Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#151 21/12/2012 18h05 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

LeZig a écrit :

préférer son pognon à son pays…

Il me semble important de s’interroger sur la valeur exacte du "SON pays". Vous dites, vous, en parlant par exemple de tel chanteur, c’est "son" pays. Je pense que c’est plutôt à cette personne qu’il faut demander quel est "son" pays. Peut-être vous répondra-t-elle que cette question est, pour elle, hors de propos.

Je ne cherche pas à pinailler, je n’ai pas trop de temps pour cela en général. Je pense juste qu’il faut être conscient du fait que les "partisans" ont tôt fait de vous embrigader de force dans leur lutte - qui n’est pas forcément la vôtre. Est-ce moral?

Je crois que la conscience de l’existence de ce type de pression psychologique est utile à l’investisseur. On y gagne en liberté je crois. Et en qualité d’analyse (subir une pression sociale = un autre bien cognitif qui peut troubler l’analyse?… qu’en pensez-vous Sinclair?).

Dernière modification par placementapapa31 (21/12/2012 18h11)

Hors ligne

 

#152 21/12/2012 19h50 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   17 

LeZig a écrit :

Quand un pays comme la Suisse perçoit une grande partie de ses revenus d’activités illégales comme le blanchissement d’argent ou l’évasion fiscale, c’est plus facile d’avoir un budget équilibré en fin d’année…

Ce n est pas ce qui enrichit la Collectivité  Suisse , mais plutôt un nombre réduit d aigrefins

On pourrait appliquer ce genre de raisonnement  pour Marseille en prétendant que sa richesse
ne proviendrait  que de  l activité de ses caids

Les Suisses de base travaillent 42 heures/semaines - Retraite à 65 ans - 3 ou 4 semaines de vacances - et ils  ont rarement l occasion de profiter de "ponts"
Le nombre de jours fériés est limité -
Ils ne risquent pas non plus d abuser de périodes de chômage , vu que la gestion est communale -
Le chômage n est pas perçu prioritairement  par votre voisinage comme un droit
Les caisses maladie sont privées :
Curieusement le taux d absentéisme au travail est extrêmement  réduit -

comparé avec celui de certaines professions en France , ce qui n a  finalement aucune influence  sur  le taux des impôts
Par exemple plutôt que devoir recruter à grand frais des postes d enseignants supplémentaires , on pourrait chercher  à porter remède à ce qui provoque
leur taux d absentéisme atteint pratiquement une vingtaine de jours/années selon les statistiques :
Jdd :
Près de la moitié des instituteurs, 45% exactement, ont posé un congé maladie l’an passé,
IFRAP
Au niveau global, le taux d’absentéisme se situe ..13% dans la fonction publique locale
A noter que :
Le pic des  épidémies survient en Mai -

Dernière modification par Swx (22/12/2012 19h08)

Hors ligne

 

#153 21/12/2012 19h59 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

Swx a écrit :

les Suisses de base travaillent 42 heures/semaines … et ont rarement l occasion de profiter de "ponts"

Rappel utile. Une conséquence très peu étudiée des 35 heures, d’ailleurs. Je ne parle pas seulement du problème strictement économique, mais d’un problème de psychologie du travail (je suis pour ma part assez surpris du nombre croissant de gens autour de moi qui disent constamment : "Je ne suis pas là je pars en week-end prolongé").

Hors ligne

 

#154 25/12/2012 07h17 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   22 

Il suffit de prendre les chiffres : plus de 2000mds de $ dans les coffres suisses ? Vous pouvez croire la version officielle qui explique ce montant par la qualité des gestionnaires de fortune suisse, mais bon je suis un peu plus méfiant…
Et les amendes de plusieurs centaines de millions payés ces dernières années par UBS et d’autres banques suisses pour aide au blanchiment d’argent sont d’autres indices…
Dernièrement l’affaire Lamblin avec évasion fiscale et blanchiment de l’argent de la drogue en Suisse…

Après je peux vous parler de mon expérience personnelle : en tant qu’informaticien j’ai été amené à travailler dans une banque au Luxembourg (un autre pays vivant de son "expertise" en gestion de fortune) et j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de virement vers des destinations comme les iles caïmans ou guernesey… Après je ne connais pas bien l’économie de ces îles et il y a certainement une très bonne raison justifiant ces transferts…

Un peu une digression par rapport au debat initial sur l’avenir de la France mais juste pour rebondir sur ce qui a ete ecrit:

Les services financiers ont une part d’environ 13% dans le PIB suisse (je n’ai qu’un chiffre ancien en tete) soit beaucoup moindre que pour un pays comme le Luxembourg our Monaco. La force de l’economie suisse est dans ses PME (machinerie, micro-technique, chimie, etc). Le tissu economique est similaire a celui du nord de l’Italie ou l’Allemagne (tres difficilement comparable a celui de la Fance). Bref, ce ne sont pas les Nestle, Roche, Novartis, Glencore, UBS qui jouent un role preponderant.

A noter que cette force peut facilement se transformer en vulnerabilite quand les principaux partenaires commerciaux du pays (Allemagne, France, Italie, US) vont mal.

De la a dire que la Suisse percoit une grande partie de ses revenus du blanchiment d’argent ou de l’evasion fiscale, c’est clairemement faux et exagere (meme si je vous rejoins sur le fait que ce n’est pas pour les qualites des gerants de fortune suisses que les banques suisses ont pu prosperer..je ne parle meme pas des scandales a repetition dans lesquels l’UBS est empetree…"We will not rest").

Dernière modification par stockjunkie (25/12/2012 08h02)

Hors ligne

 

#155 28/12/2012 21h57 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

On dit parfois que lorsque l’on joue avec les taux, c’est l’économie réelle qui se venge.

ARTUS a écrit :

Dans beaucoup de pays (France, Allemagne, Royaume-Uni par exemple), le
rendement réel du capital investi en obligations ou en actions est devenu en
moyenne nul ou négatif (surtout après impôts), avec la baisse des
rendements nominaux et le maintien d’un peu d’inflation (alors qu’au Japon
par exemple l’inflation est devenue  négative). Qu’attendre de cette
évolution ?

- une baisse des placements à long terme et le report vers des
placements liquides à court terme, donc une difficulté accrue de
financement de l’investissement ;

- la recherche de placements spéculatifs à rendements anticipés plus
élevés, donc une allocation inefficace de l’épargne.

Il serait donc utile de maintenir des rendements réels après impôts positifs
(et raisonnables) sur l’épargne à long terme. On peut aussi regarder l’effet
des rendements réels faibles sur le taux d’épargne et les placements
financiers. Ces derniers ne reculent pour l’instant qu’au Royaume-Uni.

http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=67574

Joue-t-on avec les taux?

Dernière modification par placementapapa31 (28/12/2012 21h58)

Hors ligne

 

#156 12/01/2013 14h32 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   57 

Michel Rocard sur la situation de la France

J’ai trouvé très pertinents les propos sur "l’art du vivre ensemble", sur le rôle délétère des médias, sur les ravages de la précarité croissante pour la démocratie et enfin sur "l’ignorance générale sur l’économie en France", sujet longuement abordé ici.

Hors ligne

 

#157 12/01/2013 21h45 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

Ce slogan "le vivre ensemble" est selon moi de la "bien-pensance molle" (mais il est vrai qu’il remplit parfaitement son objectif de communication auprès de sa cible, ce qui en fait une action de communication parfaitement efficiente - à court terme). On ne peut tout simplement pas vivre ensemble quand certains voient une trop grande partie du gain issu de leur travail être redistribué à d’autres qui contribuent peu (ou pas). Le problème est ancien comme les sociétés humaines. Des recherches récentes (que je peux citer au besoin) montrent comment un système de redistribution mal conçu peut créer la défiance tenace et durable dans une collectivité (ce qui est l’inverse du but recherché, c’est à dire cohésion et unité).

Le rôle délétère des médias? Mais les médias ne sont-ils pas simplement les messagers? (intéressés, certes)

Entendu aujourd’hui, et une affaire à suivre je crois : projet de taxe d’habitation assise sur le revenu fiscal. Intéressant non?

Bientôt une taxe d’habitation progressive en fonction du revenu?

Encore une invitation à vivre et à travailler en France…

Plus globalement, l’affaire des collectivités territoriales est à suivre de très près (que se passe-t-il quand la "pompe d’injection centrale" coupe le jus aux "pompes d’injection périphériques"?)

Dernière modification par placementapapa31 (13/01/2013 02h00)

Hors ligne

 

#158 12/01/2013 22h28 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   52 

Je regarge l’évolultion du taux de chomage en France
Chômage en France ? Wikipédia
Grosso modo, jamais en-dessous de 8% depuis 1994.

Je regarde les prévisions du COR sur les retraites
http://www.cor-retraites.fr/IMG/pdf/doc-1887.pdf (page 15)
Le scénario le plus défavorable pour le chomage à LT est de 7%.

En d’autres termes, le COR a pour scénario le plus pessimiste un scénario qui ne s’est jamais produit depuis 1994.  Et on se prend le peak oil et le peak debt en prime…

Je crois malheureusement la plupart des gens qui espérent toucher une retraite en France ne soient obligés de revoir leur espérance à la baisse…

Hors ligne

 

#159 12/01/2013 22h40 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

Intéressant. Mais vous ne voudriez tout de même pas alerter le peuple trop tôt par des prévisions honnêtes?! (un coup à tout foutre par terre, ça, malheureux)

Sur la baisse des retraites, vous avez vu tous les Français qui font de l’immobilier locatif?…

Hors ligne

 

#160 13/01/2013 00h50 → Situation économique de la France et avenir de la France

Modérateur
Réputation :   1081 

marcopolo a écrit :

Je regarde les prévisions du COR sur les retraites
http://www.cor-retraites.fr/IMG/pdf/doc-1887.pdf (page 15)
Le scénario le plus défavorable pour le chomage à LT est de 7%.

Je ne sais pas s’il est possible d’extrapoler, mais si on ajoute aux scénarios C (avec 7% de chomage LT) la différence avec les scénarios à 4.5% de taux de chomage, en estimant obtenir une bonne évalution d’un scénario à 10.5% de chomage, les résultats obtenus ne semblent pas si alarmistes, sauf erreur de ma part.

Par ailleurs, j’ai cru comprendre qu’il y a tout lieu de s’attendre, de par l’évolution de la démographie (avec le départ à la retraite de classes d’age nombreuses), à une amélioration mécanique du taux de chomage à LT par rapport aux années récentes, sauf à ce que l’activité totale diminue, ou augmente nettement moins que la productivité. Une telle évolution parrait déjà visible dans un pays comme l’Allemagne. C’est peut-être ce qui explique les hypothèses du COR.

Ceci dit, il aurait pu être pertinent que le COR évalue aussi un scénario avec un chomage LT élevé, par exemple de 10.5%, au lieu de se contenter de 4.5% et 7%, ne serait-ce que pour mettre en évidence les impacts potentiels, et éviter une question comme celle que vous posez.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#161 13/01/2013 02h36 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

J’invite à regarder les prévisions de croissances qui ont été prises… (p. 19)

Egalement, les "amusantes" projection de la quantité d’emploi (p. 31). Remarquons l’absence d’une considération essentielle : la qualification des emplois crées dans les prévisions (ce dernier paramètre déterminant la richesse générée par chaque emploi, et in fine la richesse "répartissable", puisqu’il s’agit bien de cela).

Je n’ai vu de plus aucun élément sur les gains de productivité attribuables respectivement au capital et au travail. La productivité apparente du travail me semble un indicateur totalement insuffisant ici. La question de l’origine (capital ou travail) de la création de la valeur ajoutée future n’est nulle part prise en compte. On prétend donc répartir au travail une richesse qui ne lui sera pas forcément attribuable. Et je n’ai pas vu de projection sur la rentabilité future du capital (actuellement mise à mal en France).

Je remarque enfin d’allègres hypothèses de hausse des cotisations (comme de bien entendu), mais sans en considérer à aucun endroit du rapport (sauf erreur de ma part) les éventuels effets récessifs (comment alors faire des hypothèses de croissance?).

Ce rapport me semble assez grossier. Mais arrêtez-moi si je me trompe (c’est certainement le cas).

Dernière modification par placementapapa31 (13/01/2013 02h40)

Hors ligne

 

#162 13/01/2013 21h41 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   52 

Placementpapa, vous ne vous trompez sans doute pas!

Regardez la composition du COR.  Une bonne pincée de syndicalistes de tout poil (surtout de gauche), une louche de politiciens, on saupoudre avec quelques hauts fonctionnaires et on mélange bien et laisse reposer.

Composition - Conseil d’orientation des retraites

GoodByeLenine, oui c’est exact le déclin démographique devrait mécaniquement améliorer un peu le taux de chomage.  Ceci étant, vu la situation actuelle (on est très au delà des 7%), une analyse de la situation un tant soit peu sensée écarte ce scénario.  Comment peut on avec une dette qui va en explosant et des prélèvements en hausse verticale augmenter l’activité économique?  Comment peut on même si on augmente l’activité économique augmenter massivement l’emploi vu les rigidités du code du travail, les charges sociales, l’impossibilité de licencier etc.

Pour avoir vécu longtemps aux US et en France, il est intéressant de noter que l’on a encore pas mal de personnel non qualifié aux US alors qu’en France, il est remplacé par des machines.  Péage automatique aux autoroutes au lieu d’un gus, machines à peser/Afranchir en poste bien plus tard aux US, d’une manière générale des gens qui mettent vos achats dans les sacs aux US mais pas en France.  On pourrait dire oui il faut un service plus élevé aux US mais je penche pour le coût du travail pénalisant en France.

En tout cas, 7% à moyen terme, je veux bien me faire curé…

Hors ligne

 

#163 13/01/2013 21h57 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

marcopolo a écrit :

composition du COR.  Une bonne pincée de syndicalistes de tout poil (surtout de gauche), une louche de politiciens, on saupoudre avec quelques hauts fonctionnaires

Composition - Conseil d’orientation des retraites

Bravo, voilà ce que j’appelle une info utile! Ceci nous en apprend beaucoup plus que des milliers de mauvais graphiques superficiels. Inimaginable une composition pareille : depuis quand les sénateurs et syndicalistes ont-ils des compétences en analyse financière?? (je veux tout de même croire qu’il y a derrière eux pour des "staffs" d’économistes et analystes financiers - vous voyez je reste naïf malgré tout!).

Hors ligne

 

#164 13/01/2013 23h59 → Situation économique de la France et avenir de la France

Modérateur
Réputation :   1081 

marcopolo a écrit :

En tout cas, 7% à moyen terme, je veux bien me faire curé…

Je m’abstiendrais de telle promesse (peu de chose sont à exclure), mais c’est noté smile Avez-vous au déjà la foi ?


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#165 14/01/2013 00h31 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

Les pourcentages sont une chose. Pour ceux qui veulent se faire quelques frayeurs pour leurs économies, j’invite à se pencher sur les valeurs absolues.

Dernière modification par placementapapa31 (14/01/2013 01h18)

Hors ligne

 

#166 14/01/2013 01h14 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   512 

marcopolo a écrit :

Comment peut on avec une dette qui va en explosant et des prélèvements en hausse verticale augmenter l’activité économique?

Par une hausse de la productivite s’appuyant essentiellement sur le progres technologique - tendance seculaire entamee durant la premiere revolution industrielle et jamais inflechie depuis.

Dette et fiscalite sont des details triviaux.

Hors ligne

 

#167 14/01/2013 01h28 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

Certes. Et cela n’est-il pas le pari des EU?

Pour l’Europe… il est légitime de s’interroger sur l’effet de ces "hausses verticales de prélèvement" (provisoires on nous a dit n’est-ce pas?) sur l’incitation à investir, et donc sur la productivité.

Pour l’instant les perspectives de progression de la productivité en Europe sont peu glorieuses (à cause justement du sous-investissement, déjà amorcé). Et, on sait très bien que l’économie fonctionnant en "intérêts composés", il est des retards irrattrapables.

Bien sûr, le progrès technique viendra peut-être d’en dehors de l’Europe (EU, Asie…). C’est grâce à ce phénomène que les ex-PVD ont connu (et connaissent) leur "rattrapage".

thomz a écrit :

Dette et fiscalite sont des details triviaux.

Vous en disposez à votre aise! Triviaux pour qui? (pour un individu qui place son épargne au mauvais moment dans un cycle long de désendettement?)

J’ai l’immaturité de croire que l’individu importe plus que l’Histoire.

Dernière modification par placementapapa31 (14/01/2013 01h45)

Hors ligne

 

#168 14/01/2013 01h37 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   512 

Pp a écrit :

Bien sûr, le progrès technique viendra peut-être d’en dehors de l’Europe (EU, Asie…). C’est grâce à ce phénomène que les ex-PVD ont connu (et connaissent) leur "rattrapage".

Non. Le progres technique reste concentre aux US, en Europe de l’Ouest, en Israel et au Japon. Les ex-PVD (en fait les toujours-PVD) doivent leurs rattrapages a leur industrialisation, a leur ouverture aux capitaux internationaux et a l’alignement de leur gouvernance sur le modele occidental - etat de droit et economie liberale.

La conquete de l’espace, la robotique, la therapie genique, etc. - c’est nous, pas eux.

Pp a écrit :

J’ai l’immaturité de croire que l’individu importe plus que l’Histoire

Les 30 000 d’histoire humaine qui vous contemplent rigolent bien papa.

Dernière modification par thomz (14/01/2013 01h52)

Hors ligne

 

#169 14/01/2013 01h44 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

Et que diriez-vous sur l’investissement en Europe?

Hors ligne

 

#170 14/01/2013 01h46 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   512 

La meme chose que les Chinois et les Qataris - c’est maintenant!

Hors ligne

 

#171 14/01/2013 01h50 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

Je suppose que vous parlez des fonds chinois et Qataris?

Le simple investisseur, en étant fiscalement domicilié en Europe (en France en particulier), ne bénéficie pas peut-être d’autant d’opportunités.

Hors ligne

 

#172 14/01/2013 01h54 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   512 

D’accord avec vous. Il faudra travailler dur et etre creatif. Je prefere une dette et des taxes aux tranchees, aux frenesies revolutionnaires et aux famines. Ne pleurez donc pas tant papa - vous etes mieux loti que tous ceux qui vous ont precede sur cette terre.

Le monde et ses opportunites vous attendent, vous et vos capitaux. Cherchez - c’est plus productif que de geindre.

Dernière modification par thomz (14/01/2013 01h56)

Hors ligne

 

#173 14/01/2013 02h04 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

thomz a écrit :

Pp a écrit :

J’ai l’immaturité de croire que l’individu importe plus que l’Histoire

Les 30 000 d’histoire humaine qui vous contemplent rigolent bien papa.

Vous oubliez que les 30 000 ans d’histoire qui précèdent notre existence individuelle n’ont pas plus d’humour que les quelques milliards d’années écoulés depuis le big-bang !

Pour paraphraser maladroitement De Gaulle citant Nietzsche à la fin d’un des tomes de ses mémoires: "L’individu qui n’est rien mais qui est tout pour nous, qui est tout pour nous mais qui n’est rien".

thomz a écrit :

Le monde et ses opportunites vous attendent

Je crois justement que les opportunités sont ailleurs (pas seulement financières, d’ailleurs).

thomz a écrit :

vous et vos capitaux.

Je préfère dire : mes bien modestes capitaux.

thomz a écrit :

frenesies revolutionnaires

Voilà au moins une expression bien sentie sur laquelle je ne peux que vous rejoindre. Je préfère moi aussi le monde d’aujourd’hui (le monde de l’internet, de la technologie et de l’avion low-cost) aux hystéries révolutionnaires.

Cependant, mais vous n’êtes pas obligé de me croire (bien que j’étudie et observe cela depuis plus de 20 ans), l’hystérie des foules est toujours bien là. Certes, peut-être sera-t-il plus facile aujourd’hui de s’y soustraire (?).

Dernière modification par placementapapa31 (14/01/2013 02h24)

Hors ligne

 

#174 14/01/2013 03h46 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   19 

La morosité des français est mal térrible.

Le vivre ensemble a quant à lui était détruit par le gouvernement précédent qui en plus d’avoir augmenter les impots, a stigmatisé les populations immigrées comme étant la source de tous nos maux.

Je suis content de vivre à l’étranger pour cette raison. Je recens vraiment moins cette "peur/haine/agressivité" quotidienne.

Je suis vraiment plus inquiet par les tensions sociales en france que pour mes capitaux, mais hélas les 2 sont liées.

Il reste des problémes fondamentaux en france et ce n’est pas que le manque de travail

Je m’explique :

Dans le secteur du batiment: ouvriers portugais, espagnols ou autre qui travaillent au smic et dorment dans une caravane sur le chantier. Les français à ce tarif restent au lit.( franchement je ferai pareil).
Prix d’un appartement neuf inaccessible à ceux qui le contruisent.

Besoin d’un dépannage à domicile: facture minimum = 75€.  7.5% du smic pour 1.5 H de travail.

Démonstration simple: Je paierai bien quelqu’un pour faire des travaux de bricolage chez moi , mais je suis obligé de le faire moi-meme.
On a détruit tout les petits boulots et l’initiative personnelle. L’esprit d’entreprise est mort. Les gens "attendent" qu’on leur donnent soit un boulot soit une indemnité .

Si je travaille en tant que salarié ( faiblement ou moyennement qualifié) , le niveau de rémunération ne me permet meme plus de devenir propriétaire.

La répartition des capitaux en france n’a jamais été aussi importante pour l’élite ( salaire des grands patrons vs salaire des employés)

J’ai vraiment trouvé que le statut d’auto entrepreneur était une voie pour retrouver de la dignité et du pouvoir d’achat . A mon sens , c’est l’initiative personnelle qui redonnera un coup de fouet à l’économie française ( si elle est vraiment défiscalisée).

Donnez une subvention à Amazon pour implanter un entrepot gigantesque qui va créer 1000 emplois quand on sait que ça va détruire indirectement des emplois ( voir secteur librairie et virgin) …..

En plus, quand on sait qu’ils ne jouent pas le jeu fiscalement……..

Hors ligne

 

#175 14/01/2013 07h21 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   52 

Par une hausse de la productivite s’appuyant essentiellement sur le progres technologique - tendance seculaire entamee durant la premiere revolution industrielle et jamais inflechie depuis.

Dette et fiscalite sont des details triviaux.

**********

je vous invite à lire le dernier ouvrage de Kunstler sur le progrès technologique par exemple.

La progression de la dette en France sur les quarante dernières années est supérieure à la croissance du PIB/habitant donc votre argument est invalidé.

Détails triviaux?  Dette officielle de 1800 Mds d’Euros calculée à la Madoff (sans provisions de retraites des fonctionnaires/militaires…) donc sans doute de l’ordre de 2500-3000 Mds.  Faites le calcul par personne et répétez sans rire détail trivial…

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech