Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 11/10/2012 17h49 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Administrateur
Réputation :   1307 

CIB Natixis a écrit :

Faut-il être optimiste ou pessimiste au sujet des États-Unis et du dollar ?

Plusieurs évolutions poussent les analystes à prévoir un redressement de l’économie américaine et une appréciation progressive du dollar :
- progrès technique important, bien plus élevé que dans la zone euro ;
- réindustrialisation avec la flexibilité nominale et les très faibles prix de l’énergie, dus à la production de gaz de schiste ;
- réduction très forte de la dépendance énergétique et au total évolution vers la disparition du déficit extérieur.

Mais il faut se rappeler que, en sens inverse, jouent :
- la croissance très forte dans le futur du taux d’endettement public avec en particulier la hausse des dépenses de santé ;
- la politique monétaire très expansionniste, qui conduit à une tendance à la dépréciation du dollar ;
- des facteurs qui influencent défavorablement la croissance potentielle : faible niveau d’éducation de la classe moyenne ; déficience des infrastructures.

Source avec moult graphiques factuels : http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=66332

Hors ligne

 

#52 20/12/2012 17h08 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Administrateur
Réputation :   1307 

CIB Natixis a écrit :

Pourquoi la croissance potentielle est-elle tellement plus élevée aux États-Unis que dans la zone euro ?

Quelle que soit la manière dont on la mesure, la croissance potentielle est beaucoup plus élevée aux États-Unis que dans la zone euro. Ceci représente aujourd’hui un avantage considérable, avec la possibilité aux États-Unis et pas dans la zone euro de faciliter le désendettement avec des taux d’intérêt à long terme inférieurs au taux de croissance.

D’où vient la croissance potentielle beaucoup plus élevée des États-Unis ?

On peut a priori penser :
- à l’effort d’investissement, en particulier en nouvelles technologies ;
- à l’effort d’innovation, d’éducation supérieure ;
- à la qualification de la population active ;
- au poids des secteurs à progrès technique rapide (nouvelles
technologies, finance) dans l’économie ;
- à la capacité des services à avoir des gains de productivité importants.

On voit que toutes ces explications sont valables.

Source avec graphiques : http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=67561

Hors ligne

 

#53 20/12/2012 17h17 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   166 

Il est vrai que l’impression systématique qu’on peut avoir en travaillant avec des Américains, c’est qu’ils bossent. Tous, ils se donnent à fond. Par comparaison, en France, c’est pas tout à fait ça. Donc toutes choses égales par ailleurs ça doit forcément se ressentir au niveau de l’économie toute entière.

Hors ligne

 

#54 20/12/2012 17h42 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Administrateur
Réputation :   1307 

Oui. Je n’aime pas les exemples micros mais au niveau hébergement internet ou commandes Internet, j’ai essayé de nombreux fournisseurs français et américains.

Même à prix inférieur, la qualité du service a été systématiquement meilleure aux USA. J’ai des réponses parfois sous 2 heures (et le type s’excuse de m’avoir fait attendre !) quand je dois attendre 48 h et relancer plein de fois en France quand j’ai un pb.

Il n’y a que dans les petites boites françaises ou dans les multinationales comme Amazon.fr que je trouve une bonne qualité de services et des gens qui semblent aimer faire leur travail et faire plaisir aux clients. Ailleurs on a l’impression de les faire "chier". (en tout cas dans les niveaux de gamme que j’utilise).

Hors ligne

 

#55 20/12/2012 18h06 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   145 

IH a écrit :

Même à prix inférieur, la qualité du service a été systématiquement meilleure aux USA. J’ai des réponses parfois sous 2 heures (et le type s’excuse de m’avoir fait attendre !) quand je dois attendre 48 h et relancer plein de fois en France quand j’ai un pb.

Tout a fait d’accord. Depuis un an que je vis ici, j’ai deja rencontre de tres nombreuses situations ou j’ai ete literallement bluffe par la qualite/reactivite du service client. En France j’ai rarement vu une application concrete du celebre adage "le client est roi", aux USA je m’en rends compte presque chaque semaine.

quelques exemple anecdotiques en vrac : une connection wifi qui marche par intermittence a l’hotel (gamme  de l’hotel medium +), je le signale au front desk, apres leurs plates excuses je retrouve les deux soirs qui suivent un plateau de fruit et boisson qui m’attend dans la chambre pour s’excuser… Un grille pain neuf ne fonctionne pas, j’appelle le service client, qui me demande mon adresse et m’en fait livrer un neuf SANS verification du produit defaillant et sans renvoi du defectueux. Un canape IKEA livre avec un leger accroc sur le carton d’emballage, le transporteur sous traitant le signale a IKEA qui m’appelle avant la livraison en m’indiquant que l’accroc peut avoir endommage le canape, il m’offre sur le champs une remise de 7%, et le canape arrive en parfait etat, si celui ci avait ete reellement endommage je n’ai aucun doute qu’une solution arrangeante aurait ete trouvee…
Enfin dans les supermaches le personnel aux caisses est la plupart du temps souriant et chaleureux alors que nombre d’entre eux n’ont aucun-ou si peu- d"avantage" type retraite ou couverture sante. Le sourire est de rigueur et l’on vous demande presque toujours si vous avez trouvez tout ce que vous cherchiez dans le magasin… desole on sort un peu du sujet d’origine, mais cela en dit tout de meme long sur les differences de mentalite !

Quand les entreprises sont autant focalisees sur la satisfaction du consommateur, il ne faut pas s’etonner que cela tourne un peu mieux !


investment in knowledge pays the best interest -Parrain sympa pour l'Investisseur Francais

Hors ligne

 

#56 07/01/2013 11h53 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Administrateur
Réputation :   1307 

CIB Natixis a écrit :

Le retour du leadership incontesté des Etats-Unis

Depuis 30 ans, le Monde s’inquiète de la situation des Etats-Unis : désindustrialisation, déséquilibre croissant du commerce extérieur et en conséquence dépréciation continuelle du dollar, excès d’endettement des entreprises puis des ménages, crises financières à répétition, déficits publics et perspectives inquiétantes pour l’endettement public.

Mais aujourd’hui, la perspective pour les Etats-Unis a beaucoup changé dans un sens favorable :

- la capacité à innover, l’effort d’éducation supérieure, l’effort d’investissement en nouvelles technologies restent supérieurs aux Etats-Unis ; ceci maintient une croissance potentielle forte ;

- l’avantage en ce qui concerne la compétitivité-coût et le prix de l’énergie conduit progressivement à une réindustrialisation des Etats-Unis ;

- les Etats-Unis progressent vers l’indépendance énergétique ; ceci et la réindustrialisation, va faire progressivement disparaître le déficit extérieur des Etats-Unis, ce qui est favorable au dollar ;

- la perspective de redressement du dollar va accroître la demande mondiale d’actifs en dollars ;

- le désendettement du secteur privé est rapide, grâce à des taux d’intérêt à long terme nettement inférieurs au taux de croissance.

La situation en ce qui concerne la croissance, les comptes extérieurs, la stabilité financière des Etats-Unis est donc favorable. L’indépendance énergétique pourra aussi favoriser une réduction des dépenses militaires et la stabilisation des finances publiques à moyen terme.

Source : http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=67692

Hors ligne

 

#57 07/01/2013 21h10 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   60 

Hé oui, la rentabilité du capital, encore et toujours. Tandis qu’en Europe, on s’encombre de détails.

Hors ligne

 

#58 13/01/2013 22h00 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   60 

Que penser de ceci?

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1164_dette_us.jpg

(http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=67753)

Et de ceci?

ARTUS a écrit :

Si les risques économiques (zone euro, pays émergents), budgétaires (États-Unis, Japon), de change, géopolitiques, n’ont pas fait monter les primes de risque sur les actifs financiers, c’est en raison de l’écrasement des primes de risque par l’abondance de la liquidité.
Les risques cités ci-dessus étant durables, les Banques Centrales seront contraintes de maintenir des politiques monétaires très expansionnistes pour empêcher la hausse des primes de risque, et leur effet très négatif sur l’économie au travers des coûts de financement.

On peut donc réellement financer l’économie grâce à des taux maintenus (artificiellement?) bas?

Est-ce un "repas gratuit"?…

Dernière modification par placementapapa31 (13/01/2013 22h08)

Hors ligne

 

#59 14/01/2013 11h19 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   554 

"There is no free lunch: either it’s not free, or it’s not a lunch".

Plus sérieusement, j’attends de voir la réforme budgétaire avant de me faire un avis définitif. Une réduction des dépenses devra être faite tôt ou tard, de toutes les manières, et tout le monde le sait. La question est simplement de savoir si ce sera graduel ou rapide.

Hors ligne

 

#60 20/01/2013 22h49 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   60 

Ce "papier" me semble intéressant, j’aimerais vos avis :

Are Bernanke and Draghi right to conduct very expansionary monetary policies?

(désolé je n’ai pas le lien pour la version en Français)

Artus a écrit :

Since the start of the crisis, the Federal Reserve and the ECB have
conducted extremely expansionary monetary policies. We know the risks
now entailed by this type of policy: not inflation, but an abnormal tightening
of risk premia and very substantial international capital flows causing
destabilisation of exchange rates.

Peut-on jouer impunément avec les primes de risque, c’est la question éternelle que je me pose (n’étant ni un expert en théorie économique et financière, ni un vieux praticien des marchés).

Mais peut-être cette question est-elle plus pertinente pour la zone euro que pour les EU.

Dernière modification par placementapapa31 (20/01/2013 23h40)

Hors ligne

 

#61 21/01/2013 11h19 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Administrateur
Réputation :   1307 

placementapapa31 a écrit :

Peut-on jouer impunément avec les primes de risque, c’est la question éternelle que je me pose (n’étant ni un expert en théorie économique et financière, ni un vieux praticien des marchés).

Pour l’instant, le chômage préserve de l’inflation malgré les QE. Mais l’abaissement de la prime de risque pousse le prix de tous les actifs. Ce prix est "juste" sur la base des primes de risque actuels, mais élevé sur la base des primes de risque historiques.

Donc si la prime de risque remonte, il est clair que les cours des actions (dans l’ensemble) devra baisser. Typiquement des foncières cotées US qui en agrégat rapportent - de 3% de rendement sur dividende (cf. iShares Cohen & Steers REIT ETF, c’est devenu ridicule.

--

Nous parlions déjà du gaz de Schiste il y a un an :

InvestisseurHeureux, 13/02/2012 11h15 a écrit :

Le prix du gaz naturel continue à baisser.

Le gaz de schiste (que personne n’avait anticipé) bouleverse la donne énergétique.

Encana, qui était une super valeur canadienne, qui a fait un spin-off en 2009 pour devenir un pur player du gaz naturel se fait massacrer.

Source : Spéculer sur le Gaz Naturel ?

CIB Natixis a écrit :

Production de gaz et de pétrole de schiste aux Etats-Unis : une rupture considérable et insuffisamment analysée ; un problème majeur pour l’Europe

Même si les évolutions sont spectaculaires, les analystes et les marchés financiers sous-estiment toujours l’importance de la production croissante de gaz et de pétrole de schiste aux États-Unis.

On en dit peu sur l’impact potentiel du développement de cette source d’énergie, sur la compétitivité des Etats-Unis, sur leur croissance potentielle et leur commerce extérieur ; sur l’organisation du Système Monétaire International, sur l’équilibre énergétique mondial ; sur la situation de la zone euro.

Source : http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=67884

Hors ligne

 

#62 26/01/2013 17h43 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   104 

Hors ligne

 

#63 07/02/2013 14h22 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Administrateur
Réputation :   1307 

J’assume mon biais pro-atlantiste…

CIB Natixis a écrit :

Quelles différences importantes entre les Etats-Unis et la zone euro expliquent la perspective économique beaucoup plus favorable aux Etats-Unis ?

Quel que soit l’horizon, on doit être beaucoup plus optimistes (avec quelques réserves) pour la croissance des Etats-Unis que pour celle de la zone euro en raison de plusieurs différences importantes, de nature cyclique ou de nature structurelle, entre les deux pays :

- A court terme la capacité de la Réserve Fédérale, et pas de la BCE, à faire repartir la demande et à financer un déficit public très important, grâce à des taux d’intérêt à long terme inférieurs aux taux de croissance, d’où le désendettement des ménages, la remontée des prix des actifs ; mais ceci pose la question des conséquences à long terme de l’énorme augmentation de la taille du bilan de la Réserve Fédérale.

- Le rôle international du dollar permet aux Etats-Unis de financer sans difficulté un déficit extérieur et public important, avec des taux d’intérêt qui restent très faibles, sans qu’il apparaisse des primes de risque souverain. L’arrêt de la circulation des capitaux à l’intérieur de la zone euro a au contraire fait apparaître ces primes de risque dans les pays périphériques.

- A moyen terme, la stabilité des gains de productivité aux Etats-Unis, alors qu’il y a eu un déclin continuel des gains de productivité dans la zone euro, avec aujourd’hui une stagnation de la productivité qui semble liée à la faible sophistication (efficacité) du capital productif dans la zone euro. La croissance potentielle beaucoup plus forte aux Etats-Unis facilite le désendettement, permet bien sûr une hausse plus rapide des revenus réels.

- Le coût beaucoup plus faible de l’énergie aux Etats-Unis, avec la production de gaz de schiste, s’ajoute à une compétitivité salariale plus forte des Etats-Unis liée aussi à la fléxibilité salariale, pour donner aux Etats-Unis un avantage concurrentiel très important par rapport à la zone euro, d’où pour les Etats-Unis, gains de parts de marché, réindustrialisation…

Ceci ne veut pas dire qu’il n’y a pas de problèmes aux Etats-Unis :
- déformation excessive du partage des revenus en faveur des entreprises ;
- ouverture des inégalités, pauvreté… ;
- dérive attendue des finances publiques, en particulier avec les dépenses publiques de santé.

Source : http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=68274

Hors ligne

 

#64 07/02/2013 21h58 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   60 

Je ne sais pas si on peut parler de "pro-atlantisme" (position tabou en France comme chacun sait), ou tout simplement de réalisme.

Un bémol cependant : nous lisons les mêmes analyses, IH, les graphiques et les courbes semblent évidents. Mais justement, c’est tellement évident, le fait que la sortie de crise américaine semble programmée, que du coup, je me dis qu’il faut douter un peu! (simple précaution toujours salutaire, ou méfiance "par principe" donc exagérée?)

Dernière modification par placementapapa31 (07/02/2013 22h00)

Hors ligne

 

#65 20/02/2013 11h25 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Administrateur
Réputation :   1307 

CIB Natixis a écrit :

Peut-il y avoir un krach obligataire ?

Peut-il y avoir une remontée brutale des taux d’intérêt aux Etats-Unis ou dans les pays du coeur de la zone euro ?

- les perspectives économiques à court terme et à long terme pour la zone euro ne permettent pas de croire en un durcissement de la politique monétaire de la zone euro avant de nombreuses années ; la réduction progressive de l’excès de liquidité bancaire n’affecte pas simplement l’équilibre du marché obligataire ; la zone euro a globalement un excès d’épargne domestique ;

- la question concerne donc essentiellement les taux d’intérêt aux Etats-Unis, mais, en raison de la corrélation entre taux d’intérêt à long terme entre les Etats-Unis et la zone euro, toute remontée des taux sera progressive ;

- il est difficile d’imaginer un recul brutal et rapide de la demande d’obligations aux Etats-Unis : absence d’anticipations d’inflation, prudence de la Réserve Fédérale, rôle international du dollar ; la confiance retrouvée dans les perspectives à long terme de l’économie américaine va continuer à attirer des investisseurs non résidents sur le marché obligataire américain et à maintenir le rôle de monnaie international dominante du dollar.

On peut donc prévoir une remontée progressive des taux d’intérêt à long terme partant des Etats-Unis ; il est difficile de prévoir un krach obligataire.

Source : http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=68530

Hors ligne

 

#66 27/02/2013 11h05 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Administrateur
Réputation :   1307 

CIB Natixis a écrit :

Le rôle international du dollar joue un rôle majeur depuis le début de la crise

La crise n’a pas affecté le rôle international (de monnaie de réserve dominante) du dollar, malgré l’intensité de la crise financière et bancaire, la taille des déficits publics, les politiques monétaires très expansionnistes, aux Etats-Unis.

Le déficit extérieur des Etats-Unis a continué à être financé sans difficulté, et surtout les Etats-Unis ont la possibilité de ne réduire que lentement leur déficit public, préservant ainsi leur croissance.

Avec la perspective d’une croissance potentielle assez forte et d’une réindustrialisation aux Etats-Unis, si la crise n’a pas réduit le rôle de monnaie de réserve internationale dominante des Etats-Unis, ce rôle ne sera pas menacé aujourd’hui.

Source : http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=68659

Hors ligne

 

#67 28/02/2013 23h02 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   320 

Les coupes budgétaires commencent demain suite à un nouvel échec de blocage ce jour (un mal pour un bien certainement).

Plus de 2 millions d’agents fédéraux risquent d’être au chômage partiel à partir d’avril

États-Unis : 2 millions d’agents fédéraux risquent le chômage


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#68 01/03/2013 09h26 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   104 

En d’autre terme un accord avant la fin du mois est encore possible, ainsi les républicains auront donné un gage à leur ultra, et le pragmatisme finira par l’emporter.

Hors ligne

 

#69 01/03/2013 09h39 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Administrateur
Réputation :   1307 

C’est le même cinéma à chaque fois et il y a tjs un accord trouvé au dernier moment.

Hors ligne

 

#70 01/03/2013 09h58 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   21 

sergio8000 a écrit :

"There is no free lunch: either it’s not free, or it’s not a lunch".

j’adore cette phrase : non seulement elle est drôle mais en plus elle en dit beaucoup plus que ce qu’elle en a l’air.

Hors ligne

 

#71 01/03/2013 10h28 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   90 

simouss a écrit :

Les coupes budgétaires commencent demain suite à un nouvel échec de blocage ce jour (un mal pour un bien certainement).

Plus de 2 millions d’agents fédéraux risquent d’être au chômage partiel à partir d’avril

États-Unis : 2 millions d’agents fédéraux risquent le chômage

Soyons précis, wink

c’est à partir de Lundi 04 Mars que les dépenses publiques ne sont plus couvertes
==> Donc chomage à partir de début Mars

A moins que ce WE, une solution soit encore trouvée "in extremis"


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne

 

#72 01/03/2013 14h27 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   243 

Les Japonais viennent de depasser les Chinois dans le pourcentage de la dette americaine qu’ils possedent

La situation aux USA s’est stabilisee et est en remontee…lente mais progressive.

Tout ce bruit sur la dette et les coupures budgetaires n’est que le fruit de la profonde division politique qui fait que les Republicains font systematiquement tout pour contrer Obama en prenant la population en otage…Mais ce n’est que du bruit.

La croissance s’en vient, ils peuvent imprimer…et le bla bla bla va se regler…comme toujours…

Just my 2 cents!

Hors ligne

 

#73 25/03/2013 13h42 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Administrateur
Réputation :   1307 

CIB Natixis a écrit :

Quelles différences profondes entre les États-Unis et la zone euro ?

Il est clair qu’aujourd’hui l’économie américaine a redémarré, même si c’est de manière modeste, et que l’économie de la zone euro est engluée dans la récession.

Nous recherchons les différences profondes entre les États-Unis et la zone euro qui expliquent cette divergence des économies. Il s’agit globalement :

- du comportement de la Banque Centrale, plus volontariste aux États-Unis ;
- de la vitesse d’ajustement des entreprises, plus rapide aux États-Unis ;
- de la structure fédérale de l’économie, aux États-Unis et pas dans la zone euro ;
- des gains de productivité et de la croissance potentielle, plus élevés nettement aux États-Unis ;
- du prix plus bas de l’énergie aux États-Unis, avec le gaz de schiste ;
- des comportements des ménages et des entreprises, liés à l’anticipation de revenus futurs et aux effets de richesse ;
- du rôle international du dollar qui permet de réduire lentement le déficit public aux États-Unis.

Source : http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=69102

Hors ligne

 

#74 25/03/2013 18h17 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   60 

InvestisseurHeureux a écrit :

CIB Natixis a écrit :

Quelles différences profondes entre les États-Unis et la zone euro ?

- du rôle international du dollar qui permet de réduire lentement le déficit public aux États-Unis.

Quels liens directs entre réduction du déficit public et rôle international d’une devise?

(si les déficits se réduisent, comment va être crée cette monnaie internationale?)

Hors ligne

 

#75 25/03/2013 21h50 → Situation économique des Etats-Unis et avenir des Etats-Unis (dette américaine, usa)

Membre
Réputation :   57 

Un petit bémol sur la reprise américaine, les "vrais" chiffres (si j’ose dire) de l’emploi :
http://advisorperspectives.com/dshort/charts/guest/2013/Shedlock-130311-Fig-1.gif

En 5 ans, alors que la population s’est accrue de 12.0 millions d’habitants, les emplois à temps plein (FT = full time) ont baissé de 5.3 millions.

Ah oui, et la dernière colonne, ce sont les américains qui dépendent du "Supplemental Nutrition Assistance Program". +20.3 millions en 5 ans !

Source : Demographic Nightmare: Recession Through Recovery in Pictures

Au final, je ne sais trop quoi penser des US. Je vois d’un côté une société bien malade, et de l’autre une société tellement créative.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech