Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS    Cherchez sur le site et les forums :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes d’Albioma sur nos screeners actions.

#76 14/08/2020 20h54

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   683  

La valorisation d’Albioma a bien montée grâce aux afflux de liquidités orientés vers le secteur renouvelable.
La valorisation et les multiples ne sont vraiment pas un problème pour les sociétés de gestions. Tant que c’est vert que ça colle à leur cahier des charges, ils vont générer des frais sur encours. En plus, si leurs petits copains ont la même idée cela va pousser la valorisation encore un peu plus haut pour le plus grand bonheur de toute le monde :
- les détenteurs de parts sont satisfaits de la performance
- les gérants génère des frais sur en cours "boostés" par leurs performances.

A moins que les taux restent à 0 pendant des décennies et que les gérants soient forcés de conserver leurs étiquettes vertes contre vents et marées et en dépit des valorisation,  l’économie à LT reprendre ses droits.
Cette mode verte me rappelle un peu les fonds orientés énergie lors du dernier pic pétrolier.
A l’époque, Sechilienne Sidec (ex Albioma) était aussi très généreusement valorisée. Puis, la crise est arrivée, la mode est passée et les multiples se sont re-comprimés… ce nouveau cycle vert ne sera pas éternel…


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #77 23/01/2021 12h01

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   832  

« Albioma a la capacité de renouveler son modèle »

Frédéric Moyne, président-directeur général d’Albioma INVESTIR.FR | LE 22/01/21 À 17:35 | MIS À JOUR LE 22/01/21 À 21:17 a écrit :

Le producteur d’électricité, très présent outre-mer, investit lourdement dans la conversion de ses centrales thermiques à la seule biomasse.

Comment analysez-vous l’envolée en Bourse d’Albioma et des autres acteurs des énergies vertes, dont les cours ont plus ou moins doublé en 2020 ?
Ce parcours résulte de la prise en compte, par le marché, des performances opérationnelle et financière de notre société, ainsi que de ses perspectives et bonnes pratiques en matière environnemental, social et de gouvernance (ESG). Les investisseurs reconnaissent le positionnement d’Albioma sur les énergies renouvelables dans un contexte de lutte contre le réchauffement climatique. Il y a, enfin, un effet de rareté des véhicules cotés sur toutes les places financières. Le mouvement est général et ne concerne pas que les capitalisations petites et moyennes, dont Solaria en Espagne, Scatec Solar en Suède ou Boralex au Canada, mais aussi les grandes utilities,qui ont pris franchement le virage des énergies renouvelables, comme le portugais EDP. Ces thématiques, Renouvelables et ESG, vont rester prégnantes en 2021.

Que peuvent apporter les plans de relance et le pacte vert européen à l’entreprise et au secteur ?
Ces plans sont faits pour canaliser les investissements vers des technologies qui, sans ce soutien, ne se développeraient pas, tel l’hydrogène vert. Le solaire, devenu une énergie compétitive, peut croître sans ces subventions et ne devrait donc pas bénéficier d’une enveloppe spécifique. Dans les DOM et dans nos métiers, nous avions déjà nos propres projets de décarbonation et n’avons pas attendu le plan de relance pour annoncer notre objectif d’utiliser de la biomasse à 100?% dans nos centrales thermiques. Nous n’allons pas être concernés par le plan, qui vise en France plutôt l’efficacité énergétique ou l’hydrogène, mais il a mis un coup de projecteur sur les valeurs vertes cotées.

Albioma utilise encore du charbon dans trois de ses centrales thermiques françaises. Quel est le calendrier pour les convertir à la seule biomasse ?
Notre objectif est l’abandon total du charbon dans les DOM à un horizon 2025. La totalité de nos centrales thermiques fonctionnera alors à la biomasse, comme déjà Galion 2, en Martinique [entrée en service fin 2018], tandis que la turbine à combustion de Saint-Pierre, à La Réunion [opérationnelle depuis début 2019], utilise du bioéthanol. Les trois centrales à convertir, Le Moule, en Guadeloupe, Bois-Rouge et le Gol, à La Réunion, sont construites grosso modo sur le même modèle. D’une puissance d’environ 100 mégawatts (MW), elles sont composées de trois tranches chacune. Nous en avons donc neuf à convertir, sachant que ces usines pèsent un poids significatif sur leur réseau électrique. Pour éviter un black-out et assurer la fourniture d’énergie pendant les campagnes sucrières, le programme de travaux va durer jusqu’en 2024.

Le premier chantier, pour la conversion de la tranche 3 du Moule, a subi quelques retards à cause du confinement, mais cette unité a été remise en service en novembre 2020 comme prévu, et elle est un succès opérationnel et industriel. Cette conversion représente un investissement de 80 millions d’euros, qui comprend aussi la construction du dôme de stockage de la biomasse. Pour Bois-Rouge, à La Réunion, nous avons obtenu en 2020 l’accord de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) pour convertir les trois tranches, ainsi que la garantie d’une rémunération de 8,3% des capitaux engagés et la prolongation jusqu’en 2043 du contrat de vente à EDF [qui a le monopole de la distribution d’électricité dans les DOM]. Les travaux vont commencer en 2021 pour le stockage de la biomasse, avec une conversion des trois tranches prévue d’ici à 2023.

Pour la centrale du Gol, et sous réserve d’un accord de la CRE cette année, le chantier doit s’effectuer selon un calendrier décalé de douze à dix-huit mois par rapport à Bois-Rouge, de même que pour les tranches 1 et 2 du Moule. Nos centrales auront ainsi deux vies : la première, en brûlant du charbon et de la bagasse, le résidu fibreux de la canne à sucre ; la seconde, en fonctionnant à 100?% à la biomasse, ce qui permet de réduire les émissions de plus de 85%. Ces investissements témoignent de la capacité du groupe à renouveler son modèle.

Cette décarbonation de la production a-t-elle des incidences financières ?
L’objectif 100 % biomasse pour le groupe est un nouvel engagement pris à  l’occasion du placement privé de 100 millions d’euros, effectué en décembre. Il s’agit de notre premier Sustainability-Linked Euro PP, un emprunt dont la marge est indexée sur notre trajectoire de recours à la biomasse, soit plus de 80% en 2023, plus de 90% en 2025 et près de 100% en 2030. En fonction du respect de ces engagements, la marge de l’Euro PP pourra varier à la hausse ou à la baisse jusqu’à 25 points de base, soit 250.000 € par an, ce qui n’est pas rien.

Quelles ambitions avez-vous dans le domaine du photovoltaïque, une activité encore modeste chez Albioma ?
Nous avons accéléré dans le solaire, avec 35 MW de projets gagnés en 2020. Nous capitalisons à la fois sur notre présence dans les DOM et sur l’acquisition d’Eneco en métropole, en 2018. Nos projets privilégient les zones non interconnectées mais aussi la métropole, tout en restant sur les marchés des centrales de taille petite et moyenne, sur toiture, avec du stockage et de l’innovation, comme l’amélioration de la qualité de service au réseau.

Au Brésil, où le groupe en est-il ? Le rythme devait être d’un nouveau projet tous les douze à dix-huit mois.
Nous avons mis en service en décembre notre quatrième centrale de cogénération, celle de Vale do Parana, dans l’Etat de Sao Paulo. Pour la première fois dans le pays, nous avons conçu et construit cette usine de 48 MW et apporté la preuve que nous pouvions effectuer le revamping intégral d’une centrale, ce que nous n’aurions pas fait au début de notre implantation au Brésil, en 2013. Elle bénéficie d’un contrat de vente d’électricité jusqu’en 2046. Nous avons désormais une légitimité sur ce marché, où nous avons aussi doublé la capacité énergétique des trois centrales acquises précédemment. Notre objectif est de signer de bons projets. Ce n’est pas grave si le délai de douze à dix-huit mois n’est pas respecté.

Quelle est votre politique de retour à l’actionnaire ?
Nous versons un dividende en croissance chaque année et majoré de 10 % pour les actionnaires au nominatif depuis plus de deux ans. Il est proposé en actions pour la moitié de son montant et représente 50% du résultat.

LA QUESTION QUI DÉRANGE
Pas de regret d’être sorti de l’éolien et de la méthanisation ?

Nous n’avons aucun regret d’avoir quitté le secteur de l’éolien, où Albioma n’était pas exploitant de centrales. Pour ce qui est de la méthanisation, le groupe était un trop petit acteur et n’a jamais gagné d’argent.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#78 26/01/2021 21h56

Membre (2020)
Réputation :   67  

Albioma ajoute une nouvelle corde à son arc de producteur d’énergie renouvelable avec l’acquisition d’une centrale de géothermie en Turquie.


Communiqué de presse de la société / Le 26.01.2021 a écrit :


Albioma se lance dans la géothermie avec l’acquisition de la centrale de Gümüşköy (13 MW bruts) en Turquie


Albioma annonce ce jour avoir finalisé l’acquisition d’une part majoritaire (75 %) de la société de production d’électricité à partir de géothermie, Gümüşköy (région d’Izmir), les 25 % restant étant acquis par la société Egesim, prestataire industriel reconnu de ce secteur en Turquie.

Il s’agit de la première centrale de production d’électricité à partir de géothermie du Groupe.

L’acquisition de cette centrale signe l’entrée d’Albioma dans un nouveau métier à forte valeur ajoutée technique, complémentaire à ses métiers historiques de la biomasse et du solaire. Totalement en lien avec les orientations stratégiques annoncées par Albioma, qui a pour ambition d’atteindre d’ici 2030 une part d’énergie renouvelable de son mix entre 95 % et 100 %, ce cap permet au Groupe de diversifier son mix de production.

Compétitive et locale, la géothermie est une source d’énergie renouvelable disponible 24h/24 et 7j/7 transformant la chaleur venant du sous-sol pour la production d’électricité. À l’instar de la biomasse, la géothermie est une énergie pilotable, qui permet de contribuer à la sécurité des réseaux électriques et facilite le développement d’autres énergies intermittentes comme le solaire.



La centrale de Gümüşköy en Turquie

 
Avec plus de 1600 MW de puissance installée, la Turquie se place au quatrième rang mondial en terme de puissance installée pour la production par géothermie et possède un fort potentiel de développement.

La centrale de Gümüşköy (13 MW bruts) a été mise en service en 2013 et produit de l’électricité à partir d’une licence d’exploitation expirant à l’horizon 2040 (avec possibilité d’extension pour une période de 10 ans supplémentaires) et de 4 puits de production.
Aujourd’hui, la centrale exporte jusqu’à 45 GWh d’électricité renouvelable sur le réseau, et bénéficie jusqu’à fin 2023 d’un tarif en obligation d’achat dollarisé
d’environ 105 USD/MWh (Feed-in tariff).

En lien avec les équipes existantes qui seront reprises par Albioma, des travaux vont être entrepris sur le site, afin d’en augmenter la production.


Frédéric Moyne, Président-Directeur-Général d’Albioma déclare : « Nous sommes très heureux d’annoncer ce jour l’acquisition de la centrale de Gümüşköy, offrant au Groupe l’opportunité de développer un nouveau métier à forte dimension industrielle, la géothermie. Cette première opération, nouée avec un partenaire local reconnu, constitue une opportunité de monter rapidement en compétence sur ce métier moyennant un investissement raisonnable, et sur laquelle nous pourrons capitaliser dans les prochaines années. Cette annonce souligne la dynamique de croissance et l’expertise d’Albioma en matière de projets renouvelables et je remercie les équipes de développement du Groupe, qui se sont montrées particulièrement engagées pour concrétiser cette transaction, en dépit d’un contexte difficile lié à la crise sanitaire mondiale. »

Cette annonce me semble intéressante sur plusieurs aspects :
* Diversification technique : Biomasse, solaire, et maintenant géothermie ;
* Diversification géographique : DOM et Brésil pour la Biomasse, DOM et Métropole pour le solaire, Turquie pour la géothermie ;
* Vecteur de croissance : la partie de l’interview du PDG que j’ai souligné en gras donne des perspectives de développement et de croissance sur un « nouveau métier » au moment où je commençais à me dire que les perspectives de croissance de la société commençait à se restreindre avec son périmètre actuel.

Il faudra voir demain comment le marché va accueillir la nouvelle, mais après une dizaine de jours boursièrement compliqués (-16% en 10 jours), on peut légitimement penser que la Marché sera en mesure de saluer la nouvelle.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#79 14/02/2021 11h37

Membre (2016)
Réputation :   4  

Bonjour à toutes et tous,

Lu sur le revenu. Voici quelques extraits de l’article

LE REVENU a écrit :

Albioma : les jours du charbon sont comptés
L’énergéticien investit pour réduire son empreinte carbone. Son profil , tirant de plus en plus sur le vert, séduit les investisseurs.
En Bourse, la forte hausse du titre depuis deux ans a tendu la valorisation alors que les anticipations de profits nets n’ont pas progressé aussi vite. Ainsi, la capitalisation représente 25 fois l’estimation de bénéfice net à fin 2021 contre une moyenne de 16,5 sur quinze ans.

Cependant, la valeur d’entreprise (capitalisation plus dette nette) correspond seulement à 11 fois l’anticipation d’excédent brut d’exploitation, un multiple à peu près en ligne avec sa moyenne.

Suivant ce critère, nous pensons que l’action présente un potentiel d’appréciation non négligeable d’autant que le profil de la société reste encore relativement rare sur les marchés.

Achetez l’action Albioma [ABIO] Objectif de cours : 55 euros

Prochain rendez-vous : résultats annuels, 4 mars

Peut-être encore une baisse vers 40 euros avant de repartir à la hausse ?

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par jeanmarcs (14/02/2021 11h39)


Felix qui potuit rerum cognoscere causas

Hors ligne Hors ligne

 

#80 14/02/2021 11h57

Membre (2014)
Réputation :   195  

Cela ne vous dérange pas de partager un contenu réservé aux abonnés du Revenu ?

Peut-être encore une baisse vers 40 euros avant de repartir à la hausse ?

Euh oui peut-être ^^
Votre argumentation est imparable.


Who’s the more foolish, the fool or the fool who follows him?

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #81 04/03/2021 09h31

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   832  

AOF•04/03/2021 à 08:49 a écrit :

ALBIOMA : un exercice 2020 solide

(AOF) - Albioma a réalisé en 2020 un résultat net part du groupe en hausse de 25 %, à 55,3 millions d’euros. L’Ebitda a progressé de 13 % à 206,4 millions pour un chiffre d’affaires stable à 506,7 millions. Hors effet prix des combustibles et l’effet change lié à la dégradation du réal brésilien, il est en progression de 4%. Fort des ces résultats, le spécialiste des énergies renouvelables a augmenté de 14 %  son dividende à 0,80 euro par action, avec option pour le paiement de 50 % en actions nouvelles.

Pour 2021, le groupe annonce des objectifs d’Ebitda de 206 à 216 millions et de résultat net part du groupe de 53 à 59 millions d’euros (y compris l’acquisition de la centrale de géothermie de Gümüköy en Turquie et hors effets éventuels liés à la Loi de finances 2021).

Albioma envisage d’engager entre 600 et 800 millions d’euros d’investissements sur la période 2021-2025 en conservant une structure financière solide.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points clés

- Producteur d’énergie renouvelable -biomasse et photovoltaïque- né en 2013 des fusions successives entre Sidec, la Séchilienne et Albioma-Bois Rouge  ;

- Chiffre d’affaires de 6,7 Mds€ réalisé à 41 % en Europe, 25 % dans les Amérique, 12 % en Asie Pacifique et 5 % en Moyen-Orient, Afrique, Russie et 17 % dans les câbles haute tension&projets ;

- Production réalisée à 33 % à partir du charbon, à 64 % avec la biomasse et 2 % le solaire ;

- Stratégie, adoptée en 2012, de réduction de la part du charbon dans la production thermique au profit de la biomasse et du solaire porter à partir des implantations aujourd’hui essentiellement dans l’outre-mer français (1er producteur solaire) puis à l’île Maurice et au Brésil (énergie à base de bagasse, résidu de la canne à sucre) ;

-  Capital éclaté avec 3 positions fortes -Invexans et Teck Pack pour 2,9 %, BPI France pour 7,7 % et les salariés pour 4,41 %-, Frédéric Moyne étant président-directeur général du conseil d’administration de 8 membres

- Situation financière saine avec une dette brute en baisse à 914 M€, dont 821 M€ de dette projet, face à une trésorerie de 122 M€. 

Enjeux

- Stratégie 2023 visant à agir pour la transition énergétique en outre-mer, déployer l’international et accélérer le développement dans le solaire :

                  - 450 0 650 M€ d’investissements programmés et financés par emprunts bancaires,

                  - rationalisation du portefeuille avec cession des activités peu rentables,

- Stratégie d’innovation externalisée auprès du fonds d’amorçage géré par le fonds Demeter Emertec :

                  - biomasse thermique : recherche de filiales locales,

                  - stockage d’énergie électrique,

                  - services au réseau et maintenance prédictive ;

- Stratégie environnementale :

                  - visant à la réduction primaire des émissions polluantes -rejets aqueux, traitement et            valorisation sous-produits de combustion et rejets gazeux,

                  - validée par l’émission d’un « emprunt vert » rémunéré selon des indicateurs clés : +80 %          d’énergies renouvelables en 2023 dans la production du groupe et + 95 % en 2030 ;

- Insensibilité de la rentabilité aux variations de prix des combustibles en raison des indexations contractuelles et visibilité de l’activité par la durée -30 ans- des contrats de vente;

-  Réalisation des projets solaires gouvernementaux remportés lors du 1er semestre pour 20MWc et mise en service de la centrale brésilienne de Vale do Parana à la fin 2020.

Défis

- Impact négatif de la dépréciation du real brésilien ;

- Forte sensibilité aux soutiens financiers publics, aux réglementations sectorielles et à l’accueil du public à de nouvelles centrales ;

- Impact de la pandémie : hausse de 1 % du chiffre d’affaires à fin septembre ;

- Réaction à la pandémie : économies de coûts, focus sur l’autofinancement et le renforcement des liquidités et la baisse du niveau de risque des projets ;

- Objectifs 2020 confirmés en base de fourchette d’un résultat d’exploitation entre 200 et 210 M€  et d’un résultat net entre 48 et 54 M€.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #82 21/04/2021 20h04

Membre (2012)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   301  

Les chiffres du T1 sont sortis, ils sont assez moyens:

Le CA est à 126 M€ vs 131 l’an passé. Cette baisse de 4% s’explique essentiellement par "des jours d’arrêt pour maintenance annuelle, qui avaient été reportés en raison de la crise sanitaire", dixit la société.

Ceci étant, Albioma confirme ses objectifs 2021:
- EBITDA de 206 à 216 millions d’euro
- Résultat net de 53 à 59 millions d’euros (hors effets potentiels de la Loi de Finance 2021 concernant la révision des tarifs photovoltaïques 2006-2010 et nouveaux effets liés au coronavirus).

Comme le résultat était de 55 M€ en 2020, en gros on fait du sur-place: peut-être que Mr Market va avoir un coup de mou sur le titre…

A moyen-terme, la société semble tracer sa route. On verra toutefois, lors des résultats du semestre, si la tendance est bien repartie.

Bonne soirée.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#83 21/04/2021 21h03

Membre (2020)
Réputation :   67  

Il est vrai que le chiffre est en dessous des attentes. Mais pour nuancer les propos et apporter un peu de positif, j’ai notamment retenu les éléments suivants :

- Solaire en France en légère hausse (27 GWh > 29 GWh) et devrait se poursuivre avec les gains d’appels d’offre récents ;

- Le programme de conversion Charbon > Biomasse qui continue et qui va faire porter le renouvelable dans le mix énergétique de 20 à 35% en Guadeloupe, et de 35 à 51% à la Réunion ;

- Le bon lancement de la nouvelle activité géothermie en Turquie.


Le communiqué de la société.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #84 21/04/2021 21h08

Membre (2020)
Réputation :   59  

https://www.albioma.com/wp-content/uplo … 210421.pdf

En effet, CA -4% sur le Q1 2021. Pas folichon.

Cependant, des projets de développement sont dans les tuyaux et ne contribuent pas encore au CA.

A 40 EUR, le ratio VE / EBIT est de l’ordre de 16x sur 2021. Le rendement dividende est de 2%.

Ce n’est pas scandaleusement cher vu le secteur d’activité (énergies renouvelables) et des qualités qu’il procure : secteur défensif, revenus récurrents, visibilité sur l’activité.

A plus long terme (2030), quand le parc sera 100% converti en "renouvelable", le ratio Capex / CA devrait se normaliser et la génération de cash s’intensifier, ce qui viendrait diminuer la dette financière nette peu à peu et donc écraser le multiple VE / EBIT.

C’est pour moi une valeur de fond de portefeuille : Pour ceux qui cherchent de la croissance forte, il faut aller voir ailleurs (Voltalia ?)

En revanche, je ne crois pas en un retour aux 50 EUR avant 2 /3 ans.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#85 23/04/2021 16h18

Membre (2018)
Top 20 Année 2021
Réputation :   150  

J’ai pris deux titres pour compléter la partie Energie de mon PTF. Je renforcerai mois après mois.
Je ne voulais pas renforcer Total qui était ma seule ligne.
Pouvez-vous m’expliquer pourquoi ALBIOMA est classée en Utilities>Electricity ?
Il n’y a pas de classification Energy>Electricity ?

Je me réponds à moi-même (classification Global Industry Classification Standard)
Energy Sector: The Energy Sector comprises companies engaged in exploration & production, refining & marketing and storage & transportation of oil & gas and coal & consumable fuels. It also includes companies that offer oil & gas equipment and services.
Utilities Sector: The Utilities Sector comprises utility companies such as electric, gas and water utilities. It also includes independent power producers & energy traders and companies that engage in generation and distribution of electricity using renewable sources.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Patience (23/04/2021 16h20)

En ligne En ligne

 

#86 10/05/2021 09h32

Membre (2013)
Réputation :   11  

Albioma a été victime d’une cyberattaque de type "rançongiciel" sur sur réseau bureautique  : Communiqué de presse

Apparemment, il n’y a ni fuite de données constatés pour l’instant, ni conséquence sur l’exploitation des centrales.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #87 05/06/2021 08h39

Membre (2013)
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   159  

Dividende Albioma en titres ou espèces.

Date de paiement et admission des titres:09/07/2021
Délai d’option:Du 14/06/2021 au 05/07/2021 inclus
Montant du dividende:0,4 EUR
Prix d’émission:32,59 EUR
Si le montant des dividendes pour lesquels est exercée l’option ne correspond pas à un nombre entier d’actions, l’actionnaire pourra recevoir le nombre d’actions immédiatement inférieur complété d’une soulte.
Dernier cours connu: 34,40€

Dernière modification par Alpins (05/06/2021 08h39)

Hors ligne Hors ligne

 

#88 07/06/2021 23h52

Membre (2018)
Top 20 Année 2021
Réputation :   150  

Petite précision: il n’y a que 50% du dividende qui peut être payé en actions
Dividendes - Albioma

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

En ligne En ligne

 

#89 12/06/2021 10h34

Membre (2016)
Réputation :   4  

Entretien avec Julien Gauthier, Directeur général adjoint Finances d’Albioma : « Nos centrales historiques nous assurent des flux de trésorerie réguliers »

Un extrait :

Qu’en est-il de vos objectifs pour 2021 ?

J. G. : 2021 devrait être une année de croissance. Nos objectifs sont de deux ordres. Nous tablons sur un excédent brut d’exploitation compris entre 206 et 216 millions d’euros cette année, contre 203 millions en 2020, et sur un résultat net part du groupe de 53 à 59 millions. La remise en service d’une centrale thermique fonctionnant à la seule biomasse, la mise en production au fil de l’eau de petites centrales photovoltaïques et l’apport de la centrale de géothermie en Turquie acquise au début de l’année devraient contribuer à la progression de nos résultats.

Le reste de l’interview
Entretien avec Julien Gauthier, Directeur général adjoint Finances d?Albioma : « Nos centrales historiques nous assurent des flux de trésorerie réguliers » - La Lettre de la Bourse

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Felix qui potuit rerum cognoscere causas

Hors ligne Hors ligne

 

#90 12/07/2021 23h56

Membre (2016)
Réputation :   4  

Nouvelle cyberattaque sur albioma ? info ou intox ? Le groupe de ransomware CONTI (Ryuk) vient de publier une info sur son site.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Felix qui potuit rerum cognoscere causas

Hors ligne Hors ligne

 

#91 17/07/2021 12h25

Membre (2018)
Top 20 Année 2021
Réputation :   150  

Albioma a uniquement fourni des détails sur la première cyber-attaque.
Pas d’autres nouvelles
ALBIOMA fait le point sur la cyberattaque du 4 mai - Capital.fr

Je continue d’en acheter 4 par mois (PRU:36€) afin de diversifier de Total (PRU:43€) que je conserve sans renforcer.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

En ligne En ligne

 

#92 20/10/2021 21h38

Membre (2020)
Réputation :   67  

Albioma communique sur son T3 et confirme ses objectifs.


Le CA est en nette progression, à +19% sur le T3. Dans le détail :
+19% sur la Biomasse France
Stable sur le Solaire France
+38% sur le Brésil
Et premiers impacts positifs de la géothermie en Turquie.

Les objectifs annuels sont confirmés.


A noter tout de même un certain risque sur la partie Solaire France, avec de potentielles dépréciations d’actifs :

Albioma a écrit :

L’article 54 sexies de la loi de finances 2021 votée le 16 décembre dernier prévoit la possibilité d’une révision à la baisse des tarifs des contrats d’achat solaires signés entre 2006 et 2010. Les textes d’application précisant le niveau de baisse devraient être publiés très prochainement. Pour le Groupe, les installations concernées en théorie par la mesure représentent jusqu’à 57 MWc et environ 6 % du chiffre d’affaires. À titre indicatif, une baisse de 10 % des tarifs conduirait à une perte d’EBITDA de 2 à 3 millions d’euros en année pleine. Une dépréciation des actifs concernés pourrait également s’avérer nécessaire. Selon le dernier projet de décret, parmi nos installations concernées, seules quelques installations au sol seraient significativement impactées.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#93 17/11/2021 13h50

Membre (2014)
Réputation :   202  

Bonjour à tous, une notification Saxo indique une OPE sur le titre Albioma; je suis un peu surpris car je n’avais rien anticipé sur ledit titre. Comme d’habitude les explications sur Saxo sont trop peu détaillées pour comprendre de quoi il retourne. J’irai creuser mais si un fan d’Albioma passe par là, je suis preneur de l’opération sur titre et de son analyse potentiellement.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Bien à vous, Dooffy

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #94 17/11/2021 14h00

Membre (2017)
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   139  

Bonjour,

Il s’agit de la possibilité de mettre les titres au nominatif. Le détail se trouve dans un des liens mis dans la demande.
(idem Air liquide le même jour)

Hors ligne Hors ligne

 

#95 17/11/2021 15h38

Membre (2018)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Réputation :   247  

SAXO m’a fait le coup pour Air Liquide et L’Oreal aussi…. pour l’instant !

Cette insistance ne serait-elle pas liée au fait que ce n’est pas gratuit, l’opération peut nous être facturée jusqu’à 10 euro par ligne ?

Ma source.

Attention, ce n’est pas parce que je pose une question, que je suis complotiste contre Saxo, j’y suis allé de moi-même 😣

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Aigri (17/11/2021 15h48)


Donne un cheval à celui qui dit la vérité, il en aura besoin pour s'enfuir.

Hors ligne Hors ligne

 

#96 22/12/2021 20h47

Membre (2020)
Réputation :   67  

Albioma poursuit ses investissements hors France/Brésil et hors biomasse/solaire, avec une seconde centrale de géothermie en Turquie :


Source.

Albioma a écrit :

L’acquisition de cette centrale, d’une puissance installée de 18 MWe, s’inscrit pleinement dans la stratégie du Groupe, qui entend renforcer son positionnement dans la géothermie et déployer son expertise à l’international.

Etant donné la situation actuelle sur la devise turque ils font peut être une bonne affaire en termes de coûts d’acquisition, mais je reste dubitatif sur le maintien des investissements dans ce pays.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #97 08/03/2022 13h14

Membre (2020)
Réputation :   67  

Albioma s’envole de +13% à la mi-journée sur fond de rumeur de rachat :


Cercle Finance via ZoneBourse a écrit :

KKR envisagerait le rachat de la société française d’énergies renouvelables Albioma qui est producteur d’énergie solaire et de biomasse, dans le cadre de son expansion dans le secteur des énergies renouvelables, selon des personnes interrogées par Bloomberg.

Les entreprises d’énergie renouvelable suscitent actuellement de l’intérêt dans un contexte de sécurité énergétique. Le groupe serait aux premiers stades de discussion selon l’agence de presse.

Albioma serait valorisé à environ 1,1 milliard d’euros (1,2 milliard de dollars).

Source.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #98 21/04/2022 19h24

Membre (2012)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   301  

Pour le suivi, les chiffres du T1 sont sortis:

. CA en croissance de +27%; mais c’est surtout due à l’envolée du prix des combustibles (indexation contractuelle des prix de vente de l’électricité sur le prix des combustibles). Si on écarte ce facteur, la hausse n’est que de 4%. On s’en contentera!

. Les perspectives annuelles sont maintenues, tant pour l’Ebitda que le résultat net (attendu entre 52 et 60 M€)

Enfin, "Albioma a, par ailleurs, indiqué poursuivre les discussions préliminaires engagées avec la société de capital-investissement KKR & Co., qui envisage de racheter le producteur d’énergies renouvelables. "

Bonne soirée.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #99 28/04/2022 09h20

Membre (2020)
Réputation :   139  

Ca y est… une OPA se profile au prix de 50€ alors que la direction s’est mise d’accord avec KKR.

Et plus étonnant: Albioma compte quand même verser le dividende (entièrement en numéraire). D’habitude dans ce genre d’opération, le dividende est très souvent éludé.

En ce qui me concerne, je fais une bonne affaire, même si je trouve dommage de laisser filer ce titre. Je l’aimais bien et je le voyait comme buy&hold. Bref va falloir trouver autre chose en remplacement smile

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#100 28/04/2022 10h31

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 SIIC/REIT
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   832  

Plus de détails :

AGEFI - DOW JONES | LE 28/04/22 À 08:00 | MIS À JOUR LE 28/04/22 À 09:10 a écrit :

Albioma conclut un accord avec KKR pour être racheté au prix de 50 euros par action

Le producteur d’énergies renouvelables Albioma a annoncé jeudi avoir conclu un accord avec la société de capital-investissement KKR & Co en vue de son rachat.

Le prix de l’offre publique d’achat (OPA) amicale de KKR s’établit à 50 euros par action, montant auquel s’ajoute un dividende de 84 centimes par action qui sera payé en numéraire.

L’offre du fonds représente au total une prime de 51,6% par rapport au cours de l’action du 7 mars, le dernier à ne pas avoir été affecté par des spéculations de marché sur l’intérêt de KKR pour Albioma.

La banque publique Bpifrance, qui possède 5% du capital d’Albioma, investira aux côtés de KKR qui a par ailleurs assuré soutenir pleinement la stratégie du groupe.

"L’offre de KKR atteste de la pertinence de la vision d’Albioma, de la qualité d’exécution de la stratégie et de la force de notre positionnement, notamment en Outre-mer français", a indiqué Frédéric Moyne, le PDG d’Albioma, cité dans un communiqué.

La société a indiqué que son conseil d’administration avait accueilli "favorablement et à l’unanimité" cette opération et avait mis en place un comité ad hoc "qui formulera ses recommandations concernant l’offre publique d’achat proposée après un examen approfondi de ses termes et conditions".

KKR prévoit de déposer la note d’information relative à l’OPA auprès de l’Autorité des marchés financiers d’ici à la mi-mai. La société d’investissement compte retirer Albioma de la cote parisienne sous réserve d’atteindre le seuil de 90% du capital et des droits de vote à la suite de l’offre.

KKR et Albioma ont par ailleurs conclu un accord par lequel KKR s’engage à déposer l’offre soumise à Albioma et Albioma s’engage notamment à coopérer à l’offre de KKR. "L’accord de soutien à l’offre prévoit notamment le paiement par Albioma de 10 millions d’euros dans l’hypothèse où une offre concurrente venait à être déposée et connaîtrait une suite positive", ont indiqué les deux sociétés dans un communiqué. "Réciproquement, KKR s’engage à payer à Albioma le même montant si elle ne dépose pas l’offre publique ou si elle n’obtient pas les autorisations réglementaires requises", ont-elles poursuivi.

Albioma conclut un accord avec KKR pour être racheté au prix de 50 euros par action

Belles performances, l’OPA étant anticipée depuis début mars :


On peut vendre dès maintenant à plus de 50 € mais moins de 50,84 € :
l’OPA pourrait ne pas se faire (peu probable, mais le gouvernement pourrait refuser la vente d’une société "stratégique" à un fond US, cf. Carrefour),
mais il pourrait aussi y avoir une offre concurrente (peu probable également, déjà bien payé).

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes d’Albioma sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur