer mais les réserves de schiste us  seront toujours là..
Et c’est pour ça que l’excuse de l’Arabie saoudite qui fait ça pour protéger ses parts de marché ne tien pas vraiment  car sitôt que le baril aura reprit des couleurs , des nouveaux acteurs investiront au USA .
Stratégie extrêmement intelligente de l’Arabie saoudite qui se sépare de sers réserves de changes et de ses actifs précieux à vitesse grand V sans parler de la vente de Saudi Aramco qui me laisse dubitatif …

Dernière modification par vbvaleur (28/01/2016 16h48)

Hors ligne

 

#170 28/01/2016 16h45 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Membre
Réputation :   78 

Ce qui est certain, c’est que les mêmes causes ne produisent pas les mêmes effets : les contre-chocs pétroliers de 1985 et de la fin des années 1990 (9$ fin 1998) avaient largement contribué à l’embellie des marchés ; cette fois c’est plutôt l’inverse.

Je ne sais pas vraiment ce qu’il y a de rationnel dans ces mouvements ; j’observe néanmoins que la capitalisation boursière du secteur pétrolier et du "luxe" (la consommation des milliardaires du Golfe) était en 2014-2015 sans commune mesure avec ce qui prévalait lors des précédents contre-chocs.

Hors ligne

 

#171 28/01/2016 17h09 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Membre
Réputation :   73 

Bonjour juillet,

Vous avez écrit une bêtise :
Le pétrole de schiste est rentable pour la plupart des cas aux usa à 50$.
Voire moins pour wpx(voir la file wpx où la rentabilité est de 30-35$ ) et pour d’autre on parle de 25$
Offshore profond on est autour de 70$ voire 90$ pour le très profond

Hors ligne

 

#172 28/01/2016 17h33 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Membre
Réputation :   43 

Bonjour,

Je ne comprends pas bien ou l’état perd de l’argent quand le prix du pétrole chute parce que la TICPE
est calculée sur le volume et n’est donc pas un pourcentage du prix du pétrole.

Par exemple la TICPE sur le SP95 est de 64,12€ pour 100 litres.La dessus il faut encore lui appliquer la TVA.On est quand même plus proche des 70% de taxes que des 50% et on comprend facilement l’aubaine pour l’état qui ne se gène pas pour augmenter les taxes.Voir Royal qui veut en remettre une couche sur le gas-oil. 

Apres l’économie pour les ménages n’a rien d’extraordinaire,pour une majorité de petit et moyen rouleurs c’est même invisible.

Géo-politiquement parlant peut importe qui a commencé la guerre des prix bas on voit bien que tout le monde en a pris pour son grade:aux USA le shale oil a du plomb dans l’aile(on voit même des tankers tourner en rond),l’AS se retrouve piégée a son propre jeu et ruine les autre pays de l’OPEP.

Le seul qui a l’air de se frotter les mains pour l’instant c’est l’Iran qui consent même a faire des réductions sur le prix pour prendre des parts de marché.

En plus d’être une guerre entre pays c’est le début d’une guerre entre les religions (que j’avais évoqué rapidement sur le file MPI)et bien malin celui qui réussira a prédire ou tout cela va se terminer.


La règle n’est pas absolue, mais il semblerait que plus le niveau de scolarité de votre lecteur est élevé, plus ce dernier accorde de l’importance à l’orthographe. Le lecteur aurait tendance à mesurer l’intelligence de son interlocuteur à son mode d’expression. Méconnaître ce réflexe vous exclura.

Hors ligne

 

#173 28/01/2016 17h50 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Membre
Réputation :   13 

@françoisolivier : je ne pense pas que la majorité des puits soient rentables aux alentours de 50$. D’ailleurs une grande partie des forages a été abandonnée, seuls sont maintenus ceux qui sont effectivement rentables dans cette zone de prix mais la chute a été impressionnante.
Il y a un an ou deux la plupart des analyses situaient cette zone de rentabilité à environ 80$ avant de l’abaisser aujourd’hui. Ces seuils de rentabilité n’ont de sens que si l’on tient compte des faillites qui ont  déjà eu lieu et des nombreux puits qui ont fermé. Ne restent effectivement que les plus rentables, mais je doute fortement d’un seuil de rentabilité aussi bas que vous l’avancez pour la majorité des producteurs restants.
@vbvaleur : vous prenez le Japon comme exemple, ce pays a dû renoncer à la majeur partie de son parc nucléaire suite à la catastrophe de Fukushima et est donc devenu très fortement dépendant du pétrole dans son approvisionnement. Pour la France, les effets sont en effet bien plus limités.

@JéromeLeivrek : en théorie on peut bien sûr penser que le pouvoir d’achat supplémentaire va se retrouver dans la consommation, cependant ce n’est pas ce qu’on constate, notamment aux USA. Les ventes au détail ont baissé au mois de décembre, tout comme l’ISM manufacturier. Je ne vous parle pas du ralentissement du commerce mondial et de la Chine. Pas vraiment les signes d’une consommation qui repart tirée par les prix du pétrole…

Hors ligne

 

#174 28/01/2016 18h10 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Membre
Réputation :   188 

Oui oui, ça peut prendre du temps pour que ça arrive dans la consommation mais cela finira par arriver. L’épargne finit forcément, un jour ou l’autre, par être consommé.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#175 28/01/2016 19h07 → Crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ? (bp, brent, pétrole, total)

Membre
Réputation :   30 

Juillet a écrit :

@françoisolivier : je ne pense pas que la majorité des puits soient rentables aux alentours de 50$.

Attention le calcul de rentabilité d’un puits et le calcul du coût marginal d’extraction n’est pas le même.

Exemple que j’essaye de simplifier pour comprendre  :

Pour être rentable sur toute sa vie de puit et EN AMORTISSANT le coût de construction le barril doit peut être valoir 50 dollars en moyenne.

Par contre le coût pour extraire un baril supplémentaire n’est peut être que de 10 dollars.
Vous pourrez argumenter que dans ce cas autant le laisser au fond et l’extraire plus tard mais vous avez une " valeur temps " qui est tout simplement constitué par vos amortissements et toutes vos charges fixes.


Dans la tempête : cash is king

Hors ligne

 

Discussions similaires à "crise du pétrole : faut-il investir maintenant sur les pétrolières ?"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech