Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 02/10/2012 18h33 → Situation économique de la France et avenir de la France

Administrateur
Réputation :   1307 

Du factuel… Il y a juste à regarder la courbe de la France dans chaque graphique, qui ne sont que la traduction non biaisée de ce que l’on entend aux actualités (Peugeot, ArcelorMittal, etc).

Qu’est-ce qui fait la différence entre les Etats-Unis et la France ou la zone euro ?

Depuis quelques années, les Etats-Unis montrent une performance économique structurelle très supérieure à celle de la France ou de la zone euro prise globalement :
- la productivité par tête, la productivité globale des facteurs progressent nettement plus vite aux Etats-Unis, ce qui veut dire que la croissance de long terme y est plus forte ;
- le taux d’emploi est nettement plus élevé aux Etats-Unis ;
- une réindustrialisation claire apparaît aux Etats-Unis, alors que la France et la zone euro continuent à se désindustrialiser ;
- le niveau de gamme de la production remonte aux Etats-Unis, recule en France et dans la zone euro.

L’économie américaine a encore beaucoup de problèmes (change, déficits, pauvreté…). Mais sa performance économique structurelle s’améliore fortement. Quelles sont les causes de cette performance économique nettement supérieure aux Etats-Unis ? Elles sont à la fois macroéconomiques et microéconomiques :
- la flexibilité nominale globale ;
- l’innovation et la capacité à utiliser l’innovation, l’éducation ;
- la fiscalité favorable à l’emploi, le poids de l’Etat ;
- la capacité à prendre du risque.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_france-usa-1.gif

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_france-usa-2.gif

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_france-usa-3.gif

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_france-usa-4.gif

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_france-usa-5.gif

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_france-usa-6.gif

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_france-usa-7.gif

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_france-usa-8.gif

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_france-usa-9.gif

--

Il y a le même type de courbes mais avec plus de pays dans cet article Tout est clair quand on regarde la productivité globale des facteurs :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_france-usa-10.gif

Hors ligne

 

#2 03/10/2012 10h16 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   104 

Etude très intéressante

Les Etats-Unis sont en train de se réindustrialisé notamment grâce au gaz de schiste à bas coût, développement de l’amont, forage, gazoduc… et de l’aval, gazochimie, production d’électricité, moteurs au gaz….

la Suède a le grand avantage de disposer de matières 1ère, mines, forêts, hydroélectricité et d’avoir réformé avant tout le monde suite à l’écroulement de l’URSS, tout en gardant un modèle social avancé.

C’est 2 pays avec une politique économique et social très différente ont une chose en commun, c’est le pragmatisme.

Hors ligne

 

#3 11/10/2012 17h46 → Situation économique de la France et avenir de la France

Administrateur
Réputation :   1307 

CIB Natixis a écrit :

Regarder l’économie française des années 1980 pour faire des prévisions dans les années 2010

Au début des années 1980 comme au début des années 2010, la France souffre :
- d’un problème de compétitivité-coût ;
- de la dégradation du commerce extérieur ;
- du recul de la profitabilité donc de l’investissement des entreprises ;
- de déficits budgétaires.

Les remèdes dans les années 1980 ont été une forte dépréciation du taux de change du franc, une forte déformation du partage des revenus au détriment des salariés, une politique budgétaire restrictive et, en conséquence, de 1983 à 1987 une croissance faible et la montée du chômage.

Il faut attendre aujourd’hui des évolutions similaires mais plus douloureuses encore en raison de l’impossibilité de déprécier le taux de change.

Source avec plusieurs graphiques factuels et comparaison avec l’Allemagne : http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=66350

Hors ligne

 

#4 11/10/2012 18h21 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   88 

pvbe a écrit :

la Suède a le grand avantage de disposer de matières 1ère, mines, forêts, hydroélectricité et d’avoir réformé avant tout le monde suite à l’écroulement de l’URSS, tout en gardant un modèle social avancé.

Pour y travailler regulierement, un grand respects des regles en générales, et surtout des regles sociales ( differences en droits et du? ), et surtout ne pas reporter les decisions actions sur les generation a venir, mais trouver une solution pragmatique maintenant…

Exemple : des encas sont a disposition dans dans l’entreprise pour une consommation de N elements dans la journée. Et bien la régle est respectée… et si il en reste le soir, on ajuste la commande
Que se passerait-il en france, a votre avis.. un certain nombre se chargerait d’emporter un surplus pour chez eux…jusqu’a ce que le systeme ne fonctionne plus ( nous avons hélas essayé )

Hors ligne

 

#5 11/10/2012 18h48 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   57 

Certes, mais seule la France dispose désormais de Commissaires au redressement productif ! ^^

Hors ligne

 

#6 11/10/2012 19h00 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   166 

pvbe a écrit :

C’est 2 pays avec une politique économique et social très différente ont une chose en commun, c’est le pragmatisme.

Je pense, aussi et surtout, qu’ils ont en commun des ressources naturelles très importantes !

Hors ligne

 

#7 11/10/2012 23h47 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

InvestisseurHeureux a écrit :

CIB Natixis a écrit :

Les remèdes dans les années 1980 ont été une forte dépréciation du taux de change du franc, une forte déformation du partage des revenus au détriment des salariés, une politique budgétaire restrictive et, en conséquence, de 1983 à 1987 une croissance faible et la montée du chômage.

Il faut attendre aujourd’hui des évolutions similaires mais plus douloureuses encore en raison de l’impossibilité de déprécier le taux de change.

Oui, solutions plus douloureuses encore. Pourtant, on pourrait se dire qu’il serait plus simple d’essayer de devenir compétitif enfin (puisque soit-disant, ce peuple a du génie). C’est donc étrange qu’il soit plus douloureux pour les français de se mettre au travail que de supporter baisse des revenus et chômage (c’est étrange pour des génies, mais pas si la moyenne est en fait médiocre).

Mêmes causes mêmes effets.

On cite souvent la phrase de Churchill ces temps-ci : "Vous avez préféré le déshonneur à la guerre, vous aurez les deux."

On pourrait dire : "vous avez préféré la médiocrité à l’effort, vous aurez les deux."

En l’absence du levier du change, l’ajustement devra se faire sur le réel.

Sinclair a écrit :

Certes, mais seule la France dispose désormais de Commissaires au redressement productif ! ^^

Rajoutons : commissaires hautement qualifiés voire visionnaires! ):

Dernière modification par placementapapa31 (11/10/2012 23h55)

Hors ligne

 

#8 12/10/2012 02h54 → Situation économique de la France et avenir de la France

Modérateur
Réputation :   1080 

InvestisseurHeureux a écrit :

Du factuel… Il y a juste à regarder la courbe de la France dans chaque graphique, qui ne sont que la traduction non biaisée de ce que l’on entend aux actualités (Peugeot, ArcelorMittal, etc).

L’étude de NATIXIS est intéressante. Ses conclusions sont à méditer, et ont sans doute une (grande) part de vérité.
Toutefois, on peut aussi essayer de ne pas la prendre complètement pour argent comptant.

Quelques points par exemple qui pourraient être discutés (je me limite à ce que IH a cité) :
   - est-il pertinent de se limiter à des courbes sur 15 ans, ou faudrait-il mettre en perspective sur une période plus longue ?
   - pas mal de graphiques (4a, 4d, 4e) ne devraient-ils pas être relativisés, par exemple en prenant en compte l’évolution de la part de population dans le monde que représente chaque pays ?
   - on comprend mal comment la stabilité dans chaque pays montrée par le graphique 8a expliquerait des évolutions différentes de la situation économique de ces pays. Par ailleurs, compare-t-on vraiment des choses comparables : l’assurance maladie est-elle incluse pour les USA, ou est-elle exclue parce que chaque entreprise a le choix et qu’elle est privée -mais pas forcément moins chère- ? (idem pour les cotisations retraite) 
   - le graphique 8c montre que l’emploi public a baissé en France et augmenté aux USA ! Cela semble aller à l’encontre de ce que certains nous disent…. Certes, l’écart reste important, et le domaine couvert par cet emploi public n’est pas le même dans ces 2 pays (et ces périmètres ont même pu évoluer différemment dans chacun).
   - le graphique 6a peut aussi être discuté. Si dans un pays, il y a un intérêt à se déclarer chômeur, et que dans un autre cet intérêt est moindre voire nul, ne soyons pas surpris que le premier enregistre plus de chômeurs déclarés. Il ne doit pas être très facile de corriger ceci pour obtenir des taux de chômage comparables entre eux.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#9 12/10/2012 08h56 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   

Ce qui me gêne dans cette étude, c’est l’aspect macroéconomique.

Par exemple concernant le graphique sur le coût du travail, on pourrait en tirer la conclusion qu’une partie de nos problèmes viennent de la chèreté du coût du travail en France.

Mais il existe des différences, selon les secteurs auxquels on s’intéresse. Par exemple, dans les services marchands, les Français sont plus chers que les Allemands. En revanche, dans l’industrie, le coût du travail moyen des Allemands passe devant celui des Français, à 33,37 euros, selon Eurostat. Et dans l’automobile, où l’Allemagne domine très largement la France, le coût horaire est 12 euros plus cher qu’en France : 47,32 euros dans les grandes entreprises automobiles allemandes. Comme quoi, même s’il est très important, le coût du travail ne fait pas tout.

Pour en revenir au titre du poste, stratégie d’actifs et macroéconomie, je me demande donc justement si un raisonnement macroéconomique est adapté à la définition d’une stratégie d’actifs.

Hors ligne

 

#10 12/10/2012 10h50 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   17 

On peut s’étonner que cette étude soit si peu précise sur la balance commerciale, le graphique 6b n’est pas utilisable (il faudrait le chiffre par habitant).

Rien non plus sur l’immigration, facteur peut être non négligeable de la productivité US.

Le "France bashing", c’est très tendance.
quand on pense que l’état Français emprunte à 50ans (3.23%) … il y a des préteurs qui sont en total "deni de réalité" comme on dit chez les anglais…

Je cherche des infos sur la dette, la vrai, la dette extérieur NETTE (j’ai un peu cherché sur internet mais je n’ai pas trouvé de chiffre (je ne suis pas anglophone)) qui me semble un paramètre aussi important que la balance commerciale pour la stratégie d’allocation géographique d’actif.


L'ombre du zèbre n'a pas de rayure.

Hors ligne

 

#11 12/10/2012 11h20 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   104 

GoodbyLenine a écrit :

- est-il pertinent de se limiter à des courbes sur 15 ans, ou faudrait-il mettre en perspective sur une période plus longue ?

On considère en général que 15 ans est assez long car cela inclus des périodes de prospérités et de crises, d’autant que ses périodes sont pratiquement les mêmes aux USA et en Europe.

GoodbyLenine a écrit :

- pas mal de graphiques (4a, 4d, 4e) ne devraient-ils pas être relativisés, par exemple en prenant en compte l’évolution de la part de population dans le monde que représente chaque pays ?

Si la population aux  USA augmente plus vite qu’en France, la France à une meilleure dynamique que l’Europe.

GoodbyLenine a écrit :

- on comprend mal comment la stabilité dans chaque pays montrée par le graphique 8a expliquerait des évolutions différentes de la situation économique de ces pays. Par ailleurs, compare-t-on vraiment des choses comparables : l’assurance maladie est-elle incluse pour les USA, ou est-elle exclue parce que chaque entreprise a le choix et qu’elle est privée -mais pas forcément moins chère- ? (idem pour les cotisations retraite)

Les infos sont bien évidement retraitées par  ex EuroStat pour intégré les différences de législation sociale et fiscale entre les différents pays afin de pouvoir les comparer. Ici il ne s’agit que des cotisation des employeurs comparaison qui n’est pas favorable pour la France ailleurs en Europe il y à une meilleure répartition des prélèvement sociaux entre employeurs, travailleurs et impôts. 

GoodbyLenine a écrit :

- le graphique 8c montre que l’emploi public a baissé en France et augmenté aux USA ! Cela semble aller à l’encontre de ce que certains nous disent…. Certes, l’écart reste important, et le domaine couvert par cet emploi public n’est pas le même dans ces 2 pays (et ces périmètres ont même pu évoluer différemment dans chacun).

Effectivement mais si on compare le niveau 15-16% en Europe et aux USA et 23% en France, la France à encore de grand progrès à faire, ce sont des emplois productif qu’il nous faut.

GoodbyLenine a écrit :

- le graphique 6a peut aussi être discuté. Si dans un pays, il y a un intérêt à se déclarer chômeur, et que dans un autre cet intérêt est moindre voire nul, ne soyons pas surpris que le premier enregistre plus de chômeurs déclarés. Il ne doit pas être très facile de corriger ceci pour obtenir des taux de chômage comparables entre eux.

Bien évidement la définition d’un  chômeur  est partout la même sans quoi une comparaison n’aurais pas de sens. cfr EuroStat ou l’OCDE.

Les pays Occidentaux ont des appareils statistiques fiable et suffisamment développé, sauf la Grèce et les ex-pays de l’Est.

Hors ligne

 

#12 12/10/2012 12h43 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

yihk a écrit :

Je cherche des infos sur la dette, la vrai, la dette extérieur NETTE (j’ai un peu cherché sur internet mais je n’ai pas trouvé de chiffre (je ne suis pas anglophone)) qui me semble un paramètre aussi important que la balance commerciale pour la stratégie d’allocation géographique d’actif.

La balance des paiements ne suffit pas?

Pourquoi pensez-vous que la dette extérieure est la plus importante?

Il me semble qu’il y a d’autres dettes importantes pour la France : la publique, la sociale, celle des collectivités territoriales. Alors la conjonction des trois…

pvbe a écrit :

Ici il ne s’agit que des cotisation des employeurs comparaison qui n’est pas favorable pour la France ailleurs en Europe il y à une meilleure répartition des prélèvement sociaux entre employeurs, travailleurs et impôts.

Peut-on en conclure qu’en France les salariés ne cotisent pas assez, et donc que leur revenu net est trop important? (par exemple par rapport à leur productivité-compétitivité)

Dernière modification par placementapapa31 (12/10/2012 12h49)

Hors ligne

 

#13 12/10/2012 13h57 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   17 

Vous confondez flux et stock ; c’est un peu comme si vous ne regardiez que les flux de trésorerie (FCF en globish) sans regarder l’endettement (gearing ) d’une entreprise ; la balance des paiements (-2% en France et -3% au US (% pib 2011 ocde)) est nécessaire mais pas suffisante.

La dette extérieur nette (sous entendu du pays) est celle de l’ensemble des agents du pays  (états, organismes publiques, particuliers entreprises …)  moins les créances sur le reste du monde. C’est le véritable endettement du pays à ne pas confondre avec celui de l’état que les médiatiques appellent "la dette du pays" …

Cela permet de mieux évaluer la situation économique d’un pays même si il faudrait aussi tenir compte d’éventuels provisions.

Dernière modification par yihk (12/10/2012 14h28)


L'ombre du zèbre n'a pas de rayure.

Hors ligne

 

#14 12/10/2012 15h12 → Situation économique de la France et avenir de la France

Modérateur
Réputation :   1080 

pvbe a écrit :

Ici il ne s’agit que des cotisation des employeurs comparaison qui n’est pas favorable pour la France ailleurs en Europe il y à une meilleure répartition des prélèvement sociaux entre employeurs, travailleurs et impôts.

Le coût du travail pour les entreprises, c’est bien en gros la somme "salaire net" + "cotisations employeurs" + "cotisations salariés" ?   ("en gros" parce qu’il y a aussi d’autres choses : par ex. il faut dépenser pour assurer la sécurité et l’hygiène)

La répartition entre "cotisations employeurs" et "cotisations salariés" ne semble guère influer sur le coût du travail… 

pvbe a écrit :

GoodbyLenine a écrit :

- le graphique 8c montre que l’emploi public a baissé en France et augmenté aux USA ! Cela semble aller à l’encontre de ce que certains nous disent…. Certes, l’écart reste important, et le domaine couvert par cet emploi public n’est pas le même dans ces 2 pays (et ces périmètres ont même pu évoluer différemment dans chacun).

Effectivement mais si on compare le niveau 15-16% en Europe et aux USA et 23% en France, la France à encore de grand progrès à faire, ce sont des emplois productif qu’il nous faut.

Vous semblez assimiler "emploi public" et "emploi non productif", ou ai-je interprété un peu vite ? 

Je suis bien d’accord sur le fait que "ce sont des emplois productif qu’il nous faut", mais je pense que les emplois public produisent également quelque chose. Il faut améliorer l’efficacité et la productivité de tous nos emplois, privés comme publics. La maximalisation du profit ou le libéralisme ne sont pas la manière unique d’y parvenir (par ex: la lutte contre toute forme de corruption ou clientélisme est aussi efficace).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#15 12/10/2012 15h59 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   104 

GoodbyLenine a écrit :

pvbe a écrit :

Ici il ne s’agit que des cotisation des employeurs comparaison qui n’est pas favorable pour la France ailleurs en Europe il y à une meilleure répartition des prélèvement sociaux entre employeurs, travailleurs et impôts.

Le coût du travail pour les entreprises, c’est bien en gros la somme "salaire net" + "cotisations employeurs" + "cotisations salariés" ?   ("en gros" parce qu’il y a aussi d’autres choses : par ex. il faut dépenser pour assurer la sécurité et l’hygiène)

La répartition entre "cotisations employeurs" et "cotisations salariés" ne semble guère influer sur le coût du travail…

Il y’a une 3 è part prélevée sur l’ensemble des contribuables et qui n’est donc n’entre pas dans le coût direct du travail, dans le nord de l’Europe la répartition est bien meilleur qu’en France.

pvbe a écrit :

GoodbyLenine a écrit :

- le graphique 8c montre que l’emploi public a baissé en France et augmenté aux USA ! Cela semble aller à l’encontre de ce que certains nous disent…. Certes, l’écart reste important, et le domaine couvert par cet emploi public n’est pas le même dans ces 2 pays (et ces périmètres ont même pu évoluer différemment dans chacun).

Effectivement mais si on compare le niveau 15-16% en Europe et aux USA et 23% en France, la France à encore de grand progrès à faire, ce sont des emplois productif qu’il nous faut.
Vous semblez assimiler "emploi public" et "emploi non productif", ou ai-je interprété un peu vite ? 

Je suis bien d’accord sur le fait que "ce sont des emplois productif qu’il nous faut", mais je pense que les emplois public produisent également quelque chose. Il faut améliorer l’efficacité et la productivité de tous nos emplois, privés comme publics. La maximalisation du profit ou le libéralisme ne sont pas la manière unique d’y parvenir (par ex: la lutte contre toute forme de corruption ou clientélisme est aussi efficace).

Etant consultant externe dans un ministère, je suis bien placé pour savoir qu’il y a également de l’emploi productif dans le secteur publique.
Néanmoins  nous pouvons  constater que les pays Scandinaves et les Pays-Bas font mieux tout en dépensant moins, sécurité sociale plus avancée que la nôtre, service aux citoyens, chômage, enseignement.
Plus grande efficacité, moins de gaspillage, moins de clientélisme…

Hors ligne

 

#16 12/10/2012 16h30 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   57 

On pourra améliorer l’efficacité de certains emplois publics le jour où de (très) nombreux élus dans des communautés de communes arrêteront de penser que le coût n’a aucune importance puisqu’il s’agit de services à la population. Ce jour là, on aura fait un immense pas en avant.


Portefeuille | "Je peux être rentier à vie dès maintenant, à condition de mourir le mois prochain"

Hors ligne

 

#17 12/10/2012 21h31 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

Le début du commencement du problème français?

Retraite complémentaire : les réserves de l’Agirc-Arrco s’amenuisent à grande vitesse

yihk a écrit :

Vous confondez flux et stock ; c’est un peu comme si vous ne regardiez que les flux de trésorerie (FCF en globish) sans regarder l’endettement (gearing ) d’une entreprise ; la balance des paiements (-2% en France et -3% au US (% pib 2011 ocde)) est nécessaire mais pas suffisante.

La dette extérieur nette (sous entendu du pays) est celle de l’ensemble des agents du pays  (états, organismes publiques, particuliers entreprises …)  moins les créances sur le reste du monde. C’est le véritable endettement du pays à ne pas confondre avec celui de l’état que les médiatiques appellent "la dette du pays" …

Cela permet de mieux évaluer la situation économique d’un pays même si il faudrait aussi tenir compte d’éventuels provisions.

Merci pour cette réponse qui apporte des éléments.

Quel est le document de la compta nationale où figure la dette extérieure? (le "bilan" si vous voulez)

Il y a un moment que je me pose une question : on sait tous que la politique sociale insensée de la gauche après 81 s’est heurtée à ce qu’on nomme LA CONTRAINTE EXTERIEURE.

definition contrainte exterieure

Après cela il y a eu ce qu’on nomme aujourd’hui le "tournant de la rigueur" à partir de 83, et pas mal de péripétie qui ont failli mal tourner pour la France (déjà à l’honneur à l’époque).

Tournant de la rigueur ? Wikipédia

Mais, je me demande si aujourd’hui ce problème de la contrainte extérieur se pose de la même façon. Le commerce extérieur français est très intra-communautaire, et je me demande si l’existence du système de compensation TARGET 2 (dont on ne parle pas assez selon moi…) n’est pas un moyen inavoué de contourner cette contrainte extérieure classique (grâce en particulier à la compensation).

Système de transferts express automatisés transeuropéens à règlement brut en temps réel ? Wikipédia

Je n’ai hélas pas le niveau en économie monétaire pour tout comprendre concrètement. Quelqu’un pourrait nous dire ce qu’il pense de cette idée?

Ce problème (qui serait donc UNE DIFFERENCE MAJEURE ENTRE LES ANNEES 80 ET 2010) n’est pas abordé dans le document de Natixis déjà cité :

http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=66350

Dernière modification par placementapapa31 (13/10/2012 03h19)

Hors ligne

 

#18 13/10/2012 03h44 → Situation économique de la France et avenir de la France

Modérateur
Réputation :   1080 

Pour la retraite, la mise en place de mécanismes comme les comptes notionnels (qui me semblent-il n’était soutenu que par un seul des syndicat majeur il y a peu) devrait s’imposer petit à petit, pour remplacer les mécanismes actuels qui sont assez injustes et compliqués.
Ca devrait permettre d’assurer une meilleure pérennité du système, et une meilleure égalité de traitement des personnes d’une même génération (entre générations, il est de toute façon très difficile d’assurer une réelle égalité, car les évolutions des prix, du PIB, de la durée de vie, etc. sont peu évidentes à neutraliser).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#19 13/10/2012 04h01 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

Et le résultat de tous ces dispositifs techniques non dénués de propriétés de communication "cosmétique" : la baisse nécessaire et programmée des pensions, j’espère?

Hors ligne

 

#20 13/10/2012 04h32 → Situation économique de la France et avenir de la France

Modérateur
Réputation :   1080 

Pour certains (la plupart de ceux qui touchent beaucoup plus que le minimum pour vivre) : oui.
Mais ce sera le cas quel que soient les réformes mises en place….

Un gros avantage serait qu’un tel système (déjà adopté depuis un moment en Italie, Suède, etc.) devrait inspirer bien plus de confiance dans la pérennité du système de retraite que les raccommodages successifs auxquels on assiste. Il y a aussi qqs inconvénients et réserves…

Quelques doc de référence : Développement des comptes notionnels en Europe, similitudes et différences avec les régimes par points


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#21 18/10/2012 17h12 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

Un article d’E. Todd dans MARIANNE, qui me laisse, le mot est faible, dubitatif.

Emmanuel Todd : «Dans cinq ans, Hollande sera un géant ou un nain»

J’attends vos réactions avant de tenter un avis…

Hors ligne

 

#22 18/10/2012 17h38 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   87 

Comment être pessimiste dans ce pays qui a compris que les ultrariches, plutôt que les pauvres, les fonctionnaires ou les étrangers, étaient responsables de la crise,…

…Les gouvernements ne sont plus des acteurs conscients. Nos dirigeants sont égarés dans l’histoire ! La rigueur budgétaire va avoir des conséquences révolutionnaires, mais j’admets volontiers qu’Ayrault, Moscovici et Cahuzac ne sont pas des agents conscients de cette révolution…

… La gauche ne doit jamais oublier que le véritable ennemi, c’est les riches….

Je n’aime pas trop commenter les débats politiques mais je dois dire que cet article est vraiment surprenant. Lire cela en 2012, de la part d’un "Intellectuel" ( l’intellectuel antisarkozyste le plus écouté du précédent quinquennat) cela fait froid dans le dos.

Remettre la lutte des classes comme cela sur le devant de la scene comme principal projet de société c’est un beau propos pour fédérer les futures générations.

Veut-on revenir au temps de la Jacquerie ?

Si Georges Marchais avait tenu ces propos, à la rigueur…

Savoir en plus que nos dirigeants ne sont plus des acteurs/agents conscients : bel avenir en perspective.

Pour être provocateur : alors autant tout nationaliser et passer en mode Kolkhoze ou Sovkhoze.


Parrainage : Boursorama

Hors ligne

 

#23 18/10/2012 18h27 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   

Dans  ’L’Echo  de Bruxelles’

http://img15.hostingpics.net/pics/452676VadotHollanderecession0.jpg

EUobserver explique que l’armée suisse se prépare à une vague d’attentats et d’actes de violence provoqués par la crise financière, ainsi qu’à l’arrivée massive de réfugiés en provenance de la zone euro. Selon le site basé à Bruxelles,

quelque 2 000 officiers ont mené en septembre un exercice baptisé ‘Stabilo Due’ dans huit villes du pays, se basant sur une carte du risque détaillant la menace de désordres internes entre des factions opposées et la possibilité d’un flot de réfugiés en provenance de Grèce, d’Espagne, du Portugal, de France et d’Italie.

L’armée interviendrait en soutien des forces de police, sous la forme de “1 600 hommes déployés dans des lieux stratégiques, tels que les aéroports, les installations industrielles et les quartiers généraux des organisations internationales, à Genêve”, précise Euobserver.

Swiss army prepares for euro unrest

On pourrait en rire si on oubliait que la Suisse a passé la seconde guerre mondiale au milieu du conflit en gardant sa neutralité et que les suisses sont très bien placé pour observer les mouvements de capitaux gigantesques en provenance de Grèce, d’Espagne, du Portugal, d’Italie et même de France.

JM Ayrault  a déjà justifié ses mensonges par sa volonté de créer la confiance (mais la confiance ne se décrète pas), maintenent, c’est F.Hollande qui doit jouer à quitte ou double, quitte ou double parce que l’heure de vérité est proche.

Dernière modification par MarsAres (18/10/2012 18h29)

Hors ligne

 

#24 18/10/2012 19h10 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   17 

La situation est résumée par Wilkipedia : La France est l un des pays les plus chèrement administré - Pratiquement aucune mesure n a été prise pour diminuer ce fardeau  Tout ce qu on a trouvé c est augmenter les impôts - On n est donc pas sorti de l Auberge

Wilkipedia a écrit :

L’idée de base de la nouvelle gestion publique est que les formes classiques d’organisation de l’État doivent être profondément repensées pour plusieurs raisons :

    Multiplication des missions de l’État : l’État-providence centralisé serait devenu « obèse et lourd », donc plus suffisamment efficient pour piloter l’administration face à un monde fortement évolutif, de plus en plus diversifié, et donc complexe.
    Extension démesurée et mal contrôlée des moyens :
        empilement des structures ( «le mille-feuilles administratif» : en France, superposition de l’échelon étatique, régional, départemental, inter-communal et communal ) qui enchevêtre, dilue les responsabilités et finalement gêne ou retarde les décisions.
        insuffisante culture de programmation et d’évaluation par les résultats : en France, application fréquente de la reconduction des services votés.
        difficulté à équilibrer les dépenses en regard de recettes fluctuantes, quand la conjoncture économique générale se dégrade : impact des crises économiques comme en 1973, 1993 ou en 2008.
        controverse récurrente à propos des avantages/inconvénients du statut et de la gestion de la fonction publique «à la française».
        effets désastreux du clientélisme électoral ou de l’économie souterraine

….

Hors ligne

 

#25 18/10/2012 19h44 → Situation économique de la France et avenir de la France

Modérateur
Réputation :   1080 

@Swx  :   Pour faire avancer le débat, pourriez-vous nous décrire la situation en Suisse (plutôt que répéter une Nième fois des pistes d’améliorations de l’organisation de l’Etat en France)

Donc, comment la Suisse fait-elle pour 
    - adapter les missions de l’État au monde fortement évolutif, de + en + diversifié, donc complexe.
    - limiter tout empilement des structures
    - avoir une suffisante culture de programmation et d’évaluation par les résultats
    - équilibrer les dépenses en regard de recettes fluctuantes, quand la conjoncture économique varie
    - éviter tout clientélisme électoral ou économie souterraine
et quel est le statut de la fonction publique en Suisse ?


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech